Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Alaphilippe, molta grinta!

Ha mes amis(es), quel moment de sport hier!!! Parmi les plus beaux dix derniers kilomètres qu’il m’ait été permis de voir depuis des années. Sur le bout de ma chaise pendant les 15 dernières minutes de la course!

Car là réside le réel exploit de Julian Alaphilippe, le nouveau champion du monde: il fallait tenir!

Ben il a tenu. Et Marion, sur France Télévision, s’est tue…

Comme nous tous, grand moment d’émotion en voyant Julian franchir la ligne en vainqueur!

On savait qu’il allait attaquer dans la Gallisterna, il l’avait annoncé comme il l’avait aussi annoncé sur certaines bosses durant des étapes du récent Tour. Mais Alaphilippe cette saison n’avait pas toujours tenu par la suite.

C’est ce qui est en fait le plus dur en cyclisme: il ne s’agit pas juste de « sortir », d’attaquer; après, il faut tenir la distance. Quand vous êtes à bloc par la violence de l’effort pour sortir, quand vous êtes seul, c’est loin d’être évident.

C’est ce qui m’a impressionné le plus hier pour Julian: il a tenu. 10 km, c’est long quand tu n’as que 10, 12 voire 15 secondes d’avance maxi. La détermination était visible sur son visage, la souffrance aussi. Il s’est arraché dans toutes les relances avant d’entamer la dernière descente. N’a jamais coupé son effort. Il savait, comme Jalabert le disait à la télé, que s’il atteignait la flamme rouge avec 10 secondes, c’était gagné.

Vraiment, une magnifique victoire solo, mais aussi la victoire de toute l’équipe de France qui a exécuté le plan de match à la perfection. Les Français ont appuyé quant il le fallait, ont laissé faire quant il le fallait, et on su placer Alaphilippe sur chaque phase critique de course. Quentin Pacher, Nans Peters, Rudy Molard et Guillaume Martin en particulier ont accompli un boulot exceptionnel, et le sélectionneur national Thomas Voeckler, très proche des coureurs, a su bien souder le groupe autour d’Alaphilippe, ce qui n’est facile. Demandez aux italiens, l’unité nationale leur a souvent manqué!

Un sans faute pour l’équipe de France. Ça fait vraiment plaisir, 23 ans après « la Broche ».

Wout Van Aert

Dans les deux derniers tours, le belge faisait peur tellement il avait l’air facile partout. L’équipe de Belgique couvrait tous les coups, c’était à se demander comment on allait pouvoir s’en défaire. Il n’y avait probablement qu’un puncheur comme Alaphilippe à quelques mètres du sommet de la bosse la plus difficile pour pousser le belge dans les cordes. Et rappelons que Julian avait déjà décroché Van Aert de la même manière, c’était sur le haut du Poggio il y a quelques semaines.

Une fois en chasse, Van Aert a certes passé des relais appuyés, mais les autres comme Hirschi ou Kwiatkowski s’en méfiaient de toute évidence. Et ils ne sont jamais revenus.

Van Aert était rentré sur Alaphilippe dans la descente du Poggio, non sans que le Français lève un peu le pied, mais pas cette fois!

Le belge termine ces Mondiaux avec deux 2e places, sur le chrono et la course sur route. Un peu plus et il était double champion du monde comme… la néerlandaise Anna Van Der Breggen, qui a remporté les deux courses féminines. Ouf!

Ceci étant dit, Van Aert était très déçu de sa 2e place hier.

Michael Woods

12e hier, le Canadien a assuré en faisant une belle place, mais je pense qu’il a manqué de rythme dans la dernière ascension, une bosse qui, pourtant, correspondait bien à ses qualités: les quatre premiers sortent du Tour. À ce niveau, 1 ou 2% de moins ca ne pardonne pas.

Woods a déclaré à Simon Drouin de La Presse avoir manqué de concentration au pied de la dernière ascension:

« J’ai manqué de concentration dans les deux ou trois minutes avant la dernière montée. À cause de ça, j’étais trop loin quand il a attaqué. Je termine donc dans le deuxième groupe. Ce n’était pas le but. Je suis un peu déçu. Je pense que j’aurais pu faire mieux. »

À ce niveau de professionnalisme, dans l’un des grands rendez-vous de la saison, et quand ta seule job est de gagner des courses de vélo, c’est décevant, surtout que tout le monde savait que ca se jouerait à cet instant précis.

