Tous les jours, la passion du cyclisme

Ronde: un sprint de ouf!

On était loin des circuits de cyclo-cross hier dans le final du Ronde.

Et pourtant, les deux grands champions de cyclo-cross des dernières années (six championnats du monde à eux deux, trois chacun!) s’y sont livrés un mano-à-mano d’anthologie.

Raymond Poulidor, le grand-père de Mathieu, avait Jacques Anquetil. Mathieu Van Der Poel, le petit-fils, a Wout Van Aert, quatre mois d’écart entre la naissance de ces deux-là.

Pour faire un grand champion, il en faut souvent un autre. Et dans les grands duels se forge la légende du cyclisme!

On se souviendra de ce sprint royal hier entre ces deux géants. Ils la voulaient celle-là, et il est évident qu’ils ont vraiment tout, tout donné dans ce sprint pour arracher la victoire. La détermination se lisait sur les visages dans ces derniers 200m, et même à 6000 kms de la ligne d’arrivée, de chez moi à Gatineau au Québec, je pouvais sentir la tension entre les deux coureurs dans le dernier kilomètre.

C’est qu’il y avait des comptes à régler.

Pour Mathieu, c’était une question de pouvoir se regarder dans un miroir cet hiver. C’est long, l’hiver. Une saison à réussir sur un sprint de 200m.

Pour Wout, c’était une question de confirmer une saison extraordinaire: le seul qu’il n’avait pas encore battu à la régulière, c’était Mathieu, son éternel rival. Une victoire et Wout passait dans une autre dimension.

Le sprint a été magistral, les deux étant à leur absolue limite jusqu’à la ligne. Mathieu a su résister avec l’énergie du désespoir à Wout qui remontait doucement sur sa gauche. La ligne d’arrivée aurait été 10m plus loin que je ne suis pas sûr si Mathieu aurait gagné!

Surtout, on retiendra deux choses: la maitrise dont ont fait preuve les deux coureurs en préparant leur sprint, et leur classe une fois le sprint lancé.

Il fallait en effet la jouer serré: ne pas faire d’erreur de braquet, ne pas partir trop tôt, ne pas se laisser surprendre, surtout pour Mathieu qui était devant. C’est loin d’être évident à gérer après une course de plus de 200 bornes, et les deux l’ont bien joué à ce niveau: pas de faute tactique, deux coureurs au sommet de leur art, rien à redire. Mathieu a eu raison de lancer en premier, prenant rapidement un léger avantage sur Wout. Ce dernier regrettera assurément de ne pas avoir lui-même lancé le sprint aux 300m.

J’ai aussi beaucoup apprécié la classe et le respect des deux coureurs: pas de bavure, pas de vacherie, pas de trajectoire déviée dans le sprint, un vrai mano-à-mano réglo, que le plus fort gagne.

Et ce fut Van Der Poel.

Van Aert ayant beaucoup gagné cette saison, c’est très bien ainsi. Mais le champion belge était très déçu à l’arrivée, et on le comprends.

Alaphilippe, les erreurs se succèdent

Le fait de course, c’est évidemment la chute spectaculaire de Julian Alaphilippe à quelques 30km de l’arrivée, ce dernier heurtant une moto.

Alaphilippe s’en tire avec une double fracture à la main droite, une blessure sans trop de conséquences sportives puisque sa saison se terminait de toute façon hier soir.

À qui la faute? Probablement à un peu des deux: la moto semble avoir ralenti trop rapidement à un endroit où rien n’en indiquait la nécessité, et Alaphilippe, 3e du trio à ce moment derrière Van Aert et VDP, semblait parler à l’oreillette lorsque VDP s’est décalé pour éviter le choc.

Évidemment, j’ai beaucoup regretté cette chute, le final aurait été autrement plus intéressant avec un remuant Alaphilippe qui était visiblement parti pour « se faire plaisir ». Le Patenberg aurait eu une autre gueule je pense!

N’empêche, Alaphilippe aura connu pas mal de déveine cette saison: un maillot jaune perdu sur le Tour la faute à un bidon, un Liège-Bastogne-Liège perdu la faute à des bras levés trop tôt sur la ligne, maintenant un Ronde perdu la faute à une moto… ca fait beaucoup.

Quant au rôle des motos sur les courses pro, je vous laisse commenter!!!

Mais côté chute improbable hier, y’a pire avec Gregor Mühlberger.

Hugo Houle progresse

44e sur la ligne hier à un peu plus de 4min du vainqueur, le Québécois Hugo Houle progresse c’est évident.

Le Ronde pouvait être vu comme un vrai test, compte tenu de la fatigue accumulée en raison d’une saison déjà bien remplie. Si, de l’avis du principal intéressé, il lui manque encore quelques watts pour passer les difficultés avec les meilleurs, ce qui est intéressant cette saison avec Hugo, c’est sa constance selon moi. Toujours bien placé sur les courses, il est fiable et régulier. Avec encore un peu de travail, et une hygiène de vie irréprochable question de gérer le poids, on peut espérer une belle saison 2021.

