Tous les jours, la passion du cyclisme

 

De la médiocrité…

Médiocrité : caractère de ce qui est médiocre, c’est à dire qui relève d’une insuffisance de l’esprit, du mérite.

C’est le seul mot qui me vient aujourd’hui pour qualifier les principaux acteurs du sport cycliste. 

Alberto Contador a été acquitté, blanchi. Notamment pour "vices de procédure". C’est que l’UCI aurait apparemment "omis" d’envoyer une copie à Alberto Contador d’une lettre adressée à la Fédé espagnole responsable du dossier, il y a quelques semaines. Ce faisant, on aurait ainsi compromis les chances de M. Contador d’obtenir un procès "juste et équitable"…

Une fois de plus, les autorités du sport voient leur crédibilité à lutter contre le dopage ridiculisée. Rappelons que Pellizotti a lui aussi été acquitté de variations anormales au passeport biologique il y a quelques mois. M. Pellizotti envisage maintenant de poursuivre l’UCI.

Le récent jugement Contador prouve que le système ne fonctionne pas. Il prouve que trop d’acteurs sont impliqués: l’AMA, l’UCI, les Fédés nationales. Il prouve que les procédures sont trop complexes, trop lourdes : l’acquittement pour "vice de procédure" a de beaux jours devant lui ! Il prouve enfin que l’UCI est constamment en conflit d’intérêt entre sa mission de promouvoir et développer le cyclisme – donc préserver son image publique – et de lutte contre le dopage, qui porte forcément atteinte à l’image du cyclisme. Pourquoi diable la lutte contre le dopage dans le cyclisme n’est-elle pas confiée à une autorité indépendante comme l’AMA ? Pourquoi diable cette instance n’aurait-elle pas tout pouvoir pour sanctionner les individus ?

Alberto Contador a été acquitté par la Fédé espagnole. Soit. Mais si on arrêtait de nous prendre pour des cons, aucune équipe n’accepterait de le reprendre dans son effectif. La sanction devrait venir de là. "Tolérance zéro face au dopage", nous disent la plupart des directeurs sportifs, comme pour s’acheter une crédibilité. Si tel est le cas, Contador a suffisamment de casseroles derrière lui pour que personne ne lui fasse confiance. Mais Bjarne Riis, lui-même authentique chaudière et qui affirme pourtant qu’il n’hésitera pas à congédier un coureur pris pour dopage au sein de son équipe, est heureux d’accueillir Contador pour une belle saison 2011.

Tout cela est profondément désespérant. Je pense notamment à l’équipe canadienne SpiderTech qui débarque actuellement en Europe pour y faire sa place. Je leur dis sincèrement bonne chance les gars, vous allez en avoir besoin. Et si vous ne cédez pas à la tentation, je vous souhaite de développer dès maintenant des façons d’évacuer votre frustration.

En terminant ce post, petit tableaux des coureurs qui, depuis 1995, sont montés sur le podium du Giro, du Tour ou de la Vuelta. 68 coureurs différents en tout. De ce nombre, 12 seulement n’ont jamais été soupçonnés de dopage… pour l’instant. Cela donne une image assez saisissante du cyclisme depuis 15 ans.


