Tous les jours, la passion du cyclisme

 

UCI World Tour: un système impitoyable

Intéressant article à propos de l'actuelle situation de Dimitri Champion, champion de France 2009 et dont la saison chez Ag2R a été perturbée par une fracture d'une vertèbre en avril dernier. Du coup, Champion n'a pas marqué beaucoup de points UCI, contribuant donc peu aux points UCI de l'équipe française qui tient à maintenir sa licence UCI World Tour. En conséquence, Vincent Lavenu ne peut lui garantir un contrat pour l'an prochain, devant engager des coureurs disposant des précieux points UCI pour rester en World Tour. La situation de Champion n'est pas simplifiée par l'arrêt de l'équipe HTC High Road qui place sur le marché de nombreux bons coureurs disposant de points UCI.

On peut y voir un effet négatif du système. S'il est difficile de concevoir un classement des meilleures équipes cyclistes mondiales basé sur un autre système que celui en place, il est cependant impitoyable pour les coureurs comme Champion qui doit marquer des points d'ici la fin de la saison s'il veut être pro dans une grande équipe l'an prochain. À la limite, on peut même penser que ce système accroît la tentation du dopage pour les coureurs qui doivent (absolument) obtenir des résultats.

Pourquoi ne pas instaurer un système sur deux ans, garantissant à un coureur 50% des points de l'année précédente durant l'année en cours ? En cas de blessure, un coureur disposerait donc de points UCI sur la base de ceux qu'il avait marqué l'année précédente.

Partager

Précédent

Nouvelle mise à jour du pool de cyclisme

Suivant

Petit débat autour du pool de cyclisme

10 Commentaires

  1. Yann

    Je trouve aussi ce système injuste pour les coureurs et je ne suis pas certain que cela aide à la cohésion d’une équipe, surtout si beaucoup sont justes en points et se mettent à se courir après ou contre leurs leaders.

    Les équipes World Tour devraient être qualifiées uniquement en fonction de leur classement de l’année précédente: par exemple, les 15 premières équipes du classement UCI en 2011 seront World Tour en 2012 (s’il y a 15 places de disponibles). Si une équipe disparait (HTC par exemple), la 16è est repêchée ou seules 14 autres équipes sont qualifiées. Toute nouvelle formation devrait alors passer par la case Continental Pro pour faire ses preuves. Ca aurait été le cas de Leopard cette année, mais grâce aux Schleck et Cancellara, l’équipe aurait été de toute facon invitée à la plupart des grandes épreuves, aurait été peu pénalisée et se serait qualifiée en World Tour l’année suivante. En limitant le nombre d’admission en WorldTour et donc en laissant plus de choix aux organisateurs, les bonnes équipes Continental Pro seraient moins pénalisées.

    Ou solution plus simple, on supprime le classement World Tour.

    Les différents classements World Tour, Europe Tour … ne rendent pas les choses vraiment très claires non plus. Où se situe par exemple Voeckler (1er de l’Europe Tour) par rapport à Gadret (28è du World Tour), qui ont tous les deux terminé 4è d’un grand tour?

    0
    0
  2. Zut

    Un peu à l’image de la reconnaissance des athlètes canadiens à l’égard du « Carding », il devrait exister des mesures pour athlète blessé.
    Quitte à conserver les points UCI de l’année précédente pendant une année sous certaines conditions, etc.

    0
    0
  3. schwartz patrick

    Oui Laurent, c’est tout à fait injuste, immoral,à l’image de notre société,pas directement un accident de travail mais indirectement « monsieur,vous n’avez pas été assez rentables ces derniers mois ,alors adios »
    C’est aussi vrai, que c’est une porte ouverte pour le dopage, « revenir au plus vite et frapper fort, ne surtout pas se faire oublier! »
    Maintenant, chez AG2R La Mondiale, ils ont un slogan béton qui m’a un peu fatigué à la longue mais qui doit, j’espère ,se faire justifier !!!

    0
    0
  4. schwartz patrick

    Oui Laurent, c’est tout à fait injuste, immoral,à l’image de notre société,pas directement un accident de travail mais indirectement « monsieur,vous n’avez pas été assez rentables ces derniers mois ,alors adios »
    C’est aussi vrai, que c’est une porte ouverte pour le dopage, « revenir au plus vite et frapper fort, ne surtout pas se faire oublier! »
    Maintenant, chez AG2R La Mondiale, ils ont un slogan béton qui m’a un peu fatigué à la longue mais qui doit, j’espère ,se faire justifier !!!

    0
    0
  5. legafmm

    petit rappel, la valeur d’un coureur est calculé sur les 2 dernières années pour le classement des équipes.