Un Giro à rebondissements!

Exit Pozzovivo et Fuglsang, Nibali qui montre des signes de faiblesse, Almeida qui résiste mieux que prévu et surtout, la SunWeb qui se pose comme l’équipe dominante de ce Giro, avec comme premier favori désormais le néerlandais Wilco Kelderman, qui pointe à un petit 15 secondes du maillot rose.

Et son équipier Jai Hindley 3e du général à 2min56, 1sec devant Tao Geoghegan.

Ce Jai Hindley, un Australien de seulement 24 ans, un autre jeune qui surprend, deux jours seulement après une belle perf lors du chrono du jeune américain de 22 ans Brandon McNulty.

L’année des jeunes se poursuit!

Chose certaine, cette étape hier vers Piancavallo a relancé la course au maillot rose. Si Kelderman se pose désormais en favori étant donné les difficultés à venir en haute montagne, on se demande jusqu’où pourra aller Tao Geoghegan, vainqueur hier – il était facile – en hommage à Nicolas Portal.

Les autres – Nibali, Pozzovivo, Fuglsang – sauront-ils rebondir?

Et je dois dire qu’Almeida est admirable dans la défense du maillot rose. Hier sur les pentes de Piancavallo, il n’a rien lâché, même lâché… si vous voyez ce que je veux dire. Volontaire, il n’abandonnera pas facilement sa tunique rose, et se battra de toute évidence jusqu’au bout du bout. Courageux Almeida.

Je croyais ce Giro un peu triste, je dois dire que la dernière semaine en haute montagne s’annonce plutôt très bien! Je serai rivé à L’Équipe TV. Très bien d’ailleurs L’Équipe TV, avec notamment Cyrille Guimard et Claire Bricogne.

Partager

Précédent

Ce dimanche, le Ronde!

Suivant

Vuelta: mieux que le Giro?

42 Commentaires

  1. nikko

    J’aurais bien vu une mention à Adrie, le père de Mathieu, qui a lui aussi gagné le Ronde. C’était en 1986. Je pense qu’il s’agit d’une première.

    3
    0
  2. Zenou

    Team oreillette dangereuse pour la sécurité ?
    Team motos trop nombreuses ?

    Je sens que je vais me régaler avec vos commentaires.

    4
    1
    • Bigmouse

      Heureusement que les oreillettes sont là pour assurer la sécurité des coureurs !!! Comme le téléphone portable pour les automobilistes 😉 mica tu vas te régaler là sur les motos !!! Trop nombreuses sources de triche etc un billard plur toi

      5
      0
      • TeamD

        Là on était bien en présence de triche manifeste mais malheureusement tolérée qui consiste pour les coureurs à aller se mettre dans le sillage de n’importe quel véhicule et à s’en écarter au dernier moment.

        1
        0
  3. noirvélo

    Oui Laurent , sprint de fous mais talentueux et réglos !
    Les deux ont collaboré dans un superbe « mano à mano » pendant des bornes et des bornes « relais-relais » , ça en était presque surréaliste vu l’adversité qui règne entre les deux lascars et qui était à son comble cette semaine … Sur le Ronde ils paraissaient « sages & appliqués » comme « deux premiers de la classe » ou même comme deux punis de corvées obligés de s’entendre … En tous les cas deux grosses cylindrées dont les moteurs ronronnaient presque tranquillement jusqu’à la libération des chevaux du sprint final , avaient la même puissance mais pas au même régime … Il fallait bien doser le pied à l’accélérateur … Et Mathieu a bien calculé , « pil poil » !!!
    Non Laurent , la ligne était bien là , au bon endroit comme tous les ans je suppose ni moins loin (Mathieu aurait gagné !) , ni plus loin … Wout avait juste un « trou » à l’accélération …
    Et le sprint était à l’image de leur échappée , « hyper réglo » (ils avaient vraiment de la place !!!) , un sprint « propre » , un sprint de seigneurs , du « bel art » … Merci les gars , ce fut du « beau vélo » !!!

    14
    0
  4. Wolber

    Il y a beaucoup trop de motos, une évidence ,et en Belgique où plusieurs coureurs ont déjà perdus la vie , des leçons en sont elles tirées?

    Hier , pour Alaphillipe, il en suffisait d une de moto… un moment d inattention à quelques centimètre de VDP qui fait un écart et ç est la chute. Un îlot directionnel ou un spectateur trop avancé aurait pu faire l affaire.

    Le Julian , il en fait des trucs quand il flingue, et vas y que je touche mon compteur et vas y que règle ma manchette , et vas y que je resserré ma chaussure et un coup d œil derrière…hier, il me semble qu il etait dans un très grand jour.