  Coureur Podium Relation avec dopage
1 Armstrong, Lance 1er, Tour 1999, 2000, 2001, 2002, 2003, 2004, 2005 ; 3e Tour 2009 Client de Michele Ferrari. Positif corticoides Tour 1999. Dossier "L’Équipe" 2005 ; LA Confidential ; LA Officiel ; enquête Jeff Novitzky ; allégations de Floyd Landis
2 Arroyo Duran, David 2e, Giro 2010  
3 Basso, Ivan 1er, Giro 2006, 2010 ; 2e Tour 2005 ; 3e Tour 2004 Suspendu en 2007 pour implication Affaire Puerto
4 Beloki, Joseba 2e Tour 2002 ; 3e Tour 2000, 2001 ; 3e Vuelta 2002 Présumément impliqué dans Affaire Puerto
5 Berzin, Evgueni 2e Giro 1995 Membre de la Gewiss. Client de Michele Ferrari. Positif EPO Giro 2000
6 Bruseghin, Mario 3e Giro 2008  
7 Bruyneel, Johan 3e Vuelta 1995 Carrière chez Once avec Manolo Sainz don’t l’équipe Liberty Seguros a été au coeur de l’Affaire Puerto
8 Casagrande, Filippo 2e Giro 2000 Positif 1998 Testosterone
9 Casero, Angel 1er Vuelta 2001 ; 2e Vuelta 2000 Positif nandrolone 1996. Présumément impliqué dans Affaire Puerto
10 Caucchiolli, Pietro 3e Giro 2002 Soupçonné dans la rafle de San Remo en 2001. Suspendu en 2010 pour variations anormales du passeport biologique.
11 Contador, Alberto 1er Tour 2007, 2009 ; 1er Giro 2008 ; 1er Vuelta 2008 Présumément impliqué dans l’Affaire Puerto. Positif clenbuterol en 2010
12 Cunego, Damiano 1er Giro 2004 Soupçonné dans la rafle de San Remo en 2001. Éclaboussé dans l’affaire de dopage en Italie impliquant aussi Alessandro Petacchi et Alessandro Ballan
13 DiLuca, Danilo 1er Giro 2007; 2e Giro 2009 Impliqué dans Oil for Drugs. Positif CERA Giro 2009
14 Dufaux, Laurent 2e Vuelta 1996 ; 3e Vuelta 1997 Aveux de dopage, Affaire Festina 2008
15 Escartin, Fernando 2e Vuelta 1997, 1998 ; 3e Tour 1999  
16 Evans, Cadel 2e Tour 2007, 2008 ; 3e Vuelta 2009  
17 Garzelli, Stefano 1er Giro 2000 ; 2e Giro 2003 Positif à la probénicide en 2002
18 Gonzales de Galdeano, Igor 2e Vuelta 1999 Positif salbutanol en 2002
19 Gonzales, Aitor 1er Vuelta 2002 Positif EPO 2003 ; double contrôle positif methyltestosterone, Vuelta 2005
20 Gotti, Ivan 1er Giro 1997, 1999 Taux d’hématocrite supérieur à 50% en 1998
21 Guerini, Giusseppe 3e Giro 1997, 1998  
22 Guttierez, Jose Enrique 2e Giro 2006 Impliqué dans Affaire Puerto
23 Hamilton, Tyler 2e Giro 2002 Impliqué dans l’Affaire Puerto. Suspendu pour transfusions sanguines, JO et Vuelta 2004. Positif 2009 à la DHEA
24 Heras, Roberto 1er Vuelta 2000, 2003, 2004 ; 2e Vuelta 2002 ; 3e Vuelta 1999 Impliqué dans l’Affaire Puerto. Positif, EPO Vuelta 2005
25 Honchar, Serguei 2e Giro 2004 Suspendu de son équipe en 2007 pour variations anormales de ses paramètres sanguins sur LBL et le Tour de Romandie
26 Indurain, Miguel 1er Tour 1995 Client présumé de Michele Ferrari
27 Jalabert, Laurent 1er Vuelta 1995 Carrière chez Once avec Manolo Sainz don’t l’équipe Liberty Seguros a été au coeur de l’Affaire Puerto
28 Jimenez, Jose Maria 3e Vuelta 1998  
29 Julich, Bobby 3e Tour 1998  
30 Kashechkin, Andrei 3e Vuelta 1996 Positif transfusions sanguines, août 2007
31 Kloden, Andreas 2e Tour 2004, 2006 Présumément impliqué dans le scandale autrichien de dopage, 2009
32 Kohl, Bernard 3e Tour 2008 Impliqué dans le scandale autrichien de dopage, 2009. Positif MisCERA, Tour 2008
33 Landis, Floyd 1er Tour 2006 Client de Michele Ferrari. Positif testosterone Tour 2006
