Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Le Tour de l’actualité

C’est parti mon kiki:

1 – Dauphiné: un Colombien peut en cacher un autre.

Exit Egan Bernal (personne ne croit dans ton mal de dos en passant Egan), bonjour Daniel Martinez (EF), 24 ans, une autre trouvaille du cyclisme colombien, ça commence à faire beaucoup de trouvailles colombiennes depuis quelques années, c’est les Italiens et les espagnols qui sont jaloux.

Reconnaissons que Martinez a usé de la bonne stratégie lors de la dernière étape, attaquant au bon moment alors que Tibopino était isolé. Fred Grappe et Marc Madiot ont tellement travaillé depuis quelques années sur Tibopino pour en faire un vainqueur du Tour que mince, ils ont oublié de bien l’entourer… sauf pour Reichenbach.

On a toutefois vu Julian, Warren et Romain filer un petit coup de main à Tibopino dimanche dernier. C’est Marion qui ne savait plus où donner de la tête sur France Télévision!

Chose certaine, Primoz a dû manquer à Tibopino dimanche, avec le slovène les Jumbo-Visma auraient appliqué la technique « rouleau compresseur » et le Français aurait pu attaquer dans la dernière ascension au sein d’un gruppo compacto. Flute, au lieu de ça ce fut la panne de cannes à 3 kilomètres de l’arrivée. Nouvelle tuile, et c’est le psy de Tibopino qui se fait des couilles en or depuis un an…

À noter que le Québécois Antoine Duchesne, coéquipier de Tibopino, a été contraint à l’abandon sur ce Dauphiné.

LA révélation de l’épreuve: Sepp Kuss, il est américain (mais ca fait rien) détrompez-vous, c’est à cause de son équipe néerlandaise et de sa physionomie, tout le monde croit qu’il est néerlandais. L’étape de l’Alpe d’Huez lui est promise dans sa carrière.

En tout cas, le cuisinier de la Jumbo est sacrément précis, l’affutage au sein de l’équipe est démentiel, Kuss, Kruijswijk, Bennett, De Plus, Gesink, vous avez vu les gabarits? Pas un pet de graisse…

Mention très bien aussi au philosophe du peloton, Guillaume Martin, 3e du général. Ca fait plaisir de voir qu’un titulaire d’un master peut réussir dans le peloton pro; moi, ca n’a pas marché.

2 – Grêle. Pas facile cette année, Covid-19, Remco qui gagne tout, et on se chope la grêle dans le final de la 4e étape du Dauphiné. Les temps sont durs. Les dos sont meurtris.

3 – Lombardie. Samedi dernier sur le bord du lac de Côme, valait mieux faire terrasse à Bellagio que d’amener de la braquasse dans Sormano…

C’est en effet la canicule qui a durci la course et ramolli les cannes, les 20 premiers coureurs sur la ligne étant pratiquement tous arrivés seuls. Le 8e, Diego Ulissi, était déjà pointé à une plombe (plus de 5min) du vainqueur Jakob Fuglsang, un client pour le prochain Giro celui-là, même si Sean Kelly n’est pas d’accord.

L’état avancé de maigreur du 2e de la course, George Bennett chez Jumbo-Visma (tiens donc!), ne s’est pas arrangé avec la chaleur durant l’épreuve; à l’arrivée, son médecin a déclaré « un kilo de moins et je l’hospitalise« .

Enfin peu importe, c’est Remco qui s’en souviendra, il a raté un virage dans la descente de Sormano malgré ses disk brakes… by the way, z’avez remarqué vous que les Jumbo-Visma roulent freins à mâchoire, traditionnels? Comme quoi…

Anyway on peut dire Remco façon Merckx, le jeune prodige belge s’applique à répliquer le Cannibale en mimiquant même sa célèbre chute sur la piste de Blois, presqu’au même moment de sa carrière. Tout le peuple belge s’est ému de tant de respect du plus jeune pour le plus vieux.

