Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Au tour de Rebellin ?

La nouvelle a été publiée sur des sites d’information italiens aujourd’hui: Davide Rebellin, récent vainqueur de la Flèche Wallonne, aurait été contrôlé positif à la CERA lors de la course sur route des JO de Pékin, course qu’il termina d’ailleurs sur la 2e marche du podium. C’est à la faveur d’un test de dépistage rétroactif que le contrôle positif serait sorti.

La nouvelle devrait être confirmée dans les prochaines heures par le CONI. Attendons un peu avant d’aller plus loin.

Rappelons que Davide Rebellin appartenait l’an dernier à l’équipe Gerolsteiner au sein de laquelle deux scandales de dopage à la CERA ont éclaté et ont directement causé la perte de l’équipe: le cas Schumacher ainsi que le cas Kohl, meilleur grimpeur du Tour. À l’origine de tous ces cas, un apparent réseau de dopage en Autriche.

Si elle devait se confirmer, notamment par l’analyse de l’échantillon B, cette nouvelle serait un nouveau coup dur à la crédibilité du cyclisme parce qu’il prouverait que les cas de dopage sont toujours aussi nombreux. Rappelons que juste cette année, de forts soupçons pèsent sur Valverde, Thomas Dekker et l’ex-coureur Michael Boogerd. Rappelons aussi que l’UCI serait sur le point de divulguer le nom de coureurs dont les paramètres sanguins recueillis dans le cadre du passeport biologique s’avèrent anormaux.

D’autres pourront voir dans cette nouvelle un certain succès dans la lutte contre le dopage, les tests, notamment rétroactifs, s’avérant de plus en plus efficaces. Espérons en effet qu’ils le sont, mais je demeure sceptique et prudent avant de conclure!

Si elle devait se confirmer, cette nouvelle signifierait en tout cas la probable fin de la carrière du coureur italien aujourd’hui âgé de 37 ans. Il serait en effet très certainement suspendu pour 2 ans, rendant peu probable un éventuel retour après cette suspension.

Partager

Précédent

Le Tour de Romandie, répétition finale avant le Giro

Suivant

Schumacher replonge

31 Commentaires

  1. bikelarue

    Rebellin a probablement passé toute sa carrière en étant dopé.

    Sport = dope et pas seulement en cyclisme.

    Laurent la dit la semaine dernière, j’ai participé au marathon de Boston et l’athlétisme demeure l’un des sports les plus touchés par le dopage.

    Vive le spectacle!

    0
    0
  2. Dan Simard

    Pour revenir au tour de Romandie, notre ami Rollin a terminé en 77e place, c-a-d un écart de 12.5s sur le meneur alors assez serré comme feuille de résultats. Il aurait eu une meilleure performance s’il n’avait pas fait le prologue (3.1km) avec son chandail des Canadiens de Montréal! Ca sera intéressant de le voir aux cotés de Freire, McEwan et Cavendish.

    0
    0
  3. Marmotte

    C’est quoi cette histoire de chandail des Canadiens… ?!?

    0
    0
  4. Alphonse

    On affirme beaucoup sur ce site que le dopage reste très présent dans le cyclisme, tout au moins parmi les premiers des classements s’étant joué « à la pédale ».
    S’il est un classement qui se joue « à la pédale », ce sont les courses contre-la-montre, quelle que soit leur distance.
    Hier, Sandy Casar a réalisé la plus grosse perf de sa carrière dans l’exercice, et pas en côte s’il vous plait (il est plutôt grimpeur), terminant 2ème du prologue du Tour de Romandie nettement devant de grosses pointures.
    Alors, soit ces pointures ne sont pas chargées, soit ce type est un extra-terrestre, soit il est chargé lui aussi. Quelles sont vos positions?
    Il y a une autre hypothèse: il a plus que d’autres bénéficié de l’abri des deux motos qu’on voyait avec les coureurs, la moto ouvreuse à l’évidence pas assez éloignée et la moto télé qui venait souvent se placer à côté du cycliste. Je la fais mienne, éludant ainsi les trois autres, pensant que le résultat d’hier a été complètement faussé par leur présence. Et je ne vois pas de raison que ça change pour les étapes à venir.
    Par leur influence sur la course, les motos deviennent un fléau majeur des courses professionnelles.

