Tous les jours, la passion du cyclisme

 

À propos de Contador…

Petite précision, puisque les récents commentaires laissés sur ce site suggèrent que La Flamme Rouge est anti-Contador.

Encore une fois, nous ne sommes pas pro-un-tel ou contre-un-tel. Nous sommes pour un cyclisme propre, point à la ligne. Oui, Devolder était chez Discovery l’an dernier. Devolder n’a cependant jamais offert à ce jour des performances jugées inhumaines. Ce n’est pas parce qu’il gagne le Ronde qu’il faut nécessairement le soupçonner, bien que les coureurs qui gagnent seront encore suspects dans le cyclisme en 2008 étant donné les années chargées qu’on a accumulé derrière.

Contador ? Pour La Flamme Rouge, ce coureur est très suspect. Les performances offertes lors du dernier Tour de France étaient complètement hors normes de l’avis même des commentateurs sportifs responsables de décrire l’action qui se déroulait sous leurs yeux. Dans ce contexte, ses victoires en 2008 nous apparaissent oui comme suspectes, surtout qu’il domine outrageusement et semble faire ce qu’il veut dans une course cycliste. Un peu à l’image d’un Aitor Gonzales il y a quelques années sur la Vuelta.

Enfin, il ne faut pas perdre de vue que les cyclistes pro se dopent davantage pour les courses par étape, nécessitant une succession d’efforts, que pour les courses d’un jour. Les grands dopés des dernières années ont plus souvent qu’autrement été des coureurs de grands tours.

Partager

Précédent

D’autres brèves

Suivant

En vrac…

  1. Patrick B

    Comment on fait pour juger des performances inhumaines?
    Qui sont ces commentateurs sportifs responsables? S’agit-il de Portoleau qui ne donne jamais les détails de ses calculs? Personnellement, je ne respecte a priori pas le scientifique, ou celui qui se déclare comme tel, je respecte la science. Je ne suis pas convaincu par celui qui parle, mais par sa parole. Et j’ai eu maintes fois l’occasion de le dire ici même, ni Portoleau ni Grappe ne m’a convaincu. A moins que ce ne soit Jean-René Godart, Richard Virenque ou Henri Sannier…
    Les perfs de Contador et Rasmussen d’une part, de Evans et Cancellara d’autre part, sont si impressionnantes et si loin de nous, que j’aurai plutôt tendance à considérer celui qui condamne les uns et absous les autres qu’il est un imposteur.
    Et cessons de faire des comparaisons avec des coureurs après que ceux-ci ont été convaincus de dopage. Surtout en y ajoutant des contre-vérités: Aitor Gonzalès n’a pas fait ce qu’il a voulu sur la Vuelta.
    Même la dernière affirmation ne me parait pas évidente. Si par « dopés », tu entends, Laurent, pris au contrôle, il est aussi plus difficile de se cacher et de masquer sur la durée d’un grand Tour.
    Le cas Devolder n’a été utilisé qu’en parallèle à celui de Contador. Je me fous du cas Devolder comme du cas Contador. Ce dont je ne me fous pas, c’est de la justice populaire expéditive. Ne serait-ce que parce que je connais mon histoire… et mon Brassens…

    0
    0
  2. Paul C.

    Lorsque tous les dopés auront été éliminés, lorsque le problème n’existera plus, il y aura des gars propres qui remporteront des courses. Pourront-ils un jour gagner sans qu’on dise qu’ils sont dopés? J’aimerais mieux être propre et arriver deuxième…

    0
    0
  3. Bikelarue

    J’espère que personne ne pense que Devolder marche à l’eau claire…

    Même sur les classiques les gars se dopent. Nous ferions la même chose que eux. Imaginez vous gagner avec le maillot de champion de votre pays sur le dos, la sensation doit être indescriptible.

