Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Bravo Moncoutié !

C’est un autre Français qui a gagné aujourd’hui sur le Tour, David Moncoutié, le régional de l’étape qui avait donc l’avantage de connaître par coeur le terrain. Cette victoire fait rudement plaisir, car Moncoutié est un des rares coureurs intègres du peloton, avec une solide réputation de non-dopé. S’il accepte des produits de récupération, il est bien connu qu’il refuse obstinément d’aller plus loin. Ses performances, en dents de scie, en sont une preuve et il est à prévoir que Moncoutié paie ses efforts d’aujourd’hui dans les prochains jours.

Moncoutié, 29 ans, a gagné détaché, après avoir brillament contré une attaque de Flecha dans les 10 derniers kms, à la faveur d’une bosse. Une belle victoire acquise à la pédale et à l’ancienne, et ca fait rudement plaisir.

Dans les anectodes, à noter que Tyler Hamilton a couru les deux dernières étapes avec le collier de son chien Tugboat, récemment euthanasié, au cou. Décidemment, ce Hamilton ne fait pas les choses comme les autres. Magnus Backstedt a quant à lui abandonné le Tour aujourd’hui. L’étape fut pénible, avec la grande chaleur (30 degrés) et la fatigue d’hier.

Par ailleurs, vous trouverez ici un interview de Greg LeMond qui fait suite à la publication du livre L.A. Confidentiel. Greg reprend, pour l’essentiel, les propos qu’il tient dans le bouquin. La Flamme Rouge en a terminé la lecture, aussi une analyse-critique suivra très prochainement sur cette page.

Enfin, le « Grand Fusil » Raphal Geminiani (79 ans) n’y va pas de main morte ce matin lorsqu’on lui demande de commenter ce Tour de France : « On s’em… tellement. Ce Tour est à pleurer. » Espérons que la victoire de Moncoutié lui permette de retrouver une touche d’optimisme !

Partager

Précédent

Cocorico !

Suivant

Le spectacle continue!

21 Commentaires

  1. erickk

    David Moncoutié, on aime ! Sa probité, sa franchise, son panache, son intelligence de course fait flotter un vent de fraicheur sur le tour. Sans parler de sa simplicité et son bonheur d’être là. Tiens un peu comme Voeckler..

    D’accord ce n’est pas un grand nom, mais ca réconcilie avec les valeurs qui devraient être celle du cyclisme, et ce dans une équipe “propre” rudement éprouvée !

    erickk

  2. erickk

    David Moncoutié, on aime ! Sa probité, sa franchise, son panache, son intelligence de course fait flotter un vent de fraicheur sur le tour. Sans parler de sa simplicité et son bonheur d’être là. Tiens un peu comme Voeckler..

    D’accord ce n’est pas un grand nom, mais ca réconcilie avec les valeurs qui devraient être celle du cyclisme, et ce dans une équipe “propre” rudement éprouvée !

    erickk

  3. erickk

    David Moncoutié, on aime ! Sa probité, sa franchise, son panache, son intelligence de course fait flotter un vent de fraicheur sur le tour. Sans parler de sa simplicité et son bonheur d’être là. Tiens un peu comme Voeckler..

    D’accord ce n’est pas un grand nom, mais ca réconcilie avec les valeurs qui devraient être celle du cyclisme, et ce dans une équipe “propre” rudement éprouvée !

    erickk

  4. Andy

    On dirait que le peleton veut absolument que Armstrong gagne son sixième tour de France. Tous les coureurs du tour sont tous devant a chasser les échappés et Armstrond qui suit derrière avec un sourire sur sa face. La seule chose qui manque a Armstrong est une petite corde attachée au vélo des poursuiteurs, de cette façon il arrivera encore moins fatigué a la fin des étapes. Il est tellement fatigué a la fin des étapes qu’il se permet même de sprinter.

  5. Andy

    On dirait que le peleton veut absolument que Armstrong gagne son sixième tour de France. Tous les coureurs du tour sont tous devant a chasser les échappés et Armstrond qui suit derrière avec un sourire sur sa face. La seule chose qui manque a Armstrong est une petite corde attachée au vélo des poursuiteurs, de cette façon il arrivera encore moins fatigué a la fin des étapes. Il est tellement fatigué a la fin des étapes qu’il se permet même de sprinter.

  6. Andy

    On dirait que le peleton veut absolument que Armstrong gagne son sixième tour de France. Tous les coureurs du tour sont tous devant a chasser les échappés et Armstrond qui suit derrière avec un sourire sur sa face. La seule chose qui manque a Armstrong est une petite corde attachée au vélo des poursuiteurs, de cette façon il arrivera encore moins fatigué a la fin des étapes. Il est tellement fatigué a la fin des étapes qu’il se permet même de sprinter.

  7. luc

    Celui que je ne comprendrai jamais c’est Ulrich!

