Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Armstrong éclipse Greipel

La vedette du jour sur le Tour de France ne fut pas André Greipel hier mais bien Lance Armstrong, bien malheureusement.

Il faut dire que les étapes actuelles ne sont pas les plus emballantes, car réglées comme du papier à musique. Certains lecteurs ne sont pas d’accord avec moi et continuent de croire que les oreillettes n’y sont pour rien. Je demeure convaincu du contraire, comme je demeure convaincu que des échappées allaient beaucoup plus souvent au bout du temps où ces oreillettes n’existaient pas. Prenez des exemples concrets, sur le Tour 1986, 1987 ou 1990 par exemple. Prenez l’échappée fleuve de Thierry Marie quelques années plus tard… toutes des situations qui n’existent plus aujourd’hui, malheureusement. Rappelons aussi que de nombreux directeurs sportifs sont du côté de l’UCI qui cherche à éliminer ces oreillettes pour retrouver un peu l’essence de ce sport.

Quoi qu’il en soit, Greipel a gagné hier sa 2e étape de suite. Cavendish a été enfermé, Goss a raté une belle chance car il a amené un trop gros braquet dans les derniers mètres et Sagan a été retardé par une chute. Greipel n’est cependant pas une menace pour le maillot vert selon moi.

L’actualité a plutôt tourné autour de l’Affaire Armstrong qui commence à éclabousser Jonathan Vaughters, le directeur sportif chez Garmin. L’équipe avait clairement communiqué ses directives qu’on peut résumer ainsi: « no comments ». C’est légitime à ce stade-ci.

Plusieurs d’entre vous croyez qu’il est inutile de revenir en arrière et de s’en prendre à Armstrong, comme s’il était « looser » de le faire. Évidemment, je ne suis pas d’accord. Comment en effet aller de l’avant dans la lutte contre le dopage si le message qu’on envoie est « pas vu, pas pris, donc tranquille pour toujours » aux coureurs? L’Affaire Armstrong est, je l’ai déjà dit, l’occasion de faire un immense ménage dans le cyclisme, car elle va bien au delà de sa seule personne. Comment croire à un cyclisme sain si Riis et Bruyneel peuvent officier en toute tranquillité au coeur même du peloton? L’Affaire Armstrong pourrait également nous éclairer sur les agissements – ou les non-agissements – de l’UCI. Rappelons que cette affaire nous a déjà permis de savoir que l’UCI avait accepté, en 2005, un gros chèque de M. Armstrong… ce pour quoi Pat McQuaid a été obligé de déclarer « un geste inapproprié ».

Une telle affaire permettra aussi de déboulonner un menteur, un tricheur, qui a floué non seulement ses adversaires, mais aussi des millions d’amateurs de cyclisme, et des milliards de personnes qui ont cru en son come-back.

Bref, la question ne porte pas sur la pertinence de revenir dans le passé ou non. La question ne porte pas sur l’anti-américanisme ou non. La seule question qui soit, c’est la recherche du bien du cyclisme. Et le bien du cyclisme, c’est un cyclisme propre où chacun a une chance équitable de faire valoir ses qualités. Dans ce contexte, il faut poursuivre sans relâche tous les dopés, qu’ils soient américains, espagnols, brésiliens ou éthiopiens, et que les faits remontent à 10 mois ou 10 ans. Il faut chercher à comprendre les logiques, les façons de déjouer les contrôles, les systèmes, les réseaux. Il faut surtout se montrer d’une extrême sévérité envers ces tricheurs, pour ne pas leur laisser le moindre espoir qu’ils pourraient s’en sortir.

Il ne s’agit donc pas d’acharnement. Simplement la volonté d’avancer dans la recherche de la justice et de l’équité pour tous. Comptez sur moi pour dénoncer tous les tricheurs, quels qu’ils soient. C’est Armstrong depuis 10 ans, entre autre. Ca sera d’autres très certainement au cours des prochaines années. Je les dénoncerai tous de la même façon, jusqu’au bout.

Partager

Précédent

Armstrong: il va tomber

Suivant

Hesjedal: tabarnak!

36 Commentaires

  1. Vinnnch

    Bravo à toi Laurent pour ce message ! Je suis effectivement qu’il n’y a là aucun anti-américanisme primaire de ta part, et que tu saurais être aussi sévère s’il s’avère que Hesjedal était dopé pour sa victoire sur le Giro. Tu l’avais d’ailleurs été à l’égard de dame Jeanson.

    De mon coté, concernant le dopage, je reste convaincu qu’une solution est possible, en mettant au point le principe suivant : pour chaque contrôle anti-dopage, on conserve plusieurs échantillons pendant plusieurs années, afin de pouvoir refaire les tests plusieurs années après. Et chaque sportifs’engage à restituer l’argent ainsi gagné sur les courses, en plus d’une énorme amende bien sûr, et d’un passage obligatoire devant les tribunaux civils. Car dopage = vol, donc prison. La peur de la prison pourra les faire reculer.

    0
    0
  2. bikelarue

    Vous croyez que Hesjedal a gagné un grand tour sans avoir recours au dopage? Qui veut parier le contraire? Il n’est pas la le problème, il débute avec nous tous, les fans qui veulent du spectacle. Moi j’adore le spectacle.

    0
    0
  3. Un autre Sylvain

    @bikelarue

    Je suis d’accord avec toi.

    Reste que c’est la raison pour laquelle j’ai totalement décroché du sport spectacle. Impossible de s’émerveiller innocemment d’une performance. Le seul sport qui m’intéresse maintenant est le sport personnel, MA pratique. Excellente rentrée au bureau ce matin d’ailleurs. Mon meilleur temps à vie ! J’y pense… J’ai pris 2 expressos avant de partir ! Merde, je devais être positif à la caféïne !!! Je ne pourrai même plus m’intéresser à moi-même !!!

    0
    0
  4. bikelarue

    @Vinnnch est ce que les prisons sont vides? Malheureusement non. Même la peine de mort ne fait pas peur alors la répression ça ne fonctionne pas. Vive le spectacle.

