Tous les jours, la passion du cyclisme

Ce dimanche, le Ronde!

Je l’appelle « la gran’ messe du cyclisme belge ».

Car le Tour des Flandres, c’est ca: la grande messe du cyclisme belge. LA course mythique. LA grande fête du vélo. Une victoire te fait entrer direct dans la légende du vélo dans ce pays. Les Belges ne t’oublieront plus. Parlez-en à Jacky Durand!

Bien sûr, on peut nuancer: LA course mythique de la Belgique… flamande. En Wallonie, c’est plutôt Liège-Bastogne-Liège. Enfin peu importe, nous on aime les deux!

En Italie, c’est le Giro.

En France, le Tour.

Aux Pays-Bas, l’Amstel.

Et au Canada, la Beauce.

Au menu de Messieurs les coureurs sur cette 104e édition du « Ronde », 241 kilomètres entre Anvers et Audenarde.

17 monts – certains pavés – à escalader dans les 130 derniers kms. Différence par rapport à l’an dernier: un parcours écourté de 30 bornes, et pas de Tenbosse ou de Mur de Grammont cette fois, mais plutôt le Valkenberg avant de retomber sur les derniers 50kms de l’an dernier, avec dans le final le duo Vieux-Quaremont-Paterberg. Une fois la dernière difficulté passée, il faudra encore tenir plus de 10 bornes sur le plat pour rallier l’arrivée.

Je pense que la course se lancera vraiment dans la 2e ascension du Vieux-Quaremont, km 185 environ. Restera alors 90min de course, c’est à partir de là qu’il faudra être devant.

Les favoris

Pas compliqué, trois noms: Julian Alaphilippe, Wout Van Aert et Mathieu Van Der Poel.

Pour Julian Alaphilippe, zéro pression, sa saison est réussie. Le gus est au départ pour se faire plaisir sur un vélo, point barre. Ca peut donner quelque chose d’intéressant!

Idem pour Wout Van Aert: il a déjà réussi sa saison, et quelle saison! Mais il est aussi orgueilleux et voudra bien faire, surtout qu’un certain VDP est aussi au départ du Ronde. Oeil pour oeil, dent pour dent.

La pression, Mathieu Van Der Poel l’a: il veut en gagner une belle cette saison, et dimanche représente sa dernière occasion, ou presque. Seule la victoire lui permettrait d’être serein cet hiver devant son miroir, je pense donc que VDP sera déchainé, volontaire voire méchant dimanche.

Chose certaine, la rivalité Van Aert – VDP est à son comble sur la route. En cyclo-cross, les deux hommes ont déjà eu des altercations mémorables.

Bien sûr, d’autres coureurs sont à surveiller: Michal Kwiatkowski qui en cherche une belle aussi, Oliver Naesen, Alberto Bettiol le vainqueur sortant, Tim Wellens, Matteo Trentin, Mads Pedersen, Sonny Colbrelli, Tiesj Benoot, Soren Kragh Andersen, Casper Pedersen (la SunWeb a un bon coup à jouer!), voire Zdenek Stybar.

Deux Québécois au départ, soit Hugo Houle (Astana) et Guillaume Boivin (Israel Start-Up Nation).

La liste des partants est notamment ici.

À la télé

En France, France 3 dès 13h35.

Au Québec, FloBikes.

En stream gratuit sur Internet, Tiz-Cycling.

Ambiance Ronde

C’est offert par « Pippo Pozzato ».

Partager

Précédent

La Flamme Rouge fait peau neuve

Suivant

Ronde: un sprint de ouf!

