Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Usage du Parc de la Gatineau: un sondage capital

La Commission de la Capitale Nationale (CCN) qui gère le Parc de la Gatineau vient de lancer un sondage en ligne visant notamment à recueillir l’opinion des usagers quant à l’utilisation des promenades l’été.

Rappelons que cette année, au moins trois accidents graves impliquant des voitures sont survenus dans le Parc, certains se soldant par des décès. La vitesse est souvent en cause.

Le nombre de cyclistes empruntant la route du Parc est également en hausse constante, rendant parfois difficile la cohabitation vélo-auto. La tension monte.

Une solution envisagée serait la fermeture de la route du Parc certains soirs dès 18h afin de promouvoir le vélo et de limiter les tensions avec les automobilistes. La CCN pourrait également envisager la fermeture des promenades la nuit pour éviter les débordements.

À consulter, cet article publié sur le site de Radio-Canada ce matin.

Il faut donc répondre massivement au sondage, il en va de l’avenir du vélo dans le Parc. C’est ici, et ca ne m’a pris que cinq minutes. C’est notre chance de nous exprimer!

Partager

Précédent

Radio Bidon #14

Suivant

Paul Sherwen: quel héritage, vraiment?

30 Commentaires

  1. Igor

    Il y a eu exactement la même chose avec le circuit de Longchamps à Paris.
    La solution a ete d’interdire, avec portails et obstacles, la circulation automobile sur certains tronçons, avec surveillance policiere sur les autres. C’est beaucoup mieux.
    L’idéal est d’avoir des crcuits vraiment dédiés à chaque activité et le plus est d’avoir l’éclairage et le nettoyage, mais là on peut rêver. …
    Il n’y a pas de miracle si l’on mélange les activités, cest tensions,frictions et accidents souvent tres graves.

    0
    0
  2. thierry mtl

    En même temps, à Sherbrooke, le MTB tente de conserver son accès au parc Bellevue.

    À ce sujet, le Québec devrait interdire les MTB a assistance électrique dans les « singletrack » comme au USA. Sinon, la grogne va monter et les parcs (privés et publiques) vont tout rejeter en bloc, sans faire de distinctions.

    0
    0
  3. Martin C

    Le parc ne doit pas être une voie de transit. Seuls les utilisateurs du parc devrait y avoir accès. Pourquoi ne pas avoir un péage pour les voitures?

    0
    0
  4. Edgar Allan Poe

    Ce n’est apparemment pas mieux outre-Atlantique que dans la France métropolitaine.
    Près de chez moi, des pistes cyclables voient enfin le jour, après plus de 30 ans de promesses électorales, mais elles ont l’inconvénient de ne pas être réservées aux seuls cyclistes. Elles sont donc le lieu de promenade de certaines populations, parfois très âgées, de rollers, de skaters, de clubs de marcheurs, de landaux, de trottinettes, de promenades pour les chiens que l’on sort sans laisses, puisqu’il n’y pas de voitures…Bref, ces pistes (exemple Via Fluvia) sont très compliquées à emprunter pour les cyclistes. Et les cyclistes qui n’empruntent pas ces pistes sur les zones où elles existent, se font chahuter (pour ne pas dire plus) par les automobilistes qui ne comprennent pas pourquoi les cyclistes ne roulent pas sur les pistes qui leur sont soi-disant destinées…

    0
    0
  5. Wolber

    EAP, un autre phénomène qui se mets en place au sortir des villes, ç est la sur fréquentation des automobilistes , tentant d échapper aux bouchons provoqués par le surnombre de voitures et les politiques de déplacement mises en place, sur les petites routes qui nous permettaient jusqu alors de rouler dans une relative sécurité .
    Coincés , retardés, pressés de rattraper de le temps perdu , l arrivée sur ces « itinéraires bis » des automobilistes va encore compliquer notre pratique.

    0
    0
  6. noirvélo

    @ EAP et Wolber ,

    tout à fait d’accord avec vous , parallèlement il y a des départementales et même des voies rapides aux petits accès (!) mais les automobilistes frustrés donc nerveux se défoulent sur ces petites routes ! et je ne me plains pas trop étant frontalier avec l’Allemagne . Leurs pistes cyclables sont nombreuses et assez bien entretenues , par contre point de vue « signalisation » c’est souvent la pagaille chez eux mais leurs routes sont « nickels » et les conducteurs respectueux, tolérants avec les cyclistes pour peu que tu restes bien à droite , en ligne … même si tu pars à la faute!
    Toujours le même procès , le respect des uns envers les autres et vice versa … Je le reconnais , en roulant avec les potes , j’ai souvent « honte » de leur comportement et ne cesse de les invectiver ! las … Je roule donc de plus en plus seul et les relations avec les autres (automobilistes) sont très bonnes , un signe de la main et laisser la priorité à une voiture non prioritaire … Je me fais un « pote », ne me fait pas « écraser » et il y a deux heureux … (que ça reste entre nous, hein , chut, ? je ne prépare le CLM des mondiaux ,non plus … Manger , boire , pisser , m’arrêter devant un panorama , un « bonjour à la mamy » quand je veux , font partie , avec la politesse octroyée aux autres , des petits plaisirs d’une sortie bien réussie !