    0
    0
  5. Robinson

    Que les professionnels se droguent, c’est une chose. Le problème c’est que cela met les jeunes de 16-17 ans devant un drôle de choix. Laisser filer une carrière ou bien s’y mettre eux aussi… C’est le genre de choix que l’on veut proposer à notre jeunesse?

    Pour ceux qui disent que c’est du passé : « Un peuple qui oublie son passé se condamne à le revivre ».

    0
    0
  6. Christian

    Je suis tout à fait d’accord avec Laurent. Quand on parle d’Armstrong, je ne peux m’empêcher de penser que si l’UCI n’avait pas accepté son ordonnance antidatée en 1999, on ne parlerait sans doute pas de lui aujourd’hui… Le problème aurait été réglé tout de suite. Mais voilà, on a pensé à cour terme à l’époque. On n’a pas fini d’en payer le prix aujourd’hui.

    A propos du manque de spectacle, certes les oreillettes n’arrangent rien et je suis pour leur suppression. Mais il y a aussi d’autres facteurs qui rendent la course moins attrayante.

    Tout d’abord le choix des parcours. Le Tour choisit toujours de très grosses routes, ce sont quasiment des autoroutes. Elles sont très larges, avec peu de virages. Elles sont très ouvertes et il y a beaucoup de vent. Il y a 20 ans, on prenait encore des routes secondaires, avec des virages, protégées du vent par les talus. Tout cela était à l’avantage des échappées. Mais comme pour les oreillettes, les équipes ne veulent plus revenir en arrière à ce sujet. Et il est vrai que toutes les chutes qu’on voit ne leur donnent pas forcément tort. Mais c’est au détriment du spectacle.

    Enfin, le dopage tue le spectacle selon moi. Quand vous avez 2 à 3 équipes de 9 coureurs totalement chargés qui mènent la chasse derrière 3 ou 4 coureurs échappés, comment voulez-vous qu’ils résistent? Je me demande comment on peut affirmer que le dopage contribue au spectacle.

    On n’est pas près de revoir des exploits à la Thierry Marie!

    0
    0
  7. Vincent C

    Quelle étape pathétique cette étape 6.

    Perdre le Tour sur une chute collective!

    Et ceux qui disent: « y’avait juste à être en avant », je tiens à vous dire que ce genre de chute arrivent justement quand TOUT le monde essaie d’aller en avant. Y’a pas de place pour tout le monde et tout le monde est capable d’aller en avant dans une étape où rien ne se passe!!!

    Ce type d’étape ne devrait pas exister ou à tout de moins, interdisez les oreillettes pour de vrai.

    0
    0
  8. touille

    Au fait, quelqu’un aurait il des nouvelles de antoine vayer et frederic portoleau? un tour sans eux, c’est tout de suite moins drole…

    0
    0
  9. Jean-Luc Botto

    Salut laurent, merci pour ta prise de position sur Lance Amstrong. Je suis 200% d’accord. Qu’on en finisse avec ce tricheur et qu’on puisse aller de l’avant en faisant le ménage à l’UCI par la même occasion. Même chose pour les oreillettes. Il y en a marre de voir toutes ces échappées reprises à 300 m de la ligne comme hier. Le vélo c’est aussi de la tactique et de l’intelligence, à condition de ne pas avoir le directeur sportif et son ordinateur à disposition en permanence. A bientôt Laurent sur la Haute Route

    0
    0
  10. regis78

    Encore un bouc émissaire : Armstrong !!
    Et les autres, tous les autres : cyclistes, tennismen, footballeur, patineurs, pongistes, nageurs, Ect …
    Pourquoi lui et pas les autres ??? pourquoi la prison pour lui seul ??? ok on fait le proces Armstrong mais on stoppe le Tour de France et on crée le tour de france des « amateurs » moyenne 30 Km/h Zéro attaque Zéro suspense mais c’est sur que le classement general ne changera pas, départ des étapes à 08h pour une arrivée à 20h. et le marathon en 02h05 ??? perso j’ai fait beaucoup de courses a pied et 21 Km/h de moyenne c’est inatteignable sans « produits ».
    Ha !!! j’oublie les matchs de foots soporifiques, les matchs de tennis jamais gagnés par les mêmes joueurs, le 100 mètres En 16 secondes.Arrêtons de jouer à la vierge effarouché je ne suis pas pour le dopage mais dans ce cas qu’on l’applique à tous et pas au seul « imbécile » qui se fait prendre ou dénoncer par ses ex-coéquipiers.

    0
    0
  11. legafmm

    tu deviens parano avec Armstrog Laurent, j’espère que le soir avant de te coucher, tu ne penses pas à lui.

    Armstrong va à la plage, armstrong a acheter une nouvelle paire de gants, armstrong a mangé de la dinde, etc ….

    franchement ça ne vaut pas le coup d’être obnubilé le la sorte par ce type, il y a bien lgt que je sais qu’il a triché, comme la majorité des champions des années 80/90/2000.

    Pourquoi s’acharner de la sorte sur cet homme, il y en a tant d’autres.

    0
    0
  12. legafmm

    christian tu penses que les lotto / orica / radioshak se chargent parce qu’ils arrivent à contrôler une échappée de 4 coureurs.

    d’un coté ils sont une grosse 10aine à se relayer, de l’autre 4, et tu trouves suspect que c’est tjr le peloton qui gagne, moi c’est le contraire qui me surprendrait.

    Imagines ds le hockey où une équipe jouerait tout au long de la saison avec un joueur de moins sur la glace, trouverais tu surprenant qu’ils se fassent massacrer à chaque match ?

    0
    0
  13. Guy Bergeron

    Trek Bike est aujourd’hui, avec les sept victoires de Lance, la plus grosse multinationale du vélo. On n’entend pas beaucoup ces compagnies se prononcer sur les drogues. Lance Armstrong n’était pas le seul dans cette aventure et si aujourd’hui LA peux vivre de ses millions , les dirigeant de Trek aussi ont des dollars provenant de la même origine.

