Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Contador: le rose trop tôt?

Les trois favoris du Giro, Contador, Porte et Aru, nous ont remis ça hier dans l’ascension d’Abetone, théâtre d’un exploit de… Charly Gaul, l’ange de la montagne, lors de la 3e étape du Giro 1959, ou il avait déposé tout le monde – dont Jacques Anquetil – dans sa quête du maglia rosa.

Charly Gaul n’avait cependant pas pu tenir le maillot rose toute l’épreuve, le cédant l’espace de 5 étapes à Anquetil pour le reconquérir – et ne plus le lâcher – deux jours avant l’arrivée.

Du coup, on peut se poser la question: Contador est-il en rose trop tôt dans l’épreuve?

Je pense personnellement que oui. Il reste 16 étapes, le Giro sera encore très, très long et difficile.

Avec le rose sur le dos, l’équipe Tinkoff n’aura d’autres choix que d’assumer le poids de la course au cours des prochains jours, permettant aux Astana et aux Sky de rouler dans un fauteuil. Pas bon en prévision de la dernière semaine…

Je pense donc que Contador et son équipe seront contents de laisser partir des hommes loin au général dans les prochains jours, question d’évacuer ce poids non nécessaire à ce stade-ci de l’épreuve. Contador l’a d’ailleurs déjà laissé entendre.

Pour le reste, le scénario hier a été fidèle à nos prévisions: une course de côte dans la montée d’Abetone, une première banderille de Contador, une réplique de Porte pour tester les deux autres, et finalement Aru qui y va aussi, question de montrer que lui aussi en a sous la pédale. Un cyclisme à la puissance comme le dit Alain39, avec les doutes qu’il engendre…

Et à ce petit jeu, personne pour réellement faire la différence. Je pense que dans leur tête, Contador, Porte et Aru auront tous les trois estimés qu’à ce stade-ci du Giro, il n’était pas utile de forcer la mise. Avec la fatigue, il sera plus facile de faire la différence dans la troisième semaine de course, notamment sur le Mortirolo.

Par ailleurs, on a de nouveau vu hier les limites d’Uran et de Hesjedal, encore décrochés dans l’ascension finale. S’ils limitent bien les dégâts, cela n’augure rien de bon pour la suite. Seule chance de rédemption pour eux: s’ils ont amorcé ce Giro un peu à court de condition, le rythme de la compétition pourrait leur faire du bien et ils pourraient s’améliorer à mesure que le Giro avance.

Prochain rendez-vous pour les favoris samedi prochain sur la route accidentée vers Campitello Matese!

Merida Scultura

Le vainqueur du jour hier, Jan Polanc chez Lampre, utilisait le nouveau vélo Merida Scultura, annoncé comme le vélo de série le plus léger du monde, plus léger encore que le Trek Emonda haut de gamme.

Dans sa version la plus légère, le Scultura est annoncé à… 680 grammes le cadre, 1 kilo tout juste pour l’ensemble cadre-fourche. C’est fou!

Évidemment, à ce poids-là, des compromis doivent être faits, notamment au niveau de la rigidité. Découvrez ici une récente critique du Scultura sur le site Matos Vélo.

Le Scultura utilisé par les Lampre serait un peu plus lourd, le cadre étant annoncé à 750 grammes justement pour offrir plus de rigidité au niveau de la boîte de pédalier. Pour les pros, c’est un must que d’avoir une rigidité satisfaisante.

Particularisme du Scultura? Le fait que l’aérodynamisme du cadre ait été travaillé parallèlement au poids, offrant donc un vélo ultra-léger mais aussi pénétrant bien dans l’air à haute vitesse.

Voici un tout récent petit vidéo réalisé par GCN présentant le vélo de Jan Polanc. Du beau matos! mais à ce niveau de légèreté, ça reste un vélo très typé qui ne convient pas à tous les usages. C’est un vélo parfait pour la grimpe, à condition, comme les pros, de disposer d’autres vélos pour d’autres terrains. Dans l’immense majorité des situations de coureurs amateurs, dont je suis, un tel vélo manque cruellement de polyvalence selon moi pour en faire un réel choix intéressant… à moins de faire exploser la caisse! Mais admettons que les lignes du cadre sont très bien tirées, que le vélo est élégant et bien équilibré. Un régal pour les yeux!

Partager

Précédent

Giro: méchante étape hier!

Suivant

Collectif Parlee: cool!

11 Commentaires

  1. mica

    Tiens, je croyais qu’ il y avait un poids minimum a respecter pour les vélos, le règlement aurait-il changé? on ne m’en a pas informé! Existe t’ il d’ ailleurs un règlement en cyclisme, en tout cas personne ne le respecte.
    A ce propos un ancien coureur devenu suiveur à moto a été suspendu un jour pour avoir favorisé le retour de coureurs dans le peloton ( apparement Lelli qui suit le Giro à moto) Il a selon moi été suspendu pou l’ exemple mais la pratique des échappées ou retours « motorisés »( sillages motos ou voitures) est quotidien en cyclisme. Dans un ordre d’ idées semblable il me revient les propos de feu Laurent Fignon qui rapportait les embrouilles du Giro quand dans une étape c.l.m. l’ hélicoptére de la T.V. Italienne créait au dessus de lui les remous les plus défavorables possibles afin de contrarier sa progression. (on n’ est pas a cela prés en Italie).
    Dans un autre ordre d’idées pourquoi existe t’il 3 « grands » tours de 3 semaines ? ces trois affaires pourraient étre réglées en moins de quinze jours! La nervosité des courses y gagnerai peut étre et la lassitude menacerait moins les passionés…

    0
    0
  2. Patrick

    1 jour seulement!