36 Commentaires

  1. noirvélo

    Oui Laurent , c’est la plus belle , (si j’avais le choix entre le Ronde et le TdF , ce serait le Ronde , m’enfiche ce qu’un Grand Tour pourrait me « rapporter » !) , le Ronde c’est « the Race » , la course de tous les superlatifs , des guerriers , de leurs destriers , du vent et du ciel plombé d’où percent quelques fois un timide rayon de soleil , parfois beaucoup plus , c’est le pavé bien carré de granit , la terre ancestrale et ces chemins agricoles , ces plaques de béton « jointes » aussi , ces « Monts » verticaux en leurs tranchées , ce peuple de riches notables , de prolétaires pauvres , de mémés , de future mamans enceintes de leurs futurs « flahutes » , de sales gosses qui braillent , de gamins qui picolent et de têtes blanches , de « frites & bières & saucisses » , de ces auberges où tu partages devant les écrans , entre les tables et face à la gouaille du crû , toi le petit coq français , le terrain et la passion avec le Flandrien « pur jus » , qui te nargue poliment et « classieusement » parce que les Flandriens se respectent partout dans le milieu , mais alors sur leur terre , tu passes toujours un peu après eux !!! Tous les ans , un peu de cette prose que m’inspire cette course vue neuf fois sur le terrain , sept fois dans le Kop … Allez-y au moins une fois dans votre vie , hors covid évidemment ! Et pour moi , ni Julian , ni Wout , ni Mathieu , tous trop marqués et gâtés par nature … un malin qui profitera de l’aubaine , un qui aura un « grand nez creux » et des « bielles de cargo » , assurément … parmi les six à Wevelgem …. qui ont « bouffé du zef » sans prendre part au dessert …

    29
    0
    • Pierre Lacoste

      Noirvélo, tu campes bien le paysage, ça donne le goût d’y être…

      4
      0
    • noirvélo

      Je rajouterai , comme je l’ai dit plus d’une fois , que rouler le samedi (pour ma part 8 fois le « 150 » et 1 fois le 175 bornes , la « cyclo » du Ronde , vaut son pesant de cacahuètes ! limité à 16000 cyclos (ce qui n’est pas mal !) , il est tout simplement génial de passer par tous les « Monts » parcourus par le gratin cycliste pro  » le lendemain ! Et là , tu te rends bien compte de la violence du « Kop » , du « Pater’s » et du « Vieux Quaremont » en direct !!! sur certaines voies de 2.50 à 3m de large … Tu as droit de te faire applaudir par les « camping cars » et tu peux te faire le final « comme les grands » en passant la ligne officielle du lendemain … Allez-y à 3 potes (et mesdames , parce que Gand est une ville magnifique , à visiter !) , c’est encore mieux … et puis on mange très bien , les habitants très sympathiques … Venez quand même avec 2000 bornes dans les pattes … Pour la totale 250 bornes env. , il en faut un peu plus même si les 100 premières bornes sont plates … (le zef est aussi compris dans le forfait …)

      9
      0
    • mica

      C’ est certainement grâce à des paroles comme les tiennes que LFR se démarque tant d’ autres blogs ou forums……même si j’ ai cru te lire 2 ou 3 fois dans celui , plus mercantile, du quotidien de sportif Français!
      Tu m’ as fait, irrésistiblement, penser au « grand Jacques » Brel et je n’ ai pas résisté au plaisir de placer quelques uns de ses vers, dédiés au « plat pays »……. (qui n’ est pas totalement plat, loin s’ en faut…..)

      6
      1
  2. nick

    c’est vrai, ce sera un magnifique final,

    dommage quand même pour roubaix, mais bon… vu la situation… cela dit, aso a-t-elle vraiment joué le jeu ? la question est posée par certains (pascal sergent, sénéchal), et connaissant la maison…

