Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Rio: même course chez les femmes que chez les hommes!!!

La course sur route des JO de Rio a été excitante chez les hommes samedi.

Ben ce fut pareil chez les femmes dimanche! Même scénario en tout point!

Pour tout vous dire, j’ai été sur le bout de ma chaise pendant les 50 derniers kilomètres, tant la course était tendue et intéressante.

Encore une course d’anthologie!

Il y a d’abord eu, à l’amorce du final, une échappée royale avec notamment Marianne Vos et Pauline Ferrand-Prevost. Elles ont débuté la dernière ascension de la Canoas-VistaChinesa en tête avec environ une minute d’avance, mais ce n’était pas assez face notamment à une équipe américaine très puissante qui est revenue très vite sur la tête de course. Ferrand-Prevost était notamment vraiment trop juste hier.

Ce fut ensuite une guerre d’usure entre l’équipe américaine bien amenée par Mara Abbott et l’équipe néerlandaise avec Van Der Breggen et Van Vleuten. Derrière, la Canadienne Canuel ainsi que la britannique Lizzie Armistead ne pouvaient que limiter les dégâts, étant rapidement lâchées de la tête de la course.

La cadavérique Abbott (quelle maigreur!!) a manifestement fait parler un rapport poids-puissance très avantageux pour se dégager sur le haut de la bosse avec la néerlandaise Van Vleuten, surprenante à ce niveau.

Et puis ce fut une fin de course époustouflante.

On savait Abbott limitée dans les descentes; en effet, dès les premiers hectomètres, Van Vleuten prenait le large et je pensais bien que la course était alors pliée.

Ben non! Van Vleuten nous a fait un « Vicenzo Nibali », chutant lourdement dans un virage. Bis repetitas de la course des hommes.

Du coup, Abbott se retrouvait comme Majka 24h plus tôt, avec une chance pour l’or olympique à condition de résister seul au retour des poursuivants derrière.

Et le dénouement a été le même que chez les hommes! Terrible dernière ligne droite à Rio, longue de plus de 4 kilomètres, et qui a condamné durant le week-end bien des ambitions.

À trois kilomètres de la ligne, on sentait Abbott mourir à petit feu. Derrière, l’italienne Longo Borghini accomplissait un travail surprenant, roulant plus que les deux autres (Van Der Breggen et Johansson) pour revenir sur la tête de course. Pas sûr qu’un coureur de la course des hommes aurait ainsi payé de sa personne…

Quoi qu’il en soit, les trois coureuses en chasse sont revenues à… 200m de la ligne, une défaite tellement crève-coeur pour Abbott qu’on a peine à imaginer. Au sprint, Van Der Breggen, qui avait roulé en 3e position depuis la flamme rouge, n’avait pas de mal à gagner le sprint, bien que le rapproché de Johansson sur les derniers 50m laisse croire que si la ligne avait été placée 100m plus loin, c’est elle qui serait championne olympique…

Van Der Breggen compense ainsi en quelque sorte pour la chute de sa compatriote Van Vleuten et permet à l’équipe néerlandaise de conserver son titre, après celui de Vos à Londres en 2012.

La Canadienne Carol-Ann Canuel termine 25e à un peu plus de 5 minutes de la vainqueure, une place honorable après un excellent travail de sa compatriote Leah Kirchmann pour la placer en bonne position à l’amorce de la dernière ascension, comme l’avaient fait la veille Duchesne et Houle pour Woods.

Quelles courses en tout cas durant le week-end! Je me suis vraiment régalé devant ma télé!

Partager

Précédent

Rio: quelle course!!!

