Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Froome 2013 mieux qu’Armstrong 1999

Le verdict est sans appel: sur le Tour de France 2013, Chris Froome a développé une puissance moyenne supérieure à celle de Lance Armstrong sur le Tour 1999.

Il a, au passage, battu quelques records d’ascension de cols, ou a égalé les meilleures performances connues à ce jour. Toutes établies par des coureurs dopés. À la seule nuance près qu’il n’est pas allé franchement dans la zone mutant comme d’autres, au delà des 450 watts…

Rappelons également que Lance Armstrong a avoué avoir utilisé des produits dopants durant toute sa carrière cycliste et qu’en réaction à ces aveux, toutes ses victoires sur le Tour, entre autres, lui ont été retirées.

Parmi les autres coureurs suspects de ce Tour 2013, Nairo Quintana, Joaquim Rodriguez ainsi que Rui Costa.

Les calculs de puissance viennent évidemment d’Antoine Vayer et Frédéric Portoleau. Ils avaient tous deux « prédits » le temps d’ascension de Nairo Quintana sur le Semnoz à 20 secondes près, sur la base de ses autres temps d’ascension plus tôt sur le Tour. Zone « miraculeuse » évidemment! La précision des calculs à priori est par ailleurs convaincante.

Bref, vous en déduisez ce que vous voulez. Moi, mon opinion est faite.

Pour l’heure, le milieu cycliste s’emploie à fond à nous faire passer la pilule. On a sorti la grosse artillerie, à grand renfort de déclarations tonitruantes de la part des coureurs, des directeurs sportifs, de l’encadrement, des bien pensants du milieu.

Le hic, c’est que le dopage dans le cyclisme risque fort d’occuper l’actualité pour un moment encore. Le « milieu » n’est pas tout en fait en contrôle de tout!

Demain, sera rendu public le rapport tant attendu du Sénat français sur le dopage dans le cyclisme. Déjà, des noms ont circulé hier dans Le Monde: outre Marco Pantani, Jan Ullrich et Bobby Julich (le podium complet du Tour 1998) ainsi que Laurent Jalabert, les noms d’Erik Zabel, Jacky Durand et Laurent Desbiens seraient aussi sur la liste des coureurs dont les échantillons du Tour 1998 seraient positifs à l’EPO. Confirmation demain…

Du coup, le milieu crie et criera encore plus fort demain à l’injustice: condamnation sans droit de défense… Mais défense de quoi au juste? La science parle, froide et objective: les échantillons contiennent de l’EPO, un point c’est tout… Les vices de procédures, tout ca, ce ne sont que des excuses pour nous dérouter du message important, celui que ces coureurs usaient de produits dopants, point final.

Et ceux qui sont encore proches du milieu, comme Jacky Durand, commentateur sur Eurosport pour le cyclisme, joue encore le jeu qu’il connaisse: protéger le milieu, leur boulot aussi. Durand, dans une interview, regrette l’amalgame entre ce qui se passait en 1998 et ce qui se passe aujourd’hui. Il estime que « la nouvelle génération ne doit pas payer nos conneries du passé« . Il ajoute « Notre sport est bien plus propre aujourd’hui, je veux que les gens le comprennent ».

Je rêve!

Non mais qu’est-ce que Jacky Durand en sait au juste?

Que Jacky Durand vienne devant les caméras de télé et explique comment des coureurs supposément propres aujourd’hui peuvent monter plus vite que les coureurs dopés d’hier?

Hey, Jacky! On prend des paris sur ce qui restera du palmarès du Tour 2013 dans 10 ans?

Pure désinformation, méprisant le public une nouvelle fois. Les déclarations de Durand sont une insulte à l’intelligence humaine, rien de moins.

Et puis en attendant, la « nouvelle génération » est doucement convoquée devant les tribunaux, à commencer par Damiano Cunego et Alessandro Ballan chez Lampre, tous deux des coureurs « post-Durand ».

D’autres suivront très certainement, ce n’est qu’une question de temps, de validation des protocoles de détection de produits dopants. L’AMA y travaille très certainement, et il faut espérer que Pat McQuaid ne sera pas ré-élu à la tête de l’UCI en septembre afin que la gouvernance du cyclisme soit clarifiée et les conflits d’intérêt réglés.

