Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Bilan du Tour: les questions qui restent

Y’a pas à dire, ce Tour de France s’est terminé d’une façon spectaculaire, avec la prise de pouvoir inattendue de Tadej Pogacar la veille de l’arrivée, sur le chrono de la Planche des Belles Filles.

Une sacré perf!

Et comme c’est souvent le cas, des performances extraordinaires soulèvent des questions particulières. Cette édition du Tour n’y échappe pas.

Tadej Pogacar, peut-on y croire? Il a cumulé les exploits: records d’ascension pulvérisés à plusieurs reprises, plus jeune vainqueur du Tour depuis Henri Cornet en 1904, mais c’était dans un autre cyclisme, et une confiance en lui inébranlable, surprenante pour un jeune homme dans un sport aussi difficile et où l’on atteint souvent sa pleine maturité qu’au milieu de la vingtaine.

Plusieurs voix se sont élevées pour douter: Romain Feillu, Stéphane Heulot, tout récemment Guillaume Martin qui était au coeur du peloton du Tour, et surtout Antoine Vayer, fort des radars de watts.

Pogacar n’ayant échoué jusqu’ici aucun contrôle antidopage, il convient d’être prudent… mais aussi lucide. Ses perfs sur le Peyresourde, Marie-Blanque et à la Planche des Belles Filles sont assurément hors normes, il fait mieux que les meilleurs coureurs de l’ère Armstrong (Armstrong compris…), s’approchant des… 7 watts par kilo, ce que certains qualifient avec raison de « performance mutante ».

Le cyclisme slovène ainsi que l’entourage direct de Pogacar au sein de cette équipe UAE Team Emirates ne sont pas rassurants non plus. Manager général, Mauro Gianetti, un personnage peu recommandable en matière de dopage…

Autre question, Pogacar saura-t-il confirmer? Bernal, lui, pas vraiment. Pogacar a pris une autre dimension samedi dernier, désormais il devra vivre avec la célébrité, la pression des médias, les sollicitations, les attentes. Sur les épaules d’un jeune de 22 ans, c’est beaucoup.

Chose certaine, la précocité de plusieurs coureurs cyclistes professionnels est bluffante ces temps-ci: Egan Bernal, Tadej Pogacar, Remco Evenepoel, Cian Uijtdebroeks… Jusqu’ici, on voyait des talents poindre mais ils se développaient doucement jusque 23-24 ans avant de se lancer à l’assaut de la Grande Boucle, je pense aux Bernard Hinault, Laurent Fignon, Greg LeMond, Miguel Indurain (plus tardif encore), etc. Ca ne semble plus être le cas, et je n’ai pas d’explications.

Les autres

J’ai aimé la grâce de Primoz Roglic dans la défaite. Il n’a pas perdu son sourire. A salué la perf de son jeune compatriote. Il est allé jusque Paris, montant sur le podium avec son enfant. En gros, il nous a dit « la vie continue ». Et j’ai trouvé ca bien.

Les Colombiens: la plupart se sont effondrés en 3e semaine, Lopez compris sur le chrono. Quintana est au prise avec une sale histoire de perquisition dans sa chambre d’hôtel, les produits trouvés ayant conduits à la garde à vue de deux membres de son staff direct. Uran a été… Uran. Mention bien à Martinez, qui a gagné une belle étape. Les Colombiens auraient-ils manqué de cols au-delà de 2000m d’altitude pour faire la différence? C’est ce que la perf de Lopez semble indiquer: intouchable sur la Loze, à 2300m d’altitude, il s’est effondré sur la Planche.

Movistar: vous les avez vu, vous? J’ai cru apercevoir Marc Soler dans un contre sur une étape, quelque part, sinon rien. L’équipe s’impose au classement par équipe, apparemment une priorité pour eux. Tout le monde s’en fout. Pour une équipe avec un aussi gros budget, le bilan est maigre selon moi.

Les Français. Ils ont été battus par la malchance plus que sur leur condition physique. Bardet, Pinot, Martin sont tous allés au tapis. Alaphilippe a fait un beau Tour, c’était difficile de faire aussi bien que l’an dernier. Pour Pinot, saura-t-il rebondir? Il a été très digne dans la défaite. Pour moi, il a peut-être besoin de changer d’équipe! C’est le choix qu’a fait Bardet pour l’an prochain, une belle remise en question. Avec Madiot et Grappe, Pinot a peut-être atteint ses limites plus mentales que physiques.

