Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Une belle bataille de sprinters!

Mario Cipollini s’est imposé aujourd’hui au sprint devant Tom Boonen au Tour du Qatar. Sprint donc « à la régulière », et Cipollini a bénéficié d’un beau travail de son équipe dans le final, notamment Backstedt qui l’a bien emmené. On sait que Boonen est en forme (2 victoires d’étape déjà sur cette épreuve), aussi il faut y voir un signe évident que Mario a « fait le métier » cet hiver et qu’il est bien parti pour son grand objectif de ce début d’année, Milan San Remo.

Sur l’toile de Bessèges, c’est un autre sprinter revenant qui s’est imposé, Tom Steels. Il a réglé au sprint Kirsipuu et Jean-Patrick Nazon, excusez un peu. Le Belge a traversé de grosses années de galère avant de repoindre le bout de son nez l’an dernier (champion de Belgique). Cette victoire prouve qu’il a lui-aussi fait le métier cet hiver.

Petacchi fera quant à lui sa rentrée dimanche en Italie.

Boonen, Cipollini, Steels, Petacchi, Zabel, Freire, ca va faire du beau monde dans le Poggio très bientôt et ca risque fort d’être difficile de gagner en échappée, car les nombreuses équipes de sprinters voudront « cadenasser » la course pour qu’elle se termine par un sprint…

2 – Au Qatar, dans la course pour le général, chapeau bien bas aux CSC qui sont en passe de devenir les Spécialistes de la Bordure Royale. En effet, c’est par une journée de grand vent qu’ils ont fait explosé la course, un peu de la même façon que sur Paris-Nice l’an dernier. Pendant ce temps, à des milliers de kilomètres, d’autres CSC appliquaient à peu près la même méthode au même moment, permettant à Sorensen de s’imposer sur le GP d’Ouverture. Aussi, avouons une chose : les CSC courent bien en équipe, et font des débuts de saison une spécialité.

3 – il faut lire cette intéressante entrevue avec Giuseppe Martinelli, directeur sportif chez Lampre-Caffitta et donc de Simoni et Cunego. L’ambiance n’est pas au beau fixe dans l’équipe… Martinelli est cependant un directeur sportif d’expérience, surtout connu pour avoir déniché et dirigé Marco Pantani pendant ses grandes années chez Mercatone Uno.

4 – Vandenbroucke a annoncé son forfait pour les Flandriennes, s’estimant en manque de condition. Dommage, car Franck est un coureur qui a, par le passé, connu du succès sur des épreuves comme Gent-Wevelgem ou le Ronde. Il se concentrera dorénavant sur les Ardennaises, plus tard en avril. Espérons qu’il saura se reprendre en main, car il est presque criminel de ne pas mieux utiliser un talent aussi grand.

5 – on annonce que le Tour de l’Abitibi, l’épreuve junior la plus connue et parmi les plus réputées au monde, est menacé de disparaître en 2005, faute d’un engagement plus concret de toute la région et non seulement de la ville de Rouyn-Noranda qui devait reprendre le collier après que Val d’Or eut été l’hôte du Tour depuis de nombreuses années. C’est évidemment des problèmes de financement qui sont au coeur des discussions.

Sans sous-estimer ces problèmes et en soulignant l’excellent travail accompli depuis plusieurs décennies (le premier tour eut lieu en 1969) par les organisateurs de cette épreuve, nous sommes très attristés de cette nouvelle. Le Tour de l’Abitibi est un fleuron du cyclisme nord-américain et une épreuve jouissant d’une notoriété internationale contribuant sans l’ombre d’un doute à mieux faire connaître le Québec et l’Abitibi au plan international. Beaucoup de champions sont passés par cette école, notamment Hampsten, Jalabert, Dekker, Julich, Boyer sans oublier les Canadiens Steve Bauer, Alex Stieda, Louis Garneau et Pierre Harvey.

Quoi qu’il en soit, voilà bien une épreuve qui a fait sa niche sur la scène internationale et qui, en ce sens, mériterait grandement un soutien financier des gouvernements ainsi que des entreprises canadiennes et québécoises oeuvrant dans le domaine du cyclisme et du sport en général (pensons notamment à Louis Garneau, Argon 18, CerVélo, etc.).

