Le couillon

On est mort de rire : Jean-Marie Leblanc vient d’annoncer que l’équipe espagnole Kelme ne sera pas invitée sur le prochain Tour de France de même que sur toutes les épreuves organisées par la Société du Tour de France. Jean-Marie Leblanc estime que les révélations de Manzano ne peuvent avoir été totalement inventées et que par conséquent, l’équipe Kelme présente bien une « culture du dopage ».

Mort de rire parce qu’encore une fois, on encourage le système de « pas pris, pas coupable ». Manzano a étalé la vérité, probablement applicable à toutes les équipes. Leblanc en condamne une seule, ce qui lui permettra sans doute de ré-affirmer que son Tour de France est propre, maintenant qu’on a exclu les brebis galeuses…

Encore une fois, on passe à côté d’une belle opportunité d’aller rencontrer Manzano, de lui demander de nous expliquer comment ca se passe en détails, de lui demander conseil sur comment renforcer les contrôles et d’essayer de mieux comprendre. C’est désespérant.

Par ailleurs, on peut lire ici un très intéressant article sur comment prendre de l’EPO sans être pris au contrôle. Vraiment très intéressant… On aime en particulier ce commentaire de Manzano : Si l’UCI faisait ses contrôles le soir, avec cinq minutes de délai au lieu d’une demi-heure, on serait tous positifs en montagne.

12 Commentaires

  • Jol
    Soumis le 27 mars 2004 à 12:29 | Permalien

    Je suis parfaitement d’accord avec se que M. Leblanc à fait. L’équipe kelme c’est vraiment mis dans de sale beau dras c’est deux dernière années et ne méritait aucunement ca participation au Tour. Je crois aussi que nous sommes sur un site de fan de cyclisme non ???? Alors arrêté de dénigré se sport merde… C’est rendu comme ceci dans tout, mais tout les sports professionnel. Parlons donc des explois sportif au lieux de leur échecs. C’est surment pas en disans à tout le monde que le cyclisme, c’est tout des drogués qu’on va aider au dévellopement de se sport et allé chercher des commandites pour dses équipe. SVP arrêté de dénigré ce ci beau sport.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Jol
    Soumis le 27 mars 2004 à 12:29 | Permalien

    Je suis parfaitement d’accord avec se que M. Leblanc à fait. L’équipe kelme c’est vraiment mis dans de sale beau dras c’est deux dernière années et ne méritait aucunement ca participation au Tour. Je crois aussi que nous sommes sur un site de fan de cyclisme non ???? Alors arrêté de dénigré se sport merde… C’est rendu comme ceci dans tout, mais tout les sports professionnel. Parlons donc des explois sportif au lieux de leur échecs. C’est surment pas en disans à tout le monde que le cyclisme, c’est tout des drogués qu’on va aider au dévellopement de se sport et allé chercher des commandites pour dses équipe. SVP arrêté de dénigré ce ci beau sport.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Jol
    Soumis le 27 mars 2004 à 12:29 | Permalien

    Je suis parfaitement d’accord avec se que M. Leblanc à fait. L’équipe kelme c’est vraiment mis dans de sale beau dras c’est deux dernière années et ne méritait aucunement ca participation au Tour. Je crois aussi que nous sommes sur un site de fan de cyclisme non ???? Alors arrêté de dénigré se sport merde… C’est rendu comme ceci dans tout, mais tout les sports professionnel. Parlons donc des explois sportif au lieux de leur échecs. C’est surment pas en disans à tout le monde que le cyclisme, c’est tout des drogués qu’on va aider au dévellopement de se sport et allé chercher des commandites pour dses équipe. SVP arrêté de dénigré ce ci beau sport.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Runns
    Soumis le 27 mars 2004 à 7:17 | Permalien

    S’il existait un moyen sôr de mettre fin au dopage, l’UCI l’utiliserait sans hésiter. Le dopage est ce qu’il y a de plus néfaste et dangeureux pour son avenir (et son présent). Où est l’intérêt de l’UCI de laisser les coureurs se doper et de s’exposer au salissage systématique qui en découle?