Wout Van Aert. Celui-là a réussi tout un Tour de France, montrant toute l’étendue de son registre cycliste. De quoi lui donner des idées pour la suite! Peut-il aspirer gagner le Tour un jour? Je pense que oui, même s’il ne sera jamais un pur grimpeur. Si Miguel Indurain l’a fait, il peut le faire.

Les équipes qui, selon moi, ont réussi leur Tour: UAE Team Emirates, Jumbo-Visma, Trek-Segafredo, Deceuninck, Astana, Mitchelton-Scott, SunWeb, Lotto-Soudal, EF, Bora-Hansgrohe, AG2R La Mondiale.

Les équipes qui sont passées au travers: Direct Énergie, Arkea-Samsic, Movistar, Bahrain-McLaren, Cofidis, Ineos-Grenadier, B&B Hôtels, FDJ, Israel-Start-Up Nation, CCC, NTT.

Partager

Précédent

Ambiance Tour!

Suivant

Mondiaux à Imola: la course, les favoris

34 Commentaires

  1. Jean michel

    Fantastique le Tour, quand on connait ce que sont les courses a velo..
    Mais trop gros, une super-production holywoodienne avec de tres bons acteurs, et cette production etouffe, ecrase sa base: nous, les petits clubs, les cyclards a la petite semaine…
    Un autre public, assis, qui avale tous les blablas que l’on lui sert..
    C ‘ est beau, c’ est fort le cyclisme de haut niveau, mais il s’auto detruit.

    0
    0
  2. ECR77

    Enfin pour Indurain, on dit merci qui ? Merci Conconi…sinon bon bila

    0
    0
  3. ECR77

    Enfin pour Indurain, on dit merci qui ? Merci Conconi…sinon bon bilan dans cet article tres juste. Mas etait quand meme pas trop mal en 3eme semaine.

    0
    0
  4. Très bon bilan.

    Il ne faut pas enterrer trop vite Bernal. Il est passé à côté du TdF et du Critérium du Dauphiné mais pas encore de sa saison et encore moins de sa carrière. Il a remporté la route d Occitanie et terminé deuxième du tour de l Ain, des courses nettement moins réputés mais avec un plateau très relevé cette année.

    Un TdF également marqué par sa confiscation partielle à son public sous prétexte fallacieux du COVID.

    Le peuple pourrait transmettre le virus aux coureurs au sommet du col de la Loze mais pas les VIP ?

    0
    0
  5. Weyer

    Belle analyse rejointe par tous ceux qui connaissent le vélo …et les autres d’ailleurs (il n’y a qu’à entendre les commentaires des collègues au taf le lundi matin sur les dopés..meme les écolos s’y mettent chez nous).
    Une question m’interpelle ….les Podagacar et compagnie savent que la ficelle est trop grosse, que tout le monde la voit et pour autant ils ne font même pas semblant ? L’appât du gain, de la gloire éphémère est plus importante que les on dit ? Que le risque de se faire prendre ? Le retour d’expérience Festina, Amstrong etc ils en ont rien a foutre ? Oublié ?
    Ou bien comme les meilleurs trichent, tu es obligé pour être dans la lumière de faire péter les watts quitte a passer pour un X-Men ?! Pas d’autre choix, on ne peut pas se cacher …bref …je ne comprends pas .

    0
    0
  6. Esteban

    « Plusieurs voix se sont élevées pour douter: Romain Feillu, Stéphane Heulot, tout récemment Guillaume Martin qui était au coeur du peloton du Tour, et surtout Antoine Vayer, fort des radars de watts.« 

    J’ai lu que Greg Lemond n’avait rien vu d’illogique sur ce tour. Ça m’a beaucoup surpris de sa part, (pour être plus précis il parlait surtout des Jumbo et c’était avait le Clm de la Planche des belles filles)

    0
    0
  7. Patrice

    Je sais que c’est un pestiféré et je ne l’aime pas, mais le regard de Lance Armstrong (et Georges Hincapie) sur le chrono est intéressant.
    En particulier sur le mental et ce qu’a pu ressentir Roglic.
    https://youtu.be/A35-C_06XzI

    0
    0
  8. Nicolas

    Beau résumé Laurent mais t’as oublié de mentionner les perf de notre Hugo national!

