Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Mois : décembre 2003 Page 1 of 3

Palmarès des lecteurs

CyclingNews publie aujourd’hui un intéressant palmarès des coureurs qui, en 2003, se sont le plus améliorés, selon les lecteurs de ce site.

En première position, on retrouve sans surprise Alexandre Vinokourov, vainqueur de Paris-Nice, de l’Amstel, et troisième du Tour. Il est suivi de Tyler Hamilton, lui-aussi auteur d’une remarquable saison (Liège-Bastogne-Liège, Tour de Romandie, 4e du Tour). Valverde (3e de la Vuelta et 2e des Mondiaux) termine le podium.

Michael Barry pointe à la 14e place, une belle reconnaissance pour ce coureur canadien dont on a encore du mal à cerner les limites.

CyclingNews diffuse également un palmarès des plus belles photos, du meilleur vélo utilisé par les pros ainsi que de la meilleure nouveauté en 2003, toujours selon les lecteurs qui ont voté au cours des derniers mois. C’est fou (et un peu désolant…) de voir ce que le vainqueur du Tour peut avoir comme impact médiatique!

Les Américains en Europe

Relativement peu nombreux dans le peloton européen, les Américains y ont connu beaucoup de succès depuis une vingtaine d’années, surtout grce à Greg LeMond (vainqueur du Tour en 1986, 1989 et 1990) et Lance Armstrong (vainqueur du Tour en 1999, 2000, 2001, 2002 et 2003), sans oublier Andy Hampsten (vainqueur du Giro 1988 et du Tour de Suisse en 1986 et 1987). Récemment, on a également vu Bobby Jullich (Tour 1998), Levi Leipheimer (Vuelta 2001) et Tyler Hamilton (Tour 2003) offrir des performances de haut-niveau sur un grand tour.

Dans un pays qui affectionne le « sport-spectacle », cette succession d’importantes victoires a permis au cyclisme de se développer considérablement sur le continent nord-américain. Il restera toutefois à gérer l’après Armstrong, la meilleure solution demeurant en ce domaine la rapide naissance d’un nouveau champion que les Américains pourront aduler au travers de la presse. Si Hamilton peut espérer viser plus haut sur le Tour, c’est probablement à Danielson que revient le fardeau d’être « le successeur » d’Armstrong.

Voici ce que sera en 2004 le contingent américain dans le peloton européen.

Joyeux Nol !

La Flamme Rouge souhaite un joyeux Nol à tous ses lecteurs et profite de l’occasion afin de les remercier de leur fidélité et de leurs messages d’encouragement. Merci à Dominique Perras et Lyne Bessette (forza campeone!), à Martin Bikelarue, à Marc le Président, à Stéphane le frère, à Luc M. 500 watts, à Bryan et son pinard qu’on a pas encore vu, à Paul l’enthousiaste (vive l’Espagne…), à ric Fruttero qui nous écrit depuis la France, à Rooxy, à Trudo, à C’estRaoul, au cycliste bronchiteux (pas si bronchiteux que ca!), à Cyclick, à Gilles notre belge préféré, à Ponpon, à Jean, sans oublier notre collègue Raphal ainsi que tous les autres qui faites de La Flamme Rouge ce qu’elle est.

La Flamme Rouge sera mise à jour régulièrement durant le temps des Fêtes, aussi on vous invite à consulter le site fréquemment.

Joyeux No�l !

La Flamme Rouge souhaite un joyeux No�l à tous ses lecteurs et profite de l’occasion afin de les remercier de leur fidélité et de leurs messages d’encouragement. Merci à Dominique Perras et Lyne Bessette (forza campeone!), à Martin Bikelarue, à Marc le Président, à Stéphane le frère, à Luc M. 500 watts, à Bryan et son pinard qu’on a pas encore vu, à Paul l’enthousiaste (vive l’Espagne…), à �ric Fruttero qui nous écrit depuis la France, à Rooxy, à Trudo, à C’estRaoul, au cycliste bronchiteux (pas si bronchiteux que ca!), à Cyclick, à Gilles notre belge préféré, à Ponpon, à Jean, sans oublier notre collègue Rapha�l ainsi que tous les autres qui faites de La Flamme Rouge ce qu’elle est.

