Aderlass: ca continue

De l’histoire ancienne, le dopage dans le cyclisme?

Détrompez-vous: si à l’ère des micro-doses les piqués positifs sont moins nombreux car on sait désormais faire, la réalité demeure.

Seulement, aujourd’hui il y a un plus grand décalage entre la compétition et le moment où on découvre le pot aux roses. Simplement parce que ce ne sont plus les contrôles qui permettent de prendre les coureurs, mais bien les enquêtes ou les descentes de police. Et des enquêtes, ben ca prend du temps.

La dernière enquête se nomme Aderlass, et a été révélée lors des derniers Mondiaux de ski de fond à Seefeld en Autriche. On se souvient tous des photos qui ont circulé sur Internet montrant un fondeur l’aiguille dans le bras.

L’affaire Aderlass implique un réseau allemand de dopage, qui opérait depuis Thuringe. Le médecin oeuvrait auparavant au sein d’équipes cyclistes professionnelles, dont Gerolsteiner et Milram.

La nouveauté? On apprenait hier via Le Monde qu’Alessandro Petacchi, le sprinter italien dominant dans les années 2000, est sur la liste de Mark Schmidt, le médecin en question.

Évidemment, Petacchi a démenti.

Sauf que. Sauf que c’est le médecin Schmidt lui-même qui a balancé les noms, s’étant mis à table. Difficile de contredire!

Petacchi commente actuellement le Giro pour des télés italiennes. Faudra voir ce qu’il advient de sa carrière. Remarquez, l’un n’empêche pas l’autre, voyez Laurent Jalabert ou Richard Virenque en France…

Bref, soyons lucides, le dopage dans le cyclisme existait encore il y a quelques années seulement, et existe très certainement encore aujourd’hui, même si on ne « pique » plus les stars du peloton qui ont certainement accès à des protocoles au point, rodés, fait de micro-doses indétectables aux contrôles (ceux qui veulent se convaincre de l’efficacité de cette méthode, à voir ou revoir cet excellent reportage de la télé française sur ce dopage par micro-dose), sinon de nouveaux produits comme cette poudre d’hémoglobine, découverte aussi grâce à l’affaire Aderlass.

Le cyclisme colombien commence d’ailleurs à faiblir puisqu’on enchaîne, depuis quelques mois, les piqués positifs parmi les coureurs ressortissants. Le dernier en date est Juan Molano, suspendu en plein Giro par son équipe UAE il y a 48h pour variations atypiques dans son profil biologique.

Ce dopage dans le vélo est à tous les niveaux, encore récemment le champion du monde granfondo chez les 40-49 ans qui était déclaré positif à l’EPO.

Assez désolant tout ca, surtout que l’on sait que les budgets pour la lutte contre le dopage sont en baisse et que la gouvernance internationale du sport tarde à clarifier l’indépendance de l’AMA face à d’autres institutions comme le Comité international olympique.

Mais consolons-nous, cyclistes que nous sommes: on commence à mesurer toute l’ampleur du dopage parmi les… marathoniens qui tombent comme des mouches depuis quelques mois, les marathoniens kenyans en particulier. Comme quoi on ne court pas le marathon en 2h02 en buvant de l’eau claire…

128 Commentaires

  • mica
    Soumis le 20 mai 2019 à 3:38 | Permalien

    EAP: d’ accord quand tu dis:  » Yates emmène un braquet énorme sur le plat et mouline dans les cotes ».
    C’ est exactement le contraire que lui et les autres devraient faire….mouliner sur le plat et mettre un peu plus de couple dans les cotes. En effet, en cote, on pédale plus avec tout le corps: buste redressé, tirage sur le cintre avec les bras. Et comme l’ on n’ a pas trop a se préoccuper de scx à 20 ou 25 à l’ heure on peut parfois (souvent ?) se mettre en danseuse (comme savait le faire Contador par exemple).
    Donc, moulinez sur le plat et moulinez un peu moins en cote…..enfin, c’ est mon avis…mais quand j’ en voit trop qui se trompent…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -11 (from 13 votes)
  • alano39
    Soumis le 20 mai 2019 à 3:47 | Permalien

    Cette premiere semaine sur le giro et le chrono d’hier ont donné de précieuses infos.
    2 coureurs sont en position de force Roglic et Nibali et les autres leaders en embuscade.
    Ca va influencer la stratégie des équipes et 2 équipes vont porter le poids de la course.
    Rien n’est joué mais Lopez, Yates, Landa, Mollema, jungels, Majka et Carapaz pour ne citer qu’eux devront attaquer pour espérer gagner ou finir sur le podium.
    Si ils en ont les moyens on pourrait alors assister à une course de mouvement.
    La dernière semaine est très dure et rien n’est encore définitif.
    Le giro ne fait que commencer pour les cadors.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 4 votes)
  • pijiu
    Soumis le 20 mai 2019 à 5:38 | Permalien

    Roglic a apparemment betement oublie de consulter la flamme rouge avant de s’elancer sur le contre la montre. Il est reste en position aero avec une jolie cadence de pedalage plutot que de redresser le buste et tirer sur le cintre. La preuve qu’il est encore inexperimente en World Tour…

