Tous les jours, la passion du cyclisme

Alaphilippe, l’erreur de cadet

On pourra dire qu’il s’en est passé des choses hier dans les derniers 500m de Liège-Bastogne-Liège.

Même Marion, sur France Télévision, s’est tue, mais pas pour les mêmes raisons que dimanche dernier!

Alaphilippe qui lève les bras trop vite et qui se fait sauter sur la ligne par Roglic, quelle erreur de cadet. Excès de confiance en lui? Probable.

J’ai cependant beaucoup aimé la classe d’Alaphilippe en entrevue après la course. Il a tout assumé: il a d’abord présenté plusieurs fois ses excuses à Hirschi pour sa vague lors du sprint, puis n’a pas cherché d’excuses pour sa bourde sur la ligne, affirmant qu’il ne pouvait s’en prendre qu’à lui, et qu’on ne l’y reprendrait plus:

« Je suis forcément déçu de ne pas gagner mais je ne m’étais pas aperçu que j’avais fait une vague si importante qui a gêné (Marc) Hirschi. Je l’ai compris à froid, après avoir récupéré et revu les images. C’est ma première erreur, et je tiens vraiment à m’excuser auprès de lui. La deuxième, c’est de lever les mains un peu trop tôt. C’est la première fois que ça m’arrive, je pense que ce sera la dernière. C’est un peu dommage que ça m’arrive ici, sur la Doyenne. »

Les commissaires l’ont déclassé pour sa vague, une décision logique.

Je sais pas vous, mais pour moi Hirschi était le plus fort hier et il aurait battu Alaphilippe dans le sprint sans la vague du Français qui l’a fait « décliper » de sa pédale. Hirschi était déçu après la course, et on le comprend.

Pogacar aussi a été gêné par la vague d’Alaphilippe. C’est Roglic qui a pris la bonne décision en passant à droite, et Alaphilippe ne l’a jamais vu. Le Slovène a le mérite de n’avoir jamais coupé son effort avant la ligne.

Je suis très content pour Roglic qui en gagne finalement une belle et qui trouve donc récompense pour ses efforts cette saison. J’ai trouvé le coureur slovène très digne dans la défaite sur le Tour, malgré l’aspect « crève-coeur » puisque la veille de l’arrivée. Avec cette grande victoire hier, Roglic peut relever la tête. Pogacar, cette fois, était derrière lui.

Et le retour de Mohoric (le 3e slovène!) aux 500m, ouf, il a bouché 20sec en quelques hectomètres seulement. Je pense qu’il a déstabilisé les quatre devant aux 400m, tout est allé très vite à partir du moment ou Mohoric est revenu.

Avant cela, nous avions assisté à une course classique. Alaphilippe a fait la sélection presque comme prévu dans la Roche-aux-Faucons, et Hirschi ne lui a pas laissé un centimètre cette fois. Les deux slovènes se sont accrochés, lucides.

Grosse, grosse déception pour Mike Woods qui, en haut de la dernière difficulté, était à peine à cinq longueurs de vélo de la bonne échappée. Il n’a pas pu rentrer seul, ni même prendre la roue de Kwiatkowski qui faisait l’effort pour revenir, avec succès. Sur le coup je n’ai pas compris pourquoi Woods n’a pas fait davantage pour se glisser dans la roue du polonais, mais il était assurément à bloc.

Et puis, Woods était à ce moment-là le premier coureur sur la route qui n’avait pas terminé le Tour de France. Comment lui reprocher de n’avoir pu faire la jonction?

Mais quand même, quelle déception pour le coureur canadien.

Parlant de coureurs canadiens, mention très bien à Hugo Houle qui a accompagné les meilleurs dans la Redoute pour ne céder qu’au pied de la Roche-aux-Faucons, à 15 bornes de l’arrivée. Voilà assurément le signe qu’Hugo a franchi un cap cette saison, il peut être (très) satisfait de lui. Méchante saison d’ailleurs, le Tour, les Mondiaux, 20e de la Flèche Wallonne mercredi dernier, maintenant la Doyenne jusque dans le final, ouf, je suis fatigué pour lui!

