Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Cancellara l’extra-terrestre: attention aux glissements faciles

Plusieurs commentaires laissés suite au Ronde et maintenant Paris-Roubaix suggèrent que Fabian Cancellara, auteur de deux performances extraordinaires sur ces courses, pourrait être dopé. Réactions.

D’une part, La Flamme Rouge a toujours dénoncé le dopage avec vigueur et fermeté. Bien évidemment, je continuerai à le faire dans l’avenir.

Ceci étant, il convient de ne pas verser dans les accusations faciles. Bref, la prudence s’impose et voilà pourquoi je n’ai pas évoqué une telle possibilité devant les performances de Spartacus.

Rappelons que Cancellara est double champion du monde de clm, et que le gus est l’un des tous meilleurs cyclistes professionnels depuis plusieurs années déjà. Il n’est donc pas sorti d’une boîte à surprise et nous a récemment offert deux sacrés performances certes, mais sur son terrain. On est loin d’un George Hincapie remportant une des plus difficiles étapes de montagne d’un Tour de France…

Il y a certes des éléments à considérer pour Cancellara. D’une part, je suis presque sûr (si ma mémoire est bonne) que son agent n’est nul autre que son compatriote Tony Rominger. Ce dernier n’a jamais caché avoir travaillé durant toute sa carrière avec le sulfureux Dr. Ferrari. Le docteur est donc dans l’entourage indirect de Spartacus, c’est clair. D’autre part, Cancellara a comme directeur sportif Bjarne Riis, un mec peu recommandable en matière de dopage (inutile d’insister). Je suis d’accord avec plusieurs commentaires: que Riis soit encore dans le milieu cycliste et surtout au centre du vélodrome de Roubaix hier est une insulte au cyclisme et aux fans. L’arrogance avec laquelle il a avoué s’être dopé à l’EPO lors du Tour 1996 qu’il a gagné en disait long sur le personnage. Ceci étant, rien de prouve que Cancellara soit dopé simplement parce qu’il a Riis comme directeur sportif. Tout au plus peut-on actuellement pensé que Riis connaît les ficelles du métier et peut donc bien "comprendre" ses coureurs.

Pour conclure, rappelons que les contrôles anti-dopage se sont resserrés ces dernières années, laissant un espoir que davantage de tricheurs pourront être pris au jeu. Les techniques de dopage ont cependant évolué de concert, la mode étant aux micro-doses d’entretien durant la saison pour "garder le niveau" et ainsi ne pas créer de fluctuations suspectes dans le passeport biologique. Cancellara vit peut-être en Suisse, connaît probablement le Dr. Ferrari et sa clinique de St-Moritz mais je refuse, du moins pour l’instant, de sauter aux conclusions. Tout en étant réaliste sur son entourage et ses influences.

Partager

Précédent

Cancellara façon Merckx

Suivant

Cool stuff – check it out!

44 Commentaires

  1. alain39

    Laurent il ne faut pas se voiler la face. Spartacus a fait une demonstration phenomenale. Il lache tout le monde et personne ne peut rester dans sa roue. Pire in ne desunit jamais et pas le moindre signe de faiblesse. Ca nous rappelle l ere EPOl. Boonen aurait lui connu une fringale et pourtant il n a pas fait la moitie des efforts de spartacus. Les autres ont abandonne la poursuite car conscients qu ils ne pouvaient tenir un tel effort. Il est symptomatique de voir une fois encore qu il est parti assis et quasi au train. Il semble pouvoir rouler 3 km plus vite aue les autres et tout le temps. Alors non Laurent tout ceci n est pas normal. Il ne faut pas accuser certes mais pas non plus se voiler la face. Et puis l experience nous a montre que tous ces exploits sont frelates. A;lors oui je n y crois plus et cette chevauchee me rappelle tellement celle de Landis que pour moi elle ne laisse place qu a peu de doute. A cela ajoute son entourage et la si tu crois que spartacus est propre c est disney. Si d aventure il connait un souci avec les controle je mets mon billet qu en plus nous allons apprendre qu il souffrait de je ne sais quelle maladie.
    Il ne faut pas prendre les enfants du bon dieu pour des canards sauvages et les amateurs de cyclisme pour des avaleurs de couleuvres.

    0
    0
  2. Ludovic

    Salut,

    Lecteur régulier de ce blog, je fais ici mon premier commentaire. Oui les performances de Cancellara sont assez impressionnantes ces dernières semaines, ceci dit il ne s’est pas caché sur le fait que le Tour des Flandres était SON objectif de la saison. Nous sommes donc à son optimum de forme de la saison. Et après, regardons derrière : Tom Boonen manque de résussite mais aligne les places de 2. Il est en forme depuis assez longtemps : Milan San-Remo –> Roubaix. Même s’il n’en accroche pas une, il roule tout de même comme une mobylette sur plusieurs courses. On peut aussi voir que Flecha est relativement bien en forme (victoire au Het Volk, places d’honneurs après).

    Bref, ce que je veux dire c’est que nous avons un des meilleurs coureurs du monde, probablement le meilleur pour les courses auxquelles nous venons d’assister, ce coureur a centré sa saison sur les semaines que nous venons de vivre. Qu’il gagne n’est pas une surprise, la manière est surement révélatrice de son état de forme, tant physique que « dans la tête ». Pour les suspicions, on peut donc tout à fait se poser les mêmes relativement à Boonen ou d’autres.

