Tous les jours, la passion du cyclisme

Asgreen, simplement le plus fort

Au terme de la dernière ascension du Oude Kwaremont, nous pensions tous que Mathieu Van Der Poel se dirigeait vers un 2e succès de suite sur le Tour des Flandres.

Il venait de lâcher Wout Van Aert, qui payait à cet instant ses efforts parfois inutiles au cours des kilomètres précédents, privé de l’aide de ses équipiers qui étaient nulle part dans ce final du Ronde.

Kasper Asgreen parvenait à s’accrocher à VDP, mais on se disait tous qu’il était en sursis, et que le Paterberg deux kilomètres plus loin l’achèverait.

Ben non. J’ai eu une première indication que Asgreen était dans un grand jour au sommet du Paterberg: c’est lui qui vire en tête, Mathieu dans sa roue.

Là, tu te dis que le Danois est sacrément costaud et que Mathieu ferait bien de s’en méfier.

Et tu te dis qu’Asgreen va tenter de la finir solo, parce que contre VDP au sprint, aucune chance.

Ben non. Deuxième erreur. Asgreen attendra patiemment le sprint, pour battre Mathieu fair and square. Sur les derniers 13 kms tout plat, les deux se sont partagés le travail équitablement, beau à voir. Très sportif.

Le plus fort a gagné, point barre.

Rien à ajouter. Asgreen a été réglo, a très bien couru, une bataille loyale qui s’est faite à la pédale.

Après, on peut refaire 100 fois le sprint. Mathieu avait-il une dent de trop? Je le pense, il a semblé avoir rapidement les jambes autour du cou. Peut-être avait-il mal aux jambes et c’est tout ce qu’il pouvait mettre comme braquet?

Chose certaine, un sprint à deux après 254 kilomètres, c’est très différent d’un sprint massif après 200 bornes. Surtout sur le Tour des Flandres, qui reste pour moi comme pour beaucoup de suiveurs la course d’un jour la plus difficile de la saison cycliste.

La Elegant-Quick Step l’a bien joué hier en misant rapidement dans le final sur la carte Asgreen. Alaphilippe a joué le collectif, donnant le feu vert à Asgreen pour attaquer alors qu’il était encore dans le coup.

Greg Van Avermaet sauve les meubles pour AG2R – Citroen en complétant le podium. Il peut dire ouf! C’était la dernière chance sur les Classiques flandriennes pour un bon résultat.

Mention très bien encore une fois à Anthony Turgis (8e), auteur d’un sacré truc dans le final lorsqu’il a bouché solo un trou d’une quinzaine de secondes pour revenir sur la bonne échappée devant qui, à ce moment, incluait VDP, Van Aert et Alaphilippe, excusez-un-peu. Manque de chance pour Turgis, ca a attaqué presqu’au moment où il a fait contact. Mais cet effort ne laisse aucun doute sur la caisse de Turgis en ce moment.

Chez les Français, Sénéchal est 9e et Laporte 12e, pas mal du tout à ce niveau.

Mention très bien également au québécois Hugo Houle, dans l’échappée matinale. Hugo s’est payé une belle sortie bien rythmée, avant de faiblir sans surprise sur la fin, c’est normal. Il a montré le maillot pour Astana! Une équipe Astana totalement inexistante outre Houle hier, le premier coureur Astana sur la ligne est… le Canadien Ben Perry, en 70e place, dans l’autobus qui contenait aussi Houle.

Antoine Duchesne et Guillaume Boivin étaient également de la partie (le startlist jeudi dernier n’en faisait pas mention). Boivin est allé au bout, mais pas Duchesne qui était arrivé au dernier moment comme remplaçant à la FDJ.

La suite

On commence aujourd’hui le Tour du Pays Basque, une course qui révèle toujours qui sera devant sur les Ardennaises prochainement. Le Pays Basque, c’est une course difficile, très difficile. À surveiller, un certain Mike Woods, ainsi que le « vieux » briscard Alejandro Valverde, qui vient de remporter solo le GP Miguel Indurain.

Mathieu Van Der Poel remontera quant à lui sur son vélo de Mtb plus tard cette semaine, question de débuter sa préparation pour son objectif principal cette saison, l’épreuve de Mtb des prochains Jeux Olympiques. Il y retrouvera un certain Nino Schurter.