    Le paradoxe de la course cycliste, deux champions qui ne s apprécient pas forcément , obligés de collaborer sans retenue .

    Wout Van Aert en caracolant sans retenue dans les cols du Tour manquait il pas d une pointe de fraîcheur pour combler ces quelques centimètres?

    7
    0
    • noirvélo

      Oui Wolber , (et du coup , Mica !!! ) trop de motos , trop de voitures , trop de véhicules … Il y a une mauvaise gestion du parc des véhicules … un manque de coordination de l’ensemble et un manque d’éducation des motards , un code de conduite « spécial courses cyclistes » Trop de VIP , aussi …

      3
      0
      • ob1w4n

        Commençons déjà par exiger des conducteurs de respecter le code de conduite « spécial courses cyclistes » en ne se mettant pas sur la trajectoire des cyclistes.

        Ce ne sont pas aux coureurs de slalomer entre.

        On évitera 95% des problèmes (et de la tricherie avec l’aspiration)

        Pour le parc de véhicule, tu le réduis comment? On supprime des commissaires de courses, la retransmission télé ou l’aide médicale?

        2
        0
  5. noirvélo

    Pour Julian , évidemment très grosse frustration !!!
    Mais , faut le reconnaitre , c’est surtout lui le fautif , pas très « maître de son véhicule » … Le motard (commissaire ) était au ralenti , bien à droite , pas gênant du tout , arrivait sur un motard de la sécurité à l’arrêt en lui signifiant de rouler … Ce commissaire n’a pas dépassé le motard à l’arrêt , il est bien resté derrière , et bien à droite !!!
    Julian était dans le sillage de Mathieu , lui même surpris , être dans les roues signifie aussi « rester concentré , ne pas juste la regarder fixement jusqu’à l’hypnose !! d’ailleurs , peu de temps avant , Julian frôlait les pieds de barrières dans les Monts , c’était vraiment « à qui perd gagne » … et puis pas trop d’excuses , au lieu de chercher la rigole , tu prends le « haut du pavé » et là où il n’y a personne … pour être relax … Et relax , Julian ne l’était pas du tout , trop nerveux , trop remuant , il semble revenir à ses anciens défauts à force d’être trop pressé … C’est d’ailleurs , à contrario , une qualité à Van Aert que de rester calme , posé et avec beaucoup de maîtrise …
    Souhaitons juste à Julian un bon rétablissement , le repos forcé lui fera beaucoup de bien , en compagnie de sa jolie infirmière et de quelques « traités de philosophie pratique » … à appliquer en 2021 …

    11
    2
    • ob1w4n

      N’importe quoi, comme d’hab…

      Le premier (WVA) se décale, le deuxième (VPD) évite de justesse, le troisième se tape la moto.

      C’est récurrent dans tous les accidents de la route, et pas que sur les courses cyclistes pro.

      C’est pourquoi les véhicules de secours sur l’autoroute préconisent de créer un corridor de sécurité.

      Tu peux être le plus concentré du monde (ce qui est impossible sur 200km), tu peux être piégé par un véhicule au milieu de la route qui n’a rien à faire la.

      4
      8
      • Bigmouse

        En théorie si tu as la tête levé tu as plus de temps pour réagir en 3 position que 2 eme…

        4
        1
  6. ob1w4n

    Je pense qu’Alaphilippe voulait simplement prendre l’aspiration de la moto, il avait la tête baissée. Il faut demander @mica…

    Qui disaient que les motos faisaient plus perdre que gagner?

    1
    4
    • ob1w4n

      * disait

      0
      0
    • Bigmouse

      Van Aert pas Alaphilippe ! Et est ce la faute de la moto ou du coureur ? Si le coureur décide de ne pas tricher et d’etre 20 cm plus à gauche tt ceci n’arrive pas mais non fallait prendre l’aspiration pour creuser le trou

      1
      0
  7. Wolber

    Noirvelo, pour Alaphillipe , ç est plus de la surprise que de l inattention . Il est ds les roues , ça roule fort … Tu le sais et tu as du le vivre , dans ce cas ton champ de vision , déjà réduit par l effort est très restreint et tu ne penses pas à l obstacle qui est déjà frôlé par le premier. Un écart, deux écarts et l avancée aidant, le suivant tape l obstacle.

    Trop de motos , oui !Et comment j en réduis le nombre? Je n ais pas vraiment d idées. Les drones , ds un avenir proche…?