34 Leipheimer, Levi 2e Vuelta 2008 ; 3e Tour 2007 Client de Michele Ferrari.
35 Mancebo, Francisco 3e Vuelta 2004, 2005 Impliqué dans Affaire Puerto
36 Mazzoleni, Eddy 3e Giro 2007 Client de Michele Ferrari. Impliqué dans l’Affaire Oil for Drugs
37 Menchov, Denis 1er Giro 2009 ; 1er Vuelta 2005, 2007 ; 2e Tour 2010  
38 Mosquera, Ezequiel 2e Vuelta 2010 Positif à un produit de dopage sanguin (hydroxyethyl starch) Vuelta 2010.
39 Nibali, Vicenzo 1er Vuelta 2010  
40 Nozal, Isidro 2e Vuelta 2003 Présumément impliqué dans l’Affaire Puerto. Positif à la CERA Tour du Portugal 2009
41 Olano, Abraham 1er Vuelta 1998 ; 2e Vuelta 1995 Client de Michele Ferrari. Positif en 1994.
42 Osa, Unai 3e Giro 2001 Impliqué dans Affaire Puerto
43 Pantani, Marco 1er Tour 1998 ; 1er Giro 1998 ; 3e Tour 1997 Taux d’hématocrite supérieur à 50%, Giro 1999. En relation avec le Dr. Fuentes avant l’Affaire Puerto.
44 Pellizotti, Franco 3e Giro 2009 Suspendu en mai 2010 pour variations anormales au passeport biologique
45 Pereiro, Oscar 1er Tour 2006 Selon Floyd Landis, aurait confessé l’usage de transfusions lors du Tour 2006.
46 Perez, Santiago 2e Vuelta 2004 Impliqué dans l’Affaire Puerto. Suspendu pour transfusions sanguines, Vuelta 2004
47 Popovytch, Vladimir 3e Giro 2003 Soupçonné dans la rafle de San Remo en 2001.
48 Rasmussen, Michael Tour 2007 Suspendu de son équipe sur le Tour 2007 pour mensonge sur son emploi du temps avant le Tour
49 Ricco, Riccardo 2e Giro 2008 Positif MisCERA, Tour 2008
50 Riis, Bjarne 1er Tour 1996 ; 3e Tour 1995 Aveux de dopage à l’EPO lors de sa carrière.
51 Rominger, Tony 1er Giro 1995 ; 3e Vuelta 1996 Client de Michele Ferrari.
52 Rujano, Jose 3e Giro 2005 Positif en 2003
53 Rumsas, Raimondas 3e Tour 2002 La voiture de sa femme trouvée bourrée de produits dopants à la fin du Tour 2002 – condamné à 4 mois de prison. Positif EPO Giro 2003
54 Sanchez, Samuel 2e Vuelta 2009 ; 3e Tour 2010 ; 3e Vuelta 2007  
55 Sastre, Carlos 1er Tour 2008 ; 3e Tour 2006 ; 2e Vuelta 2005, 2007 ; 3e Vuelta 2008  
56 Savoldelli, Paolo 1er Giro 2002, 2005 ; 2e Giro 1999 Client de Michele Ferrari.
57 Schleck, Andy 2e Giro 2007 ; 2e Tour 2009 ; 1er Tour 2010 ? Son frère Franck présumément impliqué dans l’Affaire Puerto
58 Sevilla, Oscar 2e Vuelta 2001 Suspendu pour implication dans Affaire Puerto. Positif à un produit de dopage sanguin (hydroxyethyl starch) en 2010.
59 Simoni, Gilberto 1er Giro 2001, 2003 ; 2e Giro 2005 ; 3e Giro 1999, 2000, 2004, 2006 Positif en 2002 à la cocaine
60 Tonkov, Pavel 1er Giro 1996 ; 2e Giro 1997, 1998 Client de Michele Ferrari. Taux d’hématocrite supérieur à 50% en 1999.
61 Ugrumov, Piotr 3e Giro 1995 Client de Michele Ferrari. Membre équipe Gewiss.
62 Ullrich, Jan 1er Tour 1997 ; 1er Vuelta 1999 ; 2e Tour 1996, 1998, 2000, 2001, 2003 ; 3e Tour 2005 Impliqué dans Affaire Puerto
63 Valverde, Alejandro 1er Vuelta 2009 ; 2e Vuelta 2006 ; 3e Vuelta 2003 Suspendu pour son implication dans l’Affaire Puerto
64 Velits, Peter 3e Vuelta 2010  
65 Vinokourov, Alexandre 1er Vuelta 2006; 3e Tour 2003 Client de Michele Ferrari. Positif transfusions sanguines, Tour 2007
66 Virenque, Richard 2e Tour 1997 ; 3e Tour 1996 Aveux de dopage, Affaire Festina 2008
67 Zaina, Enrico 2e Giro 1996 Client de Michele Ferrari.
68 Zulle, Alex 1er Vuelta 1996 , 1997 ; 2e Tour 1995, 1999 A avoué avoir utilisé de l’EPO durant sa carrière cycliste

