Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Plateau royal aux GP de Québec et Montréal

On en sait plus sur les têtes d’affiche qui s’annoncent sur les GP de Québec et Montréal, et c’est un plateau royal cette année!

D’abord, le numéro un mondial, Julian Alaphilippe, auteur d’une saison remarquable et d’un Tour de France exceptionnel. Alaphilippe a les yeux tournés vers les Mondiaux au Yorkshire, et a décidé, de concert avec le sélectionneur national Thomas Voeckler, de réduire sa charge de travail à l’approche de ce rendez-vous. Rappelez-vous qu’Alaphilippe avait sauté dans le final des Mondiaux l’an dernier, manque de fraicheur possible. Cette année, c’est 6 jours de course en septembre, et non 13 comme l’an dernier. Il sera à partir d’aujourd’hui sur le Tour d’Allemagne avant de monter dans l’avion lundi prochain pour le Canada.

Alaphilippe retrouvera à ses côtés sur ce programme son jeune co-équipier Remco Evenepoel, 19 ans, capable de tout. Sa présence à Québec et Montréal sera d’un grand intérêt. Il peut gagner!

Peter Sagan s’annonce aussi, lui qui connait du succès au Québec sur ces deux courses. Toujours un coureur à surveiller de près, tout comme Greg Van Avermaet et Michael Matthews, eux aussi des habitués et du voyage cette année encore. Rappelons que Matthews avait réalisé le doublé l’an dernier, égalant l’exploit de Simon Gerrans en 2014.

Pour Sagan, c’est même programme que pour Alaphilippe avant les Mondiaux du Yorkshire: allégé. Seulement quelques courses d’un jour, et on verra ce que ca donne en Angleterre. Surprenant de voir à quel point ils sont nombreux à privilégier la fraicheur physique à l’approche de la course au maillot irisé…

Les vainqueurs du Tour Vicenzo Nibali et Geraint Thomas seront également présents à Québec et Montréal. Pour Nibali, il s’agit d’une première et gageons que les descentes seront trop courtes au Québec pour lui permettre de faire une différence! Adam Yates et Richie Porte, eux aussi des coureurs efficaces sur les courses par étapes, sont également annoncés.

D’autres excellents coureurs de Classiques peuvent nourrir des ambitions au Québec: Michal Kwiatkowski, Olivier Naasen récent vainqueur de la dernière étape du BinckBank Tour, Tim Wellens et Diego Ulissi. Espérons que Benoit Cosnefroy, récent vainqueur du Tour du Limousin, pourra également être au départ pour AG2R – La Mondiale. Ce jeune coureur de 23 ans a été en 2017 champion du monde espoir et c’est un coureur prometteur.

On annonce également un contingent exceptionnel de coureurs canadiens, soit pas moins de 19 coureurs qui auront ainsi une chance de briller à domicile. Parmi eux, bien sûr Mike Woods, qui a fait le métier depuis 10 jours au Québec à l’entrainement, c’est moi qui vous le dit. À Montréal surtout, Woods peut nourrir de réelles ambitions, tout comme Hugo Houle qui a franchi un cap cette saison, notamment en s’affranchissant de quelques livres supplémentaires. Rappelons que les organisateurs ont ajouté deux tours supplémentaires au GP de Montréal, qui propose désormais 220 kilomètres de course et… 4700m de dénivelé. De quoi laminer un peu plus les sprinters!

Si ca arrive au sprint justement, rappelons que le Québécois Guillaume Boivin est lui aussi en forme exceptionnelle et capable de tirer son épingle du jeu dans cet exercice. Il aura la confiance de son équipe Israel Academy et a souvent été le premier Canadien à l’arrivée lors des dernières éditions.

Attention également à James Piccoli, vainqueur l’an dernier du Tour de Beauce et en vue au récent Tour de l’Utah qu’il termine à la 2e place après avoir remporté le prologue en côte. Piccoli est un excellent grimpeur.

Pour Antoine Duchesne, l’enjeu est ailleurs, venant tout juste de faire son retour après une opération à l’artère iliaque ayant ruiné sa saison 2019.

Après une claque sur le récent Tour de l’Avenir (d’où l’importance d’y aller!), les jeunes espoirs Nicolas Zukowski, Charles-Étienne Chrétien, Pier-André Côté, Adam Roberge et Laurent Gervais seront de retour en course pour acquérir de l’expérience internationale supplémentaire.

Ce contingent canadien est complété par Alex Cataford, Svein Tuft, Jordan Cheyne, Evan Burtnik, Nigel Ellsay, Adam DeVos, Matteo Dal-Cin, Rob Britton et Ryan Anderson.

Deux grands absents, Mathieu Van Der Poel bien sûr, qui mise comme Alaphilippe sur la fraicheur physique au Yorkshire et qui limite donc les déplacements, ainsi qu’Egan Bernal, récent vainqueur du Tour de France. Beaucoup d’autres sont engagés sur le Tour d’Espagne en ce moment.

Je pense que ca sera passionnant cette année! Et avec, ce week-end, les Mondiaux de vélo de montagne au Mont Sainte-Anne et toutes les stars de cette discipline présentes, Nino Schurter, Yolanda Neff, Kate Courtney et Pauline Ferrand-Prévost en premier lieu, les passionnés de cyclisme du Québec et de l’Est du Canada sont choyés.

Partager

Précédent

Vuelta: un plateau faible?

Suivant

Vuelta: rien n’est joué!

  1. Muddler

    Bien hâte de voir la course, toujours un bon spectacle sur place à Québec. Montréal, je la regarde à la télé, c’est différent,

    Hors sujet mais rigolo, pour ceux qui ne l’ont pas vu.
    ( en espérant que le lien fonctionne)

    0
    0
  2. noirvélo

    Merci Muddler !
    « le bon vieux temps » !!! à l’arrivée , tous positifs et fiers … Là , nous n’avons que le « politiquement correct »,
    pour le banquet final , bien plus d’attaques verbales et d’échappées lyriques …

    0
    0
  3. Edgar Allan Poe

    J’ai lu des éléments de biographies sur Audiard, c’était un vrai fanatique de vélo. Comme son pote André Pousse, acteur français très connu et ancien professionnel cycliste pendant 10 ans.
    Ce qui m’amuse et me fait aussi prendre conscience du « gouffre temporel » est qu’aujourd’hui, il serait impossible d’organiser un tel événement. Aucun acteur, ou auteur connu digne de ce nom n’accepterait d’aller pédaler en plein été le long de la Besbre, petit cour d’eau de l’Allier.

    0
    0
  4. Martin C

    Ça ne s’arrange toujours pas à la description chez TVA Sports. Pendant le reportage sur l’épreuve de cross country des femmes de la coupe de monde de vélo de montagne, je viens d’entendre « la complétation » du top 10. Faut le faire.

    0
    0
  5. Wolber

     » les gens qui n aiment pas le velo, m ennuient même quand ils n en parlent pas » M Audiard.
    Très vrai , une époque revolue, où le velo etait encore une activité populaire, vraiment populaire. ( D ailleurs , Julian Alaphillipe, originaire de l Allier a réveillé le mythe du champion populaire cher au cyclisme…)
    Les ravitos au vin blanc, on ne pourrait pas y songer aujourd’hui . Et puis  » la Bresbre  » , à l heure des vacances à l autre bout du monde,
    Ça a un côté trop  » France profonde »

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.