Tous les jours, la passion du cyclisme

 

La revanche de Sagan!

1 partout!

Cavendish a une victoire d’étape sur ce Tour de France, Greipel aussi et hier, Sagan est venu égaliser la marque en signant lui aussi une très belle victoire d’étape.

Une belle victoire car une victoire acquise grâce à la tactique et surtout, grâce à son équipe.

Comme prévu, tout le monde a fait les comptes au sommet du Col de la Croix de Mounis. Les Cannondale ont très vite réalisé que ni Cavendish, ni Greipel avaient pu s’accrocher dans la montée.

Du coup, c’est toute l’équipe Cannondale qui a embrayé pour un contre-la-montre de 90 bornes afin de faire en sorte que ca ne rentre pas derrière.

Et ca n’est pas rentré. Le deuxième groupe s’est même relevé à 35 kms de l’arrivée.

Sagan devait donc gagner l’étape, après un tel boulôt de son équipe. Son adversaire le plus coriace aura été Degenkolb, qu’il n’a cependant pas eu de mal à déborder dans les derniers 150 mètres.

Bref, du beau boulot de la Cannondale, et Sagan qui assure derrière, confortant du même coup son maillot vert. Bel esprit sportif également de Cavendish et Greipel qui ont tous deux reconnus le beau travail de l’équipe Cannondale et de Sagan.

L’étape d’aujourd’hui

Avec le Col de Pailhères suivi de la montée sur Ax-3-Domaines, l’étape propose un terrain sur lequel personne ne pourra se cacher. S’il demeure possible que tout le monde reste sur ses réserves, il faudra quand même suivre les meilleurs pour ne pas perdre du temps: on saura donc qui a les jambes, et qui ne les a pas.

Si salves il y a, elles viendront assurément de Froome et Contador je crois.

Les musettes

Intéressant reportage vidéo sur le contenu des musettes remises aux coureurs durant les ravitos. Chaque équipe a ses petites méthodes, mais ca se ressemble beaucoup quand même.

Partager

Précédent

Troisième journal du Tour

Suivant

Froome façon Armstrong

11 Commentaires

  1. koba

    Belle étape hier avec le bras de fer entre les équipes de sprinters. Rassurant le fait qu’il n’y a plus de sprinters volant sur les bosses…
    A noter tout de même, le comportement de Voeckler qui s’est laissé décrocher. On devrait le retrouver aujourd’hui ou demain dans une belle échappée et gageons qu’il va comme depuis 3 ans se balader dans les montées.
    Pierre Rolland a l’air fort également. Aura t on une stratégie des europcar?
    en même temps, le profil de l’étape s’y prête peu. L’ordre des deux étapes pyrénéennes auraient du être inverse. on risque en effet aujourd’hui d’avoir une course de côte pour les leaders.

    0
    0
  2. Nelson

    Il arrive souvent que les étapes réservées au sprinter sont de moindre intérêt sauf dans les derniers kilomètres parce qu’on roule groupé avec une échappée qui se fait rattraper dans les derniers kilomètres et un dernier 500 mètres d’hyperactivité, hier l’équipe à Sagan à servit une belle leçon de vélo.

    0
    0
  3. Guillaumef

    Beau numéro de cirque en ce moment!
    L’équipier qui fait exploser tout le monde et qui va chercher son leader pour le double. En plus le carburateur de Contador est mal règle. Il va être amusant ce tour…

    0
    0
  4. delirium89

    et en plus ils n’ont meme pas de bidon ils n’ont pas bu de toute la montee sur Ax/3 vous me direz il va tellement vite, pas besoin de se rafraichir

    0
    0
  5. alain39

    on se croirait revenu à l’époque de Armstrong sauf qu’en plus ils font le doublé. Comme Armstrong il se retourne et lâche tout le monde les doigts dans le nez dans un style de bûcheron avec des jambes qui tournent aussi vite qu’une tronçonneuse.
    Une parodie de grande étape de montagne avec le squelette Froome qui lâche tout le monde en moulinant droit comme un i sur son vélo. On a tous compris que la dope a encore gagné et c’est bien dommage car ce tdf s’annonce comme la procession des Sky. Eux devant et les autres derrières à subir leur hégémonie. tdf assommé dès la première étape. D’ailleurs les français ne sont plus là tous passés à l’essoreuse. Il faut faire quelque chose contre les Sky car ça devient fatiguant. Pauvre cyclisme et pour nous amateur quel triste spectacle nous est offert et c’est un retour en enfer car nous savons qu’il n’y a rien à faire face à ce rouleau compresseur. Sky is the limit à nos espoirs d’un cyclisme propre. Je bois encore une gorgée de ma Leffe pour noyer mon chagrin.

    0
    0
  6. koba

    Quelle honte! et un tour de dupe de plus, un! C’est au moins le vingtième.
    Les gens ne s’y trompent pas beaucoup. Ecoeuré comme tout le monde par squeletor et son équipier, je me suis mis à regarder les spectateurs sur le bord de la route. Avez vous déjà vu une arrivée au sommet du tour avec aussi peu de monde dans les 5 derniers kilomètres?Et sur le col précédent, il n’y avait plus les foules immenses du début des années 90. Il n’y avait quasiment aucune inscription peinte sur le goudron. C’était triste et sans vie, comme les ruines que Jean Paul Ollivier s’éreinte à faire semblant de connaître avec un guide vert de chez Michelin datant d’une bonne quarantaine d’années.
    Dans ce cimetière, même Valverde paraissait humain. Ils avaient même bien joué les movistar en sacrifiant Quintana.
    Vite, pour l’intérêt du cyclisme, il faut que le Sénat diffuse sa fameuse liste des positifs de 1998. Cela fera au moins un peu d’animation. Parce que pour le reste, le tour de France ressemble de plus en plus à ces paysages minéraux et ces abbayes éventrées qu’on nous montre à longueur de retransmission entre deux bâillements mal dissimulés.
    Entre le squelette de Froome, les fouilles archéologiques et les chutes, tout le monde à l’os à la bouche cette année.