Partager

Précédent

Présentation du Tour d’Oman

Suivant

Lance Armstrong: vraies raisons d’un faux come-back

17 Commentaires

  1. thierry mtl

    Les coureurs (victorieux) modernes ne se rendent généralement pas à trente ans sans traîner avec eux de sérieux soupçons.
    Le cycle se perpétue. On croit momentanément en la nouvelle génération… et on retombe dans la réalité.

    0
    0
  2. Cyclick

    Beau petit tableau Laurent. Ca ramène sur Terre, n’est-ce pas? Une statistique qui dit tout: 56 coureurs sur 68 sur le podium soupconné de dopage (soit 82%, plus de 4 sur 5).

    Citation de Laurent: « Mais si on arrêtait de nous prendre pour des cons, aucune équipe n’accepterait de le reprendre dans son effectif. La sanction devrait venir de là. »

    Trop facile. Puis de toute facon ca n’arrivera pas, les dopés trouveront toujours une équipe pour les prendre. Un coureur (dopé) qui gagne montre le maillot à l’effigie du sponsor à la ligne d’arrivée. Et hop, du coup, une belle visibilité pour le coureur ET le sponsor. Et ca fait vendre les produits du sponsor. L’argent rentre ainsi…

    « Une belle roue qui tourne. » (désolé pour ce petit jeu de mots, modeste, mais bon, ca s’applique parfaitement.)

    0
    0
  3. Un lecteur fidèle

    Troublant ce tableau. Surtout que des 12 « innocents », il y a 5 espagnols, dont l’un est mort à 32 ans d’une crise cardiaque…!

    0
    0
  4. Ray Neuville

    Le cirque était en ville. Le clown était tombé, il a saigné du nez, il s’est relevé, il reviendra plus tard grâce aux bons soins du docteur.
    Qu’on amène les équilibristes drapés dans leur beau collant Nike et gavés de Coca Cola! Le public n’y verra que du feu.
    The show must go on!
    Le Tour est sauvé!
    Médiocrité, quand tu nous tiens………

    0
    0
  5. Thierry Lemaire

    Pour Laurent Jalabert, il est passé de Manolo Saiz à Bjarne Riis, deux entraîneurs fameux.
    Quant à Fernando Escartin, il n’a pas moins été impliqué dans une affaire de dopage que Jalabert. Il a exercé dans la fameuse équipe Kelme dont Jesus Manzano a relaté les pratiques dopantes (et dont le témoignage a déclenché l’affaire Puerto)

    0
    0
  6. spé

    ça risque de pas mal chahuter sur le Tour cette année à l’arrivée lors des podiums, ce qui peut amener ASO à se poser des questions sur la présence d’AC.
    N’ oublions jamais que c’est une machine à pognon qui repose sur les villes candidates et la retransmission télé, qui elle-meme repose sur les espaces pub, si c’est pas bon, le show de télé réalité disparaitra, et le cyclisme c’est devenu ça, meme pas du catch car si c’est truqué au moins ils se font mal..

