Tous les jours, la passion du cyclisme

 

109e édition de Paris-Roubaix

Ca sera beau et sec dimanche côté météo pour la… 109e édition de la Reine des Classiques, Paris-Roubaix.

Au menu des coureurs, 258 kms entre Compiègne et Roubaix, avec en bonus la traversée de 27 secteurs pavés. Les moments forts sont toujours les mêmes: Troisvilles parce que c’est le premier secteur, Arenberg parce que c’est la tranchée étroite de mauvais pavés ou il se passe toujours quelque chose, Mons-en-Pévèle parce que c’est long et Le Carrefour de l’Arbre parce que c’est le dernier gros secteur pavé pour faire la différence avant l’arrivée, située 17 kms plus loin. À noter que les organisateurs, ASO, ont légèrement modifié le parcours cette année en ajoutant 3 secteurs, deux avant Arenberg et un après.

Les favoris

Sans l’ombre d’un doute, Cancellara en premier lieu. On sent le champion suisse revanchard après son demi-échec dimanche dernier sur le Ronde. Cancellara a déclaré, plus tôt cette semaine, que ses rivaux devaient penser à "attacher leur ceinture" lorsqu’il se portera en tête de peloton…

Tom Boonen. Parce qu’on ne peut pas écarter un triple vainqueur de la liste des favoris. Boonen a la pression, celle de son équipe en particulier. Il se doit de réussir dimanche !

Sylvain Chavanel. Parce qu’il a les jambes en ce moment. Et il jouera à domicile…

Thor Hushovd. Parce que lui aussi est un habitué des podiums sur Paris-Roubaix ces dernières années et qu’il dispose, sur le papier, d’une puissante équipe (Hammond, Farrar, Haussler, Klier, Lancaster, Van Summeren). Et parce que Garmin-Cervelo doit obtenir des résultats, ayant peu gagné jusqu’ici en 2011.

Pozzatto. Lui aussi un habitué du top-10 ces dernières années. L’Italien est en bonne condition, c’est évident. Il a surtout la pression de Katusha et Andrei Tchmil, le manager et ancien vainqueur de Paris-Roubaix, qui commence à perdre patience devant le manque de grands résultats de la part de Pozzatto. Saura-t-il prendre l’initiative ? Pozzatto ressemble pour moi à Hincapie: toujours là, toujours placé, mais très rarement vainqueur…

Alessandro Ballan. BMC a un bon coup à jouer avec Hincapie et Ballan, lui aussi à la recherche d’une grande victoire pour signer son retour au premier plan après quelques mois de galère.

Juan Antonio Flecha. Discret sur le Ronde, l’Espagnol attend toujours une grande victoire sur la scène des Classiques du Nord. Son équipe Sky sera à son service.

Les outsiders

Georges Hincapie. L’Américain vieillissant est l’un des plus expérimenté sur Paris-Roubaix. En bonne condition, qui sait ce qu’il peut faire si la chance lui sourit enfin ?

Stin Devolder et Bjorn Leukemans. L’équipe Vacansoleil n’a pas la stature des puissantes formations du peloton, mais ces deux coureurs peuvent créer la surprise et possèdent le coffre pour gagner dimanche.

Sébastian Langeveld. On le sait en bonne condition et puissant. Avec Bos et Boom comme équipiers, qui sait ce que Rabobank pourra faire dimanche ?

Peter Sagan. Celui-là peut tout faire. Attention à lui si ca arrive au sprint en petit comité!

L’absent

Philippe Gilbert, qui se réserve peut-être pour les Ardennaises. Pourtant, son démarrage dans le Bosberg dimanche dernier sur le Ronde était sans équivoque: il a désormais la puissance pour s’imposer partout, même sur un parcours plat comme celui de Paris-Roubaix.

Les Canadiens / Québécois

Ils sont trois au départ: le Canadien Michael Barry et les Québécois Dominique Rollin et David Veilleux.