Suivant

Le Tour de l’actualité

21 Commentaires

  1. mica

    Laurent, je ne suis pas d’ accord avec toi, concernant l’ analyse des 2 courses sur route olympiques!
    Je trouve même que tu adoptes une position de quasi voyeurisme. Nous ne sommes pas là pour voir du drame, mais plutôt un authentique « spectacle sportif ».
    Avant hier, ce spectacle a été gaché (chutes de Nibali, Heanno, Porte, Alaphillipe, Thomas (que l’ on a vu en détresse dans une sorte de caniveau…)
    Et hier, j’ ai eu très très peur pour la jeune Néerlandaise, on ne pouvait pas rester indifférent devant cette image de la terrible chute! ( il n’ y a pas là, la possibilité de glisser, comme sur la neige lors des descentes, ou dans des bacs à sable lors des GP motos…..le mobilier urbain est là et très dangereux, trottoirs, panneaux , poteaux de toute sorte..) Hier, j’ ai pensé a l’ infortuné Casartelli..)
    J’ abonderai dans le sens de Le Pitre en disant qu’ une instance (indépendante de l’ uci) devrait se pencher sur le probléme, attention, notre sport tourne au cirque!
    Que dire de tous ces gens qui courrent à coté des cyclistes…, donnons des cotes a escalader de 6 à 8%, et le problème sera en partie réglé. Pour Le pitre, je dis que c’ est là le pourcentage moyen de l’ Alpe d’Huez, et cela suffit souvent a faire une vrai selection. Dans un post précédent, un intervenant suggére que les réalisateurs T V occultent ces images, je ne suis pas trop pour cela, car en cyclisme on occulte déjà pas mal de choses.
    Je ne voudrai pas encore une fois polémiquer, mais est on sur que les motos et voitures n’ ont joué aucun role dans les deux fins de courses que nous avons vues ces deux derniers jours; c’ était tellement tendu qu’ un rien a pu jouer, mais on ne le saura bien sur jamais! Hier, le fait que le groupe de 4 ou 5 ,ne puisse pas revenir sur le trio (ou Longo Borghini assurait seule le travail) m’ a « intrigué »….
    Mais le cyclisme est un peu trop laxiste et approximatif….. même chez les féminines…
    ET au fait, que se passe t’ il pour P. Ferrand Prévot, j’ ai bien peur qu’ elle ne retrouve pas son niveau … en tout cas elle me semble mal placée pour « pester » dans twitter et le reste contre Ammnistead!

    0
    0
  2. Fore

    Pas très malin de souligner la maigreur « cadavérique » de Mara Abbott qui souffre d’anorexie depuis des années, sachant que cette maladie tue chaque année des milliers de jeunes filles.

    Pas un mot sur la santé de Van Vleuten, mais des sous entendus, « surprenante à ce niveau ». Elle n’a pas bougé pendant de longue minute où franchement on se foutait un peu du résultat de la course, mais non, Laurent était « sur le bout de sa chaise ». Empathie, zéro…

    Oui, le niveau des hollandaises pue le dopage, Van der Breggen ne gagne rien d’autre que la FW, les anciennes dominantes Vos, Armistead et PFP sont étonnamment larguées par ces outsiders, mais franchement, hier, ça n’était pas trop le problème.

    0
    0
  3. touille

    La sécurité n’est pas la priorité et elle devrait l’être, dans toutes les courses. Neutraliser les descentes serait une solution, car les coureurs prennent des risques à 100km/h et ça n’apporte pas grand chose, le vélo est assez dur comme ça.
    Ajouter le fait de risquer sa vie ou sa santé, je trouve que ça fait beaucoup, et puis on se fout du spectacle dans la descente, on a jamais vu de spectateur s’y poster pour ça.
    Si je peux donner mon avis sur l’arrivée, je trouve choquant qu’elle ne passe pas une relais et qu’elle grille les autres au sprint, pour moi, gagner comme ça, je trouve ça lamentable, mais c’est mon avis; certains diront qu’elle est fin technicienne, bonne au bluff, etc
    Après elle voit avec sa conscience, faire travailler les autres et en retirer tous les bénéfices, c’est plus que limite pour moi.

    0
    0
  4. armel

    Comme beaucoup, j’étais très inquiet après la chute terrible de la néerlandaise VAN VLEUTEN . Difficile derrière de s’extasier sur la course qui était pourtant avec le recul très indécise.
    J’étais par contre bien content que le groupe d’Armistead ne soit pas revenu. Vu qu’elle gagne le sprint du groupe de poursuivantes, cela aurait été tout simplement honteux qu’elle prenne une médaille.
    Bref, au final, Van Vleuten est consciente et je lui souhaite vivement qu’elle n’ai pas de séquelles de cette chute. C’est bien que ce soit sa compatriote qui l’emporte.

