Blainville: le mauvais exemple

La ville de Blainville (et son service de police) en banlieue de Montréal a récemment installé un panneau à l’attention des cyclistes du secteur afin de promouvoir la sécurité routière. (voir ci-bas).

L’objectif est noble, le partage de la route, la cohabitation auto-vélo devant se faire dans le respect mutuel. Parfois, des cyclistes ont des comportements inacceptables, comme les automobilistes. Avec la nuance que l’automobiliste, lui, ne risque habituellement pas sa vie en cas de collision…

Enfin bref, le panneau indique “T’es pas au Tour de France, t’es à Blanville” (voir ci-bas).

Il faut dire que ceux qui ont imaginé ce panneau n’ont pas réfléchi longtemps. C’est même lamentable.

Nous viendrait-il à l’esprit de dire aux joggeurs dans les rues “t’es pas au marathon des Jeux Olympiques, t’es à Blainville”?

Voilà qui prouve hors de tout doute qu’il y a encore beaucoup, beaucoup d‘éducation à faire, en premier lieu chez ceux qui occupent des postes de responsabilité au sein d’administrations publiques. Nous avons des exemples concrets dans ma région d’Ottawa-Gatineau avec la Commission de la Capitale Nationale (CCN) qui a pris des décisions déplorables au cours des dernières années.

Récemment, les autorités publiques ont pris d’assaut le problème des textos au volant, multipliant les moyens – et les images choc – afin de combattre ce fléau. Pourquoi ne pas faire des campagnes similaires visant tant les automobilistes que les cyclistes pour éduquer toute la population sur la cohabitation auto-vélo?

La vitesse des cyclistes ne sera jamais un problème, c’est le non respect du code de la route qui l’est. Et ce code de la route est trop méconnu de tous… Combien d’automobilistes savent en effet que les cyclistes ne sont pas tenus d’utiliser les pistes cyclables? Combien d’automobilistes savent que parfois, la piste cyclable bondée de marcheurs, skateboardeurs, promeneurs de bébés en poussette et de chiens, de patineurs, peut être très dangereuse pour le cycliste capable de maintenir une moyenne de 30-32 km/h?

Ce n’est certes pas par ce genre d’affiche qu’on améliorera les choses! Car la pratique du vélo ne diminue pas, elle augmente rapidement, que ce soit le cyclisme comme moyen de transport au boulot, ou comme sport.

Et j’ai peine à imaginer l’effet auprès du public d’une telle affiche disposée dans une ville de France… on se dirait probablement “et c’est bien dommage”!

Capture d’écran 2016-06-20 à 19.01.01

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!