Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Affaire Rasmussen: un exemple pour les autres

La nouvelle – une bonne nouvelle selon moi – est tombée hier: l’appel de Michael Rasmussen auprès du Tribunal Arbitral du Sport (TAS) pour renverser la suspension de 2 ans imposée par la Fédération monégasque de cyclisme (FMC) a été rejeté. Rasmussen est donc suspendu, à la nuance près que les faits reprochés datant de 2007, Rasmussen pourra revenir à la compétition le 26 juillet 2009 et pourra donc terminer la présente saison, si jamais une équipe l’embauchait. Rock Racing?

Rappelons que Rasmussen, alors maillot jaune du Tour 2007, avait été exclu de l’épreuve parce qu’il avait menti à son équipe Rabobank sur sa localisation dans les semaines précédentes dans le but d’échapper à des contrôles antidopage inopinés. Plus tard, le labo de Chatenay-Malabry avait trouvé dans ses échantillons sanguins des traces de Dynepo, cette forme d’EPO qu’on soupçonne populaire chez les coureurs professionnels.

Bien qu’atypique puisque les faits reprochés ne sont pas des contrôles positifs mais plutôt un mensonge, cette affaire se termine bien selon moi. Je crois en effet qu’il était important de sanctionner ainsi Rasmussen de sorte que le message soit clairement entendu de tous les coureurs professionnels: mentir sur sa localisation dans le but de ne pas être inquiété par des contrôles inopinés n’est une option viable pour personne. Cette décision du TAS renforce donc en quelque sorte la politique des contrôles inopinés et laisse croire à tous que les autorités antidopage ne comptent pas mégoter sur ce point.

Maintenant que Rasmussen est condamné, il faut rapidement statuer selon moi sur l’affaire Schumacher car il y va de la crédibilité de la lutte contre le dopage dans le cyclisme, ce coureur allemand ayant testé positif à la CERA sur le Tour 2008. Schumacher ne doit pas courir en 2009.

Partager

Précédent

Les brèves du milieu de semaine…

Suivant

De retour !

74 Commentaires

  1. Testocarbone

    Dans mes contribution sur les différents système juridique, inquisitoire, ou accusatoire, je soulevait l’idée que le cyclisme se devait d’aller vers un système plus inquisitoire pour contrôler au maximum les tricheurs.

    Je trouve que sous bien des aspects, l’affaire Rasmussen s’est déroulé dans un contexte plutôt inquisitoire. Pourquoi?

    1. Il n’y a jamais eu d’échantillon positif le concernant
    2. Toute l’enquête s’est basé sur les présomptions de culpabilité comme sa non géolocalisation pour un contrôle inopiné lors de ses entraînements, mais surtout devant ses performances « inhumaines » qui avaient jeté le doute et provoqué son départ du tour, à la demande d’ASO, je présume, qui avait certainement trop peur pour ses droits télé.

    Je me pose donc la question. Nos élites n’ont rien à redire lorsqu’une procédure inquisitoire est mené à terme dès lors que des sommes d’argent importantes sont en jeu.
    Pourquoi ne pas généraliser ce mode inquisitoire pour de simple raison d’éthique et de moral.

    0
    0
  2. Patrick B

    Laurent

    Je suggère l’augmentation du nombre de liens vers les commentaires récents.

    0
    0
  3. Patrick B

    Je ne souhaite pas que soit généralisé le lynchage organisé du petit diablotin. Il y a eu en l’occurence de nombreuses entorses à la légalité.

    0
    0
  4. Patrick B

    Rasmussen n’a pas été exclu du Tour 2007 (qu’il allait gagner) pour mensonge, mais sur de simples accusations de mensonge non soutenues par des preuves.
    Vraiment, l’inquisition, non!

    0
    0
  5. Bertrand

    « 2. Toute l’enquête s’est basé sur les présomptions de culpabilité comme sa non géolocalisation pour un contrôle inopiné lors de ses entraînements, mais surtout devant ses performances “inhumaines” qui avaient jeté le doute et provoqué son départ du tour, à la demande d’ASO, je présume, qui avait certainement trop peur pour ses droits télé ».

    Perso ce dont je me rapelle mieux c’est le petit qui le suivait de près et qui répondait à ces attaques.
    Mais aussi les quelques uns qui suivaient pas trop loin derrière. Et ceux là j’en suis sûr n’ont pas fait de performance « inhumaines ». La preuve je crois qu’ils courent encore tous et qu’ils seront au Tours cette année. Décidement ASO a tout compris. Moi je sais pas!

    0
    0
  6. Testocarbone

    Patrick, du calme. Un système inquisitoire, d’un point de vue juridique, n’a rien à voir avec l’inquisition, qui d’un point de vue sémantique rapporte quelque chose de précis, mais d’un point de vue culturel rappelle effectivement les pires moments de l’humanité.
    Désolé de te contredire, mais Rasmussen a été exclu sur la base de faits précis, comme le fait d’avoir menti sur ses lieux d’entraînement afin d’échapper aux contrôles hors course. et je le redis, sur la base de performances totalement irréalistes. Se rajoutent des résultats sanguins plus que suspect, bien que ne pouvant pas être interprétés comme un contrôle positif.
    Mais ce sont ses performances qui avaient alerté les suiveurs. Certes, tu peux en droit te poser la question du pourquoi de cette réaction face à Rasmussen et pas quelques années auparavant, lorsqu’un rescapé de la mort met la pâtée à l’ensemble du peloton de manière extra-terrestre. Deux poids, deux mesures? Je suis d’accord.

    En tous cas, je pense, comme Laurent, qu’il est grand temps que des signaux forts soient adressés au peloton et que l’argument derrière lequel Armstrong et d’autres, s’étaient cachés durant toutes ces années de triches, en l’occurrence, je n’ai jamais été contrôlé positif, ne puissent plus être invoqué.

    Combien de meurtriers se promèneraient dans la nature, s’il fallait chaque fois, d’un point de vue juridique, le film ou au moins une photo du meurtrier à l’oeuvre pour prouver sa culpabilité. C’est ce qu’il faut dans le sport. La culpabilité est quelque chose de complexe, dans son application quotidienne, dans une société, qui est je redis, paisible, comparée à la triche généralisée qui existent dans le cyclisme pro mais aussi dans tous les autres sports. Il est temps d’appliquer des règles du pénal, à la française, pour combattre ce fléau.

    0
    0
  7. Roger13

    D’accord avec Patrick et beaucoup d’autres, l’affaire Rasmussen nous montre qu’il y a deux poids deux mesures. C’est pas bon !

    0
    0
  8. Erik Zabel

    La lutte antidopage est profondément inefficiente. Elle sert juste à évacuer les mauvaises têtes du peloton (Ricco, Rasmussen, Piepoli, Schumi, Landis), mais elle n’a vraisemblablement pas la moindre ambition de combattre le dopage. Pensez-vous qu’on verra jamais se faire (véritablement) inquiéter des gars d’équipes ou nationalité belge ou française, des coureurs du team Bruyneel ou Riis, ou même n’importe qui qui a suffisamment de poids dans le cyclisme ? Non. La lutte antidopage est visiblement sélective, et par là même injuste et inefficace.

    Moi je dis : revenons à l’avant-Puerto. Qu’ils fassent ce qu’ils veulent avec leur santé. Intensifiez la lutte antidopage, augmentez les suspensions, traitez les dopés comme des chiens, vous ne serez pas dissuasifs pour autant. Alors si c’est juste pour s’amuser à s’acharner sur les mauvaises têtes du peloton, ça n’a pas le moindre sens. D’autant plus que le cyclisme y a gagné une réputation désastreuse. En tout cas, je crois qu’on s’y prend très mal depuis Puerto. Peut-être qu’il faudrait un peu plus de coeur et de bon sens à tout ça.

