Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Marmotte: pas un grand jour, mais personal best quand même!

Capture d’écran 2014-07-06 à 07.22.55Se déroulait donc hier samedi la 32e édition de La Marmotte, réputée comme une des plus anciennes et plus difficiles cyclosportives d’un jour.

Au menu, c’est toujours pareil: Bourg d’Oisans – l’Alpe d’Huez via les cols hors catégorie du Glandon et du Galibier, pour finir en haut de l’Alpe d’Huez. 175 bornes bien senties, et 5000m de dénivelé dans la journée. De quoi vous écoeurer du vélo! Mais c’est une cyclo mythique, que tout cycliste devrait tenter une fois dans sa vie. La beauté des paysages de haute montagne, notamment ce col du Galibier, ainsi que la possibilité de se mesurer sur les mêmes terrains de jeux que ceux qui ont forgé la légende des coureurs du Tour de France, vaut le détour.

Bref, une Marmotte, c’est un peu la possibilité de savoir de quoi vous êtes fait: par rapport aux grands champions cyclistes, et aussi par rapport à vous même car l’épreuve vous pousse dans vos derniers retranchements.

Il est désormais bien connu que j’affectionne particulièrement cette cyclo, et j’en étais hier à ma… 10e participation. L’objectif était simple: à 43 balais, y aller pour mon record personnel, établi jusqu’ici en 7h42 en 2010.

Malgré des sensations très moyennes sur le vélo toute la journée, mes pulsations cardiaques ne parvenant pas à dépasser les 158-160 alors que j’évoluais autour de 165 la semaine dernière dans les cols, l’objectif a été atteint: 7h25!

Mais ce fut très très difficile une fois de plus. Faiblissant dans le final, la montée de l’Alpe d’Huez, en 1h12 hier, fut une lente agonie. À l’arrivée, j’ai vraiment eu du mal à tenir la station debout à la descente du vélo!

La Marmotte ne s’offre jamais à vous sans une bonne dose de courage, en particulier dans la dernière ascension, l’Alpe d’Huez, qu’on entame toujours assez rincé après des heures d’effort dans le Glandon et surtout le col du Galibier, toujours très difficile puisque son sommet culmine à 2650m d’altitude. Des névés de neige nous accompagnaient dans les derniers kms!

Après de bons orages vendredi soir nous ayant fait craindre le pire pour samedi matin, le ciel était moins menaçant au départ. La fraicheur nous a cependant accompagné sur le haut des massifs, non sans me causer certains problèmes, moi qui affectionne particulièrement les grosses chaleurs pour l’épreuve. Et un fort vent de face dans la descente du Galibier-Lautaret n’aura pas permis, cette année, une descente aussi rapide que d’habitude.

Un grand merci à Jean-Claude et Marie-France pour m’avoir ravitaillé du côté des Verneys, juste après Valloire, à un moment où j’en avais bien besoin!

Un grand merci à mon ami Serge Piroux, venu me retrouver sur cette Marmotte au pied de la descente du Glandon, et qui nous a servi un immense relais de près de 15 bornes pour nous amener, mon groupe et moi, au pied du Télégraphe à vive allure, bon pour le… 4e temps Strava du secteur. Serge, t’es vraiment une machine incroyable, une bête à rouler comme j’en ai peu vu sur le plat! Merci de ta présence, et merci pour ces sorties en ta compagnie durant la semaine précédente.

Les Québécois engagés ont tous terminé l’épreuve, et très bien fait. Au temps officiel:

Laurent Martel – 7h05 – 445e place au général sur plus de 6300 participants classés – 131e sur 2334 dans sa catégorie. Pour la petite histoire, j’étais aussi 131e de la Haute Route en 2012!

Claude Durocher – 7h10 – 491e place au général – 41e sur 1286 dans sa catégorie. On se demandait hier soir, vu sa fraicheur physique, si Claude avait forcé sur cette Marmotte!!!