    Les moyens financiers pour augmenter et améliorer les contrôles sont de plus en plus important. Mais s’il y a toujours des coureurs assez fous pour risquer leur vie avec des expériences aussi malsaines que celles racontées par Manzano c’est qu’il n’y a pas de remèdes contre la bêtise humaine.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Runns
    Soumis le 27 mars 2004 à 7:17 | Permalien

    S’il existait un moyen sôr de mettre fin au dopage, l’UCI l’utiliserait sans hésiter. Le dopage est ce qu’il y a de plus néfaste et dangeureux pour son avenir (et son présent). Où est l’intérêt de l’UCI de laisser les coureurs se doper et de s’exposer au salissage systématique qui en découle?

    Les moyens financiers pour augmenter et améliorer les contrôles sont de plus en plus important. Mais s’il y a toujours des coureurs assez fous pour risquer leur vie avec des expériences aussi malsaines que celles racontées par Manzano c’est qu’il n’y a pas de remèdes contre la bêtise humaine.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Runns
    Soumis le 27 mars 2004 à 7:17 | Permalien

    S’il existait un moyen sôr de mettre fin au dopage, l’UCI l’utiliserait sans hésiter. Le dopage est ce qu’il y a de plus néfaste et dangeureux pour son avenir (et son présent). Où est l’intérêt de l’UCI de laisser les coureurs se doper et de s’exposer au salissage systématique qui en découle?

    Les moyens financiers pour augmenter et améliorer les contrôles sont de plus en plus important. Mais s’il y a toujours des coureurs assez fous pour risquer leur vie avec des expériences aussi malsaines que celles racontées par Manzano c’est qu’il n’y a pas de remèdes contre la bêtise humaine.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • erickk
    Soumis le 29 mars 2004 à 1:15 | Permalien

    Joel,

    C’est justement parce qu’on est des passionnés de notre sport : le cyclisme sur route, qu’on a des positions aussi tranchés sur le dopage. Je ne fais pas partie de l’équipe de laflammerouge, mais je suis totalement en accord avec leurs dires.

    Il est temps pour le cyclisme de sortir la tête du sable et de regarder la réalité en face pour mieux la combattre. J’en ai marre que ces soi-disants sportifs ou héros, au nom d’un certain spectacle nous prennent pour des cons.

    Le dopage existe et c’est de notre devoir (encore plus pour moi qui suis dans le coaching), nous passionnés de vélo, de mieux le connaître pour mieux lutter. On a interdit les cadres monocoques spectaculaires et pour les records contre la montre les casques profilés au nom d’un spectacle. Si on suit la même logique, il faudrait mettre autant d’énergie à interdire le dopage, n’est ce pas Messieurs HV et JML…

    erickk

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • erickk
    Soumis le 29 mars 2004 à 1:15 | Permalien

    Joel,

    C’est justement parce qu’on est des passionnés de notre sport : le cyclisme sur route, qu’on a des positions aussi tranchés sur le dopage. Je ne fais pas partie de l’équipe de laflammerouge, mais je suis totalement en accord avec leurs dires.

    Il est temps pour le cyclisme de sortir la tête du sable et de regarder la réalité en face pour mieux la combattre. J’en ai marre que ces soi-disants sportifs ou héros, au nom d’un certain spectacle nous prennent pour des cons.

    Le dopage existe et c’est de notre devoir (encore plus pour moi qui suis dans le coaching), nous passionnés de vélo, de mieux le connaître pour mieux lutter. On a interdit les cadres monocoques spectaculaires et pour les records contre la montre les casques profilés au nom d’un spectacle. Si on suit la même logique, il faudrait mettre autant d’énergie à interdire le dopage, n’est ce pas Messieurs HV et JML…

    erickk

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • erickk
    Soumis le 29 mars 2004 à 1:15 | Permalien

    Joel,

    C’est justement parce qu’on est des passionnés de notre sport : le cyclisme sur route, qu’on a des positions aussi tranchés sur le dopage. Je ne fais pas partie de l’équipe de laflammerouge, mais je suis totalement en accord avec leurs dires.

