Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Blainville: le mauvais exemple

La ville de Blainville (et son service de police) en banlieue de Montréal a récemment installé un panneau à l’attention des cyclistes du secteur afin de promouvoir la sécurité routière. (voir ci-bas).

L’objectif est noble, le partage de la route, la cohabitation auto-vélo devant se faire dans le respect mutuel. Parfois, des cyclistes ont des comportements inacceptables, comme les automobilistes. Avec la nuance que l’automobiliste, lui, ne risque habituellement pas sa vie en cas de collision…

Enfin bref, le panneau indique « T’es pas au Tour de France, t’es à Blanville » (voir ci-bas).

Il faut dire que ceux qui ont imaginé ce panneau n’ont pas réfléchi longtemps. C’est même lamentable.

Nous viendrait-il à l’esprit de dire aux joggeurs dans les rues « t’es pas au marathon des Jeux Olympiques, t’es à Blainville »?

Voilà qui prouve hors de tout doute qu’il y a encore beaucoup, beaucoup d’éducation à faire, en premier lieu chez ceux qui occupent des postes de responsabilité au sein d’administrations publiques. Nous avons des exemples concrets dans ma région d’Ottawa-Gatineau avec la Commission de la Capitale Nationale (CCN) qui a pris des décisions déplorables au cours des dernières années.

Récemment, les autorités publiques ont pris d’assaut le problème des textos au volant, multipliant les moyens – et les images choc – afin de combattre ce fléau. Pourquoi ne pas faire des campagnes similaires visant tant les automobilistes que les cyclistes pour éduquer toute la population sur la cohabitation auto-vélo?

La vitesse des cyclistes ne sera jamais un problème, c’est le non respect du code de la route qui l’est. Et ce code de la route est trop méconnu de tous… Combien d’automobilistes savent en effet que les cyclistes ne sont pas tenus d’utiliser les pistes cyclables? Combien d’automobilistes savent que parfois, la piste cyclable bondée de marcheurs, skateboardeurs, promeneurs de bébés en poussette et de chiens, de patineurs, peut être très dangereuse pour le cycliste capable de maintenir une moyenne de 30-32 km/h?

Ce n’est certes pas par ce genre d’affiche qu’on améliorera les choses! Car la pratique du vélo ne diminue pas, elle augmente rapidement, que ce soit le cyclisme comme moyen de transport au boulot, ou comme sport.

Et j’ai peine à imaginer l’effet auprès du public d’une telle affiche disposée dans une ville de France… on se dirait probablement « et c’est bien dommage »!

Capture d’écran 2016-06-20 à 19.01.01

Partager

Précédent

Classique des Appalaches: tout un parcours!

Suivant

Collective Parlee: Tom Boonen!

19 Commentaires

  1. Patrick

    Ce genre de panneau fait partie des incitations à la déresponsabilisation des automobilistes, il augmentera le nombre d’accidents avec des cyclistes.
    Par ailleurs, c’est quoi cette stigmatisation du gars qui aime rouler vite à vélo, sinon un gros problème d’accomplissement personnel associé à de la jalousie et à de l’abus de pouvoir?
    Putain mais qu’ils sont cons…

    0
    0
  2. Patrick

    Et je précise qu’il ne s’agit pas d’une insulte, mais d’un qualificatif adéquat.

    0
    0
  3. mica

    Je ne suis pas d’ accord avec vous, ce panneau n’ est pas contre productif pour le cyclisme; il constitue même, je crois, une sorte de reconnaissance internationale du cyclisme et du tour de France qui est après tout sympathique. Ce panneau devrait même et surtout sensibiliser les automobilistes, et les inciter à partager la route. Des panneaux de ce genre ne me choqueraient pas en France.
    Dans touts les cas je suis heureux de savoir que la pratique du cyclisme de loisir et même de compétition est en expansion au Canada. Je ne suis pas sur qu’ il en soit de même en France.

    0
    0
  4. PATRICK DAVID

    Bonjour Laurent
    J’habite Avignon ( Vaucluse > Ventoux !!! ) , je roule seul par sécuritè ou quelques fois avec ma fille .
    Très souvent , on est frôlé … à la limite .
    J’ai la chance d’aller rouler en Espagne Catalogne , et bien les locaux te dépassent à 2 m , c’est top , et sur la route souvent des panneaux routier  » dépassement cycle mini 1,50 m » .
    Seul les étrangers te frôlent ( Francais , hollandais ) etc
    Je pense aussi que dès que l’on est derrière notre volant , on a un truc qui déconne dans le cerveau , que l’on soit cycliste ou pas 🙂

    Bravo pour ton site et tes articles
    Patrick Avignon
    PS /et si tu veux rouler dans le Vaucluse , je suis dispo

    0
    0
  5. rocheto

    Abasourdi… 🙁

    0
    0
  6. patrick v

    Qu’ils sont cons!!!

    On le sait bien que Blainville n’est pas en France…

    0
    0
  7. Vincent L.

    « T’est pas sur un circuit automobile! Tu est sur une route qui se partage »

    0
    0
  8. freddy

    De mon point de vue, je la trouve très bonne cette publicité. Je la perçois  » respect les arrêt, les lumières, les piètons et respect mutuel entre voiture et cycliste ». Tu n’es pas sur un circuit fermé.

    0
    0
  9. Fredo

    Je ne crois pas que ce panneau s’adresse aux automobilistes mais plutôt aux cyclistes.