Ha oui! Les gens du milieu diront que ceux qui critiquent n’ont rien à proposer en échange. Justement oui. Je l’ai déjà écrit à de nombreuses reprises.

Et qu’on commence par le commencement: virer tous ces ex-dopés du milieu cycliste, et au plus vite! Les Bjarne Riis, Jacky Durand, Laurent Jalabert, Richard Virenque, Alexandre Vinokourov et bien d’autres encore n’ont rien à faire dans le milieu cycliste professionnel si on veut commencer à le nettoyer…

Bref, la lutte continue, car je suis convaincu qu’elle est la preuve de l’amour du cyclisme chez ceux qui la mène. Et une lutte plus efficace contre le dopage dans le cyclisme n’est que question de justice: elle permettra aux coureurs propres, qui pratiquent leur métier avec éthique et valeurs, comme le Québécois David Veilleux et plusieurs autres, de mieux s’illustrer au plus haut niveau.

Partager

Précédent

Dernier journal du Tour: le bilan

Suivant

Lance Armstrong a raison

35 Commentaires

  1. jpascal

    Merci pour vos commentaires qui ont éclairé ce tour d’un regard lucide;comme d’autres je bronche sur le « beauf »qui proliférerait sur les bords du tour.Juste une anecdote:j’étais à l’auberge de jeunesse près Grenoble pour l’arrivée de la course-la veille de l’Orcières-merlette d’Ocana.Nous étions seulement 3 cyclistes…Dix(?)ans plus tard,je m’y retrouve pour une arrivée à l’Alpe d’Huez:auberge inondée de cyclistes,hangar réservé regorgeant de bicyclettes , »comme chaque année pour le tour »fait le père aubergiste devant ma surprise..(..qu’il redouble:j’avais dû me débrouiller pour trouver un coin où cacher le vélo pour la nuit!en priant de le retrouver.)
    Le tour est(devenu) une occasion de chatouiller les pédales et ceux qui viennent par d’autres moyens chatouillent peut-être leurs souvenirs…

    0
    0
  2. Max

    Je trouvais au contraire que Durand avait une certaine noblesse dans ses propos. Il ne s’est pas caché derrière son petit doigt, il n’a pas feint l’innocence comme certains. Il a avoué, il assume.

    Il ne faut pas surinterpréter son message. Il n’a pas dit « le peloton est aujourd’hui propre ». Il a dit « ce n’est plus la même époque ». Et ça c’est vrai.

    En 98, on peut honnêtement supposer que 100% du peloton était lourdement dopé à l’EPO.Et ce impunément, ou presque. Aujourd’hui les produits ne sont plus les mêmes, les méthodes sont plus strictes car il faut se jouer des contrôles. Le contrôle n’a pas un effet dissuasif mais un effet de frein. On ne peut plus prendre ce que l’on veut quand on veut. Même si tout le monde bricole plus ou moins, on ne trouvera plus de « monsieur 80% ». Les étoiles filantes sont de plus en plus rares, et du plus en plus suspectes. Grabovski s’est fait pincer en 6 mois. Son acolyte du tour de turquie idem. Froome et cie ont un meilleur protocole, mais on trouvera bien la faille un jour. Quant à son ancien rival Cobo Acebo, il n’a pas pu durer hors de ses frontières.

    Bref, l’époque n’est pas forcément meilleure, mais elle est différente, ça c’est certain. Et je trouve ça bien de protéger un peu les espoirs du cyclisme. Que je sache, il n’a pas défendu Contador et Froome, mais des jeunes qui ne demandent qu’à s’imposer (même s’ils sont peut-être dopés aussi. Mais au moins Bardet ne sort pas de nulle part, lui.)

    0
    0
  3. Max

    Et je voulais ajouter d’ailleurs qu’on risque de se retrouver avec un sacré problème de pénurie de spécialistes chez les consultants. Jalabert, Durand, Virenque, et probablement beaucoup d’autres à la TV ou à la radio. D’ailleurs Jalabert est remplacé par Vasseur, qui rappelons le a tout de même fait le larbin pour Armstrong à un moment… ça va devenir dur de trouver des consultants compétents à un moment donné.

    Je regrette un peu les analyses de Jalabert, qui étaient bonnes. Malgré son passé de dopé, il avait une certaine science de la course et il la faisait partager à l’antenne. Idem pour Durand, dans un style un peu plus « renard » qu’il n’a jamais démenti.