    Avec ce que le cyclisme a vécu depuis plusieurs années, une belle victoire ne pourra de toute façon plus être vue sans suspicions, quelle que soit le coureur. Hélas.

    Ludo

    0
    0
  3. JP Paradis

    Je me demande bien pourquoi certains lecteurs de ce site s’intéressent encore au cyclisme. C’est devenu systématique, sur la Flamme Rouge mais aussi ailleurs : à chaque fois que l’on assiste à une performance, la tricherie est évoquée.

    Je comprends les raisons qui peuvent expliquer ce scepticisme, mais de là à ne parler de dopage à toutes les occasions possibles? Je ne comprends pas. Autant cesser d’acheter des magazines et de regarder les courses à la télé, non?

    J’ai encore en mémoire Réjean Tremblay, en 2008, qui avancait dans le quotidien La Presse que certains coureurs aux Mardis de Lachine se dopaient. Selon lui, il était possible, « en regardant la bouille des coureurs », de savoir lesquels faisaient usage de produits dopants. Ces commentaires étaient selon-moi tout à fait inacceptables, surtout de la part d’un journaliste professionnel.

    Les lecteurs de ce site ont le droit d’émettre leurs commentaires et n’ont pas les mêmes responsabilités qu’un journaliste. Cependant, je trouve moi aussi que le discourt dérape souvent.

    Je vous pose la question :

    Quand Dominique Rollin remportera sa première grande victoire professionnelle, à la manière de ce qu’il a fait en Californie, quelle sera la nature des premiers commentaires que nous lirons sur La Flamme Rouge?

    0
    0
  4. Laureeeeent ! Stop la naiveté !

    Je reprend tes arguments :
    1. « Il n’est donc pas sorti d’une boîte à surprise ». Justement, c’est bien le problème de Cancellara : il berne tout le monde depuis longtemps ! Il est très gentil, pas arrogant visiblement, et a c’est vrai une tête sympa avec un grand sourire, mais on n’est pas dans un conte pour enfant, on est dans la réalité ! On peut avoir à la fois toutes ces qualités et se charger, il ne faut pas se leurrer.
    Ne sois pas comme les journalistes qui ont décidé unanimement depuis l’avènement de Cancellara (du reste, c’est la même chose pour Contador) de le considérer comme un « gars bien » et depuis de s’extasier devant chacune de ses performances !

    2. « les contrôles anti-dopage se sont resserrés ces dernières années ». Resserrés, c’est faux. Ils se sont améliorés, mais c’est complètement différent : les techniques des coureurs dopés se sont également améliorés, en témoigne les découvertes de la police française dans les poubelles de certaines équipes lors du dernier Tour (découvertes qui n’ont bien évidemment abouti à rien de concret…) !

    0
    0
  5. Eric

    Il est des fois où il m’est impossible de m’extasier devant du sport. Il est des moments où je suis incapable de ne pas réfléchir. Et là, vraiment, je suis dans les 2 cas de figure.
    Non, définitivement je n’y arrive plus : Paris Roubaix reste pour moi une démonstration de ma perte de « croyance » dans le sport cycliste. Je ne sais plus quoi penser, de toute manière c’est hypocrisie, naïveté ou critique, je ne vois pas d’autre solution, chacun de ces « sentiments » pouvant apporter son lot d’ennuis.
    Maintenant je ne peux plus avaler toutes ces couleuvres, toutes ses drôles de courses, toutes ces performances impressionnantes. Alors j’ai tout de même choisi mon camp : la critique… parce que même si je ne peux rien changer à tout çà, je veux qu’on sache que derrière mon canapé, avec mon passé de non compétiteur, je ne suis tout de même pas né de la dernière pluie.
    « alain39 » a tout dit sur ce qu’on peut supputer et laurent a su rester objectif. Personnellement je n’ai même pas envie de commenter cette course ou cette victoire, je serai incapable d’entendre quelqu’un me dire « arrêtez de penser du mal de tout le monde » ! et pourtant la suspicion accompagnera dorénavant toute victoire ! éviter la suspicion c’est accepter le dopage, acclamer toute victoire c’est être naïf. A quand un juste milieu ?

    Eric,
    un fan de cyclisme malgré tout…

    0
    0
  6. JOCELYN

    Il est vrai que l’exploit de FABIAN CANCELLARA interpelle, comme celui de HORNER surtout, comme la perf de ARTMSTRONG au ronde, d’un coup en forme comme ça…, comme A.SCHLECK qui reprend la compétition et qui marche de suite, et paradoxalement, le niveau des français qui s’améliore??!!penser quoi? Mais surtout ne pas verser dans L’excès, le moteur dans le pédalier…pensons plutot que moins de coureurs sont « préparés », comme on peut le ressentir en regardant les courses, le revers, c’est que les écarts se creuse entre certaines équipes et d’autres. Mais la lutte contre le dopage est sur une voie et soyons optimiste. Arretons de tirer sur l’ambulance, sinon la lassitude va nous gagner, et les passionnés c’est nous, et si nous ne pouvons plus commentés les courses entre nous, avec qui on va parler?

    0
    0
  7. Bertrand

    Pour toi FABIAN:

    0
    0
  8. Bertrand

    En tout cas je savais que le cyclisme a plein de vertus mais j’ignorai qu’il pouvait me faire rire autant.
    Ha Fabian tes interviews sont à ranger dans les grands classiques de l’humour!