    0
    0
  3. thierry mtl

    Ouais, Aru n’avait pas montré une telle forme cette année. Pourrait-il même survivre au long CLM qui viendra. Rasmussen nous l’a déjà fait en 2007. Avec Astana, tout est possible. Imaginer comment se présentera Nibali sur le Tour.

    La rumeur dit qu’Aru est suspecté par son passeport.

    Contador n’avait pas le choix de prendre le rose. Pas question de ne pas suivre ses deux opposants. Il est effectivement bien tôt pour avoir le rose, à moins de le donner à un baroudeur affamé qui n’est pas candidat au CG dans les prochains jours.

    0
    0
  4. thierry mtl

    Je me questionne davantage sur l’acharnement de Tinkoff Saxo qui essaie de mener le peloton depuis le début. Pourquoi fatiguer l’équipe si tôt ? La Sky semble nettement moins nerveuse.

    0
    0
  5. Patrick

    « Avec le rose sur le dos, l‘équipe Tinkoff n’aura d’autres choix que d’assumer le poids de la course au cours des prochains jours ».
    Je ne comprendrai jamais pourquoi. Je ne comprendrai jamais pourquoi je ne comprend jamais les codes des sociétés.
    « Sous-doué! ».

    0
    0
  6. marten

    Si les Tinkoff n’auraient pas roulé hier, l’échappée aurait pu aller jusqu’au bout ce qui égale à moins de nervosité pour le sprint et moins de risque de chute pour Contador. Moi aussi je ne comprends pas toujours les tactiques….

    0
    0
  7. Dan Simard

    En rose parce que c’est Tinkoff le boss

    Si vous faites pas ce que JE dis, vous savez ce qui va vous arriver! Contador, Kruziger, Sagan OUT et pi une fois l’équipe décimée, il se retirera à son tour :-/

    0
    0
  8. touille26

    Ca choque personne, ces coureurs comme inxausti qu’on dit malin car ils ont fait semblant d’être pas bien, qui ne roulent pas et profitent du travail des autres pour gagner? Moi j’appelle ça un raton et je ne vois aucune grandeur à gagner comme ça, je trouve qu’il ne le mérite pas, que c’est un profiteur et que sa victoire n’a pas beaucoup de valeur

    0
    0
  9. Nicolas

    Ben l’autre n’avait qu’a s’en debarrasser avant, il se serait peut etre appercu qu’il jouait la comedie. Tant pis pour lui.

    De tte maniere en montagne des fois mieux vaut etre devant et imposer ton rythme.

    0
    0
  10. alain39

    ce giro est une parfaite illustration de ce cyclisme à 2 vitesses.
    3-4 équipes dominent outrageusement les courses auxquelles elle participent et ce à tour de rôle.
    En ce moment Astana revient au plus haut niveau et domine ce début de giro. Les images sont impressionnantes car on voit à chaque 4 à 5 Astana devant et imprimant un tempo d’enfer.
    Pourtant les cadors ne peuvent se lâcher. Même un Contador à priori affaibli peut suivre les attaques. Avec une épaule disloquée c’est à peine croyable. Un peu comme Landis qui gagnait le tdf avec une hanche nécrosée.
    Les conclusions sont diverses mais convergentes:
    – les préparations sont devenues la pierre angulaire de toute victoire. ça implique des périodes de forme ciblées et soudaines.
    – les meilleurs sont à un niveau identique.
    – les façons de courir sont devenues protocolaires. On attaque toujours aux mêmes moments et on joue sur une course à la puissance. On ne compte plus sur des a

    0
    0
  11. alain39

    oups.
    – on ne compte plus sur des attaques de loin et sur une course de mouvement ou d’usure à l’ancienne. On offre à chaque fois une course de côte comme seul scénario.
    – les grosses équipes sont sur-représentées et étouffent la course.
    – même les accidents de course deviennent anachroniques et n’influencent plus le classement. Soit Contador n’a rien soit il a atteint un niveau de performance lui permettant de surmonter son handicap. J’opte plus pour le second quand on voit la violence de sa chute.
    Porte est excellemment bien placé et attend le chrono pour se mettre à l’abri. On verra ce que va donner ce chrono et surtout comment les préparations permettent de combler les lacunes de chacun. Je vois bien Contador rivaliser avec Porte tellement il est fort en ce moment. Pour Aru ça sera plus compliqué mais n’oubliez pas que Pantani en 98-99 était devenu un rouleur plus qu’honorable.
    Aru est d’une facilité déconcertante ainsi que toute son équipe. A chaque fois il est accompagné d’1 à 2 équipiers. Ils dynamitent la course mais n’arrivent pas à lâcher Porte qui est le premier à éliminer.
    Pour Uran c’est fait il était un peu malade et donc n’a pu encaisser les attaques.
    La question est donc de savoir qui a le meilleur protocole à savoir celui qui va porter ses effets le plus longtemps. On voit bien que les périodes de forme sont très dures à gérer en raison de leur brièveté. Et que dès que les effets s’estompent c’est sans retour possible et une baisse de niveau irrémédiable. regardez Zakarin qui en 2 semaines est passé de super grimpeur/rouleur à rien du tout.
    Je pense que Contador et Porte pensent avoir un léger avantage puisque se limitant à suivre Aru.
    Il y a aussi les cas Alaphilippe/Sagan qui maintiennent leur forme depuis plus de 1 mois alors qu’ils courent en permanence. Une exception par rapport aux Sky et autres qui alternent courses et stages de préparation en revenant à chaque fois plus forts après leurs stages.
    Le tdf s’annonce assez prévisible car nous savons déjà que les meilleurs seront tous en forme et à des niveaux très proches. Les chronos vont finir par prendre une importance démesurée puisque ne pouvant se départager en montagne.
    Tinkoff a raison in n’a plus besoin d’un bon DS mais de bons médecins et préparateurs.

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.