    0
    0
  9. Mince Patrice, je ne maitrise pas suffisamment l’anglais.

    je n’aime pas non plus Lance Armstrong mais j’aurais aimé connaitre son avis et celui d’Hincapie. Les explications et analyses des commentateurs spécialistes comme Jalabert, Voekler, Rousse, etc… sont malheureusement assez pauvres… Ce qui est paradoxal…

    Pour moi Primoz Roglic a fait tactiquement un bon TdF.
    Son tour 2020 est tactiquement très bon. La théorie selon laquelle il aurait dû écraser le TdF dès la première semaine est loin des vérités physiologiques et de l’homogénéité du niveau pour les meilleurs cette année. Primoz Roglic a appris de ses erreurs passées, notamment dans le Giro 2019 où il avait tout donné la première semaine avant de subir la course les deux semaines suivantes… Il a appris à devenir économe de ses efforts et calculer le moindre coup de pédale. Il était évident que tout allez bouger dans la Loze et dans la Planche des Belles Filles et qu’il fallait gérer les efforts. Il fait un très bon col de la Loze. Après… Il est juste tombé sur plus fort que lui. Pogacar l’a harcelé et a fini par le pousser dans les cordes.
    Primoz Roglic a abordé le dernier chrono usé physiquement et psychologiquement. Dans le dernier chrono, il a assez intelligemment calé son rythme sur celui de pogacar afin de contrôler son avance sur son jeune compatriote. Il a tout tenté. Mais cela allait décidemment beaucoup trop vite pour lui. Du coup, il n’avait pas le choix, il a pris un départ très, trop, rapide.

    Après un début de chrono assez correct il s’est logiquement effondré dans les derniers km et l’ultime ascension. Justement là où tout s’est joué. Car s’il était monté dans les temps de Richie Porte, il aurait perdu sa tunique pour… une seconde. A cela vient s’ajouter la préparation mentale à la stratégie d’un changement de vélo aléatoire qui semblait mal maitrisée et défaillante.
    A la détresse physiologique, les muscles privés d’oxygène, s’est ajouté la détresse mentale et il perd 1’20 » sur la seule montée que Pogacar grimpe en 17’10 » soit un différentiel de presque 8 % ! Il réalise le 11ème temps de la montée alors qu’il termine 5ème du chrono.

    Primoz Roglic a perdu mais il s’est fait violence comme jamais et cela explique sa détresse mentale et son état à l’arrivée du chrono. Finalement, étant donné le scénario, le débours aurait pu être encore pire. A noter qu’il a été fairplay en félicitant assez rapidement son successeur à la tunique jaune.

    Après, comme je l’ai déjà dit, les suspicions de dopage ne sont pas nouvelles. C’est bien de pouvoir en parler avec liberté. Et la suspicion a d’autant plus de succès qu’il n’y a aucun Français dans le top 10. L’on ne trouve souvent que ce qu’il nous plait à trouver. Même si le dopage reste bien une réalité incontournable.

    Mais vaut elle autant de battage médiatique ? Pour moi les conséquences sont les railleries des autres sportifs alors que leurs disciplines sont très probablement toutes autant touchées… Et le mépris des automobilistes qui ont trouvé un prétexte supplémentaire à détester les cyclistes.
    Puis le vélo, ce n’est pas une simple succession de chiffres, de % ou de watts mais une aventure humaine.

    L’analyse des capteurs de puissance semble avoir pris le pas sur l’analyse intellectuelle, mentale, physiologique, matérielle, etc… Pas certains que cela enrichisse beaucoup le débat.

    0
    0
  10. Lemond

    Pour ne pas citer notre ami Lance, toujours en liberté après avoi menti devant un jury assermenté : « Not normal »

    0
    0
  11. Mahet

    Pour juger de l’effort de Pogacar sur la planche il faut prendre le CLM ds son intégralité type de terrain par type de terrain au fil du parcours. ce qu’il y avait de particulier ce sont les changement de relief !!! Après peut on faire confiance aux mesures théoriques qui nous donnent des chiffres Dont on dit qu’ils sont ahurissants! sont ils fiables ??? Doit on les prendre pour argent comptant car qd même beaucoup de variables sont floues ou même oubliées car impossible à connaître; ces mesures restent des estimations . Quitte à parler de dopage pourquoi ne pas évoquer aussi ce qu’il est convenu de nommer dopage « obelix » car soit la physiologie des jeunes est mutantes ( possible) soit on a oublié de comptabiliser qq chose! Après si y a rien ds les éprouvettes et si les veloS ne sont pas équipés de propulseur à résonance magnétique il se passe quoi??? Les trek madone de lance armstrong Étaient qd même très différents non et les parcours aussi car cette année il y a eu bcp moins de col hauts et longs comme le restefond pour finir soit on se donne les moyens de savoir et 0n détruit les tricheurs et leurs staff et sponsors si on les identifie. Soit o. S’abstient de jeter le discrédit sur un sport et des événements que beaucoup aimeraient s’approprier.enfin ne pourrait on obliger par le règlement à rendre public les données physiologique et mécanique en course. Cette transparence permettrais enfin de savoir ce qui c’est réellement fournis en energie

