Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Une étape bidon (titre inspiré de « noirvélo »)

Les membres du jury du GP de la combativité a dû se creuser la tête hier pour trouver un coureur pour le dossard rouge, c’est dire l’ennui de cette 5e étape vers Privas.

En fait, comme l’a souligné Steph, la combativité aurait dû être décernée hier au téléspectateur qui a eu le courage de regarder l’intégralité de l’étape!!

12 ans. Douze ans que ce n’était pas arrivé sur le Tour: une étape sans échappée. Rien. Gruppo compacto, le peloton a musardé toute la journée, c’était à crever d’ennui. Yohann Offredo en studio a risqué la crise cardiaque, et pas sur son vélo… Y’a juste les Ineos qui l’ont réanimé en tentant une bordure à 9km de l’arrivée, mais le vent n’était pas assez violent pour que ça casse.

On a cependant eu droit à un beau sprint classique, avec un train SunWeb bien organisé dans le dernier kilomètre pour lancer Cees Bol. Van Aert était surpuissant derrière, tout seul sans équipier, ça se sentait déjà aux 500m qu’il avait de la réserve. Ça a tout de même été serré sur la ligne, preuve que ce Cees Bol, 25 ans, est tout un sprinter aussi.

Bref, une étape pour rien.

Et pourtant… jamais une étape aussi nulle n’aura fait couler autant d’encre.

Pour un bidon…

Le maillot vert a changé d’épaule: exit Sagan, bienvenue Sam Bennett. La Deceuninck n’a pas tout perdu…

Évidemment, la surprise du jour est venue après l’arrivée: Julian Alaphilippe dépossédé du jaune pour ravito illégal, soit à l’intérieur des 20 derniers kms de l’étape, ce que le règlement interdit. 20 secondes de pénalité.

Aie. C’est le soigneur chez Deceuninck qui a dû mal dormir la nuit dernière… une grosse erreur qui fait très amateur pour une équipe qui se dit et qui se vend comme très professionnelle (The Wolfpack).

Du coup, voici Yates en jaune. Comme l’a écrit Mica, quelqu’un a-t-il pensé à vérifier la hauteur de ses chaussettes hier à l’arrivée de l’étape?!

Les règlements sont là, les commissaires les appliquent, point barre.

Sauf que.

Sauf que je juge la pénalité pour ravito illégal trop sévère. 20 secondes c’est énorme!

Pourquoi?

Parce que pour moi, la seule matrice de comparaison, c’est les bonifs. Aujourd’hui en haut de la Lusette, ce sera 8 secondes pour le premier. Sur la ligne, le premier empoche 10 sec de bonification. Dix secondes pour un tel effort.

Les 20 secondes pour ravito illégal apparaissent dans ce contexte excessives. 5 ou 8 secondes maximum apparaitrait plus raisonnable, moins apte à fausser la course. Surtout que de prendre un bidon à 17km de l’arrivée n’est susceptible en rien de fausser la course; au pire, c’est le coureur lui-même qui se nuit, prenant un bidon plein, donc ajoutant du poids en vue de l’arrivée.

Alaphilippe, avec cette pénalité, se retrouve d’un coup rétrogradé à la… 16e place du général. Une sacré valise. Il a certainement pris un coup au moral, il faudra voir s’il aura une réaction d’orgueil aujourd’hui.

Le Mont Aigoual

191 kms aujourd’hui, rien à signaler sur les 155 premiers kms, mais installez-vous confortablement pour la dernière heure de course, ca devrait être intéressant.

Je pense que des costauds partis tôt dans l’étape et qui sont loin au général pourraient résister au retour du paquet dans le final, s’ils ont suffisamment d’avance au pied de la Lusette. Ça, c’est pour la victoire d’étape.

Pour les favoris du Tour, ça se jouera probablement dans la Lusette, il y a deux kilomètres à plus de 10% sur le haut du col. Les Jumbo et/ou les Ineos imprimeront probablement un gros tempo dès le pied, pour préparer les attaques qui surviendront sur les pentes les plus abruptes.

Après, il faudra tenir sur les 8 derniers kms, assez roulants. Les écarts créés en haut de la Lusette pourraient bien se figer jusqu’à la ligne d’arrivée. Yates, Roglic, Alaphilippe, Dumoulin sont d’excellents candidats pour prendre du temps sur les autres.

