82e Flèche Wallonne: qui pour battre Valverde?!

On dispute mercredi la 82e édition de la Flèche Wallonne, une classique mythique puisque présentant une arrivée singulière, en haut du célèbre Mur de Huy: 1,3 km d’ascension à 9,8% de moyenne, et des passages, notamment à l’intérieur des virages, à plus de 20%.

À quelque part, le Mur de Huy est à la Flèche Wallonne ce que le Mur de Grammont est au Tour des Flandres, voir ce que l’Alpe d’Huez est au Tour de France ou le Stelvio au Giro…

Les coureurs l’escaladent trois fois durant la course, la dernière fois alors qu’ils vont chercher l’arrivée en haut, au terme de 198 km de course entre Seraing et Huy. Ça fait mal, surtout que le parcours n’est pas tout à fait plat sur les 197 premiers kilomètres, avec pas moins de huit côtes répertoriées si on exclut les trois ascensions du Mur.

On annonce très beau en Belgique mercredi, soleil et 24 degrés. Ca sera très certainement une sélection par l’avant, la chance sourira peut-être aux plus audacieux… Je rêve par exemple de voir des coureurs réussir à aller chercher la victoire en attaquant dans… la deuxième ascension de Huy, à un peu plus de 20km de l’arrivée. Ca doit être possible!

Les favoris

Un nom: Alejandro Valverde. Quintuple vainqueur, déjà recordman du plus grand nombre de victoires sur cette course, dont quatre consécutives, ces quatre dernières années. Ouf! Tout un palmarès, Valverde mérite sans l’ombre d’un doute le titre de « Roi de Huy ». S’il gagne mercredi, ce serait sa sixième victoire.

Il a prouvé sur l’Amstel dimanche dernier être en grande forme, et il dispose d’une excellente équipe autour de lui, capable de bien le placer au pied du Mur. S’il l’aborde dans les 10 premiers, il sera très, très difficile à battre. C’est donc clair, les Movistar voudront favoriser une arrivée groupée au pied du Mur.

Celui qui pourrait arriver à battre Valverde est selon moi Julian Alaphilippe, que le champion espagnol a d’ailleurs désigné comme son successeur sur cette épreuve. Déjà deux fois deuxième derrière Valverde (2015 et 2016), Alaphilippe devra toutefois prouver qu’il a gagné en puissance pour le battre : pas simple! Son équipe Quick Step est cependant très forte, il pourra notamment compter sur l’expérience de Philippe Gilbert, vainqueur en 2011.

Si j’étais Philippe Gilbert justement, j’essaierais d’anticiper et de me glisser dans un coup à 10, 20 ou 30kms de l’arrivée… Cela enlèverait la pression à Alaphilippe, et on sait jamais, sur un malentendu ca peut marcher…

Attention également à Tim Wellens chez Lotto, bien secondé par un Jelle Vanendert retrouvé. L’équipe Lotto est aussi à domicile et voudra s’illustrer, c’est certain.

Troisième en 2014, Michal Kwiatlowski est annoncé au départ. Je pense qu’il sera trop juste dans le Mur.

Vicenzo Nibali? Il possède lui aussi un punch redoutable, qu’il peut maintenir plus longtemps que Valverde. Sa meilleure chance sera probablement de partir dès le pied du Mur si jamais le peloton s’y présente groupé, ou alors d’anticiper un peu dans le final. Avec Gilbert?!

Les outsiders sont Dan Martin, Rigoberto Uran, Sergio Henao, Mikel Landa, Romain Bardet et le jeune français David Gaudu, redoutable grimpeur (53 kilos!) et 9e de l’épreuve l’an dernier. Un autre français à surveiller, pour voir où il en est: le sympathique Warren Barguil.

Les Canadiens

Attention également à Mike Woods, qui sera probablement protégé avec Uran chez Education First. Woods prépare son Giro et arrive en excellente condition. Il peut croire en un podium je pense et un bon résultat pourrait lui permettre de donner confiance et rassurer son équipe.

Hugo Houle est également annoncé au départ chez Astana et travaillera pour ses deux leaders, Valgren et Fuglsang. Ces deux derniers auront toutefois plus de chance dimanche prochain sur la Doyenne.