Mike était lui-aussi déçu à l’arrivée, espérons que la leçon sera apprise.

Tadej Pogacar

Je n’ai pas trop bien compris pourquoi Pogacar, voyant qu’il était seul en haut de la Gallisterna dans l’avant-dernier tour, a insisté solo: les belges étaient bien organisés, le peloton encore assez gros, c’était assez évident que c’était peine perdue pour un seul homme sur un tel circuit.

Il me semble que Pogacar aurait eu avantage à couper son effort (il était devant que de quelques secondes), récupérer dans les roues puis tenter d’accompagner dans la Gallisterna du dernier tour?

Avec deux Slovènes dans le groupe de chasse derrière Alaphilippe, ça changeait tout.

Marco Pantani

Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais la route dans la dernière ascension du circuit était couverte du nom de Marco Pantani. Il est vrai que l’épreuve se déroulait en Émilie-Romagne, pas très loin de Cesena, ville natale de Marco. Sa mémoire est bien vivante au coeur des Italiens!

Les Ardennaises

La suite c’est sans transition ce mercredi avec la Flèche Wallonne puis le week-end prochain avec Liège-Bastogne-Liège, deux très belles courses ou Alaphilippe sera encore un grand favori, cette fois-ci avec le maillot de champion du monde, donc probablement marqué à la culotte.

Il faudra aussi surveiller Mike Woods, manifestement dans une belle condition et qui voudra assurément être un acteur de ces classiques, appuyé par son équipe Education First. Il a une revanche à prendre.

Partager

Précédent

Imola 2020: le parcours expliqué

Suivant

Cyclisme pro: la Covid-19 fait mal aux jambes!

48 Commentaires

  1. steph

    @Laurent : « Le belge termine ces Mondiaux avec deux 2e places, sur le chrono et la course sur route. Un peu plus et il était double champion du monde… »

    Quand on pense qu’il vient de passer 3 semaines à la planche (et pas seulement des belles filles) quasi constamment dans les quatre premiers du paquet à l’essorer en prenant le vent… Ça laisse songeur.

    Finalement beaucoup plus fort qu’un Poga qui « n’a fait qu’un Tour de profiteur ». 🙂

    0
    0
  2. jmax

    Julian Alaphilippe, forfait pour la Flèche Wallonne, préférant se réserver pour LBL dimanche prochain.

    0
    0
  3. robert harmegnies

    oups la vidéo a été bloquée par flobike 🙁

    0
    0
  4. Magnifique et tellement mérité après plusieurs coups de semonce dans des étapes au Tour, des efforts en échappée non récompensés (bridge over trouble water). Mais voilà désormais, l’arc-en-ciel au-dessus du pont (over the rainbow)pour la gloire éternelle!
    BRAVO!
    Du panache certes mais attention aux chasseurs d’orignaux dans nos forêts canadiennes toutes colorées ces temps-ci!!

    0
    0
  5. slam99

    Alaph! Quel beau champion! Vraiment un grand moment de sport.

    (Quand même rigolo de lire nos disciples de Vayer et autres calculateurs de watts de salon s’émouvoir de la victoire française devant un plateau de coureurs qu’ils qualifiaient encore hier de mutants… Il y a ça de bon dans une victoire française: on change l’axe de la conversation.)

    0
    0
  6. bigmouse

    steph=>tu aurais du venir lire les commentaires sur alaphilippe l’année dernière! on y ressentait le doute et pour ma part celui-ci existe tjrs!

    apres je ne vois pas l’intérêt de ton post! ton but c’est de mettre la tete ds la sable et dire ouah quels champions ces slovenes et amstrong quel homme? et landis et rasmoquette des victimes d’un complot?

    0
    0
  7. Thierry mtl

    Clairement, cette victoire d’Alaphilippe est reçu de façon très « positive » par les habitués de ce site. On n’est pas dans la suspicion du Tour, des slovènes, des colombiens et d’un belge turbocompressé.