Autour du Tour

L’état des troupes du côté de la FDJ:

Humour. Dans le registre, on fait difficilement mieux que Dans la musette. Excellent!

La caravane publicitaire du Tour 2020. Mon Dieu! que de souvenirs d’enfance… et les meilleurs, c’est Cochonou!

Mécano sur le Tour, c’est du boulot aussi:

Partager

Précédent

Tour: on sait qui sera dans le coup!

Suivant

Il faut attaquer Bernal maintenant!

20 Commentaires

  1. Jean michel

    On n’est pas avec des enfants de choeur…Des equipes pro, qui font le Tour, avec des DS vieux briscards, connaissent les regles. En fait, en premiere semaine,perdre 20 secondes n’ est pas un drame, et permet a l’equipe de Alaphilippe de ne pas avoir a controler la course toujours devant, mais laisser le boulot a d’autres, surtout avant une etape de montagne.

    Meme chez les amateurs, on fait des « trucs », alors a ce niveau.Et les medias on trouve le « drame  » du jour!

    0
    0
  2. pijiu

    Bon pas trop d’accord avec l’étape bidon / manque de spectacle.

    J’ai regardé les dix derniers kilomètres, j’ai trouvé l’étape sympa. Personne n’est forcé à regarder cinq heures d’étapes de plat…

    Et ça reste du vélo. Quand je fais quatre heure de plat, surtout avant ou après une grosse sortie avec des bosses, c’est aussi super chiant, il ne se passe rien, je roule tranquille. Bref c’est du vélo, un sport d’endurance où les gars ne peuvent pas toujours être à bloc. Ca fait partie du charme de ce sport et en tant que pratiquants, on devrait en être conscients et être un peu plus réalistes en termes d’attentes.

    0
    0
  3. alano39

    Superbe titre pour cet article.
    Erreur des Deceuninck ou acte volontaire?
    Ce point du règlement est connu de tout le monde et il est enfreint que dans les cas d’urgence. Je ne pense pas qu’il y avait urgence hier.
    Deceuninck n’a pas l’équipe pour cadenasser la course et cette stratégie de conservation du maillot les privait de toute victoire d’étape et de courir après le maillot vert. Bennett se retrouvait seul aux arrivées et aucun coureur ne pouvait tenter sa chance.C’est une équipe de gagneurs pas d’équipiers modèles qui n’auraient aucune ambition personnelle.
    Alaf dit ne pas viser le général et avec le maillot il ne pouvait pas jouer les étapes.
    Clairement l’étape d’aujourd’hui va nous renseigner. Si Alaf saute on comprendra que Deceuninck avait anticipé cette perte du maillot et que la stratégie est orientée sur le maillot vert et des victoires d’étapes.
    Personnellement je pense qu’Alaf ne se voit pas jouer le général et qu’une seconde victoire d’étape le comblerait. Il pourrait ainsi garder du jus pour les classiques et essayer d’accrocher un autre monument à son palmarès. Finir 5 du tdf et louper les classiques et le mondial ne serait pas le bon choix. Alors que faire 30 du tdf (avec 2 victoires d’étapes et 3 jours en jaune) et gagner un ou 2 monuments serait un résultat extraordinaire.
    A sa place je choisirais la seconde option.
    Il ne doit pas sortir cramé de ce tdf comme l’an passé. Et je crois qu’il a bien retenu la leçon. La configuration de la saison ne permet pas de disposer de périodes de récupération donc il faut s’économiser en course. De toute façon il a déjà réussi son tdf depuis une semaine on ne parle que de lui et il a gagné là où on l’attendait pour prendre le maillot.
    Les principaux protagonistes pour le général de ce tour sont Pinot, Yates, Roglic, Dumoulin, Quintana, Pogacar, Martin, Chaves, Lopez et Bardet. Des gars qui n’ont que le tdf comme objectif et pour qui la fin de saison n’est pas une priorité.
    Roglic a endossé le rôle du favori à lui et son équipe de supporter le poids de la course et ce dès aujourd’hui. Message très clair adressé par la Deceuninck et validé par tout le peloton.