    0
    0
  9. Pierre Dumais

    Même si tu donnes des produit dopants à une vieille picouille, elle ne finira pas la première à la ligne d’arrivée.

    À ce que je sache, Cancellera est un pur sang qui a de la classe et qui l’a prouvé à plusieurs reprises.

    0
    0
  10. jmax

    on peut aussi regarder un peu les chiffres: dans le tour des Flandres, Cancellara qui passe le plus dur du Mur de Grammont assis et avec une belle cadence quand Boonen est en travers; Bonnnen qui témoigne être à 55 km/h et voir dans le même temps, l’écart se creuser avant que Cancellara ne lève le pied pour garder la minute d’écart. Même scénario dans le Paris-Roubaix où il part en facteur, creuse assez rapidement près de trois minutes d’écart et lève le pied. On rappellera aussi une victoire finale au tour de Suisse avec une arrivée en altitude à plus de 2000m, une victoire à un prologue du tour de France où il met le deuxième à prés de 30 secondes et après, tous les coureurs sont de seconde en seconde. Bref, des miracles à la Ricco, Landis mais comme le gars a une bonne tête sympa, on ne va pas lui faire des misères à la Rasmussen

    0
    0
  11. regis

    La preparation chimique est aussi obligatoire que la preparation sportive,Spartacus est un très bon coureur que je prends plaisir a regarder pedaler.
    LE dopage existe dans tous le sport professionnel, ce qui m’enerve c’est la focalisation sur le cyclisme pendant ce temps là on oublie les morts violentes sur les stades de foot ou les baisers a la cocaine dans le tennis.Les marathoniens courent a 20km/h de moyenne et cela ne choquent personne.
    Pour ma part je considere les coureurs comme des pro qui font leur boulot et prends plaisir a regarder les courses tout en sachant bien qu’il y a un fossé entre eux et nous les pratiquants du dimanche.
    Le dopage ne fera jamais d’un ane un cheval de course de toute façon, et surtout tous le travail et l’entrainement qu’il y a derriere.
    Le velo reste et restera mon sport prefere « produits » ou pas.

    0
    0
  12. max

    Le contrôle se resserre dans le sens où il réduit les marges de manœuvres. Les gars sont obligés de faire une préparation plus discrète, et donc moins efficace. Je ne pense pas que la lutte antidopage enrayera le fléau un jour, mais elle contribuera à diminuer son impact sur la course en ne lui permettant qu’un rôle d’appoint.

    De fait, je pense que tous ou presque pratiquent ce genre de méthodes, puisque le risque de se faire prendre est quasi-nul. Croire que seul Cancellara est dopé et Boonen, Pozzato et cie sont des anges de vertu, c’est naïf. Voilà qui rétablit un peu la balance. D’ailleurs, Boonen n’était pas beaucoup moins fort que Cancellara pendant cette campagne. Il est indéniablement plus à l’aise en peloton, mais il roule moins bien: D’où la justesse tactique de Cancellara, qui court en jouant sur ses qualités. Rouler à 60 km/h, il peut très bien le faire: comme Millar, Wiggins ou toute la clique des Columbia.Il est pas seul dans ce cas.

    Si quelqu’un a une vidéo d’une étape de montagne où il lâche des grimpeurs au train dans un effort long, je veux bien la voir. Il peut très bien suivre une montée pas trop pentue ou pas trop longue parce que son profil lui permet d’envoyer des watts et de compenser son gabarit. Par contre il coince en haute altitude, sur les gros pourcentages ou dans l’enchaînement des cols. C’est ce qui se passe tous les ans, je ne vois vraiment pas là matière à suspicion.

    Par contre, je vous suivrai plus volontiers sur les cas Indurain, Riis, Ulrich qui hissaient leurs 80 kg avec les plus maigres du peloton en montagne. Ou au contraire sur chicken et ses qualités soudaines en CLM (voire Sastre en 2007, soyons fous). Le fin du fin restant tout de même Contador, qui parvient à dégager une telle puissance avec ses 60 kg tout mouillé et ses cuisses de grenouille. Ces victoires contre-nature me dérangent beaucoup plus qu’une démonstration de force logique, avec antécédents sur le même type de parcours, le tout étant un objectif avoué de la saison dudit coureur.

    Après tout, Merckx faisait la même chose sur tous types de terrains, et lui on est sûr qu’il n’avait pas d’EPO. Et je cite Merckx pour ne pas dire Hinault, Coppi, Anquetil et tous ces noms obscurs des temps où je n’étais pas né. La preuve que ça peut se faire humainement non? (on oubliera les amphets qui dans une course de type classique me semblent juste obligatoires pour tenir un effort aussi long…)

    0
    0
  13. martin

    C’est beau à voir, tout court, ces moments où Cancellara décroche le gros Boonen au train. C’est impressionnant ce que les muscles, tendons, organes peuvent générer comme puissance. Ces chevauchées sont inspirantes et elles se doivent de l’être pour nous faire rêver…

    Malgré le travail en soufflerie, la technologie, etc. il semble encore impossible de réaliser de tels exploits en suivant le guide alimentaire à la lettre.