    0
    0
  7. j’ai quand meme du mal a comprendre: ces gars-la, quand on les voit radieux sur le podium, ou repondre aux interviews avec candeur , sont-ils encore pire que les politiciens menteurs et corrompus? Dans quel etat- psychologique?- sont-ils pour se croire innocents, de bonne foi, alors qu’ils doivent quand meme savoir qu’ils trichent avec insolence…
    Froome avait un beau sourire sur le podium, celui d’un cadet qui a gagne une belle course…c’ est ca que j’ai du mal a avaler…

    0
    0
  8. toutouille26

    Christopher froome, avez vous pris de l’epo?
    -oui
    Avez vous pris des hormones de croissance?
    -oui
    Avez vous fait des transfusions sanguines?
    -oui

    Je suis moins négatifs que les commentaires amusants ci dessus; la lutte antidopage a fait d’immenses progrès, et on est revenus à des puissances presques humaines; en tout cas, les visages sont décomposés, même pour les très près des premiers, et fatigués; rien à voir avec avant. Evidemment, il reste les 2 premiers, qui n’ont même pas de gourde et montent faciles (seulement 2 dans l’équipe car les traitements coutent cher) mais ils feront pas 10 ans comme ça .
    Sinon Thierry adam a été imbuvable en parlant des puissances dans les cols; c’est la qu’on reconnait les… vraiment au ras les paquerettes

    0
    0
  9. Vinnnch

    En tout cas j’ai été surpris de constater que même sur le site de lequipe.fr, TOUS les commentateurs dénoncent la triche flagrante des Sky. C’est rare sur ce type de site très grand public. Et ça fait plaisir !

    0
    0
  10. koba

    Je suis parfaitement d’accord sur l’aspect qui sort de l’ordinaire des deux sky comparés aux autres coureurs. On n’a en effet vu les autres dodelinant, pédalant des épaules ou des oreilles… dans une sorte de course qui pourrait sembler normale (comme le temps de Quintana dans le hors catégorie). Attendons toutefois les étapes de repos, les Alpes… combien de fois, a t on vu les bolides repasser par les stands pour « refaire les niveaux ». Attendons toutefois les premiers calculs de puissance pour voir quelles sont les performances anormales.

    0
    0
  11. alain39

    Il faut arrêter de se baser uniquement sur les comparaisons de puissance. Le dopage a évolué et les mecs ne sont plus comme avant quand c’était open bar.
    Il faut jongler avec les contrôles et c’est là que les sky ont un avantage. Porte après son boulot se paye le luxe de lâcher tous les autres qui d’un seul coup semblent se traîner. Froome n’a plus rien d’humain dans sa gestuelle, son style. il monte sans bidon et comme Landis on constate qu’il s’arrose beaucoup. Et regardez le ralenti et vous voyez que lorsqu’il lâche les autres il parle a Porte qui est devant lui. C’est irréel incroyable on voit qu’il n’a pas de souci de respiration alors qu’ils sont à l’attaque. C’est comme si on voyait Cavendish commenter en direct en plein sprint. Du foutage de gueule et tout le monde en est conscient tellement les images sont saisissantes avec un extra-terrestre qui pédale comme un robot. Les interview des coureurs étaient éloquentes avec personne pour s’émerveiller ou même parler d’exploit de Froome. Non tous constataient sa supériorité sans s’épancher comme s’ils étaient écoeurés et surtout ne voulaient pas aborder ce sujet. Porte lui a parlé comme un automate en expliquant que tout c’était passé comme prévu et qu’ils ont déroulé tranquillement leur tactique sans jamais s’affoler. Pas même une once d’étonnement ni de joie intense. Contador a perdu de sa superbe et est devenu bien plus humain. Il continue à tirer petit mais ce n’est plus la moto d’avant. Valverde qui a fait une super montée semblait tellement plus humain avec un déhanchement naturel et une pédalée plus saccadée et en force, alors que lui aussi tourne à l’hydrogène. Les sky ont une avance technologique évidente et personne n’a encore été en mesure de reproduire leur protocole. L’année dernière c’était Wiggo qui s’était métamorphosé en grimpeur et cette année c’est Froome qui s’est déguisé en Armstrong. On a envie de crier « Lance sort de ce corps on t’a reconnu ». Ce soir je suis vraiment triste de voir que tous ces gens n’ont rien appris du passé et que l’omerta est toujours là. Le tdf est plié dès la première étape de montagne comme aux plus belles années de l’EPO. Le tdf en est à sa centième édition et ce soir il nous apparaît bien vieux, gangrené, à bout de souffle, voûté sur un passé glorieux, rongé par le cancer du dopage et son âme semble déjà l’avoir quitté. C’est un tour sous assistance artificielle auquel nous assistons, un tour de dupe, un tour pour rien. La roue tourne mais on reste sur place.

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.