Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Mois : mars 2004 Page 1 of 5

Le Record de l’Heure

La Flamme Rouge vous parlait, le 23 mars dernier, de la tentative programmée de Graeme Obree contre le record de l’heure, dimanche prochain. Notre brillant confrère Raphaël des Chroniques du vélo propose cette semaine 5 excellents reportages sur l’histoire, les faits, les anectodes, le matériel entourant ce défi ultime en cyclisme.

C’est à lire, car c’est diablement bien fait, concis, bien documenté et comme toujours, très bien écrit.

Cooke au sprint

Baden Cooke a remporté aujourd’hui la 2e étape des Trois jours de la Panne. Cela n’en fait pas pour autant un favori pour dimanche, puisqu’il est probable que Cooke n’aura pas les ressources nécessaires pour accompagner les meilleurs après 250 bornes et plusieurs monts.

Cooke fait toutefois coup double en ravissant le maillot de leader à Danilo Hondo. Il est fort probable que son équipe, La Française des Jeux, roule pour défendre le maillot demain.

Par ailleurs, La Flamme Rouge fera demain ou vendredi une présentation du Tour des Flandres.

Hondo ouvre, Gallopin explique

C’est Danilo Hondo qui a remporté au sprint aujourd’hui la 1ère étape des Trois jours de la Panne. Parmi les enseignements du jour, la bonne condition d’Hincapie, qui termine 3e, ainsi que de Paolini (4e) qui confirme ainsi son résultat de dimanche. Il faudra assurément compter avec eux dimanche prochain dans le final du Ronde.

Parmi les autres en vue, Flecha, Sunderland, Wesemann, Vainsteins et Wauters.

Par ailleurs, une courte mais intéressante entrevue avec Alain Gallopin, directeur sportif adjoint de l’équipe CSC, est disponible ici. Il explique notamment les raisons, selon lui, du succès de l’équipe et des insuccès des coureurs français depuis le début de la saison.

Duel Jeanson-Bessette

La Redlands Bicycle Classic est actuellement disputée aux États-Unis. Épreuve de 5 étapes, elle est dominée chez les hommes par Chris Horner qui, rappelons-le, avait impressionné aux Championnats du monde d’Hamilton en octobre dernier en attaquant dans le final.

Chez les femmes, une très intéressante lutte est actuellement en cours entre 3 Canadiennes dont 2 Québécoises, Lyne Bessette (Quark) et Geneviève Jeanson (RONA) (Sue Palmer-Komar (Genesis Scuba/FFCC) étant l’autre Canadienne). Jeanson a remporté les 2 premières étapes, dont le prologue, donnant à croire qu’elle exercerait une domination assez outrageuse sur l’épreuve. Pourtant, aujourd’hui, c’est Bessette qui s’est imposé au terme d’une arrivée en altitude. La nouvelle est que Bessette a fait soudainement craquer Jeanson dans les 3 derniers kms d’ascension, cette dernière perdant 49 secondes en peu de temps.

Saluons ici la performance de Lyne, qui a su bien lire la course, qui a su se battre et surtout qui a su ne jamais abandonner la lutte. Elle ajoute aujourd’hui une bien belle victoire à son palmarès. Saluons aussi le courage et l’esprit sportif de Geneviève, qui a également su se battre derrière pour limiter les dégâts face à Lyne, et qui lui a rendu hommage à l’arrivée pour sa performance. Bravo de ce duel chevaleresque les filles !

Le couillon

On est mort de rire : Jean-Marie Leblanc vient d’annoncer que l’équipe espagnole Kelme ne sera pas invitée sur le prochain Tour de France de même que sur toutes les épreuves organisées par la Société du Tour de France. Jean-Marie Leblanc estime que les révélations de Manzano ne peuvent avoir été totalement inventées et que par conséquent, l’équipe Kelme présente bien une « culture du dopage ».

Mort de rire parce qu’encore une fois, on encourage le système de « pas pris, pas coupable ». Manzano a étalé la vérité, probablement applicable à toutes les équipes. Leblanc en condamne une seule, ce qui lui permettra sans doute de ré-affirmer que son Tour de France est propre, maintenant qu’on a exclu les brebis galeuses…

Encore une fois, on passe à côté d’une belle opportunité d’aller rencontrer Manzano, de lui demander de nous expliquer comment ca se passe en détails, de lui demander conseil sur comment renforcer les contrôles et d’essayer de mieux comprendre. C’est désespérant.