    Je regardais les séquences du Paris-Roubaix sur You Tube hier avec mon gars de 4 ans. J’ai eu un malaise…

    0
    0
  14. Marmotte

    Laurent,

    Merci pour la mise au point.

    Les autres… non mais svp décrochez quelques minutes. Si Boonen avait gagné avec du panache, auriez-vous écrit le même commentaire mais avec un nom différent ? Et si ça avait été Pozzato ? Ou Flecha ? Ou Hincapie ? Ou qui encore…

    Peu importe ce sur quoi ils carburent, c’est essentiellement pareil pour tous… lâchez le morceau pour quelques minutes le temps de parler de la course. Cancellara a fait deux superbes courses coup sur coup, il a battu les autres à plate couture. Ça c’est certain.

    Je vais probablement me lasser de lire ce blog si les commentaires ne tournent qu’autour du dopage… Oui, ça existe, on le sait tous, ce n’est pas une question de jouer à l’autruche… mais il y a quand même des gars qui pédalent malgré tout. J’ai l’impression d’être une espèce en voie d’extinction à vouloir discuter de vélo et lire des opinions sur des faits de course…

    0
    0
  15. Marmotte

    Comprenez-moi bien. Je suis déçu de ne lire que des commentaires sur le dopage, pcq j’estime que ceux qui font des commentaires sur ce blog ont des connaissances et des opinions sur le vélo que j’aimerais lire…

    Mais vraiment, pas besoin d’essayer de se convaincre collectivement après chaque course que le vainqueur n’est pas propre… on le sait tous. Ce genre d’argumentaire n’apprend pas grand chose à personne. Pas sur ce blog en tout cas, ou tout le monde pense un peu la même chose de toute façon.

    0
    0
  16. alain39

    Certains commentaires ont raison de mettre en exergue la propension de certains lecteurs(dont le fais partie) de parler rapidement de dopage.
    Sans en rajouter sur ce sujet, ce que je regrette c’est d’avoir été tromppé sur la marchandise lors de ce paris roubaix. Car la démonstration de Cancellara a tué le suspense. Son échappée quasi ubuesque à plus de 50 km de l’arrivée a faussé la course. Comme les Gewiss en 94 qui partaient de n’importe où et gagnaient aisément.
    Plus de stratégie de course, plus de suspense. Le meilleur que tout le monde attendait et qui avait tout le peloton dans sa roue est parti assis sur une simple accélération et ensuite a enchainé un chrono de 50 km (avec des pavés s’il vous plait) sans jamais faiblir.
    Tout ça par un beau soleil et avec un fort vent de face. Comment voulez vous apprécier cet exploit lorsque vous même pratiqué ou avez pratiqué ce sport et savez que c’est digne d’un spectacle de disney. Pas facile de s’extasier. Pas facile de ne pas en vouloir au dopage qui change les façons de courir et qui fait que Spartacus est pour nous un véritable extra-terrestre. Comme le sont les Contador, Horner et autres qui font montre de qualités que leur physique ou leur âge ne peuvent laisser penser exister. Un gars de 60 kg avec des cuisses de grenouille (bien vu max) qui rivalise avec les meilleurs rouleurs sur le plat. Come on guys.
    Spartacus est bon en chrono mais là il vient de nous faire un chrono de 50 km après 220 km de course. Ce n’est pas un chrono arrêtons les fausses comparaisons.
    Nous avons tout simplement assisté à une course tronquée et à la domination d’un coureur qui s’est permis alors que grand favori de lâcher tout le monde sans se lever de la selle et de partir seul pour un raid de 50 km. Les images parlaient d’elles mêmes avec des grimaces à l’arrière alors que lui semblait se promener. Car immédiatement après son attaque les autres ont essayé de réagir mais il continuait à creuser l’écart. Alors ils ont abandonné car comprenant que le rattraper était au dessus de leurs forces.
    D’ailleurs lorsqu’il dit qu’il attendait de l’aide c’est totalement faux si on se réfère à son comportement. Il a lâché tout le monde et ne s’est jamais retourné et a continué à accélérer. Non depuis le départ sa tactique était de partir seul et de loin.
    Personne ne voulant l’amener à proximité de l’arrivée pour éviter une attaque tranchante il avait donc décidé de partir de loin. Cette tactique aurait dû se révèler impossible en raison du fort vent de face mais c’est sans compter sur le druide Riis.
    Non une fois encore on nous a confisqué un beau spectacle à nous les aficionados. Peut être que les communs des mortels s’extasient devant de tels exploits mais pour les pratiquants de ce sport c’est un spectacle pathétique. Qui plus est les effusions, congratulations et embrassades à la fin de la course sont d’autant plus insupportables qu’elles sentent le coup marketing (la femme et les enfants dans les bras après s’être recueilli pendant de longues secondes sont là pour donner quelque chose d’humain à un spectacle qui jusque là relevait de la science fiction).
    J’ai envie de changer de régime et d’arrêter d’avaler des couleuvres; voilà tout, et malheureusement mes posts s’en ressentent.

    0
    0
  17. 26toutouille

    « cancellara, un pur sang »!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    une vieille « picouille »!!
    trop drôle le commentaire de pierre dumais

    0
    0
  18. Stef

    Cancellara ne s’est pas caché avoir collaboré avec le Dr Cecchini jusqu’en 2007.

