Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Cancellara façon Merckx

Comme il y a une semaine à Merbeeke, il y avait Cancellara et les autres aujourd’hui sur la route de Roubaix. Le champion suisse a acceleré à 50 kms de l’arrivée, puis s’est défait de Leukemans un peu plus loin, quasiment au train. Il s’est ensuite livré à un grand récital, prenant constamment du temps sur ses adversaires directs qui, il est vrai, ne s’entendaient guère pour mener la chasse. Total, Cancellara s’impose solo sur le vélodrome de Roubaix et signe le 10e doublé Tour des Flandres-Paris-Roubaix de l’histoire du cyclisme.

L’attaque de Cancellara est disponible en vidéo ici. Pour ceux qui veulent voir la puissance de Spartacus. Deux autres vidéos de la course sont disponibles ici et ici.

Au delà de l’exploit physique, je crois que Cancellara a bien manoeuvré sur le plan psychologique, n’hésitant pas à se dévoiler tôt, sur de ses moyens. Derrière, on a eu l’impression que tout le monde, sauf Boonen peut-être, était résigné à la domination du Suisse et que très rapidement, tout le monde s’est mis en tête de jouer la 2e place. Bien vu de Cancellara.

Le podium est complété par Hushovd, 2e, qui n’a eu aucun mal à déborder Flecha au sprint sur le vélodrome.

Les Canadiens Dominique Rollin et Michael Barry terminent ensemble autour de la 30e place, à un peu plus de 7 minutes derrière Cancellara (mais 5 minutes seulement derrière les autres…). Très belle performance de ces deux coureurs qu’on devrait revoir rapidement en action, notamment à la Flèche Brabançonne.

Lessivé

Y’a pas que les coureurs de Paris-Roubaix qui étaient en action aujourd’hui sur des routes non-pavées. Je participais avec trois autres équipiers à la Clarence-Rockland Classic, une course accidenté (quelques bonnes patates et beaucoup de faux-plats ascendants) de 85 kms ponctuée d’environ 50 bornes de chemins de terre, dont certains en mauvais état. Pour preuve, l’essentiel du peloton, dont moi, utilisait des vélos de cyclo-cross chaussés de pneus de 28mm et à crampons.

Le vent, violent, a rendu la course très dure et sélective. C’est parti très vite, et j’ai tenu dans un 2e groupe pendant l’essentiel de la course pour finalement me faire "sortir" à 20 bornes de l’arrivée sur un Xe coup de bordure. La reprise fut donc brutale, moi qui n’avait rien fait de l’automne, même si je termine avec une moyenne respectable de 32km/h. C’est le champion canadien Aaron Fillion qui a gagné solo, nous faisant un numéro "à la Cancellara" aujourd’hui. C’est d’autant plus remarquable qu’il y avait du beau monde au départ, notamment les Derreck St-John, Osmond Baker, David Gadzi, John Gee, Greg Rein et j’en passe.

Je vais donc me coucher, je n’en peux plus !

Partager

Précédent

Paris-Roubaix baby!

