Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Cyclisme sur route à Pékin: le bilan canadien

Les épreuves en cyclisme sur route aux JO de Pékin sont terminées et c’est pour moi l’occasion de dresser un bilan de la performance canadienne.

En un mot: très acceptable!

Dans la course sur route des hommes, Michael Barry a offert une belle prestation, terminant 9e de l’épreuve, 16 petites secondes derrière le vainqueur Samuel Sanchez. Autrement dit, Barry a été dans le coup jusque dans le final. J’étais sceptique quant à la condition possible de Barry cet été, ayant eu des hauts et des bas au cours des 12 derniers mois. Barry m’a fait mentir et je dois reconnaître qu’il a offert au Canada une performance décente. Hesjedal et Tuft, ses deux équipiers, ont également fini la course en 56 et 59e position.

Il convient aussi de souligner l’excellente prestation de Tuft dans le contre-la-montre qu’il termine à la 7e place, moins de 2min30sec derrière le dragster Cancellara. Je n’attendais pas Tuft à cette position, aussi peut-on dire qu’il a dépassé les attentes. Une autre solide performance qui a offert au Canada une place inespérée. Le deuxième Canadien, Hesjedal, n’a pas démérité non plus, terminant 16e à 3min30sec du vainqueur. Il bat ainsi des pointures comme Denis Menchov, Mario Bruseghin, Kim Kirchen, Santiago Botero ou encore Lazlo Bodrogi. Rien à redire.

Aucun Québécois ne figuraient dans l’équipe canadienne sélectionnée pour les deux épreuves sur route. Pourtant, l’équipe du Québec présente de grosses pointures (Rollin, Parisien, Perras, Lacombe, Dionne, etc.) depuis des années sur le circuit canadien. Dans ce contexte, il est intéressant de remarquer que les coureurs s’étant le plus illustrés dans les grandes épreuves internationales sur route sont des Canadiens hors-Québec comme les Steve Bauer, Alex Stieda, Michael Barry et Ryder Hesjedal. Je suis cependant convaincu que Rollin présente toutes les aptitudes nécessaires à devenir un excellent coureur de Classiques en Europe.

Chez les femmes, on pourra aussi trouver matière à satisfaction, notamment la 17e place dans la course en ligne de Leigh Hobson et la 39e place, quelques secondes plus loin, de Erinne Willock qui ont toutes deux été dans la course jusqu’au bout. La 3e Canadienne, Alex Wrubleski, termine beaucoup plus loin, victime d’une chute sous la pluie.

C’est probablement dans le contre-la-montre féminin que les performances ont été le moins satisfaisantes. Visiblement mal rétablie de sa chute dans l’épreuve sur route, Wrubleski termine 24e et avant-dernière, à plus de 4 minutes de la vainqueure Kristin Armstrong.

Chez les femmes aussi, aucune Québécoise n’a pu faire l’équipe nationale de Pékin. Le trou laissé par les Lyne Bessette, Audrey Lemieux et Geneviève Jeanson (quoi qu’on en dise!) est encore béant.

Bref, bilan de Pékin en cyclisme sur route pour le Canada: note de B+. Peut mieux faire, mais tout le monde aura justifié sa sélection, offrant peu de prise aux critiques. Bravo !

On annonce par ailleurs la nomination de l’ex-coureur canadien Jacques Landry, de la ville de Québec, au poste de chef des sports haute performance de l’Association Cycliste Canadienne. Landry, qui entrera en fonction en novembre prochain, souhaitait rentrer au pays après quelques années passées au service de la Fédération cycliste de Nouvelle-Zélande. C’est un bon ajout à l’ACC selon moi et espérons que cela portera fruit à moyen et long terme, le temps pour Landry de trouver ses marques dans ce nouvel environnement.

Partager

Précédent

Des drapeaux ou des médailles ?

Suivant

Vers un calendrier mondial UCI

  1. Dan Simard

    Ajoutons une belle medaille d’argent de Simon Whitfield en triathlon. Apres l’or a Sydney une belle medaille d’argent a Pekin.

    0
    0
  2. Enfin l’ACC se reveille en nommant Jacques Landry chef he la haute performance a la fédération cycliste du Canada. Très bonne nouvelle.

    0
    0
  3. delirium89

    enfin on parle de pekin
    et les anglais qu’en pensez vous

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.