    Alaphilippe, seul après 245 km, a pourtant réussi à mettre les mêmes cadors du Tour à distance pendant une quinzaine de kilomètres. Même lorsque les autres y mettaient toute la gomme, l’écart perdurait.

    Je ne veux pas en faire un reproche. Seulement souligner la perspective ethnocentrique de nos perceptions. Se rappeler que c’est pareil pour tous, dans la victoire comme dans la défaite.

    0
    0
  8. alano39

    Quand les étoiles s’alignent et que l’on est en super forme on arrive à gagner. Alaph était dans un grand jour et il a su utiliser la force de ses adversaires. 2 erreurs lui ont facilité la tâche même s’il était le plus fort sur l’exercice spécifique de l’attaque sur la dernière bosse et aller au bout. La 1er est commise par van Aert qui échappé n’a pas su profiter de la situation en économisant ses relais. La seconde par Hirschi qui a durci la course sur la montée finale et ainsi préparé l’attaque d’Alaph. Lui et ensuite l’attaque de Michal ont mis Van Aert dans le rouge alors qu’il était bigrement fort comme en atteste son sprint pour la 2eme place. Mais voilà sur une pente à plus de 10% il ne pouvait suivre Alaph surtout sa la montée se faisait très vite. Dans cet exercice il lui est supérieur comme il l’était sur MSR. Ses 78 kgs ne lui permettent pas de gicler comme Alaph et ses 62 kgs.
    Mais là ou Alaph a montré toute sa force c’est sur les 11 derniers km. Alors que jusque là cette saison il s’épuisait et se faisait reprendre hier il a tenu le rythme et les autres ont fini par abandonner la poursuite. Il fallait être très fort pour tenir seul devant après 250 km de course.
    Alaph a gagné à sa manière et cette victoire est amplement méritée. Il a attaqué là où tout le monde l’attendait et personne n’a pu suivre. Une victoire gagnée sur sa seule classe.
    Il va se reposer et essayer de remplir son second objectif: LBL. Il s’est fait connaître sur cette classique qui lui convient bien. Mais jusque là il lui a toujours manqué le petit truc et il sait qu’il faut arriver frais. Cette saison hyper concentrée nécessite de faire des choix et l’impasse faite sur la Flèche atteste de sa grande confiance en ses moyens. Il joue tout sur LBL alors même que la météo ne lui sera pas favorable. Mais il n’a pas d’autre choix s’il veut mettre toutes les chances de son côté. S’il gagne dimanche ce sera le coup de génie s’il perd on lui reprochera de na pas avoir couru la Flèche où il était en mesure de faire un triplé de rang. Mais ça a déjà été fait par Valverde avec ses 4 victoires de rang. Gagner un second monument avec le maillot irisé aurait plus de gueule. Et puis ce serait 40 ans après Hinault dernier vainqueur français qui en plus avait été champion du monde la même année. Ce serait légendaire. A son niveau c’est une légende qu’il essaye d’écrire.
    Pourvu que dimanche prochain devienne un dimanche légendaire.

    0
    0
  9. Wolber

    Thierry mtl, effectivement on peu appeler ça une pause dans la suspicion? J aime bien Valverde, il y deux ans , il avait fait un beau champion du monde , pourtant , il m est arrivé de m en poser des questions sur l espagnol , dixième à 40 ans ,( quand même le mec…) hier. Je trouvais qu il avait fier allure avec le maillot irisé . Une perception ethnocentrique…?
    Les cyclistes pros malgré leurs travers nous font vivre de sacrés moments comme ..des rockers’

    Pogacar , le slovene , n était il pas un champion du monde en puissance s il avait flinguer un tour plus tard ( je sais , on ne va rien refaire..).

    Je ne sais pas ce que les circuit de Martigny ou de La Planche des belles filles auraient livrer comme course, mais les italiens ont su créer au pied levé (?) un circuit superbe mettant en valeur le sport cycliste .

    Hormis Pocagar, il aura fallu attendre la toute fin de course pour voir la course se décanter. Le cyclisme moderne .

    Je ne croyais pas que l équipe de France capable de faire aussi bonne figure surtout après 230 km . Une bloquée pouvant expliquer cela , mais quand même .

