Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Les défis en 2015 de quelques coureuses canadiennes

Je poursuis aujourd’hui ma couverture des défis de nos meilleurs cyclistes canadiens en me hasardant sur la scène du cyclisme féminin, militant depuis longtemps pour le développement de ce cyclisme. Il faut en parler! Si nous n’avons plus une Lyne Bessette active, d’autres ont pris le relais et ont offert, la saison dernière, de très belles performances. Petit tour d’horizon des filles de chez nous à surveiller en 2015.

Leah Kirchmann

La jeune (24 ans) manitobaine a réalisé un authentique exploit en 2014, étant sacrée championne canadienne route, chrono et critérium, rien que ça. Cette performance lui vaudrait à elle seule le titre de la « Marianne Vos » ou la « Pauline Ferrand-Prévost » canadienne! Kirchmann s’est aussi distinguée à l’international, avec notamment une très belle 3e place sur « La Course », l’épreuve organisée par le Tour de France sur les Champs Élysées, le même jour que l’arrivée du Tour masculin. Kirchmann compte également en 2014 plusieurs places d’honneur, notamment une 2e place au GP de Gatineau et une 3e place au général de la Redlands Bicycle Classic. Elle s’est cependant loupée aux Mondiaux de Ponferrada, terminant notamment à une décevante 27e place du chrono, peut-être cramée de sa longue campagne au cours des mois précédents. Jeune, son potentiel s’améliore encore et elle continuera d’évoluer, en 2015, au sein de l’équipe américaine Optum-Kelly Benefit Strategies. En attendant mieux en 2016, et pourquoi pas Rabo-Liv de Marianne Vos?

Karol-Ann Canuel

À 26 ans, Karol-Ann Canuel arrive à pleine maturité pour le cyclisme et continuera d’évoluer, en 2015, au sein de la même équipe Specialized-Lululemon rebaptisée Velocio-Sram. Auteure d’un excellent début de saison 2014 avec une victoire dès la fin mars à la San Dimas Stage Race, une violente chute en juin la contraint à un temps d’arrêt durant l’été. Preuve d’une détermination sans faille, elle revient rapidement et surprend beaucoup de monde au Canada en gagnant le titre de championne du monde du chrono par équipe avec sa formation en septembre, lors des Mondiaux de Ponferrada. Elle signe ensuite une autre belle perf (6e) lors du chrono individuel des Mondiaux avant d’être prise dans la chute collective lors de l’épreuve sur route, quelques jours plus tard.  En 2015, je crois qu’elle voudra conjurer le mauvais sort, rester plus souvent sur son vélo (!) et devrait offrir une certaine régularité dans ses résultats. Il sera notamment intéressant de la surveiller lors des Classiques d’avril comme la Flèche Wallonne.

Joelle Munainville

De la même génération que Canuel, Joelle Numainville est aussi à maturité à 27 ans. Sa saison 2014 a toutefois été moins probante, avec peu de victoires ou de places d’honneur, une conséquence possible d’une commotion cérébrale non diagnostiquée subie en 2013. Plus encore, Numainville a été en délicatesse avec son équipe Optum, préférant d’ailleurs signer en août dernier pour la formation Lotto-Belisol d’Emma Pooley. Elle évoluera pourtant au sein de la formation suisse Bigla cette saison, évoquant une offre qu’elle « ne pouvait refuser ». Numainville débarque donc en Europe en 2015 (elle a cependant terminé 3e du Tour des Flandres féminin en 2012) et devra rapidement rassurer ses employeurs quant à son potentiel, car elle n’a plus de temps à perdre. De bons résultats en 2015 lui ouvriraient également définitivement la porte de l’équipe canadienne en vue des JO de Rio en 2016.

Lex Albrecht

Lex Albrecht au sourire ravageur et contagieux retourne en 2015 chez Optum et y retrouvera donc la championne canadienne Leah Kirchmann. À 27 ans, Albrecht affiche depuis deux ou trois saisons une belle constance dans les courses, surtout celles où on retrouve de la bosse. Ainsi, elle s’est notamment imposée sur la difficile Green Mountain Stage Race en 2014, un résultat qui ne trompe pas sur ses qualités de grimpeuse (George Laraque en a récemment fait les frais!). Actuelle championne québécoise sur route et chrono, son retour chez Optum devrait lui permettre de s’aligner sur des courses internationales plus prestigieuses en 2015 et qui sait, peut-être pourra-t-elle surprendre? Chose certaine, on la sent prête pour de plus grands défis!

Denise Ramsden

La jeune cycliste originaire des Territoires du Nord-Ouest (on fait du vélo, là bas?), 24 ans seulement, fait partie de la relève du cyclisme féminin canadien. Moins connue que les autres cyclistes présentées dans cet article, elle a épinglé à son palmarès le GP de Gatineau et terminée 2e de la course sur route des Nationaux en 2014, en plus d’avoir été championne canadienne sur route en 2012, à 21 ans seulement. Selon les dernières nouvelles, Ramsden avait cependant trouvé la saison 2014 difficile et a décidé de retourner, en 2015, vers les fondamentaux, c’est à dire de retrouver le simple plaisir de faire du vélo. Ainsi, elle a décliné l’offre de renouvellement de son équipe professionnelle Optum, et évoluera au sein de la plus modeste formation amateur canadienne Trek Red Truck. Il s’agit donc assurément d’un petit pas en arrière cette saison, pour mieux rebondir en 2016?

Partager

Précédent

Les défis en 2015 de quelques coureurs canadiens

Suivant

Hommage: Charlie Hebdo écorchait aussi le cyclisme

  1. Philippe

    Salut Laurent, j’aimerais porter à ton attention le nom de Catherine Dessureault. Membre de l’équipe Mazda-SAS, elle court amateure/professionnelle depuis 2012. Membre de l’équipe canadienne sur route et piste, elle est championne du québec sur piste 2014, 3e au contre la montre individuelle en 2012 (je survole son palmarès très rapidement). À bientôt 32 ans, elle un des espoirs du canada pour Rio 2016 sur piste. Il faut savoir qu’elle a débuté le cyclisme à 26 ans. En plus, elle conjugue l’entraînement, les courses , les déplacements à une vie professionnelles d’abord dans le milieu bancaire et ensuite comme consultante en agro-économie. Présentement aux championnats canadien sur piste, elle s’envolera pour la Colombie à la mi-janvier pour la 3e manche de la coupe du monde sur piste. Ce n’est que le début de l’année 2015.

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.