    4
    0
  3. Edgar Allan Poe

    Ca fait envie, quand on voit Pippo Pozzato, et encore plus à la lecture du post de Noirvélo. Je pense que c’est à faire, effectivement dans sa vie de cycliste passionné. Au final, j’en rêve depuis les photos de Sean Kelly dans Miroir du Cyclisme !La cyclo la veille doit être intéressante aussi.
    A la lecture de la liste des engagés, il me semble que Laurent s’est un peu trop limité au niveau des favoris. Ou alors, on dira qu’il y a beaucoup de très bons outsiders. Pedersen, Kwiato, Krystoff (?), Bakelants…sur que ça va bagarrer. J’aimerais bien que MVDP triomphe. Van Aert, je suis pas fan. C’est trop gros! Et je ne trouve pas sa com personnelle très fine en plus. On peut certes dire des choses parfois inadéquates encore sous l’adrénaline de l’effort, une fois la ligne passée. Mais s’amender après ne coûte rien.
    Le Ronde, un monument certes…mais qui s’incline face au pouvoir du $. Sagan n’est pas dans les classiques, il est en Italie. Pour une belle somme parait-il (on parle d’un millions de $). Ou parce que Bora veut vendre de la douche et des robinets dans la botte de l’Europe.
    L’hommage à Pantani…a tourné au pélerinage. Trop à mon sens. J’ai vibré paradoxalement à ses attaques, même si je n’étais pas dupe à l’époque. Je me souviens notamment du coup de frein dans la montée de l’Alpe d’HUez qui avait faut hurler les clients du bar dans lequel je regardais l’étape…Au final, Pantani qui finit tristement tel un junkie dans une sombre chambre d’hotel est mis sur un piedestal alors que son rival de l’époque se voit retirer ses victoires sur le TdF. Il y aurait quand même besoin d’un réajustement. Ou alors Armstrong doit mourir pour atteindre le panthéon des cyclistes rentrés dans la légende !!!

    16
    1
  4. Wolber

    Le Ronde sans Gramont n à jamais la même saveur.

    6
    0
  5. Tchmil

    D.Quick Step, vu les engagés, ont moyen de jouer collectif et d’envoyer un des leurs vers la gagne : Lampaert, Asgreen, Sénéchal, Stybar, en plus d’Alaphilippe. Il y a de quoi jouer avec les adversaires avec de tels costauds!
    Et tant mieux si ça pouvait être une belle victoire collective pour cette si belle course.
    Mais mon favori, même si je n’y crois pas trop, c’est Degenkolb. Pour le personnage, son histoire avec Roubaix, les chutes et blessures qui ne l’ont pas épargné, ses victoires aussi et son profil de coureur qui me plaît … et puis son équipe, Lotto qui fait partie du paysage du cyclisme « traditionnel » comme le décrit si bien Noirvélo.
    D’ailleurs existe t’il toujours cette rivalité avec QuickStep en Belgique ? ou si les 2 vivent en « bonne entente » devant la domination des coureurs de Lefévère ? Si un belge passe par ici…

    5
    0
  6. Tchmil

    Avec Frederik Backaert on plonge aussi au coeur des Flandres : https://youtu.be/ZV-gzWafhhk
    Un coureur sympathique découvert au TroBroLéon (2è en 2017), plein de simplicité mais qui envoie du lourd quand les routes tortueuses s’enchaînent. A déjà finit plusieurs fois dans les 25 à Roubaix, passe moins bien les monts (dans les 40-50 quand même) 😉

    4
    0
    • noirvélo

      Oui Tchmil , il existe encore des « mecs bien » , sains , discrets et enthousiasmants . Même s’il ne fera pas une carrière extraordinaire , il mérite sa place , son plaisir à rouler et rien que pour ce juste équilibre je lui souhaite de tout coeur de gagner , un « jour de grâce  » , une Classique , finir seul , bien en vue de tous , à la pédale , au mérite … parce qu’il le vaut bien !!!