    Plus serieusement, il me semble que certains analystes inversent causes et consequences. Yates ne se plante pas parce qu’il met du braquet sur le plat, il met du braquet sur le plat parce qu’il est dans un mauvais jour et essaie de se sauver comme il peut.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +5 (from 5 votes)
  • lbi
    Soumis le 20 mai 2019 à 5:44 | Permalien

    Mica arrête avec tes braquets; chacun fait avec sa morphologie et ses jambes.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +9 (from 9 votes)
  • lbi
    Soumis le 20 mai 2019 à 5:44 | Permalien

    Et ses poumons.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +7 (from 7 votes)
  • Edgar Allan Poe
    Soumis le 20 mai 2019 à 5:49 | Permalien

    Oui, Piju. C’est ce que je disais : méforme, pas dans un grand jour. On compense comme on peut dans ce cas-là.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  • marius
    Soumis le 20 mai 2019 à 6:08 | Permalien

    Il se pourrait bien que ce soit la météo le juge de paix sur ce Giro.
    Je n’explique pas autrement la défaillance de Yates, il perd 2´23’’ rien que sur la montée, alors que Nibali seulement 27’’.
    Grosses jambes, hypothermie ? Yates, Lopez, des petits gabarits à faible indice masse grasse. Certes, il y a des étapes qui permettent de refaire une Froome 2018, faut-il en avoir les moyens. N’oublions pas qu’en 3 ieme semaine, commence La Défense des positions, qui permet au maillot rose d’avoir des équipiers supplémentaires, fidèles et dévoués, sans bourse déliée.
    Je n’ai jamais compris comment on pouvait se satisfaire d’une 4, 5ieme place sans risque, plutôt que risquer pour entrer dans l’histoire.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +9 (from 9 votes)
  • Thierry mtl
    Soumis le 20 mai 2019 à 7:34 | Permalien

    Des observations.
    Sagan était encore un ton en dessous en Californie. Il me paraissait lourd et sur un mode entrainement. Il tirait de gros braquet, lentement.

    Yates ne se contentera pas d’autres choses que de la victoire, donc il devra partir de loin en montagne, ce qu’il ne fait pas habituellement. Au moins, Landa et superman ont les mêmes besoins. Il est grand temps que les combats débutent.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 4 votes)
  • Thierry mtl
    Soumis le 20 mai 2019 à 7:52 | Permalien

    Les adversaires de Yates sont moins inquiétés qu’il le prévoyait.
    Aucun n’a fait caca dans sa culotte comme Yates le disait. Mais plié en deux par le rire, Roglic s’est un peu pissé dessus pendant le contrôle.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 5 votes)
  • nick
    Soumis le 20 mai 2019 à 8:09 | Permalien

    bah, au moins la défaillance du dernier jour c’est fait, dc maintenant il est tranquille jusqu’à vérone,

    et sinon, reverra-t-on landa à son meilleur ? (2015-2017)

    allez, encore un peu de patience,

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  • Soumis le 20 mai 2019 à 10:06 | Permalien

    Avant le départ, j’avais fait de Yates mon deuxième favori après Roglic.

    Je ne crois pas au « jour sans » isolé sur un CLM. J’ai bien peur que les étapes marathons sous la pluie ou dans le vent et à allure intense pendant une semaine l’ai rappé avant même la haute montagne qui s’annonce terrible.

    Cette première semaine n’a pas été une promenade de santé. Il suffit de lire les Comptes rendus d’étapes de Nans Peters.

    Il faut s’attendre à de grosses défaillances pour la suite.

    Enfin, faut il encore que la météo s’améliore rapidement et que le chasse neige dégage la route du Gavia.

    Les images de la Web cam sont édifiante :

    https://www.3bmeteo.com/webcam-3bmeteo/passo-gavia

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +5 (from 5 votes)
  • lbi
    Soumis le 20 mai 2019 à 11:52 | Permalien

    Pour moi c’est Nibali. Trop d’expérience pour ce vieux requin…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • lbi
    Soumis le 20 mai 2019 à 11:53 | Permalien

    A moins qu’ils passent le gavia à ski et la roglic…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  • Le Bourrin Ardéchois
    Soumis le 20 mai 2019 à 12:25 | Permalien

    J’espère qu’ils ont prévu un itinéraire de remplacement, et à la hauteur, parce que ce Giro manque globalement de difficultés. Tiens, venant de Ponte di Legno, on peut monter le Mortirolo face est, une petite boucle avec deux trois bosses de village, et de remonter le mortirolo face ouest.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  • Edgar Allan Poe
    Soumis le 20 mai 2019 à 2:43 | Permalien