Mais LA révélation de la course, c’est ce Alexandr Vlasov, 24 ans, russe, arrivé en 2020 chez Astana après deux saisons chez Gazprom. 3e du Tour d’Occitanie récemment, Alexandre Vinokourov lui fait manifestement du bien. Entre russophiles, on se comprend vite.

4 – Tour de France. Et si le dernier mot appartenait à… Covid-19, ce petit salopard? La pandémie repart clairement à la hausse en France, serais pas surpris d’un rebondissement moi. De nos jours, y’a que le Vendée Globe 2020 qui est tranquille… eux, ils ont le bon concept!

Moi, je propose le Tour de France en gravel bike cette année: 3400 kms en solitaire, tu dors quant tu veux (peux) dans ta tente que tu convoies sur ton vélo, on incorpore des sentiers de terre battue dans les cols, des check points, une GoPro sur chaque vélo et basta! La vraie aventure. Je mise sur Thomas DeGendt ou Tim Wellens pour les grands honneurs.

5 – Chutes. Remco au dessus d’un parapet (fracture du pelvis). Schachmann qui se paye une bagnole conduite par mémé dans Battaglia en Lombardie. Kruijswijk et Buchmann à la faute dans une descente du Dauphiné. Roglic à terre aussi. Y’a 10 jours, c’était Jakobsen au Tour de Pologne. La grogne s’amplifie, Lappartient et l’UCI sont nerveux. Que se passe-t-il?

Sûr qu’on veut du spectacle, quitte à défricher un demi-kilomètre de plus sur le sommet d’un col pour trouver une rampe à 20% en terre battue. La descente derrière? On s’en fout, c’est aux coureurs de faire gaffe (la descente du Plan de Bois dimanche c’était certainement du n’importe quoi). Les motos? Quelles motos? On s’en fout, regardez la jolie cascade que cette nouvelle rampe nous a permis de découvrir… Mémère est contente à la maison, c’est quand même joli la France.

6 – Ineos. Bernal roulait samedi matin du côté de Mégève, quelques minutes après que l’étape soit partie (merci à Edgar Allan Poe pour l’info). Mal de dos vous dites? Mais son physio n’était pas d’accord.

Les Ineos sont désormais en mode profil bas. Dixit Brailsford: « les mecs, on a 10 jours pour vous faire passer un pallier, alors on va se la jouer classique« .

7 – Movistar. Sont-ils encore en WorldTour?

8 – Astana. Under the radar. Méfiez-vous toujours d’Alexandre Vinokourov, il a du métier. Avec Fuglsang, Vlasov, Lopez, Feline, Lutsenko, Izaguirre (les deux) et Sanchez, il a de quoi faire en prévision du Tour et pour Vino, de quoi rire dans sa barbe, qu’il n’a pas d’ailleurs.

9 – Jumbo-Visma. À part l’anorexie, tout baigne dans la formation néerlandaise. Le favori du Tour? Moi, je mise Tom Dumoulin. Tranquille, Dumoulin. Fait pas de vagues. Serein, le mec. 7e du Dauphiné, personne remarque. Mais l’orage gronde… À ce stade-ci, il y a probablement juste une bonne chiasse pour le priver d’un petit festival sur le Tour!!!

10 – Trek-Segafredo. On joue l’esprit de famille, manifestement: Mollema, Ciccone et Nibali respectivement 4e, 5e et 6e en Lombardie. Porte retrouve du mordant. Ca peut donner quelque chose sur le prochain Tour de France, sur un malentendu on sait jamais. C’est Lance Armstrong, revanchard, qui frustre au micro de « The Move ».

11 – Education First. Mince, on avait misé Uran et Woods, on avait tout faux: c’était Martinez. Non mais c’est à cause d’Uran: on avait bien pensé à un Colombien, mais on n’a pas choisi le bon.

12 – Canyon. Warren n’a pas gagné, mais c’est pas la faute à son vélo pour cette fois: le nouveau Canyon CFR (pour Canyon Factory Racing) est de sortie. Beau matos!