      2
      0
  7. mica

    « Avec des cathédrales pour uniques montagnes
    Et de noirs clochers comme mats de cocagne
    Ou des diables en pierres décrochent les nuages
    Avec le fil du jour pour unique voyage
    Et des chemins de pluie pour unique bonsoir
    Avec le vent d’ ouest écoutez le vouloir
    Le plat pays qui est le mien. »
    Jacques Brel,  » le plat Pays »
    je me permets d’ évoquer un peu de l’ ambiance poétique , de J. Bre l qui , selon moi, sied si bien au « ronde ».
    ……..sauf que, les cathédrales n’ ont pas, seules, le monople de la verticalité, les « monts » les rejoignent et même les dépassent en une ferveur qui est alors plus paienne. que religieuse.

    14
    1
  8. Edgar Allan Poe

    Wahoo, Mica… chapeau bas ! 🙌👏👍🙏🙏🙏

    5
    0
  9. Maxime R

    oui Laurent c’est la plus belle (même si j’ai toujours préféré Roubaix, je sais pas pourquoi, probablement l’excellent souvenir de Roubaix 1996)

    même en tant que Belge francophone on ne peut pas comparer l’effervescence qu’il y a en Flandre pour le Ronde et le relatif calme qui entoure Liège-Bastogne-Liège en Wallonie.

    Le Ronde est un jour de fête en Flandre, il suffit de voir la foule le long des routes (pas cette année évidement)
    Ces cotes sont mythique (pour les avoir fait début d’année) et le plus dur est le Koppenberg ou tu te retrouves comme au pied d’un mur (j’en ai des frissons à en parler)

    pour ce dimanche difficile de voir autre chose que MVDP ou WVA avec Alaphilippe pas loin (il devrait souffrir de sa méconnaissance de la course même si il aura l’équipe qu’il faut avec lui)

    pour jouer un peu je vais tenter Kwiat ou suivre Tchmil avec Degenkolb

    PS:Edgar Alan Poe Bakelants positif au Covid ne participe pas à la course

    5
    0
  10. noirvélo

    Oliver Naesen , mon favori , je vote pour lui . Du talent , de la classe , un garçon toujours devant , « à la planche » pour les autres bien souvent et éminemment sympathique … et puis le « grand Sepp » (Vanmarcke) , encore un qui « ramasse les casquettes » du peloton de tête !!! Un peu marre de cette génération « d’enfants gâtés » qui rafle tout sur son passage tel un nuage de sauterelles !!! Les Wout , Mathieu , Julian , ont eu les meilleurs morceaux ! je laisse une pièce bien noble et bien juteuse (la meilleure ! ) aux anciens , les gamins ont encore le temps , les anciens un peu moins ? même si je vous l’accorde , Oliver n’est pas un « vieux » mais un « sage  » . Que le meilleur gagne .

    6
    0
  11. Thierry mtl

    Sur le Giro, le niveau d’Almeida est surprenant compte tenu de son passé. Ses statistiques ne laissaient pas voir émerger aussi rapidement de telles performances.
    Il faut tenir compte du faible plateau restant en Italie, mais quand même.

    L’avenir nous dira comment la COVID aura eu un impact sur la lutte au dopage, mais je trouve certains résultats étonnants en 2020.

    7
    1
    • Bigmouse

      Oui tt est étonnant en 2020! Quintana qui ressuscite en début d’annde, les jeunes qui percent de tte part, les abandons du Dauphiné, la domination slovène du tour, les français inexistants qui éclaboussent le monde tout d’un coup, un giro avec un plateau bien maigre par rapport aux années précédentes et en mode covid. Manquerait plus que pinot gagne la vuelta tiens lol