    0
    0
  9. Testocarbone

    Erick,

    Est ce que le bon sens voudrait que l’on laisse faire ?
    Est ce que le bon sens voudrait définitivement avaliser le fait que le cyclisme n’est plus un sport, mais un spectacle de cirque avec les lois du spectacle, drogue, triche, trucage etc..?

    J’ai, et d’autres ont, sur ce site, démontré par le passé, que tout à changer dans la hiérarchie des valeurs des coureurs depuis l’avènement de l’EPO dans le peloton au début des années 90. Ca va faire 18 ans, ( j’en ai 57) que je ne regarde plus le cyclisme comme je le regardais avant. Certes, choses éternellement rabâchées, avant ils se dopaient aussi, mais le dopage n’influençait pas autant la performance que de nos jours.
    Les exemples ne manque pas. Comment un cheval de trait qui avait un minable palmarès comme Riis, pouvait-il gagner un tour ? Comment, un coureur moyen, avec un palmarès plus que moyen, de surcroît de retour d’une maladie (due aux excès de l’hormone de croissance et de la testostérone), cancer des testicules, qui d’habitude sort un coureur définitivement du peloton, comment un tel coureur peut-il devenir une septuple, voir qui sait bientôt octuple vainqueur du Tour de France.
    Pour moi, le cyclisme pro est moribond, comme le sont nos sociétés qui se sont laissez entraîner dans une délinquance financière sans précédent dans l’histoire de l’humanité.
    Le sport vérolé n’est qu’un des aspects de cette délinquance institutionnalisée, souhaité même par les dirigeants de nos sociétés en pleine déroute, qui à l’image de notre empereur, font mine de s’en indigner.
    Alors, certes, on peut dire, qu’ils fassent ce qu’ils veulent de leur corps, mais dans ce cas, ne parlons plus du cyclisme comme d’une compétition sportive, où s’affrontent des sportifs dignes de ce nom et mais des comédiens de cirque romain, affligeant, à l’image de ce qu’est devenu le catch à la télé.
    Alors parlons d’autre chose sur ce site dédié au cyclisme, mais plus de cyclisme pro.

    0
    0
  10. Patrick B

    Testo, revenons en juillet 2007: quelles étaient les éléments en faveur d’un mensonge de Rasmussen?

    0
    0
  11. Testocarbone

    Patrick,

    Là tu sollicite un peu de trop ma mémoire de quinquagénaire qui n’est plus de toute dernière fraîcheur.
    Le mensonge de Rasmussen consistait à avoir déclaré à l’UCI qu’il allait s’entraîner dans le nord de l’Italie (si mes souvenirs sont bons), et qu’en fait il était partie au Mexique ( ou un autre pays d’Amérique du Sud dont était originaire sa copine), et où il y avait peu de chance qu’un contrôleur viennent le déranger dans sa préparation biochimique.

    Certes, UCI aurait dû déclarer cette lacune aux organisateurs du Tour et à l’AFLD, mais elle a préféré laisser planer la rumeur, qui s’est enflée, pour exploser à la figure de Prudhomme, au grand bonheur de Mc Quaid, car ne nous y trompons pas, et là je te rejoins, Rasmussen, a surtout été une victime de la lutte de pouvoir en l’UCI et ASO.
    Mais, dans cette affaire, je me range du côté de Jacques de Ceaurriz, qui un peu à la manière de Don Quichotte, traque, à sa manière les tricheurs du peloton avec détermination, et selon ses dires, en plus de ce mensonge, le diablotin, comme tu l’appelles, avait des données biologiques surprenantes dès les premiers tests du départ du tour, mais des données qui ne pouvaient pas, selon les règlements en vigueur, être considéré comme un contrôle positif.
    D’où ma conviction, que le mode d’investigation et la réglementation doit changer pour faire évoluer les choses.

    0
    0
  12. Patrick B

    « En fait », tu dis, voilà une certitude (qui justifia la sanction via l’organe de presse d’ASO) basée à l’époque sur la parole de l’ancien coureur Davide Cassani (de l’équipe Ariostea du début des années 90, avec Riis, Furlan, Argentin, Sörensen) contre celle du diablotin. ASO avait fait du chantage à l’invitation sur les courses qu’elles possèdent (énorme) contre la Rabobank pour qu’elle vire le mauvais garçon au profit des propres sur eux (au moins à l’époque) Contador et Evans.
    Quant aux « données biologiques surprenantes »:
    1) elles ne sont pas données
    2) les termes sont vagues
    3) JC a-t-il publiquement qualifié celles de ces adversaires? A-t-il surfé sur la vague du lynchage pour « crier haro sur le baudet »?

    0
    0
  13. Testocarbone

    Il m’est difficile de te contredire, Patrick, car dans l’absolu, tu as bien raison. J’ai des convictions et j’ai plutôt tendance à faire confiance au directeur de Chatenay Malabry, et, bien sûr, et il l’a bien fait savoir, qu’il y avait une trentaine de coureurs aux profils biologiques anormaux. Pas que Rasmussen.
    Pourquoi ASO s’en est pris subitement et aussi violemment à Rasmussen, je n’en sais rien, ou du moins rien de plus que ce qui a filtré dans la presse, n’étant pas dans le secret des dieux.
    Je ne suis pas non plus partisan de lyncher qui que soit, même pas cette crapule d’Armstrong qui est certainement le personnage qui m’a définitivement fâché avec mon sport préféré.
    Tu sais je ne crois plus au résultat d’aucune course. Je suis simplement encore « dépendant », « en convalescence » car le vélo c’est une grande partie de ma vie que je ne peux pas jeter aux poubelles, comme çà, sans me révolter.
    Souviens toi, et Laurent peut le confirmer car il doit avoir les archives, souviens toi de ma contribution après la pseudo-course héroïque de Landis dans les Alpes, et où tous, sur ce site, y compris Laurent aviez crié au renouveau du cyclisme, et au retour à la course d’antan. J’aimerais pouvoir reconnaître, aujourd’hui, plusieurs années après, que j’avais tort, car si j’avais tort, c’est que quelque serai, aujourd’hui, différent dans le vélo. Or c’est pire que jamais, on laisse revenir sans broncher le roi des crapules.

    0
    0
  14. aplg

    ce n’est pas plutôt cassani qui, pour « défendre » rasmussen, a déclaré à la télé qu’il s’entraînait comme un mort de faim, par tous les temps, dans les dolomites (comme l’autre, 15 alpe d’huez par jour), et qu’il l’avait vu tel jour, etc, sous la pluie, alors que, en fait, pas de bol (?), il était supposé être au mexique ?
    en tout cas c’était un soulagement (il faut boire le calice jusqu’à la lie) de la voir exclu. si ce combat cesse, on aura au moins vu ça.
    (rasmussen était un coureur de vtt médiocre avant de tout casser pendant qq jours, non ?)

    0
    0
  15. Patrick B

    aplg

    1) A propos de la parole de Cassani, c’est exactement ce qu’il s’est passé. Le ton contradictoire de ton intervention est donc inopportun. Sur un ton ironique, l’ancienne barrique de la Ariostea a ainsi bien dénoncé Rasmussen. C’était son droit, qu’il a d’ailleurs parallèlement et très hypocritement mal assumé (« je ne dis pas ça pour lui faire du mal »; c’est cela…!). C’est sur cette seule parole, contre celle du Diablotin, que les dépositaires frauduleux du pouvoir disciplinaire s’empressèrent d’exclure le déjà vainqueur de la Grande Boucle.

    2) Question fondamentale: pourquoi était-ce un soulagement?

    3) Comment peut-on écrire qu’un champion de VTT est un coureur médiocre de VTT?

    4) Avant le Tour 2007, Rasmussen avait depuis trois ans réussi des exploits absolument énormes à la Vuelta, au Dauphiné et au Tour de France.