    0
    0
  10. Quand les français perdent c est parce que les étrangers sont dopés et quand l un d entre eux gagne, c est parce qu il a la classe.

    0
    0
  11. noirvélo

    Eric ,

    lorsque tu écris ça , comme d’autres , je pose l’autre question : « Si Julian , Français, est Champion du Monde , c’est parce qu’il est dopé ? » Moi , je pose alors la toujours même « autre » question :  » Ok , s’il est dopé, les 2e, 3e, 5e et 12e , ne le sont-ils pas ?
    Après , si on est soupçonneux , si on le dénigre , on gâche la fête , on est aigri , « mauvais coucheur » …
    Oui , je me suis enflammé lorsqu’il a placé sa « mine » et jusqu’au bout j’ai eu les pétoches , il gagne , je crie en levant les bras … On est en « totale contradiction » lorsque notre cher et charismatique petit Français , tellement humain bat avec panache , à la pédale Wout , Pogacar , Valverde (le très vieux!) , tous « chargés » de si forts soupçons et nettement devant lui sur le Tour !!
    On passe du rouge au noir en passant par toutes les nuances de « grey » en un clin d’oeil …

    0
    0
  12. marius

    L’erreur de Wout Van Aert, c’est de n’a pas avoir essayé de sortir du groupe de poursuivants et jouer son va-tout pour combler l’écart. Ses compagnons n’avaient pas les jambes, sinon, ils auraient essayé. Comme ils se savaient battu au sprint, ils n’ont sans doute pas tout donné, raison pour laquelle, Alaphilippe a conservé 10,15 sec. Dans ce schéma, l’attaquant a toujours l’avantage.
    C’est ma théorie, mais bravo quand même.
    Alaphilippe fait un beau champion du monde.

    0
    0
  13. Lbi

    483 watts reels sur plus de 3 min après 6h20 de course.

    0
    0
  14. slam99

    Je me demandais bien qui allait copier-coller le tweet de Vayer. Voilà, c’est Lbi. Ce Vayer qui par ailleurs mentionne lui-même – quand ça fait son affaire – que les évaluations de watts sur de courts intervalles, ce n’est pas très fiable…

    0
    0
  15. Lbi

    C est a dire que oui, on avait mal aux jambes pour lui. Mais quand même, s il etait resté dans une equipe française, sans bramati pour lui remplir les poches, j aurais été plus enthousiaste…Bon en fait il aurait pas gagné. Un peu comme le champion Barguil qui passe de gagnant de 2 énormes étapes de montagne, voire 3 avec celle du grand colombier, sur le tour avec sunweb (equipe d hirschi par ex…), à simple équipier qui saute au milieu de chaque col…
    Un francais dans une équipe étrangère devient un gagnant, comme jaja. Mais en france, il ne sait plus s entraîner 😂

    0
    0
  16. Lbi

    Slam, au vu de mes modestes performances en watts, cela ne me parait pas forcément aberrant. Pas contre son tour 2019 et l equipe quickstep me le paraissent à 100%!

    0
    0
  17. Noir vélo,

    Tu n y es pas du tout. Je ne me pause aucune question. Moi je regarde avec des yeux d enfants. J aime tous les courreurs. Quand ils me sont sympathiques et avec un tempérament d attaquant c est encore mieux… Et quand ils sont Français ou Française celà ne gâche rien.

    Certains regardent objectivement et sont très critiques. Je les comprends. Leur raisonnement ce tient. Ils comparent les temps, les puissances et portent un regard à la fois critique et objectif. C est sans concession. Je respecte ce regard critique sauf quand il fait dans le déballage commercial.

    Mais quand tu pourfends à tour de bras, sûrement à juste raisons, les Slovènes et les Colombiens il faut avoir la victoire un tant soit peu modeste et éviter de s extasier sur la victoire d un Français en assurant que c est sur sa seule classe ou du génie.

    0
    0
  18. Steph

    @Lbi : « 483 watts reels sur plus de 3 min après 6h20 de course »

    😉 Presque 4 minutes en fait …Enôôôrme! 🙂

    même s’il faut effectivement relativiser en tenant compte que sur 3’50 » on est sur une durée inférieure au temps de soutien 100% PMA, donc sur un effort à forte composante anaérobie lactique (Les intervalles de Portoleau/Vayer s’entendent sur un W musculaire essentiellement aérobie. Typiquement autour de 20′).