      4
      1
  12. mica

    Mais, pourquoi les organisateur de courses cyclistes s’ escriment ils à « farcir » les maigres CLM restants de « patates » à 18 ou 20%……. C’ est devenu un véritable « tue le mythe »; moi qui m’ imaginait que l’ élite des pros ne descendait jamais en deça de 20 Km/h , jusqu’ a il n’ y a pas longtemps encore! Eh bien, croyez moi si vous voulez, j’ ai vu cet aprés midi, des pros. et non des moindres escalader une cote à une dizaine de Km/ h dans le CLM du Giro….
    Les CLM sont désormais distillés au compte goutte. Mrs les organisateurs, faites en sorte que ceux qui subsistent restent ce qu’ ils étaient c’ est à dire un combat à au moins 55Km/ h contre le vent relatif que créent ces cyclistes d’ élite!
    Et que Mr Prudhomme ne vienne plus nous dire que ces épreuves « tuent le suspens »……..ce ne fut pas le cas lors du dernier TDF…..et, bien malin qui pourrait nous dire, ce soir , le futur vainqueur du Giro!
    Alors 2, ou plutôt 3 CLM , plats ou vallonés et le plus linéaires possibles ….

    7
    5
  13. Edgar Allan Poe

    Bigmouse : je rajouterai les coursiers habitués au cortico et qui flippent de choper le virus en course, notamment par etapes, sachant que la consommation des ces produits est un facteur notoire de risque aggravant…

    3
    3
  14. Edgar Allan Poe

    Je ne parle pas des sédentaires à qui l’on prescrit occasionnellement des anti-inflammatoires non stéroïdiens, comme le paracétamol ou l’ibuprofène, mais bien de coursiers qui consomment de manière quasi quotidienne pour certains, et en excès, les anti-inflammatoires, et cortico divers (qui sont des anti-inflammatoires stéroïdiens), sur des périodes d’entraînements intensifs ou dans la saison dans les courses d’un jour difficiles ou les courses par étapes.
    Les toubibs et pharmaciens honnêtes le disent : « supprimer l’inflam­mation revient aussi à supprimer un mécanisme de défense de l’organisme, et cela peut favoriser les infections ». POur les cortico, on le sait depuis la fin des années 70. Parlez en à un ancien vainqueur du tour français, fort sympathique par ailleurs!
    Certains ont peur, d’autres continuent à brûler la chandelle par les deux bouts.
    Certes, chaque jour amène son lot d’informations et de contre-informations sur le virus.

    6
    1
    • Bigmouse

      Oui là dessus je te rejoins! D’aill Quand tu as un abcès dentaire les anti-inflammatoires pour contrer la douleur ne sont pas prescrits car ils peuvent favoriser la propagation de l’infection (l’annulation du signal infection empêche le corps de la combattre). Ps/ tt ceci est simplifié et issue de lecture. Je ne suis pas médecin 😉

      3
      0
  15. plasthmatic

    Pour information : le paracétamol n’est pas de la famille des AINS (anti-inflammatoires non stéroïdien). L’aspirine, oui.

    Concernant les stéroïdes et le Covid, sauf erreur on en serait là : comme pour d’autres atteintes, la prise de corticoïdes en début d’infection peut se révéler néfaste, par l’abaissement provoqué de la ‘vigueur immunitaire’, parfois aussi par un effet masquant des symptômes.
    La corticothérapie est à présent prescrite à ceux qui ont le malheur de pousser la maladie ‘plus loin’, au stade de la ‘flambée pulmonaire’. Je crois que les doses ne sont pas les doses classiques (1 mg par kg de poids de corps), mais inférieures, et sur une durée longue. On retrouve là le rôle des stéroïdes sur une poussée inflammatoire violente, ce qui est le souci au niveau des poumons en cas de Covid, contrairement à des complications d’une grippe par exemple, au cours de laquelle l’organisme est tellement affaibli qu’il est la proie de n’importe quel germe infectieux (bactérie) qui passe. Pour les poumons, le résultat est similaire, pas pour le traitement.

    Très loin du Ronde tout ça, et dorénavant qu’on m’appelle ‘le doc’. Trouvez-en pour autant un vrai en cas de besoin !

    Mica : bien d’accord pour les chronos. Cette épreuve était déjà ‘ridiculisée’, je le savais depuis quelques années. Ils pouvaient encore faire mieux.
    Le classissisme n’est pas l’ennui … d’ailleurs les plus belles s’appellent les Classiques.