    0
    0
  4. noirvélo

    Ok pijiu,

    « Ca reste du vélo » … Mémé , »casque blanc » , avec son « Col de cygne Torpédo » en route pour Super U avec son sac à provision et le garde boue arrière qui se « balade » , c’est aussi du vélo …
    Plus sérieusement, oui , nous roulons , avec des vélos de « pro », des tenues de « pro » , l’attitude (si possible !) et même DEUX BIDONS dont on garde un peu « d’Oversteam » jusqu’à la fin de la sortie , passée les 20 bornes sans ravito , ou maladroit ,ou soupçonneux !!!
    N’oublions pas , il y a « nous autres » et les pros, le « système », les intérets en jeu , la surmédiatisation ,les enjeux « politiques » de la chose , sans compter la masse salariale , le prix total du matos évoluant pendant trois semaines , le COVID qui fait du chantage à tout le monde …
    Perso je m’en fiche du Tour (dans le sens émotionnel), que je regarde , un peu blasé , en septembre, à un moment un peu déprimant d’automne, annonçant un long hiver alors que ce printemps 2020 fut inexistant et l’été interrogateur !
    Par contre ,je me répète , les Classiques m’enthousiasment toujours autant , ne me font pas dormir et m’excitent surtout les Flandriennes sous la pluie et vent de côté …
    Oui , ils ont le droit de se « reposer » et ça les rend plus humains , plus dans la norme , parce que les 30 dernières bornes de plat qui se succèdent souvent jours après jours à 60 à l’heure ou les 7 bornes vers Orcières-Merlette à env. 26km/h sur du 6-7% de moyenne me gardent trop souvent « lucides au point de fermer les yeux » … Trois semaines c’est long et personne ne nous oblige à regarder toutes les étapes de bout en bout (avec commentaires) scotchés à l’écran … Nous avons tous les CHOIX !

    0
    0
  5. mica

    Jean michel: à force de « faire des trucs », comme tu le dis, « même en amateurs » le cyclisme est en train de se vider de sa substance et j’ aimerais bien savoir combien de milliers de licenciés il perd chaque années.
    (hormis peut être le BMX ou le VTT).
    Et, même Jalabert le dit: « un maillot jaune ça se respecte » or, si Alaph. a perdu son maillot jaune volontairement, ce n’ est pas respectable….
    On avait vécu son émotion tellement compréhensible lors de la prise du maillot, que l’ on ne comprendrait pas une défection volontaire.
    Imagine un jeune d’ une dizaine d’ années candide et encore plein d’ illusions, qui s’ intéresserait au TDF (ça peut encore exister ,quoi que rare), j imagine son désarroi devant ces turpitudes et ces eaux troubles ,et , d’ apprendre, en plus, qu’ il n’ y a pas que ça, un crêve coeur…..!
    Alano: tu nous donnes une longue liste de favoris du TDF, trés bien, mais il semble que tu ais oublié
    Bernal, acte délibéré ou simple oubli?
    Allez, pour contrebalancer la journée d’ hier, ils vont nous faire ce jour une étape « du feux de dieu » comme aurait dit Jean René (Godard), car ils ont tous, DS y compris le sens de la mise en scêne , ça va fuser de toute part, même et surtout si c’ est artificiel.
    Ils peuvent nous la jouer « façon critérium » mais ils ne sont pas les seuls coupables, car 22 jours il faut tenir…..une bonne quinzaine suffirait largement.

    0
    0
  6. steph

    Mica : « Allez, pour contrebalancer la journée d’ hier, ils vont nous faire ce jour une étape « du feux de dieu » »

    Ouais et d’ailleurs pour changer un peu des pronos tradis (tiercé de l’étape, etc…) on pourrait varier les plaisirs : Par exemple : « classer le trio Sepp Kuss / Wout Van Aert / Primoz Roglic dans l’ordre de celui qui ouvre la bouche en premier pour respirer dans le final du Mt Aigoual (Pour départager les ex-eaquo : A quelle distance de l’arrivée à 100m près)
    Je commence : WVA, PR et SK en dernier et à 2,3 km du sommet.