Une fois Woods repris par le groupe de chasse, c’était plié malgré les beaux efforts volontaires de Mathieu Van Der Poel qui ne voulait pas s’avouer vaincu. Belle générosité dans l’effort! Dommage que le néerlandais n’a pu accompagner Mohoric dans le contre, ca aurait fait tout un sprint final ça.

Le Giro

Une étape pour rien hier, on se dirige vers l’Etna et sauf surprise, Geraint Thomas pourrait (devrait) se retrouver en rose au sommet.

Ca sera tôt dans la course par contre.

Et c’est Jakob Fuglsang qui est bien mal parti: il a pris une valise et perdu Miguel Angel Lopez lors du chrono du premier jour, et il a perdu hier Aleksandr Vlasov.

Partager

Précédent

LBL: Alaphilippe-Hirschi, le clash!

Suivant

Ha! les jeunes…

37 Commentaires

  1. marius

    Julian Alaphilippe n’a pas fait mentir ce vielle adage.
    Dans le vélo, ce n’est pas toujours le plus fort qui gagne.
    Aujourd’hui au Giro, je vois bien Simon Yates tenter de reprendre du temps sur Geraint Thomas. Ho, une petite attaque à la flamme rouge, fait pas déconner
    En 2018, sur ce même Etna, lui est con coéquipier Chavez avaient été stratosphériques, déposant Dumoulin, Pinot, Froome (blessé) comme de vulgaires cadets. On connaît la suite. Yates a dominé puis s’est effondré dans le col de Finestre. J’avais noté qu’il n’aimait pas le froid aussi (clm sous la pluie).

    0
    0
  2. Edgar Allan Poe

    LBL fût intéressant à suivre, comme la Flèche Wallonne, même si la course peut encore une fois être résumer à une course de côte. Même la Redoute ne permet plus les écarts. À noter le temps stratosphérique de Pogacar en 3’50 deux jours avant la course : un décrassage.
    Jalabert/Zülle/Bartoli (quel trio), c’etait 3:59 en 1997. OB!
    Je trouve le champion du monde un peu… beaucoup agité ! Des problèmes systématiques de vélo, des zigzags, des écarts très fréquents, une extreme nervosité, des À/R soudains à la voiture… et des chutes à la pelle dont il se relève bien heureusement sans trop de dégâts. Ça commence à faire rigoler dans le milieu.
    Les petits gabarits comme Yates passent mal la pluie couplée avec le froid. Je sais de quoi je parle. Mais Yates est hors norme, hein!
    On critique beaucoup les possibles pratiques des Jumbo, des Inéos, UAE et autres slovènes et colombiens, mais personne ne dit rien sur la Sunweb. Ils sont pourtant tout bonnement extraordinaires depuis le début du TdF. Hirschi monopolise les attentions mais les autres ne sont pas en reste.
    Et si MVDP était rentré… aux 500 metres disons !Et si Alaphilippe n’avait pas fait son écart… et si je travaillais un peu ce matin!!!
    Merci pour ses articles quotidiens Laurent. Tu mets le paquet ces temps ci et ça devient addictif.

    0
    0
  3. SERGE

    Il n’y a qu’un gagnant, c’est Primoz, le reste ne sont que des péripéties de courses. Julian lève toujours les bras très tôt dans ses victoires, Marc a voulu jouer au plus malin et Tadej n’était pas au mieux. Promiz ne sait pas posé de questions, je fonce jusqu’à la ligne…

    0
    0
  4. lbi

    Sinon EAP il y a le giro en sicile, jolis paysages!

    0
    0
  5. Thierry mtl

    Oui EAP, l’agitation et la théâtralité de Alaphilippe va commencer à déranger ses opposants. Ca devient un irritant pour moi, juste à le regarder. Je me demande si c’est l’effet des « petites bouteilles DQS »…

    Hirshi et Pogacar en sont les victimes aujourd’hui et ils n’oublieront pas ce que le lapin cocky à fait de leurs efforts sur ce LBL. On a pas souvent la chance de jouer la finale sur cette classique.