    0
    0
  19. paindemie

    @max :jamais de la vie Ullrich n’était à 80 kilos ou alors en plein hiver après sa cure annuelle de choucroute;je suis presque même sûr qu’il était plus léger qu’Armstrong à un ou deux kilos près,en tout cas il devait tourné autour des 70 kilos à son poids de forme.
    Pour Cance je t’invite à revisionner l’étape Embrun-Alpe d’Huez du Tour 2008 où on voit Cance ecremer le peloton dans la croix de fer(un col assurément roulant et de moyenne montagne après franchissement du Galibier le tout après presque trois semaines de course!.)

    0
    0
  20. Bertrand

    J’ai entendu Spartacus expliqué qu’il avait utilisé des roues en carbones, ce qui n’avait jamais été fait, et donc il avait pris un risque supplémentaire.
    Décidemment rien ne pouvait l’arrêter.
    Etait-ce vraiment risqué? D’ailleurs dans la vidéo que Laurent nous propose il a l’aire d’êtrer le seul à avoir des roues en carbones.

    0
    0
  21. alain39

    Côté prise de risque il nous a fait la totale.
    Spartacus était sûr de sa supériorité.
    On voit que Riis a mis les bouchées doubles pour trouver un nouveau sponsor. A mon sens il est dans un prise de risque très forte et ses coureurs doivent être à la limite.
    Les ardennaises peuvent être une véritable marche triomphale. Je ne peux ôter de mon esprit les images de la Gewiss 94 et son trio supra dominateur. Vont ils oser un numéro à la flèche wallone. Les temps ont changé mais Riis recherche désespéremment un sponsor et doit donc sortir les meilleurs résultats. Avec un Spartacus qui peut à lui seul faire exploser le peloton sur une simple accélération la tentation de s’en servir comme lanceur de Andy est très forte. Il va nous faire un chrono de 50 bornes dans les ardennes.
    Côté italien c’est bien calme.
    Au fait 3 espagnols aux 1er places du classement UCI. Etonnant non!!!!!

    0
    0
  22. nikkos

    Puisque cet article fait suite aux deux commentaires que j’ai laissé hier, je dirai juste que ce n’était pas du tout gratuit, du genre il roule vite alors il est dopé. Non.
    J’observais juste que ce coureur avait un pic de forme particulièrement inhabituel chez lui. Je concède qu’il a déjà gagné des grandes courses, ce n’est pas un inconnu, mais au vu de son palmarès depuis 2001 ce qu’il fait ce printemps est inhabituel.
    Les grands champions ont toujours fait montre de leur classe dès leur entrèe chez les pros et avaient construit leur palmarès sur les premières années de leur carrière, les dernières étant logiquement moins étoffées.
    Or, depuis Indurain en passant par Armstrong, c’est le contraire qui se passe, les coureurs sont bons ou juste bons les 6 ou 7 premières années puis ils deviennent de super-cracks. Sans être un scientifique je regarde les carrières de grands champions jusqu’à Lemond, et ça ne tient pas, les rares bons vieux coureurs, les Zoetemelk, Poulidor ou Duclos-Lassalle par exemple ne sont pas devenus meilleurs avec les années, ils avaient un capital physique qui leur a permis d’aller loin dans leur carrière, mais jamais ils ne sont pas tombés dans la fontaine de jouvencz.

    Pour en revenir au pic de forme, il n’est normalement pas accidentel, il est prévisible. Les coureurs se connaissent, ils savent qu’à certaines périodes d’une saison ils seront plus forts de par leurs méthodes d’entrainement, leur hygiène de vie et de par les compétitions qui précèdent.
    Ainsi, un coureur doit normalement pouvoir programmer ses pics de forme, selon ses objectifs. Alors je ne comprends donc pas pourquoi un coureur capable d’autant de talent attend l’âge de 29 ans pour que LE pic de forme vienne le toucher telle la grâce.

    0
    0
  23. max

    Peut-être parce que jusqu’à présent il se focalisait plutôt sur le CLM?

    Il a pas 35 ans non plus, il en a 28. En 2001 Il en avait donc 19, et en 2006 24. Gagner Paris-Roubaix à 24 ans alors que c’est plutôt une course de vieux, ça me semble plutôt pas mal non? Je connais pas son palmarès sur le bout des doigts, mais sans être précoce il me semble avoir commencé assez jeune.Après c’est normal qu’il ait eu une phase de maturation.

    de plus, sa montée en puissance cette année correspond avec l’affaiblissement de la Quick Step. Le fait de ne plus avoir une équipe qui impose le rythme et écrase la course change la donne, et le laisse davantage s’exprimer.

    0
    0
  24. Thierry Lemaire

    Je ne suis pas d’accord avec certains qui pensent qu’on devrait arrêter de se focaliser sur le dopage.
    Si on arrête d’en parler, on va finir par l’accepter. Je ne veux pas accepter l’inéluctabilité du dopage, donc je vais continuer à en parler.

    0
    0
  25. Paul

    Je pense que j’aimerais mieux finir 2e… Moins  »suspicieux » comme diraient les Têtes-à-Claques. Phil Mickelson vient tout juste de remporter le tournoi Master’s au golf. Il doit être dopé. Les Saints de la Nouvlle-Orléans le SuperBowl, tous dopés. Victoire = dope ???