    Je trouve que pour de très nombreux coureurs, la conséquence de cette manie des raidars est, qu’avant même le départ, ils n’auront aucune chance d’exister pour la gagne, a minima pour faire la course. Je ne compte pas l’échappée à présent réglementaire dans ‘faire la course’. Sur le dernier Tour, on n’aura vu que vingt bonhommes. Les sprinters notamment y auront été largement ignorés, au profit du spectacle. Insultés ? Un peu je trouve.
    ‘Tout pour Julian’, ‘Tout pour thibaut’, Tout pour Romain’, ‘Tout pour Vincenzo’, ‘Tout pour le plan image du final’, … on ne peut décemment pas tracer une course avec des idées pareilles. Mais j’ai peur qu’on ne le fasse …

    6
    0
  16. Combien de coureurs pros en activité souffrent ou ont souffert d une forme grave de la Covid nécessitant une hospitalisation, une intubation ou un décés ?

    Les anti inflammatoires, sous formes stéroïdiennes ou non, sont d usage courant dans les milieux sportifs. Les risques encourus sont effectivement connus de tous et depuis longtemps . Aujourd’hui, l on sait également que ce n est pas un facteur notoire aggravant de la Covid 19.

    Les coureurs ont peur du COVID car ils ne veulent pas être hors course, en quatorzaine ou génés dans leurs performances. Comme l immense majorité des jeunes sportifs entraînés, aujourd’hui, ils ne redoutent pas grand chose pour leurs santé (le débat n étant pas de savoir s ils ont raison ou tort).

    Par conséquent, je ne suis pas certain que la COVID freine l usage des anti inflammatoires, stéroïdiens ou non.

    9
    0
  17. plasthmatic

    C’est juste, Eric.
    Eh dis donc : Sölden dans moins de deux heures !
    Sur ce circuit-là aussi, on doit être bien inquiet pour la saison. Le circuit du grand cirque blanc, comme ils disent parfois.

    3
    0
  18. Le Bourrin Ardéchois

    Il y a longtemps que je n’avais pas fait un détour par ici, et c’est le cas au hasard d’un lien. Et de constater que trois amis que j’y ai amené sont toujours productifs, et avec qualité (je leur avais juste donné l’adresse, ils y ont fait leur chemin comme des grands garçons). Cherchant avec difficulté l’intelligence dans mes paresseuses lectures internet (oui, je vois le paradoxe), vélo ou non, je prends plus encore conscience de la valeur ajoutée qu’Eric, Edgar et Plasthma apportent à la Flamme Rouge (d’autres le font certainement aussi).
    Il y a des moments où on se lâche, pour des causes extérieures. On peut regretter ensuite, mais bon, on est mortel, alors je saisis la perche des circonstances poussée par le hasard. J’ai personnellement beaucoup commenté ici, et même écrit des articles il y a bien longtemps (2009, putain, vite on est mortel), et puis il m’a semblé incohérent que toi, Laurent Martel, refuse d’évoquer mon livre sur le cyclisme paru en 2019 (il y en a eu un autre depuis). Je te l’ai d’ailleurs dit. Cela m’a même semblé résulter d’une volonté, d’autant que je sais que deux de ces amis (trois peut-être) t’en ont parlé.
    Mais je saisis la fenêtre et me revoilà. Juste une fois ou non, je ne sais pas, je n’y pense même pas.
    Bon, il y a le Tour des Flandres aujourd’hui, et on va regarder ça de près. Je ne suis pas certain que, si durs soient-ils, les Monts sélectionnent suffisamment pour que cela se joue à la pédale. Et puis il y a trop de favoris, trop de trop costauds. Alors, je verrai bien un gars de chez Alaphilippe profiter de la rivalité WVA – MVDP pour s’en aller cueillir le bouquet. Un Sénéchal ou un Cort Nielsen, par exemple. Mon fils joue Kragh Andersen, encore un putain de rouleur. Mais qu’est-ce qu’ils sont forts!
    Et puis le Giro. Pétard, ça va chauffer. Avec l’hypothèse d’un arrêt prématuré de la course, certains vont courir aujourd’hui comme si c’était la dernière étape. Je crois qu’Almeida tiendra, et même s’imposera à Piancavallo, mais que Pozzo et Nibali ne céderont pas sans tenter quelque chose. Je pense qu’ils vont faire rouler à fond très tôt dans les bosses. Les courses cyclistes professionnelles en montagne sont devenues un enfer physique pour tous les coureurs. Ils subissent tout le temps un rythme terrible imposé par de très forts équipiers qui n’ont pas pour objectif de rejoindre l’arrivée avec les meilleurs. Même les meilleurs subissent. C’est ce qu’il va probablement se produire aujourd’hui au Giro. Mais qu’est-ce qu’ils sont forts!