    Du coup on comprend mieux la tronche qu’il tire sur les 3 dernières bornes, les guiboles complètements saturées en lactates.

    0
    0
  19. Noir vélo,

    Afin de dissiper tout malentendu, voici le copie -coller de mon commentaire d’hier sur l’article précédent :

    « Julian Champion du monde mais c est toute l équipe de France qui est championne du monde !

    WVA et Benoot contraints de rouler juste avant l entame de la dernière bosse pour rentrer sur le groupe Alaphilippe emmené alors par G Martin.

    Julian, grand champion avec une grande équipe de France.

    Et merci à Pogacar pour le travail d usure car la course aurait été moins belle sans sa spectaculaire attaque kamikaze (pour Roglic) qui a mis à mal une monumentale équipe de Belgique. »

    0
    0
  20. Edgar Allan Poe

    Alaphilippe court dans une équipe étrangère, dans laquelle on peut percevoir, pour qui ouvre les yeux, quelques pratiques singulières. Il semble l’assumer.
    Les seuls français qui sont performants courent dans des équipes etrangeres, à l’exception de Guillaume Martin.
    Pour Alaphilippe, il s’agit de la même équipe que celle de Chavanel qui faisait 2 d’un tour des Flandres qu’il n’aurait jamais dû perdre, ou encore d’un Virenque victorieux sur Paris-Tours!
    Alaphilippe, Cavagna (quel avion!!), Elissonde, Sivakov, Sénéchal, Julien Bernard… chacun en tire les conclusions qu’il veut.
    Virenque va-t-il se révéler spécialiste des chronos en 2021 ?
    Je m’inscris en faux : j’ai trouvé ce championnat extrêmement ennuyeux, sur le plan du spectacle. La course a été une grosse courses d’usure, intéressante à suivre, s’il y avait eu une caméra à l’arrière du peloton. Pour le reste, pas d’attaques réellement significatives avant celle de Pogacar qui à fait un sacré numéro mine de rien, et devait travailler pour un Roglic dans le ton mais pas aérien. Le coup de boutoir des Français avec Pacher et Madouas (je crois) fût assez court, et n’a pas enflammé la course. Ça roulait trop vite pour pouvoir faire les malins en tête de paquet et encore moins devant où seul Pogacar y sera parvenu, avant le dernier tour certes magistral d’Alaphilippe.
    Mais objectivement, ce fut le schéma type de la course d’usure. Une cyclosportive de très très haut niveau !!!

    0
    0
  21. Du spectacle sur seulement les derniers 50 km. On a déjà vu pire ou alors c’est faire la fine bouche.

    Puis le parcours était télégénique. Le traveling hélico de Pogacar puis Alaphilipe dans les paysages des collines d’Emilie Romagne ! Quelle trouvaille ! Quel belle endroit pour faire du vélo !

    0
    0
  22. Lbi

    Exact eap. Je suis toujours d accord avec ce que tu écris (à part pour le poids des pros 😉 ).
    J avais oublié, chavanel, qui se faisait enrhumer en 2003 dans luz ardiden, comme voeckler d ailleurs à cette époque, et qui est devenu un grand coureur de grandes classiques et vainqueur facile d’etape sur le tour.
    J aime bien pogacar, il est stylé et a du ricardo ricco dans son comportement. Il a juste attaqué un tour trop tôt. Alaphilippe a attaqué juste ou il faut.
    Pour martin, avoir passé des semaines à dormir dans un caisson hypoxique, je ne le mettrais pas dans les coureurs cleans. Ça ferait rêver aucun jeune dans une école de cyclisme. Pour peu qu il en reste quelques uns…

    0
    0
  23. La tente hyppoxique c est les bienfaits de l altitude à moindre coût quand l équipe du tour de France AG2R logeait dans un hhôtel de luxe sur les hauteurs de Val d Isère à 2550m d altitude (Hôtel le Refuge).

    Il est vrai que l hôtel de luxe fait plus réver que le caisson hippobar.

