Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Bormio – Jour 1

Après 30 ans de passion cycliste, il fallait bien que je découvre un jour Bormio, pied du Stelvio et du Gavia, ces cols mythiques qui ont contribué à la légende du Tour d’Italie et de ses champions.

C’est parti pour partager avec vous ce petit voyage, en toute simplicité. Qui sait, si cela peut évoquer des souvenirs ou vous donner envie d’y venir…

Petit déjeuner ce matin, la journée s’annonce belle. Au menu du jour, une grimpette jusqu’au lac de Cancano, question de remettre le système en marche après un vol de nuit et un long transfert à travers la Suisse.

Bormio_1_ - 1

C’est parti…

Bormio_1_ - 2

Mes deux compagnons cette semaine, mon frère Stéphane qui revient au vélo en haute montagne après quelques années d’absence et mon fidèle équipier Martin qui, depuis sa première Marmotte en 2010, s’est découvert une passion pour l’effort cycliste dans ce cadre.

Bormio_1_ - 3

Bormio est une ville située à environ 1200 mètres d’altitude. Les soirées sont fraiches car à l’ombre des montagnes, et on prend rapidement de la hauteur dès qu’on s’élève au-dessus de la ville.

Bormio_1_ - 5

Très beaux lacets pour monter au Lago di Cancano, un incontournable de la région si vous voulez mon avis. Vaut définitivement le détour!

Bormio_1_ - 7

Bormio_1_ - 6

Retour sur Bormio après une belle descente. Pas surprenant que je trouve rapidement mes marques ici, la ville est jumelée avec… l’Alpe d’Huez! Bormio ressemble d’ailleurs à plusieurs égards au village français Bourg d’Oisans situé au pied de l’Alpe d’Huez.

Bormio_1_ - 8

Après la sortie, petit tour de ville question de procéder à un repérage. L’hôtel cycliste par excellence, le Funivia, où tout est prévu pour maximiser le séjour « cycliste ». Un peu trop à mon goût même…

Bormio_1_ - 9

Chaque matin de l’été partent, de l’hôtel, des sorties vers les grands cols de la région. L’hôtel offre, durant ces sorties, une voiture suiveuse, un encadreur, un service mécano, bref, tout ce dont vous pourriez avoir besoin.

Bormio_1_ - 10

Au sous-sol, un bar résolument cycliste, puisque réalisé en collaboration avec Velominati The Rules.

Bormio_1_ - 11 Bormio_1_ - 12

Notez les bancs du bar…

Bormio_1_ - 13

Notre devise à tous: harden the fuck up!

Bormio_1_ - 14

D’autres hôtels de Bormio offrent également un accueil cycliste, plus discret qu’au Funivia. Je préfère…

Bormio_1_ - 17

Bormio, vue d’ensemble et vue étroite.

Bormio_ - 1 (1)

Bormio_1_ - 18

Touristes en ville.

Bormio_1_ - 19 Bormio_1_ - 21 Bormio_1_ - 20 Bormio_1_ - 23

Juste en Italie qu’on voit ça: ce champion ne s’est pas emmerdé pour stationner sa bagnole derrière la nôtre…

Bormio_1_ - 22

Au programme demain, les choses sérieuses qui débutent avec une belle boucle de 102 kms et environ 3000m de dénivelé via l’Umbrail Pass, retour par le Stelvio (2750m d’altitude), côté Prato. On entre dans le vif du sujet!

Tous les soirs au cours des prochains jours, La Flamme Rouge au travail question de vous partager ce petit séjour sans narcissisme aucun (ni souci de rentabilité puisque La Flamme Rouge est gratuit, et que je ne touche aucun revenu de ce petit blog), juste pour le plaisir de partager ma passion du cyclisme…

IMG_0756

Partager

Précédent

Riis: ben voyons!

Suivant

Bormio – Jour 2 – Plein la vue!

