Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Championnats canadiens: je ne suis pas le seul à préparer la Haute Route!

Une grosse lessive. C’est ainsi qu’on peut résumer la difficile course sur route des Championnats canadiens des coureurs Maitres disputée hier du côté de Lac Mégantic.

Le parcours était digne d’un Championnat canadien, et le vent a été l’invité surprise du jour: grosses rafales, vent soutenu.

Chez les Maitres B, une échappée de deux coureurs est partie tôt dans la course, vers le km 6 ou 7. Personne n’y a cru, avec ce vent, les difficultés du jour et la distance. Grave erreur, ils sont allés au bout! Chapeau bien bas à une pointure du peloton Maitres B (qui ne court habituellement pas avec les Maitres B), Pascal Buissières, le nouveau champion canadien. Rien à dire. La course a été durcie dans ses premiers 70 kms par David Gazsi, récent champion canadien du chrono chez les 40-49 ans, qui nous relançait l’allure dans chaque bosse.

On retrouve à la 2e place Yves Lefevbre, un coureur qui, comme moi, prépare la Haute Route. La place de premier Québécois sur l’épreuve française sera très disputée, Lefevbre a réalisé un grand numéro hier en passant la journée devant. À l’arrivée, petite question: « tu mets quoi comme braquets pour la Haute Route, Yves? » Réponse de l’intéressé, le 25. Un scrupule m’a empêché de lui demander si c’était couplé avec un 34 ou un 39…

Pour ma part, je termine « hors délai », une première dans ma carrière de coureur. Bizarre que cette application de la règle des délais sur des épreuves Maîtres, mais je crois que cette situation est liée au fait que cette course des Championnats canadiens permet de marquer des points UCI. Les délais étaient visiblement très faibles hier (3 ou 6% très certainement) car mon temps de course est de 3h12min45, soit environ 7 minutes de plus que le vainqueur. Je suis pourtant hors délai!

Ma course s’est terminée au km85 sur des putains de crampes, un classique depuis 2 ans en ce qui me concerne. Idem pour David, qui a cédé au même moment que moi. De mon côté, il faut absolument que je coupe sur le Riesling… Ceci étant, je demeure très satisfait de ma course, j’étais dans le coup jusque là, parmi le groupe de 20 coureurs derrière l’échappée. La dernière grande bosse, nez dans le vent, a achevé mes jambes et les crampes sont survenues sans avertissement, me bloquant net.

Carton rouge à mes quatre autres compagnons des 15 derniers kms, qui ont disputé un sprint endiablé dans les 200 derniers mètres pour la… 24e place, tout en me laissant tirer le dernier km. Je ne comprendrai jamais ce genre de comportement.

Je m’en voudrais de ne pas dire un mot sur Yvan Waddell, 13e hier et un coureur qu’on ne présente plus. Régulièrement décroché dans les bosses, je l’ai vu revenir au métier à chaque fois, sans s’affoler, preuve que l’homme possède un gros capital d’expérience. Impressionnant! Yvan a toutefois bénéficié de l’aide des bagnoles à au moins une reprise, mais on ne lui reprochera pas compte tenu qu’il n’a pas été le seul!

Enfin, ce fut un réel plaisir que de revoir plusieurs amis du peloton, notamment Claude et Mario. Que voulez-vous, dans de belles galères, les liens se tissent vite!

Prochain objectif, le GP OBC dans le Parc de la Gatineau dans deux semaines. D’ici là, un petit détour par Whiteface est au programme, question de travailler la montagne.

Partager

Précédent

Tour 2012: 11 étapes à surveiller

Suivant

Mais qui va donc relayer Cancellara?

  1. Zut

    Tout un chantier effectivement !
    Good job à tous ceux qui sont passé au travers de ces 106 km à plus de 30 degrés.
    Qui plus est, bravo aux deux fous partis dès le début de la course…
    P.S. Vent de dos dans la côte du Morne, y faisait chaud !!

    0
    0
  2. Vincent C

    9% le délais Laurent. Court, très court. Au moins, cette fois-ci, ils l’ont pas appliqué pendant la course!

    0
    0
  3. Marmotte

    Laurent, petite question sur Whiteface. Quand tu vas t’y entraîner, quand dans la journée/semaine montes-tu ? Est-ce permis ? J’étais dans l’impression que les vélos n’étaient pas admis sur la route de Whiteface Mountain. Merci d’avance… ça fait un moment que je veux y aller mais je ne veux pas me buter à une barrière.

    0
    0
  4. Zut

    Le peloton à 10:06 secondes du vainqueur, n’a pas passé le délai.
    606 secondes sur 11 242 secondes = 5,39 %
    Le délai était alors de moins de 5,39 %, probablement 5%.
    C’est vrai que ce n’est pas beaucoup…

    0
    0
  5. Mathieu

    Effectivement c »était 5%! Si vous avez trouvé ça court…pour nous en séniors sur 180km de course…c’était assez restreint effectivement!!

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.