    6
    1
    • noirvélo

      Oui Wolber ,
      pour l’anecdote , ce qui est arrivé à Julian , m’est arrivé à moi , dans ma « première course » !!! , un critérium de 1km à parcourir 70 ou 80 fois , sous la pluie en mars … Fin de course , derrière ligne droite , le sprint final , je suis dans l’aspi de …. Daniel Bal , eh oui ! , (l’ancien président de la FFC qui a couru, et bien d’ailleurs ) , nous sprintons et , au dernier moment il se déplace à gauche et je me retrouve derrière un « poids lourd » qui , lui , finit sa course tranquillement … Moi je me vautre (devant mes parents en plus !) , le gros ne bouge pas d’un poil , reste sur son vélo … J’en ai jamais voulu à Bal , c’était un fait de course , on finit tous le nez dans le guidon … oui , « Fait de course » , tout simplement !!!

      6
      0
  8. Christophe

    « Nous nous sommes laissés décrocher. La moto TV était sur le côté gauche de la route et nous avons choisi le côté droit. Aurions-nous dû faire ça aussi de l’autre côté de la route ? Quiconque dit une telle chose n’a jamais fait de course, se défend-t-il. « J’envisage d’arrêter. Ses blessures sont conséquentes. Cela me touche beaucoup. J’ai été la cible des réseaux sociaux. Cela m’a blessé profondément. Je me sens coupable même si je ne pouvais rien faire d’autre. »
    Dixit le motard.
    Il y a donc déjà une moto à gauche. Pourquoi ne pas se poster devant plutôt que d’encombrer l’autre côté de la route ?
    On est dans une courbe à droite. Pour quoi se mettre à droite alors qu’il est évident que les coureurs vont aller au plus court ?

    2
    2
  9. Edgar Allan Poe

    Les motos, si je suis complètement d’accord avec Mica sur le drafting parfois incroyable qu’elles procurent à certains coureurs pendant de nombreuses centaines de mètres (cf. Giro actuel), sont aussi là pour une raison que quasiment seuls les coureurs peuvent voir : elles assurent à tour de rôle la sécurisation du parcours, notamment au regard de la croissance exponentielle des ilots directionnels, ronds-points et autres mobiliers urbains, du moins sur certaines zones du territoire français. Ainsi, quand un organisateur était obligé de mobiliser des dizaines de bénévoles immobiles à des carrefours sur le bord de la route, aujourd’hui, plusieurs motos qui se relaient à tour de rôle peuvent couvrir la totalité d’un parcours pour ce qui est de sa sécurisation. Pour cela, le peloton doit tenir compte du va et vient de ces dernières qui se meuvent à grande vitesse d’un carrefour à un autre.
    Dans le cas précis d’hier, il me semble qu’on a du demander, fort logiquement et dans l’idée d’éviter le drafting des échappés, à cette moto de s’arrêter et de laisser passer les 3 coureurs. Quitte à choquer, pour moi, la faute en incombe à Alaphilippe. La tête penchée sur le coté, et surtout ailleurs, la main sur l’oreillette, en discussion au moment où les 2 autres évitent la moto. Le temps de latence avant de réagir est assez long. D’ailleurs, il n’esquisse apparemment aucun évitement. La faute à pas de chance, certes, mais la faute à un manque de concentration aussi.
    Je ne veux pas accabler ce beau champion, mais mon avis est fait. J’ai rencontré de nombreuses fois ce genre de pile électrique dans les pelotons. Dangereux pour eux-mêmes et pour les autres aussi, même si, je le répète, le gars est eminent sympathique. Toi aussi Wolber ?
    Noirvélo, j’ai cherché en vain les jeux de mots par rapport à Bal…Trop facile, certainement…
    Mais pour Alaphilippe, jeux de mots…jeu de vélo, jeu de main (Aïe, aïe, aïe…😥🤕), jeux de vilain !
    Il devrait s’en remettre sans séquelle pour le futur de sa carrière cycliste. Je le lui souhaite.
    Je n’ai pas vu de commentaire d’autres coureurs concernant cet accident. Même Lefévère est resté soft. Mais j’ai une maitrise incertaine du flandrien !
    J’avais l’impression que les relais de MDVP étaient un peu plus longs que ceux de Van Aert. Mais j’ai perdu toute objectivité concernant ce dernier. Je l’ai vu de très près lors de la dernière étape du Dauphiné. J’étais à 50 centimètres, à la limite des gestes barrière 😷, et j’ai vraiment vu un beau bébé…Je n’en suis toujours pas revenu qu’il fasse monter les cols 15 jours après au TdF.
    Ceci étant, on peut relayer plus longtemps sans forcément rouler aussi vite que celui qui prend des relais plus court. Ca s’appelle l’experience, et la connaissance de soi.

    7
    1
  10. Lemond

    Mica se fait attendre, pour ne pas dire, désiré! 🙂

    Selon moi, la faute ne peut en incomber à Alaphilippe.
    C’est une course, la route est aux courreurs!

    Cependant, tomber sur le pilote de cette moto est ridicule.
    Ce n’est pas spécifiquement sa faute, il y a tout simplement trop de motos et de véhicules.
    Et ce genre d’accidents sera amené à se reproduire.