13 – AG2R – La Mondiale. Ca continue de bouger: Lilian Calmejane vient de signer, en partance de Direct Énergie. Calmejane vs Latour, le match, pour savoir qui de Bernaudeau ou Lavenu est le meilleur directeur sportif en France. Après Guimard bien sûr.

14 – Mémé se dope. 80 balais, positive à la testo. C’est Gérard-Louis Robert qui est battu.

Partager

Précédent

GBC 500: l’autre folle journée de Bruno Langlois

Suivant

Entrainement: de la fameuse « zone maîtres » (zone 3)

26 Commentaires

  1. Jean michel

    Sympa ce tout de l’actualite! On dirait …presque des dialogues de Michel Audiard…

    0
    0
  2. rocheto

    A mon sens ce n’est pas la plume de Laurent. Cet articule n’est pas structuré comme auparavant ( on revient plusieur fois sur un même athlète ie: Bernal). De plus Laurent n’écrirait jamais « tibopino » (pas terrible). Bizarre.

    0
    0
  3. Tchmil

    Guillaume Martin n’a pas un Doctorat en Philosophie mais un Master. J’adore ce coureur aussi. 😉

    0
    0
  4. ipition

    Laurent ne dirait jamais « c’est parti mon kiki ».

    0
    0
  5. Bernard

    Belle analyse, incisive, drôle, pertinente.
    Une réponse à la question « Movistar. Sont-ils encore en WorldTour »: Valverde oui, les autres on attend confirmation
    Mémé se dope à 80 ans, bonne idée je vais attendre ce bel âge sportif pour le faire. Se doper à cet âge là mérite l’absolution…

    0
    0
  6. Laurent

    @tous,
    Perdu, ce Tour de l’actualité est bien de moi! Cela ne fera pas de doute pour certains qui me connaissent bien.
    Je peux aussi donner ds l’humour, dans un style un peu différent. Mes nuits étant particulièrement courtes ces temps-ci, j’ai du temps pour réfléchir différemment.
    Si ce style plait, j’le ferai plus souvent.
    @Tchmil,
    Merci pour Guillaume Martin, c’est corrigé.

    0
    0
  7. mica

    Laurent:  » les motos ? Quelles motos ? On s’ en fout des motos » …..je ne comprends pas trés bien….on peut donc tout laisser faire, les rétropousettes, les changements de trajectoires lors des sprints, les prises d’ appui sur les bagnoles, revenir derriére le véhicule de son DS ( un Hollandais a été déclassé d’ un ch. du monde pour çà, mais depuis rien)…..le dopage…les moteurs….et donc les motos, laissons faire tout ça…ne vous inquiétez pas tout va bien!
    En attendant , avec tout ça, le vélo devient du catch.

    0
    0
  8. slam99

    Divertissant tour de l’actualité. Pour Fulsang, ce sera le Giro cette année. C’est plutôt Lopez qui sera leader désigné du TDF pour Astana. Les Italiens de la Gazetta envoient déjà Carapaz au TDF à la place de Bernal, malgré que ce dernier ait été vu à l’entrainement après son abandon.

    0
    0
  9. Laurent

    @mica, pour les motos c’est de l’ironie…
    @slam99, j’étais allé trop vite, tu as raison c’est le Giro pour Fuglsang cette saison. C’est corrigé. Merci d’avoir porté cette erreur à mon attention.