    0
    0
  5. YVES ANNECY

    Rien de surprenant sur le dopage dans le sport en général, il existe depuis des lustres et continuera encore longtemps. Les contrôles font beaucoup d e bruit et au final peu de résultat concret. Alors sont-ils réellement sérieux : c’est la question qu’il faut se poser. A ce jour il faut admettre que les sportifs vont toujours de plus en vite et plus haut quelque soit la discipline sportive et ce malgré tous les contrôles et la mise en place d’un suivi médical plus stricte.
    Pour information et mémoire lors d’un marathon de PARIS en 2008 il y a eu des tests de dépistage, je crois sur 2000 volontaires et il est ressorti que 40% de coureurs avaient utilisés des produits dopants. Alors dans le gotha si ceux-ci étaient réellement bien effectués je pense qu’il y aurait du dégât et un bob ménage de fait. Il faut savoir aussi tant qu’il y aura d’anciens sportifs comme managers ou directeurs sportifs etc., le terrain ne sera pas clean.
    C’st avec plaisir que je surfe sur votre site.
    Sportivement
    Yves
    Un extrait du suivi médical du site : http://www.santesport.gouv.fr
    « Pour les sportifs de haut niveau et les sportifs inscrits dans la filière d’accès au haut niveau (environ 17000), l’arrêté conjoint des Ministres des sports et de la santé du 16 juin 2006, définit la nature et la périodicité des examens médicaux qui sont assurés dans le cadre de cette surveillance.

    Ils se composent chaque année de deux examens médicaux comprenant à chaque fois un entretien avec le médecin du sport, un examen physique, des mesures anthropométriques, un bilan diététique, des conseils nutritionnels, un bilan psychologique, de deux recherches par bandelette urinaire, une fois par an ces examens sont complétés par un examen dentaire, une électrocardiographie de repos, un bilan sanguin pour les plus de 15 ans. Tous les 4 ans une épreuve d’effort maximale doit aussi être réalisée. D’autres examens complémentaires spécifiques à certaines disciplines sont exigés.
    La nature de ces examens complémentaires et leur périodicité sont fixés par arrêté du 16 juin 2006. Enfin certaines fédérations peuvent décider d’inscrire des examens complémentaires autres que ceux décrits réglementairement qui doivent figurer au règlement médical fédéral préparé par la commission médicale de chaque fédération sportive concernée, adopté par le Comité Directeur de la fédération et approuvé par le ministère de la jeunesse, des sports et de la vie associative. S’agissant des examens biologiques, ils ne doivent surtout pas être considérés comme des examens de dépistage indirect de substances dopantes pouvant aboutir à des procédures disciplinaires. Leur objectif est avant tout préventif afin de rechercher d’éventuelles anomalies biologiques qui pourraient être à l’origine ou les conséquences de véritables pathologies liées à la pratique sportive. »

    0
    0
  6. aplg

    casar n’est pas un fer à repasser, il n’y a pas de « gros » rouleurs en romandie (le cas de cancellara est troublant, lui qui grimpait plus vite que di gregorio l’année dernière…), mais c’est vrai que les motos sont sans doute trop présentes.

    et rebellin : que faudra t-il pour changer par exemple le ton des chroniques de l’équipe, des éloges sans retenue des palmarès les plus frelatés ? des complaisances envers les tricheurs avérés ? savoir qui a vraiment gagné la flèche wallone devient presque une question secondaire.

    mais à chaque fois c’est une bonne nouvelle, du moins tant que ça tombe sur des coureurs qui ont ce profil.

    0
    0
  7. Alphonse

    Aplg, je crois donc lire que tu ne considères pas la performance de Casar comme exceptionnelle, qui plus est s’il n’est pas dopé et que les autres le sont. Sur ce point, je ne suis pas d’accord avec toi. Nous ne pouvons donc pas en discuter des conséquences.

    D’accord avec toi pour dire que c’est une bonne nouvelle, et qu’on arrête de dire que le milieu du cyclisme ne fait rien dans la lutte contre le dopage. On en revient au « foutu pour foutu… ».

    0
    0
  8. steph@ne

    Adieu Rebellin, l’un des derniers représentants de la génération EPO. A le voir dans la Flèche Wallonne, je m’étonnais aussi qu’il largue tout le peloton bouche fermée au paroxysme de l’effort et frais comme un gardon 30 secondes après la ligne.
    On ne le regrettera pas

    0
    0
  9. bikelarue

    Casar est soit chargé ou il est dans un pic de performance.

    La récupération demeure le problème majeur pour les coureurs dans les courses par étapes. Je crois qu’un coureur peut avoir une bonne course d’un jour si son entraînement fait en sorte qu’il va avoir un très haut pic au cours de sa saison. Pour les courses par étapes, oublié cela sans dope pour la raison ci haut mentionnée. Si Casar marche pendant toute la course ça ne sentira pas bon pour lui.

    Autre sujet, les 2 petits frères de la Saxo, ils ne sont pas clean du tout les messieurs non plus. Ils vont traviller leur position sur les CLM…attention les mecs vont se mettrent à devenir des rouleurs.

    Vice le spectacle!

