Astana dans les cordes

On apprenait hier que l’UCI a recommandé à la commission des licences que l‘équipe Astana se voit retirer sa licence WorldTour.

Cette recommandation fait suite aux résultats de l’audit exigé par l’UCI lors de l’octroi, à l’automne dernier, de la dite-licence. Cet audit a été mené de façon indépendante par l’Institut des Sports de l’Université de Lausanne.

Le rapport final conclurait qu’un important décalage existe entre les politiques et structures annoncées par l‘équipe Astana sur le papier, et la réalité. Ben voyons! (et l’UCI ferait peut-être bien d‘étendre l’exercice à toutes les équipes, nous aurions assurément d’autres conclusions du genre).

Le rapport final présenterait également de nombreux éléments troublants touchant des coureurs et du personnel d’encadrement dans le contexte de l’enquête de Padoue, une vaste enquête sur le dopage dans le sport menée en Italie.

Enfin, l’UCI déplore que le manager général de l‘équipe Astana, Alexandre Vinokourov, ait catégoriquement refusé d’aller s’expliquer devant la commission indépendante de réforme du cyclisme (CIRC).

Pour moi, il s’agit évidemment d’une bonne nouvelle: j’estime que non, l‘équipe Astana ne devrait pas avoir de licence WorldTour, ne serait-ce que parce qu’elle est dirigée par un multirécidiviste en matière de dopage. Comment, dans ce contexte, faire confiance à cet homme qui a triché toute sa carrière? Le cyclisme n’a tout simplement plus les moyens de tolérer de tels individus en son sein, pour des raisons évidentes de crédibilité. Les 5 affaires de dopage à la fin de l’an dernier ainsi que d’autres performances troublantes ces dernières années, je pense notamment aux victoires-surprise en 2012 d’Enrico Gasparotto sur l’Amstel suivi, quelques jours plus tard, de celle de Maxim Iglinski sur Liège-Bastogne-Liège, laissent trop de doutes.

Vicenzo Nibali? Malheureusement, je pense que ce coureur n‘évolue pas dans la bonne équipe. Rien ne nous permet par ailleurs d’entretenir des soupçons à son endroit pour le moment, sa progression de carrière ayant été bien logique et ses puissances développées estimées demeurant du domaine du possible, même si c’est parfois limite.

16 Commentaires

  1. Le Grand
    Soumis le 28 février 2015 à 1:33 | Permalien

    Allons allons…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -4 (from 4 votes)
  2. plasthmatic
    Soumis le 28 février 2015 à 2:28 | Permalien

    Il est gentil, Vincenzo.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  3. Nicolas
    Soumis le 28 février 2015 à 7:24 | Permalien

    Nibali est un excellent coureur.
    Intelligent, audacieux, habile, sa victoire sur le tour l’an dernier etait tres belle.

    Prennons l’exemple du tirreno de 2013 ou il attaque vroom (pour le battre) en descente…

    Est-il dope? Peut-etre, mais comme Contador on ne peut pas juste jeter le bebe avec l’eau du bain. Ces hommes la ont de sacrees qualites a l’inverse de l’hideux robot anorexique par exemple.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +10 (from 16 votes)
  4. Zboy
    Soumis le 28 février 2015 à 7:33 | Permalien

    Ses équipiers sont dopés, lui, le leader,ne l’est pas ? Hahaha…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +8 (from 8 votes)
  5. Le Grand
    Soumis le 28 février 2015 à 7:34 | Permalien

    Nous y voilà: RASMUSSEN!
    Les allumeurs de bûcher, les poseurs devant leur proie tondue, c’est juste une question d’époque, de conjoncture. Juste une question de chance.
    IN-DE-PEN-DA-MMENT: putain quel beau coureur, le danois. Son audace dans le Cormet de Roselend en 2007, celle à la Vuelta, au Ballon d’Alsace 2005, Au Col Bayard dans le Dauphiné 2004 (je crois), son endurance de vététiste.
    ON S’EN FOUT: pas de victoire dans le Tour 2014 sans les accidents de Froome et Contador pour le bel italien qui jura un jour sur la tête de sa grand-mère qu’il ne touchait à aucun produit dopant.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -3 (from 9 votes)
  6. Le Grand
    Soumis le 28 février 2015 à 7:35 | Permalien

    Le cocotier a besoin d’être secoué…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 2 votes)
  7. Nicolas
    Soumis le 28 février 2015 à 7:44 | Permalien

    Dans un monde ou le dopage semble malheureusement inexorable le « style » est une qualite importante. L’intelligence de course aussi. Nibali a les deux.

    Prenons Pinot, incapable de pas se faire avoir par une bordure. A l’inverse Contador capable de faire la difference dans une bordure lorsqu’il a bien compris son inferiorite en montagne.

    Enfin bon tout ca meriterait une longue discussion qui je ne pense pas puisse tenir dans ce fil plutot dedie a cette excellente decision de l’UCI.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 5 votes)
  8. Le Grand
    Soumis le 28 février 2015 à 8:01 | Permalien

    Dans un milieu de « dopage inexorable », on ne voit pas par quel miracle le vainqueur du Tour pourrait être un surhomme capable de s’en passer. Question « style », jurer sur la tête de sa grand-mère, et dans une entrevue destinée à être publiée et lue par tous dans un Vélo Magazine, le Requin manque un peu d’élégance.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -2 (from 4 votes)
  9. Yvan Poulin
    Soumis le 28 février 2015 à 8:13 | Permalien

    UCI officially closed down the last chance saloon for Astana!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  10. plasthmatic
    Soumis le 28 février 2015 à 9:50 | Permalien

    « Pas sur la tête de (son) chien lui c’est (son) copain. »
    de Mano Solo, fils de Cabu, les retrouvailles ont-elles eu lieu le sept janvier dernier ?