Wout Van Aert a décidé de mettre l’Amstel à son programme, en remplacement de Paris-Roubaix, reporté en octobre prochain pour cause de pandémie en France.

Partager

Précédent

100 kms de vélo sur la neige

Suivant

Du beau monde au pays basque

28 Commentaires

  1. Mathieu

    La beauté du Ronde est que cette course s’offre souvent à ses serviteurs les plus modestes, les plus humbles et des plus dévoués.et des plus loyaux…
    Il suffit de relire le palmarés pour s’apercevoir que de nombreuses fois les favoris dominateurs dans la saison se sont cassés les dents face à des outsiders qui méritaient également de gagner.
    C’est la beauté et le charme du Tour des Flandres.
    Pollentier, René Martens, J Durand, Nuyens, Devolder, Bettiol,… Je vous laisse compléter la liste des outsiders « gagnants » …
    PS Honte à la France pour l’annulation de Paris Roubaix !

    10
    7
  2. Denis

    Paris Roubaix, reporté ou annulé? Inconvénient ou honte?

    3
    0
  3. noirvélo

    Vu la signification et la couleur du maillot , « les loups bleus » ont envoyé « aux Croisades » un loup rouge , un sacré mercenaire ( qui ne pratique pas le home trainer quand il fait moche mais sort au grand air bien couvert à ses dires …)
    Oui Mathieu , 250 bornes ce n’est pas 200 , tu devrais le savoir , meilleur en passion qu’en gestion , meilleur à l’instinct qu’en logique … Comme nous tous , j’étais sûr de sa victoire et dans une totale incompréhension lors de ces 50 derniers mètres !!! encore une surprise , (pour moi une très bonne) parce que Asgreen fait un beau vainqueur , incontestable , lui qui a déjà fait « 2 » et vainqueur du E3 … Il a sprinté en tirant plus gros que Mathieu , comme quoi , lorsque tu as les cannes après 250 bornes et que tu y crois , tu ne mets pas le 14 dts ….
    Les trois « magnifiques » ont failli , encore , comme quoi à ce rythme là , ils ne risquent pas de se faire un si joli palmarès … Les « autres » le savent et courent en conséquence , et c’est très bien comme çà … En tous les cas , course magnifique avec mon petit préféré Anthony aux avant postes mais roulant souvent à contre temps , esseulé surtout , mais avec de grosses capacités et énormément (trop ?) de générosité … Terpstra et Hagen dans les choux , les « Flandriennes » sont passées messieurs !! …

    9
    1
    • régis

      @Noirvelo,
      Si tu retrouves le lien sur l interview de vdp où il dit nz pas faire de hometrainze, je suis preneur😉

      Personne ne soulinge la (trop) puissante attaque de Vdp, il suffit de voir son visage, et ensuite consulter son Strava, watt non masqués, pour voir qu’il est allé un peu trop loin dans l effort. Asgreen a mieux géré les watt, ainsi que profite du jeu d equipe car il n a presque pas roule quand ils etaient avec Van Aert et auparavant grâce à Alaphilippe et Cie…
      Moi je pense que MVDP était dans un très grand jour. Et que c’est pour cela qu’il était très déçu…

      2
      0
      • Christophe

        @Régis : c’est Asgreen qui dit ne pas faire de HT.

        1
        0
      • noirvélo

        @ régis ,
        tu vas sur le site « l’EQUIPE » , à droite il y a la rubrique « chrono » , et tu vas au 4 avril , TROIS CHOSES A SAVOIR SUR KASPER ASGREEN , VAINQUEUR DU TOUR DES FLANDRES , 1er paragraphe … Après , il ne faut pas s’étonner que les gars du nord (bataves et flahutes ) sont des « durs à cuire » … Bonne journée Régis !

        3
        0
      • ob1w4n

        VDP ne dira pas ca vu qu’il est payé par Zwift

        1
        0
    • ob1w4n

      « Il a sprinté en tirant plus gros que Mathieu » la spéciale @mica.

      Les trois « magnifiques » n’ont pas gagné, de la a conclure qu’ils ont failli… Alaf l’a joue collectif, ca a plutôt bien marché. Les adversaires s’adaptent, eux aussi.

