Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Ma bonne action du jour

8h20, coin du boul. St-Raymond et du boul. des Grives à Gatineau, au bas d’une descente roulante en voiture comme en vélo. Le ciel est nuageux. Une petite pluie s’installe. Je passe ici plusieurs fois par jour, c’est l’entrée de mon quartier résidentiel. Ce matin, je reviens d’être allé reconduire mon petit garçon à la garderie.

8h21. Un tracteur de jardinage devant moi décide de tourner à droite, sans prévenir. Au même moment, un cycliste me double en trombe, lancé dans la descente, cuissard CSC et matos de pointe. Le choc est inévitable. Je suis témoin d’une sacré plonge du cycliste qui percute l’avant du tracteur, ce dernier lui ayant coupé la route. Le cycliste retombe plusieurs mètres plus loin après être passé par dessus ses guidons.

8h21. Je stationne rapidement la voiture et, sans même y réfléchir, va prêter assistance au cycliste qui, par chance, se relève. 

8h22. Affalé sur la pelouse, le cycliste, Michel, n’a pas tous ses esprits. Visiblement, c’est l’état de choc. Premier diagnostic évidemment: la clavicule est brisée. Je prête assistance à mon compagnon d’infortune, appelant secours et lui permettant de loger quelques appels sur mon portable. Un autre témoin, Éric, cycliste de mon quartier lui-aussi, est également présent.

8h24. Premiers contacts avec le conducteur du tracteur. Le gus est désolé, n’a rien vu. Très correct, il propose son assistance et appelle lui-même les flics.

8h35. L’armada débarque: deux véhicules de police, un camion de pompier, une ambulance. Le blessé inquiète, sa vue se voile. Il est immédiatement pris en charge par les ambulanciers. Juste avant, il me demande un bref état de la situation de son Specialized. Je le rassure: le vélo se porte mieux que lui… 

8h37. Je témoigne de l’accident aux policiers. Les versions concordent. La faute à personne: le tracteur ne pouvait signaler son virage à droite, le véhicule n’étant équipé que de feux de position allumés en permanence. Le feu de circulation était vert pour les deux, qui roulaient dans la même direction. En effectuant un virage à droite, le tracteur aura tout simplement barré la route au cycliste qui voulait continuer tout droit.

8h40. Je remonte dans la voiture. Curieusement, mes premières pensées vont à mes enfants. En aidant le blessé à sortir sa carte d’assurance-maladie, je suis tombé sur une photo d’enfant, sa fille probablement. Cet accident, ca aurait pu être moi. Je dévale en trombe presqu’à tous les jours à cet endroit, de retour de l’entrainement. C’est arrivé si vite… Un sentiment de bien-être m’envahit par la suite: au moins, j’aurai été utile à quelqu’un aujourd’hui. Ma journée n’est pas perdue. Je n’aurai fait que mon devoir en pareilles circonstances. J’avais peut-être un peu oublié, ces derniers temps, à quel point aider les autres fait du bien.

Prompt rétablissement Michel. Je suis heureux que tu ne sois pas allé rejoindre le triste palmarès des blessés graves de la route.

Soyez prudents à vélo ! 

Partager

Précédent

Quel choix de matériel ?

Suivant

L’entrainement en force à la mode ?

  1. Pierre

    Bravo, j’aurais poser la même action.

    0
    0
  2. regis

    Le velo est un beau sport mais dangereux, il faut toujours etre vigilant et c’est quand la fatigue se fait sentir que peut arriver l’irreparable.
    Prudence et bonne route à tous !!!

    0
    0
  3. aie 🙁
    c’est dur a lire tout ca (Même si la syntaxe québécoise au combien rafraichissante soulage un peu la duretée de la situation)

    Il a retrouvé la vue ?
    F.

    0
    0
  4. Dan Simard

    Wow, fier de toi Laurent et en effet, très facheux comme incident!

    Si les policiers, pompiers et ambulances y étaient si rapidement, c’est probablement parce qu’il y a un café Tim Horton a 500m de là 🙂

    0
    0
  5. delirium89

    a velo , a moto les deux roues quoi, doivent etre deux fois plus vigileants. Je suis cycliste et motard et je sais combien la vigleance est indispensable, jamais de relache meme avec un tracteur qui roule à moins de 40km/h. Bravo Laurent j’ai moi meme lors d’une chute severe rencontré un guss qui m’a vite secouru. Je n’étais pas en dangé mais quand meme ça fait du bien une bise sur le front. Y’a tellement de mecs qui se barrent car ils ne savent pas quoi faire.

    0
    0
  6. marten

    Se je lis bien le cycliste était en train de doubler à l’intérieur???

    0
    0
  7. Paul

    Oui Laurent, pense à tes enfants : METS TON CASQUE !!!

    0
    0
  8. Caroline

    Bravo Laurent,

    C’est vraiment bien de savoir qu’il y a des gens qui s’arrête pour les autres, toi et Éric. J’espère que mes enfants vont lire ton texte. Vivant dans la région mes enfants roulent souvent pour s’entraîner à fond de train et parfois oubli que les intersections c’est dangereux.

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Répondre à delirium89 Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.