    Paula Radcliffe blessée avait, elle, carrément brandi une pancarte contre les dopées Russes.
    Paula Radcliffe, c’est le marathon en 2h 15min et 25sec.

    Je ne sais pas si elle possède un chien, mais comme les mamies c’est gentil, j’espère que tous deux disent vrai !

    Tu voudrais pas …

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 2 votes)
  11. thierry mtl
    Soumis le 28 février 2015 à 10:25 | Permalien

    Van Avermat :
    « I didn’t do anything wrong. I THINK that I’m a clean rider. Nothing has happened for which I should feel guilty. »

    Il pense être clean… donc il en est pas certain. Landis disait de même en 2006. La trahison des détails du langage.

    Nibali: Il est quand même plus fort depuis qu’il est un peu Kazak, voyez son palmarès. En plus, le lien de dopage d’Astana est lié à des médecins italiens…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 4 votes)
  12. Nicolas
    Soumis le 28 février 2015 à 11:34 | Permalien

    Meme le Dr Ferrari doute de vroom.

    http://53×12.com/do/show?page=indepth.view&id=154

    […] »In the last 6’40 » of the race the Englishman gave 29″ to the Spanish: the VAM was a stratospheric 2059 m/h (6.86 w/kg), with Alberto climbing at 1938 m/h (6.46 w/kg).
    Contador repeated the excellent performance of the previous day, but Froome expressed a performance that was 6.2% higher than the Spanish, which is huge considering the level and the maximal effort of the two protagonists, who were obviously first and second at the finish line, with the other riders far behind.
    It’s as if, after providing roughly equivalent performances in the time trial and climbs up till then, Froome had found in the legs a bonus of 25-30 watts in the last 2 km of the 4th stage compared to Contador… « 

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +4 (from 4 votes)
  13. Stef
    Soumis le 28 février 2015 à 3:22 | Permalien

    C’est rare mais je suis d’accords sur un point avec LFR. L’audit aurait dû être fait dans toutes les équipes. Astana risque de payer pour plusieurs autres équipes ce que je ne trouve pas équitable.

    Je n’aime pas que les instances du vélo prennent une équipe ou un coureur (Rasmussen) pour montrer à la face du monde qu’ils sont bons pour contrôler le dopage alors qu’ils savent très bien que les autres équipes sont probablement dans le même bateau.

    C’est de l’hypocrisie, mais malheureusement le reflet de la société. Il faut être du bon bord comme disait une chanson.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +10 (from 10 votes)
  14. LaVoitureCaPue
    Soumis le 1 mars 2015 à 3:57 | Permalien

    Il y a 15 (20 ?) ans festina avait pris pour TOUT les autres, tout autant dopé.

    Hier lance Amstrong prenait pour TOUT les autres, des années qui ont suivi festina.

    Aujourd’hui il faut un nouveau souffre douleur qui prenne pour TOUT les autres.

    Que l’univ de lausanne fasse le même audit sur toutes les équipes !!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +4 (from 4 votes)
  15. Nicolas
    Soumis le 1 mars 2015 à 8:52 | Permalien

    Astana a un gros passif, tres peu equipe ont une telle carte de visite. (vini fantini peut-etre?)
    On ne peut pas pousser d’un revers de manche les efforts d’une equipe comme la Garmin par exemple.

    De plus L’UCI ne peut agir que sur la base de faits averes. Il est bien facile pour nous autre de condamner dans appel, d’appeler a la septieme croisade, mais nous n’aurons a en subir aucune consequences. facile.

    J’ajouterai que l’UCI essaie de toute maniere d’avoir une vue d’ensemble du probleme avec le CIRC. Le rapport devrait bientot sortir. Nous verons bien si la montagne accouche d’une souris.

    Pour conclure il faut trier le grain de l’ivraie sinon l’on a un veritable soucis d’honnete.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 5 votes)
  16. Zardoz
    Soumis le 1 mars 2015 à 10:48 | Permalien

    L’équipe Astana est suspecte depuis ses débuts pratiquement. N’oublions pas cette vague de cas positifs en 2007 (Vino, Kash’, Mazzoleni, Kessler). Et puis j’ai toujours un peu en travers de la gorge ce doublé sur les Ardennaises en 2012 avec deux seconds couteaux qui n’ont plus rien refait depuis. A la base, j’avais assez bien de sympathie pour le cyclisme kazakh, mais avec un passif pareil, c’est devenu difficile de ne pas les regarder de travers.

    Pas d’accord avec ceux qui trouvent normale la progression de Nibali. Jusque 2012, c’était un coureur de bon niveau à visage relativement humain. Mais depuis qu’il est passé chez Astana, quelque chose a pour moi clairement changé. Le Vincenzo super dominant du Giro 2013 n’est plus le Vincenzo qui arbitre de loin le duel Sky sur le Tour 2012. On peut invoquer le facteur de la maturité physique (il avait 28 ans en passant chez Astana), mais j’ai quand même des doutes. Personnellement, vue la courbe de sa progression dans ses années Liquigas, je ne l’aurais jamais vu atteindre un niveau comme au Tour 2014.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +7 (from 7 votes)

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!