    Oui, Marius et Eric, la pluie lessive les petits gabarits à la Yates. J’en suis un moi aussi, et j’ai du mal avec la flotte, avis partagé par pas mal de cyclistes.
    Et curieusement, LBA, cette 1ère semaine pas si dure que cela sur le papier, a fait mal, très mal. Comme quoi, même si on ne peut plus vraiment dire que c’est les coureurs qui font la course, comme on l’assénait auparavant, la météo joue beaucoup, d’autant plus qu’il n’a pas encore vraiment fait beau durablement depuis le début de la saison.
    @Thierry : Sagan me semble très massif cette année. Dans une prise de vue de dos dans un berg sur les flandriennes, j’ai trouvé ses mollets énormes par rapport aux autres coursiers. On verra cette été. Bizarrement, je l’aurais plutôt vu s’affiner pour évoluer vers un rôle de vainqueur de courses par étapes et de classiques autres que les flandriennes.
    @Nick : dc ?
    @Eric : tu penses à de grosses défaillances, façon Pinot en 2018, ou Yates, ou alors à des exploits extraordinaires mégawatts façon Froome ?
    @Marius : pour moi, le vélo a pris un côté ennuyeux du moment où l’on a laissé tomber les fameux super Prestige Pernod, et prestige Pernod, pour mettre en place le classement mondial. Depuis ce jour-là, les coureurs roulent en dedans pour préserver une place certes honorable, de 4 ou 5 ème du Tour, un top 10 selon l’expression, car elle leur assure une place dans une équipe et leur permet de négocier un salaire en rapport à leur place dans le classement mondial. Ces places rapportent aussi aux équipes qui ont leur propre classement.
    Les alliances de circonstances ont toujours existé, financières ou d’opportunisme, mais l’idée de tout risquer pour renverser la table, monter des coups pas possibles dans des bordures, attaquer en début de course façon Hinault, ou Fignon par exemple, c’est fini, même si on l’a revu occasionnellement avec Contador. Dommage, infiniment dommage !

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  • noirvélo
    Soumis le 20 mai 2019 à 4:07 | Permalien

    marius , 19 mai, 11h38,

    « Mathieu Van den Broucke » , c’est qui celui-là ??? Ou c’est une étourderie qui m’a fait bien rire !!! ou c’est le lapsus révélateur qui prouverait que MVDP prendrait le même chemin que son triste (ou sinistre) prédécesseur ? Ou, tu l’as voulu ainsi ?
    Perso, je le trouve un peu « trop »…Très peu de récupération après une saison de cyclo-cross longue et prolifique, un printemps routier tout autant (même impressionnant!) et là , hop , comme si de rien n’était on enchaine avec succès le VTT !!!
    Je n’ai pas honte d’être soupçonneux , de me poser (toujours les mêmes questions chiantes et lassantes à la fin!) et d’accepter une bonne volée de pouces rouges avec en prime, pour 1 euro de plus quelques « longs majeurs » … Mais rester « baba » , la bouche grande ouverte jusque derrière les oreilles, ça ne dure pas … à l’heure où les slovènes & colombiens se font « copieusement piquer » … Il y a comme une odeur de « piquette des tontons flingueurs » qui circule …

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • marius
    Soumis le 20 mai 2019 à 5:29 | Permalien

    @ Noirvelo
    Je ne me rappelle pas avoir cité MVDP de la sorte mais peu importe.
    Ce que tu dis est intéressant, je partage ton sentiment sur la métamorphose de certains et la suspicion d’un retour généralisé des pratiques dopantes. Il n’y a qu’a voir dans le vélo, les résultats de certaines équipes et celles du MPCC pour s’en convaincre.
    Quand on ne joue pas avec les mêmes règles, il ne peut y avoir de compétitions loyales. Les valeurs que doit véhiculer le sport sont piétinés, il ne reste alors qu’un spectacle de moins en moins crédible.
    Et je parle pour tous les sports pratiqués à haut niveau, avec à chaque fois des brebis galeuses et des athlètes honnêtes qui subissent cette situation.
    C’est pour ces derniers que je continu à suivre le vélo et ce Giro,
    car il font pour moi, le plus beau et difficile métier du monde et ils risquent pour nous en tant que spectateurs, leur intégrité physique et mentale.
    Concernant MVDP, je lui laisse le bénéfice du doute, il faut être aveugle pour ne pas voir que c’est une force de la nature.
    Poulidor dit de lui que torse nu, il est impressionnant.
    Nul doute qu’il ferait un joli modèle pour un sculpteur.
    Sa performance dimanche en VTT ne m’a impressionné, il n’a pas supporté le rythme infernal (par manque de compétitions VTT) et a lissé son effort. Ce sont les autres qui sont tombés comme des mouches, cramés par l’effort.
    C’est là que sa campagne sur route lui a servit à mieux finir.
    Malgré son attachement au VTT, son poids le défavorise…la gravité fait son œuvre…les pentes sont plus sévères et longues qu’en cyclo-cross. Si le circuit de Tokyo 2020 est du même acabit que celui des JO de Rio, alors il décrochera à minima une médaille. Et comme c’est l’an prochain, sa présence sur le circuit VTT est nécessaire.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Thierry
    Soumis le 20 mai 2019 à 6:41 | Permalien

    Si le Gavia est impossible alors c’est prévu 2 fois le mortirolo

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!