    Il est temps pour le cyclisme de sortir la tête du sable et de regarder la réalité en face pour mieux la combattre. J’en ai marre que ces soi-disants sportifs ou héros, au nom d’un certain spectacle nous prennent pour des cons.

    Le dopage existe et c’est de notre devoir (encore plus pour moi qui suis dans le coaching), nous passionnés de vélo, de mieux le connaître pour mieux lutter. On a interdit les cadres monocoques spectaculaires et pour les records contre la montre les casques profilés au nom d’un spectacle. Si on suit la même logique, il faudrait mettre autant d’énergie à interdire le dopage, n’est ce pas Messieurs HV et JML…

    erickk

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Francois Gaudreau
    Soumis le 29 mars 2004 à 1:33 | Permalien

    Dopage, ou pas dopage, j’ai une admiration profonde pour les cyclistes. Le cyclisme, c’est le plus beau sport, le vélo, une des plus belle machine que l’homme a inventé.

    Cependant, je ne crois pas des organisations comme l’ASO (Tour de France, Paris-Nice, etc.) ou l’UCI soit préoccupé par le bien-être des coureurs. C’est plutôt le bien-être de l’image du cyclisme et des commanditaires qui renflouent leurs coffres qui les préoccupe.

    Ce site Web est un des plus beau site de cyclisme francophone sur le Web. Il ne dénigre pas “ce sport” bien au contraire, il en parle avec passion. Ce qu’il a de merveilleux, c’est qu’il a un contenu éditorial qui parfois dénonce l’hypocrisie de certains aspects du cyclisme professionnel. On peut être en accord ou pas avec lêéditeur mais je ne crois pas quêon y dénigre notre sport.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Francois Gaudreau
    Soumis le 29 mars 2004 à 1:33 | Permalien

    Dopage, ou pas dopage, j’ai une admiration profonde pour les cyclistes. Le cyclisme, c’est le plus beau sport, le vélo, une des plus belle machine que l’homme a inventé.

    Cependant, je ne crois pas des organisations comme l’ASO (Tour de France, Paris-Nice, etc.) ou l’UCI soit préoccupé par le bien-être des coureurs. C’est plutôt le bien-être de l’image du cyclisme et des commanditaires qui renflouent leurs coffres qui les préoccupe.

    Ce site Web est un des plus beau site de cyclisme francophone sur le Web. Il ne dénigre pas “ce sport” bien au contraire, il en parle avec passion. Ce qu’il a de merveilleux, c’est qu’il a un contenu éditorial qui parfois dénonce l’hypocrisie de certains aspects du cyclisme professionnel. On peut être en accord ou pas avec lêéditeur mais je ne crois pas quêon y dénigre notre sport.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Francois Gaudreau
    Soumis le 29 mars 2004 à 1:33 | Permalien

    Dopage, ou pas dopage, j’ai une admiration profonde pour les cyclistes. Le cyclisme, c’est le plus beau sport, le vélo, une des plus belle machine que l’homme a inventé.

    Cependant, je ne crois pas des organisations comme l’ASO (Tour de France, Paris-Nice, etc.) ou l’UCI soit préoccupé par le bien-être des coureurs. C’est plutôt le bien-être de l’image du cyclisme et des commanditaires qui renflouent leurs coffres qui les préoccupe.

    Ce site Web est un des plus beau site de cyclisme francophone sur le Web. Il ne dénigre pas “ce sport” bien au contraire, il en parle avec passion. Ce qu’il a de merveilleux, c’est qu’il a un contenu éditorial qui parfois dénonce l’hypocrisie de certains aspects du cyclisme professionnel. On peut être en accord ou pas avec lêéditeur mais je ne crois pas quêon y dénigre notre sport.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)

Fouillez nos archives!