    En fait, c’est bien simple, tu ne t’intéresses pas de près au cyclisme de haut niveau. Ce n’est vraiment pas un défaut. C’en est un de lancer alors des affirmations infondées sur son histoire.
    Je trouve cela stupéfiant.

    0
    0
  16. Patrick B

    « Il faut boire le calice jusqu’à la lie »…

    0
    0
  17. lafringale

    Oui et le coup aussi de Armstrong coureur »avec un palmarès moyen jusque là » ça fait perdre ausi du crédit à l’argumentation;un palmarès « moyen » c’est donc un titre de champion du monde (le plus jeune de l’histoir),une fleche wallone,deux fois deuxième de liège,deuxième de pari-nice et de san sebastian entre autres.C’est vrai que Armtrong était parti pour etre un enorme chassuer de classiques et que sson profil s’est transformé complètement après sa maladie;maintenant il me semble aussi que Guimard avait dit,dès qu’il l’avait vu arrivé sur le circuit pro,que ce gars avit dans les jambes le tour de france…
    ps:et dieu sait pourtant que je ne suis pa un fan du ricain mais on ne peut non plus dire n’importe quoi à son sujet.

    0
    0
  18. lafringale

    Et j’oubliais une victoire sur la san sabastian;je viens de relire le post 9 de Testocarbone ,c’est meme encore pire que ce que j’en avais retenu puisque tout cela ne constitue,selon ses dires, qu’un « palmarès plus que moyen »…

    0
    0
  19. Patrick B

    Et Bjarne Riis n’était pas « un cheval de trait » avant de gagner le Tour (1996).
    On sait tous que, soumis à un travail d’équipier, un coureur n’a pas les résultats qu’il aurait s’il pouvait faire sa course.
    1991: 9ème aux mondiaux
    1993: 5ème du Tour (une victoire d’étape + une au Giro), 8ème aux mondiaux
    1994: 14ème du Tour (une victoire d’étape), 5ème à Zurich, 7ème en Lombardie, 9ème aux mondiaux.
    1995: 3ème du Tour
    Un « cheval de trait »…

    0
    0
  20. cavanna

    testocarbone
    comment te dire que je suis a fond d’accord avec toi sur tes post. Vous avez tous l’air d’etre des profs d’école et je vous respecte. Je suis un simple ouvrier d’imprimerie, je bosse de 4h au mat à 13h et apres avec mon ami patissier, qui a les memes horaires que moi, je vais rouler pour soulager ma tete et retrouver un peu de mon enfance en idéalisant sur un sportif. C’est tres facile et c’est ce que font tous les gosses tous sports confondus. Ton analyse est judicieuse mais dans chaque sport ce sont les pros qui font rever, meme si ce sont tous des tricheurs.Eet tu vois moi je ne crois pas qu’Armtrong ai pris de meilleurs produits que les autres, mais mon doute est plus orienté vers la technologie et je ne serais pas surpris qu’il y avait une propultion mecanique dans son vélo, que personne n’a jamais controlé. Moi , personnellement quand je souffre dans une bosse ç’a devient un véritable fantasme  » un moteur Mon Dieu quel Bonheur »

    0
    0
  21. Patrick B

    Je vois que mon incroyable hypothèse fait son chemin…

    Je suis effectivement prof, de lycée, et je te respecte tout autant, Cavanna.

    Je vais rouler aussi pour me soulager la tête, et chercher un bien-être dans un contact avec l’immensité de la nature, mais sans idéaliser sur des champions. Dont je reconnais l’extraordinaire force, Armstrong compris.

    Ne cède pas à cette tentation, Cavanna, tu finirais rapidement par mettre ton vélo au clou:
    http://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=de&u=http://www.gruberassist.com/&sa=X&oi=translate&resnum=1&ct=result&prev=/search%3Fq%3Dgruber%2Bassist%26hl%3Dfr%26sa%3DG

    0
    0
  22. Patrick B

    Je suis effectivement prof, de lycée, et je te respecte tout autant, Cavanna.

    Je vais rouler aussi pour me soulager la tête, et chercher un bien-être dans un contact avec l’immensité de la nature, sans idéaliser sur des champions. Dont je reconnais l’extraordinaire force, Armstrong compris.

    Ne cède pas à cette tentation, Cavanna, tu finirais par rapidement mettre ton vélo au clou:

    http://www.gruberassist.com/

    0
    0
  23. toutouille26

    moi quand je souffre dans les bosses mon fatasme c’est « ah 20 kg de moins quel bonheur »!!!
    la seule propulsion interdite qu’il a c’est celle donnee par les seringues

    pour rire un peu:
    http://www.cyclismag.com/article.php?sid=4747#ancre1

    0
    0
  24. plasthmatic

    Pour information et par politesse : mon pseudo apparaît sur ce site (je ne participe à aucun autre) pour la dernière fois.

    Donc finis mes commentaires « pas tellement cyclistes », parfois bien longs, qui n’avaient de toutes manières à ce titre pas tellement à figurer sur La Flamme Rouge..

    0
    0
  25. toutouille26

    comment ça? toi aussi tu t’en vas comme un prince?
    allons allons… qu’est ce qui t’as froissé???
    N’aurais tu pas supporté l’hiver lorrain dont on ne voit pas le bout?

    0
    0
  26. Testocarbone

    @ lafringale

    Su tu compares le palmarès d’Armstrong avec d’autre coureurs de sa génération qui n’ont pas gagné une seule fois le tour, tu serais étonnés.
    Nous savons tous ici du loin je le pense, que le titre de champion du monde sur route ne veut rien dire, que c’est un casino, une roulette, une course comme les autres. Un Tour, quel qu’il soit, Italie, France, Espagne, Suisse, Allemagne, c’est autre chose. Il en avait gagné aucun avant celui de 1999. C’est donc un palmarès tout à fait moyen, c’est à dire dans la moyenne, pas dans le haut de gamme.

    @Cavanna

    Tu sais, quelque soit le métier que l’on fait, on va rouler pour se vider la tête. Je peux même te dire, que rouler m’a déjà sauver la vie, à des moments où cette vie ne m’intéressait plus, et le vélo m’a redonner envie de continuer, mais je dis bien le vélo, le mien, mes souffrances, pas les performances truqués des pseudos champions de la pédale.

    Et je rejoins Toutouille. Moi aussi, quand je souffre dans les bosses, je me dis, « oh putain si seulement j’avais pas autant bouffer et si j’avais mes 72 kg au lieu des 78 que j’ai en ce moment.

    @ Patrick

    Tu ne trouves pas bizarre que les victoire que tu me cites, dans le palmarès de Riis, sont comme par hasard de victoires des années maudites, des années 90, alors que le grand danois avait une carrière avant. Bien entendu, lorsque je le qualifie de cheval de trait, je fais de la provoc. Mais comparé à un Anquetil ou à Robic, un Coppi, un Merckx, c’est un cheval de trait.

    @ Plasthmatic,

    Ben tu restes. Tu n’as pas le choix. Car tu vas nous manquer.

    0
    0
  27. Dave

    @testo

    D’acc avec toi, Riis a dû commencer à fréquenter les « Dottore » en 92-93 après avoir quitté l’équipe française Castorama où il était un équipier moyen, c’est sans doute là qu’il a découvert à 29 ans l’EPO et consorts et que ses résultats se sont envolés. Avant, sans être un âne, faut reconnaître qu’il n’avait rien gagné d’important à part une étape du Giro 89.

    Ca saute aux yeux dans son palmarès qu’à partir de 97 , avec la limite à 50% d’hématocrite, Monsieur 60% a du revoir ses doses à la baisse et son potentiel avec (sauf son improbable Amstel 97)

    0
    0
  28. toutouille26

    « si j’avais mes 72 kg au lieu des 78 que j’ai en ce moment » remplace le deuxième par 98 pour moi et tu verras que tu n’es pas si enveloppé!