    2
    0
    • Patrick! Un plaisir de te lire et d’avoir ainsi quelques nouvelles, ca fait une mèche en effet! Pas de mauvaises intentions de ma part je t’assure, peut-être simplement de la négligence devant l’ampleur de la tâche à relire un livre complet, à un moment où ma vie ne se simplifiait pas, mais bien se densifiait: enfants qui grandissent, nouvelles grosses responsabilités professionnelles, et même, parfois, tu l’auras probablement remarqué, du mal à poursuivre l’aventure de LFR. Et un désir, aussi, de ne jamais laissé la pratique du cyclisme, mon équilibre et ma passion, ce qui prend aussi un peu de temps si, comme moi, on roule près de 12000kms par année. Je souhaite de te lire plus souvent! Parce que côté fin connaisseur du cyclisme, on fait difficilement mieux qu’avec toi, qui plus est d’un gars qui a déjà donné dans le métier.

      2
      0
  19. Edgar Allan Poe

    Merci de la précision, Plasthmatic, le paracétamol est un antalgique, pas un anti-inflammatoire. Il était d’ailleurs utilisé en masse à la grande époque de l’EPO car il permettait d’éviter les problèmes gastriques.
    Oui, Eric, je ne connais pas de coureur qui ait été intubé en réanimation. C’est bien ainsi. La pratique du vélo, intensive, raisonnée, ou bio (la mienne), préserve en général de biens des maux commun aux sédentaires. J’en fais le constat tous les jours au travail. Et il semblerait que ça marche pour ce SRAS. Néanmoins, je connais malheureusement plusieurs personnes contaminées, moins de 40 ans, petits pratiquants sportifs qui ne sont pas passées par la case hospitalisation, mais qui traînent des séquelles irréversibles concernant les capacités cardio-respiratoires. Je prendrais des cortico et autres cochonneries associées comme pas mal de coureurs professionnels – il faut bien le dire à un moment-, je serai dans la crainte. Mais tu l’as dit : ce raisonnement n’est que peu partagé par les intéressés, parfois initiés par les aînés, et surtout rassurés par les « toubibs » des équipes.
    Mica, je te suis sur les CLM. Mais penses-tu qu’hier le classement ait été si différent ?
    Je reste stupéfait par les Qsteps en Italie qui présentent une équipe bis… qui passe son temps en tête de peloton. Il risque d’en être de même sur le Ronde aujourd’hui. Lefèvere sort des coureurs de sa poche sans qu’ils ne passent par la case apprentissage. Almeida, s’il béneficie du rabotage des étapes de montagne, voire d’un arrêt prématuré de la course est bien parti pour gagner. Reste à voir la 3eme semaine de Nibali et Fuglsang… ou de Pozzovivo, ressuscité par Riijs, déjà en quête d’un sponsor pour l’an prochain.
    Le fabricant de vêtement de luxe Paule Ka avait repris une équipe féminine au début de l’été. Les salaires ont été payes en août. Rien depuis. L’equipe arrête et ne participera pas au Ronde, alors qu’elle était classée 4 ème équipe féminine mondiale. Le cyclisme d’elite est un colosse aux pieds d’argile!
    Bon dimanche, bon Ronde!
    Que le meilleur VDP gagne! 🤣😁😎