La Flèche femmes

C’est probablement la clé pour développer le cyclisme féminin: profiter des infrastructures et faire partir le peloton féminin quelques heures avant le peloton masculin. Le public peut ainsi suivre une autre course en patientant pour les hommes, il y a des économies d’échelle… c’est parfait. Les femmes font 119 kms de course, et terminent elles-aussi en haut du Mur de Huy. Comme chez les hommes, il y a actuellement une Reine de Huy: Anna Van Der Breggen. Qui pour la détrôner mercredi? En bonne forme, une Pauline Ferrand-Prevost pourrait y parvenir selon moi!

16 Commentaires

  • françois
    Soumis le 17 avril 2018 à 1:18 | Permalien

    On attend plutôt côté français rudy molard.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 2 votes)
  • Tchmil
    Soumis le 17 avril 2018 à 4:09 | Permalien

    A voir ce que peut sortir Dylan Teuns aussi qui sera bien entouré pour BMC.
    Nibali a une équipe assez forte et, comme QuickStep ou Lotto, ont plusieurs cordes à leur arc : Izagirre ou Gasparotto pour les uns, Jungels-Alaphilippe, Benoot-Wellens pour les autres.

    Côté français, AG2R n’a pas de pression (Bardet-Vuillermoz-Latour).
    Pour FDJ, le niveau de Gaudu est une interrogation et Molard a l’air bien en forme aussi. Barguil je n’y crois pas trop mercredi, il y a trop de doutes pour le moment.
    Martin et Pacher ont-il assez de punch pour ce genre d’arrivée ?
    Et en l’absence de Direct Energie (la QuickStep de l’hexagone), Cofidis aimerait aussi prolonger son week-end victorieux en montrant le maillot rouge avec Herrada, Edet ou Simon.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • greaux thierry
    Soumis le 17 avril 2018 à 4:49 | Permalien

    tres belle initiative des organisateur pour faire connaitre le cyclisme feminin et a l amstel , les filles signaient avec les gars ,fabuleux enfin une belle reconnaissance pour elles de la part cyclisme masculin a part peut etre astana qui c est fait tirer l oreille par le presentateur dimanche dommage les matchos du cyclime hommes( astana) on loupe une belle ocassion, dommage ôur hugo houle et argon 18 , ce n est surement pas leur vision du cyclisme mondial

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 9 votes)
  • Irfan
    Soumis le 17 avril 2018 à 6:30 | Permalien

    La dernière fois que des « vrais » favoris ont attaqué avant la montée finale de Huy, c’est dans mes souvenirs en 2007. On avait Di Luca et Valverde en tête à 10 bornes de l’arrivée, qui sont finalement repris. Au final, Rebellin les aligne.

    Cette course, même dans son format actuel avec 2 passages par le mur avant l’arrivée finale, ne se prête guère à des attaques à 20 bornes de l’arrivée. On peut le regretter c’est certain.

    Pour mercredi, Valverde va être difficilement battable.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  • thierry mtl
    Soumis le 17 avril 2018 à 2:02 | Permalien

    On ne s’emmerde pas chez Astana cette année. Le retour d’Angel Lopez (6 mois sur la touche l’an dernier pour fracture à la jambe) améliore leur palmarès, mais quand même… Tout est possible pour cette équipe qui cumule de bon succès depuis quelques mois. Lutsenko, Valgren, Sanchez et quelques autres sont aux avants postes.
    C’est Hugo qui les pousse comme ça ?
    Argon va faire de la pub.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • thierry mtl
    Soumis le 18 avril 2018 à 7:55 | Permalien

    Le secret colombien… J’en ai déjà parlé sur ce site mais ça vaut la peine d’y revenir après cette déclaration de Savio hier.

    “The secret is to understand the mentality of the Colombian and South American riders. They’re taken away from their roots, their family and friends, so it’s important they don’t spend too much time away from home. They spend two months with us, then go home, recover and then come back and race more.”
    – G. Savio
    A propos de sa nouvelle perle colombienne (une autre): Sosa, 20 ans, qui grimpe déjà comme un demi-Dieu.

    Et oui, les colombiens doivent retourner au pays régulièrement pour bien performer. Contrairement aux nord-américains (qui sont d’ailleurs incapable de se développer en champion depuis Armstrong), les coureurs colombiens ont un profond mal du pays lorsqu’ils sont en Europe trop longtemps. Certains le disent haut et fort (Quintana, Lopez, Betancour … et maintenant Sosa). Ils perdent leurs repères, ils perdent de la vigueur s’ils ne reviennent pas à la maison.