    Autant je suis d’accord pour écarter le directeur sportif, qui a un rapport direct avec le coureur. Autant je serais mesuré pour les consultants. A se retrouver avec des journalistes non spécialistes à tous les postes comme c’est le cas sur France 2, on va vraiment y perdre au change (le gars sur la moto 1, il était bien gentil mais il n’y connaissait vraiment rien! avec Adam, Holtz et cie…)

    0
    0
  4. DAVID

    En phase avec les commentaires :

    Comme intervenant , Jalabert est bon et apporte BCP à la lecture des émissions par contre pas de sujet quand il est sélectionneur .

    Pour ce qui est des directeurs sportifs , je ne sais sais pas si une RAZ est judicieuse , mais convaincu que dans le plan d’action proposé sur le site voici quelques moi par La Flamme Rouge , il y a de très bonnes décisions à mettre en place .

    Le remettre à la une du blog .

    Patrick
    Avignon

    0
    0
  5. bigmouse

    Je te trouve également sévère avec durand et je pense également comme lui que le vélo est bien plus propre qu’avant!
    ET cela ne veut pas dire qu’il est propre. froome and co sont la pour le rappeler.Meme vayer l’a dit une fois ds ses chroniques la situation globale est à l’amélioration par rapport à cette époque

    Er son attitude consistant a dire j’assume et bien plus respectable que bcp d’anciens^^ même si il doit aussi payer ses erreurs

    0
    0
  6. Colt Seevers

    Bonjour aux amoureux du vélo, le coureur dopé en général est cerné par la brigade antidoping et il peut être rattrapé par ses congélats. Il n’a que moins d’une ou deux fulgurances dans les cols à espérer afin de ne pas trop éveiller les soupçons.

    Le consultant Tv lui est intronisé pratiquement à vie par son réseau. Si les congélats de Jaja n’avaient pas été confondus…

    Froome est cerné. Lui aussi il aura droit à ces congés là. Chaque heure qui passe un jaloux ou un douanier accumule des preuves contre lui. Seul grappe le défend, comme il défendait armstrong.

    Remarque les congés c’est plutôt une récompense pour un sportif de récupération… Sauf à imaginer sisyphe heureux.

    Ce commentaire est dédié
    au fulgurant Riccardo Ricco, en congé pour douze (12!) ans

    0
    0
  7. Dan Simard

    Je ne crois pas que Froome (et son popa) auront le courage de passer à l’émission d’Oprah Winfrey le jour ou la vérité sortira.

    Souhaitons que le couple princier ne prénomment pas leur nouveau-né Christopher, en son honneur 🙂

    0
    0
  8. ferrerg

    et c’est parti :

    des heures et des heures de lectures si vous voulez, le rapport du Sénat sur l’efficacité de la lutte contre le dopage

    http://www.senat.fr/rap/r12-782-1/r12-782-11.pdf?bcsi_scan_18E2FBFD9E5D53EF=0&bcsi_scan_filename=r12-782-11.pdf

    Le duexième tome est encore plus volumineux.

    0
    0
  9. Patrick

    Globalement assez d’accord, un seul truc me chagrine: Durand ne peut pas savoir ce qui se passe exactement dans le peloton, OK. Mais comment savez vous que Veilleux est clean ?? Je l’espère mais je n’en sais rien.
    De même Vayer affirme haut et fort qu’il sait que Peraud, Roy, Bardet n’y touchent pas. Je l’espère aussi mais les seuls qui savent ce sont eux. C’est dommage car ces propos sans preuve décrédibilisent un peu le discours alors que les calculs de Portoleau sont vraiment une bonne méthode pour comparer les performances d’une année et d’un parcours sur l’autre. Et là globalement il n’y a pas de doute, on est bien sur le même niveau qu’il y a 10 ans pour les meilleurs. Et depuis 10 ans les vélos n’ont pas perdu de poids, les montées ne se sont pas aplanies et l’air est toujours aussi dur à pénétrer… il y a toujours de l’aicar entre l’échappée et le peloton.

    0
    0
  10. DanTime

    J’ai découvert votre blogue récemment et je le trouve fort intéressant. Il répond parfaitement à l’idée que l’on se fait d’un blogue: des opinions tranchées.