    0
    0
  29. Erik Zabel

    @Testocarbone

    Le dopage est un phénomène par trop ancré dans la culture cycliste, c’est triste à dire. La lutte antidopage s’est nettement amplifiée depuis Puerto, mais ça reste des coups d’épée dans l’eau.

    Il ne faut pas supprimer la lutte antidopage ; sans limite aucune, les coureurs feraient absolument n’importe quoi, ce qui n’est pas souhaitable.

    Ca risque de te faire hurler, mais pour moi, le cyclisme a su trouver une sorte d’équilibre après le séisme Festina (jusqu’à Puerto, donc). La plupart des spectateurs n’étaient plus dupes. Le dopage bouscule les hiérarchies, mais sans non plus faire tomber le cyclisme dans un ridicule achevé, où par exemple des coureurs de 95 kg seraient d’imbattables grimpeurs et où des puces de 40 kg gagneraient des chronos. Donc voilà, un fan comme moi parvenait toujours à prendre du plaisir en regardant les courses.

    Or, depuis Puerto, le cyclisme s’est forgé une réputation désastreuse ; ce semblant d’équilibre s’est effondré. Un type gagne une course ? Bam ! Suspicion de dopage ; articles dans les journeaux pour démontrer que le type est louche, et tout le bazar. Pire, cette lutte est ostensiblement sélective, comme je l’ai démontré dans mon post précédent.

    Ceux qui espèrent voir le dopage se raréfier dans les pelotons de cette manière se trompent. Donc, soit on trouve un moyen plus efficace de lutter contre, soit on retourne à un système comme celui d’il y a quelques années, ou bizarrement, à peu près tout le monde trouvait son compte.

    0
    0
  30. Testocarbone

    @ Erick Zabel

    >>>Le dopage est un phénomène par trop ancré dans la culture cycliste, c’est triste à dire. La lutte antidopage s’est nettement amplifiée depuis Puerto, mais ça reste des coups d’épée dans l’eau.<<>>Ca risque de te faire hurler, mais pour moi, le cyclisme a su trouver une sorte d’équilibre après le séisme Festina (jusqu’à Puerto, donc). <<>>le dopage bouscule les hiérarchies, mais sans non plus faire tomber le cyclisme dans un ridicule achevé, où par exemple des coureurs de 95 kg seraient d’imbattables grimpeurs et où des puces de 40 kg gagneraient des chronos<<>>or, depuis Puerto, le cyclisme s’est forgé une réputation désastreuse ; ce semblant d’équilibre s’est effondré. Un type gagne une course ? Bam ! Suspicion de dopage<<<

    Mais Puerto n’est que la partie caché de l’Iceberg. Tu oublies que la plus prestigieuse Université allemande, la Faculté de médecine de Fribourg a mis en place un programme de dopage au sein de l’Equipe Telekom, et tout ce que nous ne savons pas, car encore plus énorme, les liens d’Armstrong avec AMGEN,le plus gros laboratoire de recherche au monde, dans le domaine de la thérapie génique, qui cyniquement est même le sponsor principal du Tour de Californie, Bébé de L.A.. Comment crois-tu qu’Armstrong s’est dopé pendant toute ses années. Tout seul, dans ses chiottes, à la fléchette, comme dans le bon vieux temps ?
    Non, entouré d’une équipes de chercheurs, de médecins, de biologistes, au « high End » de la recherche biologique et génétique. L’affaire Puerto, c’est juste un gynécologue qui faisait tourner de l’epo à la manière d’un dealer de drogue, ce n’est que la partie visible de l’iceberg qui ronge le sport.

    0
    0
  31. Testocarbone

    Le post précedent a été mal éditer par le site. Deuxième tentavite.

    @ Erick Zabel

    «  »Le dopage est un phénomène par trop ancré dans la culture cycliste, c’est triste à dire. La lutte antidopage s’est nettement amplifiée depuis Puerto, mais ça reste des coups d’épée dans l’eau »

    Là on est d’accord. Et pour que la lutte ne ressemble plus à des coups d’épées dans l’eau, il faut modifier le mode d’investigation et en finir avec le dogme du contrôle positif ou négatif qui est une supercherie. La science permet aujourd’hui d’autres formes d’investigations qui démasqueraient les coupables les uns après les autres. Il faut changer la législation du dopage et le problème se règlera petit à petit. Les contraintes doivent être telle, qu’un sportif devra se poser la question plusieurs fois avant de passer professionnel. Mais vu les gains potentiel, je trouve que toutes ces nouvelles contraintes ne seraient que justifier. Les sportifs, et pas que les cyclistes, se sont moquer du public depuis des années, en abusant de toutes sortes d’hormones qui finissent par transformer un humain en dauphin, comme c’est le cas chez certain nageur. Une honte pour notre société.

    «  » »Ca risque de te faire hurler, mais pour moi, le cyclisme a su trouver une sorte d’équilibre après le séisme Festina (jusqu’à Puerto, donc). » » »

    Ah oui la tu me fais hurler. Il faut être bien aveugle pour trouver que le cyclisme a trouvé une sorte d’équilibre après le choc de 1998.
    Sept victoires d’affilée du plus grand escroc de la tous les temps, d’un point de vue sportif, tu trouves cela équilibré ?

    «  » »le dopage bouscule les hiérarchies, mais sans non plus faire tomber le cyclisme dans un ridicule achevé, où par exemple des coureurs de 95 kg seraient d’imbattables grimpeurs et où des puces de 40 kg gagneraient des chronos » » »

    Tu as déjà du oublier la domination sans partage de chevaux de labour comme Indurain, 85 kgs qui grimpaient comme un cabris et ne parlons pas de Riis dans la même catégorie.
    Tu as certainement aussi oublié les « contre la montre » hallucinant du grimpeur Pantani 57 kgs, entre autre au tour d’Italie 1998 et les performances de routiers rouleurs du minuscule Rasmussen.
    Et là un Fan comme toi trouvait encore du plaisir? Mais je rêve.
    Que faut-il pour que certains se réveillent et voient enfin clair. La passion aveugle, c’est bien connu.

    «  » »or, depuis Puerto, le cyclisme s’est forgé une réputation désastreuse ; ce semblant d’équilibre s’est effondré. Un type gagne une course ? Bam ! Suspicion de dopage » » »

    Mais Puerto n’est que la partie caché de l’Iceberg. Tu oublies que la plus prestigieuse Université allemande, la Faculté de médecine de Fribourg a mis en place un programme de dopage au sein de l’Equipe Telekom, et tout ce que nous ne savons pas, car encore plus énorme, les liens d’Armstrong avec AMGEN,le plus gros laboratoire de recherche au monde, dans le domaine de la thérapie génique, qui cyniquement est même le sponsor principal du Tour de Californie, Bébé de L.A.. Comment crois-tu qu’Armstrong s’est dopé pendant toute ses années. Tout seul, dans ses chiottes, à la fléchette, comme dans le bon vieux temps ?
    Non, entouré d’une équipes de chercheurs, de médecins, de biologistes, au « high End » de la recherche biologique et génétique. L’affaire Puerto, c’est juste un gynécologue qui faisait tourner de l’epo à la manière d’un dealer de drogue, ce n’est que la partie visible de l’iceberg qui ronge le sport.

