Le Tour de l’actualité

1 – Dernière course de prépa aujourd’hui en prévision du Tour des Flandres dimanche prochain, À Travers la Flandre. Certains coureurs comme Sagan, Van Avermaet ou Stybar font l’impasse, afin de refaire des forces pour la Grand Messe du cyclisme belge. Au moins, ça a le mérite d’être clair sur leurs ambitions! Aucun doute cependant, on retrouvera aussi dans le final de la course des coureurs comme Van Aert, Van Der Poel, Lampaerts, Stuyvens ou encore Terpstra.

2 – Ronde bis. Ca s’annonce beau, clément, ensoleillé, peu venteux et avec des températures agréables pour le week-end prochain. Cette météo rendra la course moins sélective. Festival de chutes à prévoir selon moi!

3 – UCI. J’ai du mal à comprendre: on passerait à 20 équipes World Tour l’an prochain, soit deux de plus que cette année, pour revenir à 18 en 2023. Si on passe à 20 équipes, cela signifie-t-il que les organisateurs ne disposent plus d’autant de wild cards pour compléter le peloton avec des équipes plus « régionales », évoluant au niveau en-dessous? Ou on augmente la taille du peloton? Wait and see, mais je déplore que ces réformes de l’UCI ne soient jamais très claires pour nous, les amateurs de cyclisme…

4 – Excellente entrevue avec un coureur que j’ai beaucoup admiré plus jeune, Andy Hampsten. La classe, ce Andy, et une éthique irréprochable. Sympa aussi. J’irais bien volontiers le rejoindre à un de ces stages d’entrainement du Gavia!

5 – Rapha. Pour ceux qui aiment la griffe et le look Rapha, ils ont sorti une nouvelle chaussure récemment. Du beau matos. On dirait bien que le lacet revient à la mode depuis quelques mois!

6 – Souriez! Selon cet article, sourire régulièrement lorsqu’on fait du sport aiderait à atteindre de meilleures performances. Sourire augmenterait l’état de relaxation à l’effort, optimisant le rendement. Voilà la preuve qu’investir dans de belles dents est également profitable pour aller vite…

22 Commentaires

  • mica
    Soumis le 3 avril 2019 à 1:40 | Permalien

    Dans le sujet précédent, certains pointaient la puissance de Kristoff , voire un certain « surpoids ».
    Il a devancé dans Gand Wevelgen une belle brochette de sprinters, bravo.Cependant, ce qui m’ interpelle c’ est sa « pointe de vitesse » maxi durant ce sprint….vitesse instantanée 61 Km/h! d’ aprés Strava,c’ est loin d’ étre énorme. Cette vitesse semble, par ailleurs corroborée par le temps aux 300 derniers métres : environ 19 secondes (voir vidéo) soit: 15,78 m/s, soit; 57 Km/ h.
    Dites moi si je me trompe, en tout cas, les sprints modernes, malgrés leur « agitation » semblent aller de moins en moins vite.
    Je sais, on me parlera de vent (certes, les fanions semblaient bouger un peu dans la vidéo d’ arrivée, mais pas spécialement dans le sens contraire…si vous avez des infos précises sur cet élément…)
    Ce sprint semble confirmer l’ impression ressentie lors de l’ arrivée de MSR pour la victoire et les chiffres de Strava. (certes, au dela de la 20emme place, ils avaient atteint 64 Km/h, donc sans enjeux, avec, peut étre, moins de braquet et peut étre aussi sans se « déchirer » en danseuse….)
    Bref, encore une fois, le sprint moderne m’ intrigue et redite une fois de plus: les immenses braquets, et le non moins immense S Cx généré par la position « debout » y son pour quelque chose.
    Imaginerait on un skieur se « relever » au milieu d’ une descente? ….Outre qu’ il risquerait la chute, il perdrait trés vite les 1/10 de secondes puis les secondes qui font les victoires.
    Les cyclistes font des « essais » en soufflerie pour savoir s’ ils doivent monter ou descendre leurs selles ou guidon de quelques cm, peut étre feraient ils bien de vérifier l’ effet de la position danseuse.
    ( Je ne parle pas des cotes ou, a 20 Km/h l’ effet aéro est quasiment négligeable)
    J ‘ aimerais avoir votre avis et le retour d’ expérience que vous pouvez avoir…
    Selon moi, le « braquet » est la meilleure mais aussi la pire des choses…et, elle tends depuis quelques années à devenir la pire…inutiles et délétéres 10, 11, ou 12 dents…voire le 13!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -14 (from 24 votes)
  • Yann
    Soumis le 3 avril 2019 à 5:31 | Permalien