      Et pour Turgis, pareil

      5
      0
      • mica

        bon, ob1w4n, je reconnais que tu as raison au sujet de cette arrivée, c’ était un sprint assez atypique quand même.
        Pour ma part je n’ avais pas vu l’ arrivée en direct et je croyais, au contraire, que MVDP s’ était entravé dans un dév. trop grand, j’ avais tort…..

        6
        5
      • Edgar Allan Poe

        Ah non… tu relances la roue😱!
        Dan Mac Lay, 42*17, assis sur le vélo, 71,3 km/h dans les 200 derniers metres !
        Pure ironie, Mica. Aucun ressentiment négatif.
        Respect au passionné.

        2
        0
  4. marius

    Mathieu Van der Poel, voulait finir seul en plaçant une grosse accélération dans le vieux Kwaremont, distançant Van Aert et Asgreen. Cela n’a pas suffi. Il a dû prendre un petit coup au moral car dans le Paterberg, c’est Kasper qui vire en tête. La suite, on la connaît, les jambes ont parlés et c’était bien Kasper Asgreen le plus fort. Je me demande si Mathieu ne paye pas l’accumulation d’une saison 2020 à rallonge, son programme de cyclo-cross et ses efforts démesurés lors de sa victoire épique à Tirenno Adriatico. Etre fort ne veux pas dire être Superman, la Cryptonite ne coule pas dans ses veines. Lui qui veut briller en VTT, notamment aux Jeux, il va falloir qu’il refasse du jus, comme on dit.
    Les chutes, trop, due essentiellement à la nervosité des coureurs et pour une fois, non au mobilier urbain.
    Nervosité à l’origine sans doute de l’exclusion de deux coureurs.

    L’UCI serre la vis avec l’application de nouvelles règles.
    Ainsi Michael Schar, d’AG2R s’est vu exclu de la course pour avoir jeté son bidon en dehors d’une zone autorisée. Il croyait bien faire en le lançant aux pieds des spectateurs mais non.
    Dura lex, sed lex.
    L’UCI est obligé de verdir son image. Le vélo à titre individuel est plutôt un sport écologiste, mais en compétition professionnelle, son bilan carbone est catastrophique (comme beaucoup d’autres). Savez-vous que pour le Tour des Flandres, c’est plus de 1000 bidons qui finiront dans une poubelle « recyclabe » et 35000 sur un grand Tour. Les images des coureurs jetant n’importent ou leurs bidons, parfois à moitié plein ou juste après le passage d’un bidon collé ne sont plus en phase avec l’urgence climatique. Sur Milan San Remo 2020, j’ai vu des coureurs balancer leurs bidons alors qu’ils circulaient sur un viaduc. Qui les récupéra ? des mulots pourront toujours s’en faire un mobil-home. Les bidons, c’est un début. L’UCI doit aller plus loin en faisant maigrir le peloton des suiveurs et n’autoriser que des véhicules zéro émissions. Les poumons des coureurs leurs diront merci.

    Un mot sur la course féminine remportée par la championne d’Europe Annemieck Van Vleuten. A 38 ans, elle donne du fil à retordre à la jeune génération. J’ai été surpris par l’homogénéité du peloton. Certes, les monts sont grimpés moins vite mais la vitesse est bien là, notamment sur les faux plats montants.
    Coté primes aux vainqueurs, je rabâche.
    20000 € chez les hommes, soit 79€ / km.
    1535 € chez les femmes, soit 10€ / km, autant que le 6ième à l’arrivée chez les hommes.
    A quoi, ça sert que Ducro il se décarcasse.

    23
    1
    • noirvélo

      Oui marius , des autos et des motos , il y a à dégraisser !!! des changements de roues , ok … mais trop de changements de vélo aussi ; tu changes de vélo 1 fois , ok mais pas 2 ou 3 … pour chaque coureur ? on n’en finit plus ! La course devrait aussi être un banc d’essai pour du matériel fiable , que les fabricants prennent leurs responsabilités au lieu de nous noyer dans la pub et nous faire payer le prix fort !