    5
    0
    • Bigmouse

      Personnellement même sans corti and co j suis ds la crainte! Non pas de mourrir mais de séquelle au niveau poumons et donc cœur ce qui touche bcp de personne ! Car moins de capacités pulmonaires c’est une perte de performance un cœur qui travaille plus etc. En NBA une première étude a été faite sur ce point (plutôt rassurante ; htpps://www.basketusa.com/news/607120/covid-19-physique-joueurs-sequelles/ )mais on n’a pas encore assez de recul et une guérison total des poumons prend du tps (6 mois à 8 mois pour la fille en 2016 lorsqu’elle a attrapé un anterovirus avec grosse crise d’asthme et deux semaines d’hispi)

      2
      0
  20. Oui….

    Le grand cirque blanc est encore plus impacté que le World tour car c est la deuxième saison sous le signe de la crise sanitaire et que l aspect saisonnier du COVID n aide pas.

    De plus, l économie du ski de compétition est directement impactée par la pratique de loisir et par conséquent du tourisme international.

    Les meilleurs mondiaux ont accepté une forte baisse de leurs revenus et les organisateurs limitent par tous les moyens les coûts.

    4
    0
  21. Désolé EAP, nos commentaires se sont croisés.

    Je partage ton constat concernant les bienfaits de la pratique des sports aérobie sur la santé en général et l aspect protecteur contre le COVID (à condition que la pratique soit suffisamment importante sur le plan qualitatif et quantitatif).

    D ailleurs, les effets délétères de la sédentarité de certains pendant le confinement sont difficilement quantifiables mais ils sont conséquent.

    3
    0
  22. Réaction de Mathieu Faivre (sportif de Haut niveau, ski alpin) au sujet de la COVID :

    « Non, ma seule crainte, c’est par rapport à l’entraînement, à l’impact que ça peut avoir sur la planification. Honnêtement, je n’ai pas plus peur que ça d’attraper cette maladie. On ne sait pas les répercussions que ça peut avoir, n’empêche qu’aujourd’hui je n’ai pas forcément de crainte. J’essaie par contre de faire très attention, pour moi, pour continuer à m’entraîner normalement, mais aussi pour ne pas pénaliser l’ensemble du groupe. Je n’ai pas envie d’impacter l’ensemble de l’équipe »

    3
    0
  23. JMan

    Le plus plat, vallonné et LONG aussi !

    1
    0
  24. marius

    J’ai fait le choix de regarder l’étape du Giro, en zappant une seule fois au moment où Alaphilippe, percute une moto chicane et perd ses chances sur le Tour des Flandres. Bon rétablissement pour lui. Mais encore une fois, trop de motos. Après, cela c’est réglé au sprint. La meilleure image, le cri de délivrance de Mathieu Van der Poel. Côté Giro, le game reste ouvert et l’issue bien incertaine. Dans la montée finale vers Piancavallo, le maillot rose à lâcher du temps sur Kelderman qui était à la limite derrière son équipier, le jeune australien Jai Hindley et Tao Geoghegan Art. Nibali démontre qu’il n’a pas la bonne jambe, laché par le train de là SunWeb à 8 km du sommet. Demain repos, mais surtout test Covid. La 3 ième semaine sera épique. La météo sera clémente et tous les cols sont ouverts. Au programme, 3 arrivés au sommet avec 2 cols à 2700m. Kelderman semble un peu plus fort en bosse que Almeida, mais Tao Geoghegan Art semble très facile. Oui, ce Giro n’a pas encore choisis son vainqueur. Les tifosis espèrent un retournement de situation de Nibali, comme en 2016, mais je n’y crois guère.

    4
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.