    0
    0
  10. Roger13

    Course par étape ou pas, même sur une seule épreuve le pic de forme bien calculé d’un coureur pro est bien en dessous de la forme de ce même coureur sous EPO et compagnie.

    0
    0
  11. Tiphaine

    …Le retour de mon cher Armstrong adoré nargue les amateurs de cyclisme vraiment éclairés, mais également ses pauv’ petits collègues coureurs qui se font pincer. Ah ils peuvent être écoeurés les gars, quelle cruelle injustice !

    0
    0
  12. aplg

    Sur casar (et les autres, du coup), je pense depuis longtemps qu’il est un très bon coureur. A une autre époque, il aurait pu avoir la carrière de mottet. mais bon…
    et en optimiste, je pense qu’il est à son niveau, et que les autres ont « ralenti ». on verra.

    0
    0
  13. Tiphaine

    Je suis contente pour Casar

    0
    0
  14. colt seevers

    Pour casar, mon opinion est tranchée depuis longtemps, comme pour cyril dessel d’ailleurs. On ne prend pas de pic de forme soudain et violent à ce point là, -naturellement- à mes collègues cyclistes et commentateurs de se déboucher les yeux de l’esprit… Comparer les autres à cancellara dans ce prologue est inutile, il roulait sur le 53, dans une forme plutôt douteuse, ses muscles apparaissaient plutôt grassouilles que secs… Pour rebellin, faut pas se contenter de lui laisser nous tirer sa révérence comme ça, sans qu’on souligne qu’il est l’un des plus grands criminels contre l’humanité du sport. Avec ben johnson (« la chose » de notre enfance), miguel indurain (l’homme aux reins explosés), lance armstrong (monocouille), florence griffith joiner (la femme à l’espérance de vie inférieure à la moyenne des footballeurs américains), usain bolt (l’homme qui est tellement rapide qu’il fête la victoire avant de l’avoir tuée) et la liste est devenue presque interminable maintenant. Rebellin, son visage inexpressif « à la gianni bugno » incarnait à lui seul depuis trop d’années le barnum qu’est devenu mon sport favori. Bizarre italien, clown souvent triste sur la ligne d’arrivée même dans la victoire et prêt à tout, même à changer de nationalité, devenir argentin pour pouvoir participer à des mondiaux qu’il… mais passons sur les résultats sportifs qui sont donc devenus, en un résultat de contrôle antidopage, nuls et non avenus, caducs. C’est pour cela et non seulement pour la forme qu’il fait appel et attend avec impatience, le pauvre, les résultats de sa contre expertise en espérant certainement pouvoir arroser quelqu’un pour influencer le verdict en sa faveur, comme ça se fait si facilement… Il y avait aussi l’autre là, son « copain » bettini, champion d’à peu près tout (italie, monde, olympique) et suspect à mort. Oui je suis rancunier et alors?

    0
    0
  15. Bertrand

    Pour ma part je n’ai jamais eu aucun doute sur la culpabilité d’un Rebellin ainsi que que bien d’autres d’ailleurs.(presque tous)
    Pour un citer un (Gilbert) j’ai été joyeusement surpris lors de son interview d’après LBL2009. Il est apparut, sur le plateau de la RTBF après 5-10 min de la fin de course, réellement épuisé et essoufflé! Ce que j’ai rarement vu depuis que je regarde les courses.
    Et bien ça ma fait plaisir (même si je doute encore) et c’était très différent des Schleck qui sur le même plateau paraissaient très reposé un peu transpirant mais prêt pour un nouveau tour de 250 borne.

    0
    0
  16. thomaltao

    les motos faussent souvent les courses, surtout quand elles ont des pedales

    0
    0
  17. Roger13

    Rebellin a un secret

    Vainqueur pour la troisième fois de sa carrière de la Flèche Wallonne, Davide Rebellin (37 ans) estime que le travail paie.
    «Il est vrai qu’à 200 mètres du but, alors que j’avais bien profité du travail d’Evans depuis le début de l’ascension, j’ai jeté un coup d’œil pour voir où étaient placés mes adversaires. J’ai senti que c’était le moment de produire mon effort. Mais, surtout, ne vous leurrez pas ! Cette accélération, elle n’est pas venue comme ça, par enchantement. Plus je vieillis, plus j’acquiers naturellement de la résistance, mais plus je travaille aussi l’explosivité, chose qu’on perd normalement en prenant de l’âge. Je fais beaucoup de fitness en salle durant l’hiver et j’ai quelques côtes, bien pentues, près de Ventimille, de Marbella et de Vicenza, où je réside selon les périodes de l’année, que je grimpe systématiquement. Je vois que cela porte toujours ses fruits ! On me demande souvent quel est mon secret de longévité, il est là, dans le travail, tout simplement», a déclaré Rebellin dont les propos ont été relayés par La Dernière Heure.