    J’ai bien aimé la remarque sur les drones.
    J’avoue que je ne comprends toujours pas pourquoi les hélicoptères ne sont pas remplacés par des drones. C’est beaucoup moins cher, beaucoup moins polluant, beaucoup moins bruillant (je ne sais pas comment font les courreurs pour supporter ca au-dessus de leur tête des heures durant) et ca serait surement aussi efficace.

    4
    0
  11. Edgar Allan Poe

    En course, il y a toujours des obstacles « lmpromptus » avec lesquels il faut composer. J’en ai vu des coureurs finir dans la vitre arrière de voitures suiveuses – en l’occurrence suiveuses… predecesseuses-. J’ai vu des gars échappés seuls 100 mètres devant le peloton se manger un panneau directionnel, des trottoirs… et même une fois un troupeau de chevres et une autre fois… un cheval. La course nécessite de la concentration. D’ailleurs, cette chute semble avoir été un épiphénomène pour MDP et Van Aert. La moto est pas mal placée. Alaphilippe est au téléphone.
    J’ai chuté un peu de la meme manière au départ d’une course. Départ maîtrisé dans la ville de Claveyrolat, défilé devant les commerces à 25 km/h. Tout le monde discute, ça chambre, il fait 25° C ensoleillé. Aucune concentration. Le gars devant évite un bac de fleurs e’. béton. Pas moi. Je ne donnerais de leçon à personne et je n’ai surtout pu m’en prendre qu’à moi même !

    10
    0
  12. Wolber

    EAP, il y a parfois des coureurs exites dans les pelotons.😊
    Et oui Alaphillipe est sympa …du moins de ce que l on voit… pas mal de jeunes non cyclistes , on posté sur les réseaux des images de sa chute.comme ils avaient posté après sa victoire aux comptes DJ monde . Il touche les jeunes le coureur de Quick Step…

    Wout Van Aert , je l aime bien aussi sur les flandriennes ou un championnat du monde , ds le grand colombier beaucoup moins.

    Bardet sur le Tour des Flandres anticipe sur son devenir chez Sûnweb qui parait il le recrute sur ses capacités de coureur de classiques.. on roule fort chez Sunweb.et on roulera fort en 2021.

    4
    0
    • TeamD

      Plutôt bizarre pour Bardet d’être recruté chez Sunweb pour ses capacités de coureur de classiques alors que l’équipe qu’il quitte est précisément en train de renforcer sérieusement son effectif pour les classiques.
      Je le vois davantage dans un rôle de leader de rechange sur les grands tours.

      1
      0
  13. yvon

    J’ai comparé les places deTurgis et Terspra les salaires sont inversement proportionnels au rendement. Bernaudeau marche sur la tête. Pour les motos c’est la preuve par l’absurde. Les spectateurs sont moins dangereux que les barrières motos et autres véhicules.

    4
    0
    • noirvélo

      C’est vrai yvon ,, et les « pointures étrangères  » ne performent généralement pas dans les équipes françaises … Ils doivent payer « cher » des gars sur leur « image » … Greipel , Terpstra , Quintana (extraordinaire début de saison puis dégringolade et gros soupçons de dopage ) , Viviani , Taaramae … J’ai peur que Van Avermaet , sans résultats depuis deux ans , chez AG2R en 2021 , soit dans la même (dé) veine …

      2
      0
  14. mica

    Et oui, encore une fois, une moto…….Finalement Alap s’ en sort sans trop de dégats, mais souvenons nous qu’ il y a eue des morts en Belgique ces derniéres années.
    EAP, c’ est vrai qu’ il faut des signaleurs avec tous le mobilier urbain qui a poussé
    ces dernières années . . C’est certainement utopique, mais ne pourrait on pas imaginer des aménagements démontables…….ce serait réalisable techniquement, mais, horriblement cher, et je pense que la priorité de ceux qui nous gouvernent n’ est pas là.
    On voit apparaitre des « signaleurs électriques sorte de flaschs intermitants qui signalent un danger……
    Je ne comprends pas que l’ uci n’ ait pas pris en main le probléme des véhicules motorisés au coeur des courses cyclistes (autos, moto), hélicos)
    Les instances dirigeantes ou organisatrices seraient tout à fait dans leur rôle en se penchant sur ce sujet, mais, rien, nada, niet…….une honte !
    Et en se penchant sur le probléme, il serait bon de prendre en compte la double problématique : gêne et danger d’ une part et drafting et « triche » d’ autre part. (encore une fois, je n’ attribue pas la faute aux coureurs…..ils profitent des circonstances, comme tout un chacun pourrait le faire.) ( je ne suis même pas certain que ceux qui « offrent » un abris aient conscience de la facilitation qu’ ils procurent.)
    Sinon, beau week end de cyclisme: Ganna au top, M VDP et V V A remarquables, sans fioritures ni palabres (dommage pour A LAP) , Giro plus indécis que jamais, avec encore une fois un bel engagement des protagonistes!
    On a connu pire certains week ends!