    0
    0
  12. Wolber

    Hum , moi je pense que tactiquement chez Jumbo , Ç etait très moyen.
    On a fait du Sky , rien que du Sky.
    On paie des leaders pour en faire des équipiers , je l écrivais déjà au Dauphiné.
    Dumoulin aura servi finalement à quoi? N aurait il pas fallu le mettre dans un rôle d électron libre et le mettre dans des échappées et faire travailler l équipe de Pocagar? Mais non rien de tout ça. On aura vu leur tactique au Jumbo…Un vieux cycliste de mes amis me l aura répété pendant 3 semaines.
    Après l étape de La Loze , et le leger fléchissement de Pocagar , on a même dû penser que c etait presque gagner même si on lâchait une poignée de secondes dans le pire des cas à la Planche des belles filles.

    L argument consistant à répéter que les suspicions de dopage ont beaucoup de succès du fait de l absence de coureurs français ds les 10 premiers est bien trop simpliste .

    Il n y a pas de raison qu un français se dope moins qu un slovène, qu un hollandais, un australien, un Belge ou un danois.

    Je crois cependant, , moi , à un cyclisme français relativement crédible au sein des équipes française , coureurs étrangers compris, dépassé au niveau international.

    Parce que en France , il existent des lois antidopage.
    Parce que la peur du gendarme existe chez les dirigeants de ces équipes.
    Parce qu un organisme repressif existe, on l à vu à l’œuvre chez Arkea.
    Parce qu il est manifeste que des différences de résultats apparaissent que l on soit ds un équipe française ou pas. ( Beloki, Chavanel, Viviani , Alaphillipe, .. et maintenant le cas Quintana )
    Parce que les français sont traités ds français  » de merde » par les coureurs étrangers.
    Parce que les évolutions de nos espoirs sont sans communes mesures par rapport aux espoirs étrangers…chez les pros.
    Parce que les équipes françaises et leurs coureurs étrangers compris subissent systématiquement depuis …l affaire Festina
    Parce que depuis Festina, je n ai jamais vu une équipe française mettre le peloton en file indienne pendant des dizaines de km.
    Parce que l affaire Festina a été une affaire de dopage dans équipe française.

    Je crois les coureurs Étrangers au sein des équipes françaises aussi crédibles.

    Aucune naïveté dans ce que je viens d écrire …si demain on me dit que chez Vital Concept on a couru le Tour sous EPO , je reconnaîtrait m être tromper sur toute la ligne.
    Il est possible aussi qu on s entraîne mal ou pas en France, que les managers soient incompétents , vieux et d anciens dopés qui ignorent ignorions les gains marginaux…

    0
    0
  13. Patrice

    @Eric, les deux anciens pros ont décrit le chrono de la planches des belles filles comme l’une des plus incroyables performances sportives de tout les temps.
    Armstrong s’est trouvé dans une situation similaire à celle de Roglic lors du tour 2003, celui où il était moins dominateur que d’habitude.
    Chrono de 49 km la veille de l’arrivée à Paris, il est en jaune et Ullrich est à 1min07. Ullrich, parti très fort, lui avait repris 6 secondes en 1 km. Il était terrifié et pensais que ça n’allait pas le faire cette année. Il n’a pas paniqué et est resté concentré pour maintenir au mieux l’écart. Heureusement pour lui il pleuvait des cordes et Ullrich n’a pas pu creuser. Il est même tombé.
    Leur analyse c’est que Roglic n’était pas au top ce jour là et qu’il s’est mentalement effondré quand il a su que Pogy lui avait mis 12 secondes en 6 km.
    Ils saluent également l’exploit (sous-estimé) de Richie Porte qui Monte à 35 ans sur le podium, mais qui sera un équipier chez Ineos la saison prochaine.