    En voila un qu’on décrit comme un gros moteur,et il pense (le pense t’il en fait?) gagner en restant derriere Armstrong.Si le rugby est ce sport ou l’on fait progresser le ballon en le jetant en arriere,je crains que ça ne marche pas pour le vélo!

  8. luc

    Celui que je ne comprendrai jamais c’est Ulrich!

    En voila un qu’on décrit comme un gros moteur,et il pense (le pense t’il en fait?) gagner en restant derriere Armstrong.Si le rugby est ce sport ou l’on fait progresser le ballon en le jetant en arriere,je crains que ça ne marche pas pour le vélo!

  9. luc

    Celui que je ne comprendrai jamais c’est Ulrich!

    En voila un qu’on décrit comme un gros moteur,et il pense (le pense t’il en fait?) gagner en restant derriere Armstrong.Si le rugby est ce sport ou l’on fait progresser le ballon en le jetant en arriere,je crains que ça ne marche pas pour le vélo!

  10. UN cycliste bronchiteux et asthmatique

    Bravo Moncoutié!! Voila une victoire qui fait grand plaisir. C’est un des coureurs qui me semblent être clean, un coureur qui a une philosophie du vélo proche de ce qu’elle devrait être pour tous: Prendre son plaisir sur le vélo. Alors bien sôr, on ne le verra jamais gagner de grande épreuve comme le Tour. Dès que la course dépasse les 200kms, il baisse de rythme, mais à quoi bon? Il me fait rudement plaisir ainsi.

    Concernant le commentaire du grand fusil, je seconde. qu’est ce qu’on se fait ch… . Heureusement encore qu’il y a une belle course pour les français, une bagarre intéressante pour le maillot vert, car, à l’inverse, ce serait mortel. Vivement aujourd’hui que les basques mettent le feu à la course.

    Quant à Ullrich, il est facile de critiquer l’inaction sur l’étape de St Flour, mais bien plus difficile de dire ce qu’il aurait été possible de faire. Personnellement (et ce n’est pas une position pro-Ullrich!), je pense qu’il a eu raison d’attendre. Car sur ces routes, la tactique a adopter aurait été une tactique à la Jalabert façon 14 Juillet à Mende. Peut-être qu’avec Vinokourov la donne aurait été différente, mais rien n’est moins sôr.

    C’est malheureux à dire, mais je ne vois qu’une seule équipe et qu’un seul homme capable de réaliser ce genre de chose dans le peloton du Tour actuel: il s’agit de la CSC et de Basso.

    La CSC est actuellement la seule équipe à maîtriser la tactique d’équipe, à être capable de créer des coups de bordure, de jouer avec les éléments et le terrain. Naturellement, pour un coup comme celui-là, il aurait été nécessaire d’emmener Basso pour en retirer un gain pour la suite du Tour.

    Mais la question subsiste: pourquoi tenter un coup comme celui là alors que beaucoup préfèrent garder leurs forces en vue des Pyrénées et que ceci aurait demandé beaucoup d’énergie? Manifestement, la course d’auourd’hui manque terriblement de leaders tels Merckx et Ocana, capables de se tirer la bourre une étape complète comme ce fut le cas dans cette étape de Marseille lors du Tour 71.

  11. UN cycliste bronchiteux et asthmatique

    Bravo Moncoutié!! Voila une victoire qui fait grand plaisir. C’est un des coureurs qui me semblent être clean, un coureur qui a une philosophie du vélo proche de ce qu’elle devrait être pour tous: Prendre son plaisir sur le vélo. Alors bien sôr, on ne le verra jamais gagner de grande épreuve comme le Tour. Dès que la course dépasse les 200kms, il baisse de rythme, mais à quoi bon? Il me fait rudement plaisir ainsi.

    Concernant le commentaire du grand fusil, je seconde. qu’est ce qu’on se fait ch… . Heureusement encore qu’il y a une belle course pour les français, une bagarre intéressante pour le maillot vert, car, à l’inverse, ce serait mortel. Vivement aujourd’hui que les basques mettent le feu à la course.

    Quant à Ullrich, il est facile de critiquer l’inaction sur l’étape de St Flour, mais bien plus difficile de dire ce qu’il aurait été possible de faire. Personnellement (et ce n’est pas une position pro-Ullrich!), je pense qu’il a eu raison d’attendre. Car sur ces routes, la tactique a adopter aurait été une tactique à la Jalabert façon 14 Juillet à Mende. Peut-être qu’avec Vinokourov la donne aurait été différente, mais rien n’est moins sôr.

    C’est malheureux à dire, mais je ne vois qu’une seule équipe et qu’un seul homme capable de réaliser ce genre de chose dans le peloton du Tour actuel: il s’agit de la CSC et de Basso.

    La CSC est actuellement la seule équipe à maîtriser la tactique d’équipe, à être capable de créer des coups de bordure, de jouer avec les éléments et le terrain. Naturellement, pour un coup comme celui-là, il aurait été nécessaire d’emmener Basso pour en retirer un gain pour la suite du Tour.