    0
    0
  7. teph

    Mica : « Allez, pour contrebalancer la journée d’ hier, ils vont nous faire ce jour une étape « du feux de dieu » »

    Ouais et d’ailleurs pour changer un peu des pronos tradis (tiercé de l’étape, etc…) on pourrait varier les plaisirs : Par exemple : « classer le trio Sepp Kuss / Wout Van Aert / Primoz Roglic dans l’ordre de celui qui ouvre la bouche en premier pour respirer dans le final du Mt Aigoual (Pour départager les ex-eaquo : A quelle distance de l’arrivée à 100m près)
    Je commence : WVA, PR et SK en dernier et à 2,3 km du sommet.

    0
    0
  8. obiwan

    @noirvélo et @mica: ok boomers

    Les « complotistes » ont pris la tête sur les réseaux sociaux. Signe d’une époque malade, gavée à la stupidité. Alaphilippe qui perd volontairement le maillot jaune hier, alors qu’il lui suffisait de ne pas s’arracher avant-hier, tout une logique…

    Mais voila, il faut faire croire qu’on est intelligent, qu’on en sait plus que les autres.

    Il y a des experts ici.

    Pour info, la limite du ravito, c’est 15km aujourd’hui.

    « Ne jamais attribuer à la malveillance ce que la bêtise suffit à expliquer », le rasoir d’hanlon… moins barbant que l’étape d’hier, surement.

    0
    0
  9. Bigmouse

    Bon bah comme annoncé une échappée avec lutsenko et van avermart! Reste plus que la prédiction prise du maillot jaune pour valider lol et dire que j’ai jeter ma boule de cristal hier soir car elle n’avait pas prévue la pénalité de l’alaph Lol

    0
    0
  10. alano39

    Oups j’avais oublié Bernal mais je ne le vois pas gagner. Mais clairement il fait parti des protagonistes. Je ne comprends pas cette nouvelle mode qui consiste à invoquer à toutes les sauces le respect du maillot jaune. Selon cette nouvelle lubie ceux qui ont le moins respecté le maillot seraient les grands champions. Tous prenaient soin de prendre le maillot au bon moment. Hinault le perdait pour mieux le reprendre (ex:1981). Idem pour Merckx et Indurain. De mémoire 3 coureurs ont pris et gardé le maillot durant tout le tour Bottechia, Nicolas Frantz et Romain Maes.
    Anquetil a presque réussi puisqu’il le prend à son équipier Darrigade au terme de la seconde demi étape de la 1ere journée sur le tdf 1963. Ce qui fait qu’il a revêtu le maillot jaune du 1er au dernier soir.
    Selon cette nouvelle mode seuls ces champions ont respecté le maillot jaune. Ca fait pas bcp.

    0
    0
  11. slam99

    Saison atypique, Tour atypique… Les équipes qui visent le CG ont intérêt à prendre le maillot jaune tôt. Le risque de chambardement est si grand – annulation d’étapes, retrait d’équipes – et la possibilité que le Tour soit écourté est si vaste, aussi bien porter le maillot quand cela arrivera.

    0
    0
  12. Thierry mtl

    Wow, Lutsenko a monté aussi vite (même un peu plus) les 20 derniers km en solo, que tout le groupe des favoris.

    c’est Lutsenko qui était en feu ou les favoris qui ont pris ça relaxe. Clairement la seconde option si on voit la lourde composition du groupe des favoris. Jumbo Visma n’a même pas essayé de tirer, se contentant de suivre Ineos et les autres. Gesink a explosé très tôt.
    Contre toutes attentes,Jumbo n’avait pas envie de se casser la tête… mais à quoi jouent-ils ?
    Étrange étape.

    0
    0
  13. Steph

    Déclarations à l’arrivée :

    Julian:
    « Je suis mal dans ma peau
    En coureur très beau
    And I just go with my pince à vélo
    J’suis bidon. J’suis bidon.  »

    Et Jésus dit : Amen, amen, je vous le dis: Tous ceux qui sont venus avant moi sont des voleurs et des bandits » Evangiles selon Saint Michelle(Ferrari) 10.1

    0
    0
  14. Steph

    @obiwan : cherche pas, c’est une chanson de boomer (1976) 🙂

    Moi j’aime bien les padawans qui veulent passer leur » C.A.P. Jedi » et qui ânnonent « ok boomer ». Tant qu’ils bossent pour financer ma retraite et payer ma coloscopie. 😉

    Déclaration du vainqueur : « У меня все хорошо. Вино доволен ! »**
    ** « Moi tout bien faire, Vino content ! »

    0
    0
  15. Steph

    Sepp : « Du coup demain on a décidé de faire l’étape en gardant le masque et en conservant une distanciation sociale de 5 mètres entre chaque équipier du train pour emmener Wout au sprint ». On aime bien la déconne. A part Tom.

