Woods, avec beaucoup d’émotions!

Difficile, très difficile de rester en contrôle de ses émotions hier alors que Mike Woods, d’Ottawa, « Woodsy » pour les intimes, celui avec qui on a déjà fait de nombreux « a-loop » dans le Parc de la Gatineau les mardi soirs, s’imposait sur la 17e étape de la Vuelta, au coeur du pays basque terre de cyclisme, et au terme d’une difficile ascension vers Balcon de Bizkaia (le Mont Oiz) avec une dernière rampe de 800m dantesque.

Payez-vous les images du final (ci-bas), difficile de ne pas ressentir même d’ici à Ottawa-Gatineau toute la souffrance physique de Woods, toute l’intensité d’un effort total, particulièrement dans les derniers 500m où il s’arrache littéralement jusqu’à la ligne, et alors que Theuns derrière maintient la pression. Remuant.

Surtout qu’en voyant le retour de Majka et Theuns sous la flamme rouge, je me suis dit que c’était cuit pour Woods. Mais non, Woods a tenu. Et il a gagné! Sur Facebook, je peux vous dire que la communauté cycliste de la région ici à Ottawa-Gatineau n’est pas peu fière de cette grande victoire de notre coureur.

Mais il y avait bien plus.

L’entrevue accordée par Woods après l’arrivée a révélé bien plus, une victoire spéciale pour Woods, une victoire pour son fils Hunter mort-né il y a quelques semaines, à la 37e semaine de grossesse. Pour sa conjointe aussi.

Ouf… l’entrevue nous arrache des larmes. Le journaliste lui-même en avait le sifflet coupé.

Un puissant exemple de ce qu’on peut accomplir lorsqu’une motivation suprême nous habite.

À mes yeux, Woods est passé dans une autre dimension hier.

Woods est d’abord le 3e Canadien de l’histoire à remporter une étape sur un grand tour cycliste, après Steve Bauer et Ryder Hesjedal.

Woods a surtout pris une autre dimension comme athlète de haut niveau capable de s’ouvrir à ses émotions, qui partage des moments « de la vraie vie », dans un moment de sincérité totale, parce que la vie n’est pas composée que de moments « yahoo! » comme les médias sociaux semblent nous le renvoyer constamment. On ne peut en dire autant de tous les hommes sportifs de haut niveau gavés à la testostérone qui ne font que projeter une image de durs… pourtant souvent fausse ou construite, ou qui ne font que s’en tenir à leurs lignes-média pré-construites et trop souvent vide de sens.

Bravo Mike! Et respect. Très fier de toi. Une grande victoire hier, vraie, totale. Tu as toutes tes chances à Innsbruck, il faut y croire. Mais pour le moment, savoure. L’exploit n’est pas banal, ni commun.

La révélation Enric Mas

Le jeune espagnol de 23 ans – qu’on appelle déjà le nouveau Contador – est désormais 3e du général derrière Yates et Valverde, après avoir réalisé hier une superbe étape. Il était 12e du général il y a à peine 5 étapes!  Quintana, Kruijswijk, Roglic ne peuvent plus gagner, ils ont perdu trop de temps hier, ca se jouera donc entre Yates et Valverde. À 38 ans, Valverde a une chance inouïe qui se présente à lui… et espérons que son équipe Movistar fera le nécessaire pour déboulonner Yates. Pour Mas, terminer 3e de la Vuelta serait déjà un immense exploit. Il est déjà assuré de ramener le maillot de meilleur jeune à Madrid. Prochain rendez-vous samedi!

30 Commentaires

  • LaVoitureCaPue
    Soumis le 13 septembre 2018 à 12:59 | Permalien

    Quand Woods a attaqué et pris le large sur Teuns, je me suis dit « si il va jusqu’au bout on aura un article sur lui demain dans laflammerouge.com. J’espère qu’il ne rate pas ça !!! »

    Pinot le grand champion qui n’a jamais de jour sans, de diletantisme en fin de peloton, de problème en descente, de prise de bordure, de maladie, de bronchite, de manque de mental…
    Il faut savoir se remettre en question. Voilà, tout jeune il a fait 3° du TDF. Depuis : déception, attente vaine et espoir envolé. Majka, sait qu’il n’a pas le niveau pour le CG et préfère les étapes et un maillot à pois qu’une anonyme 11° place. D’autres font lieutenant de leader qui peuvent gagner.
    Allez je vais me faire descendre. ON ne dit pas de mal de Pinot et Bardet.