La Flamme Rouge sera mise à jour régulièrement durant le temps des Fêtes, aussi on vous invite à consulter le site fréquemment.

Un nouveau look !

À l’occasion de la nouvelle année bientôt là, La Flamme Rouge adopte un nouveau look, plus sophistiqué mais plus complet.

On trouve désormais un accès plus facile aux textes récents dans la colonne du milieu qui comporte également un moteur de recherche vous permettant de rapidement repérer une archive. En bas de la colonne, vous trouvez un email vous permettant, au besoin, de contacter l’auteur.

Dans la colonne de droite, nous avons ajouté une série de liens à des sites que nous jugeons intéressants. N’hésitez pas à nous faire part de vos trouvailles, nous pourrions les intégrer à La Flamme Rouge.

Vos commentaires sont évidemment les bienvenus : alors, ce nouveau look, vous le trouvez comment ? Si vous éprouvez des problèmes à visualiser le site, n’hésitez pas non plus à nous en faire part afin que nous corrigions le problème dans les plus brefs délais.

Interview avec Jeanson

Une très intéressante interview réalisée par Canadian Cyclist avec Geneviève Jeanson est disponible ici. Jeanson revient sur le scandale d’Hamilton, ses plans en 2004, l’Europe, son entraineur, etc. À lire, mais c’est en anglais.

Thurau avoue

Une nouvelle d’importance mais qui risquait de passer innaperçue : Dietrich Thurau, le champion allemand de la fin des années 1970 et du début des années 1980 (15 jours en jaune lors du Tour de France 1977, c’était surtout un excellent spécialiste des contre-la-montre), a révélé au quotidien allemand Stuttgarter Nachrichten que le dopage était généralisé à l’époque ou il était coureur.

Cette révélation ne surprendra personne qui connaît un peu l’histoire du dopage, mais pourra éclairer le néophyte qui s’imaginait peut-être que le dopage était récent en cyclisme. Rappelons que Jacques Anquetil lui-même n’avait pas hésité à réveler les usages du milieu ; à ce sujet, vous trouverez ici une anecdote intéressante.

Salut au Galibier !

Franchi pour la première fois sur le Tour de France le 10 juillet 1911 par mile Georget, le col du Galibier (alt. 2645m.) est depuis devenu un col mythique dans l’histoire du cyclisme puisque thétre de nombreux exploits. Père du Tour de France, Henri Desgrange s’était d’ailleurs écrié cette année-là, « Oh ! Sappey. Oh ! Laffrey. Oh ! Col Bayard. Oh ! Tourmalet… Je ne faillirai pas à mon devoir en proclamant qu’à côté du Galibier vous êtes de la ple et vulgaire bibine; devant ce géant, il n’y a plus qu’à tirer son bonnet et à saluer bien bas. »

C’est également devenu un col mythique pour les coureurs amateurs et cyclosportifs qui doivent l’affronter par son versant le plus dur (versant nord, départ St-Michel de Maurienne) lors de l’épreuve également mythique de La Marmotte.

La Flamme Rouge adore ce col pour y avoir vécu de très grands moments (bons et moins bons!) au cours de ses Marmottes. Aussi, on ne peut que se réjouir de l’initiative du Conseil Général de Haute-Savoie de créer, à deux pas du monument Desgrange, un espace baptisé « Salut au Galibier » qui retracera et commemorera l’histoire cycliste de ce col.

Si vous vous attaquez au Galibier dans les prochaines années (entraînez-vous très sérieusement avant!), il ne faudra pas manquer de vous arrêter à cet espace qui deviendra assurément une pause salutaire avant d’aborder les derniers lacets!

Il rempile !