    0
    0
  7. noirvélo

    Et … la « politesse décontractée » ne m’empêche pas une moyenne de 27-28 km/h par sortie avec du dénivelé (pas trop quand-même!) …

    0
    0
  8. Le Bourrin Ardéchois

    L’utilisation des pistes cyclables pour de nombreux usages différents traduit la forte demande d’infrastructures hors voitures. Un excellent exemple vient d’Annecy. Les véhicules à moteur ont tout phagocyté par leur seule puissance. En l’absence de politique, seule la loi du plus fort agit. Remarquons que même à l’arrêt, les voitures ont monopolisé les espaces de vie. Jeune, je jouais au foot dans la ville. Maintenant, tout est parking sauf quelques rares endroits tellement préservés que jouer au foot est interdit. Alors, on s’insurge de l’agressivité des jeunes, on fait des plans contre l’obésité…

    0
    0
  9. noirvélo

    Au Bourrin ,

    ok avec toi , à 12 ans on jouait la coupe du monde 70! à
    6 ou 8 copains , on enlevait nos « survet » pour faire les « buts » sur un bout de goudron ou un terrain vague …et on avait même des ballons de trop …sans compter le bonheur et l’envie …

    0
    0
  10. Le Bourrin Ardéchois

    Et ainsi on n’était pas obèse

    0
    0
  11. thierry Mtl

    les premiers tests antidopage donnent déjà des résultats dans l’enduro (world series) où seuls les temps en descente sont comptés.

    voir sur Pink Bike :
    Richie Rude & Jared Graves Failed Drug Test at EWS France

    Deux des plus grosses pointures de ce sport sont positifs par les tests de l’AFDL. Des premiers de rangs.

    0
    0
  12. Le Bourrin Ardéchois

    On lui fête ses 107 ans en lui collant un maillot sponsorisé, en convoquant des photographes et caméramen, et en l’entourant de gogos applaudissant dans les mêmes maillots sponsorisés.

    0
    0
  13. mica

    LBA: comme tu y vas…si j’ ai bien vu, le maillot sponsorisé est celui de la cyclo sportive ,  » L’ Ardéchoise » ça ne me semble pas bien grave et on voit souvent bien pire! Ton commentaire est surprenant, d’ autant plus que ton pseudo semble indiquer une certaine proximité avec cette trés belle région.

    0
    0
  14. Le Bourrin Ardéchois

    Bien sûr que ça vaut mieux que d’attraper la scarlatine. Mais de voir ça aussi marchandiser est symptomatique d’un monde qui, comme aurait dit feu mon grand-père, ne respecte plus rien?
    Et crois moi que j’ai aimé courir l’Ardéchoise. Même que je voulais la gagner, et que ça s’est terminé à l’hôpital.

    0
    0
  15. mica

    LBA: je ne doute pas un instant de ton attachement pour « L’ Ardéchoise » et pour le cyclisme en général.
    Respect, donc, pour tout cela, et respect infini, aussi, pour le large centenaire qui arborait, somme toute, une petite pub. plutot sympa.

    0
    0
  16. Garolou

    Wow se tenir en équilibre sur un vélo à 107 ans c’est déjà un exploit…. Bravo

    0
    0
  17. Edgar Allan Poe

    Je rejoins LBA.
    La recherche de la lumière par le créateur de cette cyclo, par l’intermédiaire de M Marchand, exaspère beaucoup de monde, même parmi l’équipe des organisateurs.
    Ce brave papi est trop souvent mis en perspective dans les médias de façon grotesque, bien que cette fois-ci, on ne l’ait pas traîné sur les plateaux TV, tel une bête de foire, avec un regard à la fois compatissant et complice du présentateur vers le spectateur, confronté à la surdité relative de M Marchand, comme à son accent et son franc parler. Je vous laisse juger de l’épisode du record de l’heure…
    Sur le maillot officiel de l’Ardéchoise figure le nom d’un homme, chef d’entreprise.
    LBA, la Vercors-Drôme, c’était autre chose, question parcours, non ?
    Deux anciens TdF viennent de mourir à 95 et 98 ans. 1 heure de vélo à 107 berges, ça, c’est du sport !