17 Commentaires

  1. Patrick

    Super de faire le Stelvio de Prato! Dis-donc, Boire un verre au comptoir assis sur une selle de vélo, les pieds sur les pédales, non merci!

    0
    0
  2. regis

    Excellent reportage Laurent

    0
    0
  3. r.

    Merci de partager Laurent.
    Ça donne le goût…

    r.

    0
    0
  4. toutouille26

    génial,profite bien Laurent, en plus vous avez beau temps!!!

    0
    0
  5. Michel laval

    C’est une belle ride que Bormio- Umbrai suivi par Stelvio par Prato. Avant de faire cette ride en 2013 comme toi environ 10 jours avant le Maratona ma montée préférée était le Ventoux par Bedoin et celle du Télégraphe et Galibier.Je suis certain que vous allez faire le classique: Bormio-Mortirolo-Gavia un must en Lombardie du Nord qui est ma région préférée en Italie, très différente des Dolomites que vous allez connaître bientôt et qui est quand même un paradis cycliste et le Maratona la cyclosportive la mieux organisé au monde !

    Amusez-vous bien et prudence les gars! Certaines descente sont serrés.

    0
    0
  6. L’un des plus beaux col au monde et qui plus est un mythe.
    Le stelvio et ses lacets c’est mon adolescence. Le rêve, Hinault et 80 et puis c’est l’Italie. Enjoy guys et ce soir une bonne assiette de pasta.

    0
    0
  7. Pierre

    Salut à vous deux,
    Merci Laurent de ce récit détaillé , on te suivra ainsi de près à tous les jours. Jouissez au maximum de ces belles journées, elles ne reviendront pas. De très belles sorties dans ces magnifiques montagnes, ça change des nôtres ,!! ,
    P.

    0
    0
  8. Claudio

    Laurent, il est en vente où ton coupe-vent LFR?

    0
    0
  9. Le coupe-vent… et le maillot ! La classe !

    0
    0
  10. p'tit lucien

    Ouais j’allais le dire: trop stylé le maillot La Flamme Rouge !
    Merci pour ce chouette reportage avec photos!

    Pour moi aussi le Stelvio par Prato est la plus belle montée qu’il m’ait été donné de faire jusqu’ici. C’est une route extraordinaire! Même si dans mon cas c’était par temps de crachin et ciel bouché (bah au moins comme ça il y avait moins de motos).
    Et se méfier du Gavia même s’il fait beau et ensoleillé en partant de Bormio: le même jour on peut se retrouver sous la neige au sommet en plein mois d’août (bon ok, toi ce sera en juillet).

    0
    0
  11. p'tit lucien

    ah pardon, on n’est encore qu’en juin, j’anticipe 🙂

    0
    0
  12. Danny Côté

    Comme Martin, je n’aurais pas de difficulté à me trouver un passion pour l’effort dans ce cadre. Un jour ce sera mon tour…j’espère.

    0
    0
  13. Andy Lamarre

    TOUJOURS AUSSI INTÉRESSANT….
    MERCI.

    0
    0
  14. André L

    WOW pour le Lago di Cancano et la route pour y aller! Dire que nous avons manqué ça!
    Et bonne route pour le Stelvio et l’Ubrail! L’Umbrail est vraiment beau, mais très pentu au début!

    0
    0
  15. Pascal

    Merci à vous 2 de faire rêver.

    0
    0
  16. Bernard

    Juste pour dire que le cycliste met son pantacourt pour montrer ses mollets comme l’adepte des salles de musculation qui met de tout temps comme à toute température son tee short taille xxxxs! MDR!

    0
    0
  17. plasthmatic

    Alors les dames qui portent le voile intégral, c’est juste parce qu’elles ne font pas de vélo ?

    J’ai croisé dernièrement un mec en short, je lui dit « t’es cycliste », il me dit « oui », je lui dit « ah, c’est pour ça le short » il me dit « non, c’est juste qu’il fait très chaud ». Un con.

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.