    0
    0
  11. thierry mtl

    Maintenant on devrait s’attarder à la méthode Froome.

    Toujours assis (mais vraiment toujours sans se sentir mal à l’aise), mauvaise posture (sans malaise), rigidité corporelle (surout le haut du corps), pédalage sans souplesse mais très rapide, perte d’énergie dû au balancement (hors norme chez les pro)du corps et du vélo, courtes accélérations à haute fréquence de pédalage (probablement à 100% de la possibilité cardiaque), avec reprise tempo (85 %) sans défaillance ou perte de rendement. Puis récidive de l’accélération après qqs minutes. Jamais débout. Quand il se lève, il semble moins fort. Comme si la musculature des jambes ne tenait pas.

    0
    0
  12. legafmm

    Jacky ne dit pas que le peloton est 100% propre, il dit juste qu’il est plus propre aujourd’hui qu’en 98.

    quel manque de respect vis à vis de tes lecteurs laurent, de la pure diffamations, tu interprètes à ta guise les propos de certains et tu ne te gênes pas pour les déformer, tu prends toi aussi tes lecteurs pour des imbéciles.

    c’est très facile de dénigrer les autres, mais tu n’es pas mieux que ceux que tu dénonces, c’est la bien triste réalité humaine, mensonges et tricheries et désinformations est bien la devise de ce site laflammerouge, quelle honte.

    0
    0
  13. Régis

    Salut,
    Encore un chouette article!
    Dommage qu’on ait plus les données cardiaques en directe comme il y a quelques années.
    On pouvait voir les coureurs tenir de 92 à 95% durant la dernière ascension.
    Mais les % ne veulent pas tjs dire avec la fatigue accumulée.
    Je me demande ce qui est le plus efficace : pédaler assis et se balancer comme Froome
    ou rouler en danseuse en forçant sur ses bras comme Quintana et Contador
    => je n’ai pas l’impression que la réponse est trouvée.
    A une époque, Armstrong moulinait assez rapidement à coté d’un Ullrich qui emmenait des braquets énormes! ils étaient quasi au même niveau de performance et de dopage… !

    0
    0
  14. Alien

    Laurent, je prends les paris que le palmarès du Tour 2013 n’aura pas été modifié dans 10 ans. Ce qui ne prouvera rien.
    Je prends aussi le pari (un autre pari) que la lutte anti-dopage va sérieusement reculer dans ces 10 ans.
    Certains ici sont montés un grand nombre de fois à l’Alpe d’Huez (sur un vélo). Ils ont remarqué que, fréquemment, un vent descendant freine la progression pendant la deuxième moitié. Et aussi que, parfois et surtout l’été, un vent ascendant le pousse. La vitesse de ces vents varie. Le cycliste en ressent les effets très sensiblement, n’est-ce-pas. Et Vayer, pour les mesurer et les faire entrer dans les calculs sur des coureurs (dont déjà et de plus il ne connait pas le poids), je suis curieux de savoir comment il fait. Tiens, on est dans la science, là, ainsi que lui, Grappe et autres s’en prévalent. Et dans la science, on publie tout… ou rien.

    0
    0
  15. Les watts des deux Dupondt, les detectives de Tintin , Vayer et Portoleau , commencent a m’ennuyer profondement.
    Et encore plus tous ces commentaires d »observateurs eclaires du cyclisme » qui bientot ne se differencieront guere de ceux des autres forums: plein de bruits pour RIEN, car il s’agit du Tour de France, televise dans X pays, du SPORT SPECTACLE PROFESSIONEL , avecde beaux paysages vus d’ helicoptere…c’ est pas le cyclisme que l’on connait, alors je m’en fous completement si Froome et ses collegues sont charges.
    Froome a realise son reve, par tous les moyens, dope , souffrance , discipline etc ces gars-la, pros, boufferaient de la m…si on leur promettait de gagner le Td F , c’ est leur but , leur « bliss » et ils savent qu’il vont raccourcir la duree de leur vie de pas mal d’annees mais preferent ca a une vie de fonctionnaire…
    Alors tous ces commentaires , souvent pseudo scientifiques, laissez-les aux autres , et dites a Vayer de publier ses recherches dans les journaux gratuits de petites annonces : lui et ses semblables me donnent l’impression que leur reve , a eux , c’ est de cracher sur le boulot des autres (car parmi les « autres », je suis sur qu’il y en a qui n’osent pas se charger)