    0
    0
  5. Ray Neuville

    Qu’on se le dise, il n’y aura jamais de courses sécuritaires. Le sport cycliste est dangereux tout comme la descente en ski ou en bobsleight. C’est malheureux pour Van Vleuten et je lui souhaite assurément un plein rétablissement. Les dernières nouvelles sont encourageantes à cet effet.

    Tous les cyclistes étaient conscients que cette descente était technique. Il faudra que quelqu’un m’explique pourquoi prendre de tels risques? Il appartient au cycliste de contrôler sa monture. Van Vleuten se savait plus forte sur le plat que Abbot. Sa témérité lui a couté la médaille d’or, l’argent à Abbot qui l’aurait bien méritée et probablement le bronze à VdB qui alors aurait été « justifiée » de ne pas assumer sa part dans la poursuite.

    0
    0
  6. LaVoitureCaPue

    Et oui, 2 belles courses. Autre chose que la moitié (3/4 ?) des classiques ou 97% du temps d’antenne du tour de france.

    Le vélo est médiatiquement NUL. Il serait temps que les dirigeants changent de registre. Il n’est suivi que par les passionés et les retraités qui s’emmerdent.

    A quoi est du l’intérêt de ces courses JO ? Pas d’oreillettes, pas d’équipiers, le parcours… ?

    J’ai l’impression que plus les ans passent, plus l’écart se fait entre les coureurs d’un jour, les coureurs d’1 semaine et les coureurs de 3 semaines. Allant dans cet ordre de musclé à maigre. je ne suis absolument pas surpris de la soi disante contre performance de bardet et froome. Ca me parait très logique dans la lignée des athlètes d’aujourd’hui. Seul nibali et valverde retent des coureurs complets qui gagnent. Ils ne sont pas tout jeune tous les 2.

    Sinon ça me fatigue les messages de complaisance sur les blessés, les tombés, les percutés à chaque course, entrainement et cie. Binh oui c’est pas bien. La guerre aussi c’est triste, pis l’holocauste aussi.

    0
    0
  7. FXD

    Wow quelle course! Et quel beau parcours de course. Il devrait en avoir plus des courses comme ça. Il faut dire que je ne suis pas trop fan des courses qui se terminent au sprint. Il y avait de l’action et quelle défaite crève coeur, pour l’américaine.

    Évidemment, j’ai de la peine pour la hollandaise…on ne souhaite pas ça à personne. Mais là faut pas « capoter »…à lire certains commentaires il faudrait neutraliser les descentes, ne plus avoir de côtes trop à pic (trop pentue), ne plus avoir de descentes, qu’en à y être!!! On ne devrait même plus apprecier une belle course, lorsqu’il y a une accident. Franchement! Ça fait partie du cycliste.

    Parcontre, bien sûr, qu’il faut qu’on regarde ce qui peut être fait pour améliorer la securité des cyclistes. Comme par exemple, mieux indiquer les dangers, avertir des courbes dangereuses ou mieux le faire.

    Questions pour toi laurent. D’apres toi, est-ce que tu penses que les cyclistes ont pratiqués la descente quelques fois, avant de faire la course? Est-ce que certaines équipes l’ont pratiqués sur simulateur?

    En vélo de montagne, il y a une expression qui dit qu’une course ne se gagne pas dans les decentes mais peu très bien s’y perde. C’est ce qu’on a vue hier.

    0
    0
  8. Vincent C

    Vous êtes dur avec Laurent

    1- Abbott est effectivement très très maigre, autant que Froome. Qui savait qu’elle était anorexique? Pas grand monde! Par contre, on sait tous jusqu’au même la course à la maigreur et au rapport poids/puissance. D’ailleurs, est-ce que c’est responsable de la sélection des États-Unis de prendre une athlète qui souffre de tel problème et l’utiliser dans les bosses?

