Canyon, Argon18, la guerre des manufacturiers de vélo

Ne vous y méprenez pas: ça joue dur, ça joue très dur en coulisses entre les grands manufacturiers de vélo de ce monde pour conquérir, ou simplement garder, des parts de marché dans un marché justement qui continue à prendre de l’expansion.

Il y a plusieurs indices de cela.

D’une part, la multiplication, ces dernières années, des équipes World Tour portant comme nom celui d’un fabriquant: BMC, Trek-Segafredo, Giant-Alpecin, Lampre-Merida, Cannondale… sans parler de la présence sentie d’autres manufacturiers de vélo au sein d‘équipes, comme Pinarello avec Sky (à fond le marketing!), Canyon avec Katusha et Movistar, Specialized avec pas moins de trois équipes, soit Etixx, Tinkoff et Astana.

Les enjeux économiques sont évidemment énormes.

On apprenait récemment que Canyon, spécialiste de la vente “en direct” de vélos sans passer par un détaillant, allait investir, en 2017, le marché américain. Les vélos Canyon seront donc bientôt disponibles de ce côté-ci de l’Atlantique, ouvrant un immense marché à la compagnie qui use d’un argument de vente très, très convaincant: le prix, plus faible que pour tous ses concurrents, pour des cadres acclamés par la critique, y compris indépendante.

Je suis en effet de ceux qui croient que les cadres carbone sont très nettement sur-évalués en ce moment, les cadres se détaillant plus de 6000$CAN étant nombreux parmi les grands manufacturiers. Proprement scandaleux, ça ne vaut tout simplement pas ces prix exorbitants. Mais ces grands manufacturiers jouent à fond la carte du marketing agressif, forts des performances… des meilleurs cyclistes WorldTour qui roulent sur leurs produits. On refile la facture aux consommateurs, qui ne demandent pas mieux que de rouler sur le vélo qu’on retrouve fréquemment dans les revues cyclistes voire dans sur des posters dans des magasins de cycles…

Autre preuve de la guerre des manufacturiers, les démarches en coulisse de la compagnie québécoise Argon18 dans le dossier de la création d’une équipe World Tour associée au… Bahreïn, et pour laquelle on annonce Vicenzo Nibali comme le seul leader.

Argon18 serait en bonne position pour devenir le fournisseur officiel des vélos de l‘équipe en 2017, malgré une compétition d’autres manufacturiers comme Bianchi ou Merida. Que voulez-vous, c’est à ce prix qu’Argon18 pourra continuer à conquérir des parts de marché en Europe, les performances actuelles de l‘équipe Bora n’offrant certainement pas une grande satisfaction ni une grande visibilité en ce moment au fabriquant québécois.

Bref, plus que la qualité du produit, c’est la présence en WorldTour qui garantit aujourd’hui le succès populaire d’un fabriquant de cycles: omniprésent dans les années 1990 et 2000, qui a aujourd’hui le goût de rouler sur un Colnago? Plus encore, sur un Cervélo qui a connu une ascension fulgurante dans la seconde moitié des années 2000, pour retomber depuis quelques années dans un certain anonymat, du moins chez les cyclistes sur route?

Il existe pourtant de nombreux fabricants plus modestes mais offrant d’excellents produits, tout à fait comparables à ceux qui sont présents dans le WorldTour et qui jouent la carte marketing à fond. Je suis de ceux qui, aujourd’hui, font plutôt confiance à ces autres fabricants peut-être moins “main stream” mais qui me permettent aussi de rouler sur… un secret bien gardé! (et pour le tiers du prix).

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!