    7
    2
    • Lemond

      Ah… enfin Mica!! 🙂

      Faire des aménagements démontables semble impossible.
      Si encore le Tour revenait chaque année, ou du moins régulièrement…

      La solution serait que les motos empruntent d’autres routes pour redépasser les courreurs, je ne vois que ca… Il y a plein de routes et de chemins en France, ca devrait pouvoir se faire assez facilement.

      Mais ces motos qui servent pour la signalisation sont l’arbre qui cache la forêt.
      Il y a beaucoup de motos dont l’utilité est douteuse et qui devraient être retirées.
      Mais ca rapporte à l’organisation…

      Franchemement je sais pas comment font les courreurs entre ces motos, les voitures et les hélicoptères, ca me rendrait fou! 🙂

      Je n’arrive toujours pas non plus à comprendre ce délire de coller les courreurs, que ce soient des motos ou les directeurs sportifs. Quelle différence si on se trouve à 15 mètres du courreur au lieu d’être collé, au risque de provoquer un accident?

      4
      1
  15. Wolber

    EAP, il y a parfois des coureurs exites dans les pelotons.😊.
    Wout Van Aert , je l aime bien aussi sur les flandriennes ou un championnat du monde , ds le grand colombier beaucoup moins.

    2
    0
  16. marius

    Tour des Flandres.
    Le pilote de Formule 1 Valérie Bottas, fiancé à la cycliste Australienne Tiffany Cromwell, du team Canyon-Sram, met les pieds dans le plat en matière d’inégalité de price money du Tour des Flandres, entre les hommes et les femmes.
    Ouf, elle est longue cette phrase, bref, il raconte:
    «  je n’arrive pas à comprendre, au vainqueur homme, on offre 20000€, à la victorieuse femme on offre 1395€. Homme, 82€ au km, femme 10€ au km. On ne parle pas d’argent mais d’égalité. Hommes et femmes ne travaillent-ils pas durement de la même façon pour gagner cette course? »
    Question inégalité de salaire en formule 1, il s’y connaît.
    Hamilton 45 millions €
    Bottas 7,5
    Giovinazzi. 1
    Mais bon, il n’en ait pas à bouffer des patates….
    -votre colin, avec ou sans patates ? 
    -100 patates !!!
    Pour rester sérieux, je trouve qu’il a raison.
    Si on prend le VTT XC mondial ou le calendrier homme femme est identique et la durée des courses aussi , je voudrais bien connaître le salaire homme femme et le comparer à la montagne d’efforts qu’il a fallu à Pauline Ferrand Prévot, pour redevenir championne du monde.
    PS. Je ne suis pas féministe.

    4
    0
    • Bigmouse

      Problème d’attractivite tt ça! Les recettes d’un sport sont liées aux télé au sponsor etc qui sont eux mêmes liés au gens intéressés ! Qui a regardé la ronde féminine ? Quasi personne donc pas de visibilité et peu de recette ! Dans le même genre de comparaison un lutteur ou judoka français (hors tuner) aux jo gagne bcp moins qu’une footballeuse pro, l’audience de la finale dame est moins grande que pour la finale homme (1,8 millions contre 3,7 en France )

      3
      0
  17. thierry mtl

    Faut voir le profil de la Vuelta dès le début. Il faut partir avec une 36-32 et bien mouliner dès que le feu vert s’allume. 18 jours de luttes au max., la covid décidera de sa durée.
    Deux coureurs que j’ai hâte de voir : Pinot et Froome.
    Plus de stars sur le Vuelta que sur le Giro. La Jumbo a paqueté le bateau.

    1
    0
  18. Wolber

    Marius , dans le monde du mannequinat le salaire des mannequins femmes est sans commune mesure avec celui des hommes. Leur célébrité , à ces jeunes femmes, aussi.
    C est leur capacité à faire vendre ou à faire acheter plutôt que leur mérite qui est sanctionnée par ces salaires inégaux.

    6
    0
  19. marius

    Je ne connais pas le mannequinat, mais dans le Tennis, les femmes gagnent autant que les hommes (voir plus) alors qu’elles « travaillent «  1/3 de moins que les hommes. Je prend volontairement le Tennis, car, comme dans le cyclisme, les droits TV ne vont pas dans la poche des joueurs (enfin presque) et pas du tout dans celles des cyclistes. Au contraire du foot et des footballeurs, les grands gagnants du sport business.
    L’UCI est égalitaire dans ses primes attribuées lors des championnats du monde. Exemple, 7600€ récompense la médaille d’or Élite homme ou femme. C’est donc aux organisateurs de faire un effort en faisant les primes un peu plus grandes pour ces dames…comme une célèbre pub.
    – Ils sont bon tes Finger monsieur Cadbury, mais vous pouvez pas les faire un peu plus long, un petit peu plus long?
    J’adore cette pub vintage…irrésistible.

