Dix grands enjeux du cyclisme professionnel en 2012

À l'aube d'une nouvelle année, voici dix grands enjeux de la prochaine saison de cyclisme professionnel sur route:

1 – Contador et le TAS. Le champion espagnol pourra-t-il courir en 2012 ? Je crois personnellement qu'il sera blanchi par le TAS pour "doute raisonnable". 

2 – Armstrong déchu ? Le rapport d'enquête de Jeff Novitski devrait bientôt être rendu public. Si Armstrong est accusé d'avoir menti au public américain, cela pourrait porter un dur coup au cyclisme américain et surtout fragiliser la confiance d'investisseurs potentiels. Rappelons qu'Armstrong continue de clamer partout qu'il n'a jamais échoué de tests anti-dopage durant sa carrière. Mais les casseroles qu'il traine sont énormes… 

3 – Les oreillettes seront-elles encore admises chez les pros ? Chose certaine, l'UCI négocie encore avec les équipes professionnelles via l'Association Internationale des Groupes Cyclistes Professionnels (AIGCP). Si les oreillettes pourraient être permises en 2012 sur les épreuves WorldTour, l'UCI semble déterminée à les abolir, quitte à ce que ce soit pour 2013 seulement.

4 – Les droits télé. Les discussions sont nombreuses de ce côté-là également, les équipes voulant mettre la main sur une partie de ces droits afin d'assurer une partie de leur financement annuel. L'UCI devra prendre ces discussions très au sérieux en 2012, sous peine de voir les équipes tenter de créer leur propre ligue de cyclisme professionnel. Ce ne sont pas les investisseurs qui manquent…

5 – Tom Boonen est-il fini ? Il y a encore deux ans, Boonen était, avec Contador, le cycliste de l'heure. Depuis, son étoile a pâli en raison de résultats moins bons et de scandales, notamment celui de son usage de cocaïne. Le printemps prochain sera déterminant pour Boonen: soit il gagne de nouveau le Tour des Flandres ou Paris-Roubaix et prouve ainsi à tout le monde qu'il est encore le Boonen des grands jours, soit il passe à travers et tout le monde l'oublie… Cruel destin certes, mais c'est la règle impitoyable du sport.

6 – Cavendish pourra-t-il rester le roi du sprint ? L'année 2012 sera remplie de pièges pour Cavendish, les sollicitations et la pression liées à son maillot de champion seront bien présentes. De jeunes loups se sont pointés en 2011: Marcel Kittel, John Dekengolb, notamment, sans oublier que Peter Sagan monte en puissance. Et ils ne manqueront pas de faire la vie dure au champion anglais.

7 – Andy Schleck enfin ? En 2012, Andy Schleck a beaucoup à perdre. Jusqu'ici un "éternel espoir" pour le général du Tour, il se doit de gagner désormais, sous peine de tomber dans la même catégorie que Jan Ullrich ou Raymond Poulidor, éternel second sur la Grande Boucle. Les fans de cyclisme ne l'excuseront pas une… 4e fois !

8 – L'explosion du cyclisme canadien ? Tous les ingrédients sont réunis me semble-t-il. Dominique Rollin est désormais mature au plus haut niveau et évolue à La Française des Jeux qui lui donne très probablement un environnement parfait pour préparer ses courses de prédilection, les Classiques du printemps. David Veilleux est passé à travers son année de néo-pro en 2011 en faisant naître de grands espoirs. Selon moi, il peut devenir le meilleur cycliste canadien depuis Steve Bauer. Svein Tuft est passé chez Green Edge et sera donc des plus grandes courses en 2012. Michael Barry chez Sky voudra se faire plaisir une dernière fois. Et l'équipe SpiderTech a désormais grandi, fort d'une première année en Continental Pro sur le sol européen. Le cyclisme canadien est mûr pour une grande victoire !

9 – Edvald Boasson Hagen. Probablement le coureur le plus doué de sa génération. Et si l'année 2012 était celle du jeune Norvégien ? S'il parvenait à donner du fil à retordre à Philippe Gilbert ?

10 – Le dopage en recul ? Comment ne pas conclure ces enjeux en évoquant celui du dopage ? Pour plusieurs, la saison 2011 a montré des signes que ce dopage serait en recul dans le peloton professionnel. Des grands coureurs ont craqué sur des grandes courses, les écarts à l'arrivée étaient très serrés, la puissance dans les cols était également en recul, les coureurs français se sont illustrés à de nombreuses reprises, bref, il s'est passé quelque chose cette année. 2012 devrait nous permettre d'y voir plus clair soit en confirmant ces tendances, soit en les infirmant.