Par ailleurs, on peut lire ici un très intéressant article sur comment prendre de l’EPO sans être pris au contrôle. Vraiment très intéressant… On aime en particulier ce commentaire de Manzano : «Si l’UCI faisait ses contrôles le soir, avec cinq minutes de délai au lieu d’une demi-heure, on serait tous positifs en montagne

Un week-end chargé

C’est un week-end chargé en course qui nous attend : en France, c’est le Criterium International, une épreuve de 3 étapes sur 2 jours. En Belgique, c’est le GP E3 samedi et la Flèche Brabançonne dimanche, deux semi-classiques relativement importantes puisqu’elles servent de préparation finale au Tour des Flandres le week-end prochain.

Le Critérium International est organisé par la Société du Tour de France. D’habitude, l’épreuve avait lieu dans le sud de la France. Cette année, c’est près de la Belgique qu’elle se déroule. Samedi, c’est une épreuve en ligne de 191 kms qui attend les coureurs. Dimanche, deux étapes : le matin, étape en ligne de 99 kms, avec quelques belles bosses. En après-midi, contre-la-montre de 8,3km pour fixer le classement général. Les détails du parcours sont disponibles ici.

Le plateau annoncé est intéressant, notamment avec la présence de Vinokourov, de Beloki qui fait sa rentrée et de… Lance Armstrong. À suivre…

Le vainqueur du Critérium International empochera 40,000 euros, ce qui en fait une belle course à gagner. Les récents vainqueurs :

1994: Giorgio Furlan
1995: Laurent Jalabert
1996: Chris Boardman
1997: Marcelino Garcia
1998: Bobby Julich
1999: Jens Voigt
2000: Abraham Olano
2001: Rik Verbrugghe
2002: Alberto Martinez
2003: 1. Laurent Brochard ; 2. Jens Voigt (ALL) à 22 sec ; 3. David Moncoutié (FRA) à 23 sec.

Le GP E3 est une épreuve de 200 kms dont le départ et l’arrivée se font dans la ville d’Harelbeke. Le parcours du Prix E3 présente 12 monts célèbres: la Houppe, le Berg Stene, le Boigneberg, le Eikenberg, le Stationsberg, le Taaienberg, le Berg Ten Houte, le Kapelberg, le Paterberg, le Kwaremont, le Knokteberg et le Tiegemberg. Cela en fait donc une excellente répétition au Tour des Flandres. Les favoris sont Oscar Freire (Rabobank), Johan Museeuw, Paolo Bettini et Tom Boonen (Quick.Step), Peter van Petegem (Lotto-Domo), Max van Heeswijk (US Postal-Berry Floor), Stuart O’Grady (Cofidis), et Baden Cooke (FDJeux.com). Le vainqueur sortant est Steven de Jongh. Tous les détails sur le site web officiel de la course, ici.

La Flèche Brabançonne permet d’enchainer le lendemain avec une autre belle semi-classique, question d’accumuler de la distance dans les jambes en prévision du Ronde, la semaine suivante (270 bornes, quand même!). Épreuve créée en… 1961, c’est une importante course du calendrier belge. Elle fait 199 kms, réparti en un grand tour de 90 kms suivi de 6 tours d’un second circuit de 18,2 kms. Le départ se fait à Zaventem, l’arrivée à Beersel. L’épreuve comporte également quelques belles difficultés, même si en général, le parcours semble moins dur que le GP E3. Le site web officiel, avec tous les détails, est ici. Vous trouverez ici un site avec de magnifiques photos de l’édition 2003, remportée par Michael Boogerd. Les favoris dimanche sont en gros les mêmes que pour samedi!

Pour les intéressés, Mr. Bookmaker nous livre ses favoris pour ces deux semi-classiques ici.