    Le partage de la route est la responsabilité des deux groupes d’usagés. Pas besoin de décrire certains comportements des automobilistes. Mais trop souvent je vois des cyclistes irrespectueux du code de la route, bruler des feux rouges et des stops alors qu’il y a des automobilistes qui sont déjà engagés et osent crier des insultes aux conducteurs par la suite. Je crois que le message est là.

    Ne jouons pas à l’autruche, certains de nos comportements sont tout aussi néfaste aux relations auto/vélo sinon pire. J’ai déjà vu un cycliste sortir un trousseau de clefs de sa poche et menacer de grafigner une auto parce que le conducteur a attendu un endroit sécuritaire pour effectuer un dépassement. Quelle genre d’image cet abruti donne au a la pratique du cyclisme?

    Je ne connais pas les problèmes de Blainville, mais peut-être qu’ils ont un problème de rage au guidon. Si c’est le cas, je vois bien l’utilité pour ce panneau, car comme il est dit, c’est le respect mutuel qui permettrait cette cohabitation.

    0
    0
  10. Luc Arseneault

    et en plus, sur l’affiche, la cycliste est debout sur ses pédales!

    0
    0
  11. Dans la même suite des idées, cet article est un délice! Le titre mentionne « Les moralisateurs » déjà bien intéressant comme début.

    http://www.lapresse.ca/le-quotidien/opinions/201606/19/01-4993545-les-moralisateurs.php

    0
    0
  12. Noirvélo

    La mondialisation voudra qu’à Paris il y aura des panneaux : « T’es pas au Grand Prix de Montréal, t’es à Paris » !!! … (lol!) en plus de satisfaire les administrations,ne pas créer de jalousie !!! et avoir une pensée pour nos amis canadiens !!!
    ps: on peut faire la même chose avec le « Grand Prix du Québec », ce n’est pas plus cher !!!

    0
    0
  13. Noirvélo

    En plus ce n’est ni « sexiste,ni racoleur », c’est une jolie cycliste qui traduit par la photo, le message moral et administratif … mouais !

    0
    0
  14. Bernard

    Bel article. Dans le couple cycliste-voiture, il y a un fort et un faible. Ce dernier, le cycliste doit aussi faire attention et respecter la loi dans l’esprit avec une grande tolérance pour la lettre. Par contre, en France le 1,50 m espagnol et les 4 points de pénalité, cela fait rêver dans un pays où de nombreux automobilistes font n’importe quoi et où de nombreux marcheurs promènent bedaine de front sur les pistes cyclables comme Madame promène s….. sur les remparts de Varsovie
    Il faut faire attention aux vélos, en campagne et en ville. De plus ils subissent la pollution des voitures particulièrement des diésels avec les particules fines. Respect réciproque oui, mais avec attention marquée pour le plus faible et le plus vulnérable à l’accident

    0
    0
  15. Ray Neuville

    Je ne sais pas où on a placé cette affiche, peut-être sur une piste cyclable alors elle est pleinement justifiée d’autant qu’il importe de la lire au complet incluant pédalons en sécurité. En 1986, ce n’est peut-être plus le cas aujourd’hui, lors d’un voyage en France, j’avais observé que certains automobilistes activaient leur clignotant gauche lorsqu’ils apercevaient un ou des cyclistes sur la route. Du coup il prenait un écart sécuritaire pour effectuer le dépassement. Depuis, je fais exactement la même chose lorsque je conduis mon automobile. Amis cyclistes je vous invite à faire la même chose. Si vous le faites, observez bien dans votre rétroviseur les autos qui vous suivent. Dans pratiquement tous les cas, les autos se tassent de la même manière que vous. Il en est de même pour les véhicules que vous croisez même si vous attendez derrière le cycliste avant de passer. Une petite attention qui ne coûte rien et qui peut faire boule de neige, si l’on si met.

    0
    0
  16. Thierry mtl

    Ouais, confondre Blainville avec Paris, faut en fumer du bon.

    0
    0
  17. LionelB

    Une approche possible pourrait être un boycott économique de la part des cyclistes de la région. Pas de dépense dans les cafés de cette ville, dans les magasins (dont ceux de cycle) de cette ville et un peu de communication autour de cela. .
    Sans vouloir surestimer le pouvoir des cyclistes, a minima, c’est une riposte coherente: « vous n’aimez pas les cyclistes, ne comptez pas sur leurs deniers… ». Il est même possible que ce soit alors les acteurs économiques qui prennent les devant et demandele retrait de cette campagne…

    Certaines municipalités ont bien compris la manne que représente le cyclisme. Par exemple, le « Grey county » en Ontario fait énormément de publicité pour attirer les cyclistes et fait valoir les retombées économiques liées au cyclisme. Mettre en avant les retombées est une façon pour les cyclistes de montrer leur impact (et leur pouvoir de groupe).

    0
    0
  18. Luc

    Je pense qu’il y a probablement quelques cas de démence à Blainville et que la ville prend les choses en main en aidant les pauvres gens qui sont égarés et qui cherches les cols dans le coin de Blainville en leur disant qu’ils ne sont pas en France.

    0
    0
  19. pascal

    Les cyclistes, on a l’épiderme sensible.
    On n’est pas capable de prendre la critique qui nous dit  » écoute, ici tu dois partager la route avec d’autres usagers et donc respecter le code de la route même si ca fait baisser ta vitesse moyenne »
    J’ai déjà vu un panneau ciblant les automobilistes qui disait « la route n’est pas une piste de course! ralentissez ».
    Je trouve extrême la suggestion de boycotter les commerçants de la ville. Nous aurions l’air des enfants rois qui braillent dès qu’on les corrige.

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.