Suivant

Cancellara l’extra-terrestre: attention aux glissements faciles

13 Commentaires

  1. alain39

    Façon Merckx c’est bien la bonne comparaison. Sauf que lorsque Merckx faisait un tel récital il ne sortait pas d’un peloton de 20 coureurs mais d’une petite échappée. Avec 20 coureurs au cul le risque de poursuite est plus important. Sur un LBL où il avait tenté un coup similaire il avait été rejoint pour ensuite gagner au sprint dans un sursaut d’orgueil. Mais il avait fini épuisé et marqué.
    Spartacus lâche les autres sur une seule accélération et en plus sur un secteur non stratégique. Il semble que lorsqu’il embraye même les plus forts ne peuvent pas rester dans sa roue et ce sur le plat avec un fort vent de face.
    Ca me rappelle la belle époque des Gewiss avec un Furlan qui avait lâché tout le monde sur le poggio a l’endroit qu’il avait indiqué avant le départ. Ensuite nous avions assisté à la fameuse chevauchée de la flèche wallone avec le trio qui avait tenu en respect tout un peloton.
    Ce paris roubaix a été dénué de tactique laquelle aurait dû prédominer avec un fort vent de face.
    Faute de Boonen???
    Non à mon avis car personne ne peut envisager une telle attaque alors que tous les grands sont devants et qu’il reste plus de 50 km avec un fort vent de face.
    C’est normalement une attaque suicidaire. La même attaque avec un vent de dos aurait eu du sens d’un point de vue tactique et j’aurai été le 1er à crier au génie et à l’exploit.
    Résignation des autres???
    Que néni même en se relayant les autres n’arrivent pas à lui reprendre du terrain. Et puis surtout il ne fléchit pas alors qu’avec un tel vent de face il aurait dû s’émousser et au fil des kms perdre de sa superbe. Non tout au long de sa chavauchée il a maintenu la même vitesse sans jamais se désunir.
    Il est à un tel niveau au dessus des autres qu’il peut même se payer le luxe de se passer de coéquipiers.
    Je ne me rappelle pas une telle chevauchée sur un paris roubaix couru par temps sec. Même le grand Hinault au sommet de son art en 81 n’avait pas tenté un tel coup de folie. C’est un truc à coincer à 20 bornes de l’arrivée (au mieux avec un tel vent de face). Il faut rapprocher cette chevauchée à celle de Landis en 2006 d’un point de vue exploit athlétique. Ouch ca fait peur comme référence mais pourtant c’est la seule qui me vient à l’esprit quand bien même le terrain est totalement différent.
    Désolé Laurent mais pour moi Spartacus n’a pas gagné en raison de sa stratégie mais uniquement sur sa force physique qui est démentielle et tellement supérieure aux autres. Une moto a gagné à Roubaix et non pas des motos ont favorisé la victoire d’un cycliste comme certains commentaires le laissent penser.

    0
    0
  2. en réalité, sans même évoquer les soupçons hélas inévitables, et les blagues sur l’assistance électrique, c’était un « spectacle » très ennuyeux. aucun enjeu, aucune tactique, aucun suspens.

    les commentaires puérils de france 2 (même en sourdine) n’amélioraient pas les choses. les superlatifs extasiés de commande et les mimiques de footballeur de cancellara, la complicité avec riis, rideau. dommage.

    j’espère que les ardennaises ne seront effacées de cette manière.

    0
    0
  3. guillaumef

    Boonen avait l’air plutôt bien avant l’attaque de Cancellara non?
    Il me semble qu’il s’est plutôt fait avoir (placé au milieu du groupe en train de se ravitailler) alors qu’on approchait d’un gros secteur (mons en pévèle?).
    Certes Spartacus n’a jamais perdu de temps, mais les autres à part Boonen au début mais qui a vite baissé les bras, ne se sont jamais vraiment donné les moyens de le reprendre. Après, tout le monde a abandonné en se disant qu’il n’était pas reprenable.

    0
    0
  4. nikkos

    D’accord avec Alain.
    Soit, Cancellara a un bon petit palmarès, surtout dû à son talent de rouleur en clm, mais voilà qu’il se découvre chasseur de classiques à 29 ans. Logiquement il devrait devenir multiple vainqueur de grands tours à partir de 30 ans !
    Et Riis ? Son directeur sportif ? Comment peut-on le laisser exercer ? Lui qui a avoué avoir gagné un TDF dopé ? A aucun instant je ne croirai qu’il se contente de faire courir ses gars sans « préparation ».

    0
    0
  5. Testocarbone

    Il me vient à l’esprit une autre possibilité pour expliquer un tel exploit. J’entends, bien entendu, autre que le dopage.
    Dans la société de spectacle dans laquelle nous vivons, qui est entièrement tournée sur le gain financier, je commence à me demander si de telles victoires ne sont pas achetées d’avance. En regardant la vidéo, on se rend vite compte, que personne ne cherche vraiment à le reprendre, le Spartacus.
    Le cyclisme ressemble de plus en plus à des matchs de catch, avec, soit dit en passant, le même degré de vacuité et de profonde débilité dans les commentaires.

    0
    0
  6. max

    Sortir là où c’est improbable et réussir, c’est pas un coup tactique? La tactique c’est justement secouer la course en secouant les évidences, et pas sortir à la pédale là où tout le monde s’attend à ce que ça sorte. De ce point de vue je dis « bien joué ». Dire qu’il sortait d’un « peloton de 20 personnes (Alain39) », c’est un peu abusé. Au moins la moitié des coureurs étaient déjà contents d’être là à galérer derrière: En vrai, dans ce groupe, il y avait les sept ou huit favoris et surtout 0 équipiers.