    Pour le point 3: Si j’ai bien compris, c’est une décision prise à la va-vite pour ne pas pénaliser les équipes WorldTour actuelles à cause d’un système de montée-descente, lui-même imposé un peu trop rapidement. Tout cela ne fait pas très sérieux. Les conditions pour monter de Continental Pro à WorldTour sont plus difficiles à atteindre (finir dans les 18 premières équipes) que pour y rester (dans les 20). Actuellement, Wanty n’étant pas condidate, seule Cofidis pourrait en faire partie. C’est donc assez peu probable que le nombre maximal de 20 équipes soit atteint. À moins que la course aux points UCI de fin d’année avec la venue de coureurs « exotiques » invisibles par la suite soit autorisée, comme ce fut le cas il y a quelques années.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • mica
    Soumis le 3 avril 2019 à 6:47 | Permalien

    EAP et Plasmathic: votre connaissance du vélo et le fait que vous ne parlez pas la langue de bois est intéressante .
    Pasmathic: L’ anecdote sur la technique du « remonte pente » est édifiante…décidemment quand il s’ agit de tricher, ils ne sont pas à court d’ idées, mais les vrais tricheurs sont ceux qui permettent ça. Ma « marotte » des aspirations (qui est la tricherie la plus « payante » selon moi) est le fait de l’ organisation anarchique du vélo, ou chacun fait exactement ce qu’ il lui plait.
    EAP: on voit aussi que les techniques de dopage évoluent au grés des contrôles….mais ce sujet là n’ est pas spécifique au cyclisme, loin de là.
    EAP: tu affirme que les sprints ne se disputent pas à plus de 62 ou 63 Km/h, c’ est en effet une constatation…..mais tu vas en surprendre plus d’ un.
    Je trouve que cette vitesse est relativement faible; en effet un prologue CLM qui se courrait sur un parcours idéal, tout plat et rectiligne, mettons 4 Km se gagnerait à plus de 57Km/h.
    Ce même prologue par équipe se gagnerait à 62 Km/h. Au vu de ces chiffres trés réalistes, il me semble que vis à vis d’ un sprint, il y a quelque chose qui « cloche ».
    (mes chiffres sont réalistes et ils s’ inspirent un peu de la piste mais l’ on sait bien que sur du plat intégral et sans virages, les vitesses sont quasi similaires.)
    Avez vous une explication, pour ma part j’ ai souvent exprimé la mienne.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -4 (from 16 votes)
  • tylerkay
    Soumis le 3 avril 2019 à 7:05 | Permalien

    Salut Laurent, a quand une refonte du site avec moyen de filtrer les commentaires suivant les commentateurs (ou les +/-)?

    Il est dommage de se priver de tous les commentaires juste pour certains qui aiment s’écouter radoter.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 13 votes)
  • Soumis le 3 avril 2019 à 8:30 | Permalien

    A faits exacts conclusions parfois hâtives et même parfois arrangeantes.

    Si l’on fait abstraction du revêtement et du vent, la relative faiblesse de vitesse de pointe sur les classiques prouve, qu’à l’évidence, les efforts consentis pendant la course émoussent les coureurs.

    Je dits bien relative car une telle vitesse est admirable pour qui prend conscience de la débauche d’efforts consentie auparavant.

    La vitesse de pointe n’est qu’un indicateur et n’a que peu de valeur puisqu’elle n’est pas récompensée. D’ailleurs, même dans le groupe de tête, le vainqueur de MSR semblerait ne pas avoir eu la vitesse de pointe la plus rapide…

    C’est la fable du lièvre et de la tortue. Rien de sert de pédaler vite il suffit de déclencher son sprint à point.

    néanmoins, si l’on considère qu’à niveau équivalent ou proche sur la capacité de vitesse de pointe, la course pour la vingtième place a été moins exigeante sur un plan physiologique que la course pour la première place, le différentiel de vitesse s’explique facilement entre le premier et le vingtième. Il est même possible qu’un simple équipier qui aurait monté le Pogio en récup active puisse aller encore plus vite en vitesse de pointe.

    Avoir une bonne vitesse de pointe n’est utile qu’à celui capable d’arriver bien placé dans le groupe qui joue la gagne.

    Faute d’outil pertinent, il est impossible de démontrer que les sprints qualifié de « moderne » (ce qui ne veut pas dire grand chose) vont de plus en plus ou de moins en moins vite que ceux d’hier. L’ont peut juste penser que les améliorations majeurs du matériel donnent un avantage.

    Comparer des vitesses entre des cyclistes qui utilisent du matériel de CLM ou des vélo de course en ligne, revient à comparer des vitesses dans des disciplines différentes.

    Mais à force de comparer des choses qui ont de moins en moins de rapport entre elles (distance différentes, matériel différent, dénivelé différents, etc..), l’on peut tirer des conclusions de plus en plus abusives…

    Pour paraphraser une célèbre série sur YouTube : « C’est en disant n’importe quoi que l’on devient n’importe qui ».