    0
    0
  26. alain39

    Très intéressant article sur cyclingnews sur Spartacus et sa possible métamorphose en vainqueur du tdf. Il fait la comparaison avec Indurain (la belle affaire pour nous rassurer)
    Selon Sassi si il perd 2 à 3 kg de muscle et 3 kg de graisse il peut passer les cols avec les meilleurs.
    Zut alors je viens d’apprendre que le vainqueur de la Roubaix est un gros et ce au meilleur de sa forme et avec plus de 10.000 km au compteur.
    Dur pour les autres qui ont été humiliés par un coureur pas très affuté. Pensez donc avec 3 kg de moins il leur aurait mis 6 minutes au bas mot.
    Cette fois ci ce ne sont plus des couleuvres au menu mais des boas.
    Mais rassurez vous tout est normal et d’ailleurs je pense que David Douillet pourrait même prétendre au podium si il perd 10 kg. Car de la puissance il en a à revendre et puis il a moins de 40 ans.
    Avec Sassi c’est retour vers le futur et tout est possible avec les nouveaux produits.
    Pauvre cyclisme entre les mains de ces apprentis sorciers.

    0
    0
  27. thierry mtl

    Laurent, t’es aussi bien de ne pas gagner une course cete année, sinon tu devriendra un « suspect ». Certains lecteurs te remettront même ce commentaire en pleine figure pour décrier ton « appartenance ».

    0
    0
  28. stef

    Petit rappel en 1946 a Milan San Remo Fausto Coppi a attaqué 5 kms après le départ sur les 292 Kms, il a fini avec 12 minutes d’avances.

    0
    0
  29. alain

    Cancellara se trompe lorsqu il affirme etre le premier sur des roues carbone,les hyperon ont deja fait paris/roubaix et certain coureur les utilisait dimanche.

    Je ne comprend toujours pas pourquoi regardé un sport pour le decrié de cette facon par la suite,tout le monde sait ce qui se passe et certain discours deviennent blasant .

    alain

    0
    0
  30. JOCELYN

    Nikoos, CANCELLARA a toujours été parmi les meilleurs dans les diverses catégorie, de plus , regarde son palmarès et tu verras qu’il a eu une progression constante, relis mon POST 10 rubrique CANCELLARA façon MERCKX, il arrive dans ses meilleurs années at au vu de ce qui se passe en ce moment, cela peut durer longtemps, maintenant, il prend, il prend pas, et les autres? Je parle des meilleurs bien sur car je pense que l’étau c’est resseré pour beaucoup, que les seconds couteaux sont moins bons, que les français sont de plus en plus au niveau. Alors d’accord avec ceux qui annoncent que l’on parle trop de dopage et pas assez des faits de courses, (donc je suis d’accord avec moi…) Et des moments je me dis tant pis pour eux s’il se ruinent la santé, je ne peux faire de la prévention que pour mes gosses, et dimanche je me suis régalé.

    0
    0
  31. Vinnnch

    A tous,

    Pour ma part, oui je suis convaincu que tous les premiers des courses cyclistes sont dopés. Et oui ça me rend malade.

    Mais oui je veux continuer à suivre ce si beau sport (quand il ne ressemble pas à ce dernier Paris-Roubaix), car les tricheurs n’ont pas le droit de nous enlever (voler) cette passion.

    0
    0
  32. nikkos

    Paul > C’est être « tête à claque » que d’être critique vis à vis d’un sport qu’on aime tellement que ça fait mal qu’il devienne un vaste cirque ?
    Pour ceux qui ne se posent pas de questions sur rien il y a le catch (wrestling pour les canadiens) ! Personnellement je suis respectueux de Cancellara et des autres, je n’accuse pas sans preuve, d’ailleurs je n’accuse pas, je m’interroge.
    Et je pense que sur ce blog on peut s’interroger, parce que comme l’a dit un commentateur, ne plus parler de dopage c’est l’accepter.
    Je me trompe peut-être dans mes interrogations, je le souhaite pour Cancellara qui en d’autres temps m’aurait fait sauter au plafond.
    Effectivement Paul, le foot américain est dopé, le golf aussi, comme tous les autres sports.

    Max > Tu dis qu’il se focalisait sur le clm. J’espère qu’en athlète de haut niveau qu’il est il se connait plus que ça. Si tu avais la caisse et le moteur que ce coureur semble avoir tu ne crois pas que tu aurais tout misé sur les classique de printemps depuis des années en laissant de côté les clm ?

    Bon, je ne vous embête plus 😉

    0
    0
  33. spe

    Allez, j’y vais de mon petit commentaire.

    Dés le crash de l’avion du président polonais, les adeptes de la théorie du complot universel y ont vu la main de Staline ou des USA , les uns ont ,il est vrai une belle tradition et les autres ne sont pas en reste pour éliminer un chef d’État , ce n’est pas S.Allende qui me démentira.