    0
    0
  24. plasthmatic

    IL y a eu de la course, et jusqu’au bout, aux environs des 40 km de l’arrivée. Ce n’est pas peu.
    S’il ne s’est, en apparence, rien passé avant, c’est déjà qu’il n’y a pas eu de chutes. Tant mieux.
    De toutes les manières, les coureurs ne pédalent pas pour nous autres téléspectateurs.

    0
    0
  25. mica

    lbi: les chiffres que tu nous annonçais recemment , te concernant, permttaient de calculer tes watts réels et c’ était 380 w sur 20 mn !, dés lors, tu ne dois pas t’ étonner que Aap. soit capable de fournir 480 sur 3 mn!
    Sinon, refaits ton test dans « ta bosse » et donne nous les chiffres réels (avec 94 Kg, ils doivent être sup. à ceux que tu annonçais)

    0
    0
  26. Wolber

    Que ce soit en caisson , en hôtel de luxe ou en injection si il faut augmenter son nombre de globules pour mieux marcher , qu en penser? Les globules peuvent ils être un paramètre que l on peut faire évoluer comme la force musculaire?

    J aime les coureurs, moi aussi ( voir passer un peloton de juniors me fout aussi la chair de poule , et ouais…) avec des yeux d enfants et quand ils sont offensifs et français…
    Sur les reseaux , les jeunes affichaient même la fin de course et des photos du vainqueur levant les bras…peut être que des jeunes auront envie de prendre un velo et de sprinter dans la bosse derrière chez eux. ..les vieux , eux savent bien qu entre la vérité et la légende , on raconte la légende .

    De mémoire les vainqueurs français d équipes française en WT , depuis 98, ce doit être Guesdon sur Paris Tours , Demare à San Remo et Pinot en Lombardie. De mémoire.

    0
    0
  27. noirvélo

    40 bornes de vraie course , c’est super , et 210 bornes de « préparation , d’usure sur un tel parcours c’est pas mal non plus ! on ne se promène pas , on ne fait pas de cyclotourisme sur un tel circuit ! on ne pourrait pas envisager que Julian , Roglic , Wout , Nibali se flinguent pendant la première heure de course , juste pour satisfaire ceux qui ne connaissent rien au cyclisme et certains « frustrés-blasés-qui savent tout sur le vélo » , non ? De la stratégie , du suspens , des coups d’éclat , du punch , de l’émotion , il y en a eu , enfin moi je l’ai vécu comme ça !!!

    0
    0
  28. mica

    2 maniéres différentes de voir la victoire de Alap.:

    Alap résiste durant 1/4 d’ heure à la poursuite de ses concurents…et Alap. triomphe.

    -Ses concurrents ne savent (ou ne peuvent) s’ organiser….et Alap triomphe.

    Il est certain que le Français était trés fort, mais, une douzaine de secondes, pendant 1/4 d’ heure, c’ était certainement rattrapable, il faut cependant noter que c’ est souvent comme ça…..1 ou 2 coureurs font figure d’ épouvantail dans « le groupe de chasse » et ça ne roule pas vraiment, ou par à coups….c’est le cyclisme…un peu frustrant quand même.

    0
    0
  29. Tchmil

    Tiens une petite théorie complotiste pour détendre (ou tendre) l’atmosphère :

    Vous vous souvenez qu’Alaphilippe avait perdu son maillot jaune pour une histoire farfelue de bidon donné par son frère (ou son cousin, on ne sait plus) dans les 20 derniers kms d’une étape anodine … Bizarre ça !

    Et à qui a profité cette perte inopinée, je le donne dans le mille : un des frères Yates (encore une histoire de famille mais ce n’est pas de là que vient l’anormalité).
    On avance en accéléré jusqu’à Dimanche dernier : Outre Van Aert, c’est bien MATTHEWS l’épouvantail du groupe Alaphilippe (futur équipier de Yates de surcroît, louche !). On est OK ?
    Et bien au même moment qui voit-on se faire décrocher du groupe, mon Richie Porte. Aérien sur les routes du Tour et qui devait ramener tout le monde pour préparer le couvert à Michael (Matthews, vous suivez).
    Oh la vieille vilaine entente entre français et australiens, je te donne le maillot jaune contre une faveur aux championnats du Monde !