Lance Armstrong a annoncé hier à Washington qu’il comptait courir encore deux Tours de France, soit 2004 et 2005. Deux chances donc d’écrire son nom dans le livre des records en étant le premier coureur à remporter 6 Tours, et possiblement 6 Tours de suite…

Ceci étant, la victoire en 2004 n’est pas acquise. Il devra gérer un changement de programme dans sa préparation, l’affaiblissement de son équipe (départ d’Heras, certes remplacé par Azevedo mais c’est un peu juste…), des adversaires qui se multiplient (aux vieux prétendants comme Ullrich, Beloki, Heras, Simoni, Botero s’ajoutent maintenant des nouveaux venus comme Valverde, Hamilton, Evans, Vinokourov, Popovytch, Mayo, Millar, Basso, etc., avec de grandes ambitions) sans compter le vieillissement de son organisme qui réduit considérablement sa marge de progression.

Question : dans le cas d’une défaite en 2004, aura-t-il le courage de revenir pour un nouvel essai en 2005 ? Rien n’est moins sôr, l’histoire récente (Hinault, Indurain) montrant qu’il est souvent plus sage de gérer l’image qu’on laisse en partant sur une bonne note…

On apprend par ailleurs que l’US Postal a engagé un deuxième Canadien dans ses rangs (après Michael Barry), Ryder Hesjedal.

Procès Ferrari

Très intéressant article du journal Le Monde sur les suites de l’interminable procès Ferrari actuellement en cours en Italie.

On y apprend notamment que Monsieur Ferrari prescrit de la DHEA en quantité astronomique pour son père souffrant d’arthrite (c’est un bon fils tout de même…), qu’il soutient son beau-père « donneur de sang » en lui prescrivant 60 boîtes de pastilles de fer et que le dopage peut, selon lui, « abaisser les performances d’un athlète ».

Bref, c’est allucinant et il faut lire cet article. Merci à Bryan de l’avoir porté à notre attention.

Vuelta 2004

Vuelta.gifC’est une Vuelta très montagneuse qui a été dévoilée aujourd’hui à Madrid. Avec 7 arrivées en altitude et… 4 contre-la-montre (contre 3 arrivées en altitude et 3 contre-la-montre sur le Tour 2004 et 4 arrivées en altitude et 2 contre-la-montre au Giro 2004), la Vuelta sera assurément le plus difficile grand tour l’an prochain. Pas d’Angliru, ni de Lacs de Cavadonga, ni de Sierra de la Pandera, ni même de Pyrénées toutefois, le choix de nouveaux cols à escalader pour les coureurs s’inscrivant de toute évidence dans une tendance qui veut rompre avec le classissisme et le conservatisme.

Avec ses 3023 kilomètres, la Vuelta sera également le grand tour le moins long en 2004, suggérant que les organisateurs jouent à fond la carte des étapes courtes, mais nerveuses et spectaculaires. On veut créer les conditions pour avoir une course de mouvement, avec des rebondissements comme cette année avec la victoire à l’arrachée d’Heras. On est donc séduit par ce parcours qui devrait nous donner une course captivante du premier au dernier jour.

Ce parcours n’est pas sans nous rappeler le Giro 1999 qui avait été dessiné en fonction d’un certain… Marco Pantani, vainqueur en 1998. On peut cependant penser que la Vuelta 2004 n’a pas été dessinée en fonction d’un coureur en particulier, ce qui est plus sportif.

Les protagonistes probables ? Heras bien sôr, mais aussi Valverde, Nozal, Beloki, Gonzalès, Mancebo, Gonzales de Galdaneo, Botero, Mayo, Sevilla, Leipheimer, Evans… bref tous ceux qui voudront racheter leur saison au sortir d’un Tour de France pour lequel il n’y aura qu’un vainqueur !

Vous trouverez également ici une interview très intéressante avec Joseba Beloki qui nous dévoile ses ambitions pour… Liège Bastogne Liège !

C’est officiel

Confirmé, Sheryl Crow et Lance Armstrong sont bel et bien ensemble depuis un petit moment.

Reste à savoir dans quelle mesure cette nouvelle relation va perturber la préparation d’Armstrong qui a d’ors et déjà annoncé que son programme de préparation en 2004 serait différent de celui des dernières années. Beaucoup de changements en vue…

Page 1 of 3