    2- Se sont les coureurs qui font la courses et non le parcours. Abbott a eu le mérite d’être prudente dans la descente comme 90% du peloton autant masculin que féminin. Contrôler les descentes seraient 100 fois pire puisqu’une auto descend pas mal moins bien qu’un vélo, bonjour les coups de freins.

    3- Van Vleuten a donner des coups de freins justement. C’est un coup de frein avant qui l’amener à faire un soleil. Trop vite dans un virage, ça peut arriver même sur le plat. Parlez-en aux gars de Silber lors des Championnats canadiens!

    0
    0
  9. Fore

    @Vincent C : tapes Mara Abbott sur google, tu n’as pas encore tapé le deuxième t que le mot ‘anorexia’ apparaît tellement c’est connu et marquant. Elle en parle ouvertement et avec une lucidité très rare pour quelqu’un victime d’eating disorders

    0
    0
  10. Le Pitre

    A l’instar de Thierry Adam, qui ne connait rien au vélo alors que c’est son métier, un métier facile, affirmer que Mara Abott est une inconnue sans résultats revient à dire que le Tour d’Italie féminin est une petite course (le Tour of the Gila aussi).
    Ce qui est terrible, c’est quand l’ignorance, respectable, n’est pas assumée. « Je ne sais pas mais comme je sais ça n’existe pas, et peronnne ne sait ».

    0
    0
  11. RégisM

    @Mica.
    Ce n’est pas parce que PFP est à la rue qu’elle ne doit pas s’élever contre le scandale que constitue la présence d’Armistead. Tu préfères l’omerta qui est habituellement de mise dans le milieu du vélo?

    0
    0
  12. thierry (mtl) bécyk

    Une analyse des cyclistes en compétition inclue une évaluation sommaire de leur apparence physique. Plusieurs n’ont pas aimé que je note le surpoids d’une coureuse canadienne la semaine dernière, mais pourtant quand je le note pour un homme sur ce site, personne ne s’en offusque. Pourtant le rapport poids / puissance est fondamental en vélo et se manifeste clairement sur ce genre de parcours.

    Laurent note la maigreur de Abbott. Ne pas le nommer serait hypocrite et le problème existerait quand même. Éviter de nommer des évidences et jouer à l’autruche ne guéri pas l’anorexie, ni aucun autre problème de santé mentale

    L’anorexie de Abbott n’est pas un cas unique. Des hommes du peloton développent aussi des habitudes obsessionnelles et anorexiques. L’entrainement en cyclisme pro demande des traits (de personnalité) obsessionnels et chez certains d’entres eux, des troubles alimentaires peuvent en découler (voir le livre de Tyler Hamilton).

    0
    0
  13. mica

    @ Régis M: Je ne suis pas sur que P. Ferrand prévot soit la mieux placée question « moralité », voir son championnat du monde gagné ou M. Vos, son adversaire d’ un jour se retournait à quelques encablures de l’ arrivée pour attendre son retour qui fut étrangement gagnant. ( il est vrai quelles sont équipières le reste de l’ année…)
    Mais voila, le cyclisme est tellement « amoral » qu’ il nous oblige à une discussion genre « café du commerce », alors que nous aimerions parler sport et technique, voire tactique.
    Je crois que le cyclisme féminin est aussi « gangrenné » que le cyclisme masculin. (dopage, dopage mécanique ( voir la Belge cyclo cross woman), aspirations diverses et variées).
    Et si nous nous trompons ou sommes excessifs quelquefois, c’ est qu’ ils nous y ont poussés, mais les fédération, organisateurs, patrons d’ équipes, médias, ont bien leur part immense de responsabilité.
    Tout de même, entendre P. Ferrand P. faire la « leçon » a J.Longo (comme elle a su le faire en son temps, disant que elle restait féminine et coquette) est un peu fort de café !

    0
    0
  14. Simon Julien

    Les chutes répétées ce w-end (et pas par des débutants), ont bien démontrées le niveau très hasardeux du parcours. En tant que spectateur, je crois que nous devons êtres conscient de la sécurité des coureurs. Je comprends les commentaires de Hugo Houle qui s’est senti comme une « bête de cirque » Du pain et des jeux, je veux bien, mais pas à tout prix.