    0
    0
  32. Testocarbone

    Laurent,

    Peut effacer le post 29, qui est mal éditer par le site et totalement illisible.
    Merci

    0
    0
  33. lafringale

    Encoire une fois abolument pas d’accord avec Testostérone;de une un championnat du monde ce n’est jamais une simple loterie;le gratin du cyclisme mondial s’y donne rendez -vous ;vous ne trouverez pas beaucoup de coureurs bidon à son palmarès;de deux,ce championnat du monde n’est pas un résultat isolé dans son palmarès d’avant son cancer;il a une densité de résultats sur le grandes classiques(pas la peine que j’énumère à nbouveau) qui fait qu’il est tout simplement ridicule d’y voir le simple effet d’une loterie ou encore le niveau d’un coureur au palmarès « plus que moyen »;ce qu’il a sur sa carte de visite à l’age seulement de 25 ans est assez impressionant;ne pas reconnaitre cela c’est etre de mauvaise foi ;je le dis d’autant mieux qu’encore une fois le ricain n’et pas vraiment pas ma tasse de thé.
    Maintenant il est clair que sa métamorphose dans le domaine des grands tours à de quoi laisser songeur;le coup du moteur dans le pédalier je n’y crois pas ou alors expliquez moi l’intéret de s’injecter en plus de l’epo…

    0
    0
  34. toutouille26

    il faut etre de mauvaise foi pour penser que LA ne gagne que par ses produits, je crois qu’on est a peu pres tous d’accord

    0
    0
  35. Testocarbone

    Messieurs, je vous encourage à relire toutes la littérature qui a été consacré à L.A. C’est un personnage hors du commun, non pas d’un point de vue sportif, mais dans son rapport à l’argent, à la gloire et aux méthodes qu’il utilisent pour arriver à ses fins: extorsion, intimidation, chantage, menace etc…
    Chez lui, c’est absolument pathologique. Il est menteur, tricheur, roublard, cachottier, revanchard depuis ses plus jeunes années. Une enfance difficile peut être un des moteurs, une des explications à cet acharnement dans sa lutte, psycho-pathologique, à la reconnaissance sociale coûte que coûte, même si ça doit passer par un cancer des testicules. Il l’a dit clairement, avoué, devant témoins et pas qu’un seul.
    Il a trouvé dans ce cancer un moyen supplémentaire, médiatique, de faire trembler la corde sensible chez tous ceux qui doutaient de son inhumaine transformation.
    Nous avons affaire à un escroc, intelligent, méthodique, stratège, un délinquant de haute volée au pouvoir néfaste et destructeur des valeurs sportives que nous défendons tous ici sur ce site.

    Avoir la moindre sympathie à son égard, prouve une propension personnelle à un cheminement identique dans l’accession à la gloire, par des moyens illégitimes.

    0
    0
  36. toutouille26

     » Il est menteur, tricheur, roublard, cachottier, revanchard depuis ses plus jeunes années » comme beaucoup de pros alors!
    « Avoir la moindre sympathie à son égard, prouve une propension personnelle à un cheminement identique dans l’accession à la gloire, par des moyens illégitimes. »
    pas du tout, peut etre un peu de pitié en plus de la syumpathie??

    0
    0
  37. Thierry Mtl

    L’attitude anti-Armstrong de certains est alimentée par des idées suréalistes, presque paranoides. Prenez une bonne respiration messieurs.

    On se calme avec les conspiations SVP. Qu’elle est la validité et la fiabilité de toutes cette fameuse littérature consacrée à Armstrong. Je vous le dit, à 90 %, elle est nulle et repose sur du blabla, du vent, de l’air. A preuve, rien de cela n’a résisté à une analyse sérieuse par un tribunal.
    Après 18 ans de carrière, c’est pas terrible.

    0
    0
  38. lafringale

    Concernant le dopage scientifique à partir du début des années 90 et la façon dont elle a transformé la nature de la compétition on se focalise peut etre trop sur le bouleversement de la hierarchie qu’elle a pu induire;un médecin dont je ne me rappelle plus le nom disait en substance que ce n’est pas tant un tel bouleversement qui est problématique que le fait que le dopage scientifique tend à figer la hierarchie établie,par exemple en faisant tendre vers 0 les risques de défaillance…

    0
    0
  39. Roger13

    Il est épatant que sur la FR, site fréquenté par des observateurs (et/ou pratiquants) avisés du cyclisme, on puisse encore trouver des commentaires comme celui de Thierry Mtl à propos d’Armstrong. Il est vrai que l’anti-américanisme, ça existe et indéniablement certains y succombent dans leur critique de Lance Armstrong. Parfaitement d’accord que l’on se doit de lutter contre cet esprit de clocher si répandu (en France par exemple). Mais la culpabilité d’Armstrong pour utilisation d’EPO en 1999 est un fait scientifiquement établi par le journal l’Equipe (à moins de retourner dans l’autre sens l’idée de conspiration). Or la condition de l’expérience scientifique qui a démontrée la culpabilité d’Armstrong était que les résultats ne pourraient pas être utilisés juridiquement. Il est arrivé aussi que des analyses sérieuses par un tribunal affirment l’innocence de membres éminents de la Camora.

    Il faut ajouter que le personnage d’Armstrong est particulièrement abject. Sa soi-disant lutte contre le cancer à l’aide d’une philosophie « positive » de supermarché à deux balles a un effet désastreux sur les centaines de milliers de malades qui n’ont plus qu’à culpabiliser devant leur impuissance à faire pareil que le « maître » (qui entre nous n’a probablement jamais eu de cancer à un stade aussi avancé qu’il le prétend). L’effet néfaste de cette « filousophie » en toc (« si vous voulez vous pouvez ») a déjà été dénoncé il y a déjà longtemps et avant que le nom d’Armstrong ne soit connu, par des intellectuels (je n’ai plus les sources dans l’immédiat) qui souffraient de la terrible maladie.

    0
    0
  40. Testocarbone

    @ Thierry MTL

    « A preuve, rien de cela n’a résisté à une analyse sérieuse par un tribunal. »

    Si tu avais lu le compte rendu du procès d’Austin entre Armstrong et la compagnie d’assurances, tu saurais que tout était joué d’avance, car dans le fameux contrat, objet de la dispute, faute de culture vélocipédique outre-atlantique, rien n’était prévu en cas de dopage. D’ailleurs, même si Armstrong avait gagné le tour de France en mobylette, la compagnie qui avait assuré le pari se devait de payer, car même là, rien n’était prévu.
    Alors avant de s’offusquer de la sorte, il faut savoir de quoi on parle.
    L’accord qui a été conclu entre Armstrong et la compagnie d’assurance, car il n’y a pas eu jugement, a étéait fait car il devenait évident que tous les arguments et tous les témoignages apportés par la compagnie
    d’assurances pour démontrer le dopage systématique du téxan était « hors contexte », car non stipulé dans le contrat.

    Maintenant, comme tu sembles t’intéresser aux différents procès de L.A. sache qu’il a perdu tous ses recours contre Ballester et Walsh, entre autres, auteurs de L.A. Confidential et L.A. Official. Si tous les éléments apportés dans ces livres étaient faux, il aurait gagné sans le moindre problème, car il l’a essayé à plusieurs reprise, tant en France qu’en Angleterre.

    0
    0
  41. Thierry Lemaire

    Lance Armstrong n’a jamais perdu ses procès car à chaque fois qu’il a attaqué pour diffamation (contre Ballester, Walsh et l’équipe) il a retiré sa plainte. De toute évidence, tous ces procès auraient été perdus d’avance.

    C’est une technique classique que de s’indigner d’accusations et de contre-attaquer par une plainte. C’est une réponse d’ordre médiatique, un effet d’annonce, mais absolument pas une procédure judiciaire classique.

    0
    0
  42. Testocarbone

    En France il a effectivement retiré sa plainte contre Ballester. Par contre en Angleterre, contre Walsh et son journal, il a été débouté.
    Dans tous les cas le résultat est le même, comme tu le dis justement. Un effet d’annonce pour bien mettre en place l’indignation comme stratégie de communication, puis en douce on retire sa plainte sans trop le faire savoir, pour éviter une déculottée.

    0
    0
  43. ça fonctionne les commentaires !

    0
    0
  44. Marmotte

    Roger13, est-ce vraiment cela que tu voulais dire ?