    C’est bien la première fois que je suis heureux d’une victoire de Roglic, qui jouait ici le rôle de la tortue dans la fable. La persévérance de l’effort jusqu’à la ligne est récompensée. Je comprends mieux ses aptitudes à gérer le quotidien de son rôle de leader dans les grand tours. Une force tranquille et déterminée, pendant que les lapins sautilles sur les victoires d’étapes.

    0
    0
  6. Thierry mtl

    ouais
    je sautille, ils sautillent, nous sautillons…
    surtout devant la caméra.

    0
    0
  7. Pour défendre son coureur, Tom Steels dit que là première course avec la tenue arc-en-ciel est toujours particulière.

    La taille du maillot, serait elle un poil trop grande ?

    0
    0
  8. marius

    Décidément, Geraint Thomas a un chat noir sur le Giro.
    Il s’en prend une belle à cause de bidons jetés par des coureurs. On comprend mieux qu’aujourd’hui, ça allait marcher beaucoup moins bien.

    https://video.gazzetta.it/video-caduta-geraint-thomas-giro-d-italia/696c02ce-0724-11eb-8e62-6cdec0b831b0

    0
    0
  9. noirvélo

    Oui marius ,

    à propos des bidons , le problème c’est qu’ils sont « cylindriques » , donc ils roulent et restent des pièges « mobiles » … Il en faudrait des « cubiques » , s’ils se font jeter sur le tarmac , ils ne bougent plus, et les gars peuvent encore les éviter …  » JE DECONNE » ! lol ! quoique …. En tous les cas , je ne comprends toujours pas que nos coureurs les jettent dans les dernières bornes , vides (!!!) alors qu’ils n’ont plus droit aux « ravitos » et qu’un bidon vide ce n’est pas lourd du tout , « ça pèse de l’air » même dans le « Poggio » !!! et j’aimerais juste la somme correspondant au prix total des bidons jetés sur le Tour …

    0
    0
  10. mica

    Gerraint Thomas a été victime d’ un jet de bidon sur la route, ce qui explique sa chute.. Il me semblait que les coureurs ne jetaient jamais directement les bidons sur la chaussée.
    Ils font suivre à ces derniers une trajectoire vers le haut, qui fait que le bidon retombe toujours sur les bas côtés ou au dela;
    En ville ils doivent prendre toutes précautions et attendre pour se délester.
    Bref, je suis septique, le , ou les fautifs auraient pu attendre un espace dégagé en campagne, il semble qu’ il n’ y avait pas la moindre urgence.
    Je m’ interroge, mais Thomas a été l’ un de ceux qui tombe le plus….dèja au Giro il y a 2 ou 3 ans (par la faute d’ une moto….).
    Je me pose des questions et je n’ ai pas de réponse!

    0
    0
  11. marius

    Geraint Thomas est tombé avant le Km zéro, à la louche, à 50 km/h.
    Bizarre des bidons jetés en début d’étape, ou alors tombés accidentellement.
    Les bidons sont la plupart ramassés. Un ami sur l’étape d’hier d’Agrigento, en a récolté 6.
    Quoi qu’il en soit, Geraint Thomas est désormais à 11’17’´ du leader.
    Alors, stop ou encore?
    Ne vaudrait-il mieux pas lâcher l’affaire et se remettre pour la Vuelta, avec la Dream Team Froome, Bernal, Thomas?
    Teo Geoghegan Hart a lâché 1’57’´ sur Nibali et consorts.
    C’est le coureur Ineos le mieux placé, 24ieme, à 3’12’’.
    Je ne le vois pas pesé sur la course.
    A noter la bonne prestation du grimpeur Aurelien Paret Peintre, d’Ag2r, classé 27ième et 2ieme français, à 4‘11´’.

    Le communiqué issue du site Ineos Grenadier.