    Nibali, complètement out. Il s’est économisé les étapes d’avant et n’arrive à rien dans une échappée. IL est sorti des coureurs a surveiller pour les mondiaux. A plus long terme, ça sent le sapin pour sa carrière.

    Pareil pour Quintana. Lui qui explosait tout en 3 ° semaine. Le voilà qui depuis 2 saisons plafonne en régressant doucement. Dire qu’il aurait sûrement gagné le TDF je ne sais plus combien si il avait eut des couilles dans les Alpes avec Valverde quand ils avaient enfin distancé tous les Sky. Jamais plus maintenant il ne gagnera le TDF et sûrement plus aucun GT d’ailleurs.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -7 (from 15 votes)
  • bigmouse
    Soumis le 13 septembre 2018 à 1:56 | Permalien

    Qu’est ce qu’il t’a fait pinot pr d’acharner sur lui? Etre moins fort par rapport aux autres apres une journée de repos? Au vue de l’histoire des 20 derniere années moi je trouve ca rassurant! Vouloir briller sans arriver a décrocher la timballe ds les grand tour au détriment du reste? La concept de motivation et d’envie tu connais? Peut etre que gagner une classqiue lui donne pas envie de se faire mal tt les jours au contraire de faire un podium au giro ou au tdf!!! Enfin bon sinon valverde c pas possible! Un vrai foutage de G… Pauvre vélo…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 13 votes)
  • Edgar Allan Poe
    Soumis le 13 septembre 2018 à 3:14 | Permalien

    Valverde n’a pas gagné depuis au moins une semaine !
    Hola, Eufemiano, hay un problema.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 9 votes)
  • Christophe
    Soumis le 13 septembre 2018 à 3:25 | Permalien

    « Quintana, Kruijswijk, Roglic ne peuvent plus gagner »
    Pour Roglic, ça fait un moment qu’on le sait …

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 5 votes)
  • Wolber
    Soumis le 13 septembre 2018 à 3:57 | Permalien

    Moi, en Autriche à 2 Tours de l arrivée je surveillerais Nibali comme le lait sur le feu. Je ne sais pas pourquoi, une intuition , d autant qu on peut déjà tabler sur une course d attente. Planqué dans les roues l italien, je le vois bien surgir, malgré sa Vuelta décevante.
    Il etait encore très fort à San Remo . Lvcp , on verra ça dans 10 jours.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +4 (from 6 votes)
  • mica
    Soumis le 13 septembre 2018 à 4:18 | Permalien

    Wolber: oui surtout si une moto traine par là!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -12 (from 16 votes)
  • Edgar Allan Poe
    Soumis le 13 septembre 2018 à 4:29 | Permalien

    Rappelez vous il y a 2 ou 3 ans, il n’avançait plus.
    Et bizarrement, il s’est mis à marcher dans les semi-classiques italiennes, et a été très très fort pendant 3 semaines, jusqu’au tour de Lombardie.
    Non, non…je n’ai pas parlé de protocole.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 4 votes)
  • alano39
    Soumis le 13 septembre 2018 à 4:32 | Permalien

    Il y a un pb de fond dans les grands tours qui à la recherche de sensationnel s’éloignent des fondamentaux de ce sport.
    Cette vuelta en est la quintessence. Des étapes de moyenne montagne qui se terminent pas une arrivée aux pourcentages insensés semble être le crédo de l’organisation.
    Je n’apprécie pas ce type d’étape car elle ne répond aux qualités que de quelques coureurs et surtout se résume à une course de côte type VTT. Il s’agit d’un exercice spécifique qui ne peut devenir la norme.
    Qu’il y ait une étape de ce type passe encore mais pas plusieurs.
    Et puis voir des coureurs à la limite de tomber grimper comme ils peuvent n’est pas représentatif de ce sport. Nous sommes loin de l’ADN des grands tours qui ont toujours eu vocation à s’adresser aux coureurs les plus complets et endurants.
    Nous atteignons les limites du sport spectacle et il serait temps que l’UCI intervienne pour éviter de voir notre sport se transformer en jeux du cirque. C’est quoi la suite: des arrivées sur des chemins empierrés et boueux?
    Des arrivées à 3000 m d’altitude avec un masque à oxygène? Des arrivées sur des routes savonnées? On peut aller loin dans les jeux du cirque car la seule limite restera l’appât du gain et la bêtise humaine.
    Reste que comme chaque année les espagnols retrouvent la grande forme sur leur tour national comme par miracle. Valverde a 38 ans grimpe mieux qu’à 28 ans alors que sur le tdf il marquait le pas. Et Mas est devenu un cador qui roule et grimpe comme un cabri. 5 espagnols dans les 20 premiers avec 2 sur le podium. Pas mal. Côté français comme d’habitude ils semblent se heurter à un plafond de verre et aucun ne fait un bond en avant. Ils sont constants à ce niveau, à savoir le top 10 et ce depuis quelques années.
    Les Colombiens marquent également le pas et semblent plus subir que dominer en montagne.
    Enfin Simon Yates nous refait le coup du giro et domine sans écraser. Il semble mieux gérer ses efforts et son équipe répond présent. Il va être dur à battre.
    Il faudra avoir un oeil sur l’Espagne aux mondiaux car ils ont de sacrées individualités, qui plus est en grande forme.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +5 (from 15 votes)
  • mica
    Soumis le 13 septembre 2018 à 6:00 | Permalien