    http://www.culturepub.fr/videos/cadbury-finger-tu-pourrais-pas-les-faire-un-peu-plus-longs/

    1
    0
  20. Carril

    Son grand-père l’appelait « le petit phénomène ». Pour ce qui est des courses sur routes, on sait pourquoi depuis l’Amstel 2019. Il vient de gagner son premier monument et je le vois bien gagner les quatre autres. Sur les courses d’un jour, quand il s’est fixé un objectif, il parait difficile à battre.
    Pour ce qui concerne Julian Alaphilippe, je suis d’accord avec toi Laurent, ça fait beaucoup d’erreurs. Il paraît moins serein que l’année dernière. Concernant l’accident, les motos ne me semblent pas en cause. Elles sont bien à droite, elles ralentissent depuis un moment. Van Aert voit très bien qu’il revient sur elles. La route est large mais il choisit d’aller chercher l’aspiration des motos. Les deux autres ne sont pas attentifs. Van Der Poel évite le choc de justesse, pas Alaphilippe qui ne regarde pas sa route.
    En Italie c’est différent, ce sont les motos qui viennent taper les vélos. Manque de pot, c’est un sprinter italien qu’ils ont fait tomber.
    Sinon concernant le Giro, belle semaine en perspective, si le Covid ne s’en mêle pas. Kelderman me paraît un prétendant sérieux à la victoire finale, vu comment marchent les Sunweb cette année mais Geoghegan Hart n’a pas dit son dernier mot.

    6
    0
  21. Thierry mtl

    Flandres

    De toute façon, avec une finale aussi serrée, Alaphilippe ne pouvait finir que troisième.

    … Il lève toujours les mains 5 m avant la ligne.

    8
    2
  22. alano39

    Je pense que nous n’avons pas vu la même course. Alaf n’a commis aucune faute et c’est la seule faute de la moto et du comportement de WVA. En effet, il a délibérément frôlé la moto sans prévenir du danger MVDP et Alaf. La pratqiue dans le peloton veut que l’on crie lorsqu’il y a un danger. MVDP évite de justesse la moto et Alaf en 3eme position ne peut rien faire. Si Alaf avait été un peu sur la gauche c’est MVDP qui le faisait chuter lors de son écart.
    WVA n’est pas du tout irréprochable.
    Alaf avait bien préparé cette course et ses numéros sur les pavés attestent qu’il avait fait de méticuleuses reconnaissances. Il avait décidé des lieux de ses attaques et savait parfaitement quelle tracé prendre sur les pavés.
    Il était manifestement jusqu’à sa chute le plus fort. Il s’est comporté comme le patron car c’est lui qui a attaqué par 2 fois et la seconde en faux plat descendant c’est vous dire combien il se sentait fort. Jusqu’à sa chute il imposait sa stratégie de course qui semblait être en faveur d’un durcissement.
    Devant avec MVDP il a laissé WVA revenir car accompagné de 2 rouleurs de ce calibre il savait que personne n’allait revenir. Derrière ses 3 équipiers allaient protéger l’échappée et casser les relais et contrer les attaques. Il avait aussi pu constater que lors de ses attaques MVDP avait été le plus prompt à répondre. A ce moment de la course MVDP semble être celui qui donnera le plus de difficulté à lâcher.
    Le sprint est spectaculaire dans sa préparation à la façon pistard. Mais ils lancent à 190 mètres de la ligne et donc au plan athlétique ce n’est pas un sprint colossal. Le sprint de WVA sur les mondiaux était athlétiquement bien plus impressionnant.
    Les 2 étaient de force équivalente mais WVA a encore commis une erreur en ne jouant pas de ses qualités. Il a pour lui la puissance et au lieu d’en jouer il a opté pour un sprint de jumper. Justement c’est le point fort de MVDP. WVA n’avait pas la confiance suffisante pour tenter le sprint en puissance. MVDP en passant le dernier mont devant lui avait mis la pression en démontrant qu’il n’était pas cuit. Entre les 2 il y a une vraie psychologique chacun essayant de faire douter l’autre.
    On ne peut pas refaire la course mais j’aurais bien aimé voir Alaf dans ce sprint car lui aussi est un jumper qui peut aussi la jouer en puissance. Je ne sais pas s’il aurait opté pour un sprint court ou long mais dans les 2 cas il avait son mot à dire.
    Car à mon avis ces 3 là auraient eu du mal à se départager dans les bosses même si Alaf semblait un ton au dessus. Partir en ayant ces 2 là derrière lui à se relayer ce n’était pas gagné du tout.
    Dommage de n’avoir pas pu assister à ce combat entre les 3 meilleurs du peloton.
    Alaf a toutefois répondu à la question de savoir s’il peut jouer la gagne sur ce type de course. La réponse est oui.