Manzano confirme ce qu’on savait

Les révélations Manzano se sont poursuivies aujourd’hui, notamment dans les pages du journal espagnol AS. Il explique comment les coureurs de grands tours utilisent en toute impunité des produits comme l’EPO et les hormones de croissance qui, dans ce dernier cas, demeurent indétectables à ce jour. Il faut lire !

Et vous avez l’UCI qui nous affirme que 90% du peloton est clean (voir article plus bas)… C’est probablement que personne n’a révélé à Verbruggen l’existence des hormones de croissance…

Affaire Duquette – en délibéré

La saga du Dr. Duquette se poursuit. L’affaire est devant le Collège des médecins qui doit rendre sa décision à savoir si la requête du Dr. Duquette visant à retirer ses aveux est recevable. Réponse d’ici quelques semaines, une affaire que nous suivrons avec intérêt.

Nous n’en sommes donc pas encore à savoir si le Dr. Duquette a bel et bien administré de l’EPO à Mme Jeanson, mais bien dans une procédure administrative visant le retrait, ou non, des aveux de culpabilité. On espère que le Collège des médecins rendra sa décision rapidement, et qu’on pourra entendre le procureur du syndic du comité de discipline du Collège des médecins, Me Jacques Provost, qui affirme depuis quelques mois détenir les preuves que le Dr Duquette a administré de l’EPO à Jeanson « plus d’une fois ». Ce procureur fera vraissemblablement témoigner une patiente, ex-cycliste, qui aurait reçu des aveux du Dr Duquette, ainsi qu’un expert.

Aie aie aie.

Interview avec Igor Astarloa

Une intéressante interview avec le champion du monde Astarloa est disponible ici.

DERNIČRE HEURE : La Flamme Rouge vient d’apprendre qu’Igor Astarloa a été victime d’un accident de la route en Italie (Brescia) aujourd’hui. Astarloa souffrirait d’une commotion cérébrale sans perte de connaissance. Il a d’ors et déjà annoncé son forfait du Critérium International mais envisage toutefois de prendre le départ du Tour des Flandres.

La malédiction du maillot irisé frapperait-elle encore ?

Affaire Manzano – Les réactions de l’UCI

La réaction de l’UCI ne s’est pas fait attendre suite aux déclarations de Manzano. L’organisation a émis un communiqué de presse. Ce communiqué, aussi ridicule que lamentable, n’a qu’un seul mérite, celui de nous faire comprendre ou sont les réelles priorités de l’organisme : « Depuis le début de l’année, le cyclisme a fait l’objet de nombreuses attaques qui ont porté un grave préjudice à l’image de notre sport et à l’honorabilité de ses pratiquants. » Voilà donc ce que l’UCI cherche à protéger avant tout, en tout cas avant même la santé et la sécurité des coureurs…

On lit même, un peu plus loin, que « Les examens des échantillons de sang montrent que plus de 90 % du peloton est propre. ». On croit rêver. Désespérée, l’UCI montre sa frustration en terminant son communiqué par des menaces, l’arme des faibles : « Nous nous réservons le droit d’entreprendre d’autres actions juridiques à l’encontre de tous ceux qui par leurs actes auront si gravement terni l’image du cyclisme. » Cause toujours…

Autre exemple éloquent de l’hypocrisie de l’UCI, ce communiqué de presse à l’occasion du décès de Pantani. La dernière phrase est, en particulier, cynique…

Manzano déballe…

On se doutait que ca allait arriver, et voici que c’est le cas : Jesus Manzano, l’ex-coureur de chez Kelme, a parlé des pratiques de dopage au sein de cette équipe, notamment sur le dernier Tour de France.

C’est ainsi qu’on apprend que Manzano n’est pas passé loin de la mort à au moins deux reprises en 2003, dont lors de la 7e étape du Tour, sur la route de Morzine. L’équipe Kelme pratiquait les transfusions sanguines, dont on pense qu’elles sont désormais très largement répandues dans le peloton.

Bref, une histoire de plus à lire sur les affres du dopage dans le cyclisme. Vous avez le choix de la source : cyclingnews, velo101, Le Monde ou ProCycling, la nouvelle est partout !

Beau matos !

Voici le Orbea Orca de l’équipe Euskaltel-Euskadi. Du bien beau matos ! On aime.

Page 1 of 5