    0
    0
  16. Christophe J

    Je laisse encore une chance à C. Froome car il est allé plutôt en baissant le long du tour et parce que c’est un coureur atypique, qui a certainement de grosses capacités. Sont-elles augmentées, certains le pensent, d’autres l’excluent, pour ma part je ne sais pas, je doute. Et je peux vivre dans le doute. Et contrairement à ce que pensent certains, le fait qu’il ne soit pas connu depuis très longtemps ne signifie nullement qu’il soit fabriqué. Il peut l’être, mais ça n’aurait rien à voir avec son parcours atypique. Tout est atypique chez lui, son parcours, son style, sa façon de communiquer.
    Côté équipe, hormis Porte, connu comme son meilleur équipier, les sky n’ont pas été exceptionnels du début à la fin. Collectivement, je ne trouve rien de curieux (je ne vois rien de banestien ni uspostalien) et si Froome est dopé (et de plus efficacement), pourquoi son équipe n’est-elle pas plus forte ? Il faut se rappeler qu’aucun n’a de casserole, ça vaut ce que ça vaut.

    Pour moi, les movistar, notamment Valverde et Rui Costa, sont aussi et même plus douteux, car c’est presque en fin de tour qu’ils ont été les plus performants. De la part de coureurs sensés avoir baissé le chauffage de plusieurs crans (comme l’a fait Contador), c’est quand même leur meilleur tour de France. Là, c’est bien le fait qu’ils soient connus qui joue en leur défaveur. Quintana, c’est plus flou pour moi car c’est aussi un coureur atypique. Disons qu’en sa défaveur, la movistar est plus une équipe type des années 90, dans l’esprit récent « espagnol » par rapport au dopage.

    Je pense que contrairement à ce qu’on lit çà et là, le dopage sanguin actuel augmente de 8 à 10 % les performances. Il ne provoque pas un nivellement entre dopés, ne fait pas d’un âne un cheval de course. Nous ne sommes plus à l’époque des 60 % d’hématocrites.
    Les coureurs honnêtes sont toujours les dindons de la farce, mais un non dopé avec de fortes capacités du niveau de celle de Lemond peut faire quelque chose. C’est un peu ce qui entretient le doute chez Froome.

    Mais ce ne sont que suppositions, bavardages et approximations, non ? Ni plus ni moins que d’autres cependant.

    0
    0
  17. X

    En défaveur de la Sky (et de son leader), il y a… le Tour 2012 (encadrement inclus, certains virés ensuite).

    S’il est possible de gagner le Tour sans dopage, et ce serait peut-être la première fois en 100 éditions, à une époque où, malgré ses faiblesses, la lutte anti-dopage fait tomber de nombreux « sportifs » (tout dernièrement Armstrong, Gay, Powell, Simpson) ce serait quand même un événement.

    0
    0
  18. Christophe J

    @Jean-michel

    C’est toi qui dis ça.
    Pour moi le tour de France c’est du sport et donc des règles. Le sport, le jeu, la stratégie, la tactique, tout ça n’est rien sans les règles. Il n’y a rien de plus sérieux car c’est dans cet espace que doivent se rencontrer les compétiteurs, c’est seulement dans ce cadre là que tout le monde a vraiment sa place, les vainqueurs comme les vaincus. Aucun n’est plus important que l’autre. C’est là qu’est le vrai spectacle, le seul respectable. Les sportifs devraient s’en rappeler, c’est eux qui font la qualité du spectacle et non le fait qu’on en parle trop. On en parle trop justement parce que le spectacle n’est pas toujours de qualité et que les règles sont bafouées. Il ne faut pas confondre l’effet et la cause.
    Pour les spectateurs, c’est pareil. Un peu de recul ne nuit pas. Le sport ce n’est pas les jeu du cirque, il n’y a pa de dieu en compétition, pas de surhomme, pas d’ennemi mortel non plus.
    Si on ne veut pas de règle, on ne joue pas.
    On est en fait dans la métaphore du (pseudo-)libéralisme politique (au sens européen) qui n’est en fait qu’un désir que soi-même soit affranchi des règles alors que le concurrent, l’adversaire doit les respecter. Nos sociétés ont le sport qu’elles méritent.
    Mais je m’égare.