Martin Reiher – 7h41 – 1168e place au général – 419e sur 2334 dans sa catégorie. Personal best lui-aussi, et de loin.

Paul-Aimé Lacroix – 10h06 – 5006e place au général – 136e sur 203 dans sa catégorie. A très bien fini une première Marmotte.

On a terminé la journée dans un restaurant du côté d’Allemont hier soir, et la bonne humeur était au rendez-vous!

Après 16 ans de disette, un coureur Français a de nouveau remporté l’épreuve hier, nul autre que Peter Pouly, dans un temps de 5h34. Il me mets donc une heure 30 dans la vue! Impressionnant. Peter a grimpé l’Alpe d’Huez dans le final en 48min, un authentique exploit qui ne laisse aucun doute sur la « caisse » de ce coureur d’exception, triple vainqueur de la Haute Route Alpes en 2011, 2012 et 2013. Mes respects Peter!

Une Marmotte dédiée à…

En terminant, je tiens à dédier cette Marmotte à Pierre-Étienne Grégoire, mon ami, champion canadien et québécois il y a quelques années, ex-président de l’ACVQ et donc bien connu dans le milieu cycliste québécois, excellent coureur et qui devait être de la partie hier sur cette Marmotte. Nous avons été régulièrement en contact ces derniers mois dans la préparation de ce grand objectif.

Pierre-Étienne, cette Marmotte est pour toi, j’ai pensé à toi dans le final, alors que je montais l’Alpe d’Huez au courage. Du courage, tu en as beaucoup montré ces derniers jours alors que je t’ai vu cloué sur un lit d’hôpital à Grenoble, victime d’une grave chute il y a 10 jours dans la descente du col de la Bérarde, près de Bourg d’Oisans, et qui nous a fait craindre le pire puisque touché à la colonne vertébrale.

Du courage, il t’en faudra encore un peu pour mener à bien cette convalescence dans les prochaines semaines.

Mais rappelle-toi Pierre-Étienne, le pire a été évité, te voilà rapatrié au Québec pour une convalescence qui ira très bien j’en suis sûr, fort de ton excellente condition physique. J’espère que tu remonteras sur un vélo très prochainement et pourra te lancer de nouveaux défis, afin de ne pas rester sur cette malheureuse chute.

Salut Champion!

Partager

Précédent

Petites chroniques marmottiennes…

Suivant

Le Tour de l’actualité

31 Commentaires

  1. nikko

    Bravo Laurent pour cette double performance qu’est de faire la Marmotte le samedi puis d’en publier un compte rendu le dimanche 😉

    0
    0
  2. martel

    Toutes mes felicitations. Tu as remporté un succès époustouflant! Tuas toute mon admiration. C’ est le resultat d une determination incroyable qui te fait honneur. BRAVO et encore mes grandes FELICITATIONS.

    0
    0
  3. Patrick David

    Bravo pour ta perfs !

    Énormément de plaisir à parcourir tes CR et la justesse de tes propos : Passion ++++++++

    Patrick
    Avignon

    0
    0
  4. Fore

    Pouly, respect ? Un ancien dopé quand même !

    0
    0
  5. jap

    Merci pour le compte rendu Laurent.

    je suis actuellement à Corvara en Italie et je viens de terminer e Marathon des Dolomites 2014. Organisation super, aucun détail n’a été oublié, sécurité maximale, routes fermée et en direct sur Rai television. 140 km – plus de 4300 m d’ascension et 11,000 participants, assez pour inquiéter dans les descentes. Je peux dire que monter le passo Giau après 100 km est une expérience de persévérance et de détermination (10 km à 9,3%). Néanmoins très bon temps au final et une grande journée.

    Pat.

