Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Nouveau Tour de l’actualité cette semaine

Plusieurs nouvelles à commenter en cette fin d’une semaine froide et neigeuse un peu partout au Québec et, je crois savoir, en France. Au menu aujourd’hui, les sujets suivants: Tour de Dubai, Étoile de Bessèges, Mike Woods et Optum, les capteurs de puissance Shimano, l’avenir chez Campagnolo, l’entrainement à la FDJ.com, le cyclisme féminin, le Tour Med et Paris-Nice!

1 – Tour de Dubai. Ca y est, le peloton s’est élancé au Moyen-Orient sur le richissime Tour de Dubai. C’est Mark Cavendish qui signe la première victoire d’étape au terme d’un sprint bien maîtrisé, bien qu’il n’aurait pas fallu qu’il soit plus long pour le sprinter britannique.

2 – Étoile de Bessèges. Encore un Lotto peu connu qui gagne au sprint, cette fois-ci le Belge Kris Boeckmans, un ancien champion d’Europe sur route chez les espoirs (2009). Le Québécois Hugo Houle a terminé l’étape en 57e place, à un peu plus de 2 minutes du vainqueur du jour.

3 – Mike Woods. Le coureur d’Ottawa est actuellement en stage d’entrainement avec son équipe Optum-Kelly Benefit qui, ma foi, présente un bel effectif cette saison, avec notamment les Québécois Guillaume Boivin et Pierrick Naud ainsi que les Canadiens Ryan Anderson et Will Routley. Il est intéressant de découvrir à quel point le directeur sportif de l’équipe, Jonas Carney, parle en bien des qualités de grimpeur de Woods, estimant que ce coureur est sous-estimé depuis des années. Comme je suis d’accord avec lui! Mike Woods a prouvé selon moi à maintes reprises, les dernières fois lors des derniers GP de Québec et Montréal, qu’il est capable de grandes choses au niveau professionnel. J’ajoute que je suis convaincu que des courses exigeantes comme la Flèche Wallonne ou Liège-Bastogne-Liège pourraient lui convenir. Chose certaine, quand il est présent les Mardis soirs dans le Parc de la Gatineau, ça décoiffe!

4 – Capteur de puissance Shimano. La marque nippone peaufine actuellement un capteur de puissance intégré aux manivelles et cela n’est pas surprenant. J’affirme depuis des années que l’intégration de l’électronique aux composantes est la prochaine grande étape de développement en matière de matériel. Avec Sram qui développe actuellement un groupe électronique sans fil, les deux équipementiers se positionnent actuellement pour sortir d’intéressantes nouveautés prochainement.

5 – Campagnolo. Pendant ce temps, que se passe-t-il du côté de la mythique marque transalpine? Pas grand chose j’en ai bien peur (du moins rien qui filtre pour 2016), ou alors des choses assez inquiétantes: une grève des employés serait possible au cours des prochaines semaines, Campagnolo ayant annoncé la suppression d’un poste sur 5 à leur usine de Vicenza en Italie en raison d’une augmentation de la production réalisée en Roumanie. Aie aie aie.

Pendant ce temps, Campagnolo est à la traine côté innovation (on s’est contenté de proposer, ces dernières années, des timides améliorations à des produits déjà existants), et continue de proposer des tarifs qui, bien souvent, sont prohibitifs et difficilement justifiables.

De moins en moins présente au sein du peloton WorldTour, j’ai bien peur que la marque Campagnolo ne puisse sans arrêt se fier sur sa réputation d’excellence et son histoire avec le vélo pour maintenir ses ventes. À un moment donné, il faudra que la compagnie retrouve son esprit d’innovation et reprenne clairement le leadership dans ce domaine.

6 – FDJ.com. La vie d’une équipe pro, avec la FDJ.com, via cet intéressant petit reportage vidéo. Les camps d’entrainement des Rouleurs de l’Outaouais demeurent mieux encore!!

On retrouve également ici une petite entrevue avec Sébastien Joly, désormais entraineur de l’équipe française.

7 – AlcoolIntéressant petit article sur les effets de la consommation d’alcool sur l’entrainement sportif. Y’a du pour, y’a du contre, comme dans beaucoup de choses, c’est dans la nuance qu’on trouve l’équilibre. Misez sur le riesling.

8 – Cyclisme féminin. Intéressant reportage sur les stars du cyclisme féminin (avec notamment la Canadienne Leah Kirchmann), un cyclisme qui progressivement ces dernières années a eu tendance à se développer de nouveau. Pourvu que ça dure!

9 – Tour Med. En raison d’un litige financier, l’épreuve créée par Lucien Aimar ne sera pas organisée en 2015 et c’est bien dommage tant cette course par étapes faisait partie du paysage cycliste du début de saison. Le Mont Faron restait un moment fort du mois de février et un juge de paix permettant de jauger la condition des coureurs à l’approche de Paris-Nice.

