Antoine Duchesne sur le Tour: quelles chances?

L’équipe Direct Énergie au sein de laquelle évolue le Québécois Antoine Duchesne, auteur d’un excellent début de saison avec notamment ce maillot de meilleur grimpeur sur Paris-Nice, a annoncé que quatre coureurs étaient d’ors et déjà sélectionnés pour le Tour, et ce n’est pas une surprise: Thomas Voeckler, Sylvain Chavanel, Romain Sicard et le sprinter Bryan Coquard, qui enquille les victoires depuis quelques semaines.

Reste donc cinq places, les équipes sur le Tour comportant neuf coureurs.

Jean-René Bernaudeau a annoncé que ces cinq élus allaient être choisis parmi huit coureurs qui sont donc « présélectionnés »: Antoine Duchesne y figure, et c’est déjà une petite victoire et une preuve de la confiance qu’on lui accorde chez Direct Énergie.

La partie n’est toutefois pas gagnée d’avance pour faire l’équipe du Tour.

D’une part parce qu’Antoine Duchesne, qui est actuellement engagé sur le Dauphiné Libéré, se remet d’une récente maladie ayant dû être traitée par antibiotiques. Du coup, il n’est pas au top, estimant devoir actuellement composer avec 20% de puissance en moins qu’il espère récupérer rapidement. Rien en tout cas pour pouvoir se mettre en valeur à trois semaines du début du Tour. Rappelons que David Veilleux avait confirmé sa place sur le Tour en 2013 par une brillante performance sur le Dauphiné, ayant remporté la première étape.

D’autre part parce que parmi les autres coureurs présélectionnés, il y a de sérieux clients pour une place sur l’équipe Direct Énergie du Tour de France.

L’équipe n’ayant pas vraiment de coureurs capables de jouer une place intéressante au général, je pense qu’elle visera essentiellement des victoires d’étape un peu partout: dans les sprints avec Coquard, en baroudeurs avec Chavanel et Voeckler, voire sur des terrains plus accidentés avec Sicard.

Il est clair de Bryan Coquard voudra avoir avec lui quelques coureurs capables de l’amener au sprint, et Jean-René Bernaudeau voudra assurément rassembler une partie de son équipe autour de cet objectif. Dans ce contexte, deux coureurs sont tout désignés: Adrien Petit dit « Le Bison », ancien poisson-pilote d’Arnaud Demare et qui est venu chez Direct Énergie justement pour aider Coquard dans les sprints.

L’autre, c’est Bryan Nauleau, un spécialiste de la poursuite par équipe sur piste et qui a décroché un titre de champion de France fin 2015 avec… Bryan Coquard! Nauleau s’est illustré hier sur la 4e étape du Dauphiné, passant une partie de la journée devant, il est donc en bonne condition physique.

Le troisième homme du train Coquard pourrait être choisi parmi Tony Hurel ou Arnaud Tulik, tous deux capables de contribuer efficacement à lancer Coquard dans les derniers kilomètres. Tony Hurel n’a encore jamais participé au Tour de France, et en terminant 7e du sprint lors de la 1ere étape, il veut de toute évidence donner à Bernaudeau des raisons de le sélectionner.

Par ailleurs, Jean-René Bernaudeau serait bien avisé à mon sens de prendre dans l’équipe Fabrice Jeandesboz, un bon grimpeur, 17e de la Vuelta l’an dernier tout juste derrière son équipier Sicard, et un homme en forme en ce moment, ayant terminé 4e de la 2e étape du Dauphiné remportée par Jesus Herrada au terme d’une arrivée difficile.

Resterait donc une ou deux places si jamais Bernaudeau ne « donnait » à Coquard que deux hommes pour les sprints. Ca se jouera notamment sur la condition physique je pense.

À 34 ans, Yoann Gene est un solide coureur avec cinq Tours de France dans le buffet. Mais a-t-on vraiment besoin d’un tel capitaine de route quant on a déjà dans l’équipe Voeckler et Chavanel, qui ont tous deux davantage d’expérience que Gene?

Perrig Quéméneur, 32 ans, est un bon coureur lui-aussi, avec trois Tours à son actif. Sa condition physique semble acceptable, il a terminé 72e du révélateur prologue du Dauphiné il y a quelques jours. Il présente des qualités proches de celles d’Antoine Duchesne.