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +9 (from 15 votes)
  • thierry mtl
    Soumis le 3 avril 2019 à 8:34 | Permalien

    Tu sais Mica, même si c’est moins aérodynamique, Usain Bolt fait le 100 et le 200 mètres debout.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +10 (from 16 votes)
  • thierry mtl
    Soumis le 3 avril 2019 à 8:57 | Permalien

    Je ne savais pas que Sagan avait eu un problème avec son dérailleur électrique Di2 (bloqué en 11) sur Harelbeke. Ca explique des choses.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  • Edgar Allan Poe
    Soumis le 3 avril 2019 à 9:48 | Permalien

    Ah ouai…un exemple de plus.
    Van der Poel vient d’arranger ses camarades d’échappée dans à travers la Flandre. Il ne semble pourtant pas s’être économisé durant la course, en attaquant à 62 kms de l’arrivée pour rejoindre le groupe d’échappés. Impressionnant.
    Bardet et Dan Martin se sont faits voler leurs compteurs suite à leur chute dans la dernière étape du tour de Catalogne.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  • slam99
    Soumis le 3 avril 2019 à 9:51 | Permalien

    Sans blague, À travers la Flandre, quelle confusion! Indigne d’une épreuve du WT. Ça ternit la première victoire de Van der Poel.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 2 votes)
  • mica
    Soumis le 3 avril 2019 à 9:59 | Permalien

    Eric: oui, les classiques sont difficiles et l’ on pourrait admettre qu’ ils soient « émoussés » à l’ arrivée.
    Pourtant, certains produisent 1200 ou 1300 W, ils ont donc,Dieu merci, pas mal de réserves, et avec 1300 W, on doit atteindre une vitesse supérieure à 62 Km à l’ heure….cherchez l’ erreur!
    A mon avis, cela a à voir avec les, trop gros, braquets et la position debout (trop gros ScX)

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -13 (from 21 votes)
  • tylerkay
    Soumis le 3 avril 2019 à 10:08 | Permalien

    Mouais… 62/63 kmh

    https://www.ladepeche.fr/article/2018/07/20/2839226-tour-de-france-sagan-reprend-ses-habitudes.html

    Sagan 69,9 km/h, Kristoff (69,8 km/h) et Démare (68,4 km/h) en 2018

    https://www.rtbf.be/sport/cyclisme/tourdefrance/detail_lars-boom-109-08km-h-coureur-le-plus-rapide-du-tour-2015?id=9034087

    Greipel et Degenkolb 78,48kmh en 2015.

    sur 10 courses en 2017, 5 sont au-dessus de 67kmh:
    https://lasbielas.com/2017/11/06/most-powerful-sprints-in-2017-featuring-peter-sagan-and-fernando-gaviria/

    Donc Sagan (pas un pur sprinter) sprint régulièrement autour de 70kmh.

    Un sprint se fait au bout d’une étape de plusieurs étapes, souvent après plusieurs étape. Un prologue se fait (par définition) au début, dans des conditions de vitesse idéale (pas d’a-coups, pas de bluff…).

    Un descendeur a ski utilise une position qui lui permet d’abaisser et d’avancer son centre de gravité. S’il se relève il tombe.

    Bref, comme d’habitude, des commentaires avace :pas de données, des comparaisons bancales, et des analystes « foireuses », dans le but d’aller dans le sens du commentateur.

    LFR, les amateurs eclairés du cyclisme qui n’ont pas la lumière à tous les étages.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 5 votes)
  • tylerkay
    Soumis le 3 avril 2019 à 10:10 | Permalien

    Mouais… 62/63 kmh

    https://www.ladepeche.fr/article/2018/07/20/2839226-tour-de-france-sagan-reprend-ses-habitudes.html

    Sagan 69,9 km/h, Kristoff (69,8 km/h) et Démare (68,4 km/h) en 2018

    https://www.rtbf.be/sport/cyclisme/tourdefrance/detail_lars-boom-109-08km-h-coureur-le-plus-rapide-du-tour-2015?id=9034087

    Greipel et Degenkolb 78,48kmh en 2015.

    sur 10 courses en 2017, 5 sont au-dessus de 67kmh:
    https://lasbielas.com/2017/11/06/most-powerful-sprints-in-2017-featuring-peter-sagan-and-fernando-gaviria/

    Donc Sagan (pas un pur sprinter) sprint régulièrement autour de 70kmh.

    Un sprint se fait au bout d’une étape de plusieurs étapes, souvent après plusieurs étape. Un prologue se fait (par définition) au début, dans des conditions de vitesse idéale (pas d’a-coups, pas de bluff…).