    Alano 39: je ne suis pas toujours d’ accord avec toi, mais dans ce post, tu viens de bien résumer la situation.
    En effet, comme toi, j’ en ai un peu (beaucoup) assez de ces passages que l’ on nous vante à 20% ou plus, comme tu dis c’ est des arrivées type VTT.
    Mettez un bon coureur à pied (genre traileur) à courir prés des cyclistes sur ce type de terrain et il suivra…déja que l’ on voit des ‘ventripotants » excités courir prés des cyclistes..certes pas trés longtemps.
    Le cyclisme trouve la ses limites et il devrait se cantonner dans son domaine. Combien d’ arrivées au sommet dans cette Vuelta…?
    Il faudrait retrouver un cyclisme équilibré et surtout lus court dans sa durée, comme je l’ ai dit souvent, un format à 16 ou 17 jours serait suffisant pour faire la sélection dans chacun des 3 grands tours.
    Et rendez nous un kilométrage de CLM décent, je sais que sur le TDF il à été réduit drastiquement pour favoriser les 2 coureurs que vous savez…on voit avec quelle réussite…!
    Et, oui, Valverde et les Espagnols sont en verve…on ne connaitra jamais le secret..
    A surveiller quand même quelque coup tordu genre étape N° 15 de la Vuelta 2016…bon, certes, Contador n’ est plus là pour « organiser » tout ça, mais va t’on savoir….il a encore du pouvoir et il y en a d’ autres.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -8 (from 18 votes)
  • Wolber
    Soumis le 13 septembre 2018 à 6:17 | Permalien

    La disparition des chronos est surtout due à la volonté de faire disparaître « le syndrome Indurain » , 3 minutes de prises ds le premier chrono et la course est pliée. D autant que les grimpeurs ont les ailes rognées , la montagne ne servant plus à grand chose.
    Je ne sais pas si l absence de clm doit favoriser les victoires de Bardet ou Pinot , en tous cas , elle ne gêne pas les coureurs britanniques qui sont en passe de remporter les 3 grands tours .

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +11 (from 15 votes)
  • Magicreme
    Soumis le 13 septembre 2018 à 7:47 | Permalien

    Pour revenir aux propos de ce bel article de Laurent: Chapeau Michael Woods. Espérons que c’est le début d’une belle liste.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +7 (from 9 votes)
  • LaVoitureCaPue
    Soumis le 13 septembre 2018 à 8:20 | Permalien

    @ bigmouse

    Je ne m’acharne pas sur Pinot. Je m’acharne sur l’ hyperTDFcentrisme. P Rolland à gagné l’Alpe d’Huez et on en a eu pour plus de 5 ans. Alors qu’il a le niveau d’un équipier lambda. Il n’a jamais (comme Pinot et Bardet) gagné une course WT ! Pinot et Bardet sont sur-côté aux yeux des journaleux et des spectateurs car ils sont des coureurs du TDF.

    Démarre à gagner un des monuments et ça faisait longtemps. Galopin San sebastien. Et ALaphilippe qui a déjà un plus gros palmarès que Pinot-Bardet. Ca fait très maigre sur les 5 -6 dernières années soit dit en passant. Et Alap à une réelle chance de gagner un monument, bien plus que Pinot – Bardet de gagner un GT.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -3 (from 13 votes)
  • LoicL
    Soumis le 13 septembre 2018 à 8:30 | Permalien

    Alano39,

    Tu es le parfait vrp de la mentalité française : arriéré, conformiste, ne surtout rien changer, 20 %…mon Dieu c’est horrible inhumain.

