Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Le Tour de l’actualité

Après une semaine dernière un peu folle devant les médias du côté professionnel, La Flamme Rouge reprend le service normal cette semaine avec un petit Tour de l’actualité de ce qui a retenu mon attention au cours des derniers jours.

1 – Alejandro Valverde. Ce type est incroyable nom de Dieu! Il a remporté samedi de brillante façon le Tour de Murcie, une course qui se déroule sur ses parcours d’entrainement. Valverde a déposé tout le monde où et quand il l’a voulu, démontrant une supériorité physique peu commune: il s’est tapé 70 bornes d’échappée solo! Il suffit d’écouter la réaction à l’arrivée de Tony Gallopin, pourtant lui aussi bien en vue en ce début de saison, pour s’en convaincre.

Valverde reprend donc où il a laissé à l’automne dernier, c’est à dire devant. Ce coureur gagne de février à octobre! Vous verrez, on le verra encore devant sur le Tour de Lombardie en octobre prochain. À 36 ans, il n’a donc rien perdu de sa classe, et semble prendre chaque année plus de plaisir à rouler sur son vélo.

2 – Trofeo Laigueglia. Ca roulait aussi du côté de l’Italie ce week-end avec notamment le Trefeo Laigueglia, sorte de grande rentrée italienne. C’est Fabio Felline qui s’est imposé après une échappée solo dans les derniers kilomètres. Le vidéo de la course est ici.

À noter la présence de plusieurs coureurs français dans le top-10, avec Romain Hardy 2e, Cyril Gauthier 5e, Arthur Vichot 7e et Romain Combot 10e. Vichot en particulier confirme en quelque sorte son excellente condition physique après avoir remporté, il y a quelques jours, le GP La Marseillaise. Il sera à surveiller en ce début de saison, notamment sur le prochain Paris-Nice.

3 – Tour d’Oman. Organisé par ASO, le Tour d’Oman commence mardi avec notamment Fabio Aru qui y fait sa rentrée, ainsi que d’autres pointures comme Greg Van Avermaet, Alexandr Kristoff, Romain Bardet, Tom Boonen, Niki Terpstra ou encore Rui Costa. À noter que le Québécois Hugo Houle sera de la partie pour AG2R – La Mondiale.

4 – Tour de Valence. Là encore, du beau monde aux avant-postes: Tony Martin a gagné une étape, tout comme Nairo Quintana ou encore Brian Coquard au sprint lors de la dernière étape. Le général est remporté par Quintana, prélude d’une grosse saison de sa part?

Chose certaine, avec deux 2e places, le sprinter français Nacer Bouhanni n’y a pas trouvé l’ouverture, mais est passé bien près. Les coureurs français s’illustrent en ce début de saison, tant à domicile qu’à l’étranger!

5 – Disparitions. Deux ex-coureurs sont décédés récemment, soit le vainqueur du Tour 1956 Roger Walkowiak, et le belge Serge Baguet.

À l’époque des « patrons » du peloton, la victoire de Walkowiak sur le Tour 1956 n’aura jamais fait l’unanimité parmi les coureurs et suiveurs de l’époque, ce qui est déplorable selon moi. Walkowiak n’avait évidemment pas volé sa victoire, même si les circonstances de course lui avaient été favorables. Coureur discret, il s’est tenu loin du cyclisme après sa carrière, et s’en est allé non moins discrètement. À notre époque où les organisateurs de grands tours cherchent à rendre leurs épreuves les plus imprévisibles possible, le Tour de Walko aurait probablement été plus populaire aujourd’hui qu’il y a 60 ans! Son plus beau compliment sera venu de Jacques Goddet: il aura été le vainqueur du Tour qu’il aura le plus aimé.