    Est-ce qu’on se rapproche pas de la vérité là (et du scandale de l’année 😉 Nairo) ? Préparez vos arg…

    …Merde j’avais oublié les frangins Yates ils sont pas anglais plutôt ?
    Bon c’est pas grave cette fois c’est sûr il y a un coup de Mitchelton-Scott (c’est australien aussi?). Ou bien de Pidcock, vous l’avez vu Dimanche? Et Kuss qui est américain comme Scott … Quelle embrouille tout ça 🙁

    0
    0
  30. Lbi

    Oui mica ça ne m étonne pas du tout venant d un pro vu les miens.
    Après le dopage bouleverse les classements. Virenque etait connu pour etre un petit moteur bien loin de bassons et on peut comparer leur carriere…
    Pareil pour le junior schleck qui se prenait des roustes par les juniors français…et qui eux n ont pas eu la même carrière. Ils sont toujours dans les etc..
    Dernier exemple en date, le sélectionneur espoir français qui s etonne dans le quotidien l’ equipe que pogacar ait atteint ce niveau depuis junior et qui ne comprend pas…

    0
    0
  31. Lbi

    Bref pour dire qu alaphilippe est devenu un champion à la quickstep, mais s il etait allé chez ag2r il aurait très sûrement pas fait mieux que nans peters.

    0
    0
  32. Tchmil

    Wolber,
    Quand même tu as oublié le GP Plouay qui est le terrain de jeu des français :
    98-Pascal Hervé (j’aurais pas du commencé par là pour être crédible, mais bon. Festina)
    99-Christophe Mengin (FDJ)
    2003-Andy Flickinger (ag2R)
    2004-Didier Rous (Les Brioches)
    2007-Thomas Voeckler (Bouygues)
    2008-Pierrick Fédrigo (Bouygues)

    Alors tu vas dire que ce n’est pas une grande classique, certes mais le Paris-Tours cité n’était pas à un niveau supérieur.
    Et puis à une année près il y avait Agnolutto au Tour de Suisse :), et puis Voeckler au GP de Québec en 2010 🙁
    Et les innombrables étapes du Tour, Giro, Vuelta Etc…

    Et puis EAP que viennent faire Bernard, Elissonde ou Sénéchal dans cette liste des réussites françaises de l’étranger?
    Et Pacher, Peters, Rolland (qui n’a d’ailleurs pas fait mieux à Cannondale-EF que cette année) et tant d’autres? Ils sont au moins aussi forts.

    Mais sur le fond on est d’accord. Un David Moncoutié ou un Christophe Bassons auraient dû avoir un palmarès incroyable comparé à des chaudières volantes qu’on a vu passer et s’écraser … Et qui pour certaines « managent » toujours.
    La fin de l’histoire est toujours humaine, interview très intéressante et récente de Bassons :

    https://youtu.be/S01q8q_R8zU

    0
    0
  33. Tchmil

    *Message à prendre entre sérieux et dérision bien sûr…

    0
    0
  34. mica

    Tchmil: tu as de l’ imagination, mais, ce sont des pros, ils se voient tous les jours (moins cette année cause covid), ils ont été un jour ou l’ autre équipiers, ils le sont ou le seront une année ou l’ autre….bref, on n’ a pas tjrs. toutes les cartes en mains pour commenter….mais quelquefois magouilles il y a. Sans compter le double jeu, souvent pervers des équipes « nationales » un jour dans l’ année….ou ils devraient « oublier » leur équipe de marque.
    A ce propos, il n’ aurait pas été étonnant que parmi les « poursuivants » de Imola Roglic n’ ait pas tout fait pour « ramener »Van Aert.(il semblerait qu’ il n’ y ait pas eue de vélléitès de ce coté là (mais, le pouvait il?).
    A un niveau inférieur, Il n’ est que se souvenir des courses 1 ere et hors catégories de jadis, ou c’ était : »à toi les primes »….et à moi le classement
    Et les maffias, et les tours en moins caché dans les bois (authentique rapporté par E. Menthéour dans un de ses bouquins.), les motos…..je vous dis pas…j’ ai déja dit
    Et ceux qui montent les cotes accrochés à la portiére de la voiture paternelle…
    A propos des Yates (puisque tu en parles tchmil, ils seront l’ an prochain dans 2 équipes « rivales »…..ils seront rivaux!
    Passe encore pour de simples frangins….mais, des fréres jumeaux , il me semble qu’ il n’ y a rien de plus proche, c’est, a priori pour le moins surprenant