    0
    0
  14. marius

    Il est facile de réécrire le scénario à la fin du film. Pour moi, la domination des Jumbo a mal été utilisée. À quoi bon faire monter son équipe à un train d’enfer dans les cols, si cela ne sert pas de rampe de lancement. C’est ce que faisait Froome, LA. Quel intérêt de finir l’étape au sprint pour gagner la bonification? Le train d’enfer n’a exclu que les blessés ou malades, des Pinot, Bernal, Quintana, qui étaient de toute façon inoffensifs.
    Roglic n’a pas appris du Giro 2019, ou après avoir écrasé le prologue (pour moi c’était plié), il s’est contenté de suivre Nibali, en laissant partir Carapaz. Lui aussi a maintenant besoin de long clm plat, pour obtenir un avantage sur les grands Tour. Reste à savoir ce que va décider ASO. Un peu comme fait l’automobile club du Mans, en faisant un règlement aux petits oignons, afin de favoriser telle ou telle marque ( exemple avec le Diésel, puis l’hybridation ou la fameuse BOP, une belle arnaque). Donc, un Tour 2021 avec des cols à +2000 et c’est Bernal qui fera un festin. Un Tour avec 2 Clm plat ( 80 km au total) et là ce sera la revanche des Slovènes. Allez, je rajoute le jeune belge Evenepoel.
    Je finirai par l’affaire Quintana. Il y a eu perquisition donc il faut un mandat, donc des preuves, témoignages, mise sur écoutes.
    Il y a forcément quelqu’un qui a témoigné. Soit quelqu’un de l’équipe, ou alors un ancien « collègue » jaloux, aigri, (exemple Landis/LA).
    Dans ce milieu, les coureurs n’ont jamais le dernier mot. Lorsque l’on n’a pas les fesses propres, mieux vaut ne jamais se fâcher.

    0
    0
  15. Wolber

    Oui, Marius , le film est fini , la prochaine séance , dimanche en Italie.

    0
    0
  16. « Hum , moi je pense que tactiquement chez Jumbo , Ç etait très moyen.
    On a fait du Sky , rien que du Sky.
    On paie des leaders pour en faire des équipiers , je l écrivais déjà au Dauphiné. »

    La Jumbo a fait du Sky qui elle même a fait de l’US Postal qui a elle même copié sur La Vie claire en mettant des millions sur la table.

    Bon… Le PSG fait pareil au football. Cela s’appelle le capitalisme et il est vrai que cela tue la course.

    « Dumoulin aura servi finalement à quoi? N aurait il pas fallu le mettre dans un rôle d électron libre et le mettre dans des échappées et faire travailler l équipe de Pocagar? Mais non rien de tout ça. On aura vu leur tactique au Jumbo…Un vieux cycliste de mes amis me l aura répété pendant 3 semaines.
    Après l étape de La Loze , et le leger fléchissement de Pocagar , on a même dû penser que c etait presque gagner même si on lâchait une poignée de secondes dans le pire des cas à la Planche des belles filles. »

    Là cela devient intéressant, sur quelle étape et à quel moment précisément Dumoulin est en mesure de se glisser dans une échappée sans que les équipes Astana et les EF Pro Cycling ne le prennent en chasse ? voir les Movistar ou les Bahrain-McLaren ou même les Trek-Segafredo ?

    Au pays de Winnie l’ourson ou de la Marmotte qui plie le chocolat c’est possible, sinon cela mérite plus de précisions.

    « Je crois cependant, , moi , à un cyclisme français relativement crédible au sein des équipes française , coureurs étrangers compris, dépassé au niveau international. »

    OK, du coup :

    Soit le dopage est totalement inefficace, pourquoi pas ?

    Soit en 2016 et en 2017 le TdF est parfaitement propre à l’exception de Froome et Uran, pourquoi pas ?

    C’est ce que l’on appelle la méthode Coué. Car c’est bien un Français d’une équipe Française qui termine sur le podium des TdF 2016 et 2017.

    Evidemment, c’est du pareil au même en 2014 ! A l’exception de Vincenzo Nibali, ils sont tous à l’eau claire, n’est ce pas ?

    Car en 2014, c’est bien deux français d’équipes Françaises qui accompagnent Nibali sur le podium.

    C’est fou ces changements de mentalités chez tous ces étrangers. Certaines années ils se dopent et pas d’autres. A moins qu’ils se passent le mot pour laisser un petit Français sur le podium de tant à autres. Parce que c’est bien connu… Ce n’est pas dans la mentalité Française de tricher. Nous ont est honnêtes.

    « si demain on me dit que chez Vital Concept on a couru le Tour sous EPO , je reconnaîtrait m être tromper sur toute la ligne. »

    Ben ce n’est pas la meilleure idée… Ce n’est pas parce qu’il y aurait un ou plusieurs tricheurs chez Vital Concept que l’on pourrait parler d’un dopage d’équipe et encore moins que toutes les équipes Françaises seraient pourries !!! Ce ne serait pas mieux que de croire à un cyclisme Français propre.