    0
    0
  19. Christophe J

    @X

    Si j’en crois ce qui semble être un consensus, le tour 2012 était moins dur et a été moins rapide. C’était donc plus facile de dominer surtout compte tenu d’adversaires directs plus faibles. Je pense donc que la domination Sky bien que plus apparente n’était pas exceptionnelle. Les Sky d’aujourd’hui sont peut-être aussi forts que ceux de 2012, mais ça ne se voit plus. Ca fait partie du bénéfice du doute que je leur accorde (dans ma grande mansuétude !).
    Hormis les étapes que Froome a gagné, ce n’est pas la Sky qui a fait le rythme général et donc la moyenne générale sur ce tour plus dur.
    C’est bien sûr à relativiser par les faits de course (y compris sur le plat) qui ne sont jamais comparables.

    0
    0
  20. Macé Michel

    Il fallait ,en cette année de la centième édition,que le Tour fut beau. Et il le fut.Beaucoup de belles images, la dernière en date, celle de Chris Froome recevant son dernier maillot jaune, de nuit, sur les Champs Élysées.
    Derrière cet écran de fumée, A.S.O. aura généré d’énormes bénéfices, France-Télévisions vendu à bon prix ses espaces publicitaires, montré les magnifiques paysages de la France à ceux qui n’ont plus le moyen de se les payer et rentabilisé sa grille de programmes. Les élus auront vanté leurs patrimoines touristiques en s’affichant dans les médias.
    Qu’importe si le spectacle avait un goût de déjà vu…Peut-on mentir en regardant Gérard Holtz dans les yeux?

    0
    0
  21. SLY

    @Laurent
    Une remarque au sujet de ce passage

    « Rappelons également que Lance Armstrong a avoué avoir utilisé des produits dopants durant toute sa carrière cycliste … »

    FAUX

    Il n’a pas avouer s’être dopé durant son retour (Janv.2009 – Janv.2011). Il prétend qu’il était propre pendant cette période.

    Probablement pour des raisons de prescrition donc des implications légales.

    0
    0
  22. SLY

    Donc, comme Froom, Laurent, tu donnes dans la désinformation !

    Et là, il s’agit d’un fait vérifier, cf mon commentaire précédent !

    0
    0
  23. jmax

    Avec un peu de recul, on peut maintenant s’étonner du résultat de la Vuelta 2012, avec nos trois espagnols qui ont dominé Froome de la tête et des épaules. Certes, Froome était peut-être un peu fatigué de son tour 2012 mais nos trois espagnols se faisaient les fins des étapes de montagne au sprint dans les 5 derniers kilomètres.
    Il me semble que finalement, rien n’a vraiment changé et que seule la peur du gendarme éloigne un peu la vilaine sorcière. En Espagne, pas trop peur quand même

    0
    0
  24. bigmouse

    @ legafmm surtt honte pr toi et la qualité a 1 franc 50 de ton commentaire
    @ alien tu as raison mon gars chut !! ca sent la bru_ler et peut etre que la maison brule mais faut pas vérifer car ca va alerter maman!!!!
    @ sly! ok avec ton premier post! le second je ne vois pas ce qu’il vient faire la si ce n’est decredibiliser le site et ainsi faire oublier les polémiques réels sur le dopage!

    @ Christophe J ca fait du bien de lire apres tt ca des posts amenant le débat au dessus qu’au niveau des paquerettes

    0
    0
  25. Suite au commentaire n°8 :
    Le tome 2 du rapport du sénat intitulé : Rapport de M. Jean-Jacques LOZACH, fait au nom de la Commission d’enquête sur la lutte contre le dopage n° 782 tome II (2012-2013) – 17 juillet 2013

    http://www.senat.fr/rap/r12-782-2/r12-782-21.pdf

    J’y ai jeté un coup d’œil, c’est intéressant de lire ce qui s’est dit lors des auditions, et on n’y parle pas que de vélo.

    A noter, que seuls 2 anciens sportifs ont été auditionnés à huis clos. On ne saura pas ce qui s’est dit. Quand on sait que l’un est Virenque, on peut s’attendre à ce que l’autre soit lui aussi bien vérolé. L’autre c’est Didier Deschamps.