Serge Baguet s’est quant à lui éteint des suites d’un cancer du colon. Ce coureur discret également aura eu la particularité de faire sa carrière en deux temps, revenant dans le peloton au milieu des années 2000 après trois ans d’arrêt. Grand bien lui en pris, il remporta dans la deuxième moitié de sa carrière une étape du Tour, le Championnat de Belgique et pris la 3e place de l’Amstel!

6 – Tour de France 2018. Il s’élancera de la Vendée. C’est Jean-René Bernaudeau et son équipe Direct Énergie qui seront contents!

7 – Van Der Poel. Nouveau succès du prodige néerlandais dans la dernière ronde du SuperPrestige de cyclocross. Les images sont assez impressionnantes de Van Der Poel, quelle énergie! Le nouveau champion du monde Van Aert n’a rien pu faire, et ce dernier a fait l’objet de quelques rumeurs récemment quant à l’usage de dopage mécanique suite à cet incident récent. Mon avis? Rien d’impossible dans le monde du vélo ces jours-ci!

Quoi qu’il en soit, aucun doute pour moi: Van Der Poel est bien le meilleur coureur de cyclo-cross de la saison 2017, et le meilleur de sa génération, aucun doute là-dessus. Attendez simplement qu’il débarque sur la route!

8 – Maillot LFR 2017. Un nouveau design est en gestation, et toujours pas entièrement terminé. Vous en pensez quoi? N’hésitez pas à suggérer des améliorations!

Capture d’écran 2017-02-12 à 22.12.03

Partager

Précédent

Original, ce Tour de Dubai…

Suivant

Marco Pantani: 13 ans déjà

29 Commentaires

  1. mica

    Tu le dis toi même, Laurent: »rien d’ impossible en vélo ces temps ci », alors les victoires de Valverde en Espagne et de Felline en Italie , si elles ne me paraissent pas obligeatoirement suspectes, peuvent interroger: Valverde, je croyais qu’ il avait 37 ou 38 ans. Tous les moyens sont ils mis dans ces épreuves secondaires pour surveiller la « légalité » de ces courses, pour ma part, j’ en doute! Et quand on connaît les multiples façons de tricher, on peut s’ interroger. On en a trop vu ces derniéres pour rester totalement crédules.
    Pour ce qui est du cyclo cross, il est devenu assez spectaculaire ces dernières années, alors qu’ il était totalement « ringardisé » depuis 20 ou 30 ans. Alors y a t’ il un « mystére cyclo-cross », y at’ il un truc?: roues qui s’ emballent sans action motrice du coureur, embardées bizares , patinages intempestifs…
    Tout cela ne peut pas se voir sur route car le l’ asphalte (a moins d’ étre verglacé ou humidifié après une longue période de sécheresse) est justement « anti dérapant ». Alors le cyclo-cross est il plus révélateur des pratiques de ce petit monde? Peut étre, et même surement , mais: chut!

    0
    0
  2. mica

    Pour ce qui est de la disparition de R.Valkowiak, il faut bien sur lui rendre hommage, mais que des leaders aient « bradé » la victoire dans le TDF à l’ occasion d’ une échappée « bidon » me semble totalement jetter un discrédit sur la « profession ». Je crois me souvenir que cela aurait pu se produire plus récemment a la faveur de Chiapucci ou woekler, heureusement on y a échappé, mais que le cyclisme est artificiel. On ne verrai jamais Federrer, Nadal ou Djokovitch brader une victoire en grand chelem, ou même en master 1000. Ils sont amis dans la vie, mais rivaux acharnés sur le court, et ils se respectent et respectent la victoire. Bref, c’est un autre monde, à mon avis bien plus réglo. et bien plus digne (attention, je ne dis pas qu’ il n’ y a pas de problèmes de dopage et même de magouilles à un niveau tout juste inférieur).

    0
    0
  3. Marc-Andre

    Beau design le maillot, j’aime bien!

    0
    0
  4. David Maltais

    Van der Poel a déjà été champion du monde junior sur route il y a 4-5 ans oui il fera pas beau quand il sera en route.