    0
    0
  14. Louis sur Lapierre

    Tous à fait d’accord avec : @ 10.regis78m et 11.legafmm

    Moi, je ne suis pas d’accord avec cette vendetta sans preuve de résultat au moment même où LA a fait ses épreuves : où bien il est contrôlé positif officiellement, ou bien il ne l’est pas : l’a été l’-t-il été ? Depuis quand on attaque scientifiquement sans tests positifs ? Un moment donné, il faut arrêter, la prescription en droit, ça existe et c’est tant mieux : il ne faut pas jouer la police, pire le juge, revenir plus de 10 ans en arrière, s’ils veulent le faire ainsi, sans contrôle positif hors de tout doute, qu’ils le fassent pour tout le monde et de façon juste: pas à un gars, pas juste un pays, TOUT LE MONDE, après on pourra dire que c’est juste, que c’est un dossier classé, une enquête complète, tous sports confondus. Ça me fait penser à l’inquisition, l’horreur pour rien, quand la « religion » contrôlait tout : aujourd’hui c’est en quelque sorte un contrôle de l’Autorité, qui fait ses règles comme elle le veux.

    Je reviens deux secondes sur le bracelet jaune soulevé dans une autre chronique sur ce blog : Le bracelet jaune c’est quelque chose que des millions de gens portent pour la cause du cancer, de vaincre la maladie, celle-ci et même les autres, pas de LArm, mais bien LA JUSTE CAUSE de la maladie, et pour moi, cela n’est pas un mensonge, il faut séparer, dissocier, LA, le sportif, peut-être dopé comme plusieurs, de cette cause, à mon humble avis !

    Oui je crois en Lance et je l’apprécie pour ce qu’il fait, pour la volonté, la détermination qu’il fait preuve et qu’il a fait preuve, et je porte fièrement le bracelet jaune, ça fait partie de mon encouragement quotidien personnel, à vaincre ce que j’ai eu, qui n’a rien à voir avec le cancer. Il ne faut pas tuer le courage, la volonté, la bravoure derrière la cause, ses signes, même si LA est derrière cela.

    Peu importe ce qu’il a fait : les tests sont là, il n’a pas été pris officiellement, tout le monde était assujetti aux mêmes règles, alors, pourquoi lui, pourquoi pas les autres, même L. Fignon s’est dopé et il ne s’est pas fait retirer ses 2 Tours. Je ne dis pas ici qu’au moment des Tours en question qu’il l’était, mais après avoir lu 3 fois son livre, je comprends qu’il n’était pas super clean, mais vers 1990, il a arrêté notamment pcq la dope devenait too much. Peut-on questionner Froome en haut de la Planche des Belles filles ? À voir comment il a roulé, allons-nous présumé la dope ? Où arrêterons-nous sans contrôle positif officiel ? Là est la question je pense

    0
    0
  15. Roger Wielgus

    Lecture fréquent du site, je ne peux pas laisser passer les inexactitudes et les approximations de « Louis Sur Lapierre », et je prends ma plume pour remettre quelques compteurs à l’heure et aller dans le sens des propos de Laurent.

    1. Contrairement à ce qu’affirme « Louis Sur Lapierre », Lance Armstrong a été pris positif à plusieurs reprises. Les contrôles d’échantillons à postériori fait par l’AFLD sur plusieurs années l’on clairement confirmé. On peut regretter que les mafieux qui sont à la tête de l’UCI n’ont pas tenu compte de ces contrôles et s’en sont, plutôt que de suspendre le tricheur, pris au journaliste de l’Equipe qui avait levé le lièvre.

    2. L’USADA a visiblement d’autres contrôles positifs dans son dossier, y compris durant son come-back, car ce n’est avec un dossier vide que le grand jury aurait laissé l’USADA allez au casse-pipe judiciaire.

    3. Sais-tu, Louis Sur Lapierre, que 99,99% des mafieux qui sont en prison de nos jours, le sont parce que des repentis sont passés à table. Jamais un Toto Rina ou tout autre Capo de la Camorra n’avait été pris la main dans le sac. Ils sont en prison, parce qu’ils ont été dénoncés par des repentis et leur défense a toujours était la même que celle d’Armstrong.
    Pourquoi la justice humaine peut-elle mettre en prison à vie des tueurs sur dénonciation et ne pourrait-on pas le faire et enlever sept Tour de France « volés » par un des plus grand tricheurs de l’histoire sportive en utilisant les même méthodes. Et là ce n’est pas un petit coureur français qui dénonce, mais la plupart des ces anciens co-équipiers, surtout américains. Et ce ne sont pas les premiers. Ceux qui ont lu les deux livres de Ballester et Walsh savent que ce sont des dizaines et des dizaines de coureurs, de soignants, et d’amis proches qui ont jeté les pavés dans la marre.

    Armstrong doit payé, car son type de dopage n’a rien à voir avec ce que le cyclisme a connu avant l’arrivée du dopage sanguin par l’EPO.
    Bien sûr que Jacques Anquetil, Eddy Merckx et d’autres grands champions ont eu recours à des substances interdites.
    Mais ceux, et c’est mon cas, qui suivent le cyclisme depuis les années 60, savent que les fléchettes aux amphétamines et à la cortisone n’ont jamais fait un champion. Elle lui ont permis de passer de temps à autre, les mauvais jours, alors qu’avec le dopage scientifique mis en place dans les années Armstrong, on a été capable de transformer des mules en chevaux de course.
    Je sais que la compassion est un peu caricaturale, mais c’est malgré tout une image assez juste de ces années là.
    Sans EPO, monsieur 60%, Bjarne Riis n’aurait jamais fini dans les 50 premiers d’un Tour de France.
    Ce qu’il faut de plus comprendre, c’est que devant l’EPO, les coureurs n’étaient pas tous à la même enseigne, ni sur le plan économique, car le plus riche se payait les meilleurs protocoles, ni sur le plan physiologique, car beaucoup de coureurs, comme Jan Ullrich entre autres, des aveux mêmes des médecins qui les ont dopé, avaient des effets secondaires et des effets paradoxaux qui ne les mettaient pas à égalité avec des coureurs comme Lance Armstrong qui s’il avait une capacité hors norme, c’était celle de pouvoir absorber des quantité inimaginables de molécules chimiques sans trop d’effets secondaires .