    J’ai toujours apprécié tes analyses depuis longtemps. Mais force est de constater que tu es ringard, has been.

    Le vélo a besoin de fin, il en va de sa survie. Tchao.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -12 (from 24 votes)
  • LoicL
    Soumis le 13 septembre 2018 à 8:31 | Permalien

    Besoin de « fun »

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -12 (from 14 votes)
  • Yvon
    Soumis le 13 septembre 2018 à 8:38 | Permalien

    Je suis d’accord avec tous ceux qui pensent que les coureurs français sont surcotes. Bardet n’est qu’un excellent suiveur en montagne, inférieur à D.Martin qui attaque et recommence si cela ne réussit pas. Il court comme un rouleur qu’il n’est pas loin s’en faut. Alaphilippe a paraît il les mêmes capacités qu’avait Andy Schleck. Il rend la pareille à ses coéquipiers, et a une belle complicité avec Junghels qui profite aux deux

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 7 votes)
  • Christian
    Soumis le 13 septembre 2018 à 9:22 | Permalien

    Magnifique Mickael Woods!

    C’est malheureux, mais maintenant pour avoir un peu de spectacle dans le vélo, il faut du 20%…

    Je ne suis pas fan des forts pourcentages mais il faut reconnaitre que sans ca c’est d’un ennui mortel.

    Pour revenir aux parcours d’antant, il faudrait plus de radio, des routes moins larges, moins roulantes… et probablement des vélos plus lourds.

    Il faut être réaliste, tant que cela continuera comme ca, la seule solution pour avoir un minimum de spectacle seront les pourcentages extrêmes.

    Pauvre cyclisme!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +6 (from 8 votes)
  • regis
    Soumis le 13 septembre 2018 à 10:28 | Permalien

    @Loicl
    Ce forum n’est pas un defouloir, si tu veux exprimer ton point de vue ou ton desaccord, libre à toi mais met y un peu de classe par respect à l’auteur mais aussi aux autres lecteurs.
    On attend tes propositions constructives pour rendre le cyclisme et même ce forum plus fun…
    😊

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +18 (from 20 votes)
  • mica
    Soumis le 13 septembre 2018 à 11:15 | Permalien

    loicl: voir des coureurs monter à 10 Km/h n’ est pas la chose la plus « fun » du monde.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 12 votes)
  • bigmouse
    Soumis le 13 septembre 2018 à 11:39 | Permalien

    Lavoiturecapue=> heu pinot a fait l’impasse sur les deux derniers tdf pr se concentrer en priorité sur le giro, les courses le préparant et le tour de lombardie. Il est venu sur la vuelta pr juste prendre une étape a la base… Le CG il ne l’a pas joué volontairement… Apres vu sa position il aurait été bete de ne pas l’envisager un peu

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +5 (from 5 votes)
  • LaVoitureCaPue
    Soumis le 13 septembre 2018 à 12:12 | Permalien

    Sur les cols à 20%

    Bon déjà c’est pas longtemps. 4 km de folie dont 1 petit km à 20%.

    Ensuite, il faut bien voir qu’avec une équipe Banesto – US Postal – Sky ; faire des cols roulants type alpestre de 25 km alternant les 7 – 8% et les 3- 4 % binh, tu peux pas sortir du « petit peloton ». Et ne parlons même pas si il y a vent de face. Tout les replats (ils vont à 30-35 kmh dans les 3-4% à fond), tu te bouffes du vent alors que le leader derrière son coéquipier économise 30% de ces forces. Forcement, la minute d’avance du leader échappé, il la reperd vite dans les 2 derniers km…(voir avant).

    Les leaders étaient seuls dans les 5 dernières bornes. Sur le tour, tu as encore plein d’équipiers (sky…) à 2 km avant le sprint de côte.

    Le but pour moi, c’est de trouver des trucs, pour virer les équipiers et que les leaders s’attaquent le plus tôt et le plus svt possible. Un mur a 20% à la Vuelta me parait bien plus efficace qu’un col roulant à 5% ou un 10 km à 10% suivit de 40 bornes de vallée.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +13 (from 15 votes)
  • LaVoitureCaPue
    Soumis le 13 septembre 2018 à 12:15 | Permalien

    Il est venu sur la vuelta pr juste prendre une étape a la base… => Je crois que c’est plus du marketing communicatif que la vérité. Si il visait les étapes il aurait pris 10 min de retard dés le début. C’est du pipo pour avoir une excuse au cas ou il se plante.