    0
    0
  5. alain 39

    Belle vidéo sur Van Aert. Quel équilibriste! On ne peut rien tirer de cette vidéo mis à part le constat ci-dessus.
    Valverde fait partie de la génération des coureurs qui vieillissent bien. 36 ans et toujours aussi percutant. On en a connu d’autres mais ce qui est gênant c’est que depuis plus de 20 ans nous assistons à une certaine généralisation de ce phénomène.
    La moyenne d’âge des vainqueurs de grands tours a augmenté drastiquement.
    Les coureurs vainqueurs de leur premier tdf à moins de 27 ans sont devenus rares depuis 1991.
    Alors qu’auparavant ils étaient légion. DE 70 à 90 nous avons une majorité de vainqueurs qui avaient gagné leur premier tous à 28 ans ou moins (Hinault, Merckx, Fignon, Roche, Lemond, Thévenet, Delgado).
    depuis 1991 les vainqueurs qui avaient 28 ans ou moins sont au nombre de 4 (Ullrich, Contador, Indurain, Pantani).Si vous descendez à moins de 26 ans c’est encore pire puisqu’il ne reste plus que Ullrich contre Fignon, Lemond, Hinault et Merckx.
    Excusez du peu.
    C’est symptomatique.
    Certes nous avons vu de jeunes coureurs briller comme Andy Schleck, Contador mais ils sont peu nombreux.
    Seul Contador sort du lot mais nous savons tous maintenant qu’il ne carburait pas à l’eau claire.
    Leur domination commence aux alentours de 27-28 ans avec pour la majorité des débuts de carrière qui ne les prédestinaient pas forcément à briller sur le tdf (Froome, Wiggins, Pereiro (ou Landis c’est au choix), Riis, Indurain, Arsmtrong).
    Au contraire, les champions des années 70-80 étaient rapidement identifiés.
    Dans ce monde où les performances semblent ne plus être l’apanage de la jeunesse plus rien ne m’étonne et je pense que nous n’avons pas encore tout vu.
    Alors Valverde qui a bientôt 37 ans peut encore rêver de belles victoires lui qui à la base avait des qualités très supérieurs à la moyenne ne m’étonne pas.
    N’oublions pas que très jeune il était au top et que son surnom d’invincible n’est pas une imposture.
    Ce mec était un sacré champion à qui il manquait un petit rien pour gagner les grands tours.
    Très certainement au niveau de la récupération et puis une façon de courir un peu trop stéréotypée qui le desservait sur les grands tours.
    D’ailleurs on peut s’interroger sur le palmarès qu’il aurait si le dopage n’avait pas été aussi présent.
    Pour ma part j’ai la faiblesse de penser qu’il aurait gagné plus de grands tours.
    Mais il a su se faire un palmarès magnifique et bien qu’incarnant la dérive du cyclisme (Puerto) il n’y a rien à redire au niveau de ses qualités athlétiques.
    Il serait toutefois temps qu’il laisse la place à une nouvelle génération qui en Espagne tarde à venir.
    On n’a pas un Valverde à chaque génération et si en plus on a perdu le leadership en matière de dopage ça complique.
    Car l’Espagne n’a plus de grands champions et les équipes espagnoles fondent leurs résultats sur la « génération » colombienne.
    L’autre pays de la dope et ce dans toute son acception.
    Les classiques du printemps vont nous démontrer si enfin la jeune génération a réussi à prendre le dessus sur l’invincible.
    Si ça pouvait être Alaphilippe ce serait magnifique. On peut toujours rêver.