    Mais la question subsiste: pourquoi tenter un coup comme celui là alors que beaucoup préfèrent garder leurs forces en vue des Pyrénées et que ceci aurait demandé beaucoup d’énergie? Manifestement, la course d’auourd’hui manque terriblement de leaders tels Merckx et Ocana, capables de se tirer la bourre une étape complète comme ce fut le cas dans cette étape de Marseille lors du Tour 71.

  12. UN cycliste bronchiteux et asthmatique

    Bravo Moncoutié!! Voila une victoire qui fait grand plaisir. C’est un des coureurs qui me semblent être clean, un coureur qui a une philosophie du vélo proche de ce qu’elle devrait être pour tous: Prendre son plaisir sur le vélo. Alors bien sôr, on ne le verra jamais gagner de grande épreuve comme le Tour. Dès que la course dépasse les 200kms, il baisse de rythme, mais à quoi bon? Il me fait rudement plaisir ainsi.

    Concernant le commentaire du grand fusil, je seconde. qu’est ce qu’on se fait ch… . Heureusement encore qu’il y a une belle course pour les français, une bagarre intéressante pour le maillot vert, car, à l’inverse, ce serait mortel. Vivement aujourd’hui que les basques mettent le feu à la course.

    Quant à Ullrich, il est facile de critiquer l’inaction sur l’étape de St Flour, mais bien plus difficile de dire ce qu’il aurait été possible de faire. Personnellement (et ce n’est pas une position pro-Ullrich!), je pense qu’il a eu raison d’attendre. Car sur ces routes, la tactique a adopter aurait été une tactique à la Jalabert façon 14 Juillet à Mende. Peut-être qu’avec Vinokourov la donne aurait été différente, mais rien n’est moins sôr.

    C’est malheureux à dire, mais je ne vois qu’une seule équipe et qu’un seul homme capable de réaliser ce genre de chose dans le peloton du Tour actuel: il s’agit de la CSC et de Basso.

    La CSC est actuellement la seule équipe à maîtriser la tactique d’équipe, à être capable de créer des coups de bordure, de jouer avec les éléments et le terrain. Naturellement, pour un coup comme celui-là, il aurait été nécessaire d’emmener Basso pour en retirer un gain pour la suite du Tour.

    Mais la question subsiste: pourquoi tenter un coup comme celui là alors que beaucoup préfèrent garder leurs forces en vue des Pyrénées et que ceci aurait demandé beaucoup d’énergie? Manifestement, la course d’auourd’hui manque terriblement de leaders tels Merckx et Ocana, capables de se tirer la bourre une étape complète comme ce fut le cas dans cette étape de Marseille lors du Tour 71.

  13. luc

    Le “problème” Ulrich ne semble pas lié simplement à l’étape de saint Flour,il est recurrent.Tous les ans,on se demande pourquoi il n’a pas attaqué plus tot.Les consignes qui passent dans l’oreillette ne me paraissent pas toujours tres logiques quand on voit le résultat.

  14. luc

    Le “problème” Ulrich ne semble pas lié simplement à l’étape de saint Flour,il est recurrent.Tous les ans,on se demande pourquoi il n’a pas attaqué plus tot.Les consignes qui passent dans l’oreillette ne me paraissent pas toujours tres logiques quand on voit le résultat.

  15. luc

    Le “problème” Ulrich ne semble pas lié simplement à l’étape de saint Flour,il est recurrent.Tous les ans,on se demande pourquoi il n’a pas attaqué plus tot.Les consignes qui passent dans l’oreillette ne me paraissent pas toujours tres logiques quand on voit le résultat.

  16. Eric

    Sachant que François a Hamilton dans son pool, je mêétonne quêil nêait pas suggéré que Hamilton mange les « milk bones » de Tug Boat.

  17. Eric

    Sachant que François a Hamilton dans son pool, je mêétonne quêil nêait pas suggéré que Hamilton mange les « milk bones » de Tug Boat.

  18. Eric

    Sachant que François a Hamilton dans son pool, je mêétonne quêil nêait pas suggéré que Hamilton mange les « milk bones » de Tug Boat.

  19. Raoul

    En tout cas, il me semble que les Francais s’en sortent bien cette année. Ok, on n’a pas passé la montagne encore. Mais ca me parait surprenant quand même.

    L’excuse du suivi longitudinal ne tiendrait plus?

  20. Raoul

    En tout cas, il me semble que les Francais s’en sortent bien cette année. Ok, on n’a pas passé la montagne encore. Mais ca me parait surprenant quand même.

    L’excuse du suivi longitudinal ne tiendrait plus?

  21. Raoul

    En tout cas, il me semble que les Francais s’en sortent bien cette année. Ok, on n’a pas passé la montagne encore. Mais ca me parait surprenant quand même.

    L’excuse du suivi longitudinal ne tiendrait plus?

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.