    Un descendeur a ski utilise une position qui lui permet d’abaisser et d’avancer son centre de gravité. S’il se relève il tombe.

    Bref, comme d’habitude, pas de données, des comparaisons bancales, et des analystes « foireuses », dans le but d’aller dans le sens du commentateur.

    LFR, les amateurs eclairés du cyclisme qui n’ont pas la lumière à tous les étages.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -1 (from 3 votes)
  • Edgar Allan Poe
    Soumis le 3 avril 2019 à 11:39 | Permalien

    Belle confusion, en effet, mais qui n’a pas joué sur le résultat de la course, non ?
    Ça m’a fait penser aux courses amateurs en France aujourd’hui, qui sont à cette image : des bagnoles à contresens, un gymkhana entre rond-points, îlots directionnels, dos d’ânes…chicanes. Des signaleurs qui, voulant signifier un danger, créent parfois une sur-réaction à un danger pourtant limité…et des circuits qui tournent en rond car les autorités ne veulent plus se mouiller pour donner des autorisations d’utilisation des routes.
    Il faut être bien accroché, et lever le nez sur la route !

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +6 (from 6 votes)
  • Yvon
    Soumis le 3 avril 2019 à 1:10 | Permalien

    Vu la performance de Turgis aujourd’hui Vasseur va remonter les bretelles de ses entraîneurs Bouhani Sénéchal aujourd’hui Turgis.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  • Ray Neuville
    Soumis le 3 avril 2019 à 3:01 | Permalien

    Ce sont les Astana et DCQS qui doivent être mort
    de rire par le temps qui courent!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • LBA
    Soumis le 3 avril 2019 à 3:22 | Permalien

    Dimanche a lieu le Tour des Flandres. Elles sont donc plusieurs.
    Aujourd’hui a eu lieu A travers la Flandre. Laquelle? Pourquoi pas A travers une Flandre, en attendant une autre, ou toutes les autres?
    Sacrés Flahutes!
    Au fait, savez-vous pourquoi nous Français n’éclairons pas nos autoroutes, une fois? Parce que nous nous prenons tous pour des Lumières!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 5 votes)
  • Éric
    Soumis le 3 avril 2019 à 5:09 | Permalien

    Mica,

    Je ne connais pas la vitesse qu il seraient supposés atteindre à cette puissance ni la puissance nécessaire pour atteindre 62 km/h.

    Tu peux dire, que les coureurs sont en danseuse. Tu peux également dire que, selon toi, leur Scx est perfectible.

    Par contre, tu ne peux pas dire qu ils sont debout.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +4 (from 4 votes)
  • Ray SIG
    Soumis le 3 avril 2019 à 5:33 | Permalien

    Pour Mica,
    Cycliste depuis à peine 10 ans et ds la 60 avancée, lorsque l’on se fait un petit sprint entre amis après disons 100 ou 150 km presque tjrs assis, on se lève pour faire travailler d’autres muscles car ceux qui ont fait la journée n’ont plus la même détente, ca doit être pareil chez les profs ds une échelle très différente……

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +6 (from 6 votes)
  • Éric
    Soumis le 3 avril 2019 à 8:31 | Permalien

    L argument est juste mais pour Mica il ne tient pas puisque les sprinteurs des temps jadis sprintaient assis, en appui sur le bec de selle.

    Ces derniers n avait pas d autres choix et devaient prendre appui en bec de selle pour solliciter les quadriceps car les leviers étaient sur le cadre et qu en plus qu il n y avait que 5 ou 6 pignons. En sur-vitesse, il n y a pas d alternatives.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +5 (from 7 votes)
  • wolber
    Soumis le 4 avril 2019 à 11:43 | Permalien

    Maxime Marotte , a l entrainement en Haute Savoie a été pris a parti par des … types qu ils lui ont tire dessus avec un pistolet a billes depuis leur voiture. Une époque formidable…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • Wolber
    Soumis le 5 avril 2019 à 4:52 | Permalien

    D ailleurs , il y a t il une période à laquelle les sprinters sont passés de la position assis à la position en danseuse ?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Edgar Allan Poe
    Soumis le 5 avril 2019 à 7:51 | Permalien

    Le passage au bipède à station verticale a permis de manger les fruits de la tentation…
    La Haute-Savoie, Chevaline…un cycliste local y a aussi pris des balles, après avoir doublé un autre cycliste anglais. C’était autre chose, mais tout de même : vouloir doubler un cycliste anglais dans un col alpin en été peut causer la mort !
    Oscar Freire avait aussi pris des plombs dans une jambe lors d’une étape du tour de France 2009.
    Pas de limite à la connerie humaine, surtout face à la vulnérabilité des cyclistes sur leur machine.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!