    0
    0
  6. jap

    désolé pour les erreurs.

    je suis actuellement à Corvara en Italie et je viens de terminer le Marathon des Dolomites 2014. Organisation super, aucun détail n’a été oublié, sécurité maximale, routes fermées et en direct sur Rai television. 140 km – plus de 4300 m d’ascension et 11,000 participants, assez pour inquiéter dans les descentes. Je peux dire que monter le passo Giau après 100 km est une expérience de persévérance et de détermination (10 km à 9,3%). Néanmoins très bon temps au final et une grande journée.

    0
    0
  7. peter

    Bonjour Laurent,
    Respect a toi également.
    J’aurai bien aimer te rencontrer et échanger un peu avec toi, j’espère a une prochaine.
    @fore Personne n’est parfait et on n’apprend tous de nos erreurs. Et il est toujours plus facile de juger les autres…

    0
    0
  8. Martin Desbiens

    Bravo Laurent!

    Beaucoup plus de respect pour ta perf que celle du gagnant qui à mes yeux ne devrait même plus être coureur, pour moi c’est à vie la suspension.

    Bonne vacance!

    Martin

    0
    0
  9. Michel Garand

    Bravo à tous les québécois qui ont réussi la Marmotte et pour Claude Durocher de Québec: tu as la forme encore cette année, félicitations

    0
    0
  10. bigmouse

    sauf erreur de ma part la marmotte n’est pas une compétition donc parler de suspension vie n’est p

    0
    0
  11. bigmouse

    desbien et fore =>

    sauf erreur de ma part la marmotte n’est pas une compétition donc parler de suspension vie n’est pas un exagéré! il continue a courir en cyclo ça prouve surtout qu’il aime le vélo et avait quelques qualités!
    et il est peu probable qu’il se soit chargé (il prends 10 min par rapport aux meilleur temps de pro soit un monde)

    0
    0
  12. Antoine

    Bonjour,
    Juste un point qui m’intrigue : avec 7h25 au total et 7h05 au temps officiel, ça fait un temps canon pour la descente du Glandon ?
    Sportivement,
    Antoine

    0
    0
  13. Pierre Lacoste

    Laurent: félicitations, c’est impressionnant comme performance! Pas un grand jour peut-être, mais un assez bon jour pour faire un P.B., tout de même.
    Bravo aussi à l’ami Paul-Aimé, un vieux coriace!

    Désolé et troublé par cette nouvelle au sujet de PEG, que je n’ai pas vu depuis un bon moment, mais avec qui je partage de très bons souvenirs de courses au fil des années. Je lui voue aussi la même affection et le même respect. Il faut qu’il s’en tire bien, ce serait trop injuste autrement.
    Salut PEG et courage!

    0
    0
  14. moose

    Laurent et bigmouse : et si Lance l’avait emporté, lui auriez vous donné votre respect ? même chose avec Pouly

    0
    0
  15. Piroux

    Félicitations à vous, Martin et Laurent.

    La Marmotte n’est pas mon terrain de chasse, mais ton accueil l’année dernière à QUEBEC ne pouvait pas rester sans retour. Alors tu avais choisi La Marmotte :-(, l’occasion était trop belle pour te rendre la politesse.
    Bien sûr que j’aurai aimé t’accompagner plus longtemps, mais voilà, les forces gravitationnelles ne sont pas mes copines.Quoique l’on dise, le vélo c’est une science.
    Mais ce challenge m’a permis de monter le Glandon de bon matin et de t’accompagner à St Michel de Maurienne, et là je n’avais plus le choix que de grimper le Télégraphe et le Galibier pour retrouver ma voiture à Bourg d’Oisans.Il faut avoir des buts dans la vie…même dans une journée de cycliste.

    Mesdames, messieurs si vous croisez un jour Laurent au détours du Monde, n’hésitez pas à engager la conversation, vous découvrirez un passionné de la Vie.

    Bien des choses à toi et à ta famille et j’espère à très vite.