    0
    0
  10. Edgar Allan Poe

    Un court instant, j’ai cru que Mica était le « nègre » de Laurent qui avait rédigé ce dernier article. Il y avait bien le terme moto, avec plusieurs occurrences, mais comme je n’ai rien vu sur les braquets, je me suis dit non, il s’agit bien du boss…C’est de l’ironie, Mica !
    Higuita aurait très bien pu être là sans une chute.
    Kuss, je le connais et le suis depuis le tour de l’Utah 2017. Je ne suis pas surpris qu’il soit à ce niveau.
    Vlasov m’avait fait forte impression déjà au tour de Provence quand il avait résisté à tout le peloton des favoris dans une bosse pas très pentue (5% peut-être) pendant au moins 5 bornes avant l’arrivée au sommet. Des amis m’affirmaient que les poursuivants s’étaient regardés, mais j’avais plutôt l’impression que tout le monde était à fond.
    Vino, le chimiste, a plus d’un tour dans son sac…
    Les Jumbo sont très affûtés, mais j’ai pourtant pris plusieurs photos de Van Aert sur lesquelles il me fait plutôt penser à Ulriich, question musculature des jambes…et même avec des mollets plus gros. Le confinement fut profitable…
    Dumoulin, par contre, est très très affuté…comme Benett!!!

    0
    0
  11. Yvon

    Bravo Laurent pour ce coup de fraîcheur. Je viens de revoir un super reportage sur notre sujet favori le dopage fait par 2 canadiens. Il démontre que certains acquis dus au dopage restaient à vie. Les tireurs prennent des beta bloquants, chacun a sa saloperie adaptée à son sport

    0
    0
  12. Zenou

    Pour Pinot, il a aussi chuté samedi avec les autres dans la descente. Une chute n’est jamais anodine je pense que ça a joué dans sa « défaillance » dimanche. Il est d’ailleurs forfait pour le championnat de France.

    Je ne comprend pas le lien avec Morabito ? C’est Reichenbach qui l’a accompagné comme d’habitude.

    Sur les équipiers de Pinot, il manque surtout Gaudu qui était indisponible. C’est lui qui doit accompagner Pinot à ce niveau là. Reichenbach a fait son boulot, Madouas a été légèrement décevant mais cela reste correct (21eme du Dauphiné) .

    Jumbo : Ne sont-ils pas prêt trop tôt ?

    Ineos : les équipiers sont toujours impressionnants : Kwiatkowski, Sivakov, Castroviejo sont au top. L’interrogation concerne les leaders : Bernal n’est pas encore prêt. Et c’est quoi cet abandon ? Froome à l’air d’accepter son rôle d’équipier, mais son niveau est inquiétant. Thomas n’a plus la forme et n’a pas l’air motivé comme équipier.

    Astana : Très forte équipe mais je n’y crois pas car il manque un leader capable de gagner le Tour.

    Sinon j’aime pas ce nouveau style.

    0
    0
  13. Thierry mtl

    Clairement, la direction de Jumbo tient ses coureurs affamés. Elle promet probablement un steak pour une victoire, sinon, c’est du tofu.

    Roglic est peut être un peu trop affûté. Tiendra t-il cette forme dans 4 semaines ?

    Bernal est plus en chair que l’an dernier. 3-4 livres de moins pourraient faire la différence sur le Tour.

    Dumoulin s’améliore, mais le Tour arrive bientôt et ce ne sont pas les CLM qui vont faire la différence. Mais on ne sait jamais.

    Sans symptôme, Hugo Houle aurait pu propager la Covid dans son équipe Astana sans le savoir (voir : La Presse). Le Tour ne se passera pas sans cas de Covid. Des coureurs et des équipes seront expulsés en cours de route.

    0
    0
  14. mica

    15: Julian « marche » moins bien que l’ an passé…….c’ est Marion qui l’ épuise, mais tonny devrait « marcher » du feu de Dieu…..non? Il y a une faille dans mon raisonnement!
    Juste pour le plaisir, j’ ai regardé les 5 derniéres minutes de l’ étape du Tour du Limousin: le vainqueur Wakermann « calé » à moins de 10m de la moto image ( et une grosse cylindrée + 2 passagers + matériel ça déplace de l’ air….), derrière ça se regarde en chien de faience, 2 bonnes (mauvaises) raisons de gagner une étape…..bon, je vous l’ accorde il faut démarrer au moment opportun.
    Mais ne nous inquiétons pas, tout va bien!