    0
    0
  6. mica

    Alain 39: je suis assez d’ accord avec toi, il n’ y a pas un véritable renouvellement et les trentenaires qui partent ne sont pas vraiment remplacés. Faut il cependant regretter Cancellara par exemple, je ne le penses pas, tant il nous a, souvent, « mené en bateau », Boonen qui va partir bientôt, Purito, Valverde qui finira bien par partir?
    Il est vrai que la génération Colombienne semble prometteuse, que la Colombie soit avec l’ Espagne et l’ Italie l’ autre pays du dopage, je n’ en doute pas, mais dés lors que ces garçons courent en Europe, ne sont ils pas soumis aux mèmes régles? Ou a la même absence de régles? Mais je suis naif la « recharge des batteries » se fait bien en amont de la compétition!
    Ah, j’ oubliais, a propos des pays du dopage, n’ oublions pas les pays de l’ est..l’ angleterre… bref… la France aussi sans doute..tout le monde quoi plus ou moins.

    0
    0
  7. G.Lambert

    Beau maillot
    tu risques d’avoir 2 preneurs

    0
    0
  8. lNoirvélo

    Valverde est un cas, oui. Il ne fait pas l’unanimité,oui.
    Perso, plus tôt,il m’étais indifférent comme beaucoup d’Espagnols …
    Aujourd’hui, je l’apprécie vraiment. Valverde a une classe pour lui, il a le « métier », les cannes,le même
    enthousiasme qu’avant,il aime la course,la bagarre …
    C’est un guerrier élégamment posé sur son destrier, un
    renard des pelotons qui sait se faire oublier alors qu’il est dans les premières places lorsque la course se joue… C’est un fin stratège,opportuniste,profiteur,qui calcule chaque coup de pédale …Le gros effort pour lui c’est lorsqu’il n’a plus le choix, mais dès qu’une bonne roue s’annonce et le passe, c’est pour lui!
    Oui, sa régularité en course rime avec toutes les occasions qui se présentent… C’est un redoutable pragmatique pas un rêveur ou un « négatif » …
    Et s’il en aggace beaucoup pour sa présence « active et prolifique » du début à la fin de saison avec quasiment le même rendement, une fois de plus ,c’est à ses qualités de bon gestionnaire qu’il le doit…
    Personne n’en parlait pendant les courses de désert ou les « Australes »… Aujourd’hui la Murcie et demain il roulera jusqu’aux « Flandriennes » qui ne sont pas son « truc » ; on peut imaginer qu’il fera une coupure, se fera oublier pour réapparaître dans les « Ardennaises »
    Il ne gagne pas cinquante courses par an mais il a le « nez creux », quand c’est pour lui, il sort sa calculette …
    Il tombe rarement et est tout aussi rarement malade ou à la « ramasse » en course…encore il (di)gère bien !
    Il est surveillé comme les autres, contrôlé comme les autres, a déjà mis le doigt dans le pot (mais pas très souvent vu sa longue carrière…)
    Et puis, c’est un coureur qui ne change pas en apparence (comme un Wiggins!), qui a le même profil depuis toujours, très complet sans être un super grimpeur, un gros rouleur ou un vrai sprinter, un coursier des temps modernes avec le meilleur rapport »taille-poids-puissance »,le moteur performant,endurant et …sobre! qui a su s’adapter au « système » tout en restant intelligemment simple et discret (pas de déclarations bruyantes ou mal venues)
    Voilà mon portrait d’un coureur pour qui j’ai de l’estime (sans exagération, je serai dorénavant toujours sur le « quivive ») et qui un jour manquera certainement au peloton pour sa seule présence, son élégance (sa « race ») et ses performances de premier ordre.

    0
    0
  9. mica

    Noir vélo: ton portrait de Valverde est flatteur, je souhaite qu’ il soit vrai et ci c’ est le cas bravo!
    Mais ne peut on p

    0
    0
  10. mica

    Noir vélo: ton portrait de Valverde est flatteur, je souhaite qu’ il soit vrai et ci c’ est le cas bravo!
    Mais ne peut on pas dire à l’ inverse qu’il est roublard, qu’ il passe à travers toutes les mailles du filet, qu’ il est « protégé » en haut lieu, qu’il exploite le systéme…mais en écrivant ceci, je me rends compte que l’ on peut dire cela de tous…