    Voilà pourquoi l’USADA est entrain de faire un travail salutaire qui une fois accompli, permettra peut-être à ce sport de revenir à d’autres pratiques.
    Aujourd’hui il est certain que les plus riches se paient des cures à l’AICAR, car là aussi, même si les prix ont baissé sur cette molécule, il faut toutefois être capable de sortir autour de 200 euros par jour pendant des mois, ce qui fait vite plusieurs dizaines de milliers d’euros par an. L’équipier de base, même hyper doué, n’aura pas accès à ce type de dopage.
    Ce produit sera bientôt décelable. Des contrôles devront se faire à postériori et des sanctions lourdes devront tomber. Il faut que les pseudo-vainqueurs d’aujourd’hui seront rayés des tablettes dans le futur et pour ça il faut commencé par le tricheur hors norme qu’était Lance Armstrong qui a eu de plus l’outrecuidance de s’acheter une honorabilité par son combat d’opérette contre le cancer.

    0
    0
  16. bikelarue

    @Roger Wielgus et les autres mafieux dans les autres sports tu n’en parles pas?

    Il est la le problème, ils sont tous dopés.

    Même si Armstrong tombe, rien ne changera..ha oui beaucoup moins de cash pour le cancer.

    0
    0
  17. @ bikelarue, je ne pense pas que parce qu’on condamne des criminels ou des délinquants, le crime ou la délinquance ont vocation à disparaitre. Mais c’est peut-être juste une question de justice.
    Au petit niveau du vélo, cette justice s’apprécie face aux coureurs cyclistes qui souffrent du dopage des autres coureurs qui par ce moyen volent les résultats et les avantages financiers. Le sport cycliste professionnel est un secteur qui génère beaucoup d’argent, or on sait que lorsqu’il y a de l’argent beaucoup sont prêts à tout.
    Est-ce que le fait qu’il s’agit d’un sport suffit à dire quil faut fermer les yeux ? Je ne le pense pas. Il y a des règles partout, dans la finance par exemple, où si on ne les respecte pas on doit en subir les conséquences.
    Quant aux autres sports, on pourrait en parler, mais on est sur LFR.

    0
    0
  18. Roger Wielgus

    @ Bikelarue

    Tous les automobilistes font des excès de vitesse. Donc selon ta logique il ne faut en poursuivre aucun et surtout pas celui qui exagère et persévère. C’est juste incompréhensible.

    Et de grâce arrête aussi avec cette histoire de cash pour le cancer. Livestrong a surtout été une machine à cash pour le texan. Là aussi je conseille la lecture de Walsh et Ballester pour comprendre la pseudo charité de ce menteur patenté.

    Armstrong doit tomber car le message sera donné aux autres tricheurs que passer les contrôles anti-dopage sans encombres le jour de la course ne sera plus un gage d’impunité car la sanction pourrais venir plusieurs années plus tard, avec à la clé une lourde facture et une disparition des tablettes.

    Pour reprendre ma métaphore sur les excès de vitesse des automobilistes, si le conducteur sait que des techniques nouvelles pourrait le confondre des années après avoir commis ses excès, plus personne n’oserait dépasser ces vitesses une seule seconde.

    Pour finir, je n’accepte pas non plus l’argument du « Ils sont tous dopés », car une bonne connaissance des molécules utilisées permet de comprendre que ce n’est pas parce qu’ils en prennent tous, qu’ils sont à nouveau à égalité dans l’absolu.
    Cette manière de voir est complètement fausse. Il y a des coureurs qui n’ont jamais pu prendre de l’EPO aux doses auxquelles d’autres ont pu en prendre.
    Riis s’est bien promené avec 60% d’hématocrite et a gagné, pardon volé un tour à d’autres bien plus doué que lui.
    Il faut savoir que beaucoup de personne feraient des crises cardiaques avec ce taux d’hématocrite et ne seraient même pas capable de faire un km en vélo.

    Tous dopés oui, mais pas de la même manière. Il m’arrive aussi de rouler à 140 Km/h au lieu des 130km/h limite sur les autoroutes en France. Mais il y en a qui roule à 200 km/h. Alors je comprends que la police privilégie d’abord ceux qui font de gros excès plutôt que celui qui flirte avec la limite occasionnellement.

    Armstrong ne flirtait pas occasionnellement avec le règlement. Le système Armstrong était une véritable machine de guerre, une armée et un armada que l’USADA est entrain de détricoter et je dis bravo, surtout sachant les agent de l’USADA ne peuvent pas, comme la fait Armstrong par le passé, être traités de petits français jaloux devant l’absence de résultats de leurs coureurs.

    Armstrong doit rendre ses sept tours volés à d’autres, et rendre les gains indument perçus à cause de ses vols à répétition. Le voir ruiné, discrédité et effacé des tablettes sera extrêmement dissuasif. Ces sept tours seront malheureusement orphelins en termes de vainqueurs, car il serait ridicule que l’UCI déclare le second de ces tours vainqueur après disqualification, car nous savons que pour arrivé à suivre, même à trois minutes une machine de guerre comme Armstrong il fallait aussi être bien chargé.

    Que l’UCI accepte de faire le deuil de ces tours à titre d’exemple.