    6
    0
    • noirvélo

      Si Alaf les avait lachés , les deux lascars se seraient peut-être regardé … Si , si , si !!! c’est fait … Bien sûr , une arrivée à trois aurait été fantastique et forcément différente … Une chose est sûre comme tu l’as écrit , Julian est très à l’aise sur ces pavés (il a de qui tenir chez les « loups bleus » qui lui ont appris la chasse ! ) , perso je m’en doutais , le Ronde sur ce plan là , ce n’est pas PR … Où je ne le vois pas du tout … 10 bornes pavées ce n’est pas 55 …

      1
      0
  23. nick

    oui, d’autant que si alaf partait devant, les 2 se seraient ptet regardés,

    allez savoir mais c’est bien dommage, pour un peu, il aurait pu faire un hat trick après le mondial,

    bon, place au giro,

    1
    0
  24. plasthmatic

    Alain, je te rejoins sur deux points :
    – Même si je crois que le « malheur’ arrivé à Julian Alaphilippe (et à la course) est la résultante de multiples facteurs (on appelle parfois ça la faute à pas de chance), j’ai moi aussi noté la façon dont Wout Van Aert avait abordé la moto. Disons que s’il avait voulu faire le coup de l’obstacle dévoilé au dernier moment, il ne s’y serait pas mieux pris. Ce dernier point n’est valable que pour l’action, parce que pour l’intention, je crois qu’il faut se garder de conclure. Déjà, ils étaient à bloc, dans les jambes comme dans la tête, à ce moment.
    – Avec Van Aert comme adversaire, Mathieu Van Der Poel avait probablement beaucoup plus à craindre d’un « sprint aspiré » que d’un « sprint arrêté », cette dernière option plus proche du bugne-à-bugne, selon l’expression de Patrick, le Bourrin de l’Ardèche pas bourrin pour un sou.
    Je suis certain d’une chose en revanche : c’est tellement facile de savoir que chaque motard doit être à chaque instant exactement au bon endroit à la bonne vitesse. Celui-là doit être bien désolé, mais j’ai compris qu’il s’agit de sa première sur vingt ans de conduite « dans les vélos » …

    4
    0
  25. Wolber

    Jacky Durand sur Eurosport analysait la chute avec explications à l appui sur l action des motards et concluait en disant  » ç etait la faute à pas de chance » . Et je suis d accord avec lui.

    2
    0
  26. Edgar Allan Poe

    Même si je considère qu’Alaphilippe a une bonne dose de responsabilité dans sa chute, je me suis effectivement interrogé sur l’attitude de Van Aert. Il aurait du signaler l’obstacle ou du moins avoir une attitude, une gestuelle signalant aux 2 autres la présence du motard, mais il ne l’a pas fait. Il semble dans un autre monde sur le vélo, isn’t It ?
    Pour ce qui est des certitudes sur la potentielle victoire du champion du monde, peu y croient quand même. En plus, avec des si, papi Van Der Poel aurait aussi pu arriver au sprint avec son gendre et son petit fils ! Un journaliste de RMC expliquait, avec moults arguments qu’Alaphilippe avait course gagnée sans sa chute. Objectivement, quand il attaque et fait la sélection dans le Koppenberg (je crois), qui réagit à mi-bosse et revient à une poignée de secondes au sommet ? MVDP. Van Aert raccroche au plat. Il y a fort à penser que le français aurait joué son va-tout dans l’ascension de la même bosse et que les deux autres l’auraient laissé avec 5 à 10 secondes en vue du sommet. Je ne crois pas une seconde qu’ils se seraient regardés…Mais avec des si !!!
    En tous cas, ce pauvre motard, démoli sur les réseaux sociaux…Evenepoel par exemple…Bof, bof…certain en ont perdu la tête pour moins que ça, d’ailleurs !

    9
    0
  27. Edgar Allan Poe

    Yvon, Bernaudeau a aussi recruté Géniez qui est en panne depuis l’an passé et vient de bacher la Vuelta 25 bornes avant l’arrivée du jour. Méforme apparemment. À confirmer
    De même, Bernaudeau a recruté un coureur que je côtoie occasionnellement et dont j’ai souvent vanté les mérites mais qui est planté pour des raisons valables depuis 2 ans aussi… pour près d’un million d’€/an. Espérons qu’ils se remettent d’ici la prochaine saison
    Peut être se prend il pour Riijs ou Vinokourov qui resuscitent les morts!!!

    3
    0
  28. Vincent L

    Pour moi, WVA a bien fait un geste antisportif. En se déportant au plus près de la moto , et en s’écartant au dernier moment, sans avertir les deux coureurs qui le suivait. De plus après le bruit de la chute , il ne semble pas surpris du résultat.

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.