      5
      0
  5. noirvélo

    Un mot (tout de même!) sur la course des filles …
    Je trouve que ça va vite , sur le plat , dans les monts , quand ça flingue , ça « envoie » et la tactique est bien là … en plus , elles sont jolies (non je ne suis pas sexiste !) , bien posées sur leurs vélos et n’ont rien à envier aux « mecs » !!!
    Merci aussi Audrey (Cordon Ragot ) pour le sacré numéro de poursuiteuse , seule en tête avec le maillot tricolore !!! un peu juste au final face aux Hollandaises mais vraiment très appréciable sur le Ronde !!!

    7
    0
  6. lbi

    Merci Marius pour ce commentaire écolo plein de bon sens; autant le tour à la télé est beau (belles images, plans coupés dès qu’on voit 2 voitures), autant en vrai, on a de la peine pour ces 180 quasi anorexiques qui montent dans les pots d’échappement, et on est effarés par les centaines de voitures inutiles qui suivent.

    11
    3
    • Steph

      Sans parler des 4 à 6 hélicos et de l’avion relais…

      6
      0
      • Edgar Allan Poe

        Ça fait quelques dizaines d’années que je vais sur le tour et à chaque fois, j’ai ce sentiment partagé : attiré par la course comme un gamin et dégouté par d’autres aspects dont celui du mauvais bilan écologique (se pose-t-on cette question pour le foot en France?).
        Les hélicos et l’avion relais sont ils nécessaires pour assurer la retransmission de la course ?

        5
        0
  7. ducard jocelyn

    VDP vraiment extraordinaire dans ses attaques, il puise tellement profond dans la douleur qu’il se châtie tout seul :). son attaque dans le vieux quaremont lui ai resté en travers de la gorge.
    Peu de calcul et je trouve cela phénoménal, certes, il perd et va perdre des courses à cause de cela, mais quand il gagne, il n’y a rien à jeter.
    lui , et VAN AERT ne gagneront pas autant de course que leur potentiel pourrait leur permettre de remporter, à l’image de SAGAN, trop marqué, trop en avant, trop fort, trop impressionnant.
    Qui aurait dit il y a 8 ans que Peter n’aurait « que » 2 monuments à son actifs à 31 ans ??*En tous les cas, on se régal.

    6
    0
  8. mica

    Au dela de l’ écologie, tous ces véhicules à moteur sont là pour « tirer la course » et c’ est vrai depuis fort longtemps…..50, 60 ou 70 ans, sauf les hélicos image qui ont été introduits depuis moins de temps…..

    4
    6
    • djm

      Une petite explication d’un spécialiste sur le sprint de dimanche ? VDP à peut-être un trop gros braquet qui l’empêche d’accélérer? Asgreen l’aurait battu plus largement avec un braquet plus petit? J’attends!!

      5
      5
      • Edgar Allan Poe

        La stricte rationalité ne peut rien expliquer à « l’échec » relatif de MVDP. Après 250 pitons, et avec les attaques perpétuées sur au moins 5 des 7 derniers monts, l’organisme peut montrer quelques signes de fatigue !
        Sur les 3 favoris, la constante est MVDP. Les 2 autres étaient en dessous de ce qu’on pouvait attendre de leur part. Alaphillipe n’avait pas le grip pour aller chercher MVDP dans les bosses, et encore moins pour le déposer. Van Aert a couru honnêtement en bouchant plusieurs trous derrière MDVP quand plusieurs s’y refusaient. D’ailleurs, c’est peut être lui la clé de la course. Sans ses efforts pour rentrer sur MDVP, Asgreen restait derrière à un moment. Qu’en serait il advenu ?
        Comme quoi, sans pouvoir gagner, on a parfois le pouvoir de faire perdre
        Asgreen était un extra terrestre dimanche.
        On est revenu à des normes un peu plus réelles qu’en 2020. Il fallait peser plus de 70 kgs pour passer les bosses pavées. Isn’t It, dear Pidcock?
        Ça ramène à des rapports poids/puissance presque normaux.