6 – voici, en terminant, une petite idée de ce que vaut, sur le marché des contrats, certaines victoires actuellement dans le monde du cyclisme (on ne parle donc pas des prix remis par les organisateurs des épreuves aux gagnants mais bien de la valeur des victoires lorsque les coureurs négocient leur contrat en vue d’une saison) : Tour de France, un million et plus (euros). Championnats du monde, 200 000 euros. Classique de Coupe du Monde, environ 70 000 euros. Qui a dit que les cyclistes pro sont trop payés? C’est, à notre avis, un des sports professionnels qui « paie » le moins au litre de sueur dépensé!

Partager

Précédent

La fameuse longueur d’avance…

Suivant

Il faut lire !

3 Commentaires

  1. erickk

    c est chien pour l abitibi. ce n est pas ma region, ca ne m empeche pas d etre solidaire. Dans le fond, au lieu de publiciser le depart eventuel du Tour en 2008 (voué malheureusement a l ’échec dès le départ), on aurait mieux fait de prendre le pouls du Tdl’A

    En revanche demander tout le temps l aide de l’état n’est malheureusement pas la bonne formule. Aussi longtemps que les gouvernements miseront sur une mascotte bleutée et ridicule, on est pas sorti du bois. Mais il y a effectivement un probleme d’organisation d’epreuves sportives au Québec et mes propos dépassent largement le cadre du vélo (tant au niveau personnel, qu’au niveau humain, le drame d’il y a quelques jours en est le révélateur le plus flagrant).

    Sportif les mieux payés au litre de sueur ? D apres vous, boxeurs ou golfeurs ? entre 1 minute de combat ou un tournoi en voiturette, c est quoi qui paye le mieux ?! Moi je vote golfeurs, les boxeurs eux risquent leur vie…

    Toutefois monter une équipe s’avère malheureusement très onéreux !

    erickk

  2. erickk

    c est chien pour l abitibi. ce n est pas ma region, ca ne m empeche pas d etre solidaire. Dans le fond, au lieu de publiciser le depart eventuel du Tour en 2008 (voué malheureusement a l ’échec dès le départ), on aurait mieux fait de prendre le pouls du Tdl’A

    En revanche demander tout le temps l aide de l’état n’est malheureusement pas la bonne formule. Aussi longtemps que les gouvernements miseront sur une mascotte bleutée et ridicule, on est pas sorti du bois. Mais il y a effectivement un probleme d’organisation d’epreuves sportives au Québec et mes propos dépassent largement le cadre du vélo (tant au niveau personnel, qu’au niveau humain, le drame d’il y a quelques jours en est le révélateur le plus flagrant).

    Sportif les mieux payés au litre de sueur ? D apres vous, boxeurs ou golfeurs ? entre 1 minute de combat ou un tournoi en voiturette, c est quoi qui paye le mieux ?! Moi je vote golfeurs, les boxeurs eux risquent leur vie…

    Toutefois monter une équipe s’avère malheureusement très onéreux !

    erickk

  3. erickk

    c est chien pour l abitibi. ce n est pas ma region, ca ne m empeche pas d etre solidaire. Dans le fond, au lieu de publiciser le depart eventuel du Tour en 2008 (voué malheureusement a l ’échec dès le départ), on aurait mieux fait de prendre le pouls du Tdl’A

    En revanche demander tout le temps l aide de l’état n’est malheureusement pas la bonne formule. Aussi longtemps que les gouvernements miseront sur une mascotte bleutée et ridicule, on est pas sorti du bois. Mais il y a effectivement un probleme d’organisation d’epreuves sportives au Québec et mes propos dépassent largement le cadre du vélo (tant au niveau personnel, qu’au niveau humain, le drame d’il y a quelques jours en est le révélateur le plus flagrant).

    Sportif les mieux payés au litre de sueur ? D apres vous, boxeurs ou golfeurs ? entre 1 minute de combat ou un tournoi en voiturette, c est quoi qui paye le mieux ?! Moi je vote golfeurs, les boxeurs eux risquent leur vie…

    Toutefois monter une équipe s’avère malheureusement très onéreux !

    erickk

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.