    S’exprimant après l’étape, le docteur Phil Riley d’INEOS Grenadiers a déclaré: « Geraint s’est écrasé sur le côté gauche, alors il a pris un coup important à l’arrière de la hanche gauche et il a des écorchures sur le bras et la jambe gauches. Après l’étape, il était prise pour des radiographies à l’arrivée.

    « Les radiographies initiales n’ont rien montré de cassé, mais nous attendons la confirmation le matin. Nous allons le soigner ce soir, continuer à le surveiller et le revoir à nouveau le matin. »

    Demain, dernier jour en Sicile sous le soleil. La pluie de l’Etna (de la neige sur le sommet) n’était que locale. Une étape que devraient se disputer les sprinteurs.

    0
    0
  12. mica

    Je ne parviens pas à retrouver le nom du sprinter Français qui jetait des bidons sur ses adversaires lors des sprints.
    L’un d’ entre vous se souvient il?
    EN 60 ans d’ observation, je me dis qu’ ils nous ont tout fait….et l’ on ne sait pas tout!

    0
    0
  13. Micaël Tille

    La vidéo de la chute de Geraint Thomas https://www.lequipe.fr/Cyclisme-sur-route/Actualites/Giro-la-chute-de-geraint-thomas-lors-de-la-3e-etape-en-video/1180274
    Vraisemblablement ce n’est pas un jet de bidons (on en voit plusieurs par terre) mais un saut dans la chaussée qui a fait tomber des bidons des vélos. Un magnifique strike en tout cas

    0
    0
  14. mica

    c’ était Fréderic Moncassin qui lors d’ un certain sprint de TDF lança un bidon vers un de ses adversaires….

    0
    0
  15. RégisM

    Mica, il me semble que c’est Tom Steels qui avait jeté un bidon en direction de Moncassin et qui avait été exclu du TdF.

    0
    0
  16. RégisM

    Après vérification, c’est bien Tom Steels en 1997 à Marennes.

    0
    0
  17. Thierry mtl

    La Liste des prétendants au Giro était mince samedi, mais aujourd’hui il ne reste presque rien. Pogacar aurait dû prendre le départ. Il lui restait sûrement assez de fuel pour gagner. Même Kelderman avait l’air d’une fusée aujourd’hui.
    My god, réveillez moi pour les paysages dans deux semaines.

    0
    0
  18. mica

    Régis M. Si tu as vérifié, je te crois sur paroles, Tom Steels donc, déja à l’ époque, il y avait pas mal de péripéties sur les sprints.
    Envoyer des bidons vers l’ adversaire, en plein effort demandait quand même une certaine dextèritè, et surtout, viser juste! Une sorte de jeu de quille ou de booling « réflexe »…
    Cela veut dire aussi qu’ à l’ époque ils sprintaient assis…..(et souvent très vite…)
    Enfin, Tom Steels est maintenant dans « l’ entourage » des Q. Steps, proche d’ Alap.
    Le Belge n’ est peut être pas un enfant de coeur, mais ce n’est pas ça qu’ on lui demande.

    0
    0
  19. mica

    Je ne résiste pas au plaisir de vous transmettre le « résumé » du sprint de cette étape de Marennes du Tour 1997 (wikipédia)

    « un sprint houleux »
    « En réalité, cette 6emme étape restera dans les annales que pour son sprint remporté par E. Zabel, mais, celui ci était rapidement déclassé pour avoir donné un coup de tête à Nazon à 400m de la ligne.
    La victoire revenait donc à Blijlevens qui avait terminé 2 eme et qui n’ a appris sa victoire que vers 19h.
    Zabel n’ était pas le seul à subir les foudres des commissaires, Tom Steels (Mapei) était purement et simplement exclu. Il lui était reproché d’ avoir jeté son bidon, en plein sprint, en direction de F. Moncassin, un geste extrémement dangereux…… »

    Eh bien, comme vous pouvez le lire, on ne s’ ennuyait pas dans les sprints déja à cette époque…
    Notez « l’ extréme rapidité  » des commissaires qui ne déclarérent la victoire de Blijlevens que vers 19 heures…
    Je ne vous aies transmis cela que pour le « fun »…

    0
    0
  20. mica

    On peut rajouter que lors de cette étape, Abdoujaparov fut , lui aussi, exclu du Tour pour dopage…anabolisants et autres…

    0
    0
  21. Wolber

    Mica, si tu le trouves , le sprint de Reims entre Vandeaerden , Kelly et Castaing, en 1985, du grand art.