Bref, pas si évident que ça! De la liste établie par Bernaudeau, deux coureurs seulement n’ont jamais pris le départ du Tour: Duchesne et Hurel. Il est bien possible que Bernaudeau vise à en prendre au moins un.

Il est clair que Duchesne peut aider des coureurs comme Sicard, Jeandesboz ou Chavanel sur le final d’étapes accidentées s’il est en bonne condition. Quemeneur aussi. Hurel peut quant à lui aider Coquard dans les sprints. Où se situent les meilleures chances de victoire? Coquard va vite, mais la compétition dans les sprints sera farouche. Il y a de belles étapes accidentées à gagner, mais ça ne sera pas plus facile sur ce terrain là.

Je pense qu’il est encore trop tôt pour finaliser la liste et que les trois prochaines étapes du Dauphiné seront très importantes pour ceux qui se disputent encore une place. À défaut de terminer devant, Antoine Duchesne devra prouver que sa forme s’améliore et qu’il est donc sur une pente ascendante, avec une certaine fraicheur physique gage d’un bon mois de juillet.

En attendant, les vidéos de Direct Énergie sur ce Dauphiné sont intéressants!

5 Commentaires

  • touille
    Soumis le 10 juin 2016 à 1:56 | Permalien

    Bon article de Frédéric portoleau ici:
    http://www.chronoswatts.com/news/105/

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • missbecaneenfolie
    Soumis le 10 juin 2016 à 2:11 | Permalien

    Au critérium du DL aujourd’hui, Froome prend la tête. Porte suit et Contador désormais à 28 sec.
    Sicard 32è à 1’56 »; Jeandesboz 47è à 4’15 », Quemeneur 102è à 10’11 »dans un peloton et Duchesne 134è à 20’32 » dans autre groupe.

    Mais la photo de Duchesne figure sur la carte géante du Tour de Vélo mag, Spécial Tour de France, pour la ville de Pont d’Arc!
    Vive le Québec libre!
    Protégeons les caribous!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Patrick
    Soumis le 11 juin 2016 à 12:37 | Permalien

    Furka, Gotthard, Cari, Klausen, Amden, Hochtanberg, Arlberg, Glaciers de Sölden, Davos, Albula, Fluela.
    Avec en plus un passage en Autriche, le Tour de Suisse propose ce que son pays possède de plus beaux: les hautes montagnes. Si la météo est conciliante, il va y avoir du spectacle. Course incluse probablement, même s’il y a plus de « grands noms » au Dauphiné (mais tout de même de sacrés putain de beaux coureurs!).

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Vincent L.
    Soumis le 13 juin 2016 à 4:33 | Permalien

    Moteurs ça tourne: épisode 2 à voir sur stade 2
    https://www.youtube.com/watch?v=9iesBgCGeMU
    L’UCI et son président sont dans de sales draps…
    Comme pour le dopage classique on ne cherche pas de la bonne façon, ou plutôt on essai de ne rien trouver.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  • Noirvélo
    Soumis le 13 juin 2016 à 12:30 | Permalien

    @ Vincent L

    ok avec toi, ta formule « on essaie de ne rien trouver » est excellente mais je crois que c’est bien plus grave que çà !!! A mon avis,ils savent tout, absolument tout,il y a des complicités flagrantes,des intérêts communs, un système organisé … Tout n’est pas fait pour élucider le problème puisque l’UCI même, est le centre du problème!
    Lorsqu’on voit le nombre de personnes passionnées et de bonne foi qui écrivent sur les différents sites (dont Flamme Rouge évidemment et qui, elle, ne censure pas,merci Laurent) qui doutent de la véracité des propos des instantes dirigeantes, qui veulent un sport propre et juste,on se rend compte que la transparence n’est nullement la bienvenue à l’UCI…
    J’ai l’impression que même Prudhommes ni même la Gendarmerie ont un réel pouvoir !!! les réponses ne sont pas tranchées et les volontés d’aboutir à la vérité ,molles, feutrées et sans convictions aucunes!!!
    Je pense que n’importe quel groupe de personnes compétentes et totalement indépendantes,juridiquement,moralement,techniquement pourraient faire éclater la vérité et cela durablement!
    Heureusement que tout le monde n’est pas dupe dans ce système pourri, et à moi,ça me fait très franchement un bien fou !!!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!