    0
    0
  16. noirvélo

    @ obiwan ,

    je préfère être « complotiste » avec une ouverture d’esprit « dans la mesure » , que naif … L’histoire nous a fait découvrir les « produits » , amphétamines , cortisone , anabolisants , EPO , hormones de croissance , produits masquant , transfusions , moteurs électriques etc , sans compter toutes les combines entre DS par oreillettes (les DS ne veulent pas les enlever , on a compris , enfin moi , pas toi évidemment ) alors laisse moi , perso , avoir un certain recul et une vue d’ensemble permise à un vieux singe qui sait encore faire la grimace (tout en ayant la bonne foi et les capacités morales à assumer ses erreurs lorsqu’elles se présentent …
    Les complotistes , c’est comme les « fake news » , ils sont tous bien nés quelque part … et pour de bonnes raisons .
    Je respecte ton opinion dans la mesure où elle est polie envers la mienne , CQFD .

    0
    0
  17. Christian

    Comme le dit Mica, c’est pas comme ca qu’on va interesser les jeunes… Ce sport meurt à petit feu et ca ne semble perturber personne.

    Il serait temps que les différents acteurs (courreurs, DS, organisateurs… et représentants du public) se réunissent et voient ce qui pourrait être fait. Il faut revoir de fonte en comble le format des grands tours.

    Parce qu’avec un tel spectacle (je ne parle même pas d’hier mais d’Orcière Merlette et de la Lusette ou il ne s’est rien passé), c’est invendable aux jeunes.

    Et ca a l’air plus plate chaque année…

    Je reviens aussi sur la vitesse : j’ai cru comprendre que dans la montée d’Orcière, le groupe des leaders roulait à environ 28-30km/h… avec sprint à 50km/h!

    C’était peut-être « roulant » mais ca reste complètement fou! Ca nous rappelle les belles années!

    0
    0
  18. Steph

    @Christain : « Il faut revoir de fonte en comble le format des grands tours »

    Sûr ! Parce qu’en l’étain des choses c’est ni fait ni à fer, aurait rajouté Bernard Inox. 🙂

    Sinon permettez-moi – et sans esprit polémique – de revenir sur le fond 😉 de vos propos et d’y ajouter ce qui n’est que mon simple avis :

    Vous écrivez : «C’est pas comme ça qu’on va intéresser les jeunes… Ce sport meurt à petit feu (…)». Puis, un peu plus loin : «parce qu’avec un tel spectacle (…) c’est invendable aux jeunes.»

    De fait, dans leurs rapports respectifs aux jeunes, il me semble que vous évoquez deux objets différents (bien qu’intriqués) : le Cyclisme-Sport et le Cyclisme-Spectacle.

    Pour le Spectacle TDF, c’est un fait depuis longtemps : il ne s’adresse plus aux jeunes (si on appelle « jeunes » les 15 – 24 ans. Insee).
    C’est « invendable » aux jeunes dites-vous. Oui, mais ce n’est pas une conséquence, c’est l’objectif !

    ASO « vend » le Spectacle TDF (et l’élabore à dessein) à ceux qui peuvent l’acheter, c’est-à-dire consommer tout ce que le Tour peut amener à vendre : à commencer par des bécanes à 5000 boules (et toute la panoplie qui va avec), des séjours aux quatre coins de France et même d’Europe pour « vivre ces lieux magiques traversés par les coureurs », sans parler des fenêtres Deceuninck qui « contribuent à un habitat durable » et une assurance vie AG2R La Mondiale « pour prendre la main sur demain ». J’en passe. Jetez aussi -pas trop longtemps- un œil sur les spots de pub de France 2-3 qui ponctuent la retransmission des étapes…

    Pouvons-nous alors vraiment imaginer que les jeunes sont la cible commerciale de ce Spectacle ? Non ! Un vrai truc de boomers ! comme dirait Obiwan en foirant son stage pro chez Maitre Yoda.