    0
    0
  19. touille

    Je sais pas ce que vous avez a dire que riis a volé un tour: pour moi il l’a pas plus volé que les autres.
    L’année précédente, il a fait 3eme du tour.. et de plus, il est tres bon tacticien, on a pu le voir en tant que directeur sportif.
    Qu’il soit dopé plus que les autres, j’y crois pas vraiment, puisqu’à l’époque, les contrôles n’étaient pas fiables, ils pouvaient tous faire n’importe quoi.
    Dans le cas ou vous enlevez riis, enlevez armstrong, indurain et autres car ils étaient largement bien aussi dopés

    0
    0
  20. alain39

    Armstrong c’est le passé mais ceci étant il ne doit pas se soustraire à la justice.
    Parlons aussi du présent avec des SKY qui sur l’étape de samedi ont fait preuve d’une supériorité à l’US Postal.
    Les réactions n’ont pas tardé et Wiggins a réagi très violemment en traitant tous les suspicieux de fils de pute.
    Beau langage pour un champion soit disant propre.
    Ensuite il parle des efforts fournis et traite encore tous les incrédules de jaloux fainéants.
    Ca vous rappelle rien. Encore quelques jours et la thèse du complot va sortir.
    Restons concrets et constatons que samdi les Sky ont vissé tellement fort que c’est devenu une parodie avec un Froome qui après avoir imprimé un relais dantesque lâche tout le monde.
    Il y avait du Armstrong alpe d’huez 2001.
    Mais au fait qui est Froome. Un obscur coureur qui est pro depuis 2005 et qui avant l’année dernière n’avait rien gagné d’important et n’avait surtout jamais occupé le devant de la scène. Vérifiez sur Wikipedia c’est effarant de voir combien son palmarès est vide.
    Un illustre inconnu qui en l’espace de 10 mois et ce à 27 ans devient un super champion. Du néant à la lumière.
    Prenons Wiggins qui a fait un tdf 2009 éblouissant (sauf qu’il avait montré des faiblesses en montagne) mais qui depuis était entré dans le rang et surtout n’avait jamais écrasé la concurrence.
    Cette année il gagne tout et ce à 31 ans. Mais surtout il grimpe fort là où il pêchait par le passé.
    Les 2 ne battent pas leurs adversaires ils les écoeurent à la façon Armstrong.
    Ces 2 nouvaux super grimpeurs font pourtant plus de 1m85. Pas franchement le physique de l’emploi.
    Pensez que sur la montée de samdi ils ont imprimé le rythme en fonction des demandes de Wiggins et que donc ils en avaient encore sous la pédale. Ils géraient alors que seuls 3 coureurs arrivaient à les suivre. Car à les écouter ils n’ont pas encore attaqué. Ils maitrisent la course et se contentent de maintenir un rythme soutenu pour éviter les attaques. Dans les faits c’est une véritable attaque pour les autres qui peinent à suivre.
    Hier ils ont vu que la démonstration de samdi ne devait pas se répéter et donc les Porte, Rogers sont restés derrière en prenant soin toutefois de lâcher tard dans la course.
    Il est évident que les Sky tournent à la dope mais alors c’est flagrant comme le nez au milieu de la figure.
    La réaction de Wiggins face à la rumeur qui se propage est tellement disproportionnée que l’on comprend bien que l’on vient de mettre dans le mille et qu’il a peur qu’elle enfle au point de pousser les instances à agir.
    Nul doute que dans les prochains jours les Sky vont se faire discrets à l’exception de Froome et Wiggins qui si ca continue comme ça vont faire 1 et 2.
    2 british sur le podium du tdf avec chacun en tout et pour tout qu’un seul podium à la vuelta 2011 après plus de 5 années chez les pros.
    C’est le même miracle que si Thibault Pinot faisait 3 à 22 ans et à sa 1er participation. Quoique on connait depuis chez les amateurs ses qualités de grimpeur.
    Et l’année prochaine demarre va gagner MSR, Paris Roubaix le maillot vert le CM.
    Quand Virenque fait mine de s’étonner que les coureurs se forment en France et vont ensuite à l’étranger
    il y a une réponse qui s’impose. Plus facile de se doper en Espagne, chez Sky, Astana et autres équipes hors de France. Wiggins a roulé à la FDJ et à cette époque il était un obscur équipier comme Riis chez Castorama avant de devenir Monsieur 60% et ainsi de gagner le tdf. A chaque fois la mutation s’est faite à l’étranger. Berzin quittant Gewiis pour FDJ ca a été une autre histoire.
    Plus que les mots les faits parlent.

    0
    0
  21. @alain39, on ne va quand même pas ajouter au contrôle anti-dopage un contrôle anti-grossièretés 😉

    0
    0
  22. alain39

    Je pense que c’est significatif du niveau de Wiggins.
    N’oublions pas qu’il a été élevé dans une banlieue pauvre et tout comme les footeux français il est empreint de cette culture. Si on peut appeler ça une culture. Pas d’éducation.
    Donc côté moralité on peut passer et côté honnèteté c’est pareil.
    Un voyou est maillot jaune. Oui je le pense et je suis outré de voir combien les médias sont passifs. Car en fait il a utilisé les mêmes mots de Nasri qui lui a été totalement lunché médiatiquement.
    Et bien là pas une seule voix pour s’offusquer pas un seul article négatif.
    Et pourtant cet écart de langage intervient sans réelle raison. Il a suffit d’une interrogation. Vache quand il va y avoir une enquête le concernant les noms d’oiseaux vont tomber.
    Armstrong était un brigand type col blanc. Bien poli, fûté comme un renard et manipulateur. J’ai beau exécrer le personnage il faut toutefois lui reconnaitre cette intelligence et une certaine éducation. Pas l’élégance d’un Anquetil mais propre sur lui.
    Wiggins a la mentalité du petit délinquant. Certes il a travaillé pour en arriver là mais il est certain qu’il n’est pas regardant sur les moyens. Peut être pas un bon à rien mais prêt à tout et surtout au pire.
    A comparer à Vino qui outre se doper à même acheté LBL comme le confirme les journaux Suisse avec preuves à l’appui.
    Des délinquants devenus champions voilà la génération que nous avons et qui quel que part illustre la décadence morale de nos sociétés ou le paraitre l’emporte sur le fond.
    Les médias se gargarisent de Wiggins sans qu’aucun ne s’interroge sur sa soudaine domination en menant par exemple des enquêtes et en essayant de savoir ce qu’il fait aux Canaries temple du dopage où sévissent Ferrari et Fuentes. Excusez du peu.
    On va de mal en pis et encore quelques années et nous verrons débarquer le 93, les mafias et les victoires seront fêtées à la Kalashnikov tout comme certains réglements de comptes suite à des paris truqués.
    Le sport se gangrène et avec l’argent certains achètent une moralité de façade mais au fond ils restent des voyous et non des champions.
    Il faut dire quen ayant des voleurs aux postes de directeurs sportifs et pour certains de futurs justiciables on ne peut pas s’attendre à avoir des coureurs propres (dans tous les sens du terme).
    Oui Wiggins est une petite frappe devenue par le truchement du dopage un champion préfabriqué tout comme Arsmtrong.
    Des usurpateurs des erreurs de notre société qui un jour devront disparaitre des palmarès et sortir de nos livres d’histoires pour rejoindre les rubriques faits divers.
    Outré d’assister à ce spectacle et fort heureusement la victoire de Pinot a mis un peu de soleil. Un petit gars de chez nous que tout le monde catalogue comme l’un des tous meilleurs grimpeurs de la nouvelle génération et qui depuis les rangs amateurs fait montre des mêmes qualités. Une constance fort rassurante.
    Mais voilà s’il veut un jour gagner il faudra s’expatrier pour avoir droit aux traitements des champions de la seringue. Ils monopolisent les podiums depuis le règne de Miguel EPO premier. Celui par qui tout à commencé. Au moins comme ils étaient issus de l’ancienne génération ils avaient encore les valeurs de ce sport à savoir le goût de l’effort, du panache de l’élégance. Une certaine vision du sport.
    Là le sport est réduit au rôle de simple ascenseur social avec comme seule et uniques valeurs le fric et la gloire.
    Nous sommes passés de mozarts du sport à des NTM de la pédale.