    Serge « La Machine »

    0
    0
  16. @tous,
    Peter Pouly a en effet fait l’objet d’un contrôle positif une fois dans sa vie. Ceci étant, les circonstances de ce contrôle étaient particulières, je tiens mes informations d’Antoine Vayer, un homme très clairement contre le dopage. Peter n’a jamais eu l’intention d’augmenter ses perfs, il avait simplement fait confiance à un médecin d’équipe pour soigner une affection bénigne. Peter a été très fortement choqué de ce contrôle, et a mis fin à sa carrière pro, une perte énorme compte tenu de ses dispositions physiques. Il faut donc faire attention à ne pas condamner trop vite, on est en présence d’un cas particulier.

    @Serge,
    Grand plaisir pour moi que de te retrouver brièvement sur cette Marmotte. Gardons le contact par courriel et à très bientôt j’espère le plaisir de te revoir! Je suis condamné à garder la grande condition pour espérer pouvoir même seulement t’accompagner lors de tes sorties!

    0
    0
  17. Martin Desbiens

    Bof @Laurent tant qu’à y être parles nous de la vache de Cantador…Un contrôle c’est un contrôle.

    0
    0
  18. gt

    C’est super, cependant, se faire emmnener dans la vallée par un gugus qui vous attend et bénéficier de ravitaillements personnalisés, c’est de la triche dont tu n’as pas besoin!!!
    Le compte rendu est très bien fait, la performance tout juste surévaluée rapportée aux coureurs qui respectent les règles de la cyclo; tu es donc battu tout comme ton record sur cette épreuve……………par les concurrents authentiques qui ont réalisés pas loin de 5 voire 10 min de plus!
    A bientôt de te lire.

    0
    0
  19. Marc

    Des nouvelles de David ???

    0
    0
  20. Marco

    Froome abandonne le TDF sur chute…
    Maintenant, l’équipe SKY a l’air vraiment stupide de ne pas avoir retenu Wiggins pour le Tour. SKY devra jouer la carte Porte.

    0
    0
  21. alain39

    Froome out. Yes!!
    Rien ne vaut le bon vieux cyclisme avec des pavés et de la pluie pour revenir aux bases de ce sport. Etre complet pour être un vrai champion. Sur ce terrain fini les oreillettes et les équipiers qui entourent le champion préfabriqué (raide sur son vélo et dénué de science de la course), c’est chacun pour soit et une âme de guerrier.
    Depuis longtemps j’osais espérer une telle situation pour remettre les pendules à l’heure et démontrer que le cyclisme à la Sky n’est qu’artificiel.
    Une étape courue dans des conditions contraires a démontré que la belle science de la course des Sky volait en fumée.
    Nibali a toujours été un coureur de tempérament, avec des qualités d’attaquant et de guerrier. Il court sur tous les terrains et est très habile sur son vélo. Si on compare son style au piquet Froome on voit bien que l’on ne parle pas du même type de coureur. Un jour ça paye.
    Super journée avec une belle redistribution des cartes. En plus belle performance des français Bardet et Pinot qui confirme que travailler les fondamentaux paye lorsque l’on sort du cyclisme stéréotypé. Le cyclisme à la Guimard avec l’acquisition de toute le panel de compétences et qualités pour briller sur tous les terrains et acquérir la science de la course. Non pas se la faire infuser par l’oreillette. On a quitté le cyclisme où tout est préparé d’avance avec à la fin un numéro millimétré où le leader (telle une diva épargnée jusque là) sûr de ses watts lâche ses adversaires aussi sûrement que lors d’une séance d’entrainement sur playstation.
    Franchement pas pu voir l’étape mais je suis comblé et ce tour prend une autre dimension. Reste Contador qui a sauvé les meubles mais qui maintenant va devoir attaquer. Ca promet car l’ibère est rude et il ne va pas s’avouer vaincu.
    Je ne sais pas vous mais cette étape m’a ramenée quelques années en arrière où un Hinault sur une simple étape de pavés savait avec opportunisme et une belle prise de risque bouleverser la hiérarchie. Un cyclisme à l’instinct, avec une vraie prise de risques et du courage pour à la fois défier les éléments et ses adversaires. Un truc que les moins de 20 ne pouvaient pas connaitre.
    Un petit coup de nostalgie. Mais c’est bon la nostalgie lorsqu’elle met un grand coup de pied dans l’ordre établi et les certitudes.
    Le sport c’est l’aléa, l’incertitude et les fameux coups de folie de coureurs qui l’espace d’une étape se transcendent et soulèvent des montagnes ou des pavés.
    Sous les pavés la plage de sable … jaune pour Nibali.

