Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Mois : février 2004 Page 1 of 6

Cipollini au départ !

Comme prévu, la Société du Tour a dévoilé aujourd’hui le nom des huits équipes bénéficiant d’une wild card.

Sans surprise, 4 de ces équipes sont françaises, soit AG2R, La Boulangère, Crédit Agricole et RAGT Semences. Les équipes Phonak, Lotto-Domo et Domina Vacanze complètent la liste.

La non-sélection de l’équipe espagnole Kelme est une surprise. Leur rétroaction en D2, leur faible effectif (16 coureurs seulement) et leurs intentions de participer au Giro et à la Vuelta a convaincu le Tour de ne pas les inviter cette année.

Bref, Cipollini sera au départ, et comme le parcours du prochain Tour comporte 2 semaines de plaine avant la montagne, cette invitation a le mérite de relancer l’intérêt pour ces étapes.

HET VOLK 2004

Samedi, les choses sérieuses commençent en Belgique avec la tenue du 59e circuit du Het Volk. Créée en… 1945 par le journal flamand Het Volk, cette course ouvre en effet la traditionnelle saison des Classiques en Belgique.

Le parcours, qui s’étend de la ville de Gent jusqu’à Lokeren 200 bornes plus loin, est véritablement fait pour les flahutes, cette race de coureurs cyclistes du nord, durs au mal et vaillants par tous les temps. On roulera même par endroits sur le pavé. La sélection n’est cependant pas aussi impitoyable que sur le Tour des Flandres puisque le nombre de monts à franchir est moins important : 8 au total, soit la Côte de Trieu (km 44), le Vieux Kwaremont (km 51), le Kanarleberg (km 66), le Muur de Gramont (km 89), le Kleiberg (km106), le Eikenberg (km 116), le Leberg (km 127), la côte de Berendries (km 131) et le Molenberg (km 139). Le dernier mont étant situé loin de l’arrivée (plus de 60 km), cela permet également des regroupements dans le final et la victoire s’est souvent jouée au sprint dans le passé.

Au palmarès de cette course, on y retrouve une particularité singulière, celle des doublés : pas moins de 8 en 60 ans d’histoire, dont 6 au cours des 30 dernières années : DeClerck en 1949-50, Sterckx en 1952-53, Bruyère en 1974-75, Maertens en 1977-78, De Wolf en 1982-83, E. Planckaert en 1984-85, Nelissen en 1993-94 et Van Petegem en 1997-98. L’an dernier, l’épreuve avait été remportée par Johan Musseuw dans un festival Quick-Step.

Cette année, les favoris sont, par ordre : Boonen, Vandenbroucke, Van Petegem d’abord, puis Johan Musseuw, Robbie McEwen, Jan Kirsipuu, Baden Cooke, Max Van Hesswijk, George Hincapie et Stuart O’Grady. Logiquement, le vainqueur devrait être un de ceux là.

La météo s’annonce difficile pour les coureurs. Il a beaucoup… neigé cette semaine sur la Belgique et de la neige est encore annoncée pour le week-end. Les organisateurs espèrent toutefois que les routes seront libres de glace samedi, sinon ils seront contraints d’annuler l’épreuve comme la dernière fois, en 1986. Et si l’épreuve va de l’avant, les températures seront fraiches, très fraiches, puisqu’on les annonce près du point de congélation…

200 bornes sous la pluie ou la neige, par 0 degrés, par delà 8 monts dont certains pavés, et à 40 de moyenne, il y a de quoi se réjouir d’être à pareille fête non ? Dur dur, la vie de coureur cycliste… et dopage ou pas, la souffrance est bien réelle pour tous.

Les wild cards du Tour 2004 demain

On saura rapidement (demain) le nom des 22 équipes invitées sur le prochain Tour de France. Si, pour 14 d’entre elles (T-Mobile, Geroslteiner, Quick Step, Baléares, Euskaltel, Liberty, US Postal, Cofidis, fdjeux.com, Alessio, Fassa Bortolo, Saeco, Rabobank, Team CSC), la sélection est déjà acquise, Jean-Marie Leblanc dispose encore de 8 wild cards à distribuer parmi les groupes non qualifiés d’office.

Les candidatures solides : Ag2R (Brochard, Kirsipuu), La Boulangère (Beloki, Rous, Chavanel) Crédit Agricole (Moreau, Hushovd), Lotto (McEwen) et Phonak (Hamilton, Sevilla).