    0
    0
  35. A la liste des performances de champion Français d équipes Française, le titre de vice champion du monde de Romain Bardet…

    0
    0
  36. Pas mal après avoir fait un travail d équipier pour Julian Alaphilippe…

    0
    0
  37. Innsbruck 2018

    0
    0
  38. Tchmil

    Pas de doutes, Mica, qu’il y a encore beaucoup de « magouilles » dans le peloton. C’est une micro-société humaine ne l’oublions pas, avec tous ses travers.
    M’enfin comme disait Gaston Lagaffe, le coup du bidon dans les 20 derniers kms et qui fait perdre le jaune à Alaphilippe il était génial! Et plus marrant que celui de l’an dernier où il s’accroche à tous les meilleurs grimpeurs avec un faciès décomposé à la Virenque.
    Après qu’Alaphilippe, visant les mondiaux, ne veuille pas dépenser d’énergie superflue avec le jaune sur les épaules, ça se comprend. En plus ses équipiers DQS ont eu du taf à défendre le maillot de Bennett. Il a simplement prit le Tour comme préparation et l’étape de Nice comme répétition-test.

    Il faudrait que je relise Menthéour, sûrement encore très d’actualité. Dans un autre registre, Nicolas Zukowsky (connu des québécois du site) disait toute la difficulté pour son équipe Rally de se faire accepter par les formations World Tour. En gros les équipes WT laisse les « petites » formations en queue de peloton en début de course s’user, les coureurs essorés par les yo-yo incessants ne pouvant se mêler à la bagarre finale. Une façon de s’initier au système et à la hiérarchie à respecter.

    0
    0
  39. Il y a un critère pour les équipes Françaises qui s impose également aux équipes étrangères, le budget…

    0
    0
  40. Wolber

    Effectivement , Tchmil, tu as raison, je n avais pas pensé aux résultats de Plouay qui a été dénaturée depuis son passage en WT.
    Ce label est surfait.et avant 2010 Plouay faisait encore coupe de France..
    Mais tu saisies , le sens, en 20 ans sur combien de courses WT , les équipes françaises ont eu une influence sur le résultat .? On pourrait écarter le dopage, et aussi bien évoquer le niveau de ces équipes, leurs motivations, j imagine des facteurs multiples. Chacun aura son avis..

    Le Covid et ses méfaits… il est possible que les protections sociales françaises protégeront les coureurs et les encadrants des équipes françaises un peu plus que ceux des équipes étrangères , par forcément soumises aux mêmes règles…Lotto fait le ménage en se séparant d une demi douzaine de coureurs.. Mais ce n est plus du vélo mais du social et les coureurs sont des travailleurs.. on l oublié parfois .

    0
    0
  41. Ma petite Inéos, connaît pas la crise, embauche débauche…

    0
    0
  42. Edgar Allan Poe

    Mica,
    Pourquoi Sénéchal ? parce qu’il carbure fort depuis qu’il est chez Qsteps. Il n’a que 27 ans. Il s’est notamment classé 6ème de Paris Roubaix 2019 notamment et est un équipier de luxe. Pas d’équivalent chez les français.
    Pourquoi Elissonde ? Regarde son Tdf 2020. Il fut le principal artisan de la victoire de Froome sur le Giro 2018. Il faisait monter les cols, du pied jusqu’à quelques kms du sommet. Enorme.
    Pourquoi Bernard ? Capable de rouler les 100 premiers kms en tete de peloton, et d’être encore là dans les derniers kms pour replacer un leader. N’a pas fait le TdF car Nibali l’avait « réservé » pour le Giro.
    Il n’y pas vraiment d’équivalent dans les équipes française. Démarre le français le plus gagnant cette année, dispose d’un train composé essentiellement de coureurs étrangers, dont notamment Jacopo Guarnieri, et Sinkeldam…

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.