    0
    0
  15. francisponch

    ha ha ha… les crevaison qui gachent, les descentes technique trop techniques, les oreillettes c est nul mais pas nul en fait !!!… ça ne va jamais quoi… vous preferez pas prendre votre velo plutot que de jouer aux critiques bidon !… sinon ne regardez pas la tele aussi !!!
    … au pire regardez les courses de tricycle !😁😋

    0
    0
  16. NicoD

    L’inconvénient principal d’ecrire en francais c’est que l’on est directement exposé aux commemtaires des rochons de service. Jamais content les franchouilles. On a eu deux courses magnifiques ce week end avec tout ce que le velo offre de palpitant et d’excitant. on souhaitera a l’avenir que celles-ci fassent des emules et que les malchanceux d’hier recuperent bien pour qu’ils puissent prendre leur revanche la prochaine fois!

    Merci Laurent pour tes commentaires et analyses.

    0
    0
  17. Le Pitre

    « Avec tout ce que le vélo offre de palpitant et d’excitant »…
    « Je suis en fait énervée, parce que je regardais les infrastructures de la route et je ne pensais pas que quelqu’un puisse tomber ici et se relever », voici les propos de la championne olympique juste arrivée.
    NicoD, que penses-tu d’ajouter du savon noir sur certains endroits des descentes, de poser quelques rochers en sortie de virage, histoire de rendre la course plus palpitante et excitante encore.
    S’exciter devant la souffrance d’autrui, voilà qui est chouette.
    Tiens, et si elle avait perdu la motricité, ou la vie, la fille si près du titre, ça t’aurait excité?

    0
    0
  18. NicoD

    Ridicule. La pauvre hollandaise a pris des risques inconsideres alors qu’elle avait course gagne. elle connaissait la descente, elle etait seule, elle savait que Nibali s’y etait casse la clavicule.

    Je ne me rejouis pas des chutes mais je ne m apitorais pas obséquieusement sur son sort comme vous le faites. Je lui souhaite un prompt rétablissement sans partir en croisade contre un soit disant sport spectacle, sans grandes diatribes contre les jeux du cirque. je ne vais pas essayer de philosopher sur le present et l’avenir de nos societes a partir d’une course de bicyks

    Non, les descentes ont tjs fait parti du velo quelles soient techniques, sous la pluie ou pas. c est un sport de pilotage et cela doit le rester. Va t on interdire les sprints pendant qu on y est? les risques et leur matrise sont des qualites qui meritent leur place. Halte a l’aseptisation

    0
    0
  19. Le Pitre

    Tu peux la trouver ridicule, la championne olympique, mais elle était sur le vélo, quand toi et moi étions dans le canapé. Elle était dans cette descente et son amie étendue sur le trottoir quand toi tu t’excitais devant ta télé. Elle a sûrement fait un passage à l’hôpital quand nous écrivons sur ce site.
    Pour le reste, beaucoup de tes mots sur les commentateurs ici (vaguement nommés « vous ») ne correspondent tout simplement pas à la réalité de leurs commentaires.

    0
    0
  20. NicoD

    Sachez que je vouvoie car cela impose un debat respecteux en y mettant les formes. J aime egalement citer mes sources: voici ce qe la gagnante affirmait contrairement a ce que vous affirmez premptoirement:
    Anna van der Breggen a tempéré la dangerosité de la descente après sa victoire dimanche : « On était toutes au courant du danger après la course hommes. On a fait attention mais quand tu cours devant, tu as tendance à prendre parfois trop de risques.»

    De plus ni elle ni l americaine ni marianne vos ni personne d autre ne se sont arrete pour voir la malheureuse. Marianne vos avait meme un grand sourrire a l arrivee sahant que sa coequipiere avait gagne. Je ne manque pas d empatie vous apprendrez que jusqu a l arrive des nouvelles rassurantes le resultat etait effectivement un peu accessoire.

    Cependant nous connaissons dorenavant l etendu de ses blessures et donc rétrospectivement il n y a aucun mal a dire que c etait une tres belle course. Bien evidement si elle avait fini paraplégique ou pire nous nous garderions bien une gene supplémentaire.

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.