Les incertains, qui allument des cierges à l’heure ou nous écrivons ces lignes : RAGT, Chocolat Jacques, Lampre, Landbouwkrediet, Milaneza, Relax, Mr. Bookmaker, De Nardi, Kelme, Domina Vacanze.

Notre pronostic : Ag2R, La Boulangère, Crédit Agricole, Lotto, Phonak, Landbouwkrediet, Kelme, Lampre.

À noter que la date de sélection des équipes a été avancée cette année au mois de mars (c’était en mai par le passé) pour que les groupes sportifs puissent btir suffisamment tôt leur programme en fonction de leur invitation ou éviction.

10% de survivants !

La journée fut rude aujourd’hui sur le Tour de la province de Lucques, avec une météo apocalyptique : pluie, froid, vent, éléments qui ne manquèrent pas de durcir les gibolles au gré des quelques petites belles bosses à escalader au cours de l’étape.

Yoyez un peu : au final, 18 coureurs seulement ! Le gros du peloton, près de 140 coureurs, ont été stoppé par les officiels qui devaient rouvrir les routes à la circulation, et ont donc été déclarés hors délai ! On ne voit pas cela souvent en cyclisme et la date de la course, tôt dans la saison, y est certainement pour quelque chose, les coureurs ne voulant pas compromettre leurs prochaines semaines de course, notamment Paris-Nice, Tirreno-Addriatico et Milan San Remo.

C’est Bertolini qui a remporté cette étape de guerriers, avec 1min47sec d’avance sur le 2e, excusez un peu. Un costaud, ce Bertolini…

Sur le Tour de Valence, le festival Valverde se poursuit et il s’offre aujourd’hui, en plus de sa 2e victoire d’étape, le maillot de leader. Impressionnant tout de même.

Bis Repetitas

C’est une fois de plus Petacchi qui s’est imposé aujourd’hui lors de la deuxième étape du Tour de la province de Lucques. Dans son grand duel qui l’oppose cette saison avec Cipollini, c’est donc 2-0 pour Alessandro. Cipo termine, pour sa part, 3e. On aura également remarqué aux avant-postes Tafi, auteur d’une échappée solitaire dans le final. Le vieux briscard monte doucement en puissance à l’approche des Flandriennes !

Attendons encore un peu avant de tirer des conclusions sur le duel Petacchi-Cipollini, le train des Domina Vacanze n’étant peut-être pas tout-à-fait rodé encore. Le retour au bercail de Fagnini doit aider, mais ce dernier ne peut faire tout, tout seul. Les Fassa Bortolo, pour leur part, ont bien huilé leur machine à sprint la saison dernière.

Valverde connaît par ailleurs un excellent début de saison puisqu’à sa récente 2e place au Tropheo Luis Puig s’ajoute maintenant une victoire d’étape au Tour de Valence. Acquise au sprint, bien sôr !

Un premier classement !

Avec déjà 9 courses de complétées dans la saison 2004, voici un premier classement dans notre petit jeu amical :

* Sébastien Bosvieux 73
* Antoine Lord 72
* Didier Mangin 64
* Chris North 57
* Patrice Beaulieu 57
* Alain Levasseur 56
* Marc Beaulieu 56
* Roger Filion 51
* ric Lepage 50
* Paul Courtemanche 43
* Pierre Beaudoin 42
* François Bérubé 41
* Stéphane Martel 41
* Natalie Dagenais 40
* Raphal Watbled 38
* Arianne Levasseur 37
* René Rellier 36
* Cest Raoul 35
* Luc Langevin 35
* Dominique Paget 34
* Nicolas Fournier 33
* ric Lehoux 28
* Stéphane Tremblay 28
* Tomas Marchetti 28
* Ronald Martel 27
* Simon Lemay 26
* Alain Potvin 24
* Daniel Boivin 23
* tienne Gagnon 19
* Réjean Miousse 18
* Cyclick 17
* Marc-A. Martel 17
* Robert Mayer 15
* F. Lambert-Lemay 14
* Francis Lemay 14
* Lysanne Fratelli 13
* Laurent Martel 10
* François Gaudreau 8
* Jean-P. Wauthier 8
* Louis Potvin 8
* Réjean Asselin 7
* Luc Ostiguy 6
* Alain Dauphin 0
* Marie-C. Grégoire 0
* Maxime Caron 0

Félicitations donc à notre premier leader Sébastien Boisvieux, qui a marqué ses points grce à Baden Cooke, Paolo Bettini, Samuel Sanchez (une surprise, 3e de la Ruta Del Sol !), Alessandro Valverde et Tom Boonen.