    Un trop long séjour en Europe et ils se font du mauvais sang.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +9 (from 9 votes)
  • Le Bourrin Ardéchois
    Soumis le 18 avril 2018 à 9:26 | Permalien

    Alaphalippe bien sûr, Valverde toujours, mais repayez-vous la montée de Vanendert.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  • Soumis le 18 avril 2018 à 9:51 | Permalien

    Bel article et bien vu pour Alaphilippe, qui était mon favori, et qui a gagné de belle manière devant un Valverde toujours très présent, mais en le reléguant à plus de 20m quand même; superbe victoire!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • noirvélo
    Soumis le 18 avril 2018 à 10:12 | Permalien

    Alaphilippe , c’est fait ! et avec la manière , du beau monde derrière , sans bavures , incontestablement !!!
    Il fait du bien ce garçon , merci Julian !

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  • alano39
    Soumis le 18 avril 2018 à 11:19 | Permalien

    Chose faite pour Alaphilippe qui gagne en pensant finir second. Comme d’habitude.
    Il était le plus fort sur la fin de la montée et Valverde ne peut pas le reprendre.
    Valverde qui a fourni la même montée que par le passé et porté son accélération au même endroit.
    Il a fourni son effort avant Valverde et été capable de le maintenir. C’est aussi simple que ça.
    Je suis content car il avait fait un début de saison en dent de scie et je craignais qu’il commence à souffrir du syndrome Poulidor.
    Ceci dit, il va devoir travailler sa tactique de course pour espérer gagner LBL. Au moins délivré de cette pression il va peut être gagner en lucidité et se comporter de façon plus opportuniste.
    Car sans vouloir minorer sa victoire la Flèche est devenue une course de côte qui a perdu en tactique de course. Une fois encore un peloton groupé au bas du mur. Certes la victoire se joue entre les meilleurs mais uniquement les meilleurs puncheurs. LBL est différente et offre un terrain d’expression qui convient à plus de coureurs. Donc plus difficile à gagner. Attendons dimanche mais clairement il a réussi sa campagne des classiques. Je suis heureux pour le cyclisme français qui enfin gagne sur les ardennaises.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 6 votes)
  • noirvélo
    Soumis le 18 avril 2018 à 11:27 | Permalien

    @ Alano 39,

    Je ne comprenais pas qu’il ne lève pas les bras en passant la ligne , il y avait de la marge ! maintenant je sais !!! et je ne comprends pas trop pourquoi il ne se voit pas revenir sur Nibali alors qu’il est parmi les premiers du peloton ! les oreillettes , ça sert après l’arrivée ??? …

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • mica
    Soumis le 18 avril 2018 à 12:45 | Permalien

    Bravo Alaphilippe, je trouve que c’est du beau cyclisme sans atternoiement, sans fioritures; j’ ai cru un bon moment que Nibali tenait la corde, mais au final il était beaucoup plus juste que je ne le pensais.
    Bardet encore une fois un peu décevant, alors pour LBL peut étre..
    Pendant ce temps, Pinot semble très bien au tour des Alpes.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -3 (from 9 votes)
  • Le Bourrin Ardéchois
    Soumis le 18 avril 2018 à 1:05 | Permalien

    Belle perf de Schachmann, et de Guarnier.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • Régis
    Soumis le 18 avril 2018 à 3:20 | Permalien

    Belle victoire à l’économie de Alaphilippe,
    pour en claquer d’autres il faudra être un brin plus audacieux.
    Contrairement à Alano39, je pense que Valverde n’a pas fait la même course qu’à l’habitude :
    le mur a été grimpé à bloc sans temporisation habituelle, et il était un rien en retrait, sans aucun doute les mètres qui lui manquent à la fin (avant qu’il ne se relève se sachant battu).

    Enfin il ne faut pas bouder la victoire de Alaphilippe qui lui donnera peut être confiance et le rendra plus actif…
    Il peut remercier Vandenderd et surtout Lotto qui n’a pas promulgué celui-ci en favori, sans quoi je n’étais certain de sa victoire!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -1 (from 3 votes)
  • le stephanois
    Soumis le 19 avril 2018 à 4:58 | Permalien

    Dans les derniers kms,je trouvais Kangert costaud…et puis plus rien…dommage.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • lbi
    Soumis le 19 avril 2018 à 7:15 | Permalien

    Belle lecture de course de Laurent!
    Chaque annee le peloton avale les échappées des le debut du mur.
    Il faut au moins une minute au pied…les trente secondes sont reprises en quelques metres,le peloton est infiniment plus fort a chaque fois.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!