    0
    0
  11. lNoirvélo

    @ mica,(10)
    je voulais juste répondre à ta dernière phrase …
    Cancelara,Boonen,Gilbert,Kristoff,Sagan … ahhh non !
    pas Sagan ! et pourquoi donc ? …

    0
    0
  12. Wolber

    Il doit falloir plusieurs années pour faire tourner un coureur a l epo, aux transfusions, aux hormones de croissances voir au moteur…ce qui exclu la victoire sur une grande classique ou un grand tour dans les 1ères années d une carrière. Alain , ton commentaire est très juste et résume finalement le cyclisme actuel . Des vainqueurs de tours Que rien ne prédestinait à gagner … et dire que certains d entre eux n étaient meme pas des grimpeurs. Tiens à propos de bizarrerie , qu est devenu le dernier de Paris Roubaix?

    0
    0
  13. Wolber

    Desole, je voulais écrire : le dernier vainqueur de Paris Roubaix .

    0
    0
  14. regis

    Salut Laurent
    Sympa le maillot , je préférerais des couleurs plus visibles avec le blanc en jaune fluo , des touches noires et rouges… on est jamais trop prudent en matière de sécurité.
    Ça aurait du sens par rapport à ce qui est discuté sur ce blogspot.
    Ciao

    0
    0
  15. Ludovic

    J’aime beaucoup les propos de Noirvelo au sujet de Valverde. Moi aussi, ce coureur me laissait indifférent il y a quelques années. Maintenant, j’en deviens quasi fan.

    0
    0
  16. mica

    Wolber: le dernier vainqueur de Paris Roubaix (Hayman) est a ajouter à la longue liste des illustres inconnus vaiqueurs de cette classique atypique Demol, Knaven, Van sumeren, Rosiers, Taffi, Guesdon, Backsted, et je rajouterai, même si je ne vais pas me faire des amis, les 2 doubles vainqueurs Français: Duclos Lassale et Madiot) et bien sur j’ en oublie.
    Acoté de ces noms là, il y a les plus glorieux et hyper spécialistes (Merckx, De vlaemink, Moser, Cancellara?, Boonen..)
    Quoi qu’ il en soit P R reste un peu une loterie, mais une course indispensable, tellement elle est différente des autres. En cyclisme il y a plusieurs sources qui « absorbent » l’ énergie (forces aérodynamiques, force de pesanteur dés que la route s’ éléve, force de résistance au roulement, cette derniére n’ est pratiquement jamais prépondérante)
    IL n’ y a que dans P R qu’ elle joue un role très important, et à ce titre P-R a le grand mérite d’ exister, et il faut l’ apprécier pour cela! Il n’en reste pas moins qu’ elle tourne souvent au grand jeu de la chance ou du massacre.

    0
    0
  17. Ludovic_P

    @Mica

    Qualifier Tafi (pour ne citer que lui) d’illustre inconnu, il fallait oser…

    0
    0
  18. Wolber

    C est vrai , il faut parfois un peu de chance pour gagner Paris-Roubaix. Alain Bondue aurait pu le faire , il y a très longtemps avec un peu de réussite. Bernard Hinault avait remarque que son boyau était percé , une fois la ligne franchie. Mais on l aime cette course.

    M.Hayman,lui, c est le coureur qui se casse le bras un mois avant la course mais qui est au départ ,prend l échappée (quelle horrible expression , une seule échappée par course dorénavant ) ,prend la roue des favoris une fois rejoint, résiste ,(alors que chavanel en sera incapable et abandonnera) tente de sortir et fini par gagner au sprint.
    Avec un tel niveau de performance , on aurait pu penser le revoir dans la saison, mais non , disparu le client…Alors je m interroge…

    On peut douter de Valverde ,déjà pris par la patrouille, mais sa constance , avec dès performances toujours très élevées plaidé en sa faveur . Oui , peut être le dernier très grand coureur …

    0
    0
  19. G.Lambert

    pour revenir au maillot
    J’aime bien Louis Garneau, mais 5 logos versus 4 pour La Flamme Rouge.
    Si c’était un commanditaire, pourquoi pas, mais là, ça fait beaucoup!
    Peut-être modifier les côtés?