    0
    0
  18. Le Bourrin Ardéchois

    Le parcours de l’Ardéchoise est quand même chouette. La Vercors-Drôme, j’ai adoré le parcours quand il allait chercher le Rousset par Cavalli, la Croix, Mérignac, puis rentrait par Lachau, Malatra, Bataille et Tourniol. Mon échappée là-bas avec Olivier Buisson est un très beau souvenir, même si ensuite Michel Roux nous avait mis au pas!
    Oui, ce brave Robert Marchand est exploité comme une bête de foire, et c’est dérangeant.
    Ce gars mérite probablement le respect, mais je ne vois pas ce que sa longévité a à y faire.
    Il aurait fait je ne sais quel maladie mortelle il y a quelques dizaines d’années qu’il serait moins admiré…
    En fait, c’est simple, l’humanité a produit des chefs d’oeuvre de toute sorte. Il y a de quoi s’en délecter pour 100 vies. Seulement voilà, ouvrir un livre (par exemple) demande un effort, qui même récompensé au centuple reste un effort. Et dans notre paresse infinie et non assumée (le problème est là), on se jette sur la facilité. Misère.

    0
    0
  19. mica

    EAP LBA: Je sens poindre en vous, quand même, une certaine rancoeur, est ce parce que vous étes du coin de l’ Ardéchoise??…un certain contentieux avec l’ organisateur dont le nom apparaitrait sur le maillot en question?
    Peu importe, encore longue vie à Monsieur Marchand!
    Et pour beaucoup de pouces baissés en plus: cela nous confirme que le vélo est quand même plutot le sport du 3 emme age, voire du quatriéme!

    0
    0
  20. Le Bourrin Ardéchois

    Pas de rancœur à percevoir contre l’épreuve l’Ardéchoise. Juste quelques faits portant sur la marchandisation généralisée jusqu’aux 107 ans de Robert Marchand.
    On reste loin du dépôt de propriété commerciale du numéro de matricule d’emprisonnement de Nelson Mandela ou des phrases du texte I had a dream de Martin Luther King par leurs héritiers, jusqu’à des conflits intra-familiaux bien loin des idéaux de leur ancêtre (« ça paiera mieux sur un tee-shirt ou sur un ballon, ou sur un yaourt? », « dans un texte chanté par lui ou par l’autre »).

    0
    0
  21. mica

    c’ est la tréve en cyclisme sur route et encore une fois, je me permettrais de faire du HS.
    D’ abord, encore une fois, pour pousser un « coup de geule » et cela concerne le cyclisme sur piste. C’ est la 3emme manche de la coupe du monde (à Berlin)et toujours pas, au milileu des compétitions, la moindre épreuve de poursuite individuelle. Enfin, au bout de 2 mois, l’ apparition, presque fortuite d’ un Km départ arrété.
    Je ne sais que trop que ces 2 épreuves ont été bradées par L’ UCI et ne figurent plus au programme des JO (peut étre à cause de la pléthore d’ événements dans trop de sports….). Il aurait été malgré tout souhaitable que la fédération sauvegarde ces 2 spécialités qui ont leur cohérence propre.
    A coté et au dela du sprint (vitesse: épreuve d’ explosivité) le kM est (était…? …) l’ épreuve de « tolérance lactique » c’ est à dire celle qui se dispute en résistance anaréobie, et que l’ on ne peut maintenir au dela des 50 ou 60 secondes…c’ est pour cela que le dernier tour est réalisé souvent à la limite et dans la souffrance!
    Au dela se trouve (se trouvait…?…) la poursuite individuelle qui elle aussi posséde sa propre cohérence: course qui se dispute à la limite de la puissance maxi aérobie ( c’ est à dire à la puissance que l’ on peut soutenir pendant 5 ou 6 minutes maximum (environ 4 mn 15 secondes pour les poursuites fixées à 4 Km) (VMA pour les coureurs à pied).
    Bref, avec la vitesse, le Km et la pousuite, le cyclisme sur piste avait une cohérence propre qu’ il a perdu au profit des aléatoires, souvent injustes et dangereuses épreuves en peloton.
    J’ ajouterai, pour en finir, que la poursuite individuelle était une parfaite transition entre la piste et la route et que de grands routiers polyvalents étaient souvent d’ extraordinaires poursuiteurs (Coppi, Anquetil, Riviére, Altig, Bracke, Merckx…j’ en passe…).
    On nous dérobe le vrai cyclisme au nom du soit disant « spectaculaire » qui n’ est souvent que de la « poudre aux yeux).
    Si Mr Lappartient pouvait se pencher sur le probléme (au lieu de mesurer les socquettes) un grand progrés serait fait….mais, mazette, je peux toujours réver!