    0
    0
  23. touille

    Tu oublies rogers qui soit disant était un champion en devenir il y a quelques années mais qui ne gagnait rien, et qui la se transforme en super grimpeur, émacié comme ses supers équipiers.
    Non mais la ça pue la dope comme avec les exploits collectifs de festina ou us postal, mais c’est vrai que c’est pas les journalistes qui vont dire quelque chose car ils ont jamais rien dit.
    Je ne parle pas de Jalabert qui, bien qu’excellent commentateur, est mal placé pour parler….

    0
    0
  24. @alain39 : « Un petit gars de chez nous » écris-tu. Mais qu’est-ce que ça change qu’il soit ou pas de chez nous ? Ça le rend moins suspect de dopage que Wiggins ?…

    0
    0
  25. Roger Wielgus

    Entièrement d’accord avec Alain39.
    Wiggins est clairement l’Armstrong du moment.
    J’espère que le test de dépistage de l’AICAR, qui outre de transformer la graisse en muscle sans le moindre entrainement, augmente de près de 40% l’endurance des rats en laboratoires. Après le dopage sanguin, nous sommes entrés dans l’ère du dopage génétique.
    C’est cette molécule qui expliquerai la « MUE » de Wiggins de gros pistard en fin grimpeur, au point de faire peur à sa femme qui ne le reconnait plus.
    Nous ne regardons plus des humains dopés, mais des organismes génétiquement modifiés qui se battent dans les cols.

    Ce cyclisme là n’a plus rien à voir avec le sport.

    @ touille

    Allez voir votre médecin et demandez lui un hématocrite à 60% pour voir ce qu’à fait et nous reparlerons de Riis.
    Riis, Indurain, Armstrong, ce sont et dans le style et dans la forme de grosses mules comparés à la grâce d’un Jacques Anquetil, d’un Roger Rivière ou d’un Fausto Coppi.

    0
    0
  26. Roger Wielgus

    Une précision:

    Le dopage génétique est malheureusement devenu une réalité incontestable. Lentement, mais inexorablement il s’infiltre dans le sport en général et le cyclisme en particulier.
    Il consiste globalement à introduire dans le corps humain un gène qui permet, par exemple, de générer de l’EPO et de l’hormone de croissance afin d’améliorer la performance physique de façon durable pour ne pas dire définitive.
    l’EPO CERA, L’AICAR et la TB-500, sont des produits dopants de pointe qui ne peuvent pas être détectés en tant que tels, parce que le corps en produit naturellement.
    L’AICAR est déjà inclus dans la Liste des interdictions de l’AMA. Il s’agit d’un acide aminé endogène qui imite l’exercice physique. La graisse se transforme en muscle en dormant et l’endurance augmente de près de 40% par rapport à la normale.
    La TB-500 est une protéine qui est également générée naturellement. Elle améliore la récupération et permet aux coureurs d’enchaîner les étapes avec une fraîcheur à chaque fois retrouvée.
    Les sources d’approvisionnement de ces produits est assez diverses:
    Maroc
    Bahreïn
    Colombie
    Nigéria
    Chine
    Russie
    et bien sûr L’Espagne où le sinistre Dr. Eufemio Fuentes continue d’exercer avec cette devise:
    « Je ne m’arrête pas aux produits interdits mais uniquement aux produits détectables »
    Selon la presse espagnole, il aurait proposé récemment un package low-cost à 3000 $ cyniquement appelé le pack « Demi-Finale des J.O. »
    Quand est-ce que le dopage sera criminalisé d’un point de vue légal.
    Ce qui se passe de nos jours est bien pire que des délits pénaux comme l’abus de bien social ou la corruption car c’est tout cela à la fois.