    0
    0
  22. bigmouse

    moose
    franchement je n’en serai foutu car la victoire ici ne veut rien dire et que le but est de finir pas d’être le meilleur!
    Et pour être tout a fait franc je ne serai dit qu’il n’était pas totalement pourri et qu’il aime quand meme un peu le vélo pour lui même

    sinon l’étape d’aujourd’hui a foutu un de ces bordels aujourd’hui ds les schémas habituels! ca va nous donner deux semaines sympa ou les contador and co vont devoir etre actifs

    0
    0
  23. Piroux

    Réponse à gt, le gugus a fait le même parcours Glandon, Télégraphe et Galibier et il avait effectivement des ravitaillements personnalisés (il avait des pâtes de fruits dans les poches de son maillot).

    0
    0
  24. GT

    Réponse à Piroux.
    Jean claude et Marie France, ils étaient dans les poches aussi….MDR!
    Enfin bref, tu t’es retrouvé au pied de la descente du Glandon par hasard……………
    De la triche et donc un résultat faussé! On ne peut pas stigmatiser les « organisations » bien rôdées et faire pareil………..

    0
    0
  25. Michel M

    Nieve plutôt que Porte selon moi

    0
    0
  26. thierry mtl

    Impressionnant Nibali cette semaine. A tous les niveaux, incluant puissance et habileté.

    Le destin de Froome s’écrivait depuis qqs mois: blessures au dos, prise de Ventolin en course, prescription de cortisone en Romandie, tensions avec Wiggins, chute au Dauphiné… abandon sur le Tour. En faute de concentration depuis un certain temps. Pas facile la pression.

    0
    0
  27. Bravo alain39 tres bien resume…retour aux fondamentaux, cyclisme est d’abord instinct avant d’etre technologie

    0
    0
  28. PIROUX

    Quel est ton nom GT ?

    0
    0
  29. Arno

    T’es sincèrement je pense que l idée de se faire tracter pendant 15km par un ami non inscrit sur cette course pour améliorer un peu son temps …. Ces t peut être pas très raccord avec le cyclosport. Bon mais je n ai pas ton,palmarès alors …shut up myself ..
    Pour le ravito amical les remarques sont ridicules
    Pour ce qui est de P Pouly , j ai roulé un peu avec lui dans les années 90 2000 en VTT . C est un fabuleux moteur . Il a fait une bêtise par ignorance et je crois qu il a largement payé et mérite respect pour sa victoire à la marmotte et ce soir sur l etape du tour . On a peu être brûlé vif un grand espoir du cyclisme français durant une période un peu glauque du cyclisme .. Merci pour tes infos …

    0
    0
  30. Bernard

    Quel est ton nom PIROUX!!
    Mesdames messieurs, si vous rencontrez un jour……PIROUX….,au détours d’une Marmotte, n’hésitez pas à lui demander de l’aide…..et du ravitaillement; il a toujours des pates de fruits dans les poches de son maillot….

    0
    0
  31. Bernard

    Quand je pense que tu es arrivé après cet usurpateur: John de Keyzer n° 6540!!! Il suffit de voir sa gouaille et le reste pour authentifier l’imposteur!
    On peut bien s’interroger voire s’inquièter sur ce bouffon narcissique des temps modernes…………………..

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.