    « Sa soi-disant lutte contre le cancer à l’aide d’une philosophie « positive » de supermarché à deux balles a un effet désastreux sur les centaines de milliers de malades qui n’ont plus qu’à culpabiliser devant leur impuissance à faire pareil que le « maître » (qui entre nous n’a probablement jamais eu de cancer à un stade aussi avancé qu’il le prétend). L’effet néfaste de cette « filousophie » en toc (« si vous voulez vous pouvez ») a déjà été dénoncé il y a déjà longtemps et avant que le nom d’Armstrong ne soit connu, par des intellectuels (je n’ai plus les sources dans l’immédiat) qui souffraient de la terrible maladie. »

    Pour ma part, je crois qu’au contraire de plusieurs personnalités publiques, Armstrong, à mon sens, est l’un des seuls qui n’est pas trop tombé dans l’ésotérisme. Je ne l’ai jamais entendu dire de trucs significativement stupides d’un point de vue scientifique… il prétend dans ses livres et entrevues que la chirurgie, la chimio et beaucoup de volonté l’ont sauvé. Tant qu’à moi, tant et aussi longtemps qu’il inclut la chirurgie et la chimio dans son énumération, il peut bien y ajouter ce qu’il veut, son chien même…

    Mis à part sa « philosophie positive », il vient d’influencer l’Australie à mettre sur pied un centre de recherche sur le cancer à hauteur de plus de 30 millions. Pas pire pour quelques jours de course et quelques photos dans les médias.

    0
    0
  45. Roger13

    C’est bien ce que je voulais dire, mais je retiens le bien-fondé de ta pondération concernant l’absence d’ésotérisme (quoique que l’on ne soit pas loin du « miracle » quand même).

    Pour ma part, suivant les avis de beaucoup de médecins, je ne crois pas qu’Armstrong a eu le cancer des testicules à un stade aussi avancé qu’il le prétend.

    0
    0
  46. Marmotte

    Je ne suis pas au courant de ces avis médicaux contraire mais serais intéressé à en lire plus sur le sujet. Y a-t-il des textes sur le web à ce sujet ?

    Je comprend difficilement les motivations à dramatiser sa maladie (du moins initialement). En effet, Armstrong a perdu un très lucratif contrat avec Cofidis (rappelons-nous qu’il était le plus jeune champion du monde, et vainqueur d’étape sur le tour), il ne pouvait deviner à l’époque qu’il gagnerait 7 tours de France. S’il avait eu avantage à faire quelque chose, il me semble que ç’aurait été de faire apparaitre sa maladie comme moins grave qu’elle ne l’était en réalité. Du moins initialement.

    Plus tard seulement, une fois devenu une vedette internationale, ce que dis Roger est sensé.

    J’imagine que le médecin de Cofidis de l’époque a été mis au courant des détails. Qu’en a t’il dit ?

    0
    0
  47. Testocarbone

    Ce cancer d’avant victoire au tour de France est une période très intéressante pour comprendre le dopage de Lance Armstrong, ou du moins ses méthodes de diversion pour obtenir des contrôles négatifs.
    En effet, lorsqu’un malade est atteint d’un cancer des testicules, même à un stade peu avancé, on retrouve dans ses urines une multitudes d’hormones à un taux très élevé, qui devait en toute logique ne donner que des contrôles positifs, car il s’agit d’hormone stéroïdes anabolisantes.
    Or, L.A. n’a jamais eu de contrôle positif durant cette période spécifique, où il courait encore, mais était déjà atteint par ce cancer, alors qu’il a été contrôlé plusieurs fois.
    Par ailleurs, connaissant la tendance procédurière de sieur Armstrong, qui porte rapidement plainte pour un rien, on peut s’étonner qu’il n’ai pas porté plainte contre l’UCI, pour contrôle insuffisant, ou incompétence, car s’il avait été contrôlé positif en toute bonne foi, ces contrôles auraient permis de détecter sa maladie très tôt et d’alléger le traitement.( ce qui peut sauver des vies dans certains cas)
    Or rien, pas de contrôle positif de bonne foi, et pas de plainte de sa part pour contrôle insuffisant, après la découverte de son cancer, ce qui démontre très clairement que l’urine contrôlée plusieurs fois n’était pas celui de L.A.

    Cet aspect a été révélé par plusieurs scientifiques qui se sont penchés sur son cas et sur cette période et démontre sans la moindre contestation possible que quelque chose n’était déjà pas clair à cette époque.
    On pourrait aussi en déduire, qu’il n’a jamais eu de cancer, ce qui est néanmoins plus difficile à soutenir comme thèse, vu le nombre de témoins de cette période. Reste que l’explication d’une triche sur l’urine contrôlé.

    Pour ce qui est de la gravité de son cancer, il est assez probable qu’elle n’était pas celle vantée par L.A., car là aussi, si tel avait été le cas, L.A. ne serait plus de ce monde.
    Il faut comprendre que l’annonce de cette gravité n’avait été faîte qu’à son retour, après sa guérison, et faisait partie de sa stratégie de communication pour leurrer tout le monde. Et l’espace d’un tour, j’ai aussi fait partie des gens qui voulait y croire.

    0
    0
  48. Dan Simard

    Filippo Simeoni, champion National Italien, a peur de Lance alors il ne sera pas au Giro!

    0
    0
  49. Ricou

    Sur un tout autre sujet.

    Je suis conscient des dangers de faire du vélo l’hivers mais de là à faire ce que la municipalité de La Tuque fait … Tabouère!

    http://www.montrealgazette.com/technology/Tuque+says+winter+cycling/1188322/story.html

    0
    0
  50. toutouille26

    je l’aime bien armstrong, mais faut reconnaitre que eurosport avec leurs videos, et surtout l’equipe.fr, nous bourrent le crane avec lui sans prendre de recul
    c’est du journalisme de bas etage, de propagande

    0
    0
  51. Roger13

    J’ai eu l’occasion de discuter avec plusieurs médecins dont deux cancérologues, ils sont catégoriques: Le cancer d’Armstrong n’était pas au stade avancé qu’il a prétendu par la suite, car dans ce cas les dommages créés dans l’organisme, notamment le coeur et les muscles sont rédhibitoires et s’en sortir vivant constitue déjà un exploit.

    0
    0
  52. toutouille26

    c’est impressionnant, tu as trouvé 2 médecins qui ont le meme avis, le meme diagnostic, qui sont d’accord…
    méfie toi!

    0
    0
  53. Roger13

    Mon cher toutouille26, si je puis me permettre, il ne s’agit pas d’avis d’experts sur un phénomène nouveau ou incomplètement connu (évidemment il n’y a pas de spécialistes pour les problèmes nouveaux). Leurs points de vue reflètent des statistiques parfaitement établies en matière d’évolution d’un cancer des testicules pris en charge au stade numéro x.
    Une telle guérison (avec recouvrement des capacités à 100 % et même 140 % dans le cas Armstrong) n’avait tout simplement « quasiment » jamais été observée . Il existe aussi dans le monde quelques cas de rémission spontanée de maladies réputées incurables dont plus de la moitié sont explicables par une erreur du diagnostic de départ.

    0
    0
  54. Roger13

    Mais deux médecins du même avis, c’est quand même suspect je te l’accorde……

    0
    0
  55. Thierry Mtl

    « the public do not want to hear « from medical experts … who confirm that this athlete is the only person in the world who gets a higher haematocrit after eating streusel cake. »

    Khol et son avocat n’ont pas envie de prendre les gens pour des cons. C’est au moins ça. Khol assume.

    Pendant ce temps, Landis se demande pourquoi il nous a laissé un arièrre goût de reflux gastrique.