Barry aura très probablement comme mission d’accompagner Flecha le plus longtemps possible.

Pour David Veilleux, un seul objectif: rallier les portes du vélodrome de Roubaix avant qu’elles ne ferment. Go David ! Tu te dois de la finir, celle-là!

Enfin, Dominique Rollin a un bon coup à jouer dimanche selon moi. Paris-Roubaix est probablement la course qui correspond le mieux à ses aptitudes physiques et il l’a déjà faite au moins une fois ; il sait donc comment la gérer. S’il se glissait dans une échappée, je crois que c’est jouable ! Son équipe est également intéressante et expérimentée, avec notamment Guesdon et Chainel, qui pourront le conseiller et l’inspirer. Go Dominique go ! Il faut y croire!

Partager

Précédent

Premier numéro de CyclePresse au Québec

Suivant

Suivre Paris-Roubaix au Québec

  1. bergeron guy

    On espère tous qu’un Québecois arrive le premier sur le vélodrome de Roubaix. Go Dominique Go, David et tous les jeunes cyclistes du Québec regarde tes performances depuis le début de l’année et ne peuvent qu’être inspirés.

    0
    0
  2. Batrick P

    Un autre grand absent, et c’est bien triste: Yohann Offredo. Et personne pour assumer la responsabilité de son accident. Qui permet aux photographes de se trouver à moins de 50 m de la ligne d’arrivée? Qui évalue le préjudice causé au coureur blessé?
    Autre chose. La prise d’antenne de dimanche dernier a montré un évènement: Filippo Pozzatto prenait un relais! Il ne fallait pas le manquer. Celui-là, beaucoup doivent espérer ne pas le voir gagner, y compris dans le peloton, où certains ne manqueront pas d’oeuvrer à ça si l’occasion se présente. Comme tu le dis, Laurent, il ressemble à Hincapie. Peut-être cette raison a-t-elle joué contre le palmarès de l’Etats-Uniens.

    0
    0
  3. Batrick P

    A propos de Pozzato, Simeoni, Armstrong, Nardello,…
    http://www.passionveloblog.com/article-6644678.html

    0
    0
  4. Gauthier

    Mettons un 2$ Sur Geraint Thomas, plus en jambe que Flecha dimanche dernier à mon avis et n’aura pas une cible dans le dos, en plus d’avoir un équipe prête à éclore.

    0
    0
  5. Frédéric

    Côté outsiders, peut-on rajouter Frédéric Guesdon
    (voir Sébastien Hinault) qui sont toujours sur-motivés
    sur cette course, malgré leur âge .. et s’ils ont la chance de leur côté.

    0
    0
  6. Frédéric

    Côté outsiders, peut-on rajouter Frédéric Guesdon
    (voir Sébastien Hinault) qui sont toujours sur-motivés
    sur cette course, malgré leur âge .. et s’ils ont la chance de leur côté.

    0
    0
  7. Une pièce sur Ballan.
    Mais je sens bien Hushovd cette année…voir un champion du monde lever les bras au vélodrome, ça serait génial !
    Boonen est affaibli par sa chute de mercredi au GP de l’Escault, à mon avis il ne sera pas au top.
    Pour ma part j’irais au Carrefour de l’Arbre, ça changera de la Trouée d’Arenberg où je vais d’habitude 🙂

    Et allez Chavanel !!!

    0
    0
  8. zut

    Moi, je veux voir le gros Cancellara décoller à 40…50… voire 60 km de la fin, amener une couple de gars avec lui et les lâcher à la pédale à quelques kilomètres de l’arrivée.

    0
    0
  9. guillaume

    FRED GUESDON a ses chances cte fois, allez savoir je le vois hyper bien placé, l’année passée cancel a démaré dans son dos jme dis que cette fois pourquoi il la prendrait pas sa …roue…faudrait encore pouvoir…MAIS !!

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.