    0
    0
  20. Bernard

    J’ai beaucoup apprécié les commentaires d’Alain 39, Noir vélo et Ludovic; ils ont presque tout dit et je ne rajouterai qu’un point de vus subjectif et assumé comme tel.Je suis Valverde depuis ses débuts avec Unzue (pas avec Kelme avant). Cet homme-là a quelque chose dans son style, dans sa personnalité, dans sa façon de faire du vélo (le résumé du tour de Murcie montre bien son style et sa grand maîtrise), de coopérer avec son équipe qui me plait tout simplement. Quelqu’un qui dure comme cela a des vraies qualités.
    Il sait aussi surmonter des épreuves, souffrir, ne pas lâcher, même s’il a parfois un jour sans comme dans la dernière vuelta, jour qui survient presque toujours sur un terrain où on le sait limité (col trop haut et/où trop long). Pour moi une de ses plus belles réussites restera sans doute dans l’ombre: son 3_6-12 de l’an dernier dans les 3 GT. Il a hélas oublié un multiple de 3, le 9 car avec un 3-6-9, il rentrait dans l’histoire en gagnant le défi Geminiani. Mais ce qu’il a fait mériterait d’être nommé le défi Valverde car je ne suis pas sûr que quelqu’un le refera de si tôt. Le futur Valverde sera peut-être français, on verra.
    J’admire aussi beaucoup Van der Poel, et je l’attends avec impatience sur la route

    0
    0
  21. mica

    Ludovic P: Tafi , entièrement sous EPO,
    n’ était tout de même pas un « foudre de guerre », mais il est vrai que cela, on peut le dire de beaucoup. Les  » meilleurs » sont, il est vrai, ceux qui savent (ou osent) en prendre un peu plus que les autres!

    0
    0
  22. MATHIEU

    Un petit commentaire sur ces images troublantes de la roue arrière du vélo de Van Art tournant à pleine vitesse dans la boue alors qu’il court à coté de son vélo.
    Il est difficile de trouver une explication physique/ technique comme on en a eu dans le passé sauf peut étre celle du canard sans tête qui continue de courir après avoir eu la têt tranchée…
    Sérieusement il semble effectivement que le cyclo cross soit peut être plus propice à l’utilisation de moteur électique.
    Pour plusieurs raisons, notamment la violence de l’effort qui est en plus très fractionné, l’absence de peloton, le changement de vélo autorisé pendant la course tour les tours, la qualité du sol( boues, sable, herbes grasses,…)
    Enfin dernier élément à charge, c’est au championnat du monde de cyclocross que le seul et véritable cas de vélo électrique a été révélé !
    De plus, s’agissant d’un cas dans l’épreuve féminine,
    il parait peu probable que les féminines soient à la pointe de la triche. On peut penser qu’elles répliquent les pratiques des hommes avec un petit temps de retard…

    Je vous laisse réfléchir à ce sujet, mes frères cyclistes, buveurs d’eaux minérales et avançant à la force du mollet…

    0
    0
  23. le bourrin iserois

    il semble qu’il a allumé puis eteint le moteur a la poignée qq secondes après

    0
    0
  24. Ludovic

    @mica :

    Que Tafi ait été sous EPO, c’est possible/probable, oui. Mais tu qualifies toi même un type qui a gagné, entre autre, un Lombardie, un Flandres, un Paris-Roubaix, un Paris-Tours (et je ne liste pas le nombre de places d’honneurs sur des grandes courses) d’illustre inconnu.

    Ca me fait rire, c’est tout.