    0
    0
  7. max

    [ironie] Ah le cyclisme, c’était bien mieux avant![/ironie]

    0
    0
  8. guillaumef

    Tableau intéressant, mais il faut tout de même garder la présomption d’innoncence.
    Dire que tous ces coureurs sont liés au dopage en affirmant : a courru dans une équipe cycliste dirigée par une personne impliquée dans le dopage ou liée à une affaire de dopage.
    Donc à ce compte, au même titre que Johann Bruyneel par exemple : Moncoutié (Cofidis), Bassons (Festina et à la « belle » époque en plus) sont soupçonnés de dopage.
    Après, il apparaît quand même que beaucoup de coureurs qui ont fait un podium sur ces 15 dernières années sont liés au dopage, on est d’accord.

    Par ailleurs, Rasmussen apparaît mais il n’a jamais fait de podium sur le tour.

    0
    0
  9. Zenou

    Quitte a bafoué la présomption d’innocence on peut compléter :

    Bruzeghin : son nom est associé à deux affaires de dopages : via coling et sur le blitz du giro.
    http://www.eurosport.fr/cyclisme/bruseghin-dans-le-viseur_sto2285417/flashnews.shtml
    http://www.cyclisme-dopage.com/actualite/2001-giro.htm

    Escartin : client de Ferrari
    http://www.cyclisme-dopage.com/portraits/ferrari.htm

    Jimenez : mort à 32 ans et problème de drogues.

    Menchov : entendu comme témoin dans l’affaire humanplasma
    http://www.lequipe.fr/Cyclisme/20090705_165846_menchov-a-ete-entendu-en-juin.html

    C’est dommage, je les aimais bien moi (surtout Jimenes et Escartin)

    0
    0
  10. Zenou

    Si on élimine Nibali et Velits qui sont trop jeune, il nous reste :

    Arroyo qui est la grâce a une échappée fleuve.

    Evans

    Sastre : qui mérite plus que jamais son surnom de Don Limpio (MrPropre)

    Sanchez

    Guerini

    Bravo a eux cinq

    0
    0
  11. Bird

    Il faut rajouter Bruseghin à la liste des coureurs suspicieux:

    http://www.cyclisme-dopage.com/actualite/2010-04-10-eurosport-fr.htm

    Et Escartin, client du docteur Michele Ferrari

    Quant à Jose Maria Jimenez, voici ce qu’en dit l’ex-coureur Jesus Manzano, qui a tout déballé quant aux pratiques dopantes dans le peloton pro:

    Le dopage a t-il tué José Maria Jimenez, grimpeur de légende, trois fois meilleur grimpeur du Tour d’Espagne, vainqueur de 4 étapes sur la Vuelta 1998, mort à 32 ans d’une crise cardiaque après une grave dépression?
    Sa réponse: « Bien sûr! comme il a tué Pantani. Le dopage conduit à d’autres addictions. Les antidépresseurs accompagnent presque automatiquement tous les traitements dopants. Moi j’ai pris jusqu’à huit pilules de Prozac par jour à l’époque où je courais. »

    Concernant Menchov, il a été soupçonné dans l’affaire Humanplasma…:

    http://www1.lesoir.be/sports/cyclisme/2009-07-05/dopage-menchov-a-ete-appele-a-temoigner-716185.php

    Quant à Sastre, je suis très suspicieux. Coureur chez Bjarne Riis pendant des années, je me souviendrai toujours de son clm au TDF où il réalise un chrono inférieur de 2 MINUTES (!!!) à sa meilleure performance en clm jusqu’alors…(en comparaison des distances équivalentes, soit 50km). Les clm sont souvent révélateurs, surtout en fin de tour!