    Mais ce n’est pas grave puisque d’autres auditionnés (sous serment) parlent pour lui :
    * Jean-Pierre Paclet, ancien médecin de l’équipe de France de 2004 à 2008, page 585
    * Jean-Marcel Ferret, ancien médecin de l’équipe de France de football de 1993 à 2004, page 730

    Bonne lecture à tous.

    0
    0
  26. X

    C’est limpide et, désolé, évident.

    Il est atterrant que la grande majorité de nos difficultés de société relève de problèmes aux réponses simples a priori rejetées par passions (alors qu’existent des problèmes complexes, qui de fait sont malheureusement relégués au second plan).
    En l’occurence, alors même que Cogan n’a pas fait jouer la variable de la connaissance du poids des coureurs (au moment m) et celle de la variabilité des pentes, il est toujours temps à ceux qui sont dans l’erreur de le reconnaitre plutôt que persister. L’erreur n’est pas un problème en soi, c’est sa persistance qui l’est.
    Alors, Messieurs Vayer, Portoleau, Grappe et autres qui vous dites scientifiques, et tous ceux qui les suivent aveuglément ici (à commencer par l’auteur de ce site), reconnaissez enfin que les calculs de puissance ne peuvent avoir une précision suffisante pour en faire un critère de naturalité de la performance, que le reconnaitre n’est pas admettre l’absence de dopage, que répondre avec précision à la question osée des seuils humains de performance relève à ce jour (et mieux vaudrait pour longtemps!) du charlatanisme.

    0
    0
  27. X

    Rejetées ou… choisies!

    0
    0
  28. Bertrand

    Waouw claire que Vroum est clean! Et à mon avis j ai imaginer entendre le texan dire oui….franchement y aura toujours un beau théoricien pour tenter de nous démontrer par a + b que c est normal et blabla bla. Froom c est un cliché comme l était Le cow boy. Les faits sont sous nos yeux comme depuis 1999. Il sort de nulle part et gagne tout comme si de rien n était. Mais comment peut on encore croire que c est réelle???? Ressaisissez vous ouvrez les yeux, des arnaqueurs de classe mondial voilà ce qu ils sont.

    0
    0
  29. Bertrand

    J adore le profil aérodynamique de Vroum Vroum. On dirait qu il pousse son chariot dans un supermarché!!!!

    0
    0
  30. X

    Quel « beau théoricien a tenté de démontrer par a + b que c’est normal et blablabla » (la victoire de Froome)?
    Personnellement, je saurai répondre çà la question « quel théoricien à affirmé démontrer que ça ne l’était pas ». Quitte à faire une démonstration fausse!
    Réfuter la démonstration fausse d’une proposition n’est en aucun cas faire la démonstration qu’elle n’est pas vraie.
    Il y a des intuitions, il y a mêmes de convictions. Il y a malheureusement surtout des refus d’admettre ses ignorances.

    0
    0
  31. Bertrand De PIVERT

    certains ici refuse d’admettre que ce milieu est pourri jusqu’à la moêle et qu’il ne s’agit que de triche et de mensonge. Vroum c’est du pipo rien que du pipo et pour toujours du pipo.
    on dirait qu’ils défendent leur part du gateau…pour vroum il n’y a pas encore de fait, mais cela ne saurait tarder, parce que pour les années précédentes il s’agit bien de fait rien que des faits pas de belle théorie…

    0
    0
  32. X

    L’idée que tout méfait finit par être découvert relève de la croyance. Pas sûr que Chris Froome soit un jour convaincu de dopage (sur ce Tour ou autres), ce qui ne prouvera en aucun cas sa probité.
    Mais qui donc ici « refuse d’admettre que ce milieu est pourri »? Et qui donc au nom d’une « belle théorie » qui semble en faire l’auteur du crime d’intellectuel?

    0
    0
  33. Johnny begood

    Asti, avez pris au moins 2 secondes pour voir les modifications corporelles de Froome. Tbnk, le gars a un taux de 4% de gras, Armstrong est un linebacker a côté de lui. Vous devriez bien plus vous demandez pour quoi Froome a réussi à être en santé toute la saison. C’est ça la grande question… Quant on sait que le gars se promène avec une caisse de purell, on comprend le personnage. Mais en partant, comparé les 2, vous êtes tombé à terre…Armstrong est un monstre, Froome un cure dent avec des hanches de monstre. Ennuyant.

    0
    0
  34. X

    Hesjedal?

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.