    Après pourquoi personne ne le suit? Les français, Leukemans et cie venaient juste de faire l’effort pour s’extirper. Boonen était en phase de récup’ après une série d’efforts assez violents. Pozzato était court. Les seuls à blâmer c’était Flecha et les Cervélo pour le coup. Je trouve donc qu’il a bien choisi son moment, le moment où lui seul pouvait faire un effort, qui plus est entre deux portions pavées difficiles qui ont dû lessiver les moins frais.

    Ensuite pour le vent de face: déjà le peloton était plutôt réduit, et en plus Paris-Roubaix est une course ou l’on a très peu d’abris. Pas beaucoup d’arbres ou de talus, et l’obligation de respecter une petite distance de sécurité dans les secteurs pavés (cf un propos de Duclos-Lassale que j’ai lu je sais plus où. J’invente rien). Alors être en solitaire ou accompagné… au moins tout seul on peut choisir ses trajectoires, on freine moins, on fait un effort plus régulier, ce qui compense largement le peu d’abri qu’on pouvait avoir dans le (maigre) troupeau. Quand on est formaté pour dégager une puissance aussi fluide et régulière (contrairement au profil sprinter « en force » de Boonen), cette configuration de course semble bien efficace (et puis l’abri qu’il n’a pas eu dans le peloton il l’a bien récupéré dans les motos, faut le reconnaître 😉 )

    Pour Nikkos: Cancellara se « découvre » chasseur de classique cette année? Il a gagné quoi en 2006? ça fait un moment qu’il est considéré comme favori. Si en plus il en fait son objectif principal,c’est légitime qu’il domine. Après on pourra être suspicieux si son pic de forme se prolonge durant toute la saison, mais logiquement il devrait rentrer dans le rang bientôt. Il écrasera toujours le CLM mais c’est pas cette année qu’il gagnera à Liège. En Lombardie peut-être, il a le temps de préparer…

    Après je dis pas qu’il tourne forcément au jus d’orange. Je dis pas que c’est pas visuellement suspect. Mais pas mal de faits de course permettent d’expliquer sa domination et les écarts conséquents à l’arrivée. C’est dommage de ne pas épuiser les explications rationnelles avant de sortir le joker « dopage ».

    0
    0
  7. max

    D’ailleurs, dans la veine « paranoïa », on le soupçonne d’avoir un moteur électrique dans son pédalier (source: Cyclismag: info ou intox? 🙂

    0
    0
  8. nikkos

    Max > Moteur dans le pédalier, paranoïa ? Peut-être. Mais il faut avouer que les tricheurs ont toujours un coup (ou deux) d’avance. Il serait bon néanmoins que les machines des vainqueurs soient correctement examinées à l’issue de la course. De cette façon nous serions moins paranoïaques.

    Max > Oui, il a gagné à Roubaix en 2006 et à San-Remo en 2008. Soit, pro en 2001, il attend 5 ans pour en accrocher une grande, puis encore 2 ans. Et là, encore 2 ans après, en 15 jours il a un « pic de forme » qui lui fait gagner le GP E3, le Ronde et de nouveau Paris-Roubaix…

    Tiens, ce mois-ci nous avons encore Liège-Bastogne-Liège, La Flèche Wallonne et l’Amstel Gold Race. Et si son « pic de forme » se maintenait ? Faudrait peut-être aller demander à Riis ce qu’il lui met dans son chocolat le matin…

    Bah, qui vivra verra. S’il est propre, c’est un très bon. Mais je me souviens encore du « pic de forme » de Davide Rebellin en 2004, contrôlé positif depuis.