    Donc Cancellara gagne deux fois en une semaine, et de fort belle manière ; les plus avertis ont évoqué E.Merkx qui ne faisait pas les choses à moitié , mais il n’est pas le seul à avoir imposé sa classe et sa puissance de rouleur à tout un peloton ; ça n’a rien à voir avec les 5 ou 7 victoires consécutives dans le TDF , le passage des poids lourds ( 1,80m et 80 kgs) en tete dans les cols ou la survenue tardive en haut de l’affiche de coureurs de second plan.

    dans un cas c’est du catch , au mieux , car je préfère le terme d’escroquerie.

    dans l’autre, on peut douter, être dubitatif , méfiant voire aigri , mais un minimum de respect du coureur serait nécessaire ; il n’y a pas de moteur électrique ou à air comprimé sur les Specialized Tarmac et Roubaix .

    bon sang, ce qu’a fait Spartacus ces deux dimanche, c’est monstrueux et superbe d’arrogance, d’orgueil , d’intelligence et de chance ; c’est ça , être un champion , et c’est pour voir ça que je me colle devant ma télé .

    merci

    0
    0
  34. rolan

    Moi je ne laisse plus de message mais je suis soulagé de voir que je ne suis plus le seul à en avoir marre de ramener toujours le dopage en haut de l’affiche.

    La différence entre les meilleurs ça se fait toujours à la pédale, et de toutes façons entre leaders le respect a toujours été intact et, eux, ils savent de quoi il en retourne.

    Même à l’époque où Armstrong écrasait le Tour, ses dauphins l’ont toujours admirés. Citez-moi un seul commentaire négatif ou à double sens de Ullrich lors de ces années-là.

    0
    0
  35. Thierry Lemaire

    Étant donné que Jan Ullrich « faisait le métier » il aurait été bien imprudent de faire des remarques sur Lance Armstrong

    0
    0
  36. alain39

    Les remarques de Rolan sont désarmantes.
    En matière de criminalité rares sont les mafieux venant spontanément vendre leurs accolytes. L’opération main propre en Italie a démontré qu’il fallait les y intéresser (imunité, nouvelle identité etc..).
    Qui plus est, compte tenu de l’esprit mafieux qui règne au sein du peloton il est inenvisageable de balancer un autre coureur. Ca implique abandon de sa carrière. Khol, Gaumont, Menthéour, Basson, sont là pour nous le rappeler.
    La différence ne se fait pas à la pédale sinon nous n’aurions pas toute cette armada de trentenaires plus performants que lorsqu’ils avaient 25 ans.
    Arrêtons de trouver des pretextes et fausses raisons à cet état de fait. Avant 91 Indurain n’avait jamais fait montre de dons d’escaladeurs hors pair. Idem pour les Rominger , Riis, Armstrong et autres derniers vainqueurs du tdf. Or au sommet de leur art ils ont écoeurés les grimpeurs.
    Ne pas parler du dopage revient à l’accepter et donc accepter toutes les dérives qu’il implique.
    Je peux comprendre que ce sujet peu devenir lassant mais si nous n’assistions plus à de tels élucubrations sportives nous n’aurions plus à en parler. Au lieu de vous en prendre à ceux qui décrient le dopage vous feriez mieux de vous en prendre à ceux qui le pratiquent. Ne vous trompez pas de cible.
    « Please don’t kill the messenger. »

    0
    0
  37. Vinnnch

    tout pareil qu’Alain sur le commentaire de rolan.
    Ils étaient TOUS mouillés jusqu’aux sourcils à l’époque.
    Maintenant qu’il y a de nouveau quelques coureurs moins malhonnètes qui existent dans le peloton, les langues se délient.

    Pas plus tard que la semaine dernière, Frédéric Guesdon (Française des Jeux) : « Cancellara qui franchit le Grammont assis sur la selle, c’est un spectacle écœurant. »
    Et encore c’était après le Tour des Flandres, pas après Paris-Roubaix.

    Et je suis désolé, pour moi, tous les vainqueurs de grands tours ou des 6 ou 7 grandes classiques ces dernières années sont dopés. Je ne dis pas ça au hasard, je dis qu’ils en ont tous les signes. Le suel sur lequel je pourrais être circonspect c’est Philippe Gilbert (allez, je vais mettre Freire aussi parce qu’il me semble moins inhumain). Mais c’est tout, et ça me désole.

    0
    0
  38. pantaricco

    Petit message à ceux qui n’y croient pas : Arrêter de regarder le cyclisme et laissez nous tranquille !! !!
    Pas la peine de nous rebacher sans cesse les mêmes arguments, on sait tous, et ce depuis 90, précisément depuis la mort de Joannes DRAIIJER,qu’une nouvelle forme de dopage est apparue…
    Soit…
    Il n’empêche que, tous autant que nous sommes nous n’attendons qu’une chose, la première bagarre sur le Tour, parce que ça nous fait vibrer, tout simplement, dopage ou pas…
    Ce message s’adresse particulièrement à Alain 39, qui se trompe d’ailleurs souvent dans ses références permanentes au passé…
    PArce que Franchement, INDURAIN, on le voyait venir gros comme une maison bien avant 91… En 90, il aurait déjà du gagner le Tour d’aileurs, si ECHEVARRI ne s’était pas trompé de leader…
    Personnellement,je me souviens que dés 86, le contre la montre de Nantes du Tour, on en parlait déjà comme d’un vainqueur du Tour.. donc….