    Et oui c’est vrai il a zaper le TDF. Mais il reste dans le collectif un coureur de GT et de TDF. SI tu sondes le français moyen pas cycliste, 5 fois plus connaisse PInot qu’Alalp.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -1 (from 1 vote)
  • Edgar Allan Poe
    Soumis le 13 septembre 2018 à 2:49 | Permalien

    Ce week-end, je trouvais les déclarations de Pinot très affirmatives, très optimistes aussi, limite euphoriques…et pour le moins inhabituelles de sa part. Je commençais à croire qu’il essayait de se persuader lui-même, sous couvert de convaincre Guimard de l’aligner sur les chpts du monde.
    Malheureusement, il a été plus que moyen mardi et mercredi.
    Je pense que son salut passerait certainement par un séjour au sein d’une autre équipe que celle de Madiot.
    La France n’aura pas une équipe très forte, au final à Innsbruck. Guimard doit composer avec un vrai leader, Alaphilippe, qui effectue une longue saison. Bardet, leader de rechange, mais qui n’a pas vraiment donné le change cette année. Sera-t-il prêt à jouer l’équipier pour Alaf ? Pinot, c’est pile ou face sur une course d’un jour. Je le sélectionnerais s’il s’engageait à faire l’équipier sur la fin de course. Pour le reste…Barguil, je laisserais tomber.Reste Ellissonde, Gallopin, Molard, et surtout Guillaume Martin.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 6 votes)
  • LaVoitureCaPue
    Soumis le 13 septembre 2018 à 2:57 | Permalien

    Oui Barguil a été inexistant toute la saison.

    Ellissonde, Gallopin, Molard, et surtout Guillaume Martin méritent bien + leur place.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -1 (from 3 votes)
  • Danny Cote
    Soumis le 13 septembre 2018 à 2:58 | Permalien

    J’aurais aimé laisser un commentaire sur le texte de Laurent, mais puisque la conversation part dans tous les sens et même en insultes, je vais passer mon tour.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +5 (from 9 votes)
  • Thierry Mtl
    Soumis le 13 septembre 2018 à 3:44 | Permalien

    Michael Wooooooods
    Triste histoire que cet enfant mort né à 37 semaines.
    Il a un grand courage de continuer à pédaler après une telle tragédie. Plusieurs de nos collègues de bureau seraient en congé de maladie pour longtemps pour une histoire bien moins tragique (du genre, j’ai mal au dos). Il a une volonté et une drive hors du commun.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 10 votes)
  • slam99
    Soumis le 13 septembre 2018 à 4:21 | Permalien

    Désolé, j’ai beau essayé d’être hors sujet, mais tout, vraiment tout a été dit sur les déboire des cyclistes français. À défaut, je me rabats sur cet entretien avec Paulo Saldanha, l’entraîneur personnel de Michael Woods: Au nom de la mère et du fils

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +6 (from 6 votes)
  • François
    Soumis le 13 septembre 2018 à 7:43 | Permalien

    Michael Woods: Il est vraiment inspirant ce gars-là.
    Bravo au parc de la Gatineau pour avoir participé à l’entrainement de cet athlète d’exception 🙂

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +6 (from 6 votes)
  • Edgar Allan Poe
    Soumis le 14 septembre 2018 à 1:28 | Permalien

    Je fais partie des « rédacteurs » qui ont posté un commentaire hors sujet (22), accaparé par le débat lancé au post précédent, et je vous prie de m’en excuser.
    Le sujet poignant sur Mike Wood traité par Laurent est un sujet qui ne peut faire que l’unanimité, comme le retour d’Armstrong après son cancer.
    Que dire de plus si ce n’est que les motivations qui nous font monter sur un vélo sont multiples et infinies.
    La vidéo de la fin de l’étape est superbe : pas de commentaire, juste le bruit de la foule, bien filmé – on s’y croirait-, le brouillard…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +6 (from 6 votes)
  • wolber
    Soumis le 14 septembre 2018 à 4:50 | Permalien

    les curiosités du hasard, comme souvent, qui ont fait passer Woods, d un malheur immense a une joie immense et par la force des choses bien dérisoire.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +7 (from 7 votes)
  • legafmm
    Soumis le 16 septembre 2018 à 6:09 | Permalien

    Pour les organisateurs de la Vuelta, ce qui serait bien, ce serait de trouver des enchaînements « Mur très raide – descente rapide/technique (une une route en bonne état) – côte de 4 ou 5 kilomètres à 7% », je pense que c’est la meilleure configuration pour voir les cadors se mesurer sans équipiers.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 4 votes)

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!