    0
    0
  56. Thierry Mtl

    Certains propos sur ce site à propos d’armstrsong sont vraiment tirés par les cheveux. En plus de ne pas être médecin ou spécialiste, vous n’avez jamais eu accès au dossier médical du sujet. Un peu de retenu SVP. Évitons les extrapolations ésotérico-médico-pop.

    0
    0
  57. nikkos

    Thierry Mtl, tu veux dire que personne qui n’a lu le dossier médical d’Armstrong n’est habilité à parler de lui ?

    0
    0
  58. rolan

    Pour ma part j’ai compris depuis longtemps que déblatérer contre Armstrong est devenu un sport dans le sport. Je trouve ça divertissant et souvent ça me fait rire de constater autant de frustation inutile.

    0
    0
  59. Testocarbone

    Les Thierry Mtl, tout comme d’autres, on a beau leur apporter, noir sur blanc des preuves irréfutables, il s’obstinent dans la mauvaise foi, et comme ils sont en manque d’arguments ils n’ont plus que la calomnie comme défense et qualifient ses preuves d’extrapolations ésotérico-médico-pop.
    Si tu n’es pas capable de comprendre ce qui est dit, ni de contre argumenter avec des preuves aussi tangibles, alors abstient toi de commenter et garde ta tête bien enfoncé dans le sable et continue de rêver à ton héros frelaté.

    0
    0
  60. Patrick B

    Bonjour à tous.

    Ce petit mot pour vous faire part à mon tour que je ne participerai plus aux commentaires sur ce site pendant au moins quelques temps.

    La raison: je finis par tourner en rond à donner toujours les mêmes arguments. J’en ai la sensation d’un peu perdre mon temps. De plus, je vous fais un peu perdre le vôtre.

    Je vous souhaite bonne continuation, et remercie plus particulièrement Laurent pour m’avoir permis d’échanger sur un sujet qui m’intéresse toujours, mais de moins en moins.

    Je passerai encore de temps en temps sur le site, et je retiens toujours l’idée de grimper l’Alpe d’Huez avec Bertrand et Toutouille ce printemps, et peut-être Laurent lors d’un séjour dans sa région cycliste de coeur.
    A vous trois, vous pouvez m’écrire personnellement (Laurent a mon adresse).

    A bientôt peut-être.

    PS pour finir sur du vélo: un cyclo-cross à 30 km/h de moyenne sur un parcours tout plat, sans repère géologique et avec une réalisation télé si hachée et pauvre qu’on n’a jamais pu entrer dans le parcours, il y a de quoi désespérer en l’avenir de notre sport favori.

    0
    0
  61. alain39

    Armstrong a cette faculté à générer le conflit, l’agacement et même la méchanceté.
    Celà se retrouve dans les commentaires mais aussi au sein du peloton où l’américain est plus respecté par la crainte que par ses résultats.
    Il ne fréquente pas les autres coureurs et n’échange pas avec eux à l’exceptions de certains de ses coéquipiers et adversaires triés sur le volet.
    Cet homme est un grand manipulateur et falsificateur.
    Il est regrettable que Patrick B abandonne ses commentaires dont on ne pouvait que se féliciter du contenu.
    Pour ma part, je ne pense pas sain de se priver de son droit d’expression.
    Bye.

    0
    0
  62. Roger13

    Oui Testocarbone je suis d’accord.

    Alors une dernière fois pour être sûr de ne pas laisser d’ambiguïté:

    Je n’ai pas dit qu’Armstrong n’avait pas eu de cancer. J’ai dit qu’il ne l’avait certainement pas eu au stade aussi avancé qu’il l’a prétendu. Je ne crois pas non plus qu’il y a eu erreur de diagnostic en ce qui le concerne. J’ai utilisé cet argument seulement pour dire que je ne croyais pas aux miracles.

    Je n’ai pas dit que je n’étais pas médecin et je ne sais pas comment Thierry Mtl peut déduire que je ne suis pas médecin. De plus, je n’utiliserais jamais ce genre d’argument d’autorité qui n’a de poids qu’avec ceux qui ont été éduqués dès le plus jeune age pour subir plus que pour réfléchir. Par contre je considère volontiers l’avis de la médecine comme pouvant effectivement nous éclairer un peu.

    Enfin je ne ressens personnellement strictement aucune jalousie vis à vis de Lance Armstrong et je crois qu’il en est de même pour tous les détracteurs du « champion » qui sont intervenus ici. S’il n’était pas « premier » ce serait un autre…Vous remarquerez que même ceux qui sont particulièrement vulnérables à ce sentiment, expriment plutôt leur jalousie vis à vis de gens qu’ils leurs sont proches comme des collègues de travail par exemple et dont ils ont l’impression qu’ils les privent de quelque chose qui leur est dû. Il est difficile d’être jaloux de quelqu’un dont la position est de toute façon inaccessible.

    0
    0
  63. alain39

    L’article traitant de Rasmussen, je rappelle que ce dernier a d’abord été retiré de la course par son employeur pour avoir menti sur son emploi du temps dans les semaines précédent le tdf.
    Nous sommes donc dans une application du droit du travail, laquelle d’ailleurs a permis à Rasmussen de percevoir une indemnité le juge ayant considéré que sa « mise à pied » manquait de base légale au moment de sa signification auprès de l’intéressé.
    En effet, rien dans le contrat de travail ou encore dans la loi néerlandaise ne permettait de justifier cette mise à pied immédiate.
    Aussi, je ne comprend pas comment on peut employer le terme d’inquisition alors que tout au plus les faits caractérisent tout au plus une mise à pied abusive.
    Bien au contraire, la pure application des règles de droit du travail a permis à Rasmussen de toucher un joli pactole en guise d’indemnité pour rupture abusive du contrat de travail.
    La décision du TAS est différente dans la mesure où elle repose sur des textes différents.
    Nous pouvons regretter cette cacophonie juridique qui fait que quelqu’un condamné sur le plan sportif puisse être indemnisé en droit social.
    Encore un des ces absurdités qui rend encore plus difficile la compréhension de ce dossier mais qui malheureusement est le fruit de la juxtaposition de textes légaux ayant des portées différentes.
    Si pour certains d’entre vous l’inquisition consiste à toucher une indemnité de plusieurs centaines de milliers d’euro alors vive l’inquisition.

    0
    0
  64. p'ti lucien

    Patrick B, Bertrand, Toutouille, si vous pouviez projeter de faire l’Alpe d’Huez dans la deuxième quinzaine du mois de juillet, je me joindrais bien à vous !

    0
    0
  65. legafmm

    tout a fait autre chose :

    Contrairement aux promesses faites il y a un an, il n’y aura pas de contrôle sanguin lors du Tournoi des VI Nations (rugby), qui débute ce week-end. «Nous y avons pensé, mais décidé que cela n’était pas utile», s’est justifié John Davis, le responsable de la commission antidopage, rapporte La Gazzetta dello Sport.

    cette comission anti dopage ne doit paas être très efficace, à moins que l’objectif recherché est justement de ne pas être performant.
    cela ne pose pas de probleme sur France TV qui diffuse cet evenement, ni d’ailleurs à personne en france, vive le sport, du moment que le cyclisme sert de parapluie autres sport, ya pas de probleme.

    Je conseille à Pat McQuaid d’enroler ce John Davis, vous verrez, il n’y aura plus aucun cas de dopage ds le cyclisme.

    0
    0
  66. Vous êtes passionné de cyclisme ? Nous aussi, nous sommes une équipe de 12 fans et nous nous sommes lancés un défi : créer notre webmag sur le cyclisme.
    Nous ne sommes ni rédacteurs, ni journalistes mais simplement des supporters assidus, ne ratant aucune course de la saison !
    Nos profils et points de vus variés apportent une certaine diversité à nos articles et c’est une des valeurs que nous voulons mettre en avant.

    Nous vous proposons de faire un tour sur notre blog (http://roue.libre.over-blog.com), et de télécharger le webmag’.
    Votre soutien nous est le bienvenue.