    Cela dit, rien n’est perdu – commercialement parlant : les jeunes, en tant que consommateurs, sont bien plus « intéressés » par Fortnite (c’est un exemple) qui sait leur vendre des tas de trucs pour les essorer du peu de thune à leur disposition.

    Parlons Sport. « Il (le cyclisme) meurt à petit feu » écrivez-vous. Je suis moins pessimiste. C’est ma nature, et aussi parce que je roule régulièrement bien planqué dans les roues de ces jeunes pleins d’envie de l’effort et de rêves de gloires. Ils donnent de l’espoir. Et puis au quotidien, « écoresponsabilité » aidant, le vélo que notre génération avait chassé par la porte revient chez les jeunes par la fenêtre (non, pas Deceuninck !).

    Bien sûr, comme la banquise, le nombre de licenciés fond. En France, et aussi sur les rives du Saint-Laurent si j’ai bien compris notre hôte, Saint Laurent aussi. Surtout le cyclisme sur route. Et ce n’est, certes pas, signe de grande vitalité. En rechercher les causes a déjà été fait ici de nombreuses fois. Pour raccourcir, elles semblent plus à pointer du côté des politiques sportives et des fédés que de ASO et des DS.

    Au final, le mix qui associe Sport et Business dans le cyclisme (mais aussi en dessine les frontières) me semble encore préférable, ou à défaut moins vicié, que ce qui se passe dans le foot ou même le tennis. On a aussi bien vu le point de bascule avec le Rugby (parcourir l’excellent blog https://www.lemonde.fr/blog/contre-pied). Bon, c’est très certainement améliorable.

    Cordialement.

    0
    0
  19. Christian

    @Steph

    Réflexion intéressante : équipes, organisateurs et diffuseurs ont compris que le public est agé. Ils s’adaptent et ca leur convient.

    Sauf que les ainés de demain… c’est les jeunes d’aujourd’hui. Les futurs ainés ne passeront pas leur après-midi à regarder le peloton musarder.

    Et les jeunes peuvent être incroyablement dépensiers pourvu qu’ils soient passionnés. A 14 ans j’avais probablement un budget vélo plus élevé qu’aujourd’hui à 43 ans.

    Le vélo se transforme de sport de salon en moyen de locomotion écologique. Mais le cyclisme professionnel passe à coté.

    0
    0
  20. Steph

    @Christian : « Et les jeunes peuvent être incroyablement dépensiers pourvu qu’ils soient passionnés. A 14 ans j’avais probablement un budget vélo plus élevé qu’aujourd’hui à 43 ans. »

    A 14 ans je suppose que ce sont vos parents – dont l’âge était peu ou prou celui que vous avez aujourd’hui – qui avaient un budget pour votre passion du vélo plus élevé que celui que vous avez-vous-même maintenant.

    En France, dans les années 60 et antérieures, le vélo était un sport qui, financièrement parlant, restait à portée des classes sociales ouvrières et rurales. Dans les années 70-90 il fallait déjà faire partie de la classe moyenne pour pouvoir pratiquer en y consacrant le budget nécessaire sans avoir à vendre un rein. Aujourd’hui faire faire du vélo à son rejeton en tant que sport, à moins de faire partie de la tranche des revenus aisés, suppose de très très gros sacrifices souvent hors d’atteinte pour une grande majorité de familles.

    C’est une manifestation patente de l’affaissement considérable du niveau de vie en France . Ce qu’entre les lignes nous reproche – plutôt légitimement sur le fond – les jeunes qui rabâchent « ok boomers** » sur un mode souvent confus oscillant entre reproche, envie, et désespoir. On a mangé la grenouille !!

    Et c’est sans doute la raison pour laquelle, en France toujours, ces boomers sont au premier rang des cibles commerciales du Velo-Business. En europinarello, le pouvoir d’achat de leur retraite reste supérieur aux revenus de la plupart des jeunes actifs et même de ceux des parents des jeunes encore étudiants ! Eux calculent plus facilement en eurodécath’.

    ** quand je dis « nous », vous en êtes bien sûr exclu à 43 ans. Né en 64 je fais partie des toutes dernières classes d’âge du baby boom (45-65).

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.