    0
    0
  22. mica

    Wolber: on va essayer de retrouver ça; ceux la aussi n’ étaient pas des « poétes »!

    0
    0
  23. ob1w4n

    @Micaël Tille : oui, le départ réel n’a pas encore été donné… Les coureurs sortent d’une zone pavé, assez vite, et il y a une bosse sur la route… on voit bien les 3 ou 4 bidons qui roulent, dont celui qui fait tomber G. Thomas.

    Mais ici peu importe, les procureurs comme @Mica sortent la guillotine avant même de savoir s’il y a un coupable… surtout quand les « coupables » (ou les mœurs) les arrangent.

    Même chose que les complotistes (dont @Mica fait aussi partie), il s’agit de montrer qu’ils savent, qu’ils ne sont pas dans l’ignorance comme les autres… alors qu’ils sont juste cons, au raisonnement bancal.

    0
    0
  24. Wolber

    Tant qu on y est Mica sur You tube, Bourvil et Galabru (en coureur cycliste…dodu pas comme Hirschi , ah la Sunweb!!!) bref… les deux évoquent le dopage…du grand Bourvil.

    0
    0
  25. mica

    ob1w4n: Quand on se prend un dos d’ âne de plein fouet, le choc a plutôt tendance à « enfoncer », « tasser » le bidon au fond du porte bidon. (je regrette c’ est de la mécanique). D’ ailleurs Eric pourrait te dire qu’ en ski, quand on aborde une bosse, on est « tassé », on est « plus lourd; par contre, juste derriére la bosse, on est, au contraire plus léger, mais l’ effet est beaucoup plus « lissé » car il n’ y a plus l’ effet de choc..
    Je me demande ce que faisaient ces bidons par terre, surtout si l’ on prend en compte la prudence qu’ ils ont, généralement, à envoyer tout objet bien au dessus et au large du peloton. (bas coté et au dela s’ il y a la place.)
    Sans parler de complot ne pourrait il pas y avoir malveillance de spectateurs ? J’ espére que non!
    Pour en revenir aux bidons qui « sortent tout seuls », si c’ était le cas, je ne vois pas comment ils « tiendraient » dans Paris Roubaix, par exemple….quelqu’ un va nous dire qu’ ils ont pour la circonstance des portes bidons spéciaux…
    Pour conclure, si nous ne sommes pas un peu subversifs , les journalistes ou consultants qui officient à longueur d’ année ne le seront pas…eux

    0
    0
  26. Wolber

    Mica, une bosse ou un trou , sur la route pour les éviter , il te suffit de décoller les deux roues du vélo. D une certaine manière tu jettes ton velo en l air tout en continuant d avancer du coup…un bidon mal rentré ou un porte bidon pas assez rigide peuvent provoquer ce désagrément. Ça arrive aussi avec des bidons bien enfoncés …le jet de bidon peut aussi débuté quand tu retouches le sol..

    0
    0
  27. Wolber

    Pour Paris Roubaix ou les Frandriennes, les portes bidons sont changés pour des modèles aluminium beaucoup plus résistants. Je crois cependant que ces changements s effectuent moins systématiquement.

    0
    0
  28. Lbi

    Il n y a pas de sport plus ingrat que le vélo.