    Bien cordialement,

    L’équipe Roue Libre

    0
    0
  67. rolan

    Oui rare sont les sports qui acceptent le risque de s’auto-détruire, surtout lorsqu’ils sont en pleine expansion.

    0
    0
  68. Marmotte

    @ testocarbone

    Je ne sais pas quelles sont les sources de ton analyse, mais selon moi, elle est complètement dans le champ. Je me permet quelques précisions utiles à la compréhension du débat :

    1 – 95% des tumeurs primaires des testicules sont de la lignée germinale, or, ce sont les cellules de la lignée non germinale (Leydig) qui produisent la testostérone. Armstrong avait un choriocarcinome, une tumeur de la lignée germinale.

    2 – Les marqueurs les plus utiles sont l’alpha-foeto-protéine (AFP), le « beta human chorionic gonadotropin » ou b-hCG (ce que l’on dose pour déterminer qu’une femme est enceinte ou non) et le lactate deshydrogénase (LDH). Je ne suis PAS urologue, NI oncologue, mais n’ai pas entendu parler non plus de dosage de la testostérone dans le diagnostic du cancer des testicules. Encore moins dans le cas de tumeurs de la lignée germinale, qui ne sont pas responsables de la production de testostérone.

    En ce qui a trait au « staging » du cancer de Lance, je ne me prononce pas, faute d’infos fiables. Une chose est certaine, les cancers testiculaires sont parmi ceux qui répondent le MIEUX à la chimiothérapie. Et peu importe le cancer, guérison improbable ne veut pas dire impossible. Une faible probabilité demeure tout de même une probabilité. De là à la quantifier, je pense que personne sur ce site n’est habileté à le faire, et je serais certainement intéressé à lire ce que des experts en disent.

    Pour le reste du commentaire, qui traite des contrôles anti-dopages, des poursuites, etc, je crois que les quelques précisions que j’amène ci-dessus sont suffisantes pour conclure que ça n’a aucun sens.

    0
    0
  69. Roger13

    Cancer des testicules au stade 3:
    Guérison possible avec probabilité non négligeable: OUI

    Recouvrement complet des capacités physiques après chimio: Probabilité Quasiment nulle.

    Amélioration des capacités physiques après chimio:
    Probabilité Conte de fée

    0
    0
  70. Bertrand

    @P’ti Lucien,

    Pour ma part ma seule possibilité est la deuxième semaine de juin.(genre 9 – 10 ou 11 juin)
    D’ailleurs je ne sais pas si cela arrangera Patrcik B et Toutouille. Patrick B que je vais tenter de contacter sur son mail.
    Note bien que mon niveau cycliste se rapproche plus de 0 que du sommet de l’Alpe.

    Reste 123 fois dormir :-))

    0
    0
  71. alain39

    Il me semble incongru de se prononcer tant sur la gravité du cancer de Armstrong que sa capacité à récupérer 100 % de ses qualités physiques afute d’être onclologue et de disposer de son dossier médical.
    De toute façon là n’est pas la question puisque Armstrong a développé après son cancer des capacités physiques jusque là insoupçonnées.
    Avant 99 il n’avait jamais brillé dans une étape de haute montagne que ce soit sur le tdf ou toute autre course par étape.
    C’est là que réside le mystère Armstrong tout comme en leur temps Indurain, Riis, voir Bugno qui ont vu leurs qualités physique se bonifier de façon drastique à plus de 27 ans.
    Si nous prenons les champions avant EPO ils avaient tous dès leur début de carrière démontré de grosses aptitudes dans les courses par étapes (Delgado, Fignon, Roche, Hinault, Zoetemelk etc…).
    Par la suite ils sont devenus plus ou moins dominateurs en améliorant leurs faiblesse tout en conservant leurs qualités premières.
    Un Roche qui était un très grand rouleur n’est jamais devenu un pur grimpeur.
    Au mieux de sa forme (1987) il limitait à merveille ses pertes sur les purs grimpeurs mais ne les a jamais outrancièrement dominés.
    Idem pour un Fignon qui malgré sa puissance n’a jamais été un monstre en chronos mais qui au sommet de sa forme rivalisait avec les meilleurs sans jamais toutefois les écraser.
    Hinault passait la montagne en force mais avait du mal a encaisser les acccélérations des purs grimpeurs et ce même à son apogée. Aussi, pour s’imposer ils les usaient et ce en imprimant un rythme les amenant à l’asphéxie. Plus rares furent les moments où il leur a répondu du tac au tac et multiplié les accélérations.
    Armstrong est devenu en moins d’un an un grimpeur hors pair qui attaquait les grimpeurs sur leur terrain voir même les ridiculisaient en les lachant sur une unique accélération pour ensuite creuser l’écart jusqu’à l’arrivée sans jamais se désunir ni même piocher.
    Il me tarde d’être en juillet pour constater par quel miracle il va pouvoir suivre les meilleurs à plus de 37 ans et ce après 4 années sans compétition.
    Car ne nous méprenons pas il est revenu fort de la certitude de pouvoir encore rivaliser avec les meilleurs et non pour l’intérêt de sa fondation.
    Qui sait il va peut être monter le ventoux à plus de 120 rpm tout en distribuant des bracelets livestrong.

    0
    0
  72. Marmotte

    Alain, tu dis (et tu n’es pas le seul) :

    « Car ne nous méprenons pas il est revenu fort de la certitude de pouvoir encore rivaliser avec les meilleurs et non pour l’intérêt de sa fondation. »

    Je ne sais par quel miracle, mais à lire plusieurs commentaires, il faut croire que certains contributeurs à ce forum sont dans la tête d’Armstrong, ou alors sont mediums, ou je ne sais quoi…

    Je pense, j’assume, je crois, j’imagine, il me plaît de croire, qu’Armstrong est revenu pour gagner des courses plus que pour parler de cancer… mais diantre, le seul qui le sait vraiment, c’est Armstrong !

    0
    0
  73. Marmotte

    Remarque que sur le fond, je ne suis pas contre, c’est plutôt sur la forme.

    0
    0
  74. Roger13

    Sans être oncologue on ne peut pas..…..
    Sans être économiste on ne peut pas…..
    Sans…
    ………..

    Pour moi cette litanie ressemble à de la fausse rigueur.

    En se basant sur les informations qui nous ont été fournies, (qui sont peut-être mensongères)
    sans avoir en main son dossier médical, nous savons quand même que le cancer d’Armstrong avait atteint un stade métastasique qui a nécessité plusieurs ouvertures du crâne et une chimiothérapie assez lourde. Alors à moins de vouloir garder la tête dans le sable, ignorer volontairement la statistique associée à cette pathologie, on peut très bien se faire une idée des chances qu’avait Armstrong de recouvrer totalement ses moyens physiques. On sait que les effets secondaires de la chimiothérapie laissent des lésions irréversibles notamment au niveau des fibres cardiaques, incompatible avec un recouvrement des capacités en endurance au plus haut niveau. On ne peut, bien sûr, jamais exclure le miracle.

    Plus mystérieuse, d’après Alain39, la transformation d’Armstrong en grimpeur. Mais si on accepte l’explication des 7 kg engloutis par la maladie alors ce mystère se dissipe. Au niveau amateur ce genre de transformation est fréquent. Au stade professionnel où les niveaux se resserrent, il est difficile de croire qu’un coureur dispose de tant de kilogrammes superflus. Je trouve donc légitime de remettre en cause cette explication (Armstrong n’aurait perdu en fait q’un peu plus d’1 kg d’après les deux auteurs du fameux livre sur LA ).
    Mais sans avoir entre les mains le dossier complet qui nous renseignerait sur l’évolution du poids du coureur, on devrait aussi, pour rester fidèle à la méthodologie d’Alain39, trouver incongru de se prononcer.

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.