    0
    0
  39. noirvélo

    Premièrement, j’aime énormément le vélo et refuse totalement le dopage.
    ensuite, il y a d’autres questions que je me pose:
    Pourquoi les athlètes ne sont-ils pas mieux espionnés ,mieux suivis dans les hopitaux et les labos en hiver ? Les nouveautés en matière de médocs?
    Pourquoi, lors des 2 journées de repos dans le tour de France, les coureurs ne sont-ils pas mieux surveillés?
    c’est vraiment le moment où ils peuvent se régénérer !
    Pourquoi l’affaire « Puerto » n’a-t-elle pas aboutie, depuis le temps!!!
    Pourquoi l’UCI, refuse-t-elle la collaboration avec l’AFLD, qui me semble « pointue » et très honnête en matière de lutte contre le dopage ?
    Ne peut-on pas vérifier s’il y a enrichissement personnel suspect chez certains dirigeants de l’UCI,puisque beaucoup d’argent circule à présent ?Certaines équipes me semblent « favorisées »…mais comme le mensonge et le profit détruisent le monde…Moi non plus je ne suis pas dupe en ce qui concerne les victoires de CANCELLARA, il n’a pas gagné au « jus de carottes »!
    Pourquoi les champions dopés retrouvent-ils toujours du travail après avoir sali la profession ?
    Pourquoi Riis et Gianetti sont-ils toujours dans le milieu ?
    Pourquoi fait-on de Pantani et VDB des icônes ,pense-t-on vraiment aux gamins ?
    Le bizzness du triangle maudit: politique-juridique-médiatique, afin que chacun y trouve son compte,triste!

    0
    0
  40. Thierry Lemaire

    Pantaricco, puisque tu est très content du cyclisme actuel, je te propose de rester juste devant ton écran de télévision et de nous laisser tranquille.

    Arrête de nous ressasser toujours les mêmes arguments « dopage ou pas les meilleurs sont les meilleurs nananère » parce qu’on sait que c’est complètement faux, mais que nous au moins on garde un espoir que ça change un jour.

    Et qu’Alain39 se trompe ou non sur les références à Indurain, il fait partie de ces coureurs à avoir subi un contrôle positif dans leur carrière (comme Fignon ou Armstrong…) Dopé ou pas ? la réponse est : dopé !

    0
    0
  41. krystau

    Quel regards?

    Ils sont tous dopés !! Donc les meilleurs sont devant, à armes égales?
    Où les meilleurs dopés sont devant, à laboratoires égal.
    Il n’a pas été pris, donc pas dopé, ou bonne connaissance du protocole…

    Je pourrais continuer longtemps comme cela. Comme beaucoup ici, j’aime le sport et les compétitions, et par conséquent le vélo.
    (J’aime le sport, mais avec il est vrai un esprit un peu « Coubertin »).

    Peut être la vrai question est de ce reposer la question quel est l’essence de nos sports et ses valeurs.

    Car pour lutter contre le dopage, et l’argent en arrière plan, peu importe nos moyens, nos commentaires, nos frustrations, ils auront une longueur d’avance en permanence, juste par ordre des choses. (Je ne dis pas qu’il faut arrêter d’investiguer et tenter d’endiguer ce phénomène)

    Peut être lutter contre les dopages et tous autres manœuvres anti-sportives, car il y en a beaucoup d’autres, serait de revenir vers les valeurs du sport et peut-être moins celle du spectacle.

    Cela peut parait simpliste à première vu, mais en y mettant un peu de profondeur… Cela pourrait bien changer quelques logiques.

    Et puis voir les athlètes de nos sports comme aux temps jadis des gladiateurs qui jouaient leurs vies à chaque instant, comme aujourd’hui ils jouent leur gravement avec leur santé.
    Aurions nous aussi peu évolué depuis?

    Un autre axe de réflexion, serais de connaitre le chemin parcouru dans la tête et la vie sportive de nos athlètes pour arriver dans ces situations de dopage, peut-être serions-nous surpris, et il existerait des leviers vis à vis du dopage bien plus fort que la technologie et les protocoles de dépistage…

    Krystau

    PS Loin de moi de vouloir juger qui que ce soit ou quoique soit…

    0
    0
  42. tonton

    après le dopage des coureurs on assiste avec ce Candellara au dopage des vélos … bravo ….
    La preuve en image :

    0
    0
  43. credulot

    Comme tous les commentaires après les 2 courses s’éclaircissent.
    Si effectivement il employait un vélo à moteur il n’y a plus de questions à se poser.On a tout comprit.Comme dirait l’autre, tout s’explique.
    On est impatient de connaitre la fin de l’histoire.
    Dans tous les cas,Chapeau Spartacus.

    0
    0
  44. Atlas 72

    J’ai lu avec amusement tous vos commentaires sur les résultats de certains coureurs. Je roule en moyenne 7000km par année pour le plaisir et sans aucune compétition. C’est mon choix, je viens de faire un test , durant 40 jours je n’ai rien mangé mais bu se que j’avais envie (eau, jus, sirop, limonade…) pendant ces 40 jours, j’ai fait 830 km de vélo ( j’aurai pu faire plus mais il faisait pas toujours beau! ) et plus de 9300 mètres de montée positive . Et ça sans m’alimenter ni solide ni liquide sur le vélo. Je pense que la plupart des sportifs de haut niveau tous sports confondus emploient des substances illicites ( car pour vous les sportifs du dimanche pas … Laissez moi rire … ) mais il faut aussi prendre en compte la force de caractère qui peut nous aider à ce surpasser. Autant d’une maladie que s’accomplir des performances qui peuvent laisser septiques! Cancellara déjà en junior, lorsqu’il avait décidé était habitué à ce genre d’échappée solitaire et gagnante et les autre n’étaient pas des manchots . Atlas 72

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.