10 – Paris-Nice justement. J’aime le parcours proposé cette année, qui reconnecte en quelque sorte avec la tradition: un prologue au départ de l’épreuve, une arrivée en altitude à la Croix de Chaubouret, une étape très casse-pattes la veille de l’arrivée entre Vence et Nice ainsi qu’un dernier chrono au col d’Èze, sur les hauteurs de Nice. Spectacle garanti. Pas de doute, un homme fort du début de saison s’y imposera cette année.

Dominique Rollin chez Cofidis devrait être du départ afin d’épauler Nacer Bouhanni sur les étapes pouvant se terminer au sprint. Hugo Houle et Antoine Duchesne pourraient également être partants chez AG2R La Mondiale et Europcar. Cette dernière équipe aura une certaine pression de se montrer puisque son manager, Jean-René Bernaudeau, est à la recherche d’un repreneur pour 2016. Une solide performance sur La Course au Soleil serait un argument de plus dans ses démarches…

11 – VéloGessien, déjà 9 ans: bonne fête les gars!

Partager

Précédent

Cyclosportives La Québécoise / La Montréalaise: les raisons d’un (demi) échec

Suivant

Les meilleurs boyaux: quelle est votre expérience?

15 Commentaires

  1. plasthmatic

    Laurent, point 6 : pourquoi Campagnolo devrait-il « innover » ?
    Commercialement, je comprends, mais c’est justement ce que je refuse de comprendre …
    Innover, ça consiste très très très souvent à mettre au point des conneries, qui ne servent à rien d’autre que vendre et vendre, et éventuellement désennuyer les amoureux de leur matériel.
    Campagnolo, si j’ai bien compris, ça marche vraiment très bien. Ils ont le 11 pignons. Qu’est-ce que tu veux de plus ? Du mieux que mieux. Mieux que mieux égale ridicule, non ?
    Quelle connerie le monde et sa technologie et ses soi-disant mieux-disants. Ma plus jeune paire de roues a au moins huit ans (il va falloir que je change d’ailleurs, pour finir), que je mette les pneus machins et les chambres à air truc, ça n’a aucun rapport avec mon plaisir, mon déplaisir, ma facilité ou mes difficultés à pédaler. Bon, en dehors c’est vrai d’une paire de pneus fort côtés et fort connus, qui sont catastrophiques pour qui sait descendre un col avec de grosses prises d’angle. Ils sont au clou pour l’éternité, ceux-là, malgré leurs pas cinq cent bornes.
    Un bon cadre, de bonnes roues, un groupe qui fonctionne, et hop, ça va non ?

    0
    0
  2. plasthmatic

    Bon, ok, c’était point 5, mais je ne vais pas recommencer.

    0
    0
  3. plasthmatic

    fort « cotés », et pas « côtés »

    0
    0
  4. @Plasthmatic,
    Pas faux! Société de consommation quand tu nous tiens… Mais ce qui est vrai pour l’individu n’est pas forcément vrai pour une compagnie cherchant à rester en affaire… Pour ces derniers, le nerf de la guerre, c’est la vente, donc l’innovation peut être un puissant facteur permettant de promouvoir les ventes.
    Campagnolo a toujours su, dans le passé, innover: ne sont-ils pas à l’origine du dérailleur? Les freins Delta, les groupes x+1 vitesses, c’est aussi eux. Mais depuis le début des années 1990, il me semble que Campi est un peu à la traine de Shimano et maintenant Sram. Ils ne sont souvent pas les premiers à innover, sauf peut-être pour le groupe 11 vitesses il y a quelques années.
    L’intégration de l’électronique (capteurs de puissance, compteurs intelligents, groupes sans fils) m’apparait être un passage obligé au cours des prochaines années, ne serait-ce que pour rester dans le coup!

    0
    0
  5. Le Grand

    Je ne sais si on ira jusqu’à regretter même les pneus michelin prorace 3 et les roues mavic ksyrium (j’étais bon client des prorace 2 et des classic pro, je ne suis plus client du tout), mais à force de courir derrière l’innovation et autres chimères, on va tout droit à la catastrophe. Yeux fermés sur l’exemple pourtant édifiants de la Grèce.
    Prenons le temps d’arrêt pour lire ça:
    http://www.egaliteetreconciliation.fr/Les-chiffres-effarants-de-l-austerite-en-Grece-25707.html

    0
    0
  6. plasthmatic

    J’ai bien compris cette nécessité-là, Laurent. Précisément celle que je refuse de comprendre.
    Tu peux m’appeler Pascal, au fait, hein.