    Note bien que même les Russes pensent que leurs sportifs sont propres et qu’ils sont juste victimes d’une grande machination organisés par l’occident.

    « un cyclisme français relativement crédible au sein des équipes française , coureurs étrangers compris »

    Après L’affaire Festina, on a eu Brioches la Boulangère et l’affaire Beloki, Mancebo (AG2R Prévoyance) et l’affaire Puerto, Rémy Di Grégorio (Cofidis) puis en février 2019, l’affaire Preidler (Groupama-FDJ).

    Il n’y a toutefois quelque chose que l’on ne peut exclure c’est l’effet crise sanitaire et confinement ou pas confinement… Certains en ont profité à l’étranger alors qu’en France il était difficile de faire circuler des médicaments. Il y a également ceux qui pouvaient s’entrainer dans la nature et ceux qui ne faisaient que du home-trainer.

    Néanmoins, je suis tout de même d’accord pour ce qui est de la peur du gendarme qui est forcement plus importante qu’en Colombie où c’est la peur du narco-trafiquant qui domine. Je suis également d’accord pour ce qui est des statistiques Slovènes qui dépassent l’entendement.

    Mais l’on triche aussi en France (moins qu’en Slovénie) 😉

    0
    0
  17. « Il est facile de réécrire le scénario à la fin du film »

    Oui, c’est certain… Car si Pogacar ne réalise pas un exploit la dernière journée, Jumbo remporte le TdF avec Roglic.

    0
    0
  18. « Oui, Marius , le film est fini , la prochaine séance , dimanche en Italie. »

    Chez les hommes, je joue au CLM l’Australie et sur la course en ligne la Belgique.

    Qui dit mieux ?

    0
    0
  19. MERCI PATRICE

    Merci pour ta réponse. Très intéressant le parallèle entre les deux duels.

    0
    0
  20. Wolber

    Roglic abordé le clm usé physiquement et moralement : deux jours plus tôt à la Loze il sort pogacar de sa roue Usé au moral et au physique le coureur de Jumbo?

    À quel moment Dumoulin aurait pu être offensif ? À une puissance de feu comme Jumbo , ils pouvaient créer une course de mouvement . On peu considérer ça comme un délire? Pas moi. Eric, libre à toi de le penser.
    Winnie ç est de trop.

    Pour le reste , des remarques sont très justes , franchement et je les admets . mais le ton employé fait que je n a pas envie d aller plus loin.

    0
    0
  21. Vandenbosch

    Les watts, la PAM / FTP c’est la base de l’entraînement et de l’évaluation d’un cycliste, incontournable aujourd’hui… Comme ancien athlète et entraîneur en athlétisme et cyclisme j’ai pu constater qu’il y a « quelques-fois » un athlète qui sort du lot avec un gros moteur de basse qui fait la différence par rapport à la moyenne des bons, mais même les meilleurs ont leurs petites failles: la fatigue, un jour sans, etc. Rien de plus naturelles pour être humain en bonne santé comme pour beaucoup de cycliste du TdF 2020, il y a beaucoup d’exemple dans cette édition 2020.

    Par contre, les superman(s) infaillibles qui t’explosent les watts au sommet jour après jour sans faiblir je n’ai jamais vu et donc, je n’y crois vraiment pas. Sauf, pour mes héros et héroïnes de bandes dessinées bien sûr ! Ou alors surprise, surprise… A+

    0
    0
  22. Je te prie de m’excuser pour le ton mais j’imagine que l’équipe Jumbo, tous les étrangers des équipes étrangères et également tous les Français des équipes étrangères, puisque c’est d’eux dont tu parlais dans le commentaires qui m’a fait réagir (cela fait beaucoup de monde), n’ont eux aussi pas envie d aller plus loin.

    Mais je te renouvelle tout de même mes excuses… Je reconnais que j’aurais pu faire preuve de la même élégance que Marius : « Il est facile de réécrire le scénario à la fin du film. » et cela aurait été suffisant.

    j’ajouterais qu’au col de la Loze ils sont tous un par un et qu’ils sont tous à leur maxi mais dans les derniers hectomètres de la Loze, Pogacar commet l’erreur de vouloir rentrer trop vite sur Roglic et perd 18 secondes sur les derniers 200 mètres. Si Pogacar lisse un peu mieux son effort peut être qu’ il termine derrière Roglic mais dans un mouchoir de poche. A nouveau, comme le dit Marius : « Il est facile de réécrire le scénario à la fin du film. » Ce n’est pas nous qui pédalons et nous ne sommes pas à leurs places. J’imagine également que dans le dernier km de la Loze les coureurs déssaturent en O2 (80 % au lieux des 99-100 %) et que leurs capacités à gérer est affectée.

