Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Dantesque 6e étape de Tirreno-Adriatico

Quel étape!

Les ingrédients d’une course d’anthologie étaient tous réunis hier pour la 6e étape de Tirreno-Adriatico: pluie, et bosses à gogo (10 000m de dénivelé!!!), dont certaines à… 27%! 27%, vous avez bien lu. C’est pas compliqué, Taylor Phinney a déclaré à l’arrivée que cette étape était la plus difficile qu’il avait vu jusqu’ici sur une épreuve par étape, rien de moins! Et le directeur de course, Michele Acquarone, s’est même excusé sur Twitter pour cette étape trop dure ayant dépassé les bornes!

En tout cas, si vous aviez des doutes sur les capacités de Peter Sagan, notamment à l’approche de Milan San-Remo et du Tour des Flandres, et bien visionnez l’étape d’hier: Sagan a réussi à grimper toutes ces bosses à répétition en restant devant, accompagnant Nibali et Rodriguez dans le final, excusez-un-peu (un résumé de 28min de l’étape est disponible ici, avec la grosse patate à 27% autour de la 6e minute ; un autre de 14min ici). Évidemment, le sprint à l’arrivée n’a été qu’une vulgaire formalité pour la jeune sensation slovaque qui n’a fait qu’une bouchée de ses deux compagnons d’échappée.

L’étape n’a pas manqué de changer le classement général: exit Chris Froome, c’est désormais Vicenzo Nibali qui est en tête avec 34 secondes d’avance sur Froome à la veille du dernier chrono de 10 bornes aujourd’hui. En 3e position, Rodriguez à 37 secondes, et en 4e position Contador à 48 secondes. Compte tenu de la faible longueur du chrono, je ne crois pas capable Contador de jouer la gagne ni même la 2e place du général, mais il devrait pouvoir aller gratter Rodriguez pour un podium.

La « défaillance » de Froome serait à mettre du côté du froid et de la pluie, le coureur ayant déclaré ne pas s’être vêtu convenablement pour la température. Il aurait également souffert du froid, ayant beaucoup roulé par des températures caniculaires depuis le début de la saison, notamment du côté du Moyen-Orient.

Mouais. Peut-être! Chose certaine, la météo était la même pour tout le monde!

Quoi qu’il en soit, Milan San-Remo sera intéressant le week-end prochain. On y verra s’affronter deux groupes de coureurs: le premier, ceux de Paris-Nice, auront eu une course plus facile, et une semaine de récupération complète pour s’en remettre. L’autre groupe, celui de Tirreno-Adriatico, aura connu une épreuve manifestement plus difficile, qui plus est courue par une météo nettement moins bonne, avec pluie et froid tous les jours. Ces coureurs jouiront également d’une récupération plus courte d’ici samedi prochain.

On verra bien quel groupe de coureurs parviendront aux meilleurs résultats!

Partager

Précédent

Sky: vous y croyez?

Suivant

Le Tour de l’actualité

14 Commentaires

  1. jmax

    Cette année, Milan San Remo est un dimanche, ce qui laisse une journée de plus de récupération

    0
    0
  2. bikelarue

    Les Sky contrôlent tout sauf les bons vêtements…de la frime.

    0
    0
  3. thierry mtl

    Merci a RDS de nous présenter cette course en direct tous les matin.