    0
    0
  27. alain39

    Un petit gars de chez nous veut dire un français qui roule pour une équipe française.
    Qui plus est, il est de franche comté comme moi.
    Oui ça le rend moins suspect et il suffit de lire le palmarès du tdf des 22 dernières années pour s’en convaincre.
    Les amateurs français sont dans les meilleurs au monde et au niveau pro pas un seul ne perce.
    Je veux bien pour 1 ou 2 mais tous c’est clair qu’il y a quelque chose au niveau pro qui bloque les français et d’ailleurs encore plus les équipes françaises.
    Les Jalabert et Virenque au moment de leur splendeur roulaient pour des équipes espagnoles ou d’Andorre.
    Pas de grands leaders en France alors que les équipes sont pérènes et disposent de beaux moyens.FDJ, Cofidis et autres sont là depuis des années. D’ailleurs elles disposent de bons centres de formations.
    Frank Schleck a été formé en France, idem pour son frère, Riis, Wiggins, Gilbert etc….
    Mais voilà la France est devenue l’enfer des dopés et dopeurs donc pas bon de travailler en ce pays peuplé d’irréductibles gaulois chasseurs du dopage.
    Alors je clame que le jeune Pinot est un coureur bien de chez nous qui a gagné à la pédale et dont les performances sont anticipées depuis des années lorsqu’il courait au CC Etupes.
    On attendait ce gars dans la montagne et on le retrouve dans la montagne.
    Pas un pistard devenu grimpeur ce qui serait une première dans le cyclisme moderne.
    Vous me direz que nous avions eu un rouleur reconverti en quasi meilleur grimpeur au monde tout comme un coureur de classique devenu le grimpeur le plus explosif de tous les temps sans parler d’un simple grégario transformé en superman sur les routes de Hautacam.
    Depuis 22 ans c’est la cour des miracles car on peut aussi ajouter un handicapé des hanches transformé en Eddy Merckx, et quelques asmathiques ayant retrouvé leur pleine capacité pulmonaire.
    C’est Disney.
    C’est bien simple le tdf c’est mieux que Lourdes.
    La confrèrie de la seringue monopolise le tdf depuis bien trop longtemps.

    0
    0
  28. delirium89

    Moi y me font pitié les gars de chez Sky. on leur donne rien à manger ils sont si maigres

    0
    0
  29. touille

    « Mais voilà la France est devenue l’enfer des dopés et dopeurs »:
    oui à ceci près qu’europcar a transformé des modestes coureurs en cheval de course : voeckler 4eme du tour, rolland vainqueur de l’alpe devant les espagnols alors qu’il avait jamais rien gagné, etc
    Comme disait vayer, la volaille française est bien nourrie

    0
    0
  30. touille

    @ delirium89
    sais tu si on peut leur envoyer de l’argent pour qu’ils mangent à leur faim?

    0
    0
  31. Europcar, des p’tits gars bien d’chez nous, ceci dit sans aucune malice 😉

    0
    0
  32. alain39

    @Touille, merci de relire le palmarès des grandes épreuves de 22 dernières années et de me dire combien tu trouves de coureurs français ou d’équipes françaises.
    Mieux que des mots les résultats.
    Ca fait 3 générations de mauvais coureurs en France. Du jamais vu et surtout inexplicable du point de vue physiologique. Car en amateur ils sont devants. Le bon, Sicard, Demarre, Moncoutier etc…
    Mais dès qu’ils passent pro ils sombrent dans l’anonymat.
    A comparer avec les pays de l’est, qui avec 3 fois moins de pros et moins de licenciés ont de meilleurs résultats.
    Que dire de cette soudaine supériorité de la GB qui sort 2 vainqueurs potentiels du tdf en 1 saison.
    Parce que la plus belle imposture de ce tdf est Froome.
    Lisez son palmarès il est aussi fin qu’une feuille de papier à cigarette.
    C’est effarant surtout qu’il est pro depuis 2005. Pendant 5 ans il n’a jamais rien gagné de majeur ni même été identifié comme un futur champion.
    On aurait fait un sondage il y a 2 ans sur les potentiels vainqueurs du tdf 2012 personne n’aurait misé sur Froome. Or nous savons tous que les grands champions sont identifiés très jeunes (Fignon, Roche, Lemond, Delgado, Hinault, Merckx, Anquetil, Gimondi etc). Tous avant de participer au tdf étaient connus.
    Il sort du néant et hier il bat Cancellara, Van Garderen et Evans après avoir dominé les étapes de moyenne montagne.
    Vache rien que ça.
    Depuis 2 décennies nous n’avons jamais assisté à une telle éclosion de champions en France.
    Pour Europcar on oublie de dire que depuis les amateurs Pierre Rolland a toujours été catalogué comme un super grimpeur.
    Et puis il n’a pas attendu 6 ans pour percer au haut niveau.
    On oublie que sa victoire sur l’alpe d’huez a été obtenue après une montée très lente par rapport aux autres années.
    Si les Contador et autres avaient monté au même rythme que les années précédentes il aurait terminé à plus de 4 mn. Il aurait fini meilleur français à une anonyme 20eme place comme par le passé Moncoutier et les autres.
    Pour Voeckler ca fait un bail qu’il est connu et qu’il fait des places. Certes il s’était mis à mieux grimper mais il n’a pas pour autant lâché les meilleurs en montagne.
    Aujourd’hui Froome domine les chronos, la montagne et est doté d’une faculté de récupération étonnante.
    Tout ça en moins d’un an.
    Nous assistons à une métamorphose, tout comme Indurain qui à partir de 90 a commencé à grimper alors qu’auparavant il n’arrivait pas à passer les cols.
    A son apogée il était quasiment devenu le meilleur grimpeur du tdf.
    Et toujours le même discours c’est grâce au travail laissant croire que les autres se tournent les pouces.
    De qui se moque t-on?
    Le travail permet seulement d’améliorer ses faiblesses tout en conservant ses qualités mais en aucun cas il ne permet de transformer ses faiblesses en qualités.
    C’est utopique.
    Pour exemple Hinault qui depuis le début de sa carrière était un super rouleur complet il n’est jamais devenu un grimpeur bondissant. Au plus fort de sa supériorité il accompagnait les meilleurs grimpeurs ou les lâchaient en force pure mais jamais il n’est devenu un grimpeur pur.
    Avec le dopage scientifique nous assistons à des métamorphoses et un rouleur devient un super grimpeur.
    Froome est à comparer avec Riis et nous savons tous où résidait sa métamorphose de grégario en surpuissant grimpeur qui détient toujours le record de puissance sur la montée de Hautacam.
    Y a pas que de la pomme même s’il y en a aussi. C’est pas de la betterave non plus.