    Pour les termes « usé physiquement et moralement », effectivement c’est de l’interprétation. Car j’imagine que dans le même CLM une semaine plus tôt, Roglic ne se prend pas plus de deux minutes par Pogacar. Mais je te l’accorde, c’est de l’interprétation.

    Si ROGLIC avait gagné le TdF un certain nombre de ceux qui décrient la stratégie de la Jumbo auraient écrit « chapeau à Roglic et à la Jumbo d’arriver au au dernier CLM avec presque 1 minute d’avance ».

    Un scénario, l’on peux toujours le réécrire. Mais en attendant pas grand monde imaginait que 57 secondes d’avance ne seraient pas suffisant à Roglic.

    C’est d’ailleurs ce qui a rendu la course exaltante. Même si la performance est suspecte.

    Selon moi, les conditions n’étaient pas réunies pour une course de mouvement avant la Loze. Ecarts trop faibles et surtout besoin d’économiser les forces car la Loze, les Glières et la Planche des Belles Filles pointaient à l’horizon. J’ai la faiblesse de penser qu’une course de trois semaines se gère comme une course d’un jour… Il faut conserver ses forces et quelques équipiers pour les moments clés qui vont se présenter dans le final. Du moins, c’est ce que j’ai expérimenter à mon tout petit niveau.

    Il y a bien eu une course de mouvement après la Loze, dans l’ascension du Plateau des Glières. Elle a été initié par Landa. Mais, de mémoire, Dumoulin n’a pas pu suivre le groupe maillot jaune et Pogacar. Mais je t’avoue que je ne me rappelle plus très bien…

    Dumoulin n’était pas en mesure d’être à l’attaque. Après, l’on peut lui reprocher d’avoir contribué à remettre Porte dans la course au podium dans le col des Fleuries pour préserver sa place dans le top 10. Mais vu que Porte termine derrière Roglic…

    L’on critique facilement un coureur ou une équipe qui perd et très rarement un coureur ou une équipe qui gagne. Il est très rare de tout simplement reconnaitre une supériorité manifeste ou de reconnaitre que les décisions prises était les meilleurs au moments ou on les à prises car il est parfois compliqué de prévoir l’avenir.

    Je laisse le mot de la fin à Nans peters :

    « Le général, parlons-en ! On a vécu un truc de fou aujourd’hui ! Tadej Pogacar second ce matin remporte le chrono et devance Primoz Roglic au général ! Un retournement de situation exceptionnel à la veille de l’arrivée sur les Champs-Elysées ! On aura vécu un sacré Tour de France, attrayant jusqu’au bout ! Quel spectacle ! J’ai eu la chance d’en être un spectateur avec le libre accès et un acteur majeur sur certaines étapes !

    Que d’images déjà dans ma mémoire ! Des émotions, des galères, des joies, une expérience gravée à jamais ! »

    0
    0
  23. @Vandenbosch,

    Oui, je pense que c’est une bonne analyse. Néanmoins, le fait d’être faillible n’est pas une garantie… Comme pour le cas Landis…

    Extrait wikipédia :

    « Le 8 juillet 2006, il finit 2e de la 7e étape du Tour de France 2006 (contre-la-montre). Le 13 juillet, il est 3e de la 11e étape et s’empare du maillot jaune qu’il perd le 15 juillet, récupère le 18 juillet (il est 4e de la 15e étape) et perd à nouveau (victime d’une défaillance) le 19 juillet à la Toussuire, pour descendre à la onzième place du classement général. Il réagit le lendemain, 20 juillet en gagnant la 17e étape au terme d’une incroyable chevauchée solitaire vers Morzine, ce qui lui permet de remonter à la troisième place du classement général à 30 secondes du maillot jaune. Puis, excellent rouleur, il finit troisième du contre-la-montre du 22 juillet et récupère ainsi le maillot jaune qu’il conserve jusqu’à Paris. Quelques jours plus tard, il est déclaré positif au contrôle antidopage effectué à Morzine. Après près de deux ans de bataille juridique, il devient le premier vainqueur du Tour à être déclassé pour dopage. »