    0
    0
  25. le bourrin iserois

     » Cet homme-là a quelque chose dans son style, dans sa personnalité, dans sa façon de faire du vélo »
    tu parles pas de la façon dont il a pris la roue de pinot dans chamrousse avant de l’attaquer ??
    J’ai trouvé ça vraiment limite…
    Il a aussi battu armstrong a courchevel en 2005, et la c’est de l’irréel!!
    Je préfère dire d’un simple français pas connu dans le ventre mou du peloton que c’est un champion, plutôt que le dire de valverde

    0
    0
  26. le bourrin iserois

    Après c’est sur que si on part du principe qu’on peut les admirer, alors la ok, je vote ullrich (pas pour sa tactique, on est d’accord 😉 )

    0
    0
  27. alain 39

    https://youtu.be/wbymMkLn1wY

    regardez cette vidéo sur Youtube concernant le possible dopage mécanique de Van Aert.
    Le premier exemple est flagrant. Il y a un truc. Le second c’est la pédale gauche qui est butte au sol.
    De toute façon il est évident que ça existe reste à connaitre depuis quand et à quelle échelle?
    On en parle trop et même les instances font semblant de faire des contrôles. Et puis on connait la technologie et d’ailleurs certainement pas la plus récente. Donc la technologie existe, elle procure un réel avantage et une partie du peloton passe son temps à tricher. Oser imaginer que personne ne s’en est jamais servi est illusoire.
    Sur un cyclo cross où il y a une succession d’efforts intenses ça peut donner un sacré avantage.

    0
    0
  28. Wolber

    C est triste de voir que l on peux aujourd’hui hui donner des réponses à ce qui nous a toujours étonne. Ces attaques en montagne inspirées d un même scénario , répétées , systématisées . auxquelles les adversaires ne peuvent jamais répondre . Merci pour tout Lance…

    0
    0
  29. alain 39

    Beau week-end.
    Au Moyen-Orient le team de Nibali sort vainqueur avec Rui Costa qui a gagné l’étape reine. Il fait un début de saison d’enfer.
    Alaphilippe qui a loupé le coche dans l’étape reine fait une super montée et pour la première fois de la saison il est devant.Il lâche les ténors à la pédale et reprend du temps aux meilleurs sur les 2 derniers km.
    A suivre car d’ici avril il devrait encore gagner en puissance. Il va en claquer une belle.
    En Belgique pas de surprise avec les victoires de Van Avermaet et Sagan. 2 victoires où le métier a grandement joué. Hier Sagan a joué à merveille et ainsi gagné en étant à la fois le plus fort et le plus intelligent.Excusez du peu.
    Demare loupe la bonne échappée d’un rien (je ne comprends pas pourquoi il n’a pas calqué sa course sur Sagan tant à l’image on voyait qu’il se promenait) et son sprint atteste qu’il est en forme. Il était le client qui pouvait battre Sagan au sprint mais une fois encore il manque de lucidité. subit trop la course et aurait dû tenter l’attaque avec Sagan quitte même a être celui qui attaque car Sagan allait immédiatement le relayer. Il compte trop sur son sprint.
    En Ardèche un coureur m’a impressionné et c’est Latour. Dès qu’il attaque en montée rares sont ceux qui peuvent suivre et si il gagne encore un peu en puissance il va devenir un sacré client. Il est complet et sa courbe de progression est impressionnante. Il ne suit pas les meilleurs, il fait la course et ça montre à la fois un sacré tempérament et un sacré moteur. il n’a que 2 saisons dans les jambes. C’est le mec à surveiller sur Paris Nice car en plus il a l’équipe.
    Beau week-end qui annonce un beau printemps pour le cyclisme français et ça fait plaisir car ce sont des jeunes qui brillent. Une nouvelle génération qui vient compléter Bardet et Pinot qui restent nos 2 meilleurs coureurs au classement UCI mais certainement pas nos seules chances de victoires.

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.