Bouhanni, Rollin chez Cofidis en 2015

On se doutait bien que Nacer Bouhanni, non sélectionné pour le Tour par Madiot à la FDJ.fr qui lui a préféré Arnaud Demare qui s’est par ailleurs complètement loupé en juillet, signerait dans une autre formation pour la saison prochaine.

Les rumeurs allaient bon train depuis un moment déjà et Cofidis était sur les rangs.

Pour la petite histoire, les rumeurs portaient également sur le salaire demandé par Bouhanni, très élevé.

On apprend ce matin que Bouhanni a finalement signé chez Cofidis. Aucune surprise donc, il signe au sein d’une formation française qui lui a probablement octroyé un salaire proche de ce qu’il demandait.

Pour Cofidis, c’est un bon coup, voire une décision nécessaire pour sa survie chez les pros. Avec très peu de résultats depuis 2-3 ans et notamment la retraite de David Moncoutié, on se demandait en effet où cette formation s’en allait. La signature de Bouhanni, un excellent sprinter, va leur permettre de renouer avec l’avant-scène en remportant des courses. Elle va également motiver tout le groupe déjà existant.

Ce que je n’ai jamais vu venir par contre, c’est le retour du Québécois Dominique Rollin chez les pros!

Il a en effet signé chez Cofidis avec très certainement comme objectif principal d’amener les sprints de Bouhanni.

Si elle surprend, la nouvelle fait du sens puisque Bouhanni et Rollin ont déjà travaillé ensemble chez FDJ.fr dans le passé et qu’il est connu que Bouhanni appréciait les services de Rollin. Bouhanni aurait d’ailleurs exprimé le souhait que la FDJ.fr garde Rollin à la fin de la saison 2013, une option que Madiot n’avait pas retenu.

À 31 ans, il est évident que Rollin a encore beaucoup à donner au niveau professionnel. S’il faudra voir l’impact d’un an d’arrêt de compétition, je pense qu’il retrouvera rapidement sa place dans le peloton pro. Il dispose déjà de plusieurs mois d’ici janvier 2015 pour préparer son retour.

Sa signature chez Cofidis est intéressante: l‘équipe, sans grand succès depuis des années, pourra probablement lui permettre de jouer sa carte personnelle à certaines occasions, notamment lorsque Bouhanni ne sera pas du départ. C’est ce que je souhaite pour Rollin: qu’il pense un peu plus à lui, qu’il retrouve l’an prochain une mentalité de vainqueur, et pas seulement d‘équipier, pour viser rien de moins que la gagne sur certaines courses lui convenant.

Rappelons que les actuelles autres pointures de l‘équipe Cofidis sont Jérome Coppel, Daniel Navarro, Christophe Le Mevel et Rein Taaramae.

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!