    0
    0
  24. Petit rectificatif sur la déssaturation des sportifs de l’élite en effort paroxystique : 90%…

    0
    0
  25. alano39

    Il est très difficile d’aborder le sujet du dopage sans avoir un parti pris. En effet, lorsque l’on soupçonne du dopage on n’a pas les preuves et donc on fait des suppositions, des parallèles et autres exercices intellectuels. Mais faute de preuve on ne peut rien démontrer. C’est la force des dopés qui tant qu’ils ne sont pas pris mentent allègrement et raillent ceux qui ont des doutes.
    Mais il existe des constantes qui reviennent toujours:
    -changement de physionomie des coureurs et de façon de courir. Indurain les gros se sont mis à grimper. Aujourd’hui les jeunes écrasent les vieux.
    -des modifications inexplicables des caractéristique de certains coureurs qui connaissent de véritables mutations au plan des performances. Armstrong transformé en super grimpeur et aujourd’hui des jeunes qui dès leur 1er saison pro dominent.
    -domination écrasante d’une équipe et/ou de nations. Les américains avec Arsmtrong et maintenant les colombiens et slovènes.
    -des performances de très haut niveau répétées à l’envie. Indurain qui grimpait plus vite que Delgado et qui sur tous ses tdf faisait de mieux en mieux en montagne et montait l’Alpe d’Huez 3 mn plus vite que ses prédécesseurs. Pogacar qui sur ce tdf bat les records du Grand Colombier, Peyresourde et la Planche.
    -des explications données pour expliquer cette domination assez évasives. Bugno avait tout explosé en 90 parce qu’il avait subi des séances de musico thérapie. Sky avec les gains marginaux. Arsmtrong qui mettait en avant ces gros entraînements comme si les autres ne foutaient rien et sa perte de poids qui en réalité était assez faible. La perte de poids d’Indurain qui était aussi assez faible.
    Ce que je veux dire c’est que sans les preuves nous ne pouvons que supputer. Mais lorsque l’on ne peut pas expliquer une situation à chaque fois nous avons par la suite appris que le dopage expliquait tout.
    Dopage sanguin, génétique et mécanique car en fait on ne devrait pas parler de dopage mais de tricheries.
    Tout le monde triche mais ce qui fait la différence c’est les moyens consacrés et apports tirés.
    Je n’attends pas grand chose de ces mondiaux et la pire chose qui pourrait se passer serait de voir Van Aert multiplier les exploits. Pensez qu’après son tdf il double sur le chrono et la course en ligne. Il est sur la brèche depuis début août.

    0
    0
  26. Vandenbosch

    @Eric
    Bien d’accord avec toi, normal je ne suis pas rentré dans les détails, mon commentaire est un peu simpliste !
    Il y a peut-être ou probablement (a voir) de bons exemples dans le TdF de cette année qui vérifie ta remarque. 😉

    0
    0
  27. marius

    Je suis tombé sur des retransmissions re-commentées, sans langue de bois, sans filtre.
    A part la vitesse de la vidéo légèrement accélérée, compression oblige, si vous ne connaissez pas, regardez, c’est du brutal, hilarant, enfin, faux aimer.

    Celle-ci c’est un grand cru.
    Luz Ardiden 2003, ou LA après avoir chuter, reprends 10min à l’échappée matinale, du grand Mendez.

    https://m.youtube.com/watch?v=b6uXHIrl4BU

    Plus sérieusement, lorsque l’on sait que ce genre de performance et réalisée avec trucage, cela remet bien des choses en perspective.

    0
    0
  28. Patrice

    @marius,
    Hilarant!

    0
    0
  29. marius

    Faut le prendre comme ça Patrice. Quand c’est de la triche avérée, pas de gants.

    0
    0
  30. lbi

    Marius, celle de l’alpe d huez c’est du délire!

    0
    0
  31. lbi

    « Hamilton 600watts avec double fracture c’est beau la médecine et on arrive pas à guérir du covid 19 »

    0
    0
  32. p'tit lucien

    Deux petites erreurs techniques importantes, quand même, dans cette vidéo, à 3:23 et 12:11. Le commentateur aurait dû dire : « il s’en bat la couille ». Aaaah oui, important si on veut montrer qu’on maîtrise son sujet.

    0
    0
  33. Wolber

    Eric, …on est passionné et on peu s emporter. Je les accepte.
    Je sais que tu as compris ce que je voulais dire, même si tu penses le contraire .
    Mais je pense tout de même ce que je dis. Et Kung me contredis mais je persiste.

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.