    OUAIS les autres ils ne travaillent pas l’explosivité et ils ne montent pas de côtes. Dommage pour eux y seraient pas mauvais !

    0
    0
  18. Bertrand

    Schummacher aussi testé + à la CERA au JO!

    0
    0
  19. Roger13

    L’équipe de Rebellin:

    « Nous restons abasourdis et incrédules, et nous espérons…..

    La vérité c’est que abasourdi et incrédule il faudra l’être quand on nous apportera la preuve qu’un coureur est dans les cinq premiers d’une grande épreuve sans recourir au dopage. D’où le malaise et la fausseté qui se dégagent des commentaires enthousiastes sur les courses même effectués par des gens qu’on ne soupçonne pas de complaisance vis à vis du dopage et du « système ».

    0
    0
  20. Alphonse

    Le commentaire tout simple de Roger13 (n°10) semble être une évidence qu’on oublie trop souvent.

    0
    0
  21. Tiphaine

    Bertrand, je pense être objective en constatant que Gilbert à toujours une mine défigurée après l’arrivée, qui contraste avec celles des vainqueurs… Et je me rappelle de Mickaël Delage à Paris-Tour, après le boulot effectué pour Gilbert, qui faisait peur à voir… J’en étais effrayée !!! : « mon dieu, se mettre dans ces états là pour finalement une histoire de course à remporter, à quoi ça rime ?! » Terrible la souffrance, au bord de l’asphyxie, j’avais vraiment peur pour lui. Et je remarque encore une chose, c’est que Gilbert dès qu’il à mis pied à terre, avant toute chose, tournait le dos aux journalistes pour attendre son copain et le serrer dans ses bras. Pas pour l’image.
    Ben c’était beau. Du Cyclisme.
    Autre chose que Schleck qui ricanne sur sa bécanne en grimpant les ultimes difficultés…

    0
    0
  22. Tiphaine

    « ricane » & « bécane », je me suis laissée emportée 😉

    0
    0
  23. Tiphaine

    « emporter »
    J’arrête !

    0
    0
  24. Marmotte

    Certains ont l’air de dire que Casar 2e sur 3.1km signifie qu’il n’est pas propre. Ben oui voyons donc, où avais-je la tête !?! Ça saute aux yeux…

    Il aurait fini 50e, soit quelques secondes derrière (cf. classement) et personne n’en aurait jamais parlé.

    Si c’était aussi simple, le WADA engagerait une couple de spéculateurs et ferait un sondage sur chaque coureur plutôt que de les tester à tout bout de champ. Ça couterait bien moins cher.

    Idée à Laurent : afin de satisfaire l’appétit spéculatif collectif, pourquoi ne pas lancer un pool de dopage ? Il s’agira de déterminer à l’avance qui sera pris pour dopage, et quelles seront les tendances de l’année en la matière.

    0
    0
  25. Tiphaine

    Ce serait marrant ça !

    0
    0
  26. JM

    Beaucoup de monde ici semblent croire qu’il est impossible de performer au haut niveau sans dopage. Arrêter un peu… ça commence à être déprimant votre affaire. Le cyclisme se nettoie de plus en plus. Par exemple; Il y a 1 an ou 2, Svein Tuft faisait 430 watts de moyenne sur un clm et finissait top 30 aux clm des mondiaux. Cette année, il a fait 440 watts de moyenne, mais il fait 2. Ce qu’il faut remarquer c’est que les autres ont baissés d’une coche, ce qui laisse la place aux athlètes clean. Il y a plein d’exemple d’athlètes propres ayant fait des performances mondiales…

    0
    0
  27. Marmotte

    D’accord avec JM.

    0
    0
  28. Alphonse

    Ces chiffres sont évidemment à regarder de près.

    0
    0
  29. Roger13

    Oui JM, je suis persuadé qu’un pro (propre)peut faire 430 W sur un CLM (ce qui n’est pas la même chose que 430 W après 6 heures et cinq cols). Il doit pouvoir même obtenir un « bon » résultat de classement, donc être performant au niveau mondial sur certaines courses. Mais faire une bonne place et gagner c’est pas la même chose. Maintenant il faudrait vérifier les chiffres que tu donnes mais c’est intéressant; je croiyais plutôt que si les puissances actuelles sont un peu moindres que celles du temps Indurain, c’était seulement un peu.
    Cette question est celle de la frontière. Quel est le meilleur coureur non dopé ? Je n’ai personnellement pas de réponse pour l’instant.

    0
    0
  30. Alphonse

    Tu ne l’auras jamais, il faut que nous nous y fassions!

    0
    0
  31. Alphonse

    Et on s’en fout un peu…

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.