Épilogue

Ca arrive de temps en temps sur La Flamme Rouge comme sur tous les blogues, ce n’est pas la première fois ni la dernière, malheureusement: les commentaires présentant des avis contraires fusent, puis la situation dérive progressivement pour aboutir aux insultes personnelles.

J’écris ce soir le mot de la fin au plus récent débat en clarifiant un point important qui porte sur un élément sous-jacent à la "chicane" qui en a découlé: je maintiens que les coureurs cyclistes professionnels n’ont rien fait, ces 15 dernières années, pour nous prouver qu’on pouvait leur faire confiance. Je maintiens cependant mon approche, celle de ne jamais prendre le raccourci "tous dopés". Non, pas tous dopés, justement. Un site crédible sur le cyclisme ne peut se laisser aller à pareil raccourci. Tous suspects alors ? Oui, peut-être. Tous suspects. Mais la nuance est importante.

Alors, est-ce malhonnête de fustiger Contador et de louanger Nibali ? Dans la mesure ou le premier est positif au clenbuterol et que le deuxième n’a jamais fait l’objet, jusqu’ici, d’un contrôle positif ou d’une enquête policière, je maintiens ma position. "Louanger" est d’ailleurs peut-être un peu fort…

Enfin, je tiens publiquement – je l’ai déjà fait d’ailleurs – à encourager Patrick Bernard à continuer de fréquenter et d’enrichir La Flamme Rouge. Car il est compétent et pertinent, point final. Peut-être le plus d’entre nous, moi y compris…

Fouillez nos archives!