    0
    0
  22. mica

    ça ne réagit pas trop!
    Je sais bien qu’ il existe d’ autres sujets de préoccupation ..en France et ailleurs …peut étre.
    Tiens, encore au sujet de la piste il faut noter que lors de la coupe du monde à Berlin ces jours ci les équipes Canadiennes de poursuite par équipe ont pris les médailles de bronze, aussi bien chez les filles que chez les garçons, et ça, dans des temps canon.
    Notez que ces équipes sont largement supérieures aux équipes Françaises, Belges, Italiennes ou Russes, par exemple.
    La poursuite par équipe est une spécialité remarquable, dont on pourrait parler largement et révélatrice de la vitalité cycliste d’ une nation!
    Toujours pour faire réagir et peut étre provoquer un peu, ne pourrait on pas « fusionner » le VTT avec le Cyclo cross; je trouve que cela fait un peu double emploi et ça aurait le mérite de clarifier,un peu, les choses. Ce n’ est qu’ une idée qui, je crois, va faire hurler, mais en cette période de calme cycliste il faut émettre des idées….à moins que l’ on se borne à mesurer la hauteur des socquettes avec des métres rubans de couturiéres….(j’ ai rien contre les couturiéres!)

    0
    0
  23. Edgar Allan Poe

    Le VTT et le CC sont deux choses différentes, Mica.
    Près de chez moi, au vu de l’état des chemins et pistes forestières, l’usage d’un vélo de CC ou Gravel, limiterait considérablement les possibilités de parcours dans les bois.
    De plus, les 2 types d’épreuves sont plus faciles à organiser que les courses sur route et elles bénéficient encore d’un bon taux de participation. Pourquoi s’en priver ?

    0
    0
  24. beus

    « fusionner » le VTT avec le Cyclo cross !!

    Je rêve ^^

    0
    0
  25. plasthmatic

    Double-emploi ?! Il faut n’avoir jamais pratiqué l’un et l’autre, voire regardé et imaginé avec attention le type d’effort, le type de pilotage demandés par l’une et l’autre discipline, pour juger d’un double-emploi, même un peu ! Encore moins s’être demandé pourquoi une part non-négligeable (la grande majorité ?) des coureurs de cyclo-cross ne pratiquent pas le VTT, et réciproquement. qu’il y ait des points communs aux deux activités, c’est une évidence, certains performent d’ailleurs dans les deux, mais enfin … Bon …

    0
    0
  26. mica

    plastmathic: ce n’ était qu’ une idée, ça ne va pas plus loin.
    Mais entre la route, la piste (et ses trop nombreuses épreuves en peloton) le cyclo cross, le VTT, le VTT de descente, le BMX, le BMX freestyle, le trial, le Ballon vélo, le cyclisme artistique (ces 3 ou 4 derniéres un peu marginales, je vous l’ accorde), je trouve que le vélo est pléthorique! Bon, c’ est certainement sa richesse et notez qu’ en vélo de route, une classique plate n’ a rien a voir avec une classique bosselée, ou carrémenr montagneuse. Idem pour une étape de cols et un clm….etc…etc.
    IL est sur qu’ un passionné de cyclisme ne peut pas s’ ennuyer…

    0
    0
  27. plasthmatic

    Et puis, le pratiquant ne fait pas toujours le spectateur. Pour ma part, quand je lâche le vélo de route (surtout l’hiver), c’est pour un vtt. J’ai vraiment le goût pour son pilotage, ses risques, son type d’effort, l’environnement bien sûr. Le vtt est certainement d’ailleurs le domaine où aurait dû me conduire mon gabarit de mouche, si je n’avais pensé que « performance-rentabilité ». Pour autant, ce sont les dates des courses de cyclocross que je repère aussi soigneusement que celles des classiques de printemps sur route. Et puis, j’ai l’ipression que le cyclo-cross, comme la poursuite à d’autres égards et pour d’autres qualités (dont je suis totalement dépourvu), c’est vraiment une discipline « de base » du vélo.

    0
    0
  28. mica

    Plasmathic: je pense que tu as raison sur le coté pilotage du VTT et par ailleurs, ce coté ne constitue t’ il pas la différence essentielle avec le cyclo cross?
    Je crois aussi que le coté cross (avec portage du vélo) rarissime, me semble t’ il en VTT constitue aussi une grande différence entre les 2 disciplines.
    L’ aspect boueux du cyclo cross, souvent poussé à l’ extréme, devrait inciter à aller vers des parcours plus « secs » et se dégradant moins en cas de pluie.
    En tout cas et finalement, j’ admets volontiers qu’ il sagit de aspects fondamentaux du vélo.
    PS: merci pour le petit coup de chapeau pour la poursuite…si nous pouvions étre nombreux à penser cela…

    0
    0
  29. nikko

    Ces derniers échanges prouvent une fois de plus que Mica ne connait rien au cyclisme, il n’est qu’à voir que toutes ses références s’arrêtent à l’ère Merckx. Ses connaissances (réelles semble-t’il)en aérodynamisme ne sont que de la poudre aux yeux.

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.