        3
        0
      • noirvélo

        On peut toujours se tromper de braquet , ça arrive , surtout quand tu es un peu « naze » , ok , mais à ce niveau de professionnalisme , je ne crois pas beaucoup … Les gars savent ce qu’ils peuvent mettre , ce qu’il faut mettre , ce qu’ils ont déjà mis … et perdu avec ! après , il sont renseignés sur le sens du vent et connaissent à peu près la valeur de leurs adversaires ! Dans le cas présent , ils sont deux à se présenter , « mano à mano » et savent tous les deux que 260 bornes ont défilé … Tu mets de coté la technique et la stratégie , il te reste les jarrets et le mental qui « coopère » …. ou non !! Et ce que j’adore , c’est la surprise … Surtout qu’Asgreen , de l’avis de tous (et de moi ) n’a vraiment pas démérité … bien au contraire et le sprint , tu ne le refais pas …. c’est fini , validé . A l’année prochaine , avec les spectateurs en vrai et l’ambiance , j’espère !

        3
        0
      • noirvélo

        @ EAP …
        Tu y crois vraiment en Pidcock ? Je n’y crois pas vraiment , trop frêle … Tu me diras comme tous les petits grimpeurs colombiens et Evenpoel ? Ok , mais l’Anglais a plus d’ambitions et pour des courses plus variées et plus complètes en plus de ses saisons de CC … Carrière éventuellement intense mais courte … Perso , je ne sais pas …

        2
        0
  9. yvon

    Pidcock au pied d’un endroit avec des barrières à voulu tricher a été obligé de descendre du vélo et reprendre la voie en pavé. Faudra être plus futé et étudier le règlement des barrières qui est très respecté par les commissaires belges.y

    4
    0
  10. Wolber

    Pour une fois qu un coureur fait un sprint en tournant les jambes , il perd face à celui qui le fait en force. Plus sérieusement , une fin de course ,dans la souffrance, échappe à beaucoup de recommandations.
    Je n oserais pas demander aux deux lascars si il avait l impression que leur sprint etait rapide… Mica , si tu me regardes…😊

    Un coureur exclu pour jet de bidon. Pour cause d épidémie ou pour satisfaire les lobbys écolos?
    En tous cas cette sévérité face à un équipier , me fait bien marrer. Pas d avertissement , viré au premier jet, au mépris de l effort fourni,….ah , on ne rigole plus avec ça à l UCI…on est ferme à l UCI!
    Si encore , le type avec balancé son bidon dans un ravin inaccessible…
    À toutes fins utiles, je précise que je fais mon tri, fais mes sorties velo sans rien laisser par terre et ramasse à l occasion des bouteilles en plastiques quand je ne suis pas trop loin de la maison…je laisse , en revanche, les nombreux masques chirurgicaux qui traînent sur les bas côtés depuis quelques mois et dont les différentes fédés et l UCI ont l air de se contrefoutrent éperdument…

    Exclu pour un jet de bidon , franchement … on ne sanctionne pas ASO pour départ du Tour au Danemark? Ou pour choix différents de ville étape d arrivée et de départ incluant des transferts polluants? Bin… non ç est pour gagner du pognon en fourguant deux prestations au lieu d une…
    Et les italiens, un départ du Giro en Israël…tu peux en balancer des bidons avant d égaler leur taxe carbone… Elle en dit qu’on l UCI ?

    6
    0
    • noirvélo

      Oui , c’est vrai Wolber , départ du Giro en Israel !!! fallait le vouloir !!! mais l’UCI , elle , oublie facilement … mais elle va te répondre « oui , mais ça c’était avant … » et  » Ce n’est pas vos affaires !) …

      2
      0
    • Rocheto

      C’est très bien la sanction contre le jet de bidon. On a en marre du tout plastique. On en a marre que ce genre de geste soit vu par des 100 aine de millions de Boomers à travers la télé. On a en a marre que le cyclisme sur route soit réactionnaire,réfractaire à tout, poussé par le business, opaque et mafieu. J’avoue que dans l’absolu ramasser un bidon d’un pro sur une course ça n’a pas de prix. ( j’en ai un de Cavendish, gout fraise, il est sous cloche) Mais c’est pas comme ça que l’on éduquera nos enfants. (ou ceux des autres). L’impact de l’image est atroce.

      4
      1
  11. Régis

    Merci à tous pour les informations sur Asgreen entre autre.

    Cette histoire (de ) bidon fait sens, mais une mesure transitoire aurait été bienvenue sur la sanction à appliquer…
    Certains coureurs balancent leur bidon depuis 20 ans, je me mets à leur place, ce ne doit pas être évident de prendre de nouvelles bonnes habitudes, sans jamais se « planter »…

    1
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.