    Champion depuis son titre de champion de france avec l’équipe bretagne et depuis qu’il a signé chz ag2r n’a plus rien fait.

    De plus le clt se fait sur les 15 meilleurs coureurs de chaques équipes, il reste dc une 10aine de place ds chaque effectif, si le staf d’ag2r croit en lui, il n’y a pas de problème pour renouveller son contrat.

    Mais il a un drôle de parcours, viré de chz bernaudeau, il excèlle ensuite chz bretagne avt de disparaître de nouveau chz ag2r depuis 2 ans (la blessure l’arrange bien pr expliquer son manque de résultat), soit il n’est pas fait pour les grosses structures, soit il n’est pas très pros lorsqu’il a un bon contrat (c’est assez fréquent comme comportement).

    0
    0
  6. sylvain

    ce systéme est trés bien comme il est, quand à dire que parcequ’il -(lui ou un autre)- va avoir des difficulté pour renouveler son contract il va se doper…!! c’est une belle foutaise cette remarque, bientôt on va aussi se doper parcequ’on s’est engueulé avec bobone.MORT DE RIRE.

    0
    0
  7. thierry mtl

    Gripper now works in the field of triathlon, back in her native Australia. She still keeps up to date with cycling though and watch avidly as Cadel Evans won this year’s Tour de France. While Gripper acknowledges that her time away from the sport would mean her knowledge of details on anti-doping and doping are limited, her opinion is that the sport can look at Evans as a clean winner.

    There was a much greater acceptance this year that Evans was able to win the Tour de France partly because there was very little of doping going on amongst his competitors.

    “I couldn’t think of anyone, and I know I might seem biased on this, more deserving of the win. Right back to his early days he’s always been the real deal. I had insight into his results for a few years and I just feel that there has never been an issue or a whiff of suspicion with Cadel,” Gripper told Cyclingnews.

    0
    0
  8. schwartz patrick

    oui legafmm, bonnes précisions !
    il est vrai que certains coureurs (lui je ne sais pas en fait) se reposent sur leurs lauriers, un titre, une étape du tour ou le maillot jaune, et les voilà qui se sentent indétronables avec la garantie à vie d’être toujours désirés; c’est aussi pourquoi je me fache quand je vois le nombre de coureurs français qui ne sont pas toujours, apparemment très sérieux, et ne visent que le Tour ( ex Dessel,Di Grégorio) en négligeant les classiques .Bon, les problèmes de santé,on ne peut pas toujours avoir un avis bien ciblé mais il n’est pas sain de s’en créer et de se planquer derrière chaque maladie et chaque blessure pour s’en faire des alibis .Je trouve que certaines équipes sont très patientes avec des coureurs, à moins qu’ils ne fassent de grosses parts de travail tout le long de l’année sans êtres sous le feu des projecteurs et des caméras, bien entendu (comme sur le Tour).Nous n’avons pas malheureusement, toutes les infos, et les bonnes…

    0
    0
  9. schwartz patrick

    oui legafmm, bonnes précisions !
    il est vrai que certains coureurs (lui je ne sais pas en fait) se reposent sur leurs lauriers, un titre, une étape du tour ou le maillot jaune, et les voilà qui se sentent indétronables avec la garantie à vie d’être toujours désirés; c’est aussi pourquoi je me fache quand je vois le nombre de coureurs français qui ne sont pas toujours, apparemment très sérieux, et ne visent que le Tour ( ex Dessel,Di Grégorio) en négligeant les classiques .Bon, les problèmes de santé,on ne peut pas toujours avoir un avis bien ciblé mais il n’est pas sain de s’en créer et de se planquer derrière chaque maladie et chaque blessure pour s’en faire des alibis .Je trouve que certaines équipes sont très patientes avec des coureurs, à moins qu’ils ne fassent de grosses parts de travail tout le long de l’année sans êtres sous le feu des projecteurs et des caméras, bien entendu (comme sur le Tour).Nous n’avons pas malheureusement, toutes les infos, et les bonnes…au risque de nous tromper… encore!

    0
    0
  10. thor ulriksson

    oui, c’était le cas du classement FICP dans les années 80, tu gardais 40% des points acquis lors de l’année N-1.

    Maintenant, en France, tout particulièrement, le Tour écrase tout. seule compte la visibilité sponsoring du tour. En dehors du Tour, quelle grande chaine française serait capable de débourser des millions pour une autre course cycliste? Seul Paris-Roubaix les intéresserait…

    Du coup, est-ce vraiment indispensable d’etre au Pro Tour? Je ne le crois pas, et c’est surtout vrai à plus forte raison pour une équipe Française.

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Répondre à Zut Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.