Les Américains en Europe

Relativement peu nombreux dans le peloton européen, les Américains y ont connu beaucoup de succès depuis une vingtaine d’années, surtout grce à Greg LeMond (vainqueur du Tour en 1986, 1989 et 1990) et Lance Armstrong (vainqueur du Tour en 1999, 2000, 2001, 2002 et 2003), sans oublier Andy Hampsten (vainqueur du Giro 1988 et du Tour de Suisse en 1986 et 1987). Récemment, on a également vu Bobby Jullich (Tour 1998), Levi Leipheimer (Vuelta 2001) et Tyler Hamilton (Tour 2003) offrir des performances de haut-niveau sur un grand tour.

Dans un pays qui affectionne le “sport-spectacle”, cette succession d’importantes victoires a permis au cyclisme de se développer considérablement sur le continent nord-américain. Il restera toutefois à gérer l’après Armstrong, la meilleure solution demeurant en ce domaine la rapide naissance d’un nouveau champion que les Américains pourront aduler au travers de la presse. Si Hamilton peut espérer viser plus haut sur le Tour, c’est probablement à Danielson que revient le fardeau d’être “le successeur” d’Armstrong.

Voici ce que sera en 2004 le contingent américain dans le peloton européen.

3 Commentaires

  1. Bryan
    Soumis le 28 décembre 2003 à 10:43 | Permalien

    Salut, Joyeux Noel à toi, quelques jours en retard. Pour le pinard, ce sera ma résolution de la nouvelle année ! 🙂

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  2. Bryan
    Soumis le 28 décembre 2003 à 10:43 | Permalien

    Salut, Joyeux Noel à toi, quelques jours en retard. Pour le pinard, ce sera ma résolution de la nouvelle année ! 🙂

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  3. Bryan
    Soumis le 28 décembre 2003 à 10:43 | Permalien

    Salut, Joyeux Noel à toi, quelques jours en retard. Pour le pinard, ce sera ma résolution de la nouvelle année ! 🙂

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)

Fouillez nos archives!