Le coureur ayant marqué le plus de points sur ces 9 courses est Baden Cooke avec 35, suivi de Jorg Jaksche avec 28 et Laurent Brochard avec 24. Ivan Basso, Michael Boogerd, Paolo Bettini, Oscar Freire, Patrick Jonker, Robbie McEwen, Philippo Pozzato, Samuel Sanchez, Roman Vainsteins, Jens Voigt et ric Zabel inscrivent également un bon début de saison, rapportant tous entre 10 et 20 points à leurs équipes.

Sachons toutefois relativiser ce premier classement puisque très peu de points ont été distribués jusqu’à présent. Les Classiques boulverseront à coup sôr ce classement, et les écarts ne sont nullement significatifs, même pour ceux n’ayant pas encore marqué de points. Pas d’affolement !

Si vous soupçonnez une erreur de ma part dans vos points, merci de me le signaler rapidement. La Flamme Rouge est peut-être statisticien de métier, mais pas infaillible, surtout dans les jours suivants une grosse gastro qui se poursuit en grippe carabinée…

Et le leader est…

À l’aube du vrai démarrage de la saison des Classiques avec, ce week-end, le Het Volk, un premier classement dans le pool de cyclisme est désormais disponible. Suivez le lien en haut de la colonne du centre pour plus de détails…

Le duel a commencé !

On vous l’avait annoncé, le Tour de la provinces de Lucques est l’occasion du premier duel au sommet entre Petacchi et Cipollini. La première manche a été remportée par Petacchi aujourd’hui, mais d’autres étapes seront nécessaires avant de conclure qui des deux domine l’autre.

On apprend par ailleurs que le mal de gorge de Mme Jeanson n’était pas la seule raison de son forfait pour la course Valley of the Sun Stage Race en Arizona. La FQSC ne lui a pas encore émis de license de course, et le directeur de la Fédé, M. Barbeau, refuse de commenter, se limitant simplement à dire que les réunions qu’ils ont eu avec l’athlète suite à « l’affaire de Hamilton » avait certes permis d’élucider certains points, mais pas tous. Rappelons également que l’affaire Duquette n’est pas terminée.

Enfin, vous trouverez ici une belle occasion de voir de près le vélo de l’équipe Lotto-Domo, le Merckx Team SC. Un vélo superbe, aux lignes pures et à la peinture unique. Chez Merckx, pas de fioriture, rien que du classique, du prouvé et du solide. On adore.

Le pot pourri du week-end

La Flamme Rouge, qui se remet d’une méchante gastro au cours du week-end qui l’a laissé sans force aucune, vous offre le pot pourri des résultats des courses récentes :

1 – Vuelta a Algarve. C’est finalement Floyd Landis qui rafle le général, après une dernière étape clairement contrôlée par l’US Postal qui avait visiblement dès le départ l’intention de faire gagner Landis, à 1sec. d’Armstrong. On a d’ailleurs vu ce dernier protéger Landis durant l’étape, ce qui démontre que le champion américain sait être magnanime en dehors du Tour. Armstrong a gagné, sans surprise, le CLM de l’épreuve qui ne comportait, outre l’US Postal, Cofidis et Rabobank, aucune autre équipe de D1.

2 – Freire s’impose en solitaire sur le Tropheo Luis Puig. Faisant partie d’une petite échappée sur le point d’être reprise, il est parti seul pour rallier l’arrivée devant tout le monde. Saluons ici son sens de la course qui se prouve une fois de plus. Il mouche Zabel, 4e. Notons aussi la belle 2e place de Valverde, qui semble peu affecté par les problèmes financiers de son équipe Kelme, du moins pour l’instant. Valverde semble avoir cette intéressante et rare capacité à exceller dans les sprints tout en passant bien la montagne.

3 – Victoire au sprint de Thor Hushovd à la Classique Haribo (une marque de bonbons en France). Le sprint a été perturbé par une chute sous la pluie dans le dernier virage, chute qui a notamment envoyé au tapis Cooke, McEwen et Kirsipuu.