    0
    0
  15. Edgar Allan Poe

    Yvon, ce que tu décris s’appelle « l’effet Obélix ». Marc Kluszczinsky, à qui Laurent donne parfois la parole et qui écrit dans « Sport et Vie » en parle très bien.
    Pinot n’a pas forcément une très grosse équipe pour l’accompagner en montagne où il est souvent seul dans les derniers kms. Une partie de l’équipe est déjà composée du train de réguliere, qui porte ses fruits. J’aime bien Reichenbach, mais je pense qu’il a fait perdre le Giro 2018 à Pinot. La tactique douteuse choisie par Dumoulin qui a proposé à Pinot de l’attendre au sommet du col après l’attaque de Froome les a enterrés. Froome bien renseigné sur les conditions météo filait vers la victoire.
    Mica, j’ai pensé à toi ce soir. Je montais une bosse à 6%, réguliere, fort vent de face, route large et sans protection. Je m’employais un peu pour monter à 18 km/h. 50 mètres devant moi, un tracteur est sorti d’un champ. J’ai fait les 3 derniers kms de la bosse à 25 en fumant la pipe derriere le Masset Ferguson… 🤟🤘

    0
    0
  16. Thierry mtl

    https://www.velonews.com/training/power-analysis-sepp-kuss-on-stage-5-of-the-criterium-du-dauphine/

    Analyse de puissance de kuss sur le Dauphiné.
    L’auteur de L’article semble bien surpris des résultats… voir le dernier paragraphe.

    0
    0
  17. mica

    EAP: voila, tout est dit, ton expérience sur le terrain est concluante. Et, en effet, rien ne remplacera l’ expérience « in situ ». Voir aussi les travaux remarquables de Bert Blocken.
    En cyclisme, tout abris plus ou moins rapproché derriére un véhicule motorisé apporte la confusion et peut, à tout moment, fausser la course.
    Mon explication sur l’ attentisme d’ un peloton suite à une échappée dans les derniers Km tient à ceci:
    les coureurs du peloton voient, de visus, l’ échappé rouler « dans les motos » ou autres véhicules….ils savent trés bien, que, quoi qu’ ils fassent ils ne pourront aller plus vite (même à plusieurs) que celui qui est « échappé », donc, ils laissent faire; de toute façon, il ne se trouverait personne, dans le peloton, pour se sacrifier et jouer les motos pour les autres! (il y a bien sur des exceptions)

    0
    0
  18. Tchmil

    EAP, je trouve au contraire que Pinot (dans un monde normal) a une équipe remarquable pour l’accompagner en montagne … Reichenbach, Molard, Madouas à son niveau du Giro 2019, surtout Gaudu, impressionnant dans le Jura l’an dernier. Armirail grimpe pas mal aussi.
    Mais cette saison est vraiment bizarre et seront-ils tous à un niveau de saison « normale », en plus d’encaisser l’asphyxie des trains des « machines » Jumbo, Inéos ou autres.
    Pour les tracteurs je valide, le meilleur abri qui soit en fin de sortie … sauf celui qui roule à 25 en plaine ):

    0
    0
  19. Calvaire

    Pas de TDF pour Froome et Thomas

    Thomas –> giro

    Froome –> vuelta

    0
    0
  20. TCHMIL : bon, maintenant on va mettre des tracteurs au sein du peloton, les tracteurs modernes sont capable de rouler à 50 à l’ heure…..(ironie, car maintenant il faut préciser!)
    Plus sérieux: je crois que c’ est la fin du cyclisme Britannique, avec l’ absence de Froome et Thomas au TDF.
    L’ équipe Sky était un peu (et même beaucoup) l’ équipe nationale; Inéos l’ était un peu moins; Maintenant Inéos avec les Sud Américains, Russes, Polonais ou autres n’ a plus grand chose de Britisch, d’ ou un désintèret qui ira croissant outre Manche. dés lors, je ne vois plus de grands espoirs chez les sujets de la Reine Mère! (hormis Pidcook…et encore, ce dernier semble un peu dilétante.)
    Cette désafection du cyclisme Britannique en réjouira beaucoup, pour ma part je la regretterai, car, malgrès tout, ils apportaient vraiment quelque chose au cyclisme Européen, donc mondial.