    Pour revenir aux groupes, il faut être simple : on a besoin de freiner, de changer les pignons, de transmettre le mouvement du pédalier à la chaîne avec un minimum de pertes. J’ai vraiment le sentiment qu’on n’est pas loin du bout du bout, question efficacité. Pour perdre le minimum de rendement, on a notamment beaucoup travaillé la rigidité, des boîtes, des manivelles, des cadres, etc … Mais là aussi, il y a un point d’équilibre, une limite, un peu comme la notion de poids de forme : au-delà d’une certaine rigidité, comme en deça d’un certain poids (les deux propres à chacun), le gain pour la mesure se transforme en perte pour le bonhomme. Et, concernant la rigidité des matériaux, il y a bien des chances pour qu’on ait largement dépassé ce point depuis pas mal de temps pour pas mal de monde. Tiens, tu me connais sur la selle, pas vraiment ce qu’on peut appeler un costaud, mais enfin, pas le pire sur deux roues non plus ; et bien, mon vieux clou pas du tout classé rigide à l’extrême, il l’est déjà à l’évidence beaucoup trop eu égard à mes capacités à déformer tout ça, c’est notamment très criant dans les périodes de forme pas optimale, et y en a, et c’est même obligatoire.
    C’est sûr que le point limite sera bien au-delà pour des pros, des gros moteurs et le grand machin qu’on connaît tous les deux, mais enfin, les vélocistes honnêtes le disent, ils vendent le plus souvent des vélos à des gens qui ne pourront pas en tirer quelque chose. Certains disent même qu’ils vendent des vélos inadaptés, mais l’avis du client, même mal influencé, est décisif, et c’est bien normal.
    Je comprends donc ta réponse … mécaniquement …
    Bon, salut mon vieux, porte-toi bien, ici il fait bien bien froid, je ne sais pas chez vous de l’autre côté, bien plus encore il y a des chances.

    0
    0
  7. vivien

    Juste une précision pour le plaisir de pinailler : Le dérailleur est une invention française, pas italienne, avec des marques comme Cyclo ou Simplex dès 1900. Campagnolo serait plutôt l’inventeur du quick-release.

    0
    0
  8. Le Grand

    Paris-Nice. Effectivement un parcours où on est allé chercher un peu de pourcentage aux bons moments de la course. Chaubouret, Vence, St Roch et Peille bien placés. Et le chrono final. Il pourrait y avoir une belle course et de belles images.
    Un mois avant, la Croix de Chaubouret est submergée sous les congères. Les home trainer doivent chauffer chez les cyclosportifs.
    (Et le Grand s’est encore accidenté: glace, marche à pied, glissade, épaule, coiffe des rotateurs, déchirure muscle + peut-être tendon, et merde, et l’objectif de courses de… ski de fond est reporté d’un an).

    0
    0
  9. plasthmatic

    Alors, bienvenue au club des épaules en vrac. Membre depuis fin août, adhésion dans les bois au-dessus d’Ancelle, et la désaffiliation se fait attendre …

    0
    0
  10. Le Grand

    diagnostic, évolution?

    0
    0
  11. Le Grand

    Gérard Holtz, on connait…
    En direct.
    Championnats du monde de ski, descente du combiné. Chute qui semble grave d’un skieur. Le commentateur Tour de France – Ski – Dakkar etc… prend son air attéré. « Respectons le silence ». Allez, 10 secondes plus tard, devant des images inquiétantes, le voilà déjà qui blague avec Carole Montillet je crois (qui n’y réagit pas).
    Ben oui, on connait…
    Rappelons-nous l' »accident » voiture de France Télé sur Voeckler, Hoogerland et je crois Flecha…
    On connait…

    0
    0
  12. Fore

    @Le Grand : c’était Holz au volant de la voiture france TV qui avait fauché les coureurs ? je me souviens d’une omerta nauséabonde du service public qui ne voulait pas dire clairement qui conduisait, il a fallu des jours pour en savoir un peu plus et au total je ne me souviens plus si on avait eu le fin mot de l’histoire. Très français ça, trop.

    0
    0
  13. thierry Mtl

    SRAM va acheter Campagnolo d’ici qqs années.

    0
    0
  14. Le Grand

    Fore
    La voiture a heurté le blocage rapide de son vélo. Choc dur, transmission d’énergie, le coureur a voltigé.
    A quelques cm, elle prend la roue. Choc mou. Absorbsion d’énergie par déformation. La voiture monte sur le vélo…
    Un drame. A quelques cm, une tragédie.
    Holtz à l’arrivée: « une voiture a heurté Voeckler » (et les autres par effet domino). Même pas capable de dire « une voiture france télé ». Et de repartir sur son humour…
    Ensuite, rien. Rien de rien. De public, certes, mais voilà bien un homme public qui fonde toute sa prédominance sociale dessus.
    Alors, dans un silence si assourdissant, les suspicions deviennent légitimement accusations.
    Bien sûr, la vedette qui fait se courber les foules continuera de s’octroyer les salles pour jouer ses fourberies de scapin ou autres joyeusetés les veilles d’étapes dans les villes appelées à se vassaliser.
    La question est: veut-on de commentateurs au service des épreuves qu’ils commentent ou le contraire?
    Je connais un petit (en fait un grand) qui rebondirait aisément sur l’admiré Laurent Luyat…

    0
    0
  15. Yann

    Je vois que certains (commentaire 5) profitent d’un site cycliste pour faire de la pub au business attrape-zozo de Soral, alors qu’il aurait été plus honnête de donner le lien vers l’article original sur okeanews.fr.

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.