5 Commentaires

  • Éric Tardif
    Soumis le 19 décembre 2011 à 8:14 | Permalien

    Concernant les cyclistes canadiens, je crois que Ryder Hesjedal est présentement le meilleur cycliste canadien et devrait être dans la liste.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • schwartz patrick
    Soumis le 19 décembre 2011 à 1:16 | Permalien

    3. j’espère la fin des oreillettes, le plus tôt
    possible pour toutes les raisons déjà invoquées.
    5. c’est vrai Laurent, cette année pour Boonen, c’est
    l’année de la dernière chance pour prouver, non pas
    qu’il sait encore rouler en vélo mais qu’il sait
    encore gagner de grandes courses;j’ai des doutes,
    tout le monde l’a un peu trop gâté,il n’a plus faim
    6. Cavendisch, éffectivement, a du mouron à se faire,
    des gars rapides au sprint,sans être de purs
    sprinters peuvent lui faire mal après une course
    dure, telle une classique, je ne parle pas des
    étapes de Tours,pour moi secondaires.
    8. J’attends ce Rollin dans les classiques,je le sens
    bien ce gars, juste un peu plus de confiance !
    9. Comme tu dis, Boassen Hagen,un costaud qui peut
    faire mal s’il est bien entouré et s’il acquiert
    l’intelligence de course de Gilbert; je crois que
    la volonté et la confiance ne lui font pas trop
    défaut !
    10.Le dopage en recul, j’y crois pas trop, c’est un
    sujet qui me fatigue et je ne veux pas me brouiller
    avec tout le monde,nous sommes là avant tout pour
    le plaisir de partager les bonnes choses du vélo,le
    dopage,nous ne le maitrisons pas mais il est vrai
    que ce n’est pas une raison de le laisser passer
    sous silence comme déjà invoqué …

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • alain39
    Soumis le 20 décembre 2011 à 6:43 | Permalien

    Je trouve Laurent un peu dur envers Boonen et Cavendish.
    Boonen reste une valeur sure car il a du coffre et puis n’oublions pas que ses defaites ses 2 dernières années ont été causées soit par un Spartacus electrisé soit pas la malchance.
    Avec une bonne équipe et un peu de chance il devrait pouvoir toujours être un vainqueur potentiel.
    Andy est jeune et il ne faut pas l’enterrer dans un rôle de Poulidor. Ce type de constat se fait en fin de carrière. Evans gagne le tour à 34 ans alors Andy a encore de la marge. De toute façon faire 3 fois 2eme n’est pas donné à n’importe qui. Il lui reste à prendre en mâturité.
    Idem pour Edvald.
    Sagan est un cas un peu à part car il vient juste de débarquer sur le devant de la scène et j’avoue avoir encore un peu de mal à le juger. Il est complet et explosif.
    Mais attention il y a Valverde qui revient et Gilbert qui sort de 2 saisons exceptionnelles.
    Gilbert me donne l’occasion de faire un lien avec le dopage car quand bien même il a une bonne bouille sa série ardennaise est phénoménale digne des campagnes des Rebellin, Gianetti et autres qui d’un seul coup devenaient imbattables.
    Par le passé personne n’arrivait à un tel niveau et faire le triplé relevait du rêve.
    Or depuis les années 90 ce phénomène se multiplie et je m’interroge.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • nikkos
    Soumis le 20 décembre 2011 à 10:18 | Permalien

    Bon les gars, concernant Raymond Poulidor, le fameux « éternel second » a quand même 189 victoires à son palmarès. Le Andy et ses 24 ou 25 victoires n’y est pas encore arrivé.
    Un site de vélo (velo-club.net) a, en 2009, publié un classement consacré aux chasseurs de podiums. Notre ami Poupou pointait à la 1ère place au classement des meilleurs troisièmes, à la 3ème place des meilleurs seconds (derrière Zoetemelk et Moser) et à la 52ème place des meilleurs premiers (entre Vinokourov, 50ème, et Freire, 61ème). Et le classement général cumulé des podiums le classe à la 11ème place entre Coppi et Rominger.
    Milan-San Remo 61, Flèche Wallonne 63, Tour d’Espagne 64, Dauphiné-libéré 66, Paris-Nice 72 et 73, plusieurs fois le Critérium National, des étapes à la pelle, le Grand Prix des Nations 63…voilà les victoires de l’éternel second. Chapeau bas Monsieur Poulidor.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • schwartz patrick
    Soumis le 20 décembre 2011 à 11:39 | Permalien

    @ alain39
    moi j’aime bien (comme beaucoup actuellement)Philippe Gilbert, il a vraiment tout sur un vélo,mais comme toi je m’interroge aussi; ne pas du tout s’interroger c’est quand même faire preuve de naîveté,je n’aimerais pas être déçu …
    @ nikkos
    c’est vrai que l’on s’attarde sur ses 2e places,c’est un peu injuste, il en a gagné et des belles, et puis une 2e place au Tour des Flandres, je signerais tout de suite, demande à Leif Hoste …3 fois 2e !! je sais, avec mon tour des Flandres …

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!