    0
    0
  33. @alain39, je vais te donner mon avis (même si tu ne le demandes pas). Je crois que les équipes françaises n’ont d’abord pas les même moyens financiers que d’autres équipes étrangères. Je crois aussi que sincèrement ils aimeraient ne pas utiliser le dopage, mais qu’en tant que coureurs professionnels (et aussi tout l’entourage dans les équipes) ils sont obligés d’y avoir recours juste pour finir les courses, pour participer, pour montrer un peu le maillot. Ils en gagnent une de temps en temps, sur le Tour, en coupe de France, et basta. Ça suffit à leurs patrons.
    Au fait un « p’tit gars bien d’chez nous » (Di Gregorio, Cofidis) s’est fait toper par la cavalerie…

    0
    0
  34. alain39

    Grégorio auditionné dans une affaire de dopage qui remonte à l’époque où il courait pour….. non pas Cofidis mais Astana.
    La boucle est bouclée.
    La France est un enfer pour le dopage et les coureurs français sont épiés et surveillés comme les pires délinquants.
    Au contraire de ses petits camarades de Astana il était sur écoute.
    Pensez que des enregistrements similaires ont été faits sur Vino après sa victoire à LBL lesquels ont attesté de versements occultes au profit de Kolobnev.
    Mais voilà Vino est toujours là car la justice de son pays n’a pas jugé bon de donner suite tout comme l’UCI.
    Grégorio a bénéficié de moins de mensuétude avec une justice française intraitable qui après une longue enquête a accumulé les preuves.
    Non content de ne pouvoir se doper les coureurs français sont soumis à une justice bien plus répressive.
    Le cyclsisme français vit une véritable discrimination à rebours face aux autres nations.
    Il est faux de dire que les équipes françaises disposent de moins de moyens alors que certaines équipes ne versent plus les salaires.
    Idem les sponsors voudraient bien de meilleurs résultats mais c’est devenu impossible en raison de la lutte drastique contre le dopage en notre bon pays.
    S’ils investissent encore c’est uniquement en raison du tdf qui quel que soit les résultats des équipes permet de bénéficier d’une forte couverture médiatique.
    Au contraire les Sky ont très certainement mis en place un programme de dopage très efficace et en plus les fédérations sont complices en ne procédant qu’à un contrôle minimum loin de celui pratiqué en France.
    Combien de fois a été contrôlé Wiggins lors de ses séjours aux Canaries? Ce serait important de le savoir et de le comparer aux contrôles faits sur les meilleurs coureurs français.
    Alors que Froome est Wiggins se piquent à tout va aux Canaries di Grégorio est lui sur écoute. On ne peut pas parler d’équité de traitement.
    Pensez les 2 coureurs aux performances les plus douteuses sur ce tdf sont tranquilles alors qu’un obscure grégario (Gregorio aussi) est arrêté et entendu à la PJ.
    On marche sur la tête c’est comme si on condamnait à mort pour excès de vitesse et laissait ressortir les assassins.
    Je ne dis pas qu’il ne doit pas être condamné mais on ne peut permettre de fermer les yeux sur les performances des Sky et les malversations de Vino.
    La même justice pour tous.
    Pensez qu’ à la simple évocation de dopage Wiggins insulte tout le monde je l’imagine aujourd’hui à la place de Gregorio. Mon dieu on voudrait entendre du fuck plus que de raison sans parler de complot, racisme et j’en passe et des meilleures.
    Mais voilà cette politique a ses effets sur le plan sportif et nos coureurs sont des seconds couteaux et ne peuvent plus briguer les podiums et victoires.
    Cyclisme plus propre = absence de résultats + prison pour les quelques tricheurs.
    C’est sur que nous ne sommes pas prêt d’avoir de grands champions et quelque part on peut s’en féliciter car c’est en l’honneur de notre nation. aux médias de relayer et de faire en sorte que les tricheurs se retrouvent dans une situation impossible et que l’opinion publique se retourne contre eux.
    La création d’un maillot de la pureté (rouge comme le sang propre) aurait du sens ainsi que la communication d’un classement retraité qui écarterait tous les coureurs qui ont un passé de dopé.
    Si un jour porter le maillot jaune devient un fardeau alors on aura fait avancer les mentalités et rendu ses noblesses au sport.
    Les médias ont cette capacité mais il faut avoir une certaine dose de courage. Les Desgrange et autres auraient très certainement mis en oeuvre une telle idée notamment à une époque où on courait en équipes nationales.

    0
    0
  35. Roger Wielgus

    Pourquoi ne pas adopter dans le cas de Wiggins, la jurisprudence Rasmussen.

    Je rappelle ici qu’à l’époque, rien ne pouvait être reproché au coureur danois d’un point de vue biologique, mais ses performances étaient tellement suspectes que certains (suivez mon regard) lui ont discrètement demandé de quitter le tour.

    Les Prudhomme et autres Pecheux me donnent vraiment la nausée. Aujourd’hui, interviewé sur l’affaire Di Grégorio, cet hypocrite de Prudhomme a osé lâché que la lutte contre le dopage était toujours d’actualité et que la preuve en était faite.

    Ce genre de propos me donne vraiment envie de gerber.

    0
    0
  36. legafmm

    Alain, tu peux tout de même reconnaître que Chris Froome a fait un 1er GT de qualité (tour de france 2008) alors qu’il était néopro (je ne sais pas ou vs avez trouvé des traces d’une carrière pro dès 2005), qui pouvait laisser présager une belle carrière.

    14e et 31e des 2 longs chronos
    31e à l’alpe d’huez

    C’est assez intéressant tout de même, cela prouve qu’il récupère très bien, qu’il roule bien et qu’il sait grimper, tout ce qu’il faut pour être un spécialiste des courses par étapes.

    Sa carrière a ensuite été perturbé par un virus tropical, la bilharziose, ce qui peut expliquer (en partie au moins) son manque de résultat par la suite.

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.