    0
    0
  9. Vinnnch

    max,

    intéressant argumentaire.
    Mais je ne suis pas trop d’accord, pour ma part :

    « Les français, Leukemans et cie venaient juste de faire l’effort pour s’extirper »
    > Les français et Leukemans attendaient un relais, ils n’étaient pas à fond (dixit Hinault), et Leukemans, DANS LA ROUE DE CANCELLARA, n’a pas pu suivre

    « Boonen était en phase de récup’ après une série d’efforts assez violents »
    > Il n’avait pas fait plus d’effort que Cancellara

    « être en solitaire (…) compense largement le peu d’abri qu’on pouvait avoir  »
    > Euh, quand même…

    Moi ce qui m’a frappé, c’est qu’en réalité, ils n’ont pas vraiment essayé de le rattraper. Donc ils SAVAIENT qu’il était plus fort qu’eux. J’ai du mal à croire que ces gars-là, surtout les plus forts qui étaient là, ne sachent pas qui « en croque » ou pas. Ils savent peut-être qu’il est surhumain actuellement.
    (et pas qu’actuellement, j’ai plein de souvenirs de tours de France où il lâche les grimpeurs au train)

    Dernier point, Hushovd avait un équipier avec lui, et pas un branque. Il aurait pu le sacrifier ! Bon sang, il restait de la route, on ne me fera pas croire qu’un être humain normal peut faire 45 km à fond tout seul, avec un cador derrière lui qui ne roulerait à fond que sur 20 km, sans rien perdre. S’ils ne l’ont pas fait, c’est qu’ils devaient le savoir invincible.

    0
    0
  10. JOCELYN

    Vinnnch, ce qu’ils savaient, c’est que c’était à Boonen voir Flecha de faire l’éffort, Huschovd se repose inévitablement sur sa pointe de vitesse et je ne pense pas qu’il soit en confiance totale en ce moment.De toute façcon, il est compliqué d’exprimer tout le ressenti de la course tellement il y a des choses à dire. Je pense que Boonen est un brave, quand il s’est aperçu de sa petite « bévue », il a mis la main à la pate et a trouvé trop de gars résigné. Je dis bévue car c’en est une de ne pas surveiller comme le lait sur le feu un tel champion, quitte à sauter après, imaginé la tete du patron de QUICK STEP, qui lit sur les journaux, ou écoute sur les radios, ou voit à la TV toute la semaine le futur duel CANCELLARA/BOONEN, pour voir le premier partir en cachette comme un farceur à 50 bornes du but sur une zone normalement non stratégique.Max, je te rejoins dans tes analyses, sur le plan tactique, c’était parfait de la part du suisse, un gros relachement, un petit coup qui part sans conviction, un regard furtif derrière, un démarrage « assis » qui n’attire pas l’oeuil, du grand art.Au fait, CANCELLARA, une étape du tour de Belgique à 22 ans, une du tour à 23, il a toujours été la.

    0
    0
  11. C’est écœurant.
    Comment peut on encore laisser passer ca à la TV !

    Allez juste faire la tranchée d’Arenberg avec votre VTT tout suspendu et vous comprendrez.

    Essayer de rouler vent de face à après 200 km de course !
    A la poursuite de Cancellera c’est quand même pas des cyclotouristes mais bien des gens qui font le même métier que lui et qui se prépare avec tout autant de rigueur.

    Je veux bien qu’il gagne c’est pas le soucis mais la on y croit plus 🙁

    F.

    0
    0
  12. Ricou

    Il est fort le Spartacus mais ça fait ch… de lire ça:
    http://www.cyclingnews.com/news/riis-reveals-the-secret-of-cancellaras-roubaix-attack?cid=OTC-RSS&attr=news_headlines

    Ça nous indique que l’oreillette et les télés dans les véhicules sont des facteurs important. M. 60% à la recherche d’un commanditaire majeur qui va dire C’est moi qui lui ait dit »

    0
    0
  13. tonino

    Dire que Boonen ne fait pas d’effort ça me paraît rapide. Il fait tout le secteur de Mons à fond, derrière il paraît un peu cuit, cherche un relais qui ne vient pas et pendant tout se temps il ne reprend pas une seconde à Cancellara qui va continuer comme ça pendant 40km !
    je comprend que l’on se pose des questions !

    Pour mémoire, il y a eu en 2007 une histoire de sac de seringues trouvé dans une poubelle d’un parking à Compiègne par un employé municipal.
    Dans ces seringues les labos ont trouvé des prduits inconnus. Une voiture CSC était garée à côté de cette poubelle.
    Info parue dans l’équipe quelques jours après, depuis plus rien. Cela rappelle quelque chose à quelqu’un ?

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.