    On passerait à au moins 61 coureurs dopés sur 68…(soit presque 90% (89,7%) de dopés sur les podiums des grands tours depuis 1995!) Et ça, ce sont les cas pour lesquels on a des suspicions raisonnables…Mais a-t-on seulement idée de 90% de ce qui se passe illégalement, justement masqué derrière les mensonges et le voile du déni, et pour quoi tant d’énergie est investie afin de faire rentrer de l’argent ou de prendre le dessus sur les autres (de manière sportive, bien sûr) dans le peloton actuel?

    Mais bon, apparemment, il faut se fier aux instances « neutres » (http://www.cyclismactu.net/news-affaire_contador_la_rfec_prone_son_impartialite-12624.html) qui prennent les décisions, et il faut avoir confiance en Samuel Sanchez (autre supposé non-dopé de la liste:)), qui « croit à 100% en Contador »(http://www.cyclismactu.net/news-dopage_samuel_sanchez_croit_a__100__en_contador-10124.html) …

    0
    0
  12. En effet les cyclistes sont montrés du doigt quand il s’agit de dopage, personne ne le conteste.
    Mais une fois dans votre vie, posez-vous la question essentielle :
    Pourquoi le milieu cycliste est le plus entaché par des affaires de dopage à répétition ?
    Cherchez la réponse !
    Peut-être que :
    De tous les sportifs les cyclistes sont les plus pervers.
    Ils sont les plus tentés à se doper par leur culture.
    Se sont les seuls attirés par l’argent ou la gloire.
    Ils veulent réussir rapidement.
    Ils n’ont peur de rien….
    Ils n’ont pas peur de mourir.
    Se sont des êtres faibles.
    Cherchez bien toutes les réponse probables.

    Et maintenant posez vous la question de savoir si le premier principe du Droit qui est  » L’égalité devant la Loi » est respecté.
    Demandez-vous si le niveau des contrôles, leurs fréquences et leurs modalités sont les mêmes dans les autres sports, par exemple au football, au tennis… si ont contôles les alpinistes, les navigateurs solitaires, les pilotes automobiles….

    0
    0
  13. paolo dupont

    petite correction: Casagrande Francesco, pas Filippo qui etait son frere, un peu moins talentueux.

    0
    0
  14. schwartz patrick

    moi,je ne suis pas sur la liste et ne me cherchez pas!

    0
    0
  15. Soyeux

    61 seulement?
    Telekom, Once, CSC…

    On s’en fout… Même plus la peine de se fatiguer à dénoncer la supercherie…

    0
    0
  16. desmoulins j.pierre

    C’est tout de même curieux. On nous dit que depuis un certain nombre d’années les Tours sont des Tours « Propres ». Que le dopage est disparu des pelotons?
    Comment ce fait il que les moyennes sont de + en + élevées ?
    Nous ne sommes pas complètement dupes en pratiquant ce sport, on sait que la moyenne n’augmente pas toute seule. Il faut regarder la vérité en face.
    De plus bien souvent les anciens coureurs (Français ou Étrangers)impliqué dans le monde professionnel, ne se prononcent pas sur le sujet, pour avoir eux même goûté au breuvage interdit durant leur carrière.

    0
    0
  17. aillaud

    Mouais c’est bien joli de parler de dopage à propos des pros, mais en tant que cyclosportif, j’assiste parfois à des « exploits’ stupéfiants. Pas la peine de se prendre la t^te avec tout ça l’homme est ce qu’il est point barre. On prends des pils pour bander, pour dormir, pour être plus jeune ect… Je lis vos articles sur la cyclo « la haute route » et bien sommes nous bien sur qu’il n’y a pas quelques chaudières dans le lot. J’aime le vélo, mais je suis pas un béni-oui-oui.Amitiés

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.