4 – Très beau plateau pour la modeste épreuve par étape du Tour de la province du Lucques (Lucca), une petite région italienne près de Florence et Pise. Voyez un peu : Petacchi, Cipollini, Pozzato, Garzelli, Popovytch, Bartoli, Rebellin, McGee, Bruylands, et on en passe. Il sera notamment très intéressant de surveiller ce premier affrontement de la saison entre Petacchi et Cipollini dans les sprints…

Départ du Tour 2008 au Québec : ce n’est pas fait

Le Québec, particulièrement la ville de Québec, s’est portée, comme beaucoup d’entre vous le savez, candidate au départ du Tour de France 2008. Les défis sont énormes pour faire traverser un peloton en entier ainsi que l’encadrement et la presse, de même qu’au niveau de l’organisation même de l’épreuve puisqu’une journée de repos devra impérativement être observée pour permettre aux coureurs de récupérer du décalage horaire.

Bref, La Flamme Rouge se montre réaliste face à ce projet qui apparaît ambitieux, trop ambitieux peut-être. Et on apprend aujourd’hui que Jean-Marie Leblanc a d’autres excellentes candidatures en vue pour le départ du Tour 2008, notamment le Danemark. La présence et le succès de l’équipe danoise CSC sur les routes du Tour, la présence d’un Bjarne Riis (vainqueur du Tour en 1996) en bons termes avec Leblanc et la proximité du Danemark à la France par rapport au Québec sont des éléments de poids nous rendant pessimiste quant à l’avenir de la candidature du Québec…

Bienvenue sur la nouvelle page !

Bienvenue sur la page officielle du pool de cyclisme 2004 tel qu’organisé par La Flamme Rouge, avec l’aide de Patrick son excellent webmestre.

Vous pouvez naviguer dans les équipes présentes dans la colonne du centre et n’hésitez pas à nous signaler toute erreur de notre part.

En haut de la colonne du centre, vous avez quelques liens sur les principes de base de ce petit jeu.

La Flamme Rouge souhaite bonne chance à tous et revenez fréquemment sur cette page pour voir les updates. Le premier classement du pool 2004, soit après le Tour Med et la Ruta Del Sol, sera disponible dans les prochaines heures.

Jean-Cyril Robin se confie

La Flamme Rouge revient à l’actualité après une pause pour prendre le temps de rendre hommage à Marco Pantani.

Nous enchainons dans la même veine (n’y voyez aucun jeu de mots…) car nous ne pouvons pas passer à côté : Jean-Cyril Robin, excellent coureur pro depuis longtemps mais au palmarès timide étant donné ses positions sur le dopage (il serait parmi les plus clean du peloton français, déjà soumis à davantage de contrôles qu’ailleurs), a osé parler ces jours derniers de ce qui se passe actuellement dans le peloton. Et ce n’est pas beau. Voyez un peu :

– selon lui, le dopage est « reparti de plus belle » dans le peloton international qui rendrait leur situation « très, très mal ».
– il affirme même avoir « honte d’être coureur » et avoir de plus en plus de mal à supporter les quolibets des enfants qui leurs crient « dopés » en les voyant, même lorsqu’ils sont à l’entraînement.
– il avoue que les pros français hésitent actuellement à prendre le départ des courses internationales, notamment les Coupes du monde ou le niveau leur paraît trop élevé pour leurs moyens physiques.
– il se dit « frappé lors du dernier Tour » de France par « la vitesse à laquelle certains arrivaient au pied des cols et continuaient ensuite l’ascension sans se relever »
– il rend également compte d’un échange avec Jean-Marie Leblanc pour qui l’absence de résultats des pros français est dô au fait que ces derniers ne sont que des « pleureuses et qu’ils ne savent pas s’entraîner ». Robin se dit « écuré » d’avoir entendu de tels propos de la bouche du directeur du Tour.

Bref, il ne faut pas manquer de lire l’article qui contribuera certainement à vous éclairer davantage sur les pratiques actuelles dans le cyclisme international. En voyant l’été prochain Lance Armstrong et Jan Ullrich monter l’Alpe d’Huez à 30km/h de moyenne dans une pente à 12% après 15 jours de course effrénée dont la traversée des Pyrénées, admirez certes le spectacle mais sachez relativiser !

Page 1 of 6