    0
    0
  21. p'tit lucien

    Ouais… sauf que Merckx il avait quand même déjà gagné un Giro et un Tour avant de se péter la gueule à Blois. Là, notre jeune et fougueux Remco va trop vite en besogne.

    0
    0
  22. Thierry mtl

    Contrairement à Froome, Thomas n’avait pas de motifs pour arriver en aussi mauvaise forme au Dauphiné . À moins qu’il n’était pas intéressé à faire le train pour Bernal. Ce que je pourrais comprendre.

    Ineos qui met donc ses deux stars britanniques sur le côté de la route Pour le Tour . Le payeur ne peut pas être content. Je ne crois pas que l’Angleterre s’enflamme pour Bernal et Carapaz.

    0
    0
  23. slam99

    En primeur, Team IneoStar (MovIneos?) sur le TDF: Amador, Carapaz, Bernal, Castroviejo.

    0
    0
  24. Lbi

    Au vu de leurs performances cela semble normal. Peut etre meme qu ils etaient au courant avant le debut du critérium. Il y a trois grands tours et il faut des leaders sur chacun. Et puis ça roule tellement à bloc qu ils pourront pas faire 2 grands tours à la suite.
    Froome qui s en va, cela a du en plus les irriter un peu.
    Bon j aurais gardé thomas au cas ou bernal chute. Nibali sera encore en embuscade !

    0
    0
  25. ob1w4n

    @Mica : tu devrais réellement lire les travaux de Bert Blocken (ou suivre son twitter), qui collabore avec Jumbo-Vista, tu verras qu’il est beaucoup plus nuancé que toi sur les avantages de l’aérodynamisme, notamment dans des conditions réelles – virages, changement de direction du vent, accélération/décélération

    Et comme déjà indiqué, tout véhicule a moins de 50m des coureurs (devant, derrière, ou à coté) « fausse » la course (« fausse » suivant ton raisonnement), parfois en pénalisant le coureur.

    Exemple : « Le professeur va même plus loin, indiquant qu’une moto derrière ou à côté d’un coureur influence aussi son aspiration. « Nos tests montrent que la présence d’une moto derrière un coureur à une distance de 0,25 mètre, 0,5 mètre ou 1 mètre réduit la résistance à l’air du coureur de 8,7%, 6,4% et 3,8%, ce qui signifie que le cycliste sera capable de rouler plus vite dans ce cas », a détaillé Blocken. Et ce, car la présence de la moto réduit l’aspiration derrière le cycliste.

    Le cas d’une moto qui roule à côté du cycliste est différent: à une distance typique de 1 à 1,5 mètre entre le cycliste et le motard, le flux d’air devant le motard est dévié sur les côtés et renforce ainsi le flux d’air devant le coureur. Celui-ci doit dès lors traiter une résistance à l’air plus élevée, qui peut aller jusqu’à 16%, et le ralentir de 8,3% »

    Autrement dit, tu perds plus avec une moto à 1m sur le coté que tu ne gagnes derriere une moto à 20m…

    0
    0
  26. ob1w4n

    Qu’on vienne encore me dire que les commentaires de @mica, répétitifs (ailleurs, ils seraient vu comme du troll), volontairement partiaux et à charge, apportent quelque chose.

    @laurent : ce tour de l’actu va bien avec l’évolution de LFR, on est arrivé au niveau l’équipe/PMU. On a les commentateurs qu’on mérite, il faut croire. Quelle tristesse…

    Je connais la sortie.

    N.B: Sinon, dans le dernier Pédale! Pantani: « la vraie blessure, c’est l’Américain »

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.