    0
    0
  29. mica

    Wolber: allons, pour rigoler, on pourrait imaginer une éjection de bidons « sans les mains »….je vois bien Sagan nous faire ça, en faisant plus ou moins sauter son vélo!
    Un peu à l’ instar du skieur Suisse qui déchaussait ses skis par une simple torsion de ses jambes, touts muscles totalement « gainés », dieu sait pourtant si leurs fix. de ski sont serrées au maximum.
    ( Didier Cuche si je me souviens bien…Eric pourrait nous en parler)
    En attendant, G. Thomas à abandonné, lui le roi de la scoumoune….est il tjs. tombé tout seul ?…
    Déja sur le Giro…..une moto…
    Et vous souvenez vous de sa chute en Corse lors d’ un début de Tour…..il avait terminé ce Tour avec une fracture ou félure du bassin, trainant son handicap pendant une vingtaine d’ étapes. Je voulais lui rendre un modeste hommage. A quoi tient une carriére?

    0
    0
  30. C est vrai qu il faut passer entre les gouttes. Heureusement, il remporte un TdF, pas si mal.

    De mémoire, Cuche déchaussait avec le bâton (les fixations serrées probablement à plus du double de son poids).

    Néanmoins, pour ramasser son ski, il lançait la jambe avec pour objectif de faire faire un tour complet au ski avant de le rattraper dans les airs.

    0
    0
  31. beus

    Merci Eric de nous recontextualiser les inepties de Mica

    0
    0
  32. mica

    Eric: je pense qu’ il déchaussait de l’ arriére uniquement sur l’ impulsion « phénoménale » qu’ il donnait à son ski grace aux quadriceps ischios …etc mis en tension maxi. s’ il avait déchaussé aux batons auparavant, il n’ aurait pas pu donner l’ impulsion que l’ on devine sur les vidéos.
    C’ est mon interprétation.
    Bon je suis totalement H. Sujet.

    0
    0
  33. Edgar Allan Poe

    Ça m’a toujours intrigué ces bidons qui tombent. J’en vois quasiment à chaque course, alors que ça ne m’est jamais arrivé. C’est effectivement dans la très grande majorité des cas des bidons mal placés sur le porte-bidon, ou des coureurs en train de boire et qui prennent un trou, ou une bosse, avec, dans ce cas, une chute directe pour conséquence.
    Personnellement, j’ai des porte-bidons en carbone car ils étaient déjà montés sur le vélo que j’ai acheté. Une fois le bidon bien placé, ça ne bouge plus. Avec un risque toutefois : en cas de chute, si le carbone casse, le porte-bidon devient un coupe-jaret.
    Ou alors, les cétones sont aussi lourds que du plomb…

    0
    0
  34. Cycloliv71

    Il m’a crispé à chaud avec toutes ses gesticulations, j’avais envie de lui tordre le cou, mais finalement je l’aime bien notre Alaf avec son côté feu follet insaisissable. C’est un peu notre Luchini du vélo ! Quand il part en vrille c’est pour de bon, vraiment pour de bon et on ne l’arrête plus jusqu’à sa connerie finale…lever les bras 4 m avant la ligne, quel acte manqué !
    Quand on passe à côté d’une telle victoire ça peut constituer le regret d’une vie, mais c’est le genre de personnage (quand il sera plus vieux) à s’en cirer les pompes et c’est pour ça qu’on ne cessera de l’apprécier pour le mec léger qu’il est !

    0
    0
  35. Mica, Didier Cuche utilise son bâton. Tu peux le voir sur la vidéo que j’ai mis en ligne à 1’30.

    J’ai fait un peu de descente et de Super G. A l’époque je faisais moins de 70 kg et les fixations était réglées entre 140 et 150 kg. Didier Cuche pèse 90 kg !
    Ses fix doivent être réglées sur environs 200 kg, donc impossible de déchausser par la seule force musculaire. Il y a quelques gamins des clubs qui s’amusent encore à ramasser leur ski à la Cuche. Ce n’est pas très difficile. mais pour le faire avec autant de régularité et de style que le Neuchâtelois, il faut une bonne dose d’entrainement 😉

    Julian est passé tout prêt de la correctionnelle sur la Flèche Brabançonne ! La même erreur. Mais ce coup ci, cela passe pour quelques cm….

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.