    0
    0
  4. delirium89

    superbe étape j’ai pas le souvenir d’avoir monté une cote à 27% mais ça fait peur on se croirai sur une cyclo avec des mecs dans tous les sens c’etait magique (meme dans le TDF on évite les pavés de Roubaix faut pas que le vainqueur désigné se fasse surprendre). Et imaginez une cote pareille à descendre j’en ai froid dans les fesses.Pour répondre à BP concernant les accidents c’est vrai qu’on passe vite à autre chose car quiconque c’est fait renversé par une bagnole un jour veut vite oublier. Et je demande à Patrick que peut on faire et comment compter sur les pouvoirs publics. on est deux monde totalement différents et en voiture on ne se préoccupe que de soit. Je fais du vélo depuis 40 ans et durant 20ans en région parisienne j’ai circulé à moto pour me rendre au boulot et bien c’était 1/2 h d’angoisse 2 fois par jour j’arrivai au bureau ou chez moi completement stressé un jour à Corbeil essonne un mec en citroen a coupé la Nationale fait demi tour sur une ligne blanche continue, heureusement c’était au demarrage et j’ai fini sur son capot les couilles dans le reservoir et le bras cassé. Une autre fois à velo toujours au demarrage j’ai du faire un ecart peut etre mais le mec était tellement serré sur moi qu’il m’a prit, il m’a foutu par terre et mon bras a tourné avec sa roue avant, j’ai cru que tout mon corp allait passer sous l’aile de sa bagnole. Les deux fois j’étais grogy par terre et à chaque fois le mec m’a engueulé. On n’a rien à foutre dans leur monde avec nos deux roues la solution serait de faire deux routes differentes et séparées. Nous on est peut etre conscients du danger car on pratique les deux disciplines mais l’automobiliste lui il est seul au monde, sans compter ceux qui picolent en roulant et jette leur canette dans le fossée. C’est moche pour Jalabert et tous les autres qui se font faucher chaque dimanche, mais à part en parler (entre nous) je vois pas de solution. on a juste le droit d’etre très prudent

    0
    0
  5. Christian

    Je vais être dur mais… encore une farce: quand on se prépare comme les Skys, ou chaque détail est millimétré dans la préparation, il me semble qu’on a en réserve les habits nécessaires à ce genre de conditions. (« le coureur ayant déclaré ne pas s’être vêtu convenablement pour la température »).

    Sky et Froome espèrent-ils ainsi faire diminuer les soupçons de dopage qui pèsent sur eux suite à leurs résultats dantesques?

    0
    0
  6. Patrice

    Non, je ne crois pas. Le cas échéant ils auraient sans doute mentionné que c’était une mauvais journée, comme ça arrive à tout le monde. Non!?

    0
    0
  7. tranceman

    oui quelle etape !
    voir des coureurs monter en zigzagant et meme en marchant !!!

    0
    0
  8. BP

    délirium
    Dans mes débats ici avec moi-même, récents, j’en avais proposé, des réponses.

    0
    0
  9. schwartz patrick

    Quelque part, malheureusement, c’est presque bien pour l’ensemble des cyclistes que nous sommes que Jaja ai eu
    cet accident, triste à dire et à écrire, mais peut-être
    que les pouvoirs publics ouvriront les yeux et agirons en conséquence ! nous les anonymes ne comptons de toutes façons pas …
    En attendant, Jaja, bonne récup et soigne toi bien .

    0
    0
  10. Flatout

    On dirait que les Sky se sont fait prendre à leur propre jeu. Ils ont tellement roulé pour ramener l’échappée qu’ils ne leur restaient plus rien dans le dernier tour.

    0
    0
  11. thierry mtl

    Phiney parlait plutôt de 10 000 PIEDS de dénivelé.

    Bizarre que les SKY se soient tous effondrés le même jour.

    Les capacités subites de Froome depuis 2011 demeurent difficile à expliquer étand donné son palmares avant cette date. Engagé comme domestique, il devient un coureur de premier plan sur la Vuelta 2011.
    p.s.: oublier cette explication de parasite sanguin. Ca ne tient pas la route pour expliquer ses dix années précédentes.

    0
    0
  12. Eric Fruttero

    C’est une Bestiasse, + un Killer.
    Merci Papa Noël.. 🙂

    0
    0
  13. BP

    Je lis donc que l’équipe Sky et son leader Chris Froome pratiquent le dopage systématisé, médicalisé, qui sait peut-être avec des appuis haut placé, tout comme les faisait les équipes Armstrong – Bruyneel.
    Certainement, mais quid de ceux qui viennent de les battre: l’équipe Astana et son leader Vincenzo Nibali?
    Posons-nous la question: pourquoi nous préservons nous d’interrogations sur certains coureurs?

    0
    0
  14. toutouille26

    ils ont certainement pas encore mis en route, sauf pour leurs équipiers de second rang
    moncoutié était au niveau des autres jusqu’en juin, au dauphiné, et puis, plus personne en juillet!!

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.