    Ils font tout un métier. Les pros font des efforts dans tous. Alimentation, entraînement ultra spécifique, matériel au top, etc.,

    Moi ce qui m’impressionne le plus dans leur métier sait l’alimentation ce sont les efforts relié à la saine alimentation. Pas facile aujourd’hui de résister à tous les fins produits disponible..surtout lorsque vous êtes une star. Nous pouvons bien dire que Armstrong était dopé mais ce mec était ultra discipliné. La rumeur veut que Ekinov n’ait jamais mangé de dessert de toute sa carrière…

    0
    0
  4. steph

    performances inhumaines de Contador: c’est sans doute la mesure qu’a fait un pote dans les dernières rampes du Galibier où Contador met une patate chronométrée par le copain à 43 km/h. Il avait eu le temps de bien régler le dispositif puisque pour ma part, j’étais passé à 8 km/h 🙁

    0
    0
  5. Patrick B

    Bikelarue, bienvenue au club des gourmands qui ont n’ont pu, ou su, ou voulu, choisir entre leur carrière cycliste et les fourneaux.
    Ceci dit, pour ce qui est d’Ekimov, de nombreux desserts s’adaptent très bien à une carrière même de très haut niveau. Mais pas tous, et faire une croix sur les desserts sans crème fraiche, aie…

    0
    0
  6. Thierry

    Analyse rationnelle sur des données non vérifiables et non objectivables = résultats biaisés.

    A la base, Contador est peut être un surdoué qui, avec le dopage devient imbattable. Devolder est peut être un doué parmi les grands qui, avec le dopage , peut en gagner quelques unes. Klier est peut être un coureur ordinaire qui, avec le dopage , peut penser gagner. D’autres sont de bons coureurs qui , avec le dopage peuvent courrir chez les pros. Bref, on n’y sait pas grand choses vu de l’extérieur, puisqu’on ne sait pas réellement ce qui se passe à l’intérieur.

    Sans aucun (garanti)dopage dans le peloton, peut être que Contador serait encore plus dominant ! Même chose pour Armstrong. Je sais que cela déplaît à certains mais si vous affirmez qu’il ne dominerait pas sans dopage, je peux, aussi subjectivement, affirmer qu’il serait encore plus dominant dans un peloton « clean ». Sans référence objective, on peut dire n’importe quoi, dans un sens comme dans l’autre.

    Contador a-t-il accès à des substances (ex: dynepo, comme Rasmussen)) que les autres n’ont pas ?. Ca j’en doute profondemment. Les infos se partagent trop vite. Mais si vous avez des informations privillégiées, allez-y ! Pour le reste, il faut demeurer prudent.

    Peut importe qui gagnera le Tour, il le fera probablement dans l’ombre de Contador. ASO aurait du amener Contador au Tour et le tester 15 fois de façon très approfondie et inopinée… et le foutre dehors s’il il y a le moindre soupçon pharmacologique vérifiable (ex. Dynepo, même si les analyses sont contestables).

    0
    0
  7. Patrick B

    Thierry, tu dois vouloir dire « preuve pharmacologique vérifiable ». Mais voilà, ASO ne veut pas prendre le risque de ne pas en trouver! Certains enjeux économico-politiques doivent nous dépasser…

    0
    0
  8. Thierry

    Je veux bien dire soupçon même si cela est juridiquement indéfendable, à moins que les courreurs s’engagent dans le Tour en sachant et acceptant par écrit qu’un soupçon puisse les écarter de la course. D’ailleurs, ils ont exclus Rasmussen par soupçon, et non par une conviction de dopage. Plusieurs produits peuvent être identifiés (conmme le Dynepo) mais pas prouvable juridiquement (hors de tout doute raisonnable). D’où l’importance de laisser ASO exclure quelqu’un pour un soupçon raisonnable suite à un test, même si cela n’est pas juridiquement valable et ne pourrait entraîner une suspension formelle. Je répète qu’ils l’ont fait avec Rasmussen et qu’ils le font, a priori, avec ASTANA.

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.